IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 030
    Points
    58 030
    Par défaut Bill Gates, appelle à un optimisme impatient en matière d'innovations dans le domaine du changement climatique
    Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, appelle à un "optimisme impatient" en matière d'innovations dans le domaine du changement climatique

    Au cours d'une conversation publiée sur le blog de Bill Gates, deux questions ont été abordées, à savoir le changement climatique et le développement mondial, et les raisons pour lesquelles elles exigent toutes deux une action urgente ou un « optimisme impatient ».

    Nom : Screenshot_2023-11-06 A fireside chat on climate and global development.png
Affichages : 12313
Taille : 555,3 Ko

    Bill Gates, philanthrope milliardaire de renom, a évoqué la nécessité d'un « optimisme impatient » à l'égard du changement climatique et du développement mondial lors d'un entretien accordé le mois dernier à un groupe de réflexion sur les affaires internationales :

    Q : Si vous revenez dix ans en arrière, êtes-vous plus ou moins optimiste quant à la situation actuelle en matière de changement climatique ?

    Bill Gates : Je suis certainement plus optimiste parce qu'en 2015, lorsque l'accord de Paris a été signé, il y avait tellement de domaines d'émission où il n'y avait pas d'activité....

    Q : Il y a une dizaine d'années, le solaire et l'éolien étaient les sources d'énergie les plus chères. Depuis, le prix de l'énergie solaire a chuté de 90 % et celui de l'énergie éolienne de 70 %, et les véhicules électriques sont désormais économiquement viables... Je sais que l'innovation vous enthousiasme. Quels sont les domaines qui vous enthousiasment le plus en matière d'innovation ?

    Bill Gates : Dans ce portefeuille de 100 entreprises, il est difficile de choisir celle que je préfère. Certaines sont assez simples, comme une entreprise qui fabrique des fenêtres où la température ne passe pas d'un côté à l'autre, mais qui empêchent d'avoir froid en hiver ou chaud en été, ce qui est très bon marché. Il y a aussi une entreprise où vous quittez votre maison et où vous pompez de l'air, mais qui contient un produit chimique. Lorsqu'il voit des fissures, il les colmate. Il n'est pas nécessaire de trouver les fissures, il suffit de pomper l'air. Vous pouvez réduire la perte de chaleur entre les fenêtres et l'élimination des fissures. La facture d'énergie peut être divisée par deux, ce qui signifie que le système énergétique global est moins sollicité... Les bâtiments en ciment et en acier sont ceux qui, d'une certaine manière, m'impressionnent le plus, parce que je n'étais pas sûr que nous trouverions quoi que ce soit dans ces espaces...

    Q : Le problème, je suppose, avec le ciment, c'est que l'on prend essentiellement du calcaire et qu'on le transforme en oxyde de calcium. Mais le sous-produit de ce processus de conversion est le CO2. Il faut donc trouver un moyen de capturer ce CO2....


    Bill Gates : Lorsque vous chauffez le calcaire, cela libère du CO2. C'est exactement comme vous le dites, il s'agit d'un nombre égal d'émissions. L'une de nos entreprises n'utilise pas de calcaire. Elle cherche une autre source de calcium, qui s'avère heureusement abondante et bon marché. Elle fabrique exactement le même ciment que celui que nous produisons aujourd'hui, mais sans utiliser de calcaire. J'étais stupéfait que l'on puisse faire cela.

    Bill Gates espère également voir l'énergie nucléaire sous une forme économiquement viable. « L'industrie nucléaire a échoué parce que son produit était trop cher. Ce n'était pas à cause des déchets ou des problèmes de sécurité, que nous pouvons aborder, mais c'était une question d'économie ».

    Bill Gates : Tout d'abord, vous devez avoir une proposition économique très différente. Le réacteur nucléaire auquel je participe, TerraPower, ne produit de l'électricité que lorsque les sources renouvelables, dont les coûts marginaux sont très faibles, ne produisent rien. Nous produisons de la chaleur toute la journée, et ce n'est que lorsque le prix de l'électricité est suffisamment élevé que nous produisons de l'électricité, parce que sinon, vous avez tous ces coûts d'investissement qui font que la moitié du temps, l'offre de l'énergie solaire sur ce marché sera très faible.

    Je pense que la fission ne doit pas être abandonnée. Je suis impliqué dans cette entreprise uniquement parce qu'elle pourrait apporter une contribution significative à la lutte contre le changement climatique... Je ne saurais trop insister sur le fait qu'il est beaucoup plus facile de résoudre le problème si l'on peut mélanger un certain degré de fission ou de fusion pour combler les périodes où les énergies renouvelables ne produisent pas. Les vagues de froid ou les fronts froids qui s'installent, c'est là que les maisons ont le plus besoin de chauffage. C'est à ce moment-là que ni l'éolien ni le solaire ne produisent.

    Source : GatesNotes

    Et vous ?

    Pensez-vous que les avis de Bill Gates en matière d’écologie soient crédibles ou pertinents ?
    Que pensez-vous des déclarations de Bill Gates ? Partagez-vous son avis au sujet de l’optimisme impatient en matière d'innovations dans le domaine du changement climatique ?
    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Bill Gates affirme que la plantation d'arbres ne réduira pas le changement climatique, tout en proposant d'autres idées pour mieux s'attaquer au problème

    L'adoption croissante de l'IA aura des effets dramatiques sur le changement climatique avertissent les écologistes

    Bill Gates obtient des centaines de millions de dollars d'entreprises américaines pour la lutte contre le changement climatique qui semble être une priorité pour les milliardaires de la technologieL'adoption croissante de l'IA aura des effets dramatiques sur le changement climatique avertissent les écologistes

    « Nous ne pourrons pas résoudre l'équation du changement climatique sans collaboration à l'échelle mondiale », déclare Bill Gates : Voici comment le co-fondateur de Microsoft finance la lutte
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #22
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 350
    Points : 1 490
    Points
    1 490
    Par défaut
    Le monde se porterait infiniment mieux sans ces gens.

  3. #23
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 556
    Points : 7 128
    Points
    7 128
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Pensez-vous que les avis de Bill Gates en matière d’écologie soient crédibles ou pertinents ?
    Mais bien sûr, une des dix personnes les plus riches au monde, qui possède plusieurs jets privés, et qui vient nous parler d'écologie

    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Que pensez-vous des déclarations de Bill Gates ? Partagez-vous son avis au sujet de l’optimisme impatient en matière d'innovations dans le domaine du changement climatique ?
    Pas étonnant qu'il soit optimiste: quand ce type s'exprime, c'est qu'il a flairé l'odeur du pognon qu'il va pouvoir se faire!
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  4. #24
    Membre confirmé
    Inscrit en
    Octobre 2005
    Messages
    239
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2005
    Messages : 239
    Points : 528
    Points
    528
    Par défaut
    Ce mec est dangereux, il a des billes dans une multitude de boîtes alors il veut juste vendre ses merdes.

    C'est le même principe que pour les pesticides.

    Là réalité pour pallier au réchauffement climatique c'est avant tout de ne plus polluer, produire en respect la nature, avec plus d'intelligence (vive la permaculture).

  5. #25
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Q : Il y a une dizaine d'années, le solaire et l'éolien étaient les sources d'énergie les plus chères. Depuis, le prix de l'énergie solaire a chuté de 90 % et celui de l'énergie éolienne de 70 %, et les véhicules électriques sont désormais économiquement viables... Je sais que l'innovation vous enthousiasme. Quels sont les domaines qui vous enthousiasment le plus en matière d'innovation ?
    Les véhicules électriques (à batterie géante) ne sont pas bon pour l'environnent.
    Il faut extraire beaucoup de matériaux rares, ce qui créer une pollution beaucoup plus grave que de simple émission de CO2, ensuite il faut fabriquer les batteries ce qui pollue énormément également, puis il faut livrer les batteries (elles doivent souvent être produite en Chine), je dois oublier plein d'étapes polluantes dans le processus.

    Après on a un véhicule beaucoup trop lourd, qui a une faible autonomie (par rapport au temps de charge).
    Avec un véhicule diesel tu mets moins de 5 minutes pour faire le plein (en partant de la réserve) et tu peux faire 1000 km avant d'atteindre la réserve à nouveau.

    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Bill Gates espère également voir l'énergie nucléaire sous une forme économiquement viable. « L'industrie nucléaire a échoué parce que son produit était trop cher. Ce n'était pas à cause des déchets ou des problèmes de sécurité, que nous pouvons aborder, mais c'était une question d'économie ».
    Je ne suis pas d'accord, le nucléaire est économiquement viable. (il me semble que c'est le prix du MWh le plus faible)
    Quels sont les alternatives ?
    Qu'est-ce qui est pilotable et fonctionne quand il n'y a ni vent, ni soleil ?
    Les centrales à charbon et les centrales à pétrole ?

    Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
    Pas étonnant qu'il soit optimiste: quand ce type s'exprime, c'est qu'il a flairé l'odeur du pognon qu'il va pouvoir se faire!
    Antisémite !
    Non, je rigole

    Citation Envoyé par fodger Voir le message
    Là réalité pour pallier au réchauffement climatique c'est avant tout de ne plus polluer, produire en respect la nature, avec plus d'intelligence (vive la permaculture).
    La production engendre la pollution, donc la consommation engendre la pollution.
    Nous sommes dans un système capitaliste, le capitalisme nécessite de la croissance, la croissance vient de la consommation.

    C'est tip top la permaculture, le problème c'est que ça coute plus cher et que les gens n'ont pas le pouvoir d'achat nécessaire.
    Les consommateurs ont tendance à acheter les aliments les moins cher.

    Avec la monoculture tu peux utiliser des tracteurs pour récolter. (ce qui n'est pas le cas avec la permaculture)
    Par contre il faut utiliser des engrais et des pesticides, parce qu'il n'y a pas de synergie avec d'autres plantes.
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #26
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    760
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 760
    Points : 3 190
    Points
    3 190
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Gates
    Bill Gates espère également voir l'énergie nucléaire sous une forme économiquement viable. « L'industrie nucléaire a échoué parce que son produit était trop cher. Ce n'était pas à cause des déchets ou des problèmes de sécurité, que nous pouvons aborder, mais c'était une question d'économie ».
    Je ne mets pas en doute son talent de fondateur, mais cette phrase est fausse ou délibérément trompeuse.
    L'exemple français montre qu'on peut avoir du nucléaire à un coût qui étale toute la concurrence. On ne peut pas comparer directement avec le coût des ENR intermittentes : le marché évalue mal leur prix, car il estime que la valeur d'une énergie non-pilotable est identique à une pilotable ce qui est faux (des coûts cachés sont "hors bilan'" par convention économique, comme la nécessité de refaire tout le réseau à un coût exorbitant, de même que la nécessité d'avoir des centrales thermiques de puissance au moins identique au parc intermittent qu'on allume à la demande pour pallier l'intermittence).

    De plus, le coût du nucléaire est essentiellement le coût du crédit, car l'essentiel du coût est celui de la construction de la centrale. Si comme les Anglais on confie le financement au marché, on double (!) le coût final pour rémunérer les investisseurs privés. En France, c'est l'état qui a avancé les fonds (crédit 0). En dehors du capitalisme d'état, le nucléaire est cher en effet, mais c'est un choix de libéralisme vs étatisme intelligent. Les libéraux veulent du retour de cash rapide, donc construire des centrales thermiques sales là où c'est bon marché. Le nucléaire, c'est du retour économique sur 60 ans, aucun individu n'investit facilement sur ces durées, d'où l'étatisme. (Sans doute pas un hasard historique si cette énergie a été développée extensivement en France, URSS, Chine...)

    De plus le nucléaire n'a pas échoué. Il a échoué aux USA suite aux inquiétudes suite à la fusion du coeur de three mile island (accident industriel grave ayant essentiellement aboutit à la perte de la centrale), dont le retour d'expérience a permis l'augmentation de la sécurité des autres réacteurs du même type.
    En France il a réussi il y a 40 ans et échoué ultérieurement suite à des manigances politiques. En Chine c'est une industrie florissante (22 réacteurs en construction de mémoire). Dans le monde non-occidental de nombreux réacteurs sont en construction (33 en commande chez Rosatom).
    En occident il a échoué suite aux mouvements de verts divers. Surtout en Allemagne il y a une forte histoire d'antinucléarisme. En bref, l'URSS avait subventionné ce mouvement afin d'affaiblir la menace nucléaire occidentale (à l'époque ou les USA implantaient des lanceurs d'engins sur les territoires sous leur contrôle dont la RFA). Ce mouvement a ensuite évolué de l'activisme antinucléaire militaire à civil avec la fin de la guerre froide (enfin, la 1ère...) suite à un glissement plus idéologique que logique.

  7. #27
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    Juillet 2006
    Messages
    10 667
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2006
    Messages : 10 667
    Points : 15 002
    Points
    15 002
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    De plus, le coût du nucléaire est essentiellement le coût du crédit, car l'essentiel du coût est celui de la construction de la centrale.
    Bien sûr, puisqu'on zappe le coût exorbitant des déchets et de leur gestion...

    Et qu'est-ce qu'on va faire quand la planète sera recouverte de décharges de déchets redoutablement toxiques et dangereux ? Parce qu'in fine, les déchets nucléaires c'est une apparition toute récente et on n'a donc aucun recul pour faire des estimations, quelles qu'elles soient.

    Mais dans 200 ou 300 ans ça sera une autre histoire... Oui, on pourrait dire "je serai pas là alors je m'en fous", mais je ne pense pas que ça soit une belle attitude.
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  8. #28
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    760
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 760
    Points : 3 190
    Points
    3 190
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Bien sûr, puisqu'on zappe le coût exorbitant des déchets et de leur gestion...

    Et qu'est-ce qu'on va faire quand la planète sera recouverte de décharges de déchets redoutablement toxiques et dangereux ? Parce qu'in fine, les déchets nucléaires c'est une apparition toute récente et on n'a donc aucun recul pour faire des estimations, quelles qu'elles soient.

    Mais dans 200 ou 300 ans ça sera une autre histoire... Oui, on pourrait dire "je serai pas là alors je m'en fous", mais je ne pense pas que ça soit une belle attitude.
    C'est un argument type des verts mais c'est beaucoup de désinformation. En France (je ne connais pas ailleurs), le coût de démantèlement et traitement des déchets est provisionné par le prix de l'électricité. (Alors, ensuite les verts quand on a passé la désinformation de niveau 1, passent au niveau 2 en affirmant sans plus que le coût est sous-estimé ; je laisse ça aux experts du sujet).
    De plus, on ne peut pas dire qu'on ne sait pas quoi en faire. Le démantèlement des centrales de génération EPR a déjà été fait donc c'est une techno connue (les prototypes de l'époque de Gaulle, c'est autre chose, ça prendra du temps).
    Quant au reste des déchets, le plutonium en France est en partie brûlé dans les centrales actuelles (sous forme de MOX, techno unique au monde).
    Les déchets courants des centrales sont raffinés (ce qui n'est pas le cas général). Une partie des déchets les plus embarrassants des centrales actuelles aurait dû être brûlés dans les centrales de 4e génération. C'est ce qu'avaient prévu les concepteurs géniaux du programme dans les années 50 (les mecs, physiciens, avaient une vision sur le siècle et avaient planifié 80 ans du futur dans l'idée de sauver la civilisation de l'effondrement de l'après-pétrole, ça volait haut à l'époque). Malheureusement, le gouvernement Jospin a saboté une 1ère fois ce projet de 4e génération pour un plat de lentilles Vertes, et Macron une 2nde fois a tué cette filière cf l'article incroyable d'Yves Bréchet sur la gestion de déchets, donc à terme met en danger le futur de toute la filière nucléaire française (pour des raisons qu'il ne saurait lui-même expliquer sans faire du en même temps).
    À la fin, il reste des déchets ultimes. Les plus dangereux sont vitrifiés (techno unique aussi je crois) et mis dans un caisson en inox (durée de vie estimée 10 000 ans le caisson). L'idée, c'est de faire un gros trou dans le sol (les géologues savent repérer des couches stables étanches depuis des millions d'années). Normalement, si le site tient 100 000 ans (cf les géologues), après ça n'a plus d'importance si ça fuit car la radioactivité rejoint un niveau naturel.

    Donc dire qu'on ne sait pas quoi en faire c'est très inexact. De plus "recouvrir la planète" est aussi très exagéré (la totalité des déchets hautement dangereux en France doit tenir dans une piscine olympique ou quelque chose du genre).

    Il faut noter qu'en comparaison, on estime que la pollution de l'air tue en gros 45 000 pers/ an en France. Laquelle pollution est largement due au chauffage urbain et aux particules fines de diesel/fioul, ce dans l'indifférence générale (et sans même compter les misères liées au CO2 dans l'air). En terme de gestion des déchets, c'est vachement plus simple et économique. Dans l'air et zou... (voir par ex à ce sujet l'incroyable dossier en accès libre sur les crises.fr, attention c'est long à lire)

  9. #29
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Bien sûr, puisqu'on zappe le coût exorbitant des déchets et de leur gestion...

    Et qu'est-ce qu'on va faire quand la planète sera recouverte de décharges de déchets redoutablement toxiques et dangereux ? Parce qu'in fine, les déchets nucléaires c'est une apparition toute récente et on n'a donc aucun recul pour faire des estimations, quelles qu'elles soient.

    Mais dans 200 ou 300 ans ça sera une autre histoire... Oui, on pourrait dire "je serai pas là alors je m'en fous", mais je ne pense pas que ça soit une belle attitude.
    Bonjour,

    pas faux, mais quand je regarde les montagnes de déchets non-nucléaire
    je crois qu'on fait une fixette sur la paille plutôt que la poutre.

    Bonne journée.

  10. #30
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    La production engendre la pollution, donc la consommation engendre la pollution.
    Nous sommes dans un système capitaliste, le capitalisme nécessite de la croissance, la croissance vient de la consommation.
    Bonjour,

    sans vouloir promouvoir le capitalisme,
    il me semble que les systèmes communiste sont victime du même biais de croissance nécessaire.

    C'est un mauvais procès que vous faites ici au capitalisme,
    indépendamment de son opinion à son égard, quel que soit le choix du système politique,
    si celui vise à l'épanouissement de la race humaine sur un territoire donné, fatalement,
    il finira par faire face à des situations de croissance
    qui appelleront à une optimisation des modes de productions (industrialisation)
    car la quantité de ressources d'un territoire donné n'augmente pas avec le temps
    (les découvertes de gisements, oui, éventuellement, mais cela ne change pas la situation initiale).

    On notera qu'historiquement, les rouges ne se sont pas souciés de l'environnement ou de l'écologie
    quand il fût question de faire la course aux armements nucléaires (tsar bomba ?) ou la course à la lune.
    Je ne leur jette par la pierre, j'illustre des mécanismes extra territoriaux
    qui contraignent nos comportements au delà de ce qu l'on voudrait pouvoir faire, ou ne pas faire.

    Bref, tout cela est suffisamment sérieux pour qu'on arrête de lire ce problème
    par la lorgnette des batailles de groupe politique circonstanciées aux prochaines élections
    ou autres sondages d'opinions.

    Bonne journée.

  11. #31
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    il me semble que les systèmes communiste sont victime du même biais de croissance nécessaire.
    Je ne crois pas.
    À l'époque où le communisme existait encore, les appareils étaient conçus pour durer vraiment très longtemps.
    Alors que dans un système capitaliste on a des imprimantes avec une durée de vie minable, l'imprimante gaspille beaucoup d'encre, parfois il y a un compteur d'impression qui fait croire à une panne, parfois il y a des histoires du genre : vous n'avez plus d'encre cyan vous ne pouvez donc pas imprimer ce document en noir/blanc.
    Les fabricants d'imprimante conçoivent leur produit pour te forcer à consommer. Toutes les industries font ça, mais c'est flagrant avec les imprimantes.

    Et à la limite je m'en fous, même si le communisme avait besoin de croissance, c'est pas ça le "point" (comme ils disent en anglais).
    Ce que je dis c'est que, compte tenu de l'économie mondiale, aucune nation ne peut se mettre à viser la décroissance.
    Il y a des dettes à rembourser, il faut donc de la croissance et la croissance vient principalement de la consommation.
    Comme ils disent :
    « Les dépenses de consommation finale des ménages sont généralement la composante la plus importante des utilisations finales du PIB, représentant traditionnellement aux alentours de 60 % de celui-ci. »
    Bref, les produits sont conçus pour casser rapidement, afin de forcer les consommateurs à consommer.

    Il y avait des gens qui parlaient d'un système d'abonnement.
    Un abonnement pour le lave-vaisselle, un abonnement pour le lave-linge, un abonnement pour le four, un abonnement pour le réfrigérateur, un abonnement pour les plaques chauffantes, etc.
    Comme avec les boxes internet, quand ta Freebox est en panne, Free t'en renvois une, et tu renvois celle qui est cassé.
    Free n'a pas intérêt à fabriquer des Freebox fragile, parce que c'est chiant de faire l'échange (je dis ça et le ventilateur de ma Freebox ne tourne plus depuis des années, une fois j'avais regardé les courbes des températures et c'était pas jolie).
    Si ce système était mis en place on changerait moins souvent d'appareil => moins de fabrication => moins de pollution.
    Mais ça ferait chier les consommateurs parce qu'au final tu paies plus cher, comme ceux qui ont une voiture en leasing.

    Je suis convaincu qu'on ne va pas se mettre à moins consommer comme ça.
    Je pense qu'il faut un traumatisme, une crise majeure, des famines, des épidémies, des milliards de morts.
    Et après il y le "great reset'.

    Bon déjà on va attendre la troisième guerre mondiale et on verra après.
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #32
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Bonjour,

    Des arguments qui ne sont pas faux. Bien qu'on arrive à la même conclusion,
    l'usure du monde accroît de manière incontrôlée et on en observe son effet
    à travers, entre autre chose, la mesure de la pollution, nous ne parlons
    pas exactement de la même chose.

    Je vous parle biologie, vous me parlez économie.

    Il n'en reste pas moins que je ne suis pas persuadé qu'un monde
    communisé n'eut pas eu à vivre les mêmes travers
    d'un productivisme justifié par la nécessité de satisfaire à tout le
    monde. Et donc de leurs trouver un emploi, quel qu'il soit.
    Le délitement que vous dénoncez fait autant l'affaire
    des industriels, des commerçants, que des travailleurs.
    Dans cette affaire il semble délicat de dénoncer un innocent.

    Il n'est pas tant question de dire que le communisme
    aurait besoin de croissance que de constater que toute
    espèce trop bien adaptée à son environnement se multiplie
    puis entraine l'effondrement de ce dernier par les déséquilibres engendrés
    dans le sillage de son épanouissement.

    Le communisme triomphant aurait vu sa population multipliée,
    ses besoins augmenter d'autant, peut être de manière moins déraisonnable,
    mais vraisemblablement, la finalité eut été la même.

    Restera alors à observer l'exemple Chinois, qui après sa vaine tentative
    de contrôler les naissances se retrouva avec une pyramide des âges complètement pétée.

    La question est sensible et épineuse, les économistes ne font pas le job,
    ne laissant pour échappatoire que la poursuite de l'accroissement
    du rendement par l'approfondissement d'un certain progrès technique et
    matériel dont on connaissait le présage catastrophique et dont
    on commence à toucher du doigt la limite pratique.

    Les dettes ne sont, pour le reste, que des constructions sociales
    matérialisées par des rapports de puissance.
    Pour reprendre un adage de rouge, elles ne nous enchainent que
    parce que nous nous agenouillons devant elles.
    Ce qui est tout à fait certain à leurs égards c'est que toutes
    les dettes du monde ne rembourseront jamais
    l'usure que l'on inflige à l'environnement qui nous héberge
    et que nous habitons.

    Bonne journée.

  13. #33
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    Il n'est pas tant question de dire que le communisme
    aurait besoin de croissance que de constater que toute
    espèce trop bien adaptée à son environnement se multiplie
    puis entraine l'effondrement de ce dernier par les déséquilibres engendrés
    dans le sillage de son épanouissement.
    Il y a des sociétés qui ont contrôlé le nombre de naissance afin que la population n'augmente pas.
    Et je ne sais pas pourquoi vous me parlez de communisme.
    Il n'y a pas que 2 systèmes, c'est pas soit capitalisme soit communisme. Les 2 peuvent être mauvais c'est pas un problème.

    Bon là ça a probablement changé, mais pendant des décennies les enfants vivaient mieux que leur parents.
    Ils consommaient plus, ils polluaient plus. Cette boucle ne peut pas durer éternellement.
    Il va y avoir un krach à un moment donné.
    Le niveau de vie des gens ne peut pas augmenter à l'infini.
    On ne peut pas être 9 milliards à vivre comme des étasuniens des années 2000.

    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    Restera alors à observer l'exemple Chinois, qui après sa vaine tentative
    de contrôler les naissances se retrouva avec une pyramide des âges complètement pétée.
    Je ne sais pas comment ça se passe en Chine, mais je sais que le Japon et la Corée du Sud sont en train de se vider.
    Ils n'ont pas envie de faire d'enfants par conséquent la population diminue.

    Citation Envoyé par unanonyme Voir le message
    Les dettes ne sont, pour le reste, que des constructions sociales
    matérialisées par des rapports de puissance.
    En attendant, si un état fait un défaut de paiement, ça va avoir des conséquences terribles.
    Les banques ont pris l'argent que vous avez mis sur vos comptes pour acheter de la dette.
    Si la dette n'est pas remboursé tout s'effondre. Par exemple l'euro pourrait perdre toute sa valeur.

    Il y aura probablement un grand reset à un moment donné.
    Tout le monde va repartir à 0.
    Keith Flint 1969 - 2019

  14. #34
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    Octobre 2007
    Messages
    1 676
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2007
    Messages : 1 676
    Points : 2 010
    Points
    2 010
    Par défaut
    Madame Hidalgo annonce vouloir réduire le nombre de SUV dans Paris. Et planter y 40 000 arbres, ce qui représenterait tout de meme 135 hectares.

    Et ce juste après un aller-retour à Tahiti sur le dos du contribuable pour y voir sa fille au prétexte d'inspecter l'ïle (qui ne fait pas partie de l'Ile de France malgré son nom).

    Nom : F--KQEMWYAAmILh.png
Affichages : 85
Taille : 424,8 Ko

    Evidemment elle ne se sent pas concernée par les limitations du nombre de vols, ni par les soupcons de détournement de fond public (60k€) alors que la ville accumulent près de 10 milliards de dettes.
    Elle devrait mettre tous les parisiens à Vélo pour rentabiliser les pistes cyclables, sauf la mairie de Paris évidement.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  15. #35
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 493
    Points : 5 646
    Points
    5 646
    Par défaut
    Je ne voie pas trop pourquoi la ville de Paris devrait payer les dépenses somptueuses de vacances de cette foldingue nuisible, elle représente tout ce pourquoi on doit avoir la classe politique en horreur.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  16. #36
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 367
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Et je ne sais pas pourquoi vous me parlez de communisme.
    ll me semblait que votre message était empreint du combat idéologique imposé, capitalisme Vs communisme.
    Je peut m'être trompé, ou avoir dévié pour ne dire que ce j'avais envie de dire.
    Je nourrissais la discussion, libre à vous d'en manger ou pas, d'être critique.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il y a des sociétés qui ont contrôlé le nombre de naissance afin que la population n'augmente pas.
    Lesquelles ? Sont elles encore de ce monde ?

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Bon là ça a probablement changé, mais pendant des décennies les enfants vivaient mieux que leur parents.
    Ils consommaient plus, ils polluaient plus.
    Définissez, vivre mieux / vivre bien.

    est ce que ça ce compte en nombre de smartphone ? Nombre de voitures ? gigatonne de bitume étalés ?
    Nombre de repas par jour ?
    Qualité des soins ? De la nourriture ? de l'air ? de l'eau ? productivité ? taille du PIB ? Nombre d'excitations dopaminique (j'invente des mots) journalière ?

    Ce qu'il faut noter c'est notre appétit à toujours plus
    par le truchement d'un toujours mieux
    dont chaque amélioration appelle la suivante
    avec un effet cliquet.
    Nous n'imaginons pas revenir en arrière sur nos acquis
    sans une justification très forte pour dé-considérer un acquis,
    et même là,
    il faut encore que les modalités socio-économique nous l'autorisent,
    ce qui n'est pas du tout évident quand on est en situation de dépassement structurel.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Cette boucle ne peut pas durer éternellement.
    Il va y avoir un krach à un moment donné.
    Le niveau de vie des gens ne peut pas augmenter à l'infini.
    On ne peut pas être 9 milliards à vivre comme des étasuniens des années 2000.
    Il n'y aura pas de krach. Délitement, lent et régulier d'un connu idéalisé.
    Ré adaptation de notre environnement, volontaire et imposé.
    Le climat dicte sa loi, en retour, on adapte notre habitat (clim, digues etc) pour satisfaire à nos désirs de conditions de vie.
    Projet neom.
    Pendant ce temps là, on continue de polluer au delà des capacités du système qui nous héberge.
    Le problème n'est pas tant de polluer que de le faire par excès.

    Ce n'est pas de planter 40K arbres random pour verdir le discours politique qu'il nous faut,
    c'est 40K arbres superchargés à la technologie humaine pour sur consommer du carbone
    à hauteur de ce que nous dégazons.
    Et ça c'est autre chose, c'est dépasser un palier dans notre manière d'habiter l'environnement.
    Et tant bien même, il ne faudrait pas non plus se perdre dans un cercle vicieux
    qui appellerait à concevoir des arbres chaque année plus superchargés que l'année
    précédente au prétexte que l'on ne saurait pas contrôler les impacts négatif de nos activités.
    Sinon le problème continue d'appeler une solution qui perfuse le patient qui s'évertue à faire enfler le problème.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    le Japon et la Corée du Sud sont en train de se vider.
    Ils n'ont pas envie de faire d'enfants par conséquent la population diminue.
    Faudrait leur demander. Aucune idée de ce qu'ils ont dans la tête.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    En attendant, si un état fait un défaut de paiement, ça va avoir des conséquences terribles.
    Les banques ont pris l'argent que vous avez mis sur vos comptes pour acheter de la dette.
    Si la dette n'est pas remboursé tout s'effondre. Par exemple l'euro pourrait perdre toute sa valeur.
    Depuis 1950 les dettes publiques et privées n'ont jamais cessées d'augmenter.
    "En dollars américains, la dette s’élevait à 235 000 milliards de dollars, soit 200 milliards de dollars de plus qu’en 2021."

    Pensez vous vraiment que cela va changer ?

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il y aura probablement un grand reset à un moment donné.
    Tout le monde va repartir à 0.
    Les riches se feraient harakiri au bénéfice des pauvres ?
    Le statuquo est plus rentable et moins risqué.

    Bonne journée

    PS Désolé pour les citations et l'effet cherry picking que ça provoque. je voulais juste répondre un petit peu à tout en sachant que je ne parviendrais pas à formuler un pavé cohérent d'un seul tenant.

  17. #37
    Membre éclairé Avatar de seedbarrett
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2014
    Messages
    180
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2014
    Messages : 180
    Points : 749
    Points
    749
    Par défaut
    Il y a des sociétés qui ont contrôlé le nombre de naissance afin que la population n'augmente pas.
    Lesquelles ? Sont elles encore de ce monde ?
    Je crois que la chine avec sa politique de l'enfant unique ou israel qui donne de force de la contraception aux éthiopiennes sont des pays qui existent toujours.

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 15/01/2021, 16h57
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 06/04/2020, 11h56
  3. Intervention D5 Steeve Jobs / Bill Gates
    Par viviboss dans le forum Apple
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/06/2007, 01h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo