IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut Tesla annonce un rappel massif de tous les Cybertruck pour pédales d'accélérateur défectueuses
    Cybertruck : Elon Musk annonce la commercialisation du pick-up électrique avec un design futuriste
    mais des experts pensent que c'est une mauvaise idée, estimant qu'il est conçu pour un marché qui n'existe pas

    Après de nombreux retards et reports, Tesla a enfin lancé la production et la livraison de son pick-up électrique futuriste, le Cybertruck. Le véhicule, qui avait été dévoilé en novembre 2019, est désormais disponible à la vente sur le site officiel de la marque, à partir de 60 990 dollars. Le pick-up futuriste a suscité des réactions mitigées, allant de l’admiration à la moquerie. La version à propulsion électrique du Cybertruck pourra être acquise à partir de 60 990 $ (contre un prix de 39 900 $ annoncé en 2019) et bénéficiera d'une autonomie de 402 kilomètres estimés avec une charge complète. Cette version ne sera disponible qu’en 2025.

    Quatre ans après sa présentation, le Tesla Cybertruck a enfin atteint sa première vague de clients. Il a été livré à une douzaine de personnes lors d’un somptueux événement au siège de l’entreprise à Austin, au Texas, au cours duquel Elon Musk a prédit que le camion inaugurerait un nouvel avenir plus excitant. La société a également fourni des détails mis à jour sur les prix, la gamme et les fonctionnalités du camion, dont une grande partie a considérablement changé par rapport aux chiffres initialement annoncés.

    Le Cybertruck se distingue par son design anguleux et sa carrosserie en acier inoxydable, censée être résistante aux chocs et aux balles. Il dispose également d’un hayon rabattable qui peut servir de rampe pour charger des objets volumineux ou des véhicules électriques comme le Cyberquad, un quad également conçu par Tesla.

    Le pick-up électrique de Tesla propose trois versions différentes :
    • La version de base, baptisée Propulsion, offre une autonomie de 402 km (estimés), une accélération de 0 à 100 km/h en 6,5 secondes et une capacité de remorquage de 3,4 tonnes. Ce modèle sera disponible en 2025.

      Nom : propulsion.png
Affichages : 1985
Taille : 17,7 Ko
    • La version intermédiaire, appelée Transmission intégrale, offre une autonomie de 547 km (estimés) et jusqu’à 755 km avec le prolongateur d’autonomie, une accélération de 0 à 100 km/h en 4,3 secondes et une capacité de remorquage de 4,9 tonnes.

      Nom : transmission.png
Affichages : 1581
Taille : 19,2 Ko
    • La version haut de gamme, appelée CyberBeast, offre une autonomie de 515 km (estimés) et jusqu’à 705 km avec le prolongateur d’autonomie, une accélération de 0 à 100 km/h en 2,7 secondes et une capacité de remorquage de 4,9 tonnes.

    Toutes ces versions ne seront donc pas disponibles en même temps aux États-Unis et rien n’a été confirmé pour l’heure en Europe.

    Lors de l’événement de livraison du Cybertruck, qui s’est tenu le 30 novembre 2023 à Austin, au Texas, le PDG de Tesla, Elon Musk, a déclaré que le Cybertruck était « le véhicule le plus cool jamais fabriqué » et qu’il allait « révolutionner le marché des pick-ups ». Il a également annoncé que Tesla avait reçu plus de 1,2 million de précommandes pour le Cybertruck, ce qui en fait le véhicule le plus populaire de la marque.

    Au cours de l'événement, Musk a invité le concepteur en chef de Tesla, Franz Von Holzhausen, à refaire la tristement célèbre démonstration bâclée de la résistance des fenêtres de 2019, au cours de laquelle il a brisé le supposé verre blindé avec un roulement à billes. Cette fois, il a lancé une balle de baseball – assez faiblement, pourrait-on remarquer – mais cette fois-ci, le verre a résisté au projectile.


    Côté prix, ils ont littéralement explosé. En effet, en 2019, Elon Musk promettait un prix d’entrée de 39 900 dollars. Quelques années plus tard, la version à propulsion est annoncée à 60 990 dollars (soit environ 56 000 euros). Les versions Cybertruck transmission intégrale (dual motor) et Cybertruck Cyberbeast (tri motor) sont respectivement à 79 990 dollars (soit environ 73 500 euros) et 99 990 dollars (soit environ 92 000 euros).

    Tesla vous interdit de revendre le Cybertruck moins d'un an après l'avoir acheté

    En principe, lorsque vous achetez un véhicule et qu'il vous appartient, rien ne peut vous empêcher de le revendre à quelqu'un d'autre. Mais ce n'est pas le cas du Tesla Cybertruck. En effet, les conditions d'utilisation du Cybertruck exigent des acheteurs qu'ils s'engagent à utiliser le véhicule pendant au moins une année avant de songer à le revendre. Les propriétaires qui ne respecteront pas cette règle s'exposent à plusieurs risques, dont des poursuites en justice et l'impossibilité d'acheter un produit Tesla à l'avenir.

    La société a ajouté une section intitulée « Pour le Cybertruck uniquement » à son contrat de commande de véhicules à moteur, qui énonce les nouvelles règles suivantes : « vous comprenez et reconnaissez que le Cybertruck sera d'abord commercialisé en quantité limitée. Vous acceptez de ne pas vendre ou tenter de vendre le véhicule pensant la première année suivant la date de livraison du véhicule ». Il est clair que plusieurs clients enthousiastes du Cybertruck ne se soucieront pas de cette clause qui semble très contraignante dans une situation urgente. Et si, pour une raison ou une autre, ils doivent le revendre, Tesla décrit une façon correcte de procéder.

    Tesla affirme qu'il doit être le premier acheteur potentiel du Cybertruck : « si vous devez vendre le véhicule au cours de la première année suivant sa date de livraison pour une raison imprévue, et que Tesla convient que votre raison justifie une exception à sa politique d'interdiction de revente, vous acceptez d'en informer Tesla par écrit et de donner à Tesla un délai raisonnable pour vous acheter véhicule à sa seule discrétion et au prix d'achat indiqué sur votre fiche de prix final moins 0,25 $ par mille parcouru, l'usure raisonnable et le coût de réparation du véhicule selon les normes cosmétiques et mécaniques de Tesla pour les véhicules d'occasion ».

    Si Tesla refuse de racheter le véhicule à son propriétaire, il ne pourra le revendre à un tiers qu'après avoir reçu le consentement écrit de l'entreprise. En revanche, si le propriétaire néglige ou oublie toutes ces conditions, il s'expose à de nombreux risques. « Vous acceptez qu'en cas de violation de cette clause, ou si Tesla a des raisons de croire que vous êtes sur le point de violer cette clause, Tesla peut demander une injonction afin d'empêcher le transfert du titre de propriété du véhicule ou exiger de vous des dommages-intérêts d'un montant de 50 000 $ ou de la valeur reçue en contrepartie de la vente ou du transfert, le montant le plus élevé étant retenu ».

    Nom : pour.png
Affichages : 1572
Taille : 449,9 Ko

    Tesla désactive la fonction Autopilot lorsque le véhicule change de propriétaire

    Quelle part d'un véhicule Tesla le propriétaire possède-t-il réellement ? En effet, les véhicules Tesla sont non seulement entièrement électriques, mais l'entreprise les a conçus pour qu'ils soient évolutifs grâce aux logiciels tels que l'Autopilot et le système d'infodivertissement. Et c'est à ce niveau que se situe le problème. Étant donné le modèle d'abonnement de la plupart des logiciels utilisés par les Tesla, la revente peut s'avérer compliquée. Les fonctions logicielles de la voiture peuvent ne pas être transférables, ce qui soulève la question de savoir quelle part du véhicule électrique ils possèdent réellement. C'est notamment le cas pour la fonction Autopilot.

    L'Autopilot, dont la version avancée Full Self-Driving (FSD) coûte 15 000 dollars, n'est pas transférable lors de la revente d'un véhicule Tesla ou en cas de passage à un modèle plus récent. L'abonnement au FSD peut atteindre 199 dollars par mois. Si vous êtes abonné, en cas de revente, le nouveau propriétaire devra se procurer son propre plan. Selon les déclarations de Tesla, le nouveau propriétaire du véhicule ne peut pas utiliser les fonctions logicielles pour lesquelles il n'a pas payé. En outre, si vous avez opté pour le forfait complet, certaines sources estiment que le transfert est possible dans le cadre d'une vente privée directe au nouveau propriétaire.

    Mais les choses sont floues sur le sujet. En revanche, une chose est sûre : le FSD qu'un client a acheté pour sa Tesla ne sera pas transféré à la prochaine, à supposer qu'il souhaite passer à un modèle plus récent. Il doit alors racheter le logiciel. De plus, pour des raisons de sécurité, le Supercharging et le FSD seront désactivés pour tout véhicule Tesla considéré comme une épave. Selon les analystes, c'est l'effet secondaire du fait que les voitures modernes tendent vers des ordinateurs sur pattes, ce qui rend le processus stressant tant pour l'acheteur que pour le vendeur. Et pourtant, cela semble n'avoir aucune incidence sur la demande de véhicules Tesla.


    Elon Musk « craint que Tesla ne creuse sa propre tombe avec un Cybertruck en difficulté »

    « Nous avons creusé notre propre tombe avec le Cybertruck. C'est l'un de ces produits spéciaux qui n'apparaissent qu'une fois de temps en temps », a déclaré Elon Musk lors d'une conférence téléphonique sur les résultats de Tesla plus tôt cette année. « Et les produits spéciaux qui arrivent de temps en temps sont tout simplement incroyablement difficiles à commercialiser pour atteindre le volume et être prospères ».

    Le PDG de Tesla, Musk, a imputé les retards de production au prix des batteries et à la décision de revêtir le camion au look futuriste d'un alliage d'acier inoxydable.

    Au cours de l'appel, Musk a déclaré qu'il faudrait 12 à 18 mois de « sang, sueur et larmes » pour atteindre le volume de production requis.

    L'analyste de Jefferies, Phillipe Houchois, a suggéré que le constructeur de véhicules électriques devrait annuler la production, affirmant que ce serait mieux pour les actions Tesla, a rapporté Investing.com : « 2024 étant déjà une année perdue pour la croissance, cela aiderait Tesla à se recentrer sur un avantage fondé sur la simplicité, l'évolutivité et la rapidité ».

    D’autres experts du secteur ont déclaré qu’une partie du problème du Cybertruck réside dans le fait qu’il est conçu pour un marché qui n’existe pas. Eric Noble, président de The CarLab, une société de conseil en produits et design automobiles, a déclaré à Bloomberg : « Les problèmes très évidents avec le Cybertruck sont des problèmes liés au concept lui-même. »

    « Le marché ne demandait pas une finition en acier inoxydable, une configuration de lit farfelue, une ligne de toit farfelue ou une visibilité latérale farfelue. Ce sont toutes des réponses à une question que le marché des pickups ne se posait pas ».

    Musk a révélé lors d'une conférence téléphonique sur les résultats de Tesla que la production de masse du véhicule ne commencerait pas avant 2024. Musk a déclaré lors d’une conférence en octobre : « Nous sommes dans le dernier tour pour Cybertruck. »

    Un pari audacieux

    Le design du Cybertruck est très clivant et pourrait rebuter certains acheteurs. Le Cybertruck a un aspect très futuriste, avec des lignes anguleuses et une carrosserie en acier inoxydable qui lui donnent un air de véhicule militaire ou de science-fiction. Il s'agit là d'un pari audacieux de la part de Tesla, qui espère séduire une nouvelle clientèle et révolutionner le marché des pick-ups. Elon Musk s'est d'ailleurs efforcé d'indiquer en quoi le pick-up est utile dans sa vidéo, comme pour tenter de demander à certains indécis de voir plus loin que l'apparence du véhicule.

    Sources : site officiel, conférence (vidéo dans le texte)

    Et vous ?

    Que pensez-vous du design du Cybertruck ? Trouvez-vous qu’il est beau, original, laid, ridicule, ou autre ?
    Seriez-vous prêt à acheter un Cybertruck si vous en aviez les moyens ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du Cybertruck par rapport aux autres pick-ups électriques du marché, comme le Ford F-150 Lightning ou le Rivian R1T ?
    Que pensez-vous de la politique de Tesla concernant Autopilot (désactivé lorsque le véhicule change de propriétaire) ou la revente du véhicule Cybertruck interdite la première année ?
    Que pensez-vous des experts qui pensent que Cybertruck est conçu pour un marché qui n'existe pas ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    265
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 265
    Points : 912
    Points
    912
    Par défaut
    Honnêtement, je trouve le design pas répugnant non plus, sans le trouver particulièrement beau.
    Ce que je sais, c'est que les routes/parkings seraient plus agréables à regarder si toutes les voitures modernes n'avaient pas la même forme. C'est vraiment le seul point sur lequel j'ai une opinion à propos de ce "camion".

  3. #3
    Expert confirmé Avatar de sergio_is_back
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 56
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 101
    Points : 5 682
    Points
    5 682
    Par défaut
    Ce que je vois c'est : un char d'assaut de plus 3 tonnes avec seulement 500 kms d'autonomie
    Bon, les batteries c'est lourd, c'est sur !!
    Mais rien que la carrosserie en Inox doit peser une blinde (sans compter le prix du matériau en lui même)

    Quand est-ce que les ingénieurs et les designers vont se poser la problème du poids pour les véhicules électriques ?

    Bref, encore un joujou pour gamins fortunés !!!

    Et il commence déjà sa carrière : https://www.carvertical.com/fr/blog/...aides-du-monde

  4. #4
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    Mars 2010
    Messages
    10 179
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2010
    Messages : 10 179
    Points : 39 031
    Points
    39 031
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Un utilitaire n'est pas fait pour être beau, les pick-up n'échappent à la règle.
    Ça m'étonnerait fort que l'interdiction de revente avant un an et que le bridage des fonctionnalités logicielles lors de la revente soient légales en Europe.

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    603
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 603
    Points : 10 965
    Points
    10 965
    Par défaut Le Cybertruck de Tesla serait doté d'une fonction "Wade Mode" destinée à faciliter la conduite dans l'eau
    Le Cybertruck de Tesla serait doté d'une fonction appelée "Wade Mode" destinée à faciliter la conduite dans l'eau
    mais elle suscite le scepticisme et est considérée comme un argument marketing

    Les premières livraisons du Cybertruck de Tesla sont en cours et cela permet aux propriétaires d'explorer les capacités du véhicule. Ils ont ainsi découvert que le pickup électrique de Tesla est doté d'une fonction cachée appelée "Wade Mode". Ce mode est censé faciliter la conduite dans l'eau. Tesla n'a fait aucune communication sur cette fonction, mais la description sous-entend que "cette option pressurise le bloc-batterie du pickup afin de lui permettre de rouler dans l'eau sans dégât". Toutefois, la fonction suscite beaucoup de scepticismes dans la communauté et certains critiques affirment qu'il y a de fortes chances qu'il s'agisse d'un nouvel élément marketing de la part de Tesla.

    La semaine dernière, un utilisateur de X, un certain Nic Cruz Patane, a posté une photo de ce qui semble être un menu de réglages sur l'écran d'infodivertissement du Cybertruck de Tesla. Il y a quelques réglages différents, comme le "Off-Road Mode", "Handling Balance", "Stability Assist" et "Wade Mode". La description de ce dernier est la suivante : « ce mode permet d'augmenter la hauteur de conduite et de pressuriser la batterie lors de la traversée de l'eau ». Bien que Tesla n'ait rien dit sur ce mode, cette description suggère que le constructeur automobile américain envisage de faire de son nouveau pickup électrique un véhicule utilitaire tout-terrain.

    L'année dernière, Elon Musk, PDG de Tesla, a affirmé que le Cybertruck serait capable de flotter et d'agir comme un bateau capable de traverser "des rivières, des lacs et même des mers qui ne sont pas trop agitées". Cette déclaration avait été vivement critiquée, certains analystes ayant mis en garde contre une nouvelle tentative de Musk d'attirer des clients et des investisseurs avec des promesses utopiques. Il n'y a aucune explication sur la façon dont le Cybertruck peut pressuriser sa batterie, la raison pour laquelle il en a besoin, ou s'il peut vraiment flotter suffisamment pour traverser une rivière, mais au moins le mode est sur l'écran, n'est-ce pas ?

    À titre de comparaison, le pickup électrique R1T du constructeur automobile américain Rivian est capable de patauger dans un mètre d'eau et il n'est pas question de pressuriser sa batterie. Bien sûr, pour patauger dans l'eau profonde, le R1T doit être en mode de conduite tout-terrain pour élever la hauteur de la caisse, mais il n'est pas question de pressurisation de la batterie. Les batteries des véhicules électriques sont généralement déjà étanches, la pressurisation à la demande de la batterie du Cybertruck soulève donc quelques questions. « Nous sommes tout simplement en présence d'un communiqué de presse de guérilla marketing », note un critique.

    « Étant donné que cela n'a pas été annoncé, quelles sont les chances qu'il s'agisse d'une fonction à utiliser à vos risques et périls ? », s'interroge un autre critique. Un autre a plutôt rappelé les promesses de Musk : « j'espère que tous les connecteurs électriques sont étanches. Vous ne voudriez pas qu'il y ait un court-circuit dans votre Cybertruck. Et qu'en est-il du commentaire sur la traversée de mers non agitées ? Elon a réussi à propulser la publicité à un niveau étrange où une société peut mentir à ses clients comme elle en a envie. Rappelez-vous qu'en 2016, il a promis l'arrivée d'une conduite autonome complète dans 2 ans. Il n'en est rien aujourd'hui ».

    L'année dernière, le DMV (Department of Motor Vehicles) californien a accusé Tesla d'avoir fait de la publicité mensongère pour ses systèmes Autopilot et Full Self-Driving (FSD) en affirmant qu'ils permettent de contrôler les véhicules de manière autonome. Selon lui, Tesla a trompé ses clients potentiels avec une publicité qui surestimait les capacités de fonctionnement de ses systèmes avancés d'aide à la conduite. Sur son site Web, Tesla indique que les systèmes nécessitent une supervision active du conducteur, avec un conducteur attentif dont les mains sont sur le volant. Malgré leurs noms, Tesla affirme qu'ils ne rendent pas ses véhicules autonomes.

    Cependant, Tesla conteste les allégations du DMV californien selon lesquelles les noms Autopilot et Full Self-Driving constituent des appellations trompeuses. Dans un document déposé la semaine dernière auprès du California Office of Administrative Hearings (OAH), Tesla affirme que la Constitution des États-Unis l'autorise à appeler ainsi ses systèmes d'aide à la conduite et que les accusations du DMV californien constituent une atteinte à sa liberté d'expression. Le constructeur a également ajouté que l'agence de régulation avait implicitement approuvé les termes lorsqu'elle n'avait pas pris de mesures lors de ses précédentes enquêtes à leur sujet.

    En ce qui concerne le Cybertruck, les déclarations de Musk sur la capacité du véhicule à traverser de petites étendues d'eau n'ont jamais été prises au sérieux, car la garantie de Tesla stipule clairement que le véhicule ne doit pas être jeté à l'eau. En outre, Musk déclaré que le Cybertruck peut se déplacer sans aucune gêne à travers un endroit vraiment difficile, comme un étang ou un canal. Cependant, de nombreux experts de l'industrie sont sceptiques à ce sujet. En octobre 2022, Musk a déclaré que, pour que le Cybertruck soit un véhicule aquatique efficace, "il faudrait une hélice électrique montée sur l'attelage pour aller plus vite que quelques nœuds".


    Tesla n'a jamais parlé de cette hélice et ne l'a pas non plus mentionnée sur la page des accessoires du Cybertruck récemment publiée, qui a été lancée quelques heures seulement après que les premières unités ont été livrées aux clients. Selon les experts, il est possible que Tesla développe quelque chose dans ce sens à l'avenir, mais les capacités doivent être testées de manière approfondie avant d'être recommandées comme une option potentielle pour ceux qui veulent traverser de petites étendues d'eau. Ils recommandent aux propriétaires de Cybertruck de ne pas se laisser influencer par ce mode, comme certains l'ont été avec le système Autopilot.

    Étant donné que Tesla a utilisé plusieurs vidéos lors de sa présentation initiale pour montrer la vitesse, l'accélération et les capacités de remorquage du Cybertruck, s'il était capable de traverser l'eau à ce stade, Tesla aurait certainement inclus ces séquences. Cette fonction est peut-être davantage destinée à permettre au Cybertruck de traverser l'eau stagnante qui peut s'accumuler sur les routes, dans le but de protéger le véhicule et son bloc-batterie. Peut-être qu'après la diffusion de cette photo, Tesla ou Musk feront des commentaires et apporteront des éclaircissements sur le mode pataugeoire du Cybertruck et sur la façon dont il pressurise sa batterie.

    Le design du Cybertruck est très clivant et pourrait rebuter certains acheteurs. Le Cybertruck a un aspect très futuriste, avec des lignes anguleuses et une carrosserie en acier inoxydable qui lui donnent un air de véhicule militaire ou de science-fiction. Il s'agit là d'un pari audacieux de la part de Tesla, qui espère séduire une nouvelle clientèle et révolutionner le marché des pickups. Musk s'est d'ailleurs efforcé d'indiquer en quoi le pickup est utile dans une vidéo, comme pour demander aux indécis de voir plus loin que l'apparence du véhicule. Certains experts pensent que c'est une mauvaise idée, estimant qu'il est conçu pour un marché qui n'existe pas.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du mode qui permet supposément au Cybertruck de traverser une étendue d'eau ?
    Selon vous, s'agit-il d'une nouvelle promesse en l'air de Tesla et de Musk ? S'agit-il d'un argument marketing ?
    Que pensez-vous du design du Cybertruck ? Pensez-vous que le pickup a été conçu pour un marché qui n'existe pas ?

    Voir aussi

    Cybertruck: Elon Musk annonce la commercialisation du pickup avec un design futuriste. Mais des experts pensent que c'est une mauvaise idée, estimant qu'il est conçu pour un marché qui n'existe pas

    Elon Musk dévoile un tout nouveau véhicule électrique de la marque Tesla, le Cybertruck, un pickup avec un design futuriste, qui a déjà enregistré près de 200 000 précommandes

    Tesla affirme que l'action en justice de la Californie contre l'Autopilot viole ses droits à la liberté d'expression, l'entreprise est accusée d'exagérer les capacités du système dans ses publicités

  6. #6
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 888
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 888
    Points : 36 944
    Points
    36 944
    Par défaut Tesla Cybertruck atteint moins de 80 % de l'autonomie annoncée lors d'un test réalisé par un utilisateur
    Tesla Cybertruck atteint moins de 80 % de l'autonomie annoncée lors d'un test réalisé par un utilisateur,
    l'Autopilot est disponible à 7 000 $ sur les modèles Foundation

    Un YouTubeur a récemment effectué un test d'autonomie non officiel sur le Cybertruck de Tesla, révélant que le véhicule a parcouru environ 79 % de la distance annoncée par la société. Kyle Conner de Out of Spec Reviews a conduit le Cybertruck à une vitesse d'environ 113 km par heure par des températures de 45 degrés au Texas, enregistrant une autonomie de 409 km par rapport à la prétention de Tesla de 515 km. Avant le test, Conner avait estimé une autonomie d’environ 492 km. Bien que divers facteurs puissent influencer l'autonomie des véhicules électriques, ce test suscite des questions sur les performances réelles du Cybertruck par rapport aux affirmations de Tesla.

    Depuis 2023, Tesla produit le Cybertruck, une voiture électrique à batterie de taille standard. D'abord dévoilé en novembre 2019 en tant que concept, le véhicule se distingue par son design de carrosserie triangulaire et des panneaux en acier inoxydable. Initialement prévue pour une production en 2021, la livraison des premiers Cybertrucks de série a été effectuée fin novembre 2023, après quelques retards. Depuis décembre 2023, trois modèles sont disponibles : le Cyberbeast avec traction intégrale tri-moteur, un modèle à traction intégrale bimoteur et un modèle à propulsion arrière.

    Nom : Cybertrunck.jpg
Affichages : 16982
Taille : 54,0 Ko

    Après plusieurs retards, Tesla a finalement lancé la livraison de son pick-up électrique. Le véhicule est désormais disponible à l'achat sur le site officiel de la marque, à partir de 60 990 dollars. Quatre ans après sa présentation, le Tesla Cybertruck a enfin été livré à ses premiers clients lors d'un événement spectaculaire au siège de l'entreprise à Austin, au Texas. Elon Musk a prédit que le camion inaugurerait un avenir passionnant. La société a également fourni des mises à jour sur les prix, la gamme et les fonctionnalités du camion, qui ont considérablement changé par rapport aux chiffres initialement annoncés.

    Le Cybertruck se démarque par son design anguleux et sa carrosserie en acier inoxydable, réputée résistante aux chocs et aux balles. Il est équipé d'un hayon rabattable pouvant servir de rampe pour charger des objets volumineux ou des véhicules électriques tels que le Cyberquad, un quad également conçu par Tesla.

    Tesla propose l'option Cybertruck FSD à 7 000 dollars sur les modèles de la série Foundation

    Le programme Full Self-Driving capability (FSD) Beta de Tesla, lancé en octobre 2020, a enregistré plus de 500 millions de miles parcourus, illustrant les progrès significatifs de cette technologie d'assistance à la conduite. Cependant, l'adaptation du FSD pour le Cybertruck nécessitera des ajustements spécifiques en raison de sa taille et de ses caractéristiques uniques.

    Tesla propose l'option Full Self-Driving capability au prix de 7 000 dollars pour les modèles de la série Foundation du Cybertruck. Cette offre représente une réduction significative par rapport au prix actuel de 12 000 dollars appliqué à d'autres modèles de Tesla. Cette tarification avantageuse reflète la politique de Tesla, qui maintient le prix FSD pour les réservations anticipées du Cybertruck au moment où les premiers dépôts ont été effectués.

    Bien que l'option FSD soit disponible pour les Cybertrucks de la série Foundation, elle ne sera pas activée dès le lancement. Tesla annonce que ces fonctionnalités seront déployées ultérieurement via des mises à jour logicielles over-the-air. Cette décision découle de la priorité accordée par Tesla à la mise à jour FSD V12 sur les anciens modèles Hardware 3.0, avant de se concentrer sur les véhicules équipés du matériel HW4, tels que le Cybertruck, qui sont actuellement moins nombreux sur le marché.

    Les propriétaires de la série Foundation du Cybertruck pourraient donc devoir patienter avant de bénéficier de la conduite autonome. En ce qui concerne d'autres options de la série Foundation, l'intérieur blanc, mentionné dans un article de Top Gear sur le Cybertruck, sera standard pour les versions à deux moteurs et Cyberbeast. Quant à l'édition à trois moteurs, elle recevra en plus une barre lumineuse tout-terrain au-dessus du pare-brise.

    L'Autopilot de Tesla sur la Cybertruck soulève des préoccupations quant à sa fiabilité globale. Bien que les incidents rapportés soient sporadiques et rares, ils suscitent des interrogations sur la capacité de l'Autopilot à anticiper et à réagir de manière appropriée dans toutes les situations de conduite. Les défis complexes tels que l'interprétation des signaux routiers, la navigation par mauvais temps, et la gestion d'événements imprévus demeurent des aspects que le système doit surmonter.

    Récemment, le Cybertruck a été impliqué dans son premier accident de la route, signalé par un utilisateur sur un forum dédié à ce véhicule. L'accident impliquait un Tesla Cybertruck de 2023 et une Toyota Corolla de 2009, résultant en un blessé léger du côté du conducteur du Cybertruck. Il est crucial que l'utilisation de cette technologie soit accompagnée d'une compréhension claire de ses limites et d'une vigilance continue de la part des conducteurs.

    De nombreux facteurs peuvent influer sur l'autonomie d'une voiture électrique

    Une étude réalisée en 2023 par Recurrent Auto et citée par Bloomberg a révélé que de nombreux véhicules électriques perdaient environ 30 % de leur autonomie par des températures inférieures à zéro. Par exemple, une Tesla Model 3 n'avait qu'une autonomie maximale de 66 % de l'autonomie estimée par l'EPA lorsqu'elle a été testée par 32 degrés.

    Recurrent Auto révèle que les véhicules électriques voient leur autonomie affectée en hiver pour diverses raisons, principalement liées à des facteurs chimiques et mécaniques. Les réactions dans la batterie se déroulent plus lentement par temps froid, où les températures agissent comme une résistance, ralentissant les processus et diminuant ainsi la puissance disponible.

    La principale raison de la perte d'autonomie hivernale réside dans le besoin de chauffer l'habitacle pour maintenir le confort des occupants. Contrairement aux voitures traditionnelles qui peuvent utiliser la chaleur résiduelle d'un moteur à combustion interne, les véhicules électriques, du fait de la plus grande efficacité de leurs moteurs, génèrent moins de chaleur. Ainsi, les systèmes de chauffage électriques puisent directement dans la batterie, réduisant la capacité disponible pour la conduite.

    Le projet de recherche de Recurrent Auto, qui se fonde sur des données réelles recueillies sur le terrain, présente une analyse approfondie de l'impact du froid sur l'autonomie des véhicules électriques. En se basant sur des données observées et vérifiées au cours de l'hiver 2022-23, Recurrent Auto a actualisé et amélioré la précision des informations sur l'autonomie hivernale de divers modèles, dont la Ford F-150 Lightning, le Hyundai Kona EV et la Chevrolet Bolt.

    Les véhicules électriques réagissent de manière diversifiée à l'hiver, comme le montre un graphique comparant la perte d'autonomie par temps froid pour 12 modèles populaires par rapport à la température de conduite idéale. Les données agrégées et anonymisées proviennent de plus de 10 000 véhicules, ainsi que de milliers de points de données provenant de dispositifs embarqués fournissant des informations sur la consommation d'énergie.

    Nom : recurrent.jpg
Affichages : 2898
Taille : 85,7 Ko

    Les données d'autonomie hivernale présentées ici, vérifiées sur le terrain, tiennent compte des variables du monde réel, telles que les terrains accidentés, les vitesses de conduite et les conditions d'utilisation variables, ainsi que le vieillissement calendaire des batteries. Elles offrent des prévisions moyennes pour les conditions de conduite hivernale dans divers scénarios d'utilisation réelle.

    Out of Spec Reviews sera probablement le premier des nombreux fans de Tesla à tester l'autonomie du Cybertruck, mais pour l'instant, il s'agit du premier test largement partagé de ce type sur les performances du véhicule dans le monde réel. Peu après le début des livraisons du Cybertruck en novembre, le constructeur automobile a commencé à proposer le Cybertruck Foundation Series à 120 000 dollars aux détenteurs d'une réservation.

    Tesla a également indiqué qu'il prévoyait de proposer un prolongateur d'autonomie pour le Cybertruck. Ce dispositif occuperait environ un tiers du plateau du véhicule et permettrait au camion de parcourir une distance estimée à 470 miles avec une charge complète. Tous les modèles du Cybertruck n'ont pas encore été commercialisés : une version d'entrée de gamme à propulsion arrière du Cybertruck devrait être livrée en 2025 à ceux qui sont prêts à débourser 60 990 dollars pour l'acquérir.

    Tesla a introduit une nouvelle section controversée dans ses conditions d'achat, interdisant aux clients recevant les premiers Cybertrucks de revendre leurs véhicules au cours de la première année. Ceux qui envisagent de le faire doivent obtenir l'autorisation préalable de Tesla, faute de quoi l'entreprise d'Elon Musk se réserve le droit de les poursuivre en justice et de réclamer des dommages-intérêts pouvant atteindre 50 000 dollars. De plus, Tesla n'autorise pas le transfert gratuit de la fonction Autopilot à un propriétaire ayant acheté un véhicule d'occasion, affirmant que celui-ci ne peut pas utiliser des fonctionnalités pour lesquelles il n'a pas payé.


    Entre-temps, Elon Musk a déjà l'intention de rendre son cher Cybertruck capable de traverser des paysages, en laissant entendre le mois dernier que le véhicule électrique pourrait bientôt fonctionner comme un bateau. « Nous allons proposer un ensemble de modifications permettant au Cybertruck de traverser au moins 100 m d'eau comme un bateau », a déclaré Elon Musk sur X.

    Les défis de conception de la Tesla Cybertruck mis en lumière

    Les réactions au pick-up futuriste ont été variées, oscillant entre l'admiration et la moquerie. Dans une de ses sorties, l’analyste David Zipper souligne les préoccupations majeures liées à la conception de la Tesla Cybertruck, suggérant que le véhicule pourrait poser des risques significatifs pour la sécurité routière. Il met en avant les critiques de différentes organisations, les qualifiant de « dangereux pour tous les autres usagers de la route ». Zipper soulève des inquiétudes concernant les angles aigus, les bords tranchants, l'acier inoxydable potentiellement dommageable et l'avant surélevé du Cybertruck, soulignant le risque accru de collisions frontales, notamment avec des piétons.

    De plus, il remet en question l'accélération extrême du véhicule, la qualifiant de potentiellement dangereuse pour les autres conducteurs. Malgré le manque de données officielles, Zipper souligne la difficulté pour les autorités fédérales de prendre des mesures préventives en raison du système d'autocertification aux États-Unis, suggérant que des changements dans le processus d'homologation pourraient être nécessaires pour garantir une conception automobile plus sécuritaire.

    Dans son analyse, le scénariste et producteur, Jesus Diaz exprime une critique sans réserve envers la Tesla Cybertruck, qualifiant le véhicule de « mauvais » à plusieurs égards. Il souligne les problèmes esthétiques et de qualité liés à la carrosserie du Cybertruck, citant des portes mal alignées et des surfaces inégales qui compromettent son apparence et sa conception. Diaz met en lumière les inquiétudes d'Elon Musk lui-même, qui, dans un courriel interne, a reconnu les défis liés à la nature angulaire du véhicule, exigeant une précision extrême dans le processus de fabrication.

    Il remet en question la faisabilité de ces exigences de précision et émet des doutes sur la capacité de Tesla à résoudre les problèmes de conception sans une refonte complète. Diaz élargit ses critiques à l'ensemble de la gamme Tesla, soulignant des problèmes récurrents de qualité, tant au niveau des composants matériels que des logiciels. Il suggère que si Tesla ne résout pas ces problèmes de manière proactive, elle risque d'être surpassée par des concurrents émergents.

    Le test d'autonomie non officiel du Cybertruck de Tesla réalisé par le YouTubeur Kyle Conner soulève des inquiétudes quant à la concordance entre les performances réelles du véhicule et les déclarations de Tesla. Conduisant le Cybertruck à une vitesse de 113 km/h dans des conditions de température de 45 degrés au Texas, Conner a enregistré une autonomie de 409 km, soit seulement 79 % de la distance annoncée par Tesla, qui était de 515 km.


    Bien que divers facteurs, tels que la vitesse et les conditions climatiques, puissent influencer l'autonomie des véhicules électriques, cet écart important soulève des interrogations sur la fiabilité des informations fournies par Tesla. Les résultats du test mettent en lumière la nécessité d'une transparence accrue de la part des constructeurs automobiles en matière de performances réelles de leurs véhicules, afin que les consommateurs puissent prendre des décisions éclairées lors de l'achat de véhicules électriques.

    Sources : Vidéos

    Et vous ?

    Comment percevez-vous le design du Cybertruck ? Le trouvez-vous attrayant, original ou peu esthétique ?

    Seriez-vous enclin à acheter un Cybertruck si vous en aviez les moyens ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

    Partagez-vous l'avis de Jesus Diaz qui estime que la Tesla Cybertruck est « mauvaise » à plusieurs égards ?

    Voir aussi :

    Cybertruck: Elon Musk annonce la commercialisation du pick-up avec un design futuriste. Mais des experts pensent que c'est une mauvaise idée, estimant qu'il est conçu pour un marché qui n'existe pas

    Le Cybertruck de Tesla serait doté d'une fonction appelée "Wade Mode" destinée à faciliter la conduite dans l'eau, mais elle suscite le scepticisme et est considérée comme un argument marketing

    Tesla vous attaquera en justice pour 50 000 $ si vous essayez de revendre votre Cybertruck au cours de la première année, il désactive également la fonction Autopilot sur les véhicules d'occasion
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Comment percevez-vous le design du Cybertruck ? Le trouvez-vous attrayant, original ou peu esthétique ?
    Ca fait longtemps qu'on a pas sorti une voiture aussi moche que celle ci, elle aurait pu être dessinée pour un film futuriste des 90's.
    Mais je trouve qu'il a malgré tout quelques aspects intéressants, notamment la position très en avant des roues et de l'habitacle qui doit être déroutant au début mais vite très confortable.
    Ce design simple devrait être industriable facilement et en à faible cout mais l'apparente absence de peinture et inverse complètement la tendance et en fait une voiture d'exposition (le moindre impact sera visible et difficile à masquer).
    Seriez-vous enclin à acheter un Cybertruck si vous en aviez les moyens ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    je n'ai aucune raison d'acheter cette voiture, le marché propose des voitures mieux sous tous aspects pour moins cher.
    Si je veux m'acheter une américaine tappe à l'oeil je m'achète une challenger ou une mustang.
    Partagez-vous l'avis de Jesus Diaz qui estime que la Tesla Cybertruck est « mauvaise » à plusieurs égards ?
    Je partage au moins l'avis de Zipper, cette voiture n'est conçue que pour son conducteur elle ne donne pas du tout confiance pour ceux avec qui elle partage (ou non) l'espace publique.

    Je penses qu'il y a un vrai problème dans l'approche du produit de cette voiture : elle propose un produit qui ne donne pas vraiment envie et y rajoute plein de petits arguments (pare balle, amphibie etc) espérant nous faire changer d'avis mais la base n'est toujours pas bonne.
    Ceci dit la Fiat Multipla c'est bien vendue donc l'espoir est permis, mais le design est récompensé par un prix très raisonnable.

  8. #8
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    550
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 550
    Points : 1 429
    Points
    1 429
    Par défaut
    Ma voiture thermique était annoncée à 4l/100 km et consommait en réalité 4.8l/100 km. Soit 80% de l'autonomie annoncée.
    Mais comme c'est une thermique c'est moins drôle de faire du bashing.

  9. #9
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 026
    Points : 5 466
    Points
    5 466
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Ca fait longtemps qu'on a pas sorti une voiture aussi moche que celle ci, elle aurait pu être dessinée pour un film futuriste des 90's.
    Malheureusement pour le cyber truck il y a eu encore pire cette année
    https://images.caradisiac.com/images...ire-783558.jpg

    Il ne pourra donc pas avoir de trophées de voiture la plus moche de la décennie !

  10. #10
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    550
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 550
    Points : 1 429
    Points
    1 429
    Par défaut
    Ca fait longtemps qu'on a pas sorti une voiture aussi moche que celle ci, elle aurait pu être dessinée pour un film futuriste des 90's.
    Nom : cybertruckmeme.png
Affichages : 2367
Taille : 918,4 Ko

  11. #11
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut Cybertruck : les propriétaires accusent Tesla d'avoir mis le véhicule sur le marché à la hâte
    Cybertruck de Tesla : Freinages brusques et inattendus avec Autopilot activé, code d'erreur qui empêche la recharge du véhicule,
    les propriétaires accusent l'entreprise d'avoir mis le véhicule sur le marché à la hâte, le qualifiant de « pickup-jouet »

    Dans le monde des véhicules électriques, le Cybertruck de Tesla promettait une technologie révolutionnaire, mais il a rencontré des obstacles dès le départ. Les propriétaires partagent des récits de systèmes défectueux et d’attentes non satisfaites, soulevant des questions sur l’équilibre entre innovation et fiabilité.

    Certains propriétaires ont signalé que leur pickup s’était enrayé quelques minutes seulement après la livraison. Imaginez un tout nouveau véhicule qui tombe en panne juste après l’avoir reçu. Un propriétaire a même qualifié cette expérience de « pire livraison de ma vie ». D’autres ont rapporté des problèmes plus graves, comme des alertes de direction critique et des freinages brusques inattendus d'Autopilot.


    Le Cybertruck de Tesla a été officiellement livré aux premiers clients en décembre de l'année dernière, mais après de nombreux mois de battage médiatique et de promotion intense, il semble que certains clients soient mécontents du nombre de défauts et de problèmes qui commencent à faire surface. La plupart des plaintes ont été formulées en ligne, où une section du forum du Cybertruck Owners Club a décidé d'ouvrir un fil de discussion intitulé « Problèmes, réparations, garantie, rappels ».

    Dans un fil de discussion intitulé « la pire livraison de ma vie (le pickup est mort en 5 minutes) », un propriétaire basé en Californie du Sud a écrit qu'après avoir fait un tour le jour même de la livraison le mois dernier, le véhicule « a parcouru 1 mile [ndlr. environ 1,6 kilomètre] sur la route, a commencé à avoir une erreur de direction, un écran rouge clignotant, s'est arrêté sur le bord de l'autoroute, maintenant le pickup est mort et j'attends une dépanneuse ». Et de conclure en disant « Tesla a vraiment précipité la sortie de ces pickups, quel cauchemar ».

    Nom : worst.png
Affichages : 4577
Taille : 453,2 Ko

    Un autre utilisateur du fil de discussion a partagé une photo de son Cybertruck affichant un écran rouge avertissant : « Garez-vous en toute sécurité. Problème de direction critique détecté ». « Beaucoup de pickups ont des problèmes de haute tension... ce qui les rend inutilisables », a ajouté l'utilisateur.

    Un problème avec Autopilot

    Dans un autre fil de discussion intitulé "moment WTF", un propriétaire explique que la fonction Autopilot de son Cybertruck a apparemment mal fonctionné lorsqu'un autre pickup s'est approché sur l'autre voie alors que les deux roulaient sur l'autoroute.

    J'ai rencontré un pickup de l'autre côté d'une autoroute à deux voies.

    Mon Cybertruck a soudainement freiné brusquement alors que nous avions tous les deux un espace suffisamment large entre nous.

    Heureusement qu'il n'y a pas de véhicule à l'arrière, car la collision aurait été inévitable.

    Remarque : Autopilot est simplement un régulateur de vitesse réactif glorifié.
    Un propriétaire banni après avoir fait une critique très acerbe

    Un autre propriétaire a fait une critique tellement accablante de son Cybertruck qu'il aurait été banni d'un forum de propriétaires et a dû se tourner vers un autre, le Tesla Motors Club, pour mettre en garde les acheteurs potentiels contre les problèmes de visibilité « à la limite du dangereux » :

    Mon commentaire honnête a été supprimé sur Cybertruckownerforum et j'ai été banni définitivement. D'une certaine manière, vous n'avez pas le droit d'être un tant soit peu négatif à propos du CT.

    Mais les gens ont besoin d'entendre la vérité. Non, ce n'est pas glorieux. Le Cybertruck n'est pas un pickup. C'est au mieux un pickup-jouet, au pire un concept expérimental. J'ai loué le mien à Los Angeles et j'ai passé 24 heures avec. Pour apporter du contexte voici quelques véhicules électriques que j'ai conduit par le passé ou que je conduis encore au quotidien : Hummer EV, Tesla S, Model 3 performance, Gladiator Rubicon, LS460 (Daily driver), Mercedes S550 W140 et W221, BMW E46, Jeep Wrangler et quelques autres pickups (F350 et Sierra 1500)[...].

    Visibilité : Elle est très mauvaise. On ne voit pas bien les coins avant. C'est presque dangereux ! C'est une blague qu'il n'y ait pas d'affichage de la caméra de recul à l'endroit où l'on voit l'arrière, à la place, c'est un minuscule affichage sur l'écran principal qui vous montre l'arrière. C'est vraiment stupide. Réduction des coûts.

    Dans l'ensemble, c'est le thème de ce pickup : Réduire les coûts, puis réduire encore plus les coûts. Rien n'est "bon" dans ce véhicule. Il semble SUPER bon marché, et je suis déconcerté que certaines personnes dépensent 100 000 $ pour ce pickup. Il n'est pas encore au point. J'étais un grand fan de Tesla, jusqu'à ce que j'essaie le Cybertruck. J'ai l'impression que les gens se font avoir par le battage médiatique de ce pickup. Tout est en plastique, tout est bon marché, tout est trop "fragile". Je ne peux pas rêver d'aller sur les sentiers avec ce pickup...

    Je ne sais pas pourquoi il y a tant d'avis positifs. Je comprends, c'est un style différent de l'extérieur. Mais bon, on est en 2024, c'est un pickup à 100 000 $, on doit s'attendre à mieux. J'ai l'impression que les critiques ont peur de dire la vérité, parce qu'ils veulent continuer à recevoir de nouvelles voitures à critiquer. Mais cela n'aide pas la communauté, quand ils l'édulcorent.

    C'est la vérité. Je ne suis pas contre Tesla. Je ne suis pas un représentant de GM ou de Ford. Je n'ai pas d'intérêt. Je suis juste un gars normal qui aime les voitures et les pickups depuis que j'ai 6 ans. Le Cybertruck a été une telle déception... je me sens mal pour ceux qui l'attendent patiemment... ils n'ont pas idée à quel point il est mauvais.
    Un code d'erreur

    Un autre propriétaire a décrit comment son Cybertruck a lancé une sorte de code d'erreur pendant la conduite et ne s'est pas rechargé. Aucun de leurs centres de service locaux n'a pu les aider pour diverses raisons.


    Un autre propriétaire a décrit comment, après seulement deux jours de possession, son Cybertruck a tout simplement cessé de s'allumer, malgré une charge de batterie à 40 % :

    J'ai mon pickup depuis deux jours, je suis monté ce matin, tout était allumé. J'ai voulu appuyer sur le frein pour passer la marche arrière et tout est devenu noir. Le bouton de la porte électrique ne m'a même pas permis de sortir, j'ai dû utiliser le déverrouillage manuel pour sortir. Je n'arrive pas non plus à remonter. Ma batterie est à 40%, donc non elle n'est pas morte. Est-ce que quelqu'un a déjà eu ce problème ?
    Ces problèmes, bien qu'ils ne représentent parfois qu'un risque pour la sécurité, soulèvent des questions quant à la qualité générale du véhicule. VoyageATX a récemment attiré l'attention avec une vidéo YouTube qui analyse de manière critique les problèmes rencontrés avec son Cybertruck.


    Certains Cybertrucks pourraient fonctionner sans problème. Toutefois, l'absence de chiffres officiels sur les livraisons de Tesla ne permet pas d'évaluer le taux de défaillance réel du véhicule, ce qui laisse des inquiétudes potentielles sans réponse.

    Les clauses particulières entre Tesla et les propriétaires de Cybertruck

    Tesla vous interdit de revendre le Cybertruck moins d'un an après l'avoir acheté

    En principe, lorsque vous achetez un véhicule et qu'il vous appartient, rien ne peut vous empêcher de le revendre à quelqu'un d'autre. Mais ce n'est pas le cas du Tesla Cybertruck. En effet, les conditions d'utilisation du Cybertruck exigent des acheteurs qu'ils s'engagent à utiliser le véhicule pendant au moins une année avant de songer à le revendre. Les propriétaires qui ne respecteront pas cette règle s'exposent à plusieurs risques, dont des poursuites en justice et l'impossibilité d'acheter un produit Tesla à l'avenir.

    La société a ajouté une section intitulée « Pour le Cybertruck uniquement » à son contrat de commande de véhicules à moteur, qui énonce les nouvelles règles suivantes : « vous comprenez et reconnaissez que le Cybertruck sera d'abord commercialisé en quantité limitée. Vous acceptez de ne pas vendre ou tenter de vendre le véhicule pensant la première année suivant la date de livraison du véhicule ». Il est clair que plusieurs clients enthousiastes du Cybertruck ne se soucieront pas de cette clause qui semble très contraignante dans une situation urgente. Et si, pour une raison ou une autre, ils doivent le revendre, Tesla décrit une façon correcte de procéder.

    Tesla affirme qu'il doit être le premier acheteur potentiel du Cybertruck : « si vous devez vendre le véhicule au cours de la première année suivant sa date de livraison pour une raison imprévue, et que Tesla convient que votre raison justifie une exception à sa politique d'interdiction de revente, vous acceptez d'en informer Tesla par écrit et de donner à Tesla un délai raisonnable pour vous acheter véhicule à sa seule discrétion et au prix d'achat indiqué sur votre fiche de prix final moins 0,25 $ par mille parcouru, l'usure raisonnable et le coût de réparation du véhicule selon les normes cosmétiques et mécaniques de Tesla pour les véhicules d'occasion ».

    Si Tesla refuse de racheter le véhicule à son propriétaire, il ne pourra le revendre à un tiers qu'après avoir reçu le consentement écrit de l'entreprise. En revanche, si le propriétaire néglige ou oublie toutes ces conditions, il s'expose à de nombreux risques. « Vous acceptez qu'en cas de violation de cette clause, ou si Tesla a des raisons de croire que vous êtes sur le point de violer cette clause, Tesla peut demander une injonction afin d'empêcher le transfert du titre de propriété du véhicule ou exiger de vous des dommages-intérêts d'un montant de 50 000 $ ou de la valeur reçue en contrepartie de la vente ou du transfert, le montant le plus élevé étant retenu ».

    Nom : pour.png
Affichages : 1087
Taille : 449,9 Ko

    Tesla désactive la fonction Autopilot lorsque le véhicule change de propriétaire

    Quelle part d'un véhicule Tesla le propriétaire possède-t-il réellement ? En effet, les véhicules Tesla sont non seulement entièrement électriques, mais l'entreprise les a conçus pour qu'ils soient évolutifs grâce aux logiciels tels que l'Autopilot et le système d'infodivertissement. Et c'est à ce niveau que se situe le problème. Étant donné le modèle d'abonnement de la plupart des logiciels utilisés par les Tesla, la revente peut s'avérer compliquée. Les fonctions logicielles de la voiture peuvent ne pas être transférables, ce qui soulève la question de savoir quelle part du véhicule électrique ils possèdent réellement. C'est notamment le cas pour la fonction Autopilot.

    L'Autopilot, dont la version avancée Full Self-Driving (FSD) coûte 15 000 dollars, n'est pas transférable lors de la revente d'un véhicule Tesla ou en cas de passage à un modèle plus récent. L'abonnement au FSD peut atteindre 199 dollars par mois. Si vous êtes abonné, en cas de revente, le nouveau propriétaire devra se procurer son propre plan. Selon les déclarations de Tesla, le nouveau propriétaire du véhicule ne peut pas utiliser les fonctions logicielles pour lesquelles il n'a pas payé. En outre, si vous avez opté pour le forfait complet, certaines sources estiment que le transfert est possible dans le cadre d'une vente privée directe au nouveau propriétaire.

    Mais les choses sont floues sur le sujet. En revanche, une chose est sûre : le FSD qu'un client a acheté pour sa Tesla ne sera pas transféré à la prochaine, à supposer qu'il souhaite passer à un modèle plus récent. Il doit alors racheter le logiciel. De plus, pour des raisons de sécurité, le Supercharging et le FSD seront désactivés pour tout véhicule Tesla considéré comme une épave. Selon les analystes, c'est l'effet secondaire du fait que les voitures modernes tendent vers des ordinateurs sur pattes, ce qui rend le processus stressant tant pour l'acheteur que pour le vendeur. Et pourtant, cela semble n'avoir aucune incidence sur la demande de véhicules Tesla.


    Conclusion

    Il semble que le Cybertruck ait été précipité, et les problèmes majeurs auxquels il est confronté soulèvent des questions sur la nécessité d’accorder plus de temps au développement de tels véhicules. Alors que Tesla a été un pionnier dans le domaine des véhicules électriques, il est essentiel de trouver un équilibre entre l’innovation audacieuse et la fiabilité attendue par les propriétaires. Le Cybertruck, loin d’être un simple jouet, doit répondre aux attentes des conducteurs et garantir leur sécurité sur la route.

    En fin de compte, le défi pour Tesla est de concilier la vision futuriste avec la réalité des problèmes techniques. Le monde attend de voir comment l’entreprise résoudra ces problèmes et si le Cybertruck pourra tenir ses promesses malgré les difficultés initiales.

    Source : plaintes des utilisateurs

    Et vous ?

    Pensez-vous que Tesla aurait dû prendre plus de temps pour développer le Cybertruck afin d’assurer une meilleure fiabilité, ou est-ce que l’innovation audacieuse justifie les problèmes initiaux ?
    Quelle est la responsabilité des constructeurs automobiles lorsqu’ils lancent de nouveaux modèles ? Devraient-ils être tenus responsables des défauts de conception ?
    Le Cybertruck, en tant que véhicule électrique, doit garantir la sécurité des conducteurs et des passagers. Pensez-vous que Tesla a pris suffisamment de mesures pour assurer cette sécurité ?
    En tant que consommateurs, quelles sont vos attentes légitimes lors de l’achat d’un nouveau véhicule ? Le Cybertruck répond-il à ces attentes ?
    Le Cybertruck est-il un pas vers un avenir plus durable, malgré ses problèmes initiaux ? Comment évaluez-vous son impact environnemental par rapport aux pickups traditionnels ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #12
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Conclusion

    Il semble que le Cybertruck ait été précipité, et les problèmes majeurs auxquels il est confronté soulèvent des questions sur la nécessité d’accorder plus de temps au développement de tels véhicules. Alors que Tesla a été un pionnier dans le domaine des véhicules électriques, il est essentiel de trouver un équilibre entre l’innovation audacieuse et la fiabilité attendue par les propriétaires. Le Cybertruck, loin d’être un simple jouet, doit répondre aux attentes des conducteurs et garantir leur sécurité sur la route.

    En fin de compte, le défi pour Tesla est de concilier la vision futuriste avec la réalité des problèmes techniques. Le monde attend de voir comment l’entreprise résoudra ces problèmes et si le Cybertruck pourra tenir ses promesses malgré les difficultés initiales.
    Je propose quelques corrections/compléments en italique à la conclusion (nos routes ne sont pas des labos de R&T et nous ne sommes pas les rats de laboratoires de Tesla) :
    Il semble que le Cybertruck ait été précipité, et les problèmes majeurs auxquels il est confronté mettent en évidence la nécessité d’accorder plus de temps au développement de tels véhicules. Alors que Tesla a été un pionnier dans le domaine des véhicules électriques, il est essentiel de favoriser la fiabilité attendue à l’innovation audacieuse. Le Cybertruck, loin d’être un simple jouet, doit répondre aux attentes des conducteurs et garantir leur sécurité et celle des autres usagers sur la route.

    En fin de compte, le défi pour Tesla est de concilier la vision futuriste à la réalité des problèmes techniques. Le monde attend de voir comment l’entreprise n'arrivera pas à résoudre ces problèmes et si le Cybertruck pourra tenir ses promesses malgré les difficultés initiales.


    Pensez-vous que Tesla aurait dû prendre plus de temps pour développer le Cybertruck afin d’assurer une meilleure fiabilité, ou est-ce que l’innovation audacieuse justifie les problèmes initiaux ?
    Je penses que Tesla devrait mettre sur le marché des voitures fonctionnelles et safe. Ce n'est visiblement pas le cas pour le CyberTruck.
    Quelle est la responsabilité des constructeurs automobiles lorsqu’ils lancent de nouveaux modèles ? Devraient-ils être tenus responsables des défauts de conception ?
    Bien sûr que oui, c'est le cas pour toutes les entreprises ou presque. Pourquoi l'automobile serait une exception? D'autant plus que ses produits sont potentiellement dangereux pour le client et son environnement.
    Le Cybertruck, en tant que véhicule électrique, doit garantir la sécurité des conducteurs et des passagers. Pensez-vous que Tesla a pris suffisamment de mesures pour assurer cette sécurité ?
    Et les autres automobilistes, cyclistes et autres piétons?
    Une voiture qui freine brusquement sur l'autoroute sans obstacle est clairement un problème.
    En tant que consommateurs, quelles sont vos attentes légitimes lors de l’achat d’un nouveau véhicule ? Le Cybertruck répond-il à ces attentes ?
    Ma première attente est qu'il tienne au minimum 100 000 km, donc une panne qui l'immobilise au bout de 5 minutes n'est clairement pas satisfaisante.
    Ensuite je veux qu'elle ne finisse pas sur le plateau d'une dépanneuse au premier problème (raison pour laquelle j'ai notamment une roue de secours).
    Le Cybertruck est-il un pas vers un avenir plus durable, malgré ses problèmes initiaux ? Comment évaluez-vous son impact environnemental par rapport aux pickups traditionnels ?
    Je penses que le pick-up devrait être un véhicule de travail et le cybertruck ne l'est clairement pas mais je suis aussi un européen réticent aux SUV donc mon avis a probablement peu de sens.

  13. #13
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut Tesla annonce un rappel massif de tous les Cybertruck pour pédales d'accélérateur défectueuses
    Tesla annonce un rappel massif de tous les Cybertruck pour pédales d'accélérateur défectueuses,
    vous n'avez même plus besoin d'activer l'Autopilot pour avoir un accident

    Tesla a annoncé un rappel massif de tous les Cybertrucks livrés à ce jour, en raison d’un problème avec les pédales d’accélérateur qui peuvent rester coincées, augmentant le risque d’accident. Ce rappel concerne exactement 3 878 véhicules, selon la National Highway Traffic Safety Administration. Selon l’Administration nationale de la sécurité routière (NHTSA), le couvre-pédale de l’accélérateur peut glisser et se coincer sous le garnissage intérieur, rendant difficile l’arrêt ou le contrôle du véhicule électrique. La NHTSA a précisé que la pédale d’accélérateur coincée pourrait entraîner une accélération involontaire du véhicule, augmentant ainsi le risque de collision.

    Le Cybertruck de Tesla a fait l'objet de nombreuses moqueries. Un utilisateur avait également évoqué un problème avec l'Autopilot lorsqu'un autre pickup s'est approché sur l'autre voie alors que les deux roulaient sur l'autoroute :

    J'ai rencontré un pickup de l'autre côté d'une autoroute à deux voies.

    Mon Cybertruck a soudainement freiné brusquement alors que nous avions tous les deux un espace suffisamment large entre nous.

    Heureusement qu'il n'y a pas de véhicule à l'arrière, car la collision aurait été inévitable.

    Remarque : Autopilot est simplement un régulateur de vitesse réactif glorifié.
    Son défaut le plus grave à ce jour a entraîné le rappel de près de 4 000 véhicules.

    La National Highway Traffic Safety Association des États-Unis a rappelé 3 878 Cybertrucks, c'est-à-dire tous ceux qui ont été fabriqués entre le 13 novembre de l'année dernière et le 4 avril. C'est la pédale d'accélérateur qui est en cause : Son coussinet peut se déloger, ce qui a pour effet de coincer la pédale dans la garniture qui la surmonte. Inutile de préciser que ce n'est pas une bonne chose.

    « Si le coussin de la pédale d'accélérateur se coince dans la garniture intérieure située au-dessus de la pédale, les performances et le fonctionnement de la pédale seront affectés, ce qui peut augmenter le risque de collision », écrit la NHTSA dans son avis de rappel.

    L'avis confirme un incident qui a fait le tour des médias sociaux en début de semaine. Le propriétaire d'un Cybertruck a téléchargé sur TikTok une vidéo qui semble illustrer ce problème. « Alors que je conduisais, il a glissé vers le haut », a déclaré l'auteur de l'affiche, en montrant son accélérateur délogé. « Ce glissement vers le haut, et la façon dont il était encore accroché à la pédale, a maintenu l'accélérateur enfoncé à 100 % ».

    @el.chepito1985 serious problem with my Cybertruck and potential all Cybertrucks #tesla #cyberbeast #cybertruck #stopsale #recall ♬ original sound - el.chepito
    Le point positif pour les propriétaires de Cybertruck, que la NHTSA note également, est que le frein a la priorité sur l'accélérateur (ce qu'indique également l'utilisateur dans la vidéo ci-dessus). En 2010, Toyota a rappelé des millions de véhicules après des milliers de plaintes pour accélération involontaire. À l'époque, la NHTSA a proposé un règlement qui rendrait obligatoire la technologie de priorité sur le frein. La proposition a finalement été retirée, mais l'industrie s'est largement ralliée au projet, explique David Friedman, ancien administrateur intérimaire de la NHTSA.

    « Nous devons nous féliciter des nombreux enseignements tirés de l'affaire des pédales bloquées de Toyota », déclare Friedman. « Cela aurait pu être bien pire ». Même avec la possibilité de neutraliser les freins, au moment où un véhicule électrique de près de 7 000 livres se met à rouler à pleine vitesse, tous les conducteurs ne seront pas nécessairement assez lucides pour prendre les mesures correctives qui s'imposent avant que les choses ne tournent mal.

    Ce rappel vient couronner une semaine tumultueuse pour Tesla

    L'entreprise a licencié plus de 10 % de ses effectifs lundi et a perdu deux de ses plus hauts dirigeants. Quelques jours plus tard, Tesla a demandé à ses actionnaires de voter à nouveau sur l'énorme plan de rémunération du PDG Elon Musk, qui avait été annulé par un juge au début de l'année.

    Des rapports faisant état de problèmes liés à la pédale d'accélérateur du Cybertruck ont commencé à apparaître au cours des dernières semaines. Tesla aurait même interrompu les livraisons du Cybertruck, le temps de résoudre le problème. Musk a déclaré dans un post sur X que Tesla était « très prudent » et l'entreprise a signalé à la NHTSA qu'elle n'avait pas connaissance d'accidents ou de blessures liés à ce problème.

    L'entreprise a maintenant confirmé à la NHTSA que la pédale peut se déloger, ce qui lui permet de glisser vers le haut et de se coincer dans la garniture entourant le plancher.

    Tesla a déclaré avoir reçu un premier avis d'incident concernant la pédale d'accélérateur de la part d'un client le 31 mars, puis un second le 3 avril. Après avoir effectué une série de tests, elle a décidé le 12 avril de procéder à un rappel après avoir déterminé « qu'une modification non approuvée a introduit du lubrifiant (savon) pour faciliter l'assemblage du tampon sur la pédale d'accélérateur » et que « le lubrifiant résiduel a réduit la rétention du tampon sur la pédale ».

    Il faut noter que l'entreprise n'avait pas le choix : « La loi vous oblige à rappeler un véhicule dans les jours qui suivent le moment où vous avez eu connaissance ou auriez dû avoir connaissance du problème », explique Friedman. « Je ne m'arrête pas "volontairement" en face des panneaux d'arrêt. C'est la loi ».

    Tesla affirme qu'elle remplacera ou retravaillera la pédale d'accélérateur de tous les Cybertrucks existants. La société a également indiqué à la NHTSA qu'elle avait commencé à construire des Cybertrucks équipés d'une nouvelle pédale d'accélérateur et qu'elle réparait les véhicules en transit ou se trouvant dans des centres de livraison.

    Nom : rappel.png
Affichages : 6843
Taille : 39,4 Ko

    « Tesla revient sur Terre avec fracas », déclare Andy Palmer, ancien directeur de l'exploitation de Nissan et PDG d'Aston Martin Lagonda, qui a plus de 40 ans d'expérience dans l'industrie automobile. « Le rappel du Cybertruck est un cas classique de contrôle des changements de pièces et de processus entraînant la défaillance d'une pédale d'accélérateur. C'est la réalité de tout constructeur automobile lorsqu'il commence à lancer plusieurs produits. Selon Palmer, les constructeurs automobiles traditionnels ont mis en place des processus stricts lors de l'introduction de nouveaux modèles afin d'éviter ce type d'incident. Tesla semble avoir une grande marge de manœuvre pour s'améliorer.

    L'incident est un nouvel accroc pour le Cybertruck, très contesté, et pour Tesla elle-même. L'action de l'entreprise a connu une chute vertigineuse cette année, alors que la concurrence chinoise s'intensifie et que les projets de véhicules électriques moins chers ont apparemment été abandonnés au profit d'un effort total en faveur des robotsaxis.

    Ce n'est pas le premier rappel des Cybertruck

    Tesla a rappelé plus de 2 millions de véhicules aux États-Unis en raison d'une taille de police incorrecte apparaissant sur les voyants d'avertissement. Les modèles concernés comprennent certaines années modèles des Model S, Model X, Model 3, Model Y et Cybertruck. Selon la National Highway Traffic Safety Administration, une taille de police incorrecte était affichée sur le tableau de bord pour les voyants d'avertissement de freinage, de stationnement et du système de freinage antiblocage (ABS).

    « Les voyants d'avertissement avec une taille de police plus petite peuvent rendre difficile la lecture des informations de sécurité critiques sur le tableau de bord, ce qui augmente le risque d'accident », a déclaré la NHTSA dans l'avis de rappel.

    Fin janvier, l'entreprise a rappelé près de 200 000 véhicules en raison d'une « instabilité logicielle » susceptible d'empêcher l'affichage de l'image de la caméra de recul.

    Ce rappel concernait certains véhicules Model S, X et Y de 2023 équipés de l'ordinateur de conduite autonome 4.0 et utilisant la version logicielle 2023.44.30 à 2023.44.30.6 ou 2023.44.100.

    Entre-temps, une bataille d'actionnaires sur le plan de rémunération de Musk et les déboires continus de X ont été une distraction continue pour l'entreprise.

    La NHTSA affirme que Tesla a introduit un nouveau composant de la pédale d'accélérateur avant le 17 avril, et les livraisons de Cybertruck semblent avoir repris. Les propriétaires de Cybertruck devront amener leur véhicule dans un centre de service pour la réparation gratuite, puisqu'il n'y a pas de correctif logiciel pour le savon.

    Cet incident souligne l’importance de la vigilance et de la réactivité des fabricants de véhicules électriques face aux problèmes de sécurité potentiels, surtout à une époque où l’industrie automobile est en pleine transformation avec l’adoption croissante des véhicules électriques.

    Sources : NHTSA (1, 2)

    Et vous ?

    Quelle est votre opinion sur la fréquence des rappels de véhicules par Tesla ? Est-ce un signe de responsabilité ou un motif d’inquiétude ?
    Les rappels de sécurité affectent-ils votre confiance dans les véhicules électriques en général, et dans les Cybertrucks en particulier ?
    Comment Tesla pourrait-elle améliorer ses processus de contrôle qualité pour éviter de tels problèmes à l’avenir ?
    Pensez-vous que l’industrie automobile traditionnelle est mieux équipée pour gérer les problèmes de sécurité que les nouveaux venus comme Tesla ?
    En tant que consommateur, seriez-vous prêt à accepter des défauts mineurs pour des innovations majeures dans les véhicules électriques ?
    Quelles mesures supplémentaires les fabricants de véhicules électriques devraient-ils prendre pour garantir la sécurité de leurs clients ?
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #14
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2013
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2013
    Messages : 15
    Points : 51
    Points
    51
    Par défaut Un autre article à lire avant ou après : le second scandale Tesla
    Pas d'autres commentaires que le lien ci-dessous:

    https://embarque.developpez.com/actu...de-conception/

    Voilà, licenciée pour avoir révélé le scandale de cet article. Relire cet article après avoir lu le premier donne une autre perspective à l'ensemble.

Discussions similaires

  1. Réponses: 36
    Dernier message: 22/11/2023, 11h53
  2. Réponses: 47
    Dernier message: 04/05/2023, 16h12
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 24/05/2020, 15h25
  4. Réponses: 12
    Dernier message: 30/04/2020, 20h41
  5. Réponses: 9
    Dernier message: 02/12/2019, 16h02

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo