IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Mobiles Discussion :

L'appareil portable Humane AI Pin serait le rebondissement à 230 millions de dollars d'une vieille arnaque


Sujet :

Mobiles

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 075
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 075
    Points : 75 299
    Points
    75 299
    Par défaut L'appareil portable Humane AI Pin serait le rebondissement à 230 millions de dollars d'une vieille arnaque
    Humane Ai Pin lance sa campagne pour remplacer les téléphones, l'appareil peut s'accrocher magnétiquement aux vêtements et coûtera 699 dollars avec un abonnement de 24 dollars par mois.

    Humane, la startup fondée par Imran Chaudhri et Bethany Bongiorno, anciens membres de l'équipe de conception et d'ingénierie d'Apple, a officiellement lancé son très attendu Ai Pin, faisant ainsi une entrée fracassante dans le domaine naissant du matériel d'intelligence artificielle.

    L'appareil, qui s'accroche magnétiquement aux vêtements, coûtera 699 dollars avec un abonnement mensuel de 24 dollars, qui comprendra des données et des appels téléphoniques illimités. L'entreprise a également indiqué qu'elle s'associerait à T-Mobile pour le service téléphonique et à Microsoft et OpenAI pour la technologie d'intelligence artificielle. L'appareil pourra être commandé à partir du 16 novembre.

    "Pour la technologie que vous obtenez, nous avons placé la barre très haut en termes de prix, à un niveau que nous pensons abordable et accessible", a déclaré Bongiorno, PDG de Humane, lors d'une interview. "Il y aura toujours des améliorations au fil du temps en termes de réduction des coûts."

    Les passionnés de technologie et d'IA ont suivi Humane de près après que Chaudhri et Bongiorno, mari et femme cofondateurs, ont lancé la société en 2018. Elle a gardé la plupart de ses travaux sous le coude, à quelques exceptions notables près. En avril, Chaudhri a fait une démonstration de l'appareil lors d'une conférence TED. En septembre, l'épingle a orné des mannequins, dont Naomi Campbell, lors de la semaine de la mode à Paris.

    L'épingle Humane Ai est destinée à remplacer à terme un smartphone. Le plan d'abonnement est assorti de son propre numéro de téléphone et il n'est pas nécessaire de l'associer à un téléphone. L'appareil est dépourvu d'écran et les utilisateurs peuvent interagir avec lui par la voix, un pavé tactile, des gestes ou en brandissant des objets. Il est également doté d'un projecteur laser capable d'émettre du texte sur la main de l'utilisateur.


    Chaudhri a passé 20 ans chez Apple, où il a dirigé la conception de l'écran d'accueil de l'iPhone. Bongiorno a été responsable du développement de logiciels pour des produits tels que l'iPhone, l'iPad et plus tard le Mac, et a fait partie de l'équipe fondatrice de l'iPad. Chaudhri et Bongiorno ont également recruté d'autres anciens employés d'Apple, dont le directeur de la technologie, Patrick Gates, qui était auparavant directeur principal de l'ingénierie au sein de la société de Cupertino, en Californie.

    Dans un communiqué, Chaudhri et Bongiorno ont déclaré que l'"Ai Pin est l'incarnation de notre vision d'intégrer l'IA dans le tissu de la vie quotidienne, en améliorant nos capacités sans éclipser notre humanité". Humane a levé 230 millions de dollars à ce jour. Son dernier tour de table a été une série C de 100 millions de dollars en mars. Parmi les bailleurs de fonds les plus en vue de l'entreprise figurent Microsoft, Sam Altman, cofondateur d'OpenAI, et Tiger Global Management.

    Humane n'est pas la seule entreprise à s'intéresser au matériel d'IA. OpenAI a eu des discussions avec LoveFrom, la société de conception fondée par l'ancien dirigeant d'Apple Jony Ive, au sujet d'un appareil distinct, selon des rapports du Financial Times et de The Information. Interrogé sur l'impact que cela pourrait avoir sur Humane, Bongiorno a déclaré dans l'interview télévisée : "Je pense qu'il est incroyable que cet espace suscite de l'enthousiasme".

    Source : Humane

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur cette annonce ?

    Voir aussi :

    36 % des utilisateurs de smartphones déclarent que la durabilité est leur principale priorité et seulement 12 % souhaitent changer d'appareil au cours de 2 ans, selon une enquête de YouGov

    Le marché européen des smartphones subit la plus forte baisse depuis dix ans : les livraisons chutent de 22 % au premier trimestre 2023

    L'abandon de Windows Phone a été une erreur selon Satya Nadella, PDG de Microsoft
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    424
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 424
    Points : 1 846
    Points
    1 846
    Par défaut
    C'est du vent. Rien que pendant la démo l'IA s'est trompé sur deux trucs plutôt gros : elle annonce qu'on peut voir l'éclipse en Australie au lieu de l'amérique du nord quand on lui demande quand et ou aura lieu la prochaine éclipse, ce qui était faux. L'IA n'a pas pu dire combien il y avait de calorie dans une amande . Dommage pour un truc de suivi de la santé.

    Certains critiquent pas avec le dos de la cuillère:
    Any ounce of doubt has been washed away as this new video doubles down on the Ai Pin’s flaws and walks back its only positives. In fact, the introductory video clearly demonstrates why the device will fail: The AI gave completely wrong answers and provided no way to check their accuracy. It’s absolutely untrustworthy.
    En bonus :

    - La recognition vocale et le laser ne fonctionnent pas :
    Using your voice to control the device is a clunky and inaccessible method of primary interaction. Second, laser-projection displays onto your hand simply don’t work. The lasers aren’t bright enough, they don’t have any contrast on pale skin, they aren’t clear, and they aren’t easy to read.
    - Il disent que l'AI est au top du top : c'est en fait simplement une licence de... CHAT GPT, autrement dit avant de boire la prochaine mixture dégueue qui traine devant vous ou de regarder le soleil droit dans les yeux pendants une éclipse vous êtes sur de vouloir avoir l'info de CHAT GPT ? Laissez moi rire.

    Bref c'est du buzz pour attirer l'investisseur !

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    599
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 599
    Points : 10 905
    Points
    10 905
    Par défaut Le nouveau dispositif portable Humane AI Pin ne résout aucun problème et ne remplacera pas votre téléphone
    Le nouveau dispositif portable Humane AI Pin ne résout aucun problème et ne remplacera pas votre téléphone de sitôt
    selon les testeurs qui rapportent que l'outil n'est pas la révolution promise

    Les premières impressions des testeurs du dispositif portable Humane AI Pin se résument en cinq mots : il ne sert à rien. Ce dispositif portable arrive avec la promesse de débarrasser l'humanité de sa dépendance au smartphone, mais les premiers utilisateurs rapportent que le gadget vendu à 700 dollars souffre de nombreuses lacunes et le décrivent même comme un "cauchemar" dans certains. Beaucoup de testeurs sont tombés de haut en constatant que le Humane AI Pin est à des années-lumière de la révolution promise, n'est la solution à aucun problème technologique et ne fonctionne pas dans certains cas. Les vidéos sur le rabbit r1 suscitent également le scepticisme.

    AI Pin : un appareil controversé vendu à 700 $ et qui ne résout aucun problème

    Humane, une entreprise fondée par d'anciens employés d'Apple, a présenté l'année dernière Humane AI Pin, un dispositif portable qui s'attache aux vêtements. L'AI Pin utilise des capteurs, des projecteurs et la technologie de l'IA pour offrir diverses fonctionnalités. Il s'agit d'un appareil sans écran, léger et qui peut être porté n'importe où. Il utilise des caméras, des microphones et des accéléromètres pour fournir des informations contextuelles et contrôler d'autres appareils. L'AI Pin peut prendre des photos et envoyer des textos, projeter un écran sur la paume d'une personne et dispose d'un assistant virtuel comme ChatGPT.


    L'idée derrière l'AI Pin est simple : il s'agit d'un téléphone sans écran. Au lieu de vous demander d'ouvrir des applications et de taper sur un clavier, ce gadget portable fait abstraction de tout ce qui se passe derrière un assistant d'IA et un système d'exploitation que Humane appelle CosmOS. L'AI Pin utilise une connexion cellulaire (uniquement via T-Mobile et ce qui est ennuyeux, elle n'est pas connectée à votre numéro existant) pour rester en ligne en permanence afin que l'assistant virtuel puisse répondre à vos questions et exécuter vos commandes. Il ne s'agit pas seulement d'une application, mais de toutes les applications.

    Humane tente depuis l'année dernière de vendre son gadget comme le début d'un avenir post-smartphone dans lequel nous passons moins de temps la tête et l'esprit enfouis dans les écrans de nos téléphones et plus de temps dans le monde réel. L'appareil coûte 699 $ et les utilisateurs doivent souscrire un abonnement mensuel de 24 $ pour les fonctions de l'assistant virtuel et l'IA et le service 4G de l'entreprise par l'intermédiaire du géant des télécommunications T-Mobile. Mais l'utilité de l'AI Pin a été remise en cause lorsque l'entreprise a commencé à expédier l'appareil cette année. Certains sont sceptiques quant à son avenir.

    Après avoir testé le dispositif, un utilisateur a déclaré : « l'AI Pin est une idée intéressante, mais elle est tellement inachevée et totalement défaillante sur tant de points inacceptables que je ne vois personne à qui je recommanderais de dépenser les 699 dollars de l'appareil et les 24 dollars d'abonnement mensuel ». Un autre critique déclare également : « non seulement le Humane AI Pin est lent, capricieux et à peine intelligent, mais son utilisation m'a donné l'impression d'être stupide. En l'état, l'AI Pin n'en fait pas assez pour justifier son prix élevé de 700 dollars à l'achat et encore moins l'abonnement mensuel de 24 dollars ».

    Alors comment fonctionne le dispositif AI Pin de Humane ? Les premiers testeurs de l'outil ont partagé leurs expériences avec la communauté. Touchez le pavé tactile et maintenez-le enfoncé, posez une question, puis relâchez et attendez quelques secondes pour que l'IA réponde. Vous pouvez tendre votre paume pour lire ce qu'elle a dit, en rapprochant ou en éloignant votre main de votre poitrine pour passer d'un élément à l'autre. Pour passer d'une carte ou d'un bouton à l'autre, vous devez incliner votre paume vers le haut ou vers le bas, ce qui peut éventuellement vous empêcher de voir ce qui est affiché.

    Comme l'ont révélé les vidéos de démonstration précédant le lancement du produit, certains gestes intégrés offrent des raccourcis vers des fonctions telles que la prise d'une photo ou d'une vidéo ou le contrôle de la lecture de musique. Une double pression sur l'épingle avec deux doigts permet de prendre une photo, tandis qu'une double pression sur l'épingle et le maintien de la pression à la fin déclenchent une vidéo de 15 secondes. Un glissement vers le haut ou vers le bas permet de régler le volume de l'appareil ou des écouteurs Bluetooth pendant que l'assistant virtuel parle ou que de la musique est en cours de lecture.

    Chaque personne qui commande le Humane AI Pin devra créer un compte et suivre une procédure d'inscription sur le site Web avant que l'entreprise n'expédie son appareil. Vous devrez notamment vous connecter à vos comptes Google ou Apple pour transférer vos contacts, et regarder une vidéo vous expliquant les gestes que décrits ci-dessus. Votre AI Pin arrivera déjà lié à votre compte, avec son eSIM et son numéro de téléphone triés. Cela simplifie probablement les choses, de sorte que les utilisateurs n'auront pas à s'occuper d'étapes fastidieuses telles que l'installation d'une carte SIM ou la connexion à leur profil.

    Le dispositif de Humane a de nombreuses lacunes et un fonctionnement lent

    Malgré la désillusion, certains testeurs pensent que l'AI Pin s'améliorera probablement à mesure que Humane parfait sa technologie. Dans ce cas, l'AI pourrait être amené à effectuer certaines tâches en notre nom. « C'est un gadget très cool. Il est juste enterré sous une couche de marketing si épaisse qu'il est difficile d'apprécier ce qu'il pourrait réellement être si Humane n'était pas si égoïste ». La lecture des différents rapports de test de l'AI Pin de Humane permet de lister les lacunes et dysfonctionnements ci-après :

    • vous ne voudrez peut-être pas placer l'AI Pin sur un sac, car vous devez la toucher pour poser une question ou afficher l'écran projeté. Toute interaction avec l'appareil commence par le toucher, il n'y a pas un mot d'ordre, donc le placer hors de portée n'est pas une bonne idée ;
    • l'AI Pin étant un produit conçu pour la voix, il semble exclure certains groupes d'utilisateurs. Contrairement aux smartphones (qu'il envisage de remplacer), l'AI Pin ne semble pas faciliter l'accessibilité pour les personnes sourdes-muettes et malentendantes suivantes ;
    • l'ergonomie et les commandes gestuelles de l'AI Pin ne sont pas très pratiques et sont fortement critiquées dans la communauté. Il faut maîtriser des gestes pour être en mesure d'interagir avec le dispositif et l'image projetée par le picoprojecteur est monochrome ;
    • plusieurs rapports indiquent que les réponses mettent parfois plus d'une dizaine de secondes à arriver. Humane fait le choix de passer par Internet, avec un abonnement payant obligatoire pour se connecter au réseau 4G de T-Mobile ;
    • l'assistant d'IA de Humane n'est pas fiable et se trompe très souvent, notamment sur la reconnaissance d'image. L'AI Pin étant basé sur un grand modèle de langage (LLM), il est également sujet à des hallucinations ;
    • il a été rapporté que le dispositif de Humane à un problème critique : il chauffe énormément. L'on n’a pas besoin d'être un expert pour comprendre que lorsque l'appareil chauffe, le contact avec la peau sera très désagréable, voire parfois dangereux ;
    • l'AI Pin cesse parfois de fonctionner, sans que les utilisateurs sachent vraiment pourquoi. Dans certains cas, l'arrêt du fonctionnement survient lorsque l'appareil se chauffe. Il fonctionne à nouveau une fois qu'il a refroidi ;
    • certaines personnes trouvent également que le facteur de forme n'est pas idéal. L'AI Pin a presque les mêmes dimensions que l'Apple Watch Ultra 2 et il faut un aimant pour l’accrocher sur son vêtement, au risque de masquer la caméra ;
    • un autre problème critique de l'AI Pin est son autonomie : les testeurs rapportent en effet que l’autonomie n’est pas satisfaisante et force l'utilisateur à se déplacer avec une seconde batterie et un boîtier de recharge.


    L'AI Pin est confronté à des défis majeurs en raison de l'absence d'un écran conventionnel, ce qui limite son utilisation pour les fonctions essentielles d'un smartphone. Et la décision de ne pas prendre en charge les applications diminue encore plus son utilité. Par exemple, l'absence d'un navigateur Web constitue un inconvénient majeur, en particulier lorsque le dispositif est destiné à remplacer un smartphone. Sans un navigateur Web, les utilisateurs peuvent être limités dans l'accès à des informations précises et en temps réel, ce qui réduit l'utilité globale de l'appareil. Cela ne permet pas de vérifier les informations douteuses.

    En outre, des analystes estiment que le choix d'une interaction vocale peut être une expérience inconfortable dans certains cas. L'AI Pin est conçu pour que les utilisateurs l'intègrent dans leurs activités quotidiennes comme la marche, les achats et les repas. Mais l'utilisation de commandes vocales en public peut sembler gênante et potentiellement antisociale. « Le problème immédiat qui m'est venu à l'esprit est que je ne veux pas - jamais - parler à un dispositif de commande vocal dans un lieu public. C'est bizarre ! C'est un comportement antisocial », note Katie Notopoulos, correspondante principale chez Business Insider.

    Par ailleurs, l'obligation de tordre la paume de la main lorsqu'elle est étendue soulève des inquiétudes quant à la faisabilité de tels mouvements dans des scénarios réels. Les utilisateurs peuvent se sentir mal à l'aise lorsqu'ils effectuent ces gestes de manière régulière. Le manque de familiarité avec ces gestes non conventionnels pourrait entraîner une certaine frustration, ce qui nuirait à la facilité d'utilisation et à la convivialité de l'appareil. Compte tenu du coût élevé, les consommateurs s'attendraient à un produit plus raffiné et plus fiable, ce qui soulève des questions quant à la proposition de valeur et l'avenir de l'IA Pin.

    Nombreux sont les critiques qui pensent que ces dispositifs d'IA auraient pu être développés en tant qu'applications mobiles pour Android ou iOS. Cette approche contraste toutefois avec le vœu des créateurs de ces nouveaux gadgets. Ces deniers souhaitent supprimer la dépendance des gens à leurs smartphones. Le succès de ces entreprises dépendra donc de la manière dont le grand public accueille leurs dispositifs d'IA. Cependant, à en juger par les critiques des premiers testeurs vis-à-vis de l'AI Pin, l'objectif de Humane de réduire la dépendance aux smartphones, voire de la supprimer, est peut-être une vision trop exagérée.

    Le dispositif d'IA de Humane soulève des préoccupations en matière de sécurité

    Bill Gates, cofondateur et ancien PDG de Microsoft, a évoqué l'évolution du rôle de l'IA lors d'une récente interview. Il a prédit le déclin des applications et a déclaré que "l'IA sera l'interface du futur". Il est intéressant de noter que l'approche de Humane s'aligne sur cette vision, en utilisant un nouveau petit appareil portable, intégrant un assistant virtuel doté d'une IA, pour éliminer le besoin d'applications. L'objectif de Humane est de connecter les utilisateurs directement aux bonnes expériences d'IA. Les créateurs du rabbit r1, une sorte de Tamagotchi carré capable de parler à l'aide d'une IA, partagent également cette vision.


    John Koetsier, Senior Contributor chez Forbes, a écrit : « la nouvelle technologie de Humane nous apprend probablement quelque chose sur l'évolution future des smartphones et d'autres appareils, et pas seulement sur sa première itération d'un AI Pin ». Et il convient de noter que Humane est soutenu par un capital de 230 millions de dollars et par des entreprises très en vue comme Microsoft et OpenAI. L'assistant virtuel de l'AI Pin est d'ailleurs basé sur le grand modèle de langage GPT-4 d'OpenAI. Toutefois, en dehors de son utilité, le dispositif d'IA de Humane soulève aussi de nombreuses autres préoccupations.

    Par exemple, si vous réservez des vacances pour vous et votre famille, l'appareil d'IA pourrait-il faire la même vérification que vous, en passant au peigne fin les options d'hôtel et de billetterie adaptées à vos besoins et à votre budget ? L'appareil connaîtrait-il votre mode de paiement préféré ? S'il sait tout cela, vos données sont-elles stockées en toute sécurité ? Si les dispositifs d'IA autonomes ont certainement attiré l'attention de nombreuses personnes, il reste à voir s'ils sont à la hauteur de ce qu'on attend d'eux. Pour l'instant, il est difficile de répondre à ces questions, car les appareils commencent à peine à être expédiés.

    Bien que Humane affirme que "la vie privée et la transparence sont primordiales avec l'AI Pin", de par sa nature même, l'appareil n'est pas adapté à l'exécution de tâches confidentielles, à moins que vous ne soyez seul. Vous n'avez pas envie de dicter un message sensible à votre comptable ou à votre associé en public ni de prononcer votre mot de passe Wi-Fi à voix haute. Ce dernier est l'une des deux méthodes d'entrée pour établir une connexion Internet. Si vous choisissez de ne pas épeler votre clé Wi-Fi à voix haute, vous pouvez vous rendre sur le site Web de Humane pour saisir vos identifiants de connexion.

    Sur le site, vous devez taper le nom de votre réseau et votre mot de passe afin de générer un code QR que le Pin pourra scanner. Selon de nombreux rapports de tests, les commandes vocales sont parfois un véritable cauchemar. « Devoir transmettre verbalement des caractères alphanumériques au Pin n'est pas idéal, et bien que le code QR fonctionne techniquement, il demande trop d'efforts. C'est comme donner une fourchette à quelqu'un qui demande un couteau et une fourchette : c'est assez bien pour se débrouiller, mais ce n'est pas un remplacement parfait », a commenté un critique de l'AI Pin.

    Bien que les ambitions de Rabbit, l'entreprise à l'origine de rabbit r1, qui coûte 199 dollars, semblent moins grandes que celles de Humane, la question de son intérêt se pose malgré tout. Le rabbit r1 répond bien aux questions, mais est tout aussi lent que l'AI Pin. Le produit semble toutefois amusant et l'on pourrait en faire un appareil de collection en cas d'échec. (L'AI Pin est plus discret que le rabbit r1 en matière de dimension.) Selon de nombreux analystes, l'IA a sa place dans notre vie quotidienne, mais son avenir n'est pas sous ces formes et à l'heure actuelle, la meilleure interface pour les outils d'IA reste le smartphone.

    Enfin, un récent rapport indique Jony Ive, ancien responsable du design chez Apple, et Sam Altman, PDG d'OpenAI, chercher à lever un milliard de dollars pour lancer une nouvelle entreprise qui construira un dispositif basé sur l'IA. La nature exacte du matériel n'est pas connue, mais des sources familières avec les plans de l'entreprise naissante rapportent que Ive et Altman veulent créer un "appareil personnel piloté par l'IA". Les sources précisent également que l'appareil ne ressemble en rien à un smartphone. Bien qu'il s'agisse d'une rumeur, cette description fait penser à un dispositif comme l'AI Pin ou le rabbit r1.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du dispositif portable Humane AI Pin et de ses capacités ?
    Pensez-vous que ce dispositif a une utilité réelle ? Quel type de problème résout-il ?
    Quid des nombreux dysfonctionnements et lacunes rapportés par les testeurs de l’AI Pin ?
    Que pensez-vous de l'objectif de Humane de réduire la dépendance aux smartphones avec son gadget ?
    Selon vous, quelle est la meilleure interface pour l'IA ? Les dispositifs tels que l'AI Pin et le rabbit r1 vont-ils faire un flop ?

    Voir aussi

    CES 2024 : une startup suscite l'intérêt avec rabbit r1, un compagnon d'IA de poche, et en vend 10 000 en un jour. Les précommandes pour une deuxième série de production sont ouvertes

    Humane Ai Pin lance sa campagne pour remplacer les téléphones, l'appareil peut s'accrocher magnétiquement aux vêtements et coûtera 699 dollars avec un abonnement de 24 dollars par mois

    Jony Ive, ancien responsable du design chez Apple, et Sam Altman, PDG d'OpenAI, recherchent des fonds pour lancer une nouvelle entreprise qui produira un "appareil personnel piloté par l'IA"

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    599
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 599
    Points : 10 905
    Points
    10 905
    Par défaut L'appareil portable Humane AI Pin serait le rebondissement à 230 millions de dollars d'une vieille arnaque
    Le gadget portable Humane AI Pin serait non seulement coûteux et inutile, mais aussi le rebondissement à 230 millions de dollars d'une vieille arnaque
    d'après l'expert Karl Guttag

    Le dispositif portable Humane AI Pin fait l'objet de critiques acerbes de la part de nombreux experts qui affirment qu'il ne résout rien. Pour Karl Guttag, expert en dispositif électronique d'affichage, le Humane AI Pin est non seulement coûteux et inutile, mais également le rebondissement à 230 millions de dollars d'une vieille escroquerie. Il explique que le gadget intègre un projecteur laser de piètre qualité dans un appareil ressemblant à un téléphone et qu'en ajoutant la mention "IA", l'entreprise tente de le faire passer pour une innovation. Mais il n'en est rien. Selon l'expert, Humane combine des concepts qui ont échoué par le passé.

    Humane AI Pin : un dispositif portable inutile considéré comme une escroquerie

    Humane tente depuis l'année dernière de vendre son gadget comme le début d'un avenir post-smartphone dans lequel nous passons moins de temps la tête et l'esprit enfouis dans les écrans de nos téléphones et plus de temps dans le monde réel. L'appareil coûte 699 $ et les utilisateurs doivent souscrire un abonnement mensuel de 24 $ pour les fonctions de l'assistant virtuel et l'IA et le service 4G de Humane par l'intermédiaire du géant des télécommunications T-Mobile. Mais l'utilité de l'AI Pin a été remise en cause lorsque l'entreprise a commencé à expédier l'appareil cette année. Certains sont sceptiques quant à son avenir.


    Karl Guttag est un sceptique de l'AI Pin. Dans un billet de blogue publié en décembre, il affirme que l'AI Pin est à une vieille escroquerie réintroduite sous une nouvelle forme. Karl Guttag a 43 ans d'expérience dans les domaines des dispositifs d'affichage (LCOS et DLP) et des systèmes, y compris les affichages tête haute (Head-Up Display - HUD) et les affichages à proximité des yeux (réalité augmentée et réalité virtuelle), les processeurs et coprocesseurs graphiques et d'images, le traitement des signaux numériques (DSP), l'architecture de la mémoire, l'architecture de l'unité centrale et les appareils vidéo grand public.

    D'après Guttag, l'IA Pin combine deux concepts ratés consistant à utiliser un picoprojecteur pour projet sur le corps ou sur une surface. Le premier est le concept raté du milieu des années 2010 visant à utiliser un projecteur laser pour projeter sur le corps et le second est le téléphone à projecteur raté du début des années 2000. Il a déclaré à propos de l'AI Pin : « les gens rationnels se demandent ce que cela fait qu'un bon smartphone ne peut pas faire beaucoup mieux, et vous pouvez me compter comme l'une de ces personnes ». Il compare le profil des créateurs de l'AI Pin à celui de certains gourous déchus de la technologie :

    Citation Envoyé par Karl Guttag

    Les cofondateurs de Humane, Bethany Bongiorno et Imran Chaudhri, ont adopté un style vestimentaire approchant de celui de Steve Jobs, comme d'autres célèbres escrocs de la Silicon Valley, Elizabeth Holmes, fondatrice de Theranos, Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, et Ronnie Abovitz, fondateur de Magic Leap. Au fil des ans, j'ai appris à me méfier de l'apparence du prétendant au titre de Steve Jobs ; ce n'est pas une preuve absolue, mais cela devrait vous rendre méfiant.

    [...]

    À l'époque où le streaming, les DVD et les cassettes VHS n'existaient pas encore, la société Disney avait découvert qu'elle pouvait rééditer ses films d'animation tous les sept ans, ce qui permettait à une nouvelle génération d'enfants de penser qu'il s'agissait de nouveaux films. Disney a ensuite suivi un modèle similaire et a placé ses cassettes VHS et plus tard ses DVD dans le "Coffre-fort de Disney" entre les rééditions.

    Ce schéma consistant à laisser les souvenirs s'estomper avant de les réintroduire comme "nouveaux" s'applique également à la haute technologie. En 2016, ce blog a écrit sur eyeHand dans Wrist Projector Scams - Ritot, Cicret, the new eyeHand. Ces sociétés ont montré des images truquées comiquement mauvaises qui incluaient la "projection du noir", violant toutes les lois de la physique.

    Les escroqueries des petites entreprises ont incité de grandes sociétés telles que Dell et Hilton à croire au battage marketing des escrocs et à publier plusieurs "vidéos conceptuelles" apparemment basées sur ces escroqueries.

    En 2018, Haier et ASU ont revisité le concept (voir la montre Haier Laser Projector Watch du CES 2018 - (Wrist Projector Scams Revisited)). Haier a montré un prototype au CES 2018, ce qui m'a permis de photographier la différence entre les images les moins manifestement fausses et leur apparence réelle.
    Depuis 2011, il est l'auteur du blogue technique "KG On Technology" (KGOnTech). KGOnTech est une source d'informations techniques sur les microécrans (LCOS, DLP, Laser Scanning, OLED et MicroLED), les petits projecteurs, les casques de réalité augmentée et les affichages tête haute pour l'automobile. Selon Guttag, les escrocs aiment associer le mot "laser" à des pouvoirs quasi mystiques qui violent toutes les lois de la physique et de la pensée rationnelle. L'autre mot favori pour tromper les gens est "hologramme" (alors qu'il n'en est rien). Le nouveau mot à la mode est "IA". De nombreux experts partagent cet avis.

    Le gadget de Humane est sujet aux problèmes complexes des picoprojecteurs

    L'AI Pin est confronté à des défis majeurs en raison de l'absence d'un écran conventionnel, ce qui limite son utilisation pour les fonctions essentielles d'un smartphone. Et la décision de ne pas prendre en charge les applications diminue encore plus son utilité. Par exemple, l'absence d'un navigateur Web constitue un inconvénient majeur, en particulier lorsque le dispositif est destiné à remplacer un smartphone. Sans un navigateur Web, les utilisateurs peuvent être limités dans l'accès à des informations précises et en temps réel, ce qui réduit l'utilité globale de l'appareil. Cela ne permet pas de vérifier les informations douteuses.

    Nom : 142.png
Affichages : 46930
Taille : 559,3 Ko

    Comme l'a souligné Guttag, et plus récemment par les testeurs de l'AI Pin, Humane utilise un picoprojecteur laser de piètre qualité dans un appareil ressemblant à un téléphone. Selon Guttag, le balayage laser est un moyen épouvantable de générer une image d'affichage. « En bref, le processus de numérisation est trop lent et imprécis pour générer une image à haute résolution, et les lasers ne peuvent pas être contrôlés avec suffisamment de rapidité et de précision pour donner une bonne profondeur de couleur, sans parler du faible rendement énergétique », a déclaré Guttag. Il a relevé les problèmes clés suivants :

    1. d'où projetez-vous ? Le "grand concept" de Humane consiste à fixer magnétiquement le projecteur à votre chemise ou à votre veste, sans tenir compte du fait qu'il s'affaissera sur une chemise normale et qu'il se déplacera au gré des mouvements. Pour la vidéo de présentation de Humane, le projecteur a été fixé sur une lourde veste en cuir (ou en cuir artificiel) afin de lui donner un support ;
    2. sur quoi et où allez-vous projeter ? Le "grand concept" de Humane, inspiré des escroqueries passées sur les projecteurs laser, consiste à projeter sur la peau. Mais la peau est un écran de projection médiocre, non lisse, avec des crevasses et des qualités de réflexion médiocres. Pire encore, il faut tenir sa main à l'endroit où pointe le projecteur, qui se balade sur la "chemise" ;
    3. la lumière ambiante est la principale cause de la disparition des picoprojecteurs en raison de la perte de contraste. Humane n'a pas précisé la luminosité du projecteur (en lumens), mais il s'agit d'un laser de classe 2, qui ne peut donc pas être très lumineux lorsqu'il projette une image par rapport à la luminosité de la lumière du jour. Les vidéos de démonstration Humane sont "mises en scène" de manière à placer la surface de projection de la main dans l'ombre ou dans un environnement sombre. L'écran de Humane est garanti invisible à la lumière du jour, environ 100 fois plus brillante que l'éclairage intérieur habituel. Les écrans de projection sont en concurrence directe avec la lumière ambiante, contrairement aux écrans plats qui l'absorbent ;
    4. le projecteur de Humane manque de couleurs et de profondeur de gris. L'écran de Humane est un monochrome cyan (bleu-vert). Il n'est même pas possible de faire ressortir quoi que ce soit en couleur. Deuxièmement, la profondeur de l'échelle de gris est très limitée ; elle se limite à "on", "off" et à un demi-niveau. Même si les niveaux de gris sont théoriquement possibles avec le projecteur de Humane, la capacité de voir une image en niveaux de gris est sérieusement entravée par l'utilisation de la peau comme écran et par le manque de contraste dû à la lumière ambiante ;
    5. l'absence de mise au point de la projection laser est une arme à double tranchant. Si l'utilisation du balayage laser permet à l'image projetée d'être "sans mise au point", cela signifie également que les plus petits objets bloquant l'image projetée projettent une ombre dure qui bloque une partie de l'image.


    Humane prétend avoir une résolution monochrome de 720p (1280 x 720 pixels), mais Guttag conteste cette affirmation. « Toutes les déclarations de résolution de projecteurs laser que j'ai lues au fil des ans mentent sur leur résolution, généralement d'environ 2 fois horizontalement et verticalement. Mais Humane semble les avoir surpassés en revendiquant environ 4 fois la résolution horizontale et verticale qu'ils peuvent offrir. L'image d'une Apple Watch Ultra 2 de 502 x 410 pixels se trouve à droite. La qualité d'image de Humane est pire que celle d'un téléviseur N&B bon marché des années 1960 », explique l'expert.

    Guttag a publié la série de photos ci-dessus pour illustrer ces propos. Selon lui, le site Web de Humane et d'autres supports promotionnels présentent une série de fausses images fixes (images "Photoshopées" superposées sur les mains). Bien que ces images soient de très faible résolution (beaucoup moins qu'une véritable image 720p), elles s'avèrent bien meilleures que ce que l'on peut voir dans les vidéos du projecteur de Humane. Les images ci-dessous sont des images fixes de la vidéo de présentation de Humane, "This is the Humane Ai Pin". Elles révèlent la mauvaise qualité de l'image et les problèmes d'affichage.

    Nom : 214.png
Affichages : 14378
Taille : 685,6 KoNom : 214.png
Affichages : 14378
Taille : 685,6 Ko

    Outre la résolution et le contraste inférieurs à ceux des faux clichés de Humane (de première série d'images), vous pouvez remarquer que les crevasses de la peau dégradent l'image en plus de l'assombrir. Dans la troisième photo en partant de la gauche, la main a été tournée vers le haut, captant ainsi plus de lumière (mais rien de comparable à une pièce lumineuse ou à la lumière du soleil) ; remarquez que l'image semble encore plus délavée en raison de la lumière ambiante. Certaines vidéos de Humane ont été prises dans un environnement beaucoup plus sombre, de sorte que le contraste de la projection est meilleur.

    Humaine pourrait faire face à des problèmes liés à la reconnaissance vocale

    Selon Guttag, l'IA améliorera probablement la reconnaissance automatique de la parole, mais elle ne sera pas parfaite. Dans de nombreuses situations, la saisie vocale est peu sûre, perturbante et/ou peu pratique (en raison, par exemple, du bruit ou du vent). Que doit-on faire avec l'appareil de Humane dans de telles situations ? Il explique : « la vidéo de présentation de Humane était un fiasco en ce sens qu'elle mettait en évidence les problèmes de reconnaissance combinée de la voix et de l'image ». Les testeurs de l'outil de Humane ont également rapporté avoir rencontré des problèmes avec la reconnaissance l'IA.

    Selon Guttag, dans la vidéo de présentation de Humane, les cofondateurs de l'entreprise avaient l'air guindés, essayant de chronométrer tout ce qu'ils faisaient et parlant lentement en posant des questions préétablies au "moteur d'IA", et l'appareil donnait parfois des réponses erronées. Lorsqu'on lui a demandé quel était le meilleur endroit pour voir la prochaine éclipse solaire (qui s'est produit le 8 avril dernier), l'IA a indiqué un endroit trop au sud, et lorsqu'on lui a demandé d'estimer la quantité de protéines contenue dans un petit nombre d'amandes, elle a répondu qu'une "demi-tasse contenait 15 grammes".

    Nom : mokp.png
Affichages : 12584
Taille : 540,0 Ko

    Un porte-parole de Humane a répondu que la date de l'éclipse était correcte, mais que la localisation était un "bogue". Guttag a déclaré : « dans le monde réel, la reconnaissance vocale est beaucoup plus complexe que les exemples simplistes de Humane. L'environnement sera plus complexe et souvent bruyant. Lorsque les gens parlent, ils ne font pas attention à prononcer chaque mot clairement, en particulier lorsqu'ils doivent chuchoter pour ne pas trop déranger les personnes qui les entourent. Comme cela a été largement discuté, l'IA répondra souvent à des questions avec des informations erronées ».

    Les cofondateurs de Humane ont levé 230 millions de dollars auprès de SK Networks (Corée), Microsoft, LG, Volvo, Qualcomm, Sam Alman, cofondateur d'OpenAI, et d'autres investisseurs. Selon Guttag, il est vrai qu'avec autant d'entreprises de renom, l'enjeu était dérisoire pour chacun des géants, mais cela montre bien la bêtise à grande échelle. En conclusion, Guttag a écrit :

    Citation Envoyé par Karl Guttag

    Une fois que vous avez dépassé les démonstrations inventées et les écrans merdiques, le problème de Humane est de convaincre les vraies personnes que ce qu'elles ont est mieux qu'un smartphone. Un smartphone moderne dispose d'un meilleur processeur embarqué et, par ordre de grandeur, d'un meilleur écran, prend en charge les entrées audio et vidéo, et peut communiquer avec Internet pour l'IA ou la reconnaissance vocale et les réponses associées. Un téléphone n'oblige pas à porter des vêtements capables de le supporter ou à tendre la main pour voir une image de mauvaise qualité.

    Peu de gens croiront qu'une startup possède une meilleure technologie de reconnaissance vocale et de base de données que Google, Apple, Microsoft et d'autres géants. Si Humane disposait réellement d'une meilleure technologie, pourquoi ne pas l'avoir développée sous forme d'application logicielle plutôt que de mettre au point ce terrible appareil ? Humane n'a aucun avantage et présente d'énormes inconvénients par rapport à un smartphone, et il semble que la plupart des personnes travaillant dans le domaine de la technologie soient arrivées à la même conclusion d'après ma lecture des réponses.

    Il y a quelques personnes "tout le monde reçoit un trophée" et "tout est possible" qui ont l'esprit ouvert (ou vide ?) à ce concept. Je ne comprends pas comment tant d'hommes d'affaires ont pu amener leur entreprise à débourser 230 millions de dollars. J'attends le programme d'IA qui pourra l'expliquer... Pas vraiment ; il s'agit probablement d'une combinaison d'ego, de manque de volonté de faire preuve de diligence raisonnable et de peur de manquer, autant de problèmes très humains.

    Ces mêmes "hommes d'affaires" passeront la plupart des startups à la moulinette pour quelques millions d'euros de capital-risque et organiseront ensuite un feu de joie avec Humane AI et Magic Leap (une autre société qui avait initialement déclaré aux investisseurs que sa technologie clé était la projection laser). Heureusement, cette fois-ci au moins, ils ne volent pas l'argent des particuliers sur Kickstarter ou Indigogo comme l'ont fait Ritot, Cicret et eyeHand, même si le montant est de deux ordres de grandeur plus élevé.
    Source : billet de blogue

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'analyse de Karl Guttag sur l'AI Pin ?
    Êtes-vous prêt à dépenser 700 dollars pour acheter ce gadget ? Pourquoi ?
    Humane aurait-il mieux fait de développer son appareil en tant qu'application pour smartphone ?

    Voir aussi

    Le nouveau dispositif portable Humane AI Pin ne résout aucun problème et ne remplacera pas votre téléphone de sitôt, selon les testeurs qui rapportent que l'outil n'est pas la révolution promise

    Humane Ai Pin lance sa campagne pour remplacer les téléphones, l'appareil peut s'accrocher magnétiquement aux vêtements et coûtera 699 dollars avec un abonnement de 24 dollars par mois

    CES 2024 : une startup suscite l'intérêt avec rabbit r1, un compagnon d'IA de poche, et en vend 10 000 en un jour. Les précommandes pour une deuxième série de production sont ouvertes

  5. #5
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 882
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 882
    Points : 52 319
    Points
    52 319
    Par défaut Le AI Pin est un tel désastre que les fondateurs de l'entreprise cherchent déjà preneur, d'après des rapports
    Le AI Pin, le dispositif accrochable aux habits et destiné à remplacer les téléphones, est un tel désastre que les fondateurs veulent déjà vendre l’entreprise
    D’après des rapports non-officiels

    Des rapports font état de ce que Humane, l'entreprise derrière le AI Pin, cherche preneur après l’échec autour du lancement de son premier et unique produit. Humane a été fondée par deux ex-employés d'Apple, Imran Chaudhri et Bethany Bongiorno, en 2018 et a levé 230 millions de dollars auprès de quelques grands investisseurs comme le PDG d'OpenAI, Sam Altman. Les rapports font état de ce que ces derniers sont à la recherche d’un preneur pour un montant compris entre 750 millions et 1 milliard de dollars.

    AI Pin : un dispositif accrochable aux habits, destiné à remplacer les téléphones et vendu à 700 $

    Le AI Pin est un dispositif portable qui s'attache aux vêtements. Le AI Pin utilise des capteurs, des projecteurs et la technologie de l'IA pour offrir diverses fonctionnalités. Il s'agit d'un appareil sans écran, léger et qui peut être porté n'importe où. Il utilise des caméras, des microphones et des accéléromètres pour fournir des informations contextuelles et contrôler d'autres appareils. L'AI Pin peut prendre des photos et envoyer des messages texte, projeter un écran sur la paume d'une personne et dispose d'un assistant virtuel comme ChatGPT.

    L'idée derrière l'AI Pin est simple : il s'agit d'un téléphone sans écran. Au lieu de vous demander d'ouvrir des applications et de taper sur un clavier, ce gadget portable fait abstraction de tout ce qui se passe derrière un assistant d'IA et un système d'exploitation que Humane appelle CosmOS. L'AI Pin utilise une connexion cellulaire (uniquement via T-Mobile et ce qui est ennuyeux, elle n'est pas connectée à votre numéro existant) pour rester en ligne en permanence afin que l'assistant virtuel puisse répondre à vos questions et exécuter vos commandes. Il ne s'agit pas seulement d'une application, mais de toutes les applications.

    Humane tente depuis l'année dernière de vendre son gadget comme le début d'un avenir post-smartphone dans lequel nous passons moins de temps la tête et l'esprit enfouis dans les écrans de nos téléphones et plus de temps dans le monde réel. L'appareil coûte 699 $ et les utilisateurs doivent souscrire un abonnement mensuel de 24 $ pour les fonctions de l'assistant virtuel et l'IA et le service 4G de l'entreprise par l'intermédiaire du géant des télécommunications T-Mobile. Mais l'utilité de l'AI Pin a été remise en cause lorsque l'entreprise a commencé à expédier l'appareil cette année. Certains sont sceptiques quant à son avenir.


    Quelles sont les raisons susceptibles d’expliquer le flop de l’AI Pin ?

    La lecture des différents rapports de test de l'AI Pin de Humane permet de lister les lacunes et dysfonctionnements ci-après :

    • Il faut éviter de placer l'AI Pin sur un sac, car il faut le toucher pour poser une question ou afficher l'écran projeté. Toute interaction avec l'appareil commence par le toucher, il n'y a pas un mot d'ordre, donc le placer hors de portée n'est pas une bonne idée.
    • L’AI Pin étant un produit conçu pour la voix, il semble exclure certains groupes d'utilisateurs. Contrairement aux smartphones (qu'il envisage de remplacer), l'AI Pin ne semble pas faciliter l'accessibilité pour les personnes sourdes-muettes et malentendantes suivantes.
    • L’ergonomie et les commandes gestuelles de l'AI Pin ne sont pas très pratiques et sont fortement critiquées dans la communauté. Il faut maîtriser des gestes pour être en mesure d'interagir avec le dispositif et l'image projetée par le picoprojecteur est monochrome.
    • Plusieurs rapports indiquent que les réponses mettent parfois plus d'une dizaine de secondes à arriver. Humane fait le choix de passer par Internet, avec un abonnement payant obligatoire pour se connecter au réseau 4G de T-Mobile.
    • L’assistant d'IA de Humane n'est pas fiable et se trompe très souvent, notamment sur la reconnaissance d'image. L'AI Pin étant basé sur un grand modèle de langage (LLM), il est également sujet à des hallucinations.
    • Il a été rapporté que le dispositif de Humane à un problème critique : il chauffe énormément. L'on n’a pas besoin d'être un expert pour comprendre que lorsque l'appareil chauffe, le contact avec la peau sera très désagréable, voire parfois dangereux.
    • L’AI Pin cesse parfois de fonctionner, sans que les utilisateurs sachent vraiment pourquoi. Dans certains cas, l'arrêt du fonctionnement survient lorsque l'appareil se chauffe. Il fonctionne à nouveau une fois qu'il a refroidi.
    • Certaines personnes trouvent également que le facteur de forme n'est pas idéal. L'AI Pin a presque les mêmes dimensions que l'Apple Watch Ultra 2 et il faut un aimant pour l’accrocher sur son vêtement, au risque de masquer la caméra.
    • Un autre problème critique de l'AI Pin est son autonomie : les testeurs rapportent en effet que l’autonomie n’est pas satisfaisante et force l'utilisateur à se déplacer avec une seconde batterie et un boîtier de recharge.



    L'AI Pin est confronté à des défis majeurs en raison de l'absence d'un écran conventionnel, ce qui limite son utilisation pour les fonctions essentielles d'un smartphone. Et la décision de ne pas prendre en charge les applications diminue encore plus son utilité. Par exemple, l'absence d'un navigateur Web constitue un inconvénient majeur, en particulier lorsque le dispositif est destiné à remplacer un smartphone. Sans un navigateur Web, les utilisateurs peuvent être limités dans l'accès à des informations précises et en temps réel, ce qui réduit l'utilité globale de l'appareil. Cela ne permet pas de vérifier les informations douteuses.

    En outre, des analystes estiment que le choix d'une interaction vocale peut être une expérience inconfortable dans certains cas. L'AI Pin est conçu pour que les utilisateurs l'intègrent dans leurs activités quotidiennes comme la marche, les achats et les repas. Mais l'utilisation de commandes vocales en public peut sembler gênante et potentiellement antisociale.
    Par ailleurs, l'obligation de tordre la paume de la main lorsqu'elle est étendue soulève des inquiétudes quant à la faisabilité de tels mouvements dans des scénarios réels. Les utilisateurs peuvent se sentir mal à l'aise lorsqu'ils effectuent ces gestes de manière régulière. Le manque de familiarité avec ces gestes non conventionnels pourrait entraîner une certaine frustration, ce qui nuirait à la facilité d'utilisation et à la convivialité de l'appareil. Compte tenu du coût élevé, les consommateurs s'attendraient à un produit plus raffiné et plus fiable, ce qui soulève des questions quant à la proposition de valeur et l'avenir de l'IA Pin.

    Nombreux sont les critiques qui pensent que ces dispositifs d'IA auraient pu être développés en tant qu'applications mobiles pour Android ou iOS. Cette approche contraste toutefois avec le vœu des créateurs de ces nouveaux gadgets. Ces deniers souhaitent supprimer la dépendance des gens à leurs smartphones. Le succès de ces entreprises dépendra donc de la manière dont le grand public accueille leurs dispositifs d'IA. Cependant, à en juger par les critiques des premiers testeurs vis-à-vis de l'AI Pin, l'objectif de Humane de réduire la dépendance aux smartphones, voire de la supprimer, est peut-être une vision trop exagérée.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du dispositif portable Humane AI Pin et de ses capacités ?
    Pensez-vous que ce dispositif a une utilité réelle ? Quel type de problème résout-il ?
    Quid des nombreux dysfonctionnements et lacunes rapportés par les testeurs de l’AI Pin ?
    Que pensez-vous de l'objectif de Humane de réduire la dépendance aux smartphones avec son gadget ?

    Voir aussi :

    CES 2024 : une startup suscite l'intérêt avec rabbit r1, un compagnon d'IA de poche, et en vend 10 000 en un jour. Les précommandes pour une deuxième série de production sont ouvertes

    Humane Ai Pin lance sa campagne pour remplacer les téléphones, l'appareil peut s'accrocher magnétiquement aux vêtements et coûtera 699 dollars avec un abonnement de 24 dollars par mois

    Jony Ive, ancien responsable du design chez Apple, et Sam Altman, PDG d'OpenAI, recherchent des fonds pour lancer une nouvelle entreprise qui produira un "appareil personnel piloté par l'IA"
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Join the game ! La France lance une campagne pour attirer les créateurs de jeux vidéo
    Par LittleWhite dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/07/2019, 13h34
  2. Disposition de DIV (pour remplacer les tableaux)
    Par Baldy dans le forum Mise en page CSS
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/11/2008, 17h15
  3. Encore une histoire pour remplacer les points
    Par Djohn dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/08/2007, 11h41
  4. Fonction à utiliser pour remplacer les accents et autres caractères
    Par Christophe Charron dans le forum Langage
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/08/2007, 12h50
  5. Souci pour remplacer les Retours chariot par <BR>
    Par ahage4x4 dans le forum Général JavaScript
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/06/2005, 11h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo