IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Embarqué Discussion :

Une étude démontre que les systèmes de conduite semi-autonome n'améliorent pas la sécurité routière


Sujet :

Embarqué

  1. #21
    Membre averti
    Homme Profil pro
    autre
    Inscrit en
    Juin 2014
    Messages
    122
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aveyron (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : autre

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2014
    Messages : 122
    Points : 449
    Points
    449
    Par défaut
    Je suis bien d'accord avec toi ;-).

    A noter aussi que pour le métro, le contexte est complètement différent : c'est un endroit où entre deux gares, les voies sont inaccessibles au public (sur les lignes automatisées en tout cas) tout en étant proches et relativement faciles d'accès pour les équipes techniques.

    Pour revenir sur les investissements que tu évoques, on peut aussi noter que malgré le fait que les voies soient inaccessibles au public, ça ne suffit pas : tous les quais ont en plus été équipés de cloisons avec portes automatiques pour que le bord du quai ne soit accessible aux usagers que quand il y a un métro à quai.

  2. #22
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 781
    Points
    54 781
    Par défaut « Quiconque s'oppose aux voitures autonomes encourage les décès sur les routes », d’après un journaliste
    « Quiconque s'oppose aux voitures autonomes encourage des dizaines de milliers de morts », d’après un journaliste :
    Les ordinateurs sont-ils plus sûrs que les humains comme conducteurs ?

    En août 2023, la California Public Utilities Commission a autorisé Waymo de Google et Cruise de GM à commencer à faire payer les clients pour les trajets en taxi sans chauffeur à travers la ville. Waymo et Cruise ont parcouru un total combiné de 8 millions de kilomètres sans chauffeur. Certains observateurs s’étaient donc appuyés sur cet état de choses pour arriver à la conclusion que les ordinateurs seraient plus sûrs que les humains comme conducteurs. C’est un avis que partage le journaliste Eric Newcomer dans un article intitulé « Nous (les humains) sommes tous de mauvais conducteurs. »

    « Il fut un temps où je pensais que les voitures autonomes devaient être soumises aux mêmes normes que les avions. Chaque erreur devait être rigoureusement comprise et toute mort humaine était impardonnable. Mais mon point de vue a évolué au fil du temps, car les conducteurs humains continuent de tuer des dizaines de milliers de personnes chaque année. Nous avons besoin d'une solution qui soit significativement meilleure que celle des conducteurs humains, oui, mais nous ne devrions pas attendre la perfection avant de commencer à retirer les conducteurs humains dangereux des rues.

    Les fulminations sur l'automatisation et la tyrannie des grandes entreprises technologiques ne tiennent pas compte du fait que les voitures autonomes constituent une tentative de résolution d'un problème très grave. Les accidents de la route sont l'une des principales causes de décès aux États-Unis pour les personnes âgées de 1 à 54 ans. Environ 40 000 personnes meurent chaque année dans des accidents de voiture aux États-Unis, dont un tiers sont des conducteurs en état d'ébriété. L'être humain a un penchant naturel, bien qu'irrationnel, pour le statu quo. Nous avons tendance à croire que les choses sont telles qu'elles sont pour une bonne raison. Mais bien sûr, la technologie a déjà considérablement amélioré la vie et l'espérance de vie des êtres humains. Pourquoi s'arrêter maintenant que des puces informatiques plus puissantes et des modèles d'intelligence artificielle sophistiqués ouvrent de nouvelles possibilités ?

    Si l'on met de côté l'hostilité envers la technologie et les capitaux privés, ainsi que les inquiétudes concernant les pertes d'emplois, l'objection la plus crédible de la gauche à l'égard des voitures autonomes est la crainte que leur déploiement signifie un doublement des routes et de l'étalement urbain, et qu'il sape le soutien aux projets de transport public. Mais il n'y a aucune raison pour que les voitures autonomes et les transports publics s'opposent. Ils peuvent répondre à des besoins différents. À San Francisco, des véhicules autonomes sont déployés dans des flottes dans le cadre de programmes de covoiturage, ce qui réduit la nécessité de posséder une voiture personnelle.

    Si nous parvenons à faire fonctionner des voitures autonomes, il devrait être encore plus facile de faire circuler des bus autonomes sur des lignes régulières. Et contrairement à l'idée selon laquelle les voitures sans conducteur sont déployées de façon unilatérale par des milliardaires de la technologie, les représentants du peuple - les fonctionnaires - ont accordé à Waymo, propriété d'Alphabet, une licence d'exploitation. Nos routes et nos véhicules à moteur sont étroitement réglementés. Des incidents isolés ont fait dérailler des projets de voitures autonomes, d'Uber et, plus récemment, de Cruise, propriété de GM, alors que les conducteurs humains tuent des dizaines de milliers de personnes chaque année », déclare-t-il.


    Cruise et Waymo affirment que les voitures autonomes sont déjà plus sûres que les humains

    Cruise a publié un rapport sur la sécurité pour informer le public des mesures prises pour garantir la sécurité de ses véhicules autonomes. Selon ce rapport, les véhicules de Cruise ont parcouru près de 8046720 Km, dont 804672 Km sans conducteur, sans incidents majeurs. Pour évaluer leur sécurité, Cruise a comparé ces performances à une référence humaine basée sur une étude menée par l’Institut de recherche sur les transports de l’université du Michigan (UMTRI). Cette étude a analysé 5,6 millions de miles de données de conduite humaine dans un environnement urbain ciblé.

    En fin de compte, Cruise a utilisé ce taux d’accidents impliquant des conducteurs humains comme référence fondamentale pour évaluer la sécurité de sa flotte sans conducteur. Leur approche progressive, similaire à celle utilisée dans des domaines critiques tels que l’aérospatiale et les dispositifs médicaux, contribue également à renforcer la sécurité. Pendant la phase initiale, les véhicules autonomes sont supervisés par un opérateur qui peut reprendre le contrôle en cas d’urgence. Une fois que la technologie est mature, Cruise passe à une phase sans opérateur, où le robotaxi conduit entièrement seul.

    Les efforts de collecte de données de cette étude se sont déroulés sur une période de deux ans, de 2016 à 2018, avec une collaboration étendue entre Cruise, General Motors (GM), UMTRI et VTTI - deux des principaux centres de recherche sur les transports. Le domaine de conception opérationnelle (ODD) de l'étude comprenait l'ensemble de la ville de San Francisco, à l'exclusion de certaines routes à grande vitesse (par exemple, des vitesses affichées supérieures à 56,327 kilomètre par heure). En outre, l'étude a mesuré les performances des conducteurs humains de véhicules de transport public.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 8840
Taille : 171,0 Ko

    L'utilisation simultanée de deux études de conduite naturelle (l'étude à grande échelle de l'UMTRI et l'étude avec instruments de précision du VTTI, ainsi qu'une flotte commune UMTRI-VTTI) a permis à l'équipe de recherche d'obtenir une mesure statistiquement fiable du taux d'accidents liés au covoiturage humain dans l'ODD désignée. La flotte UMTRI, plus importante, appartenait à la filiale Maven de GM et fournissait un ensemble plus vaste de données sur les kilomètres et les événements, tandis que la flotte VTTI appartenait en partie à la filiale Maven et en partie aux chauffeurs, et fournissait un ensemble plus restreint mais plus précis de données sur les kilomètres et les événements. La flotte commune aux deux études a permis une comparaison détaillée des mécanismes respectifs de détection des accidents.

    Nom : 2.jpg
Affichages : 1882
Taille : 64,8 Ko

    « Ce qui manque à la recherche sur les véhicules autonomes, c'est une référence qui va au-delà des données disponibles et qui reflète fidèlement le conducteur humain. Avec le soutien de General Motors et de Cruise, les experts de l'UMTRI ont pu adopter une nouvelle approche révolutionnaire pour générer des références au conducteur humain dans des environnements comparables aux déploiements ADS », a déclaré le Dr Carol Flannagan, auteur principal de l'article et professeur de recherche à l'UMTRI. « Nous avons étudié les comportements de conduite réels des conducteurs de véhicules de transport public dans un environnement urbain complexe qui peut être utilisé de manière significative comme référence pour des performances comparables des conducteurs humains. »


    Les accidents impliquant les véhicules autonomes renforcent le doute sur la question de savoir si les ordinateurs sont meilleurs que les humains comme conducteurs

    En juin, une voiture autonome de Waymo a heurté un chien sur Toland Street à Toland Place, à San Francisco, en Californie. Le Waymo AV se dirigeait vers le sud-ouest sur Toland Street lorsqu’un petit chien a traversé la rue devant lui. Le Waymo AV a alors heurté le chien, qui n’a pas survécu. Au moment de l’impact, l’Advanced Driving Systems (ADS) de niveau 4 du Waymo AV était engagé en mode autonome, et un conducteur d’essai était présent à la place du conducteur.

    En février, un véhicule autonome Cruise a roulé vers des tuyaux d'incendie au sol dans une zone de lutte contre les incendies, ont indiqué les responsables des transports de la ville de San Francisco dans une lettre adressée aux régulateurs. Les responsables des transports ont demandé aux sociétés de véhicules autonomes comme Cruise et Waymo de freiner leurs efforts d'expansion. « Les pompiers présents sur les lieux ont fait des efforts pour empêcher le Cruise AV de rouler sur leurs tuyaux et n'y sont parvenus qu'en brisant une vitre avant du Cruise AV », indique la lettre.

    En 2019, Waymo a lancé la diffusion de musique en continu sans publicité pour les passagers via Google Play Music, la réponse de sa société mère à Spotify et Apple Music. L’objectif étant de persuader les passagers que le service de transports de la compagnie, baptisé Waymo One, est moins stressant que de conduire leur propre voiture ou de rouler avec ses rivaux. Les conducteurs bavards ou peu précis, ainsi que les véhicules de taille et de propreté variables, sont les plus prisés des amateurs d’applications de conduite exaltante.

    Une semaine plus tard après que la California Public Utilities Commission a voté pour autoriser Waymo et Cruise à commencer à faire payer les clients pour les trajets en taxi sans chauffeur à travers la ville, les véhicules Cruise ont été impliqués dans deux accidents graves à quelques heures d’intervalle. Le lendemain, le département californien des véhicules motorisés a exigé que Cruise réduise de moitié sa flotte de taxis sans chauffeur pendant que ces accidents faisaient l’objet d’une enquête.

    Si pour certains les voitures autonomes sont plus sûres que les conducteurs humains, le journaliste Cade Metz affirme qu'elles sont imparfaites. « Il est devenu de plus en plus clair pour les personnes qui conduisent les voitures, et pour les autres citoyens de la ville, qu'elles sont imparfaites, qu'elles font des erreurs, qu'elles peuvent encombrer le trafic, qu'elles peuvent causer des accidents. »

    Bien sûr, les voitures autonomes sont imparfaites, comme toutes les technologies. La question importante est de savoir si les voitures autonomes sont plus sûres que les voitures conduites par des humains. Et c'est là que le journaliste Metz exprime son ignorance. « Nous ne savons pas encore si elles sont plus sûres qu'un conducteur humain », a-t-il déclaré.


    Source : Cruise, The Free Press

    Et vous ?

    Les voitures autonomes sont-elles vraiment plus sûres que les conducteurs humains, ou est-ce une simple hypothèse ?

    Selon vous, les voitures autonomes peuvent-elles réduire le nombre d’accidents de la route de manière significative ?

    Les voitures autonomes peuvent-elles être programmées pour prendre des décisions éthiques en cas d’accident ?

    Voir aussi :

    Une voiture autonome Waymo écrase un chien à San Francisco, l'Advanced Driving Systems de niveau 4 du véhicule autonome était engagé en mode autonome

    Voitures autonomes : les pompiers sont contraints de briser la vitre d'un taxi Cruise, sans conducteur, pour l'arrêter, Cruise et Waymo veulent accélérer leurs efforts de déploiement

    Voitures autonomes : pourquoi la révolution annoncée se fait toujours attendre ? Uber et Waymo se seraient-elles ravisées ?

  3. #23
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 228
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 228
    Points : 3 732
    Points
    3 732
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Les voitures autonomes sont-elles vraiment plus sûres que les conducteurs humains, ou est-ce une simple hypothèse ?
    Beaucoup de choses se cachent derrière plus sûr:
    Oui une voiture autonome ne sera jamais ivre au volant
    Oui une voiture autonome ne sera jamais fatigué au volant
    Oui une voiture autonome ne sera jamais en train de réfléchir à autre chose qu'à sa conduite
    Mais
    Non une voiture autonome n'est pas (encore) capable de prendre une décision humainement naturelle dans une situation exceptionnelle
    Donc une voiture autonome est peut être statistiquement plus sûre qu'un humain mais il y a des situations où elle ne l'est pas et il n'est, de mon point de vue, pas acceptable qu'une voiture autonome ne soit pas capable d'éviter un accident qu'un conducteur moyen est capable d'éviter.

    Donc une voiture autonome n'est pas plus sûre que le chauffeur moyen en situation inhabituelle.

    Je suis aussi curieux de savoir comment une voiture réagit si elle conduit dans un environnement qui n'est pas celui de son entrainement.
    Par exemple : je ne serais pas surpris qu'une voiture autonome belge n'arrive jamais à quitter le périphérique toulousain quand tout le monde quitte le boulot ou qu'une voiture autonome toulousaine provoque un accident en Belgique parce qu'elle s'impose pendant une tirette (passage de 2 voies à 1 seule)
    Selon vous, les voitures autonomes peuvent-elles réduire le nombre d’accidents de la route de manière significative ?
    Oui mais elles augmenteront aussi certains types d'accidents.
    Les voitures autonomes peuvent-elles être programmées pour prendre des décisions éthiques en cas d’accident ?
    L'éthique est une notion culturelle donc si elles étaient capable de le faire elles devraient intégrer, au minimum, un paramètre de localisation.

  4. #24
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Janvier 2006
    Messages
    11
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 38
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2006
    Messages : 11
    Points : 12
    Points
    12
    Par défaut
    C'est marrant comment certains assument que la voiture était forcément en tort sans avoir aucune preuve matérielle ni aucun élément du dossier autre qu'un article de presse. Pas la peine que les juges américains s'embêtent à faire une enquête, Dédé qui habite à des milliers de km de San Francisco l'a déjà faite depuis sa chaise de bureau.

  5. #25
    Membre régulier
    Inscrit en
    Décembre 2004
    Messages
    123
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2004
    Messages : 123
    Points : 97
    Points
    97
    Par défaut
    Méfions-nous de données type Therac 25.
    La démonstration de la sureté des systèmes autonomes ne doit pas reposer sur une comparaison avec l'humain, impossible à reproduire et avec des biais. Par exemple, 1 milliard de km de conduite autonome sur des autoroutes américaines ne veut strictement rien dire. Autre problème : même si les données ont démontré une absence temporaire d'accidentalité sur une version du système, qui peut prédire la même chose après un complément d'apprentissage ou un changement d'architecture (par exemple, la suppression des Lidar sur les Tesla, dramatique)?
    Si la génération actuelle d'automates basées sur l"IA n'est pas sûre et ne peut pas le démontrer, que les chercheurs et ingénieurs travaillent sur une nouvelle génération qui, elle, prendrait en compte la sureté fonctionnelle dès le cahier des charges.

  6. #26
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Employé
    Inscrit en
    Septembre 2007
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Employé

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2007
    Messages : 19
    Points : 18
    Points
    18
    Par défaut
    Les voitures autonomes sont une amélioration prometteuse. Qu'elles soient ou non plus sûres pour l'instant que la conduite par des êtres humains, il est certain qu'elles finiront par le devenir.
    Parce que les voitures autonomes vont se diriger méthodiquement, progressivement, constamment vers un mieux au fil des améliorations et du "fine-tuning" prenant en compte de plus en plus de situations. Tandis que l'être humain est changeant. Certains conducteurs sont responsables, d'autres non. Et les conducteurs responsables sont parfois distraits, pressés, fatigués. Pour changer cela il faudrait changer notre nature.

    Les questions éthiques pour moi n'ont pas lieu d'être. Il n'est question ici que de chiffres : 1 mort vaut mieux que 5 morts. Qui en fera le moins ? Les voitures autonomes causent peut-être déjà moins d'accidents que les conducteurs humains. Et si cela n'est pas le cas maintenant, cela le sera bientôt. Toujours par rapport aux questions éthiques, je trouve cela absurde de se demander comment l'on programmera une voiture autonome pour résoudre les conflits éthiques. Faut-il qu'elle "dévie de sa course en heurtant une personne âgée si c'est pour éviter un enfant ?" et ce genre de questions. Comme si un être humain, dans un temps où il est déjà trop tard pour freiner et éviter le drame et où tout se passe en une fraction de seconde, allais - lui - avoir le temps de réfléchir pour prendre la meilleure décision éthique. La vérité est que sa réaction sera probablement un réflexe et que la notion d'éthique n'entrera pas davantage en ligne de compte pour lui que pour la voiture autonome.

  7. #27
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Directeur de projet
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    1 429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur de projet
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 1 429
    Points : 4 537
    Points
    4 537
    Par défaut
    Bonjour,

    « Quiconque s'oppose aux voitures autonomes encourage les décès sur les routes », d’après un journaliste l

    L'évolution ira certainement dans le sens de la voiture autonome sans résoudre le problème humain de la responsabilité.

    Mais indépendamment du sujet, l'intitulé fait frémir comme tous les diktats pseudo-intellectuels. Celui qui pense différemment doit être condamné ? De plus venant d'un "journaliste" dont la fonction est l'analyse et l'information, ce qui ne saurait intégrer anathème ou fatwa.

    Salutations

  8. #28
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 224
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 224
    Points : 85 580
    Points
    85 580
    Par défaut Waymo obtient l'autorisation d'exploiter son service de robotaxi payants à Los Angeles
    Waymo obtient l'autorisation d'exploiter son service de robotaxi payants à Los Angeles, malgré la suspension de l'entreprise en février et après des lettres de protestations.

    Waymo obtient l'autorisation d'exploiter des taxis sans chauffeur (robotaxi) payants à Los Angeles. Le département des transports de Los Angeles ainsi que d'autres se sont opposés à l'autorisation, qui a été accordée par la California Public Utilities Commission.

    Waymo, la société d'Alphabet, peut désormais exploiter son service de robotaxi commercial à Los Angeles, dans la péninsule de San Francisco et sur les autoroutes de San Francisco. L'entreprise a reçu l'approbation de la California Public Utilities Commission (CPUC), ce qui lui permet de faire payer les trajets dans ces zones, y compris à l'aéroport international de San Francisco. La société opère déjà à San Francisco et à Phoenix.

    L'entreprise a déposé une demande d'extension de ses services sans chauffeur le 19 janvier, mais son approbation a été retardée par la commission "pour un examen plus approfondi". Bien que Waymo ait déjà exploité son service à Los Angeles, elle n'était pas autorisée à faire payer les trajets à l'intérieur de la ville avant l'approbation. L'entreprise peut désormais faire rouler ses robotaxis sur les routes locales et les autoroutes à une vitesse maximale de 100 km/h.

    Dans une interview, Tekedra Mawakana, co-directrice générale de Waymo, a déclaré que 15 000 personnes à Los Angeles utilisaient actuellement les véhicules Waymo pour se déplacer et que 50 000 personnes s'étaient inscrites sur la liste d'attente. Elle a également indiqué que l'entreprise ne commencerait probablement pas à faire payer les trajets dans l'immédiat.


    Les véhicules sans chauffeur ont été déployés dans des villes avec un soutien mitigé. Des protestations contre l'expansion de Waymo ont été soumises à la CPUC par la ville de South San Francisco, le comté de San Mateo et le département des transports de Los Angeles, entre autres. La commission a déclaré avoir reçu cinq lettres de protestation, citant des problèmes de circulation et de sécurité, et 81 lettres de soutien à l'expansion de Waymo.

    L'expansion intervient moins d'un mois après qu'un taxi Waymo vacant a été incendié et vandalisé par une foule lors de la célébration du Nouvel An chinois de la ville.

    Waymo et Cruise ont tous deux l'autorisation d'exploiter des robotaxis sans chauffeur 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à San Francisco, bien que Cruise ait suspendu tout service de robotaxis l'automne dernier après qu'une de ses voitures a heurté un piéton. Cruise pourrait toutefois reprendre ses essais prochainement au Texas.

    Et vous ?

    Pensez-vous que cette autorisation soit crédible ou pertinente ?
    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Waymo rappelle et met à jour son logiciel de robotaxi après que deux de ses voitures ont percuté la même dépanneuse. Il s'agit du premier rappel de la filiale de Google

    Les voitures autonomes de Waymo continuent de heurter des objets : un cycliste, une barrière et une camionnette

    Waymo surpasse de manière significative les références humaines comparables sur plus de 7 millions de kilomètres de conduite en autonomie, d'après les recherches de Waymo

  9. #29
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Septembre 2014
    Messages
    610
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2014
    Messages : 610
    Points : 1 458
    Points
    1 458
    Par défaut
    Le vrai scandale des morts impardonnables concerne les armes à feu, la drogue.

  10. #30
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    1 110
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 1 110
    Points : 18 349
    Points
    18 349
    Par défaut Les taxis sans chauffeur Waymo effectuent désormais plus de 50 000 trajets par semaine
    Les taxis sans chauffeur Waymo effectuent désormais plus de 50 000 trajets par semaine, dans seulement trois villes, a annoncé la filiale d'Alphabet anciennement connue sous le nom de Google Self-Driving Car

    Un nombre croissant de passagers de taxis choisissent l'option sans chauffeur, selon Waymo. La société soutenue par Alphabet a annoncé sur X cette semaine qu'elle propose actuellement plus de 50 000 trajets payants sans chauffeur chaque semaine dans les trois grandes villes où elle opère : Phoenix, San Francisco et Los Angeles.

    Waymo LLC, anciennement connu sous le nom de Google Self-Driving Car Project, est une entreprise américaine de technologie de conduite autonome dont le siège se trouve à Mountain View, en Californie. C'est une filiale d'Alphabet Inc, la société mère de Google.


    Le service Waymo One fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans certaines parties de ces trois villes. La société propose également des trajets limités à certains membres de la communauté à Austin, au Texas, ainsi qu'à Los Angeles.

    À Phoenix, l'entreprise a récemment commencé à proposer des livraisons Uber Eats en utilisant les voitures. Pour l'instant, elle travaille avec certains restaurants de Chandler, Tempe et Mesa, notamment Princess Pita, Filiberto's et Bosa Donuts. Les clients d'Uber Eats recevront une notification indiquant qu'une voiture Waymo a été sélectionnée pour livrer leur commande et ils pourront demander à être livrés par un chauffeur humain à la place.




    Si les véhicules Waymo sont populaires, cette popularité ne s'est pas faite sans quelques réactions négatives de la part des communautés au sein desquelles ils circulent. Les véhicules ont été impliqués dans plusieurs incidents avec des piétons, d'autres véhicules et des animaux domestiques. En février, des habitants de San Francisco ont également mis le feu à l'un des véhicules en plein quartier chinois de San Francisco.

    La société concurrente Cruise a été contrainte de retirer ses robotaxis de la circulation après son propre incident avec un piéton. Les véhicules de la société ont récemment repris la route à Phoenix, mais uniquement dans le cadre d'une phase d'essai avec un humain au volant. Les deux entreprises devront faire face à une concurrence accrue au mois d'août, lorsque Elon Musk prévoit de dévoiler son robotaxi Tesla tant attendu, qu'il a baptisé « Cybercab ».

    Source : Waymo LLC

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Comment envisagez-vous l'avenir des véhicules taxis sans chauffeur ?

    Voir aussi :

    Waymo obtient l'autorisation d'exploiter son service de robotaxi payants à Los Angeles, malgré la suspension de l'entreprise en février et après des lettres de protestations

    Les voitures autonomes de Waymo continuent de heurter des objets : un cycliste, une barrière et une camionnette
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #31
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 224
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 224
    Points : 85 580
    Points
    85 580
    Par défaut Les États-Unis ouvrent une enquête sur Waymo d'Alphabet à propos du "comportement inattendu"
    Les États-Unis ouvrent une enquête sur Waymo d'Alphabet à propos du "comportement inattendu" des véhicules de conduite autonome, violant les lois sur la sécurité routière et causant 22 incidents.

    Les États-Unis ouvrent une enquête sur Waymo d'Alphabet à propos du "comportement inattendu" des véhicules autopilotés. Le comportement des véhicules a violé les lois sur la sécurité routière et a causé 22 incidents, dont 17 collisions.

    Waymo LLC, anciennement connu sous le nom de Google Self-Driving Car Project, est une entreprise américaine de technologie de conduite autonome. C'est une filiale d'Alphabet Inc, la société mère de Google. À l'automne 2015, Google a proposé "le premier trajet entièrement sans conducteur sur la voie publique". En octobre 2020, Waymo est devenue la première entreprise à proposer un service au public sans conducteur de sécurité dans le véhicule. Waymo exploite actuellement des services commerciaux de robotaxi à Phoenix, en Arizona, et à San Francisco, et de nouveaux services sont prévus à Los Angeles et à Austin, au Texas.

    Les autorités américaines de régulation de la sécurité automobile ont déclaré avoir ouvert une enquête sur les performances des véhicules à conduite autonome de Waymo d'Alphabet, à la suite de rapports faisant état d'un comportement de conduite de ses robotaxis susceptible d'enfreindre les lois sur la sécurité routière.

    La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a déclaré que son évaluation préliminaire portant sur environ 444 véhicules Waymo faisait suite à 22 rapports d'incidents, dont 17 collisions. L'agence a déclaré que dans certains de ces cas, les systèmes de conduite automatisée "semblaient désobéir aux dispositifs de contrôle de la sécurité routière" et que certaines collisions se sont produites peu de temps après que les systèmes de conduite automatisée "ont affiché un comportement inattendu à proximité des dispositifs de contrôle de la sécurité routière."

    Waymo n'a pas abordé les incidents de sécurité spécifiques, mais a déclaré qu'il était "fier de nos performances et de notre bilan de sécurité sur des dizaines de millions de kilomètres parcourus de manière autonome, ainsi que de notre engagement démontré en faveur de la transparence en matière de sécurité." L'entreprise a également déclaré qu'elle continuerait à travailler avec la NHTSA.


    Il s'agit de la dernière d'une série d'enquêtes ouvertes par la NHTSA sur les performances des véhicules autonomes après avoir lancé des enquêtes sur General Motors Cruise et Zoox d'Amazon.com. En février, Waymo a rappelé 444 véhicules à conduite autonome après deux collisions mineures survenues coup sur coup en Arizona, affirmant qu'une erreur logicielle pouvait amener les véhicules automatisés à prédire de manière inexacte le mouvement d'un véhicule remorqué.

    La NHTSA a déclaré que les 22 incidents incluaient soit des collisions en conduite autonome, soit des véhicules sans conducteur qui présentaient un comportement de conduite qui violait potentiellement les lois sur la sécurité routière. Les incidents incluent des collisions avec des objets stationnaires et semi-stationnaires tels que des barrières et des chaînes, ainsi que des collisions avec des véhicules en stationnement. La NHTSA a également cité des incidents "tels que des véhicules conduisant sur des voies opposées avec des véhicules venant en sens inverse à proximité ou entrant dans des zones de construction."

    L'agence de sécurité automobile va enquêter sur les performances du système de conduite automatisée Waymo 5e génération "dans les incidents identifiés dans ce résumé et dans des scénarios similaires, ainsi que pour évaluer de plus près tout point commun dans ces incidents." L'enquête, qui est la première étape avant que l'agence puisse exiger un rappel si elle estime que les véhicules posent un risque déraisonnable pour la sécurité, évaluera les performances des véhicules Waymo "en détectant et en répondant aux dispositifs de contrôle de la circulation et en évitant les collisions avec des objets et des véhicules stationnaires et semi-stationnaires".

    Waymo a déclaré en mars qu'il commençait à offrir des services gratuits de robotaxi sans conducteur à certains membres du public à Los Angeles, après avoir reçu l'approbation d'une agence de l'État pour lancer son programme de covoiturage, Waymo One, à Los Angeles et dans certaines villes près de San Francisco. Waymo a commencé en mars à offrir des services autonomes à ses employés à Austin, au Texas, ce qui en fait la quatrième grande ville de covoiturage autonome après San Francisco, Phoenix et Los Angeles.

    Waymo a déclaré qu'il assurait actuellement plus de 50 000 "trajets hebdomadaires pour nos usagers dans certains des environnements les plus difficiles et les plus complexes".

    Source : Régulateurs américains de la sécurité automobile

    Et vous ?

    Pensez-vous que cette enquête est crédible ou pertinente ?
    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Les taxis sans chauffeur Waymo effectuent désormais plus de 50 000 trajets par semaine, dans seulement trois villes, a annoncé la filiale d'Alphabet anciennement connue sous le nom de Google Self-Driving Car

    Les voitures autonomes de Waymo continuent de heurter des objets : un cycliste, une barrière et une camionnette

    Waymo rappelle et met à jour son logiciel de robotaxi après que deux de ses voitures ont percuté la même dépanneuse. Il s'agit du premier rappel de la filiale de Google
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #32
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 781
    Points
    54 781
    Par défaut Waymo rappelle 672 véhicules et met à jour son logiciel de robotaxi c'est le deuxième rappel dans le genre
    Waymo rappelle 672 véhicules et met à jour son logiciel de robotaxi après la collision d’une de ces voitures sans conducteur avec un poteau téléphonique
    C’est le deuxième rappel de la filiale de Google

    L'entreprise a mis à jour son logiciel de robotaxi pour mieux prendre en compte les objets stationnaires et améliorer sa carte après la collision d'un de ces véhicules sans chauffeur avec un poteau téléphonique. Il s'agit du deuxième rappel jamais effectué par Waymo. Le tableau ravive les débats sur la possibilité de l’atteinte du véhicule entièrement autonome.


    Il s'agit du deuxième rappel jamais effectué par Waymo, après que deux collisions mineures ont entraîné le rappel de 444 véhicules en février dernier. Il intervient en outre à un moment où la réglementation s'intéresse de plus en plus à l'industrie des véhicules sans conducteur, les enquêteurs fédéraux enquêtant sur presque toutes les grandes entreprises qui exploitent des véhicules autonomes aux États-Unis.

    L'incident qui a provoqué le dernier rappel a eu lieu le 21 mai à Phoenix. Selon les rapports, un véhicule Waymo inoccupé se rendait à un lieu de ramassage de passagers en empruntant une allée bordée des deux côtés par des poteaux téléphoniques en bois.

    Les poteaux n'étaient pas en haut d'un trottoir mais au niveau de la route et entourés de bandes jaunes longitudinales pour définir le chemin viable pour les véhicules. Alors qu'il se garait, le véhicule Waymo a heurté l'un des poteaux à une vitesse approximative de 13 km/h, subissant quelques dommages.

    Cruise et Waymo affirment pourtant que les voitures autonomes sont déjà plus sûres que les humains

    Cruise a publié un rapport sur la sécurité pour informer le public des mesures prises pour garantir la sécurité de ses véhicules autonomes. Selon ce rapport, les véhicules de Cruise ont parcouru près de 8046720 Km, dont 804672 Km sans conducteur, sans incidents majeurs. Pour évaluer leur sécurité, Cruise a comparé ces performances à une référence humaine basée sur une étude menée par l’Institut de recherche sur les transports de l’université du Michigan (UMTRI). Cette étude a analysé 5,6 millions de miles de données de conduite humaine dans un environnement urbain ciblé.

    En fin de compte, Cruise a utilisé ce taux d’accidents impliquant des conducteurs humains comme référence fondamentale pour évaluer la sécurité de sa flotte sans conducteur. Leur approche progressive, similaire à celle utilisée dans des domaines critiques tels que l’aérospatiale et les dispositifs médicaux, contribue également à renforcer la sécurité. Pendant la phase initiale, les véhicules autonomes sont supervisés par un opérateur qui peut reprendre le contrôle en cas d’urgence. Une fois que la technologie est mature, Cruise passe à une phase sans opérateur, où le robotaxi conduit entièrement seul.

    Les efforts de collecte de données de cette étude se sont déroulés sur une période de deux ans, de 2016 à 2018, avec une collaboration étendue entre Cruise, General Motors (GM), UMTRI et VTTI - deux des principaux centres de recherche sur les transports. Le domaine de conception opérationnelle (ODD) de l'étude comprenait l'ensemble de la ville de San Francisco, à l'exclusion de certaines routes à grande vitesse (par exemple, des vitesses affichées supérieures à 56,327 kilomètre par heure). En outre, l'étude a mesuré les performances des conducteurs humains de véhicules de transport public.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 3843
Taille : 171,0 Ko

    L'utilisation simultanée de deux études de conduite naturelle (l'étude à grande échelle de l'UMTRI et l'étude avec instruments de précision du VTTI, ainsi qu'une flotte commune UMTRI-VTTI) a permis à l'équipe de recherche d'obtenir une mesure statistiquement fiable du taux d'accidents liés au covoiturage humain dans l'ODD désignée. La flotte UMTRI, plus importante, appartenait à la filiale Maven de GM et fournissait un ensemble plus vaste de données sur les kilomètres et les événements, tandis que la flotte VTTI appartenait en partie à la filiale Maven et en partie aux chauffeurs, et fournissait un ensemble plus restreint mais plus précis de données sur les kilomètres et les événements. La flotte commune aux deux études a permis une comparaison détaillée des mécanismes respectifs de détection des accidents.

    Nom : 2.jpg
Affichages : 554
Taille : 64,8 Ko

    « Ce qui manque à la recherche sur les véhicules autonomes, c'est une référence qui va au-delà des données disponibles et qui reflète fidèlement le conducteur humain. Avec le soutien de General Motors et de Cruise, les experts de l'UMTRI ont pu adopter une nouvelle approche révolutionnaire pour générer des références au conducteur humain dans des environnements comparables aux déploiements ADS », a déclaré le Dr Carol Flannagan, auteur principal de l'article et professeur de recherche à l'UMTRI. « Nous avons étudié les comportements de conduite réels des conducteurs de véhicules de transport public dans un environnement urbain complexe qui peut être utilisé de manière significative comme référence pour des performances comparables des conducteurs humains. »


    Les accidents impliquant les véhicules autonomes renforcent le doute sur la question de savoir si les ordinateurs sont meilleurs que les humains comme conducteurs

    En juin, une voiture autonome de Waymo a heurté un chien sur Toland Street à Toland Place, à San Francisco, en Californie. Le Waymo AV se dirigeait vers le sud-ouest sur Toland Street lorsqu’un petit chien a traversé la rue devant lui. Le Waymo AV a alors heurté le chien, qui n’a pas survécu. Au moment de l’impact, l’Advanced Driving Systems (ADS) de niveau 4 du Waymo AV était engagé en mode autonome, et un conducteur d’essai était présent à la place du conducteur.

    En février, un véhicule autonome Cruise a roulé vers des tuyaux d'incendie au sol dans une zone de lutte contre les incendies, ont indiqué les responsables des transports de la ville de San Francisco dans une lettre adressée aux régulateurs. Les responsables des transports ont demandé aux sociétés de véhicules autonomes comme Cruise et Waymo de freiner leurs efforts d'expansion. « Les pompiers présents sur les lieux ont fait des efforts pour empêcher le Cruise AV de rouler sur leurs tuyaux et n'y sont parvenus qu'en brisant une vitre avant du Cruise AV », indique la lettre.

    En 2019, Waymo a lancé la diffusion de musique en continu sans publicité pour les passagers via Google Play Music, la réponse de sa société mère à Spotify et Apple Music. L’objectif étant de persuader les passagers que le service de transports de la compagnie, baptisé Waymo One, est moins stressant que de conduire leur propre voiture ou de rouler avec ses rivaux. Les conducteurs bavards ou peu précis, ainsi que les véhicules de taille et de propreté variables, sont les plus prisés des amateurs d’applications de conduite exaltante.

    Une semaine plus tard après que la California Public Utilities Commission a voté pour autoriser Waymo et Cruise à commencer à faire payer les clients pour les trajets en taxi sans chauffeur à travers la ville, les véhicules Cruise ont été impliqués dans deux accidents graves à quelques heures d’intervalle. Le lendemain, le département californien des véhicules motorisés a exigé que Cruise réduise de moitié sa flotte de taxis sans chauffeur pendant que ces accidents faisaient l’objet d’une enquête.

    Si pour certains les voitures autonomes sont plus sûres que les conducteurs humains, le journaliste Cade Metz affirme qu'elles sont imparfaites. « Il est devenu de plus en plus clair pour les personnes qui conduisent les voitures, et pour les autres citoyens de la ville, qu'elles sont imparfaites, qu'elles font des erreurs, qu'elles peuvent encombrer le trafic, qu'elles peuvent causer des accidents. »

    Bien sûr, les voitures autonomes sont imparfaites, comme toutes les technologies. La question importante est de savoir si les voitures autonomes sont plus sûres que les voitures conduites par des humains. Et c'est là que le journaliste Metz exprime son ignorance. « Nous ne savons pas encore si elles sont plus sûres qu'un conducteur humain », a-t-il déclaré.


    Et vous ?

    Les voitures autonomes sont-elles vraiment plus sûres que les conducteurs humains, ou est-ce une simple hypothèse ?

    Selon vous, les voitures autonomes peuvent-elles réduire le nombre d’accidents de la route de manière significative ?

    Les voitures autonomes peuvent-elles être programmées pour prendre des décisions éthiques en cas d’accident ?

    Voir aussi :

    Une voiture autonome Waymo écrase un chien à San Francisco, l'Advanced Driving Systems de niveau 4 du véhicule autonome était engagé en mode autonome

    Voitures autonomes : les pompiers sont contraints de briser la vitre d'un taxi Cruise, sans conducteur, pour l'arrêter, Cruise et Waymo veulent accélérer leurs efforts de déploiement

    Voitures autonomes : pourquoi la révolution annoncée se fait toujours attendre ? Uber et Waymo se seraient-elles ravisées ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #33
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    712
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 712
    Points : 12 885
    Points
    12 885
    Par défaut Une étude conclut que les véhicules autonomes sont plus sûrs, sauf à l'aube, au crépuscule ou dans les virages
    Une étude indique que les véhicules autonomes sont plus sûrs, sauf à l'aube, au crépuscule ou dans les virages
    le risque d'accident est cinq fois plus élevé que celui des humains en cas de faible luminosité

    Une étude publiée par des chercheurs de l'université de Floride centrale conclut que la conduite autonome est généralement plus sûre que la conduite humaine dans des conditions normales. Cependant, l'étude révèle également que les véhicules autonomes sont plus susceptibles d'avoir des accidents dans certaines situations. Les risques d'accident sont très élevés dans les virages ou en cas de faible luminosité, notamment à l'aube et au crépuscule. En outre, l'équipe ajoute que la base de données sur les accidents des véhicules autonomes est encore petite et limitée, ce qui signifie que leurs performances en matière de sécurité sont à considérer avec précaution.

    L'équipe de recherche explique avoir analysé les données d'accidents de 2 100 véhicules autonomes et de 35 113 véhicules conduits par des humains en Californie entre 2016 et 2022, où les voitures autonomes sont courantes sur les routes. La recherche a révélé que les véhicules autonomes ou à conduite autonome présentent des taux d'accidents inférieurs à ceux des humains dans les zones de travaux, les événements de circulation et "les mouvements préalables à l'accident", comme le ralentissement et la poursuite de la route en ligne droite. Le rapport de l'étude a été publié dans la revue scientifique Nature.

    Nom : tyuiop.png
Affichages : 18179
Taille : 109,3 Ko

    Les chercheurs ont utilisé une méthode d'appariement statistique pour trouver des paires d'accidents survenus dans des circonstances similaires, avec des facteurs partagés tels que l'état de la route, les conditions météorologiques, l'heure de la journée et le fait que l'incident ait eu lieu à une intersection ou sur une route droite. L'équipe a concentré son analyse d'appariement sur 548 accidents de véhicules autonomes signalés en Californie, sauf les véhicules moins automatisés ne disposant que de systèmes d'aide à la conduite. L'étude suggère que "les véhicules autonomes sont généralement meilleurs dans la plupart des scénarios".

    Cependant, l'étude révèle également que les véhicules autonomes semblent plus sujets aux accidents dans des situations spécifiques. Dans des conditions de faible luminosité, à l'aube ou au crépuscule, les véhicules autonomes sont cinq fois plus susceptibles d'avoir un accident que les véhicules conduits par des humains. Le taux d'accident est presque deux fois plus élevé que celui des conducteurs humains lorsque les véhicules autonomes prenaient des virages. Il y a eu un certain nombre d'accidents très médiatisés de voitures autonomes, poussant parfois les riverains à vandaliser, voire incendier, ces véhicules dits "autonomes".

    En février dernier, une foule a vandalisé une voiture autonome Waymo et y a mis le feu à San Francisco. Le véhicule autonome de Waymo s'était faufilé dans les rues de Chinatown alors que les habitants célébraient le jour du Nouvel An chinois. Les fêtards ont attaqué le véhicule, l'ont vandalisé, ont brisé les vitres et y ont finalement mis le feu. Et pas plus tard que la semaine dernière, une voiture en mode autonome a percuté une voiture de police en Californie alors que les agents intervenaient sur une collision mortelle. Ce type d'accident est survenu à plusieurs reprises ces dernières années, notamment avec les véhicules Tesla.

    Les véhicules Tesla ont été impliqués dans près d'une vingtaine d'accidents avec les véhicules d'urgence. Selon les auteurs de l'étude, Mohamed Abdel-Aty et Shengxuan Ding, l'un des obstacles à leur étude est que la base de données sur les accidents des véhicules autonomes est encore petite et limitée. Ils affirment qu'il est nécessaire d'améliorer les rapports sur les accidents des véhicules autonomes, une mise en garde importante reprise par des experts indépendants. Cette remarque suggère que la conclusion selon laquelle les véhicules autonomes sont plus sûrs que conducteurs humains est à prendre avec des pincettes.

    Selon Eric Teoh, de l'Insurance Institute for Highway Safety, en Virginie, certains accidents impliquant les véhicules autonomes ne sont pas signalés à la police s'il ne s'agit que d'accrochages mineurs, et toute comparaison entre les accidents de véhicules autonomes et les accidents de conducteurs humains doit donc tenir compte de ce facteur. L'étude qu'il a menée en 2017 sur les premiers essais de Google en matière de voitures autonomes a révélé que seuls trois accidents spécifiques sur dix avaient été signalés à la police. Tesla a été accusé en 2023 d'avoir tenté de supprimer les données sur les accidents impliquant l'Autopilot.

    Nom : rtgfr.png
Affichages : 966
Taille : 123,4 Ko

    Missy Cummings, professeure à l'université George Mason en Virginie, a déclaré : « je pense qu'il s'agit d'une étape intéressante, mais extrêmement préliminaire pour mesurer la sécurité des véhicules autonomes ». Selon elle, le nombre d'accidents impliquant des voitures autonomes est si faible qu'il n'est pas possible de tirer des conclusions générales sur les performances de ces technologies en matière de sécurité, et elle met en garde contre les rapports biaisés des entreprises de véhicules autonomes. Cummings affirme que les entreprises de véhicules autonomes trafiquent même parfois les vidéos liées aux accidents.

    Elle a déclaré que lorsqu'elle travaillait à la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), les vidéos des incidents ne correspondaient pas toujours aux récits des entreprises, qui avaient tendance à dépeindre les conducteurs humains comme étant les fautifs. « Lorsque j'ai vu des vidéos réelles, l'histoire était très différente », explique-t-elle. En outre, les régulateurs semblent très peu stricts sur la question. « La Californie et la NHTSA n'exigent pas de rapports de données complets pour les essais et le déploiement des véhicules autonomes », explique Junfeng Zhao de l'Université d'État de l'Arizona.

    Il a ajouté : « les véhicules autonomes, en particulier les robotaxis, opèrent souvent dans des zones et des environnements particuliers, ce qui rend difficile la généralisation des résultats ». Cette recherche intervient dans un contexte d'intérêt croissant pour les voitures autonomes, le Royaume-Uni ayant adopté en mai une nouvelle loi les autorisant à circuler sur les routes d'ici à 2026. Cette loi vise à créer des emplois et à améliorer la sécurité routière en réduisant l'erreur humaine. Selon une étude du ministère britannique des Transports, l'erreur humaine est responsable d'environ 88 % des collisions sur les routes.

    Dans une étude britannique distincte, l'Institute of Mechanical Engineers a constaté que sept personnes sur dix ne seraient pas à l'aise pour voyager dans un véhicule autonome sans contrôle humain. Les inquiétudes concernant la manière dont la voiture réagirait en cas d'accident figurent parmi les principales préoccupations, 29 % des personnes interrogées ayant exprimé leur inquiétude à ce sujet.

    Source : rapport de l'étude

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la conclusion principale de l'étude ? Reflète-t-elle la réalité ?
    Pensez-vous que les véhicules dits "autonomes" sont plus sûrs que les conducteurs humains ?
    Pourquoi les véhicules autonomes présentent-ils un risque aussi élevé d'accident dans les scénarios susmentionnés ?
    Les véhicules autonomes actuels sont-ils sûrs pour les routes ? Doivent-ils être autorisés à circuler aux côtés des conducteurs humains ?

    Voir aussi

    Est-il temps d'admettre que les voitures autonomes ne sont pas prêtes d'arriver ? Au regard des dernières avancées, l'on serait tenté de dire que peu de gens croient encore à ce projet

    Tesla aurait demandé aux responsables de la sécurité routière d'expurger les informations concernant l'utilisation de son logiciels d'aide à la conduite, lors d'accidents

    Voiture autonome : l'utilisation des robots taxis se développe rapidement à l'échelle mondiale, 45 villes dans le monde en sont équipées ou les testent avant leur lancement

  14. #34
    Expert confirmé Avatar de sergio_is_back
    Homme Profil pro
    Consultant informatique industrielle, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 133
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 56
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique industrielle, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 133
    Points : 5 860
    Points
    5 860
    Par défaut
    En conclusion :

    Les véhicules autonomes sont plus sûrs en ligne droite, avec une bonne visibilité, sur une chaussé sèche et avec une bonne adhérence !

    Pour tout le reste, l'humain reste encore le conducteur le plus fiable...

    C'est digne d'un trollidi !!!

  15. #35
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Décembre 2011
    Messages
    270
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2011
    Messages : 270
    Points : 559
    Points
    559
    Par défaut
    Mdr c'est une blague ?

  16. #36
    Membre émérite
    Avatar de Daïmanu
    Homme Profil pro
    Développeur touche à tout
    Inscrit en
    Janvier 2011
    Messages
    706
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur touche à tout

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2011
    Messages : 706
    Points : 2 479
    Points
    2 479
    Par défaut
    Mais au final c'est comme un humain non ? Quand le soleil à l'horizon nous éblouit.

    Après les statistiques ne sont peut-être pas comparable.
    Je fais appel aux esprits de Ritchie, Kernighan, Stroustrup et Alexandrescu
    Donnez moi la force, donnez moi le courage de coder proprement !

    « Ça marche pas » n'est PAS une réponse convenable, merci de détailler le souci en fournissant l’environnement, le code source, les commandes et les messages d'erreur.

    Ce club possède également un clavardage, on y trouve quelques perles entre deux sessions d'entraides.

  17. #37
    Expert éminent sénior Avatar de Artemus24
    Homme Profil pro
    Agent secret au service du président Ulysses S. Grant !
    Inscrit en
    Février 2011
    Messages
    6 412
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Agent secret au service du président Ulysses S. Grant !
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Février 2011
    Messages : 6 412
    Points : 19 183
    Points
    19 183
    Par défaut
    Il est fort possible dans un environnement aussi dense que les villes, que la voiture robotexi ne soit pas du tout adaptée. Il y a trop d'imprévisibilités pour rendre ce genre de transport sûr à 100%. Le mieux est encore de développer des Tramways ou le métro qui ont déjà fait leur preuve. De plus, cela ne va pas résoudre la saturation du trafic urbain en ayant de plus en plus de robotaxi dans les rues. L'idéal serait des tapis roulant sur de grande distance comme celui à Montparnasse.
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  18. #38
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2013
    Messages
    20
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2013
    Messages : 20
    Points : 68
    Points
    68
    Par défaut Bref, l'IA est "performante" uniquement en ligne droite et en plein jour, c'est une blague ?
    Le titre suffit à comprendre que vous ne devez pas vous fier à l'IA pour aller au boulot (c'est proche de l'aube), rentrer du boulot (au crépuscule) et prendre des virages (!!!). Bref, ne l'utilisez pas dans la vraie vie: c'est plus dangereux.

    J'adore les pincettes et les formules alambiquées pour le dire. Et en plus ils affichent que nous ne connaissons pas la majorité des accidents. Bienvenue dans la vraie vie ... Tout va très bien Mme la marquise ...

  19. #39
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mai 2003
    Messages
    289
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2003
    Messages : 289
    Points : 845
    Points
    845
    Par défaut
    Citation Envoyé par bmayesky Voir le message
    Le titre suffit à comprendre que vous ne devez pas vous fier à l'IA pour aller au boulot (c'est proche de l'aube), rentrer du boulot (au crépuscule) et prendre des virages (!!!). Bref, ne l'utilisez pas dans la vraie vie: c'est plus dangereux.

    J'adore les pincettes et les formules alambiquées pour le dire. Et en plus ils affichent que nous ne connaissons pas la majorité des accidents. Bienvenue dans la vraie vie ... Tout va très bien Mme la marquise ...
    bon résumé sarcastique, mais merci d éditer ton msg pour remplacer IA par "véhicule autonome".
    C est pour l instant pas du tout la même chose: les véhicules autonomes sont une série d algo prédéfinis et à priori déterministes sur la voiture, ce n est PAS de l'IA.
    L IA est est souvent NON déterministe, cad une même suite d événements peut engendrer des comportements différents avec l IA. On peut espérer que cela ne viendra JAMAIS sur les voitures, car toute erreur serait très complexe à corriger.

  20. #40
    Membre expert
    Avatar de e-ric
    Homme Profil pro
    Apprenti chat, bienfaiteur de tritons et autres bestioles
    Inscrit en
    Mars 2002
    Messages
    1 561
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : France, Bas Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Apprenti chat, bienfaiteur de tritons et autres bestioles

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2002
    Messages : 1 561
    Points : 3 951
    Points
    3 951
    Par défaut
    Pour conclure, les véhicules autonomes ne sont vraiment sûrs qu'à l'arrêt et au fond d'un parking et à condition de ne pas être électriques (avec le risque d'explosion des batteries, on sait jamais).

    M E N S . A G I T A T . M O L E M
    Debian 64bit, Lazarus + FPC -> n'oubliez pas de consulter les FAQ Delphi et Pascal ainsi que les cours et tutoriels Delphi et Pascal

    "La théorie, c'est quand on sait tout, mais que rien ne marche. La pratique, c'est quand tout marche, mais qu'on ne sait pas pourquoi. En informatique, la théorie et la pratique sont réunies: rien ne marche et on ne sait pas pourquoi!".
    Mais Emmanuel Kant disait aussi : "La théorie sans la pratique est inutile, la pratique sans la théorie est aveugle."

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 28/05/2018, 13h38
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 28/06/2013, 16h30
  3. [AC-2003] REQUETE : passer tous les champs numérique d'une colonne sur 6 chiffres
    Par gandalf20000000 dans le forum Modélisation
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/11/2009, 15h26
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 27/01/2009, 13h34
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 18/08/2005, 12h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo