Google doit 338,7 millions de dollars dans l'affaire du brevet Chromecast, selon un jury américain.

Google, la société d'Alphabet, a violé les droits de brevet d'un développeur de logiciels avec sa technologie de streaming à distance et doit payer 338,7 millions de dollars de dommages et intérêts, a décidé vendredi un jury fédéral à Waco, au Texas.

Le jury a estimé que le Chromecast de Google et d'autres appareils enfreignaient des brevets appartenant à Touchstream Technologies et portant sur la diffusion de vidéos d'un écran à un autre. Jose Castaneda, porte-parole de Google, a déclaré lundi que l'entreprise ferait appel du verdict et qu'elle avait "toujours développé des technologies de manière indépendante et rivalisé sur la base des mérites de ses idées". L'avocat de Touchstream, Ryan Dykal, a déclaré lundi que la société était satisfaite du verdict.

Nom : images.png
Affichages : 1130
Taille : 5,8 Ko

La société Touchstream, basée à New York, qui fait également des affaires sous le nom de Shodogg, a déclaré dans sa plainte de 2021 que son fondateur David Strober avait inventé en 2010 une technologie permettant de "déplacer" des vidéos d'un petit appareil comme un smartphone vers un appareil plus grand comme un téléviseur.

Selon la plainte, Google a rencontré Touchstream au sujet de sa technologie en décembre 2011, mais a déclaré qu'il n'était pas intéressé deux mois plus tard. Google a lancé ses appareils de diffusion multimédia Chromecast en 2013. Touchstream a déclaré que le Chromecast de Google copiait ses innovations et violait trois de ses brevets. Touchstream a également déclaré que ses brevets étaient violés par les haut-parleurs intelligents Home et Nest de Google, ainsi que par les téléviseurs et haut-parleurs de tiers dotés de fonctionnalités Chromecast. Google a nié avoir enfreint les droits de Touchstream et a fait valoir que les brevets n'étaient pas valables.

Touchstream a déposé des plaintes similaires contre les câblo-opérateurs Comcast, Charter et Altice au Texas au début de l'année. Ces affaires sont toujours en cours.

Source : Jury fédéral de Waco, Texas.

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision ?
Quel est votre avis sur cette affaire ?

Voir aussi :

La chute des téléviseurs intelligents : des promesses d'un visionnage sans faille à un surpuissant outil publicitaire,
Selon Adguard


Le ministère US de la Justice poursuit Google pour dominance publicitaire et veut démanteler l'entreprise
Ce qui pourrait nuire à sa capacité à fournir de la pub ciblée, selon Paul Gallant


Paternité des œuvres créées par l'IA, Google affirme : « l'IA ne doit pas être considérée comme un inventeur »,
Selon un nouveau document déposé auprès du Bureau américain des brevets