IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Écologie Discussion :

Les Big Tech doivent réduire leurs émissions de CO2 plus rapidement, selon Greenpeace

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 790
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 790
    Points : 35 556
    Points
    35 556
    Par défaut Les Big Tech doivent réduire leurs émissions de CO2 plus rapidement, selon Greenpeace
    Les grandes entreprises technologiques doivent réduire leurs émissions de CO2 plus rapidement, selon Greenpeace,
    alors que les émissions des fournisseurs de l'industrie électronique sont en hausse

    Greenpeace critique les grandes entreprises de l'électronique pour leurs insuffisances dans la réduction des émissions de dioxyde de carbone, soulignant que cinq des principaux fabricants, dont Intel, Foxconn, Luxshare Precision, Samsung et TSMC, ont augmenté leurs émissions en 2022. Un rapport publié par l'organisation de défense de l'environnement a évalué les efforts de décarbonisation de 11 des plus grandes entreprises de l'électronique mondiale et les a jugés insuffisants.

    Bien que huit des onze entreprises se soient engagées à atteindre zéro émission d'ici le milieu du siècle, aucune n'a promis une réduction de moitié d'ici 2030, nécessaire pour respecter les objectifs de l'accord de Paris. Greenpeace salue les engagements de certains, comme Intel visant 100 % d'énergies renouvelables d'ici 2030, mais souligne que l'utilisation de certificats d'énergie renouvelable peut ne pas favoriser la production réelle d'énergie verte.


    La prise de conscience de la durabilité est devenue une préoccupation mondiale, et les organisations technologiques ont affirmé leur engagement à l'intégrer dans leurs opérations et leurs chaînes de valeur. Cependant, des indications informelles suggèrent que ces organisations peinent à traduire leurs déclarations d'intention en actions tangibles. Des critiques émergent, accusant les entreprises de pratiquer de l'écoblanchiment, et de nombreux experts estiment que leurs investissements en matière de durabilité ne sont pas alignés avec des solutions effectives. Certains avancent que les fonds alloués aux technologies vertes et aux énergies renouvelables sont insuffisants, plaidant en faveur de davantage d'initiatives en matière de durabilité.

    Nom : Climat Tech.jpg
Affichages : 26206
Taille : 10,7 Ko

    Foxconn est critiqué pour ses émissions et sa faible utilisation d'électricité renouvelable. Le rapport souligne que, pour respecter l'objectif de limiter le réchauffement à 1,5 °C, les fournisseurs d'électronique doivent atteindre 100 % d'énergies renouvelables dans leurs chaînes d'approvisionnement d'ici 2030, recommandant l'utilisation de contrats d'achat d'électricité et l'investissement direct dans les énergies renouvelables.

    Les marques d’électronique grand public doivent faire plus pour réduire leurs émissions

    Le marché mondial de l'électronique grand public a généré un chiffre d'affaires d'environ 1 052 milliards de dollars en 2023, chiffre qui devrait croître de plus de 2 % par an jusqu'en 2028.1 Compte tenu de l'expansion rapide du secteur, les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d'électricité des fabricants d'électronique augmentent également. Au cours de la dernière décennie, les marques ont été soumises à une pression accrue pour réduire leurs émissions.

    En réponse, un certain nombre de grandes marques d'électronique grand public, telles qu'Apple et Google, se sont engagées à produire 100 % d'électricité renouvelable dans l'ensemble de leurs activités et, dans certains cas, ont atteint cet objectif. Cependant, les émissions provenant de la chaîne d'approvisionnement en produits électroniques ont fait l'objet de beaucoup moins d'attention - une omission majeure étant donné que la chaîne d'approvisionnement représente plus de 70 % des émissions de l'industrie électronique.

    Malheureusement, les émissions de la chaîne d'approvisionnement en produits électroniques sont en train de monter en flèche. À elle seule, l'industrie des semi-conducteurs devrait émettre 86 millions de tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (CO2e) en 2030, soit plus de deux fois les émissions annuelles de carbone du Portugal. La fabrication de semi-conducteurs est en passe de consommer 237 térawattheures (TWh) d'électricité au niveau mondial en 2030, soit près de la consommation annuelle d'électricité de l'Australie.

    Greenpeace appelle les entreprises comme Apple et Microsoft à ne pas promouvoir des produits "verts" tant que leurs chaînes d'approvisionnement ne sont pas totalement alimentées par des sources renouvelables.

    Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ont récemment réaffirmé la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de limiter l'augmentation de la température moyenne annuelle de la planète à 1,5 °C d'ici à 2030. Selon le GIEC, il est possible pour tous les secteurs de réduire de moitié leurs émissions d'ici à 2030. De même, l'AIE insiste sur la nécessité de tripler la capacité des énergies renouvelables d'ici à 2030.

    En 2022, Greenpeace East Asia a publié son premier classement des efforts de décarbonisation dans la chaîne d'approvisionnement de l'industrie électronique. Après un an, il est encourageant de constater des progrès significatifs dans certains domaines. Toutefois, le niveau d'ambition des fabricants d'électronique est encore loin d'être suffisant pour garantir que l'augmentation de la température moyenne annuelle mondiale ne dépasse pas 1,5 °C.

    Il suit les progrès des fournisseurs en matière d'engagements climatiques, d'actions climatiques, de transparence environnementale et de plaidoyer en 2022. En 2022, les 11 entreprises figurant dans le classement ont consommé environ 111 000 GWh d'électricité, soit plus que la consommation annuelle d'électricité du Chili. Pourtant, le ratio médian d'électricité renouvelable parmi les 11 entreprises classées n'était que de 20 %.

    Engagements climatiques

    Les fabricants d'électronique n'ont pas de plans ambitieux de réduction des émissions. Huit des 11 fournisseurs du classement se sont engagés à atteindre le niveau zéro net d'ici le milieu du siècle, et aucun ne s'est engagé à réduire de moitié ses émissions de carbone d'ici 2030, un niveau minimum nécessaire pour s'aligner sur l'objectif de 1,5 °C de l'Accord de Paris.

    Seuls quatre grands fournisseurs d'électronique se sont engagés à réduire à zéro les émissions nettes de leurs chaînes d'approvisionnement d'ici à 2050 : Luxshare Precision, TSMC, LG Display et Hon Hai Technology Group (Foxconn). Toutefois, ces quatre entreprises n'ont pas d'objectifs de réduction des émissions de plus de 50 % d'ici à 2030, ce qui signifie que leurs objectifs de réduction des émissions pour 2030 ne sont pas conformes à l'objectif de 1,5 °C de l'accord de Paris.

    Intel est le seul grand fournisseur d'électronique à s'être engagé à passer à 100 % d'énergie renouvelable d'ici 2030, mais il continue de s'appuyer fortement sur des méthodes d'approvisionnement à faible impact, telles que les certificats d'énergie renouvelable (REC), pour atteindre cet objectif. En septembre, TSMC a avancé son objectif de 100 % d'énergies renouvelables de 2050 à 2040. En revanche, Samsung Electronics prévoit toujours de passer à 100 % d'énergies renouvelables d'ici à 2050, une échéance bien trop lointaine pour contribuer à éviter les effets les plus catastrophiques du changement climatique.

    Action pour le climat

    Le taux médian d'achat d'électricité renouvelable déclaré par les 11 fournisseurs d'électronique du classement était de 20 % en 2022, contre 10 % pour les mêmes 11 entreprises en 2021. En 2022, 9 des 11 fournisseurs du classement ont augmenté leur ratio d'électricité renouvelable. Le ratio d'électricité renouvelable d'Intel était de 93 % en 2022, suivi par Samsung Electronics à 31 % et SK hynix à 30 %. Hon Hai Technology Group (Foxconn) et Goertek ont déclaré des ratios d'électricité renouvelable inférieurs à 10 % en 2022. BOE n'a pas divulgué son ratio d'électricité renouvelable pour 2022.

    SK Hynix a enregistré l'augmentation la plus spectaculaire de son ratio d'électricité renouvelable en 2022, soit un bond de plus de 25 % par rapport à l'année précédente. Cette augmentation est due en grande partie à l'achat de RECs et à la participation au programme Green Premium de la Corée du Sud. TSMC a enregistré la plus faible augmentation de son ratio d'achat d'électricité renouvelable, soit un peu plus de 1 %.

    Classement

    Samsung Electronics a reçu la note la plus basse des principaux fabricants de semi-conducteurs du classement, soit un D+, en raison de l'absence d'objectif de réduction des émissions à l'horizon 2030, de la lenteur de la transition vers une énergie 100 % renouvelable et de la forte dépendance à l'égard de méthodes d'approvisionnement en électricité renouvelable à faible impact.

    Hon Hai Technology Group (Foxconn) a déclaré les émissions et la consommation d'électricité les plus élevées dans la catégorie de l'assemblage final du classement. En 2022, les émissions de l'entreprise dépassaient les émissions annuelles de l'Islande. En 2022, Hon Hai Technology Group a fait peu de progrès en matière de réduction des émissions et d'adoption de l'électricité renouvelable par rapport à son rival, Luxshare Precision. Le taux d'utilisation d'électricité renouvelable de Hon Hai Technology Group (Foxconn) n'était que de 8 % en 2022.

    Luxshare Precision a gagné un point grâce aux progrès réalisés par l'entreprise au cours de l'année écoulée. En avril 2023, Luxshare Precision s'est engagée à utiliser 50 % d'énergie renouvelable d'ici à 2025. En 2022, l'entreprise a obtenu plus de 70 % de son électricité renouvelable grâce à des méthodes à fort impact, telles que la production sur site, l'investissement direct dans les énergies renouvelables et les accords de partenariat public-privé.

    Luxshare Precision a également conseillé les administrateurs compétents en Chine sur les mécanismes d'échange d'électricité verte. Goertek et BOE ont reçu la note globale la plus basse, un F, en raison de l'absence d'objectifs de réduction des émissions et de transition vers une énergie 100 % renouvelable, de la faible transparence de l'approvisionnement en électricité renouvelable et des données environnementales, et de l'absence de travail de sensibilisation.

    Nom : Rank.jpg
Affichages : 1752
Taille : 38,3 Ko

    Situation actuelle

    Huit des onze entreprises classées ont fixé des objectifs de réduction à zéro. Parmi ces huit entreprises, seules quatre, Luxshare Precision, TSMC, LG Display et Hon Hai Technology Group (Foxconn), ont inclus leur chaîne d'approvisionnement dans leur engagement en faveur du zéro émission. BOE, Goertek et Pegatron ne se sont pas engagés à atteindre des émissions nettes nulles. Intel est la seule entreprise à avoir pour objectif des émissions nettes nulles d'ici à 2040.

    Aucun des 11 fournisseurs classés ne s'est engagé à réduire ses émissions de plus de 50 % d'ici à 2030. Six entreprises, TSMC, Pegatron, Hon Hai Technology Group (Foxconn), LG Display, SK hynix et Intel, ont fixé leur objectif de réduction des émissions pour 2030 à moins de 50 %.

    Les autres entreprises classées, dont Luxshare Precision, Goertek, BOE, Samsung Electronics et Samsung Display, n'ont pas encore fixé d'objectifs de réduction des émissions pour 2030. Parmi les fournisseurs figurant dans le classement, seule Intel s'est fixé un objectif de 100 % d'énergies renouvelables d'ici à 2030. TSMC a récemment actualisé son objectif de 100 % d'énergies renouvelables de 2050 à 2040.

    Trois entreprises classées, Samsung Electronics, Samsung Display et SK hynix, ont fixé des échéances pour passer à 100 % d'énergies renouvelables d'ici à 2050. Deux entreprises, Luxshare Precision et Hon Hai Technology Group (Foxconn), ont fixé des objectifs à moyen terme pour passer à 50 % d'énergies renouvelables d'ici 2025 et 2030, respectivement.

    Trois entreprises, Pegatron, Goertek et BOE, n'ont pas fixé d'objectifs en matière d'énergies renouvelables. LG Display n'a fixé des objectifs en matière d'énergies renouvelables que pour ses succursales en Chine continentale et au Viêt Nam, et l'entreprise n'a pas encore fixé d'objectif en matière d'énergies renouvelables en Corée du Sud.

    La plupart des fournisseurs classés ont mis en place des groupes de travail internes sur le climat et ont organisé des sessions d'échange sur l'approvisionnement en électricité renouvelable ou la réduction des émissions avec leurs pairs. En ce qui concerne la défense des politiques, cinq des onze fournisseurs classés - Luxshare, TSMC, Pegatron, LG Display et Samsung Display - ont indiqué qu'ils s'engageaient avec les parties prenantes concernées à élaborer des politiques favorables à l'électricité renouvelable, mais l'ambition des suggestions est insuffisante.

    Les principaux fournisseurs tels que Samsung Electronics, Hon Hai Technology Group (Foxconn) et SK hynix n'ont pas déployé suffisamment d'efforts en matière de défense des politiques.

    Recommandations de Greenpeace

    Les entreprises doivent passer à une énergie 100 % renouvelable d'ici à 2030 : au niveau industriel, les dernières conclusions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et les suggestions de l'initiative sur les objectifs scientifiques (SBTi) soulignent la nécessité de réduire les émissions de 50 % d'ici à 2030. En juillet 2023, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a publié un rapport soulignant l'importance de tripler l'énergie renouvelable d'ici à 2030 afin de maintenir l'objectif de 1,5 °C à portée de main.

    En tant que grands consommateurs d'électricité15, les fournisseurs d'électronique doivent prendre l'initiative et développer l'approvisionnement ainsi que la consommation d'énergie renouvelable. Les entreprises doivent passer à 100 % d'énergie renouvelable d'ici à 2030 pour contribuer à la réalisation de l'objectif de 1,5 °C.

    Les entreprises doivent choisir des méthodes d'approvisionnement à fort impact : les options d'approvisionnement en électricité renouvelable à fort impact, telles que les contrats d'achat d'électricité, les investissements dans les énergies renouvelables et la production sur site, devraient être les principales options dont dispose une entreprise pour atteindre ses objectifs en matière d'électricité renouvelable, car ces méthodes présentent une additionnalité et une traçabilité évidentes et ont donc un impact sur l'atténuation des effets du changement climatique.

    Les RECs peuvent constituer un choix supplémentaire pour les entreprises afin d'atteindre leurs objectifs. Lorsque les entreprises se fixent des objectifs d'achat d'électricité renouvelable, les méthodes d'approvisionnement à fort impact doivent être clairement énoncées.

    Les entreprises doivent participer activement à la défense des politiques liées aux énergies renouvelables : participer à la défense des politiques liées aux énergies renouvelables peut être une étape supplémentaire pour les entreprises afin de montrer leur impact sur la décarbonisation et la transition vers l'électricité renouvelable.

    En Chine continentale, les entreprises devraient participer à la suggestion de mécanismes d'échange d'électricité verte, tels que les AAE à long terme ; à Taïwan, les entreprises peuvent plaider en faveur de politiques qui leur permettent de s'impliquer plus activement dans l'autoproduction et l'investissement dans les énergies renouvelables ; en Corée du Sud, les entreprises devraient demander au gouvernement d'augmenter la capacité des énergies renouvelables.

    Greenpeace souligne l’importance de la transparence dans l’industrie électronique

    Le constat de Greenpeace concernant l'insuffisance des efforts des fournisseurs des grandes entreprises technologiques pour réduire leurs émissions de dioxyde de carbone est préoccupant et soulève des questions cruciales sur la responsabilité environnementale de ces acteurs majeurs de l'industrie électronique.

    Premièrement, la hausse des émissions chez certains des principaux fabricants, tels qu'Intel, Foxconn, Luxshare Precision, Samsung et TSMC, est inquiétante. Le fait que ces entreprises n'aient pas réussi à inverser la tendance à la hausse démontre une lacune dans leurs engagements en matière de durabilité. Cela remet en question la crédibilité de leurs efforts pour atténuer les impacts environnementaux de leurs activités.

    Deuxièmement, le constat selon lequel aucune des onze entreprises évaluées n'a pris d'engagement concret pour réduire de moitié leurs émissions d'ici 2030 est alarmant. Cela va à l'encontre des objectifs plus larges fixés par l'accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Les entreprises, en tant qu'acteurs clés, doivent jouer un rôle moteur dans la réalisation de ces objectifs et ne peuvent se contenter de promesses vagues.

    Troisièmement, l'utilisation de certificats d'énergie renouvelable (RECs) par des entreprises telles qu'Intel, bien que cela puisse contribuer à atteindre des objectifs d'énergies renouvelables, souligne une problématique importante. Les RECs ne garantissent pas nécessairement la promotion réelle des énergies renouvelables, laissant la porte ouverte à des pratiques qui pourraient ne pas être véritablement durables.

    Enfin, la critique de Greenpeace envers des géants tels que Foxconn, qui présente des émissions élevées et une faible utilisation d'électricité renouvelable, souligne l'importance de mettre en lumière les entreprises qui ne répondent pas aux normes environnementales. Cela met en évidence le besoin pressant d'une plus grande transparence et de mesures contraignantes pour inciter ces acteurs à adopter des pratiques plus durables.

    Le rapport de Greenpeace souligne la nécessité urgente pour les fournisseurs de grandes entreprises technologiques d'accélérer leurs efforts de réduction des émissions. Cela nécessite des engagements plus concrets, une véritable transition vers des sources d'énergie renouvelable et une responsabilisation accrue de la part de l'industrie électronique dans son ensemble.

    Source : Greenpeace

    Et vous ?

    Dans quelle mesure les certificats d'énergie renouvelable (RECs) sont-ils efficaces dans la transition vers des sources d'énergie plus propres, et quelles alternatives plus robustes pourraient être envisagées pour garantir une véritable réduction des émissions ?

    Les engagements pris par certaines entreprises pour atteindre zéro émission d'ici le milieu du siècle sont-ils réalistes, et quelles mesures immédiates sont nécessaires pour s'assurer que ces engagements ne restent pas de simples promesses vagues ?

    Comment le classement des entreprises par Greenpeace peut-il influencer les consommateurs et les investisseurs, et quels mécanismes de responsabilisation supplémentaires pourraient être mis en place pour inciter à des pratiques plus durables ?

    Quel rôle les gouvernements et les organismes de régulation peuvent-ils jouer pour encourager davantage les entreprises de l'industrie électronique à adopter des pratiques plus durables et à accélérer leur transition vers des énergies renouvelables ?

    Voir aussi :

    Intel s'engage à ne pas émettre de gaz à effet de serre d'ici 2040, Greenwashing ou engagement sérieux ?

    Elon Musk, Jeff Bezos et Mark Zuckerberg seraient les célébrités de la Tech qui ont le plus pollué en terme d'émission de CO2. Certains dénoncent l'hypocrisie de ceux qui prônent l'écoresponsabilité

    Les entreprises technologiques ne tiennent pas leurs promesses en matière de développement durable, il y a peu d'actions concrètes et les déclarations d'intention relèvent plus de l'écoblanchiment
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    763
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 763
    Points : 3 194
    Points
    3 194
    Par défaut
    aucune des onze entreprises évaluées n'a pris d'engagement concret
    Et c'est pas près d'arriver. Concret, ça veut dire investissements massifs donc augmentation des coûts (voire baisse de la production si on tape dans une impossibilité physique). Le % des citoyens qui est volontaire pour baisser significativement son pouvoir d'achat est au mieux anecdotique, et certainement nul si tout le monde n'est pas logé à la même enseigne (dans la mentalité française).

    On est dans un système social et économique qui valorise la production d'objets dispensables (je me sens pas concerné par des téléphones en superméga-définition pour utiliser la 5G, ni par un capteur photo à 200 Mpixels dont les résultats seront moins bon que mon vieil appareil photo car les lois de l'optique sont implacables), et donne une valeur ridicule ou nulle à l'indispensable. Quel et la valeur de la nourriture ? Pourquoi les agriculteurs et les terres disparaissent (pour mettre des hangar laids) ? Quel est le prix du calme au bord d'une route et de la qualité de l'air et de l'eau ? (zéro).

    Le boulot des entreprises c'est de faire du profit, pas de l'écologie.

    L'ONU nous rappelle qu'on part plutôt sur une trajectoire de +3°. Je suppose que les gouvernements du monde attendent que les cultures fassent -50% de rendement pour constater le problème ... et peut être réorienter les valeurs vers ce qui en a vraiment.

  3. #3
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 072
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 072
    Points : 3 281
    Points
    3 281
    Par défaut
    Notre entreprise a fait une communication qui ressemble à :
    EN 2022 NOUS AVONS REDUITS NOTRE BILAN CARBONE DE X% CE QUI EST MIEUX QUE PREVU, FELICITATION A TOUS, C'est essentiellement du à la météo clémente de l'année, SOYONS FIERS DE NOUS

    Je grince un peu des dents, des efforts sont faits, ils sont efficaces à leur dimension mais les vrais projets ambitieux sont mis sous le tapis parce que demandant un investissement trop important, malgré une rentabilité financière évaluée largement positive.
    Alors je ne parle même pas de sobriété.

  4. #4
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Bonjour,

    je n'arrives pas à savoir si il faut considérer cela comme

    - du troll
    - une communication sincère
    - une mesure de l'"opinion publique"

    Et vous, vous en pensez quoi ?

    Bonne journée.

  5. #5
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    Octobre 2007
    Messages
    1 676
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2007
    Messages : 1 676
    Points : 2 010
    Points
    2 010
    Par défaut
    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    Bonjour,

    je n'arrives pas à savoir si il faut considérer cela comme

    - du troll
    - une communication sincère
    - une mesure de l'"opinion publique"

    Et vous, vous en pensez quoi ?

    Bonne journée.
    Greenpeace fait du trolling et vend du gaz russe depuis des années, donc des éoliennes et autres "énergies vertes". Greenpeace emploie 27000 personnes à cet effet, par contre Greenpeace n'a plus un bateau de pêche à envoyer pour protéger les baleines, ni de biologiste marin.

    Greenpeace est juste devenu une entreprise de blackmailing, très opposé au nucléaire mais aussi aux barrages etc ... à tout ce qui n'est pas intermittent en somme.
    Il faudrait apposer à chacune de leur communication l'étiquette "entreprise commerciale de vente de gaz".

    Or que je sache la combustion du gaz naturel, liquifié ou non, émet beaucoup de gaz à effet de serre. Ce qui n'est pas grave mais c'est du foutage de gueule.


    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Je grince un peu des dents, des efforts sont faits, ils sont efficaces à leur dimension mais les vrais projets ambitieux sont mis sous le tapis parce que demandant un investissement trop important, malgré une rentabilité financière évaluée largement positive.
    Alors je ne parle même pas de sobriété.
    Rentabilité largement positive pour l'industrie chinoise, évidemment. En ce qui nous concerne, il n'y a aucune rentabilité financière à espérer des éoliens, photovoltaïque et batterie de monsieur Telsa en Australie
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 493
    Points : 5 652
    Points
    5 652
    Par défaut
    Oui tu as raison, la vente de Gaz Russe par Greenpeace energy c'est vraiment n'importe quoi, en plus ils ont avoué dans un communiqué, c'est prouvé.
    Je pense qu'au sommet de Greenpeace il y a quelqu'un qui est en train de s'en mettre plein les poches et de se foutre de nous royalement.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  7. #7
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 072
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 072
    Points : 3 281
    Points
    3 281
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Rentabilité largement positive pour l'industrie chinoise, évidemment. En ce qui nous concerne, il n'y a aucune rentabilité financière à espérer des éoliens, photovoltaïque et batterie de monsieur Telsa en Australie
    L'industrie (ou certaines industries) pense que si et qu'elle se trompe ou non n'est pas tant la question de mon point de vue.
    La question est : pourquoi évaluent-ils des projets "écologiques" et rentables mais ne les lancent pas?
    Ma réponse (qui se base sur pas grand chose) est qu'ils ne veulent pas dépenser tant d'argent pour un projet long terme.
    Une autre réponse serait qu'ils ne croient pas à leurs propres évaluations mais pourquoi les présentent-ils alors?

    Donc comment espérer qu'une entreprise agisse en profondeur pour l'environnement alors qu'elle présente des projets qui semblent capitalismo-compliant qu'elle décide de ne pas lancer?
    Comment espérer qu'elle fasse des vraies choses concrètes alors qu'elle rechigne déjà à pratiquer le Greenwashing?

  8. #8
    Membre émérite
    Avatar de Daïmanu
    Homme Profil pro
    Développeur touche à tout
    Inscrit en
    Janvier 2011
    Messages
    693
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur touche à tout

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2011
    Messages : 693
    Points : 2 415
    Points
    2 415
    Par défaut
    Le graphique dans la news est bien mais sans légende il n'est pas lisible.

    Il faut consulter la source pour voir qu'à gauche on a la part d’électricité d'origine renouvelable en 2022, et à droite l'augmentation depuis 2021.
    Je fais appel aux esprits de Ritchie, Kernighan, Stroustrup et Alexandrescu
    Donnez moi la force, donnez moi le courage de coder proprement !

    « Ça marche pas » n'est PAS une réponse convenable, merci de détailler le souci en fournissant l’environnement, le code source, les commandes et les messages d'erreur.

    Ce club possède également un clavardage, on y trouve quelques perles entre deux sessions d'entraides.

  9. #9
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    763
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 763
    Points : 3 194
    Points
    3 194
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    L'industrie (ou certaines industries) pense que si et qu'elle se trompe ou non n'est pas tant la question de mon point de vue.
    La question est : pourquoi évaluent-ils des projets "écologiques" et rentables mais ne les lancent pas?
    Des exemples de projets supposément rentables mais non lancés ?

  10. #10
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Les 1% les plus riches de France émettent autant de gaz à effet de serre que les 50% les plus pauvres. source lefigaro.fr ou lesechos.fr je ne sais plus
    source
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  11. #11
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Avril 2009
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 91
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2009
    Messages : 373
    Points : 782
    Points
    782
    Par défaut Qui paye Green Peace ?
    Et où trouve t-il ses moyens ?
    Ceux qui n'ont pas besoin de labourer pour avoir leur subsistance !

  12. #12
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Avril 2009
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 91
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2009
    Messages : 373
    Points : 782
    Points
    782
    Par défaut Il ous faut plus de pauvres !
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Les 1% les plus riches de France émettent autant de gaz à effet de serre que les 50% les plus pauvres. source lefigaro.fr ou lesechos.fr je ne sais plus
    source

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    Juillet 2012
    Messages
    1 459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 61
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2012
    Messages : 1 459
    Points : 10 944
    Points
    10 944
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Les 1% les plus riches de France émettent autant de gaz à effet de serre que les 50% les plus pauvres. source lefigaro.fr ou lesechos.fr je ne sais plus
    source
    Yep !

    Finalement c'est dans La Tribune:

    https://www.latribune.fr/climat/ener...es-983651.html
    Climat : en France, les 1% les plus riches émettent autant de gaz à effet de serre en un an que 50% des plus pauvres

    20 Nov 2023, 9:42
    (Avec AFP)
    « Developpez.com est un groupe international de bénévoles dont la motivation est l'entraide au sens large » (incl. forums developpez.net)
    Club des professionnels en informatique

  14. #14
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Citation Envoyé par Escapetiger Voir le message
    Yep !

    Finalement c'est dans La Tribune:

    https://www.latribune.fr/climat/ener...es-983651.html
    Climat : en France, les 1% les plus riches émettent autant de gaz à effet de serre en un an que 50% des plus pauvres

    20 Nov 2023, 9:42
    (Avec AFP)
    Bonjour,

    Du coup on taxe des riches pour donner de l'argent à des pauvres
    qui achèteront des produits à d'autres riches
    pour faire face aux conséquences
    générées par des personnes d'un siècle lointain ?

    On peut reprocher l'empreinte carbone d'un individu,
    ça ne change en rien les paramètres du problème
    auquel il est contraint de se plier si il veut satisfaire
    à sa propre psyché, hors on ne va pas l'empêcher d'être lui même.
    Un riche veut être riche parce qu'il se dit qu'il a réussit,
    qu'il ressent des émotions au regard de ses semblables qui l'envient,
    parce que ça lui donne accès un certain niveau de vie matériel, aussi,
    et parce qu'un riche devenu riche ne peut s'imaginer devenir pauvre,
    alors qu'un pauvre qui s'imagine devenir riche, ça court les rues.
    Et puis on ne décide pas de devenir riche, ça te tombe dessus,
    l'héritage, les affaires, le milieu économique au sens large.
    Bien sûr tous les riches sont des bosseurs (même si ce n'est qu'un travail d'apparat) tous les bosseurs ne sont pas riche.
    On oubliera pas que pour faire un riche, faut beaucoup de pauvres.

    Les riches comme les pauvres n'ont fait que prendre un train en marche.

    Déshabiller Paul pour habiller Jacques ne nous dit pas comment
    cet argent va être dépensé pour éviter que cela n'empire le problème.
    Évidemment, les pétroliers ont des avantages
    que les autres fournisseurs d'énergies n'ont pas
    à ce petit jeu du développement économique.
    Pas cher, accessible, transportable, facilement consommable,
    technologiquement éprouvé, surtout irremplaçable dans certains domaine.
    Il y a juste un tout petit détail, écrit en tout petit, "planqué au milieu des CGU de 450 pages".
    Le diable, les détails, les adages.
    Mais c'est pas mieux avec les autres énergies, des détails, toujours.

    Reste alors les créanciers qui alimentent une bulle,
    dont on ne sait plus dire si ils le font par dessin ou par besoin.

    Tout ça c'est du foutage de gueule généralisé
    dont tout le monde sait trop bien qu'on en sort tous perdant,
    on s'en fou, à chaque jour suffit sa peine, les adages encore,
    ceux là sont coriace, ils nous hantent, c'est aussi pour cela qu'on les aime.

    Bonne journée.

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 512
    Points : 18 421
    Points
    18 421
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Et c'est pas près d'arriver. Concret, ça veut dire investissements massifs donc augmentation des coûts
    Les entreprises le font ça s'appelle du greenwashing.
    Par exemple elles peuvent payer plus cher le kWh en passant par un fournisseur d'énergie renouvelable.

    Du coup le fournisseur d'énergie va acheter plus d'éoliennes et de panneaux solaires et produire plus d'énergie.
    Plus ils produisent, moins c'est cher normalement.

    Bon après ça change rien au niveau de la pollution.
    On continue de consommer beaucoup de ressources.
    Mais les gouvernements ne se concentrent que sur le CO2, c'est la seule "pollution" qui les intéresse.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #16
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Avril 2009
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 91
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2009
    Messages : 373
    Points : 782
    Points
    782
    Par défaut
    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    Bonjour,

    Du coup on taxe des riches pour donner de l'argent à des pauvres
    qui achèteront des produits à d'autres riches
    pour faire face aux conséquences
    générées par des personnes d'un siècle lointain ?

    Déshabiller Paul pour habiller Jacques ne nous dit pas comment
    cet argent va être dépensé pour éviter que cela n'empire le problème.

    Bonne journée.
    Bien d'accord ! En plus "l'argent" ne représente pas toujours les ressources correspondantes.
    Il faudrait une monnaie pour les riches, une monnaie pour les pauvres, une monnaie pour les entreprises de niveau 1 une autre pour celles de niveau 2, etc .... Cette monnaie "unique ou presque" est un bourreau invisible !

  17. #17
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    Mars 2010
    Messages
    10 022
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2010
    Messages : 10 022
    Points : 38 170
    Points
    38 170
    Billets dans le blog
    8
    Par défaut
    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    On peut reprocher l'empreinte carbone d'un individu,
    ça ne change en rien les paramètres du problème
    auquel il est contraint de se plier si il veut satisfaire
    à sa propre psyché, hors on ne va pas l'empêcher d'être lui même. [. . .]
    On dirait du ChatGPT : on comprend tous les mots (maux ?), mais quand on a fini, il ne reste rien :

  18. #18
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Bonjour,

    Il ne reste rien ?

    Comme dans "vous ne proposez pas d'interdire le pétrole manu-militari tel une pastèque"
    ou comme dans "ça m'électrocute le cerveau, j'ai fait un coma cérébral" ?

    De manière plus synthétique, c'est la question du changement de paradigme
    de la réalisation du riche afin de lui permettre de s'exprimer
    sans qu'il ait à entrainer la liquidation de la capacité
    bio-physique de notre environnement dans son sillage.
    Car je doutes que nous puissions construire un corps social
    sans la formation d'une échelle sociale d'évaluation réciproque.

    C'est aussi la dénonciation d'un certain gauchisme sans profondeur,
    qui, paré de son plus beau plumage, ne fait que participer de l'expansion capitaliste.
    Oui les inégalités et les injustices c'est moche,
    mais nous ne serons pas avancé d'avoir enrichi tous les pauvres,
    si la condition de réalisation consiste à dilapider le capital bio-physique
    dans un déferlement de passions sans lendemain.
    Nous aurons juste approfondi notre dépendance à la machine
    techno-capitaliste dans sa fuite en avant auto-prophétique et jusqu'au boutiste.

    C'est aussi la dénonciation d'un certain esprit de possédants
    qui croyant avoir tout pouvoir se trouve bien incapable d'infléchir
    la trajectoire que nous suivons.
    Car un train en cache un autre.

    Et c'est plein d'autres choses dont il faudrait beaucoup de mots
    pour en expliquer tous les maux.

    En peu de mots et en général, on appellera cela
    l'usure du monde
    au rythme de nos renoncements
    pour satisfaire à nos contradictions.

    Enfin, toutes ces considérations ne valent que si l'on envisage
    que nous puissions être collectivement capable d'intelligence.
    Que l’addition des expressions individuelles d'intelligence puisse parvenir
    à une expression collective d'intelligence.
    Ce qui ne semble plus tellement évident.

    Bref, je voulais faire synthétique...

    Bonne journée.

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 512
    Points : 18 421
    Points
    18 421
    Par défaut
    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    Enfin, toutes ces considérations ne valent que si l'on envisage
    que nous puissions être collectivement capable d'intelligence.
    Que l’addition des expressions individuelles d'intelligence puisse parvenir
    à une expression collective d'intelligence.
    Et vice versa.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #20
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Avril 2009
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 91
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2009
    Messages : 373
    Points : 782
    Points
    782
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Enfin, toutes ces considérations ne valent que si l'on envisage
    que nous puissions être collectivement capable d'intelligence.
    Que l’addition des expressions individuelles d'intelligence puisse parvenir
    à une expression collective d'intelligence.
    Et vice versa.
    Utopie quand tu nous fais rêver ! Rêvons .......
    Bonne année à tous
    GB

Discussions similaires

  1. Réponses: 277
    Dernier message: 12/02/2024, 11h08
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 02/12/2022, 15h30
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 13/08/2022, 17h38
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 30/11/2021, 19h46
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 12/11/2010, 22h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo