Les développeurs de Bitcoin ripostent aux poursuites engagées par Craig Wright pour 111 000 BTC.

Un groupe de développeurs Bitcoin se défend contre un procès intenté par la société de cryptographie de Craig Wright, qui revendique la propriété d'une grande quantité de BTC. Le 21 août, des avocats représentant 12 développeurs ont déclaré à un tribunal du Royaume-Uni que la société Tulip Trading (TTL) n'a jamais possédé les 111 000 BTC qu'elle tente de revendiquer.

Selon le document déposé au tribunal, la société a "fabriqué" des documents pour prouver qu'elle était propriétaire des actifs et en prendre frauduleusement le contrôle. TTL reconnaît qu'on doit établir qu'elle possède les actifs numériques afin d'obtenir la réparation qu'elle demande.

"Elle ne peut pas le faire parce qu'elle n'a jamais possédé les actifs numériques et qu'elle a intenté cette action de manière frauduleuse et en s'appuyant sur des documents fabriqués".
Aucun droit légitime sur la BTC

En outre, le document souligne les antécédents de Craig Wright en matière de malhonnêteté et de fabrication de preuves dans le cadre de procédures judiciaires internationales. Le document a été partagé par le Bitcoin Legal Defense Fund, une organisation financée par le fondateur de Block (anciennement Square), Jack Dorsey, et plusieurs autres.

Craig Wright s'est rendu tristement célèbre en prétendant être le créateur de Bitcoin, Nakamoto Satoshi, une affirmation qui a été largement réfutée par l'ensemble du secteur.


Timothy Elliss, associé d'Enyo Law, a déclaré que Tulip Trading avait entamé cette affirmation de manière frauduleuse, sachant qu'elle n'avait aucun droit légitime sur le bitcoin, évalué à 2,9 milliards de dollars au cours actuel. Il n'existe aucune preuve que Craig Wright, qui est impliqué dans de multiples procès, ou sa société ait jamais possédé les portefeuilles contenant les bitcoins en question, a-t-il ajouté.

Dans l'ensemble, la déclaration affirme qu'il existe des preuves irréfutables du caractère frauduleux de la demande et que la question décisive de la propriété devrait être tranchée en premier lieu dans le cadre d'un procès préliminaire.

Wright enseveli sous les procès

En février, le cabinet de Wright a affirmé que les développeurs avaient des "obligations fiduciaires" ou des "obligations de diligence" pour surveiller et contrôler le réseau Bitcoin. En octobre, Wright a perdu un procès contre Hodlonaut, un bitcoiner anonyme de Twitter, et a dû débourser 383 000 dollars en frais et dépenses. En novembre, le lanceur d'alerte Edward Snowden a accusé Wright d'être un escroc à la suite d'une querelle en ligne. En juillet, un tribunal britannique a décidé que Wright devait payer 516 000 dollars pour poursuivre une autre action en justice contre Coinbase et Kraken.

Source : Plainte contre TTL

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette affaire ?

Voir aussi :

L'affaire opposant Craig Wright, le prétendu inventeur du Bitcoin, a 16 développeurs donnera bientôt lieu à un procès. Wright voudrait les obliger à lui donner accès à 111 000 bitcoins

Craig Wright est-il Satoshi Nakamoto, le créateur du bitcoin ? Une nouvelle action en justice pourrait le déterminer

Le bitcoin, crypto-monnaie majeure, a dépassé le niveau clé de 30.000 dollars pour la première fois en 10 mois mardi. Les investisseurs anticipant la fin des hausses de taux d'intérêt