IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 523
    Points : 199 066
    Points
    199 066
    Par défaut Lavender, l’IA d'Israel contre le Hamas, provoque la mort de 15 à 20 civils comme dégats collatéraux
    Coupure d'Internet à Gaza : Elon Musk promet de reconnecter la zone grâce à son service Internet par satellite Starlink,
    une offre destinée pour le moment aux « organisations humanitaires internationalement reconnues »

    La bande de Gaza, qui subit depuis des années un blocus israélien, a connu une nouvelle crise humanitaire lorsque son réseau internet a été complètement détruit par les bombardements aériens de l’armée israélienne. Des millions de personnes se sont retrouvées isolées du monde extérieur, sans possibilité de communiquer avec leurs proches, de s’informer ou de demander de l’aide. Face à cette situation dramatique, le milliardaire Elon Musk, fondateur et PDG de SpaceX, a décidé d’intervenir en fournissant à Gaza l’accès à son service d’internet par satellite Starlink.

    Depuis le début de l’offensive israélienne sur la bande de Gaza plus tôt ce mois-ci, les habitants de l’enclave palestinienne font face à une situation dramatique : non seulement ils subissent les bombardements incessants de l’armée israélienne, mais ils sont aussi privés d’accès à Internet, un outil vital pour communiquer avec le monde extérieur, s’informer, se mobiliser et documenter les violations des droits humains.

    Selon l’ONG Access Now, qui défend les droits numériques, Israël a imposé une coupure totale d’Internet à Gaza le 16 octobre, deux jours après le début de son offensive militaire. Depuis lors, seuls quelques rares points d’accès fonctionnent sporadiquement, grâce à des générateurs ou des antennes paraboliques. La plupart des habitants de Gaza sont donc coupés du monde, sans possibilité de recevoir ou d’envoyer des messages, des photos, des vidéos ou des appels.

    Cette coupure d’Internet est une violation flagrante du droit international humanitaire, qui garantit le droit à la liberté d’expression et d’information, ainsi que le respect de la vie privée et de la dignité des personnes affectées par un conflit armé. Elle constitue également une entrave à l’action humanitaire, qui dépend largement des technologies de l’information et de la communication pour coordonner ses interventions et assurer la protection des civils.

    La coupure d’Internet à Gaza a des conséquences graves sur les plans humanitaire, médiatique et politique. Voici quelques-unes de ces conséquences :
    • Sur le plan humanitaire, la coupure d’Internet empêche les organisations d’aide de coordonner leurs interventions et de fournir une assistance vitale aux civils touchés par les bombardements. Elle entrave aussi l’accès aux services de santé, notamment le numéro d’urgence 101 (pour l'assistance médicale), et met en danger la sécurité du personnel médical et humanitaire.
    • Sur le plan médiatique, la coupure d’Internet prive les habitants de Gaza de leur droit à l’information et à la liberté d’expression. Elle les isole du monde extérieur et les empêche de témoigner des violations des droits humains et des crimes de guerre commis par l’armée israélienne. Elle rend également plus difficile le travail des journalistes et des observateurs indépendants, qui ne peuvent plus vérifier ni diffuser les informations sur la situation à Gaza.
    • Sur le plan politique, la coupure d’Internet sert de couverture à des atrocités de masse et contribue à l’impunité des responsables des violations du droit international humanitaire. Elle vise à réduire la résistance et la mobilisation du peuple palestinien, ainsi qu’à affaiblir le soutien international à sa cause. Elle fait partie d’une stratégie de guerre totale menée par Israël contre Gaza, qui consiste à détruire ses infrastructures civiles et à anéantir ses capacités de communication.



    Vient alors Elon Musk

    Gaza, une région déchirée par le conflit et soumise à un blocus israélien, a donc du mal à accéder à l’internet. Les infrastructures de télécommunication sont endommagées ou insuffisantes, et les fournisseurs d’accès sont limités et coûteux. Mais une nouvelle solution pourrait changer la donne: Starlink, le projet de satellite d’Elon Musk, qui vise à fournir un accès internet haut débit et à faible coût partout dans le monde.

    Starlink est une constellation de plus de 1 700 satellites en orbite basse, qui se connectent entre eux et au sol par des faisceaux laser. Le projet, lancé en 2019 par SpaceX, la société spatiale d’Elon Musk, ambitionne d’atteindre 12 000 satellites d’ici 2026, et de couvrir toute la surface de la planète. Pour accéder au service, les utilisateurs ont besoin d’une antenne parabolique et d’un boîtier Wi-Fi, vendus par Starlink au prix de 499 dollars.

    Elon Musk a confirmé son soutien dans une réponse au tweet de la députée des Démocrates Socialistes d'Amérique (DSA) Alexandria Ocasio-Cortez qui juge « inacceptable » le fait de couper les communications à Gaza :

    Citation Envoyé par Alexandria Ocasio-Cortez
    Couper toute communication à une population de 2,2 millions d’habitants est inacceptable. Les journalistes, les professionnels de la santé, les efforts humanitaires et les innocents sont tous en danger.

    Je ne sais pas comment un tel acte peut être défendu. Les États-Unis ont historiquement dénoncé cette pratique.
    Elle-même répondait à un message d'Husam Zomlot, ambassadeur, chef de la mission palestinienne au Royaume-Uni, qui disait :

    J'essaie de joindre ma famille à Gaza depuis des heures, sans succès. Toutes les télécommunications et Internet ont été coupés, tandis que les frappes israéliennes détruisent littéralement Gaza depuis les airs, sur terre et sur mer. Combien d’innocents supplémentaires : enfants, parents et grands-parents seront assassinés avant que le monde n’intervienne ?
    Elon Musk a alors déclaré : « Starlink prendra en charge la connectivité avec les organisations humanitaires internationalement reconnues à Gaza ».

    Nom : starlink.png
Affichages : 1695
Taille : 9,4 Ko

    L'offre de Musk est venue en réponse à un appel à l'aide sur les réseaux sociaux. Par exemple, un utilisateur de la plateforme a aussi alerté sur le fait que « le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dispose d'équipes qui dirigent les efforts humanitaires à Gaza, qui ont toutes perdu le contact avec le monde extérieur », citant les organisations UN Development, United Nations Volunteers (UNV) et Unicef. « Ce n’est même pas une question de liberté d’expression, c’est une question de survie à ce stade », a-t-il insisté.

    Aussi, Musk s'est engagé à fournir un accès Internet aux groupes humanitaires internationalement reconnus et aux Nations Unies. Un geste qui pourrait changer la donne.

    Pourtant, voici le problème : Musk a besoin de terminaux au sol pour faire fonctionner Starlink. Ces bornes au sol sont indispensables pour recevoir le service Internet par satellite. La question demeure : pourront-ils mettre ces terminaux en place rapidement ?

    Pourquoi cet engagement est-il si crucial ? Dans une zone de guerre, la communication est une bouée de sauvetage. Les groupes humanitaires en dépendent pour fournir leur aide, et les journalistes en dépendent pour rapporter la vérité sur le terrain. Sans accès à Internet, leur travail vital perd considérablement de son impact.

    Il faut noter que cet engagement ne précise pas si Starlink va être fourni directement aux habitants de la zone. En réponse à un tweet déclarant « S'il vous plaît, enquêtez🙌🏻 Ces personnes souffrent et ne peuvent pas informer le monde de ce qu'elles vivent 💔», Elon Musk a déclaré :

    Citation Envoyé par Elon Musk
    Aucun terminal de Gaza n'a tenté de communiquer avec notre constellation.

    SpaceX soutiendra les liens de communication avec des organisations humanitaires de renommée internationale.
    Puis il a rajouté : « On ne sait pas clairement qui a l'autorité pour les liaisons terrestres à Gaza, mais on sait qu'aucun terminal n'a demandé de connexion dans cette zone »

    Pour mémoire, durant la guerre opposant la Russie à l'Ukraine, la première a neutralisé les principaux outils de télécommunication de la seconde. Pour aider l'Ukraine à surmonter ces problèmes, et permettre à ses troupes de continuer à communiquer le temps du conflit, SpaceX a procédé à l’envoi de dizaines de terminaux Starlink en Ukraine selon une image partagée sur Twitter par le ministre ukrainien chargé du numérique. Ainsi, les équipes de drones ukrainiennes, parfois dans des zones rurales mal connectées, peuvent utiliser Starlink pour se connecter à leurs cibles et aux renseignements contenus dans leur base de données du champ de bataille.

    Selon des informations relayées par les autorités ukrainiennes, l'utilisation de Starlink dans la défense du pays leur a donné certains avantages, notamment en facilitant la destruction des chars russes. Dans un message sur Twitter datant du 6 mars 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky remerciait d'ailleurs Elon Musk de son soutien et l'a invité à visiter l'Ukraine après le conflit. « J'ai parlé à Musk. Je lui suis reconnaissant de soutenir l'Ukraine en paroles et en actes. La semaine prochaine, nous recevrons un autre lot de systèmes Starlink pour les villes détruites », écrivait alors Zelensky.

    Conclusion

    La coupure d’Internet à Gaza n’est pas un cas isolé : elle s’inscrit dans une tendance mondiale de plus en plus inquiétante, où les États utilisent le contrôle du réseau comme une arme de guerre contre les populations civiles. Selon le rapport annuel de Access Now, il y a eu 155 cas de coupures d’Internet dans 29 pays en 2022, soit une augmentation de 49% par rapport à 2021. Ces coupures ont souvent été motivées par des raisons politiques ou sécuritaires, visant à réprimer les mouvements sociaux, les manifestations, les élections ou les crises humanitaires.

    L’intervention d’Elon Musk en faveur de Gaza illustre le potentiel géopolitique des services d’internet par satellite. En offrant une connectivité rapide et fiable à des populations souffrant des conséquences de la guerre ou de la répression, ces services peuvent contribuer à renforcer les droits humains, la démocratie et la résilience. Ils peuvent aussi représenter une menace pour les régimes autoritaires ou les puissances militaires, qui pourraient chercher à les bloquer ou à les détruire.

    Source : X/Twitter

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’initiative d’Elon Musk de fournir l’internet par satellite à Gaza ? Est-ce un geste humanitaire, une stratégie commerciale ou autre ?
    Comment les services d’internet par satellite peuvent-ils contribuer à la résolution du conflit de Gaza, ou au contraire l’aggraver ?
    Quels sont les risques et les opportunités que représentent les services d’internet par satellite pour les droits humains, la démocratie et la sécurité dans le monde ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients de l’internet par satellite par rapport aux autres modes de connexion?
    Comment l’accès à l’internet peut-il changer la situation de Gaza sur les plans politique, économique et social?
    Quels sont les risques ou les défis liés à l’utilisation de Starlink à Gaza? Par exemple, la sécurité des données, la régulation du service, ou l’impact environnemental des satellites.
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 573
    Points
    3 573
    Par défaut
    Coupera-t-il cette connexion pour empecher une attaque des palestiniens? Comme il l'a fait pour les Ukrainiens
    Citation Envoyé par Personne - Mon nom est personne
    Ce n’est pas celui qui te met dans la merde qui te veux du mal, et ce n’est pas celui qui t’en sort qui te veux du bien.

  3. #3
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    793
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 793
    Points : 3 413
    Points
    3 413
    Par défaut
    Un PDG cherche des clients pour rentabiliser ses investissements. Le service commercial se chargera d'y joindre un narratif positif.

  4. #4
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    868
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 868
    Points : 2 470
    Points
    2 470
    Par défaut
    Est ce que Israël va bombarder starlinl?

    Comme Israël avait fait avec les bateaux humanitaire il y a quelques années

    https://fr-cjpme.nationbuilder.com/fs_081

  5. #5
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 502
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 502
    Points : 43 341
    Points
    43 341
    Par défaut
    C'est louable (même si ce n'est pas forcément sans arrières pensées), mais il y a aussi coupure d'électricité, et comment fournir les antennes avec le blocus ?
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  6. #6
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    978
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 978
    Points : 16 169
    Points
    16 169
    Par défaut Israël a indiqué à Elon Musk que son réseau Starlink ne pourra fonctionner à Gaza qu'avec son approbation
    Israël a indiqué à Elon Musk que son réseau satellitaire Starlink ne pourra fonctionner à Gaza qu'avec son approbation, après des allégations d'antisémitisme sur la plateforme sociale X d'Elon Musk

    Israël a fait savoir à Elon Musk que son réseau satellitaire Starlink ne pourra fonctionner à Gaza qu'avec son accord, alors que l'entrepreneur a rencontré les dirigeants du pays au milieu d'une polémique sur l'antisémitisme présumé sur sa plateforme sociale X.

    L'homme le plus riche du monde a déclaré à la fin du mois dernier que son service d'internet par satellite Starlink "soutiendrait la connectivité des organisations d'aide internationalement reconnues à Gaza", qui a souffert de longues coupures d'électricité sous les bombardements israéliens.

    Mais le lundi 27 novembre, le ministre israélien des communications, Shlomo Karhi, a indiqué sur X que l'entrepreneur était parvenu à un accord de principe avec le ministère. "Les unités satellitaires Starlink ne peuvent être exploitées en Israël qu'avec l'approbation du ministère israélien des communications, y compris dans la bande de Gaza", a déclaré M. Karhi.


    Musk n'a pas encore confirmé publiquement l'existence d'un accord.

    Le directeur général de SpaceX et de Tesla se rend dans l'État hébreu pour la première fois depuis l'assaut du Hamas sur le sud d'Israël le 7 octobre, qui a fait 1 200 morts et déclenché une guerre entre Israël et le groupe militant.

    Les féroces bombardements de représailles d'Israël et le siège de la bande de Gaza ont provoqué une crise humanitaire, tué plus de 13 300 personnes et entraîné des coupures d'électricité prolongées. Ces dernières ont entravé les efforts de sauvetage, notamment en empêchant les ambulances de localiser les blessés.

    La visite de Musk en Israël coïncide avec le dernier jour d'une pause de quatre jours dans les hostilités et intervient alors que les annonceurs font pression sur X en raison d'une hausse de l'antisémitisme sur la plateforme.

    Après avoir semblé soutenir une théorie du complot antisémite, qu'un porte-parole de la Maison Blanche a qualifiée d'"odieuse", M. Musk a été contraint de se défendre contre des accusations de discrimination. "Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité", a-t-il déclaré sur X ce mois-ci. "Je ne souhaite que le meilleur pour l'humanité".

    Une vidéo publiée par le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu montrait Musk portant un gilet pare-balles alors qu'il visitait des maisons incendiées à Kfar Aza, un kibboutz dévasté par l'assaut du groupe militant, en prenant des photos avec son téléphone portable.


    "Les actions sont plus éloquentes que les mots", a posté M. Musk sur X après sa visite.

    L'engagement initial de Musk à activer Starlink à Gaza, qui faisait suite à des pannes de télécommunications dans l'enclave, a suscité une prise de bec avec le gouvernement israélien, qui a affirmé que la connectivité serait utilisée par le Hamas pour des "activités terroristes".

    Starlink, qui fait partie de SpaceX, la société de fusées et de satellites de Musk, utilise une constellation de satellites en orbite autour de la Terre pour diffuser la connectivité internet dans des endroits où l'accès traditionnel au web est difficile. Musk a fourni des équipements Starlink à la ligne de front entre l'Ukraine et la Russie.

    Le signal Starlink est reçu par de petites antennes paraboliques appelées terminaux. Mais Musk a déclaré en octobre qu'aucun terminal n'avait tenté de se connecter à partir de la bande de Gaza assiégée, et qu'Israël contrôlait la circulation des marchandises dans l'enclave côtière.

    Au cours des sept semaines de guerre, Israël a parfois coupé les communications avec la bande de Gaza, tandis que l'opérateur de téléphonie mobile local Paltel s'est efforcé de trouver suffisamment de carburant pour maintenir son réseau en état de marche.

    NetBlocks, un observateur de l'accès à l'internet, a signalé une amélioration de la connectivité à Gaza samedi, après que Paltel a déclaré que des ingénieurs avaient réparé l'infrastructure endommagée du réseau au cours d'un cessez-le-feu temporaire.

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

    Voir aussi

    Coupure d'Internet à Gaza : Elon Musk promet de reconnecter la zone grâce à son service Starlink, une offre destinée pour le moment aux « organisations humanitaires internationalement reconnues »

    L'UE menace Elon Musk de sanctions pour la désinformation sur X concernant le conflit entre Israël et le Hamas, "Nous agissons au grand jour. Pas d'accords en coulisses", répond M. Musk
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 084
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 084
    Points : 2 909
    Points
    2 909
    Par défaut
    Il me semble que lors de la livraison des équipements Starlink en Ukraine, la Russie n'a pas gueulé... Décidément, Israël s'assoit totalement sur le droit international.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 511
    Points : 5 751
    Points
    5 751
    Par défaut
    Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
    Il me semble que lors de la livraison des équipements Starlink en Ukraine, la Russie n'a pas gueulé... Décidément, Israël s'assoit totalement sur le droit international.
    Ça veux dire que pour les dirigeants sionistes d'Israël, la bande de Gaza fait partie d'Israël, c'est juste un ghetto pour y parquer les palestiniens, sachant qu'avant les palestiniens étaient employés par les Israéliens pour faire leurs basses besognes.
    Vu la conjoncture actuelle Israël a décidé de remplacer les palestiniens par des Thaïlandais pour faire leur sale boulot (ramasser les poubelles, faire le ménage, le travail agricole, etc), il y en a tellement désormais en Israël que plein ont été pris en otage dans la foulée, parce qu'ils se trouvaient la.

    Vu qu'Israël à décidé de remplacer les travailleurs Palestiniens par les thaïlandais, je pense qu'ils risquent de continuer de dévaster la bande de Gaza, ou ce qu'il en reste.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  9. #9
    Nouveau Candidat au Club
    Femme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    Janvier 2023
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 19
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2023
    Messages : 5
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    c'est bien! hamas est une organisation terroriste, il faut liberer les palestiniens de leurs jougs, qu'il puissent enfin vivre tranquille avec leurs état.a eux....

  10. #10
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    412
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 412
    Points : 1 807
    Points
    1 807
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Vu qu'Israël à décidé de remplacer les travailleurs Palestiniens par les thaïlandais, je pense qu'ils risquent de continuer de dévaster la bande de Gaza, ou ce qu'il en reste.
    Bien vu et merci pour l'info, pour le coup je suis étonné mais en même temps c'est tellement logique...

    As of July, there were around 119,000 legal foreign workers in Israel and over 25,000 there illegally, according to Israeli authorities. In agriculture, there were 22,862 legal foreign workers and another 7,493 without valid paperwork, largely those who had overstayed visas. This sector imports almost all of its labor from Thailand, though there are also a few thousand "trainees" from Asia and Africa working in Israel's agricultural sector as part of work-study programs.

    The history of Thais working in Israel goes back decades.

    Hundreds of agricultural "trainees" and "volunteers" from Thailand arrived in Israel in the 1980s and thousands had gone there by 1992, according to research by anthropologist Matan Kaminer, with a particular influx following the 1987 Intifada, or Palestinian uprising.

    "There was a strategic decision that was made on the part of the Israeli state to replace Palestinian workers with migrant workers so they wouldn't have this dependence," Kaminer told Nikkei Asia.

  11. #11
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 511
    Points : 5 751
    Points
    5 751
    Par défaut
    Citation Envoyé par nevergonnagiveyouup Voir le message
    c'est bien! hamas est une organisation terroriste, il faut liberer les palestiniens de leurs jougs, qu'il puissent enfin vivre tranquille avec leurs état.a eux....
    ok mais c'est justement pas du tout un "Joug" :

    Guerre Israël-Hamas : trois quarts des Palestiniens soutiennent le Hamas
    Selon un sondage dans les Territoires palestiniens, trois quarts de la population approuvent l'incursion sanglante du Hamas le 7 octobre dans le Sud d'Israël. Le soutien est encore plus fort en Cisjordanie qu'à Gaza.
    Donc c'est comme si la bande de Gaza avait déclaré la guerre à Israël, ils ont peut des raisons de l'avoir fait, mais selon toute vraisemblance ils ne sont pas du tout en train de gagner cette guerre, au contraire c'est un très bon prétexte pour qu'Israël puisse éradiquer la bande de Gaza, du coup cette guerre est pour eux une opportunité. C'est un peu comme Pearl Harbour, quand le président US a pu lancer la guerre contre Hitler ensuite alors qu'avant la population étant contre. Grâce à l'attaque du Hamas, Israël se retrouve en situation de légitime défense, et peu désintégrer le peu qui reste de la "Palestine".
    Du coup le chef du Hamas s'est bien fait avoir dans cette histoire, c'est à se demander s'il n'a pas fait le jeux d'Israël, sans s'en rendre compte. Il lance une guerre contre Israël, et il croyait quoi ? qu'Israël allait pas réagir ? Résultat : plus de bande de Gaza...
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  12. #12
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 050
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 050
    Points : 73 403
    Points
    73 403
    Par défaut Starlink obtient une licence d'exploitation en Israël, les ventes en Israël seront limitées
    Starlink obtient une licence d'exploitation en Israël, un hôpital de campagne à Gaza sera autorisé à utiliser le service, les ventes seront limitées aux conseils locaux et au gouvernement

    Le service Internet Starlink, exploité par SpaceX d'Elon Musk, sera fourni à l'hôpital de campagne des Émirats arabes unis dans le sud de la bande de Gaza pour les patients ayant besoin de consultations médicales vidéo en temps réel, a déclaré le ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis.

    Les services de communication à Gaza ont été coupés à plusieurs reprises au cours des quatre derniers mois, notamment pendant plus d'une semaine en janvier, soit la période la plus longue depuis le début de la guerre. Certains journalistes et travailleurs humanitaires disposent de moyens de communication limités en utilisant des cartes SIM internationales ou électroniques, près des frontières israéliennes ou égyptiennes, mais la connexion au monde extérieur est devenue difficile pour la population en général.

    L'hôpital de Rafah, l'un des rares hôpitaux de campagne internationaux à Gaza, compte 50 médecins, infirmières, pharmaciens et techniciens de laboratoire, et a été confronté à des difficultés de communication qui l'ont empêché d'apporter aux patients l'aide médicale reçue par vidéoconférence avec d'autres hôpitaux. Les Émirats arabes unis, qui entretiennent de bonnes relations avec Israël, sont l'un des rares pays à gérer un hôpital de campagne à Gaza.

    "Cette mesure souligne les efforts inébranlables des Émirats arabes unis pour rester solidaires du peuple palestinien frère pendant la guerre en cours", a déclaré Afra Al Hameli, porte-parole du ministère des affaires étrangères.


    Starlink, exploité par SpaceX, utilise un réseau de milliers de satellites pour fournir une large bande, et peut fournir un internet à haut débit et à faible latence aux utilisateurs du monde entier, y compris dans les zones où l'internet conventionnel n'est pas disponible. M. Musk, qui a fondé SpaceX, a été critiqué par les autorités israéliennes en octobre lorsqu'il a écrit sur X qu'il fournirait Starlink à des organisations d'aide internationalement reconnues à Gaza.

    À l'époque, les autorités israéliennes avaient accusé M. Musk de soutenir le Hamas, mais peu de temps après, le ministre israélien de la communication, Shlomo Karhi, a déclaré sur X qu'un "accord de principe" avait été conclu avec M. Musk au sujet de Starlink, et que celui-ci ne pourrait être exploité en Israël et à Gaza qu'avec l'approbation du gouvernement israélien.

    "Les autorités de sécurité israéliennes ont approuvé la fourniture de services Starlink à l'hôpital de campagne des Émirats arabes unis opérant à Rafah", a déclaré le ministère israélien de la Communication dans un communiqué. "Les unités dans la bande de Gaza pour soutenir des causes humanitaires seront approuvées individuellement, seulement après que les forces de sécurité israéliennes aient confirmé qu'il s'agit d'une entité autorisée sans préoccupation de risque ou de possibilité de mettre en danger la sécurité nationale", a déclaré M. Karhi dans le communiqué.

    En novembre, Musk s'est rendu en Israël, a rencontré les dirigeants du pays et s'est promené dans un kibboutz détruit par le Hamas, alors qu'il tentait de calmer l'indignation provoquée par son approbation d'un message antisémite sur sa plateforme de médias sociaux, X. L'utilisation de Starlink de Musk dans des zones de conflit international a mis en évidence son pouvoir et son influence en tant que l'une des personnes les plus riches du monde.

    Musk a été critiqué pour avoir autorisé le déploiement de Starlink en Ukraine pendant la guerre avec la Russie. Cette semaine, les services de renseignement de la défense ukrainienne ont affirmé avoir confirmé l'utilisation des communications par satellite Starlink par les forces russes dans les zones occupées, bien que SpaceX affirme ne pas faire affaire avec le gouvernement russe ou son armée.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Israël a indiqué à Elon Musk que son réseau satellitaire Starlink ne pourra fonctionner à Gaza qu'avec son approbation, après des allégations d'antisémitisme sur la plateforme sociale X d'Elon Musk

    Les forces russes ont de plus en plus accès au réseau Internet par satellite Starlink, ce qui menace les communications militaires de l'Ukraine

    Le système laser de Starlink transmet 42 millions de Go de données par jour, avec des textes envoyés via la connexion 4G/LTE des satellites v2mini pour la première fois
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 523
    Points : 199 066
    Points
    199 066
    Par défaut L’utilisation controversée de la technologie de reconnaissance faciale par Israël
    Israël met discrètement sur place un programme de reconnaissance faciale de masse s'appuyant sur l'IA dans la bande de Gaza,
    avec la technologie de Corsight pour cataloguer les visages des Palestiniens

    Israël a mis en place un programme de reconnaissance faciale de grande envergure dans la bande de Gaza, collectant et cataloguant les visages des Palestiniens sans leur consentement ni leur connaissance. Ce programme expérimental, qui a commencé à Gaza tard l’année dernière, est utilisé pour la surveillance de masse, selon des responsables du renseignement israélien, des militaires et des soldats. Il repose sur la technologie de l’entreprise israélienne Corsight, en collaboration avec Google Photos, et permet d’identifier des individus dans les foules et les images de drones. Cependant, il arrive que la technologie identifie à tort des civils comme des militants du Hamas recherchés

    Quelques minutes après avoir franchi un poste de contrôle militaire israélien le long de l'autoroute centrale de Gaza, le 19 novembre, le poète palestinien Mosab Abu Toha a été prié de sortir de la foule. Il a déposé son fils de trois ans, qu'il portait, et s'est assis devant une jeep militaire.

    Une demi-heure plus tard, Abu Toha a entendu l'appel de son nom. On lui a ensuite bandé les yeux et on l'a emmené pour l'interroger.

    « Je n'avais aucune idée de ce qui se passait ni comment ils pouvaient soudainement connaître mon nom légal complet », a déclaré cet homme de 31 ans, qui a ajouté qu'il n'avait aucun lien avec le groupe militant Hamas et qu'il avait essayé de quitter Gaza pour l'Égypte.

    Il s'est avéré qu'Abu Toha était entré dans le champ de caméras équipées d'une technologie de reconnaissance faciale, selon trois responsables des services de renseignement israéliens qui se sont exprimés sous le couvert de l'anonymat. Après avoir scanné son visage et l'avoir identifié, un programme d'intelligence artificielle a découvert que le poète figurait sur une liste israélienne de personnes recherchées, ont-ils déclaré.

    Abu Toha fait partie des centaines de Palestiniens qui ont été repérés par un programme israélien de reconnaissance faciale, dont l'existence n'a pas été révélée, qui a été lancé à Gaza à la fin de l'année dernière. Selon des officiers de renseignement, des responsables militaires et des soldats israéliens, ce programme expérimental de grande envergure est utilisé pour effectuer une surveillance de masse, en collectant et en cataloguant les visages des Palestiniens sans qu'ils le sachent ou y consentent.

    Nom : corsight.png
Affichages : 6718
Taille : 288,2 Ko

    La technologie a été initialement utilisée pour rechercher des Israéliens pris en otage par le Hamas lors des raids transfrontaliers du 7 octobre

    Cette technologie a d'abord été utilisée à Gaza pour rechercher les Israéliens pris en otage par le Hamas lors des raids transfrontaliers du 7 octobre, ont indiqué les responsables des services de renseignement. Après avoir lancé une offensive terrestre à Gaza, Israël a eu de plus en plus recours à ce programme pour débusquer toute personne ayant des liens avec le Hamas ou d'autres groupes militants. Parfois, la technologie a signalé à tort des civils comme étant des militants du Hamas recherchés, a déclaré un officier.

    Le programme de reconnaissance faciale, géré par l'unité de renseignement militaire israélienne, y compris la division de cyberespionnage Unit 8200, s'appuie sur la technologie de Corsight, une société israélienne privée, ont déclaré quatre officiers de renseignement. Il utilise également Google Photos. Ensemble, ces technologies permettent à Israël de repérer des visages dans les foules et sur les images granuleuses des drones.

    La technologie de reconnaissance faciale s'est répandue dans le monde entier ces dernières années, grâce à des systèmes d'intelligence artificielle de plus en plus sophistiqués. Si certains pays utilisent cette technologie pour faciliter les voyages aériens, la Chine et la Russie l'ont déployée contre des groupes minoritaires et pour réprimer la dissidence. L'utilisation de la reconnaissance faciale par Israël dans la bande de Gaza est un exemple frappant d'application de cette technologie dans une guerre.

    Pour un chercheur, l'utilisation de la reconnaissance faciale est préoccupante

    Matt Mahmoudi, chercheur à Amnesty International, a déclaré que l'utilisation de la reconnaissance faciale par Israël était préoccupante car elle pourrait conduire à une « déshumanisation complète des Palestiniens », qui ne seraient plus considérés comme des individus à part entière. Il a ajouté qu'il était peu probable que les soldats israéliens remettent en question la technologie lorsqu'elle identifie une personne comme faisant partie d'un groupe militant, même si la technologie commet des erreurs.

    Selon un rapport d'Amnesty publié l'année dernière, Israël a déjà utilisé la reconnaissance faciale en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, mais les efforts déployés à Gaza vont plus loin.

    En Cisjordanie et à Jérusalem-Est, les Israéliens disposent d'un système interne de reconnaissance faciale appelé Blue Wolf, selon le rapport d'Amnesty. Aux points de contrôle dans les villes de Cisjordanie comme Hébron, les Palestiniens sont scannés par des caméras à haute résolution avant d'être autorisés à passer. Les soldats utilisent également des applications pour smartphones afin de scanner les visages des Palestiniens et de les ajouter à une base de données, selon le rapport.

    À Gaza, dont Israël s'est retiré en 2005, aucune technologie de reconnaissance faciale n'était présente. La surveillance du Hamas à Gaza s'est faite par des écoutes téléphoniques, des interrogatoires de prisonniers palestiniens, la collecte d'images de drones, l'accès à des comptes privés de médias sociaux et le piratage de systèmes de télécommunications, ont déclaré des officiers des services de renseignement israéliens.


    Une technologie qui manque de précision

    Après le 7 octobre, les officiers de renseignement israéliens de l'unité 8200 se sont tournés vers cette surveillance pour obtenir des informations sur les tireurs du Hamas qui avaient franchi les frontières d'Israël. L'unité a également passé au peigne fin les images des attaques filmées par les caméras de sécurité, ainsi que les vidéos téléchargées par le Hamas sur les médias sociaux, a déclaré un officier. Il a ajouté que l'unité avait été chargée d'établir une « liste de suspects » parmi les membres du Hamas qui avaient participé à l'attaque.

    Trois officiers des services de renseignement israéliens ont déclaré que Corsight avait ensuite été chargée de créer un programme de reconnaissance faciale dans la bande de Gaza.

    La société, dont le siège se trouve à Tel Aviv, affirme sur son site web que sa technologie exige que moins de 50 % du visage soit visible pour une reconnaissance précise. Robert Watts, président de Corsight, a indiqué ce mois-ci sur LinkedIn que la technologie de reconnaissance faciale pouvait fonctionner avec « des angles extrêmes, (même à partir de drones), l'obscurité, une mauvaise qualité ».

    Nom : robert.png
Affichages : 1180
Taille : 14,5 Ko

    Le personnel de l'unité 8200 a rapidement constaté que la technologie de Corsight avait du mal à fonctionner lorsque les images étaient granuleuses et que les visages étaient masqués, a déclaré un officier. Lorsque l'armée a tenté d'identifier les corps des Israéliens tués le 7 octobre, la technologie n'a pas toujours fonctionné pour les personnes dont le visage avait été blessé. Il y a également eu des faux positifs, ou des cas où une personne a été identifiée par erreur comme étant liée au Hamas, a déclaré l'officier.

    Pour compléter la technologie de Corsight, les officiers israéliens ont utilisé Google Photos, le service gratuit de partage et de stockage de photos de Google, ont déclaré trois officiers de renseignement. En téléchargeant une base de données de personnes connues sur Google Photos, les officiers israéliens pouvaient utiliser la fonction de recherche de photos du service pour identifier les personnes.

    La capacité de Google à faire correspondre des visages et à identifier des personnes même si une petite partie seulement de leur visage est visible est supérieure à d'autres technologies, a déclaré un officier. L'armée a continué à utiliser Corsight parce qu'il était personnalisable, ont déclaré les officiers.

    Un porte-parole de Google a déclaré que Google Photos était un produit de consommation gratuit qui « ne fournit pas l'identité des personnes inconnues sur les photographies ».

    Le programme de reconnaissance faciale à Gaza s'est développé au fur et à mesure qu'Israël étendait son offensive militaire dans la région. Les soldats israéliens entrant dans la bande de Gaza ont reçu des caméras équipées de cette technologie. Les soldats ont également mis en place des points de contrôle le long des routes principales que les Palestiniens empruntaient pour fuir les zones de combats intenses, avec des caméras qui scannent les visages.

    Les objectifs du programme étaient de rechercher des otages israéliens, ainsi que des combattants du Hamas qui pourraient être détenus pour être interrogés, ont déclaré les officiers des services de renseignement israéliens.

    Le désir d'aider l'armée israélienne

    Les dirigeants et les bailleurs de fonds de Corsight ont fait part de leur désir d'aider l'armée israélienne dans la guerre qu'elle mène actuellement dans la bande de Gaza. Dans une tribune publiée en octobre par le Jerusalem Post, Aaron Ashkenazi, fondateur et associé directeur du fonds canadien Awz Ventures, qui a mené le cycle de financement de Corsight à hauteur de 5 millions de dollars en 2020, a écrit qu'Awz fournissait à Israël « les outils technologiques nécessaires pour arrêter ces terroristes malfaisants dans leur élan ». La plupart des entreprises du portefeuille d'Awz sont actives dans les secteurs de l'intelligence artificielle et de la cybersécurité.

    En octobre, certains hôpitaux israéliens ont commencé à utiliser la technologie de Corsight pour identifier les patients, a rapporté Forbes à l'époque. Selon le rapport de Forbes, la technologie de Corsight était capable de prendre des images de personnes « dont les traits avaient été affectés par un traumatisme physique, et de trouver une correspondance parmi les photos envoyées par des membres de la famille inquiets ».

    Corsight se concentre principalement sur les utilisations gouvernementales, policières et militaires. En 2020, l'entreprise, qui n'avait alors qu'une année d'existence, a déclaré que sa technologie permettait d'identifier les visages masqués. Deux ans plus tard, Corsight a affirmé être en train de développer un outil capable de créer un modèle du visage d'une personne à partir de son ADN. L'année dernière, Corsight a collaboré avec la police métropolitaine de Bogota, en Colombie, pour retrouver des personnes soupçonnées de meurtre ou de vol dans les transports en commun.

    Sources : Robert Watts, Président de Corsight, Jerusalem Post, l'IA de Corsight au service de Bogota, Corsight et la création d'un visage à partir de l'ADN, Corsight et la reconnaissance d'un visage masqué, l'utilisation de l'IA de Corsight pour reconnaître des patients
    Et vous ?

    Quelles sont les implications pour la vie privée et les droits individuels lorsque des technologies de surveillance de masse sont utilisées sans le consentement des personnes concernées ?
    Comment pouvons-nous équilibrer la sécurité nationale avec le respect des libertés civiles dans le contexte de ces programmes ?
    Devrions-nous exiger une plus grande transparence et des garanties légales concernant l’utilisation de la reconnaissance faciale par les gouvernements ?
    Quelles sont les alternatives possibles à la reconnaissance faciale pour assurer la sécurité publique tout en protégeant les droits fondamentaux ?
    Comment pouvons-nous sensibiliser davantage le public aux enjeux liés à la surveillance technologique et à la vie privée ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #14
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    412
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 412
    Points : 1 807
    Points
    1 807
    Par défaut
    Bientôt en vente dans tout l'occident et autocratie démocratie du monde

    Vive le progrès.

  15. #15
    Expert éminent
    Avatar de berceker united
    Profil pro
    SQL
    Inscrit en
    Février 2005
    Messages
    3 493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : SQL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Février 2005
    Messages : 3 493
    Points : 6 059
    Points
    6 059
    Par défaut
    Il va être facile de contre carré cela, le maquillage du type "contouring", le tatouage, lunettes.
    Si vous avez du temps le matin, utiliser le même système que le camouflage des voitures
    Nom : 3.jpg.80x80_q75_crop-smart.jpg
Affichages : 1121
Taille : 2,3 Ko
    Mon avatar ? Ce n'est rien, c'est juste la tête que je fais lorsque je vois un code complètement frappa dingue !...

  16. #16
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 870
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 870
    Points : 52 059
    Points
    52 059
    Par défaut Lavender, l’IA d'Israel contre le Hamas, provoque la mort de 15 à 20 civils comme dégats collatéraux
    Lavender, l’IA qui dirige les bombardements israéliens contre le Hamas, provoque la mort de 15 à 20 civils comme dommages collatéraux par frappe
    D’après une récente et glaçante enquête

    Après le système d’intelligence artificielle dénommé « Gospel », c’est au tour de « Lavender » de faire surface dans une récente et glaçante enquête sur la mise à contribution de l’intelligence artificielle par Israël contre les militants du Hamas. Lavender permet d’opérer la traque et la frappe des dirigeants du Hamas. Le système n’est pas exempt d’erreur et provoque la mort de 15 à 20 civils par frappe. Israël le déploie néanmoins en l’état, ce qui suggère que les dégâts en lien avec les faux positifs du système sont pris en compte comme dommages collatéraux. Le tableau qui intervient dans un contexte de multiplications des appels à réglementer les usages de l’IA à l’échelle mondiale est de nature à expliquer les échecs à répétition des négociations sur les robots tueurs au niveau des Nations unies.

    Nom : 0.png
Affichages : 6372
Taille : 237,0 Ko

    Lavender a joué un rôle central dans le bombardement sans précédent des Palestiniens, en particulier au début de la guerre. Le rapport fait état de ce que son influence était telle que les opérateurs humains traitaient les données mises en avant par cette intelligence artificielle comme s'il s'agissait d’apports humains. Ainsi, les militaires en charge de valider les frappes n’accordaient qu’environ 20 secondes par cas – juste pour s’assurer que la cible marquée par Lavender est bien un homme – avant d'autoriser un bombardement et ce, sachant que le taux de faux positif tourne autour de 10 %. Conséquence : des milliers de Palestiniens - pour la plupart des femmes et des enfants ou des personnes qui n'étaient pas impliquées dans les combats - ont été anéantis par les frappes aériennes israéliennes, en particulier au cours des premières semaines de la guerre, en raison des décisions sujette à erreurs de cette intelligence artificielle.

    Lavender fait partie d’un arsenal dans lequel on retrouve l’intelligence artificielle dénommée « Gospel ». Cette dernière est capable d’identifier une centaine de cibles par jour et participe à l’établissement du bilan que certains observateurs classent déjà comme parmi les plus désastreux en termes de pertes en vies humaines au 20e siècle.

    Tous les pays sont lancés dans le développement d’armes autonomes tueuses et leur déploiement sur le terrain

    Les armes létales autonomes sont de plus en plus utilisées dans le monde. Les drones, notamment les drones kamikazes, sont largement utilisés de l'Ukraine en l'Éthiopie et les armes télécommandées ont été utilisées par les États-Unis en Irak, par la Corée du Sud le long de la frontière avec la Corée du Nord et par les rebelles syriens. Par ailleurs, la dépendance de l'armée israélienne à l'égard des systèmes automatisés s'est accrue au fils des ans. Ces dernières années, Israël a adopté de plus en plus de systèmes automatisés à des fins militaires, dont certains sont controversés. Cela comprend des robots et des chars d'assaut dotés d'une intelligence artificielle.

    L'année dernière, un rapport a révélé qu'Israël avait déployé un système élaboré de caméras en Cisjordanie occupée pour contrôler et surveiller les Palestiniens. Ces caméras seraient reliées à une base de données appelée "Blue Wolf". La base de données comprendrait des détails et des photos des Palestiniens, notamment les numéros d'identité, l'âge, le sexe, l'adresse, les numéros de plaque d'immatriculation, les liens avec d'autres individus, le statut professionnel en Israël et les impressions négatives que les soldats ont du comportement d'un Palestinien lorsqu'ils le rencontrent. Hébron aurait été l'une des premières villes à utiliser ce système.

    Selon d'autres rapports, en 2018, l'armée israélienne a commencé à utiliser un drone capable de lancer des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants dans la bande de Gaza. En 2021, même la police israélienne aurait commencé à employer de tels drones contre des manifestants en Israël. Dans ce contexte, beaucoup estiment que le déploiement des armes létales autonomes va davantage s'accélérer. Elon Musk, PDG de Tesla, affirme : « les drones autonomes sont le futur. Ce n’est pas que je veuille que l’avenir soit ainsi fait, mais c’est juste que c’est inéluctable. L’ère des avions de chasse est révolue ».

    En Europe, Milrem Robotics, leader européen en matière de robotique et de systèmes autonomes, a partagé en juin dernier une vidéo mettant en scène un char doté d'une IA qui fait exploser des voitures et d'autres cibles. L'entrepreneur a déclaré que le char, baptisé Type-X, est conçu pour permettre aux troupes de "percer les positions défensives de l'ennemi avec un risque minimal". Il devrait fournir aux troupes "une puissance de feu et une utilisation tactique égales ou supérieures à celles d'une unité équipée de véhicules de combat d'infanterie". Les critiques ont déclaré que la démonstration reflète un futur dystopique de la guerre.

    Les échecs des négociations sur les robots tueurs aux Nations unies jettent un doute sur la perspective de l’atteinte d’un règlement mondial juridiquement contraignant sur l’intelligence artificielle

    L’intelligence artificielle est vue comme la clé du futur pour dominer sur les nations et c’est peut-être là l’explication principale des échecs à répétition des négociations aux Nations unies sur les robots tueurs. La Convention des Nations unies sur certaines armes classiques s’est à nouveau penchée sur la question de l'interdiction des armes autonomes lors de sa dernière réunion d'examen quinquennale à Genève du 13 au 17 décembre 2021. Résultat : pas de consensus des parties prenantes sur l’établissement de règles internationales contraignantes visant à interdire l’utilisation des robots tueurs autonomes.

    Les avis demeurent partagés sur la question de savoir si les robots tueurs autonomes doivent faire l’objet d’interdiction. En effet, l'utilisation d'armes autonomes meurtrières est en discussion aux Nations unies depuis 2015, dans le cadre de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC). Les pays pionniers dans le domaine des systèmes d'armes autonomes, dont la Russie, les États-Unis et Israël, rejettent une interdiction contraignante en vertu du droit international. Ces poids lourds militaires sont face à un groupe d'États qui réclament une législation contraignante dans le cadre de la campagne menée par les ONG pour arrêter les robots tueurs.

    « Tuer ou blesser des personnes sur la base de données collectées par des capteurs et traitées par des machines porterait atteinte à la dignité humaine. Human Rights Watch et d'autres organisations craignent que le fait de s'appuyer sur des algorithmes pour cibler des personnes déshumanise la guerre et érode notre humanité collective », lancent des intervenants du deuxième groupe pour l’interdiction des robots tueurs autonomes.

    Chaque pays poursuit donc avec le développement desdites armes autonomes. Les États-Unis par exemple sont sur des projets de construction de nouveaux chars d'assaut autonomes et semi-autonomes destinés à être utilisés sur le champ de bataille. Du côté des USA, il s'agit de former une famille de chars d'assaut robotisés lourdement armés pour combattre aux côtés des humains, sur les champs de bataille du futur.

    Les véhicules sont prévus en trois classes de taille, dans trois degrés de létalité, dont léger, moyen et lourd, et pèseront jusqu'à 30 tonnes. Toute la famille des véhicules de combat robotisés utilisera des logiciels de navigation et des interfaces de commande communs déjà testés sur le terrain. Chaque variante utilisera les mêmes normes électroniques et mécaniques, une architecture ouverte dite modulaire, qui devrait permettre aux soldats sur le terrain de brancher et de faire fonctionner toute une gamme de charges utiles, des missiles aux générateurs de fumée en passant par les brouilleurs radio.

    Pour l'instant, les robots seront télécommandés par des humains, à distance, depuis leur base. Quant à l'Israël, le pays veut construire le Carmel, un char d'assaut qui sera équipé de contrôleurs Xbox et d'une IA perfectionnée avec les jeux “StarCraft II” et “Doom”. Des prototypes de ce futur véhicule de combat blindé (AFV) de l'armée israélienne ont été dévoilés publiquement en août 2019. Vu de l'extérieur, il ressemble à n'importe quelle arme de guerre classique. Il est enrobé de couches d'acier très épaisses, certaines colorées en kaki traditionnel, d'autres en noir.

    De forme rectangulaire et avec des marches de char, son sommet est équipé de capteurs, de caméras et d'un espace pour les armements. Cependant, la caractéristique unique du Carmel se trouve à l'entrée de la trappe arrière, qui mène vers un espace rempli d'équipements que l'on trouve le plus souvent dans la chambre d'un adolescent.


    Cet autre échec des discussions à l’ONU faisait suite à des sorties d’experts de la filière visant à avertir contre les dangers de l’utilisation des robots autonomes tueurs : « Les armes autonomes létales menacent de devenir la troisième révolution dans la guerre. Une fois développées, elles vont propulser les conflits armés à une échelle plus grande que jamais, et à des échelles de temps plus rapides que les humains puissent comprendre. Celles-ci peuvent être des armes de terreur, des armes que les despotes et les terroristes utilisent contre des populations innocentes et des armes détournées pour se comporter de manière indésirable. Nous n'avons pas assez de temps pour agir. Une fois que cette boîte de Pandore est ouverte, il sera difficile de la fermer. »

    Source : Yuval Abraham

    Et vous ?

    Êtes-vous surpris de la mise à contribution de l’intelligence artificielle sur les champs de bataille ?
    Que pensez-vous de ces divergences dans les négociations sur l’utilisation de l’intelligence artificielle sur les champs de bataille ?
    Partagez-vous les avis selon lesquels elles constituent un indicateur de ce que l’atteinte d’un accord mondial contraignant ne sera pas possible ?

    Voir aussi :

    fleche: Des représentants de 150 entreprises de la tech plaident contre les robots tueurs autonomes, lors d'une conférence internationale sur l'IA
    fleche: USA : le sous-secrétaire à la défense soulève l'importance d'associer l'intelligence artificielle à l'armée, évoquant une future course aux armes
    fleche: Des experts en IA boycottent un projet de robots tueurs d'une université en Corée du Sud, en partenariat avec le fabricant d'armes Hanwha Systems
    fleche: Non, l'IA de Google ne doit pas être au service de la guerre ! Plus de 3000 employés de Google protestent contre la collaboration avec le Pentagone
    fleche: Robots militaires : les États-Unis testent l'efficacité de leurs prototypes dans le Pacifique, l'armée irakienne présente son robot mitrailleur
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #17
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    412
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 412
    Points : 1 807
    Points
    1 807
    Par défaut
    Certains jour je me dit que le progrès technique est l'un des pire échecs de l'humanité, sinon LE grand échec. Chaque étape que nous passons nous éloigne un peu plus de notre condition humaine.

    On a pas inventé l'horloge pour autre chose que de mettre les pauvres au travail, le métier à tisser pour les rendre encore plus productifs, de fil en aiguille (quel don pour la métaphore) l'outil est quasiment devenu indépendant de l'humain, qui n'est plus qu'une variable du système productiviste. Aujourd'hui l'outil peut vous annihiler sans qu'un petit sergent n'ait son mot à dire sur le nombre de victime collatérale acceptable.

    Vivre sans machine, la vraie liberté de demain ?

  18. #18
    Membre averti Avatar de supertonic
    Profil pro
    Inscrit en
    Septembre 2003
    Messages
    199
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2003
    Messages : 199
    Points : 312
    Points
    312
    Par défaut horreur
    Horrible

  19. #19
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 084
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 084
    Points : 2 909
    Points
    2 909
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Certains jour je me dit que le progrès technique est l'un des pire échecs de l'humanité, sinon LE grand échec. Chaque étape que nous passons nous éloigne un peu plus de notre condition humaine.

    On a pas inventé l'horloge pour autre chose que de mettre les pauvres au travail, le métier à tisser pour les rendre encore plus productifs, de fil en aiguille (quel don pour la métaphore) l'outil est quasiment devenu indépendant de l'humain, qui n'est plus qu'une variable du système productiviste. Aujourd'hui l'outil peut vous annihiler sans qu'un petit sergent n'ait son mot à dire sur le nombre de victime collatérale acceptable.

    Vivre sans machine, la vraie liberté de demain ?
    Ce n'est pas un hasard si les premières idées marxistes se concentrais sur les moyens de production.

    On est eu cœur du sujet en ce moment ; sauf que tout est fait pour détourner l'attention avec des affaires sur untel (une célébrité) qui à fait ça et untel, ce qui entraine la réaction d'untel, du coup untel se désolidarise...

  20. #20
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    482
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 482
    Points : 1 376
    Points
    1 376
    Par défaut
    Mouais, je suis pas sur que l'IA soit réellement le soucis pour le coup, étant donné que les soldats font tout autant de "dommages collatéraux", pour moi c'est juste qu'ils ciblent les dommages.

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 13/12/2021, 19h41
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 13/07/2020, 21h28
  3. Le PDG de Twitter nomme Elon Musk comme son twitteur préféré
    Par Bill Fassinou dans le forum Actualités
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/02/2019, 13h49
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 12h24
  5. [GD] imagedestroy qui m'indique que son paramètre n'est pas correct
    Par karaemrah dans le forum Bibliothèques et frameworks
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/08/2007, 17h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo