OpenAI offre des salaires mirobolants pour débaucher les meilleurs chercheurs de Google AI, proposant jusqu'à 10 millions de dollars
pour s'offrir leurs services

OpenAI, la société d’IA derrière le chatbot ChatGPT, est en pleine guerre des talents avec Google, son principal rival dans le domaine de l’IA. Selon un rapport du quotidien The Information, les recruteurs d’OpenAI proposent des salaires pouvant atteindre 10 millions de dollars pour attirer les meilleurs chercheurs de Google AI. OpenAI a déjà recruté des dizaines d’anciens employés de Google et de Meta (anciennement Facebook) pour travailler sur son chatbot ChatGPT,

OpenAI, soutenu par Microsoft, offrirait des rémunérations allant jusqu'à 10 millions de dollars dans le but d'attirer les meilleurs employés de l'intelligence artificielle loin de son principal rival Google.

L'équipe de recrutement du créateur de ChatGPT a fait un pitch à certains des meilleurs talents en IA de Google avant une vente prévue d'actions aux employés qui augmentera la valorisation d'OpenAI au-dessus de 80 milliards de dollars, selon un rapport. Il leur a été expliqué qu’ils peuvent bloquer des packages à la valorisation actuelle de l’entreprise d’environ 27 milliards de dollars et constater une augmentation de la valeur à la clôture de la vente des actions.

Les principales transactions pourraient valoir entre 5 et 10 millions de dollars, a rapporté The Information, citant des sources proches du dossier. Jusqu’à présent, Google « semble ne pas proposer des offres correspondantes », a déclaré une source au média.

OpenAI a déjà recruté des dizaines d’anciens employés de Google et de Meta

La société derrière ChatGPT a déjà recruté des talents de Google et Meta pour l'aider à travailler sur son chatbot IA. Cinq anciens chercheurs de Google figuraient dans la section remerciements du blog d'OpenAI annonçant le lancement de ChatGPT en novembre dernier.

OpenAI a embauché au moins 93 personnes ayant déjà travaillé chez Google et Meta. En février, l'entreprise comptait environ 59 anciens employés de Google et environ 34 anciens employés de Meta, selon les données de LeadGenius et Punks & Pinstripes.

Une offre d'emploi pour un ingénieur de recherche au sein de l'équipe de superalignement d'OpenAI indique une fourchette de salaire annuelle comprise entre 245 000 $ et 450 000 $ et indique que sa rémunération totale comprend des « actions généreuses » et d'autres avantages.

En juillet, OpenAI a annoncé une nouvelle équipe et un nouveau projet : Superalignment. L’objectif est de trouver comment rendre les systèmes d’IA superintelligents alignés et sûrs à utiliser d’ici quatre ans, et le laboratoire consacre 20 % de ses ressources informatiques à cet effort. Jan Leike, qui est à la tête de ce département, a déclaré en août que l'entreprise recrutait des ingénieurs de recherche, des scientifiques et des managers. C'est dans un épisode du podcast The 80,000 Hours qu'il a assuré que l'entreprise recherchait des candidats solides, passionnés par l'idée de rendre l'IA plus sûre, capables de penser de manière critique, de comprendre l'apprentissage automatique et de savoir coder.

Jan pense que ce travail constitue en fait la partie la plus intéressante scientifiquement de l’apprentissage automatique. Plutôt que de simplement lancer plus de puces et plus de données lors d’une séance d’entraînement, ce travail nécessite de comprendre réellement comment ces modèles fonctionnent et comment ils pensent. Les réponses seront probablement des percées dans la résolution des mystères du cerveau humain.

Selon lui, le problème principal est que les capacités de l’IA continueront de s’améliorer et que le défi de la surveillance des modèles de pointe continuera de devenir plus difficile, tandis que l’intelligence humaine restera plus ou moins la même. Pour avoir le moindre espoir d'assurer la sécurité, nous avons besoin de notre capacité à surveiller, comprendre et concevoir des modèles ML pour avancer au même rythme que la complexité des modèles eux-mêmes.

Et il existe un moyen évident d’y parvenir selon lui : faire en sorte que l’IA fasse l’essentiel du travail, de sorte que la sophistication des IA qui ont besoin d’être alignées et la sophistication des IA qui effectuent l’alignement avancent en même temps.

Mais développer une IA qui va contrôler le développement de la superintelligence, supposée être plus intelligente que l'homme, ne fait pas l'unanimité. Connor Leahy, un défenseur de la sécurité de l’IA, a déclaré que le plan était fondamentalement erroné car l’IA initiale de niveau humain pourrait s’emballer et causer des ravages avant qu’elle ne puisse être contrainte à résoudre les problèmes de sécurité de l’IA. « Vous devez résoudre l’alignement avant de construire une intelligence de niveau humain, sinon par défaut vous ne la contrôlerez pas », a-t-il déclaré dans une interview. « Je ne pense personnellement pas que ce soit un plan particulièrement bon ou sûr ».

Les dangers potentiels de l’IA ont été au premier plan pour les chercheurs en IA et le grand public. En avril, un groupe de leaders et d’experts du secteur de l’IA a signé une lettre ouverte demandant une pause de six mois dans le développement de systèmes plus puissants qu’OpenAI GPT-4, citant les risques potentiels pour la société. Un sondage réalisé en mai a révélé que plus des deux tiers des Américains sont préoccupés par les effets négatifs possibles de l’IA et que 61 % pensent qu’elle pourrait menacer la civilisation.

Nom : open.png
Affichages : 1191
Taille : 13,6 Ko

La course aux talents est lancée

La prétendue campagne de recrutement d’OpenAI intervient dans un contexte de pressions du PDG Sam Altman pour obtenir un soutien financier supplémentaire de la part du principal investisseur Microsoft, alors que l’entreprise cherche à créer des outils technologiques « superintelligents » qui seraient aussi intelligents que les humains.

« La vision est de créer une intelligence artificielle générale (AGI), de trouver comment la rendre sûre et d'en déterminer les avantages », a déclaré Altman au Financial Times, soulignant qu'il passait également du temps à rechercher « comment construire une superintelligence » et les moyens de construire augmenter la puissance de calcul pour y parvenir.

Le succès fulgurant de ChatGPT depuis son lancement il y a environ un an a déclenché une course aux armements dans l’industrie technologique, voyant Microsoft, Google, xAI d’Elon Musk et d’autres entreprises se démenant pour contrôler le marché. ChatGPT est en concurrence directe avec le chatbot de Google, Bard, et la version de xAI, Grok, qui a récemment fait ses débuts pour certains utilisateurs X.

Dans le cadre de sa campagne de recrutement, OpenAI a vanté son accès à des puces informatiques puissantes et rares, nécessaires pour alimenter les systèmes d'IA avancés, ajoute le rapport. De plus, la société a accordé des augmentations à certains de ses employés juniors en IA.

Une fois finalisée, la vente d’actions sera la deuxième de l’année pour OpenAI. Le cycle précédent s'est terminé en avril dernier.

Nom : AI.png
Affichages : 1152
Taille : 249,9 Ko

Plus tôt ce mois-ci, le patron d'OpenAI, Sam Altman, a révélé que ChatGPT avait dépassé les 100 millions d'utilisateurs hebdomadaires actifs. Altman a également déclaré aux employés en octobre qu'OpenAI était sur la bonne voie pour générer 1,3 milliard de dollars de revenus annualisés, rapportait alors The Information.

OpenAI travaillerait également sur GPT-5, la prochaine génération de son « grand modèle de langage » ChatGPT. C'est ce qu'a déclaré Altman, bien qu'il n'ait pas divulgué de calendrier pour sa sortie. Les rumeurs sur les réseaux sociaux suggèrent que GPT-5 pourrait être déployé dès décembre 2023, même s’il est difficile de savoir à quoi s’attendre, même pour Altman. Le patron d'OpenAI a déclaré qu'il était difficile de prédire exactement quelles nouvelles capacités et compétences le modèle pourrait avoir, selon FT.

« Jusqu'à ce que nous formions ce modèle, c'est comme un jeu de devinettes amusant pour nous », a-t-il déclaré. « Nous essayons de nous améliorer, car je pense qu’il est important, du point de vue de la sécurité, de prédire les capacités. Je ne peux pas vous dire exactement ce que GPT-5 va faire que GPT-4 ne peut pas faire ».

Des ingénieurs supplémentaires pour accélérer le travail en cours seraient une bonne nouvelle pour l'entreprise.

Ailleurs, Google a également intensifié ses efforts en matière d’IA. L'entreprise est en pourparlers pour investir des centaines de millions de dollars dans Character.AI, une startup de robots IA développée par deux anciens employés de Google. Le modèle de chatbot avancé permet aux utilisateurs de discuter avec des versions virtuelles de célébrités comme Billie Eilish ou des personnages d'anime, tout en créant leurs propres chatbots et assistants IA.

Sources : The Information, podcat The 8,000 hours, OpenAI (section remerciements, offre d'emploi pour le département superalignement)

Et vous ?

Que pensez-vous de la stratégie d’OpenAI pour attirer les meilleurs talents en IA ? Quels sont les éléments qui pourraient vous motiver à quitter votre boîte pour une autre ?
Selon vous, quels sont les avantages et les inconvénients de travailler pour OpenAI par rapport à Google ou Meta ?
Que pensez-vous de la division d'OpenAI chargée de créer une IA qui va contrôler le développement de la superintelligence ?
Comment voyez-vous l’avenir de l’IA superintelligente ? Quels sont les risques et les opportunités ?

Voir aussi :

OpenAI met sur pieds une division chargée de créer une IA qui va contrôler le développement de la superintelligence supposée être plus intelligente que l'homme. Elle pourrait arriver d'ici 2030