IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Expert éminent sénior
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    Juillet 2012
    Messages
    1 485
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 61
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2012
    Messages : 1 485
    Points : 11 115
    Points
    11 115
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Que pensez-vous du changement de nom de Twitter en X ?
    Je pense qu'il s'agit d'une erreur monumentale, question de confusion générale. X est depuis longtemps associé sur la toile à l'univers du ... X !

    Je ne vous dis pas tous les blocages d'URL avec le contrôle parental - ou non - des navigateurs, avec les règles de filtrage des pare-feux d'entreprise, etc.


    [Edit]
    Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
    5) La nouvelle marque est une seule lettre, qui est souvent associée à une industrie dont habituellement les usagers évitent de parler par pudeur. Cela va être cool de dire "je vais aller voir Marlène Shiappa sur X".
    Rendons à César ce qui est à César (Cf. rendre à César ce qui est à César), en l' occurence ici, plutôt à Messaline

    Nous Francophones aimons la Culture et le sens critique ...
    « Developpez.com est un groupe international de bénévoles dont la motivation est l'entraide au sens large » (incl. forums developpez.net)
    Club des professionnels en informatique

  2. #22
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Fondateur
    Inscrit en
    Octobre 2002
    Messages
    445
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fondateur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2002
    Messages : 445
    Points : 503
    Points
    503
    Par défaut
    Tant qu'à couler Twitter comme il est en train de le faire et sacrifier $44B, Elon Musk se dit c'est l'occasion d'aller au bout de son vieux projet de créer the app of everything ...
    Développeur Java / Android.
    The Truth About Bitcoin : https://www.the-truth-about-bitcoin.com/
    In Bitcoin We Trust : https://inbitcoinwetrust.substack.com
    Retrouvez mes Apps Android : https://play.google.com/store/apps/d...01024188312025
    Tout sur le Bitcoin, la Blockchain et les Altcoins : https://www.toutsurlebitcoin.fr
    Devenez une meilleure de vous-même jour après jour : https://www.jedeviensmeilleur.fr

  3. #23
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut Twitter est rebaptisé X: Elon Musk se débarrasse de l'oiseau qui accompagne le réseau social depuis ses débuts
    Twitter est rebaptisé X : Elon Musk se débarrasse de l'oiseau qui accompagne le réseau social depuis ses débuts,
    mais la réaction du public est plutôt mitigée

    Twitter, le célèbre réseau social qui permet de partager des messages courts et des actualités, a changé de nom et de logo. Le propriétaire de la plateforme, le milliardaire Elon Musk, a annoncé sur son compte officiel que Twitter allait être rebaptisé X, une lettre qu’il utilise souvent dans ses entreprises et ses produits. Il a également dévoilé un nouveau logo provisoire, représentant un X blanc sur fond noir, qui devait remplacer l’oiseau bleu qui symbolisait Twitter depuis sa création en 2006. Auparavant, Musk avait déclaré qu'il faisait un « adieu à la marque Twitter et, progressivement, à tous les oiseaux ».

    Selon Musk, ce changement de marque vise à transformer Twitter en une « super application » qui offrirait de nombreux services aux utilisateurs, à l’image de WeChat, l’application chinoise qui combine messagerie, réseaux sociaux, paiement en ligne et autres fonctionnalités. Il a également évoqué la possibilité de publier des « articles très longs et complexes » sur X, ce qui marquerait une rupture avec le format limité à 280 caractères des tweets.

    Pendant plusieurs heures dimanche, Musk a parlé du changement de la marque, tweetant des choses comme "Deus X" ou répondant aux autres utilisateurs qui en parlaient. À un moment donné, il a rejoint une session Twitter Spaces intitulée « Personne ne parle jusqu'à ce que nous convoquions Elon Musk », et a conservé le mode silencieux pendant près d'une heure avant de réactiver le son et de confirmer qu'il « changerait le logo de Twitter demain » (soit lundi), ajoutant « nous allons tailler le logo Twitter sur le bâtiment avec des chalumeaux ».

    Nom : head.png
Affichages : 3289
Taille : 332,5 Ko

    Musk aurait également envoyé un e-mail dimanche soir aux employés de Twitter leur disant que l'entreprise deviendrait X, et que c'était la dernière fois qu'il enverrait un e-mail à partir d'une adresse Twitter, selon un article de Threads de la rédactrice en chef de Platformer, Zoe Schiffer. Elle a ajouté qu'elle supposait qu'il parlait du logo, puisque l'entreprise de Twitter a déjà été renommée X corp.

    Quant à ce à quoi ressemblera le nouveau logo, Musk a épinglé un GIF qui a été publié par Sawyer Merritt, un utilisateur de Twitter qui a proposé le logo. Plus tard, Musk a déclaré qu'il optait pour le logo « art déco minimaliste » mais qu'il apporterait probablement des modifications pour l'affiner plus tard. La PDG de Twitter, Linda Yaccarino, a également partagé le logo en disant « X est là ! Faisons cela ». Il est maintenant utilisé pour la photo de profil de Musk.

    Alors que certains fans de Musk applaudissent le changement, ou tout ce que fait l'homme, les utilisateurs de longue date du service de messagerie ne sont pas particulièrement enthousiasmés par le changement. Marques Brownlee, qui a rejoint le service en 2009, dit qu'il l'appellera toujours Twitter, ce à quoi Musk a répondu : « Pas pour longtemps ».

    Nom : pour.png
Affichages : 2325
Taille : 60,7 Ko

    La lettre "X" a été sur à peu près tout ce que Musk a touché au cours des deux dernières décennies. X.com était le nom original de Paypal ; elle est sur le nom de sa société SpaceX; elle est sur le nom de ses modèles SUV Tesla; il faut également évoquer X.Ai ; Elon Musk a dit qu'il voulait transformer Twitter en « X, l'application fourre-tout ». Maintenant, il fait enfin quelque chose avec le domaine X.com qu'il a racheté à Paypal en 2017.

    Enfin, le changement de marque du site sera la déclaration la plus claire à ce jour qu'il ne s'agit plus du même réseau social qu'avant que Musk ne l'achète l'année dernière. Mais c'est loin d'être le seul changement dans l'ère Musk de Twitter.

    Plus récemment, Twitter a déclaré qu'il limiterait le nombre de messages pour les utilisateurs non payants, une fonction d'embauche de type LinkedIn est apparue pour les organisations vérifiées, et Musk a déclaré que le site permettrait bientôt aux utilisateurs de publier des « articles très longs et complexes » sur le site. La fonctionnalité d'article semble s'appeler Articles, mais à un moment donné, elle s'appelait apparemment Notes - vous savez, le nom du clone Twitter du site d'articles Substack, dont les débuts, vous vous en souvenez peut-être, étaient un peu dramatiques.

    Le changement de nom pourrait être considéré comme une refonte de la marque salvatrice pour l'entreprise*: Musk a averti à plusieurs reprises ces derniers mois que Twitter, confronté à de fortes pertes de revenus publicitaires, était au bord de la faillite. Augmentant la pression, plus tôt ce mois-ci, la plate-forme de médias sociaux rivale Threads a été lancée à partir de Meta, le parent de Facebook. Elle a dépassé les 100 millions d'inscriptions d'utilisateurs au cours de sa première semaine. Twitter comptait 238 millions d'utilisateurs actifs avant de devenir une entreprise privée sous l'égide de Musk en octobre 2022.

    Prises de bec, licenciements massifs

    L'un des hommes les plus riches du monde, Musk était autrefois surtout connu pour ses efforts innovants par le biais des sociétés SpaceX et Tesla pour lancer des fusées et construire des voitures électriques. Maintenant, bon nombre des gros titres qu'il fait sont pour ses remarques excentriques sur son compte Twitter personnel – partageant souvent des théories du complot et se lançant dans des querelles publiques sur la plate-forme de médias sociaux.

    Musk a remanié le site après l'avoir acquis pour 44 milliards de dollars fin octobre, des licenciements massifs s'en sont suivi, des différends sur des millions de dollars prétendument dus en indemnité et la note de Musk aux employés que rester dans l'entreprise signifierait « travailler de longues heures à haute intensité ». Il a écrit: « Seules des performances exceptionnelles constitueront une note de passage ».

    Le bouleversement a incité des organisations, dont la Ligue anti-diffamation, Free Press et GLAAD, à faire pression sur les marques pour qu'elles repensent la publicité sur Twitter. Les groupes ont souligné les licenciements massifs comme un facteur clé dans leur réflexion, citant la crainte que les réductions des ressources humaines de Musk ne rendent les politiques d'intégrité électorale de Twitter effectivement inapplicables, même si elles restent techniquement actives.

    Musk a également commencé à superviser des changements de politique controversés qui ont entraîné de fréquentes interruptions de service sur Twitter et ont bouleversé sa propre réputation dans le processus.

    « Une seconde chance »

    En juin, Musk a nommé Linda Yaccarino, ancienne responsable marketing de NBCUniversal, PDG de la société.

    Elle a commenté le changement de nom sur Twitter dimanche après-midi :

    Citation Envoyé par Linda Yaccarino
    C'est une chose exceptionnellement rare - dans la vie ou dans les affaires - que vous ayez une seconde chance de faire une autre grande impression. Twitter a fait une énorme impression et a changé notre façon de communiquer. Maintenant, X ira plus loin, transformant la place de la ville mondiale.

    X est l'état futur de l'interactivité illimitée - centrée sur l'audio, la vidéo, la messagerie, les paiements/banques - créant un marché mondial pour les idées, les biens, les services et les opportunités. Propulsé par l'IA, X nous connectera tous d'une manière que nous commençons à peine à imaginer.

    Pendant des années, les fans et les critiques ont poussé Twitter à rêver plus grand, à innover plus rapidement et à réaliser notre grand potentiel. X fera cela et plus encore. Nous avons déjà commencé à voir X prendre forme au cours des 8 derniers mois grâce à nos lancements rapides de fonctionnalités, mais nous ne faisons que commencer.

    Il n'y a absolument aucune limite à cette transformation. X sera la plate-forme qui pourra livrer, eh bien… tout. Elon Musk et moi sommes impatients de travailler avec nos équipes et chacun de nos partenaires pour apporter X au monde.
    Alors que la nouvelle entreprise démarre, elle fait face à des défis. Musk a récemment révélé que la plateforme avait toujours un flux de trésorerie négatif en raison d'une baisse de 50 % des revenus publicitaires et d'un lourd endettement.

    Critiquant la sortie, ou la pause, d'annonceurs Twitter tels que General Mills (GIS), Macy's (M) et certains constructeurs automobiles en concurrence avec Tesla, Musk s'est qualifié « d'absolutiste de la liberté d'expression » et a déclaré qu'il voulait acheter Twitter pour renforcer la capacité des utilisateurs à parler librement sur la plate-forme. Musk a expliqué son approche de la liberté d'expression en disant : « Est-ce que quelqu'un que vous n'aimez pas a le droit de dire quelque chose que vous n'aimez pas ? Et si tel est le cas, alors nous avons la liberté d'expression ».

    Il a ajouté que Twitter serait « très réticent à supprimer des choses » et que la plateforme aurait pour objectif de permettre toute parole légale. De nombreux utilisateurs craignent que cela ne signifie une augmentation des discours de haine.

    Pendant ce temps, la frénésie initiale autour de son rival Threads semble être revenue sur terre, d'autant plus que le supposé « Twitter-killer » a été en proie au spam et manque de plusieurs fonctionnalités conviviales que Twitter, ou, maintenant X, propose.

    Adam Mosseri, qui supervise le lancement de Threads pour Meta, a fait allusion à des plans pour ajouter des fonctionnalités telles qu'une version de bureau de l'application, un flux de comptes uniquement suivis par un utilisateur et un bouton d'édition.

    Sa capacité à attirer des supports publicitaires n'est pas encore prouvée.

    Conclusion

    La réaction des utilisateurs face à ce changement de nom et de logo a été mitigée. Certains ont exprimé leur enthousiasme et leur curiosité pour les nouvelles fonctionnalités de X, tandis que d’autres ont regretté la disparition du nom et du logo historiques de Twitter. Certains ont également critiqué les décisions controversées de Musk depuis qu’il a racheté Twitter l’année dernière, comme la limitation du nombre de messages privés pour les utilisateurs non payants ou la suppression de certains comptes influents.

    Twitter, ou plutôt X, devra donc faire face à plusieurs défis pour convaincre ses utilisateurs actuels et potentiels de son intérêt et de sa pertinence. Il devra également se démarquer de la concurrence d’autres plateformes comme Meta, qui possède Facebook, Instagram et WhatsApp, ou Threads, un clone de Twitter. Le pari est audacieux, mais pas impossible pour Elon Musk, qui a déjà révolutionné les domaines de l’aérospatiale, de l’automobile ou du paiement en ligne.

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Que pensez-vous du changement de nom et de logo de Twitter ?
    Utilisez-vous Twitter ou X régulièrement ? Si oui, pour quel usage ?
    Quelles sont les fonctionnalités que vous aimeriez voir sur X ?
    Faites-vous confiance à Elon Musk pour gérer X ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Quel nom ou quel logo auriez-vous choisi pour Twitter si vous étiez à la place de Musk ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #24
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Nom : head.png
Affichages : 3289
Taille : 332,5 Ko
    Je ne comprends pas, Twitter était tellement dans la merde qu'il ne payait pas ses fournisseurs mais il se permet de louer un projecteur géant pour faire la plus grosse promo pour le tableur le plus connu du monde?
    Comment ça, c'est pas le logo d'Excel? Vous êtes sur?

  5. #25
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut Elon Musk rebaptise Twitter en X, mais pourrait se heurter aux droits de Microsoft et Meta
    Elon Musk rebaptise Twitter en X, mais pourrait se heurter aux droits de Microsoft et Meta qui détiennent une marque en X.
    Un avocat des marques estime qu'il y a « 100% de chances que Twitter soit poursuivi en justice »

    La décision du milliardaire Elon Musk de renommer Twitter en X pourrait être juridiquement compliquée : des sociétés comme Meta et Microsoft ont déjà des droits de propriété intellectuelle sur la même lettre. X est si largement utilisé et cité dans les marques qu'il est candidat à des contestations judiciaires - et la société anciennement connue sous le nom de Twitter pourrait faire face à ses propres problèmes pour défendre sa marque X à l'avenir.

    « Il y a 100% de chances que Twitter soit poursuivi en justice par quelqu'un », a déclaré l'avocat des marques Josh Gerben, qui a déclaré avoir dénombré près de 900 enregistrements de marques américaines actifs qui couvrent déjà la lettre X dans un large éventail d'industries.


    Twitter, le célèbre réseau social fondé en 2006, a changé de nom et de logo lundi, suite à l’annonce choc de son propriétaire Elon Musk. Le site web et l’application s’appellent désormais X, et arborent un simple “X” noir à la place du célèbre oiseau bleu qui symbolisait la plateforme depuis plus d’une décennie.

    Si la PDG de Twitter, Linda Yaccarino, affirme que X sera une application tout alimentée par l'IA, le site a actuellement plus ou moins le même aspect, avec pour seuls changements majeurs pour le moment une remplacement du logo (l'oiseau bleu a tiré sa révérence) et un DNS très confus (x.com renvoie désormais à twitter.com).

    Ce changement radical dans le nom et le logo fait partie d’un plan ambitieux de Musk, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars en octobre 2022, de transformer le réseau social en une « application tout-en-un » qui offrirait des services variés comme la messagerie, la vidéo, l’audio, les paiements et le commerce. Selon Musk, le choix du “X” vise à « incarner les imperfections en nous tous qui nous rendent uniques ».

    Mais ce rebranding pourrait se heurter à un obstacle juridique de taille: Microsoft détient la marque “X” depuis 2003 pour tout ce qui concerne les communications liées à sa console de jeux vidéo Xbox. Le géant du logiciel pourrait donc contester l’utilisation du “X” par Musk et réclamer des dommages et intérêts pour violation de ses droits.

    Nom : microsoft.png
Affichages : 3528
Taille : 82,6 Ko

    Le X de Microsoft est stylisé d'une manière différente de celle de Musk. Mais ce n'est peut-être pas suffisamment différent. Le X de Musk est blanc sur noir. ce qui peut le tirer d'affaire puisque le X de Microsoft est décrit comme « constitué d'une lettre "X" stylisée. Le côté gauche du « X » est blanc et le côté droit du « X » est bleu. Le support carré ombré représente uniquement l'arrière-plan et ne fait pas partie de la marque. »

    « Microsoft détient une marque pour X », s'est empressé de tweeter Andres Guadamuz, membre du corps professoral en droit de la propriété intellectuelle à l'Université de Sussex. « Alors Musk a détruit une marque aimée et forte, pour des années potentielles de litige, et potentiellement aucune marque ».

    Musk a échangé son oiseau bleu contre cette lettre. Certains se demandent si Microsoft pourrait donc lancer sa propre plate-forme de type Twitter et utiliser ce logo.

    Meta possède également une marque avec X

    Microsoft n’est pas le seul à posséder une marque “X”. Meta Platforms, la société mère de Facebook, a déposé une marque fédérale en 2019 couvrant une lettre “X” bleue et blanche pour des domaines comme le logiciel et les médias sociaux. Meta a récemment lancé Threads, une nouvelle plateforme concurrente de Twitter, qui a dépassé les 100 millions d’utilisateurs en une semaine.

    Le même professeur l'a d'ailleurs fait remarquer : « Meta possède également une marque X, celle-ci est dans la classe pertinente (y compris les médias sociaux). Zuckerberg n'a pas à combattre Musk, il suffit de demander à ses avocats de le faire ».

    Musk pourrait donc se retrouver dans une bataille juridique avec deux des plus grandes entreprises technologiques du monde pour défendre son nouveau nom. Il n’est pas clair si Musk a fait des recherches préalables sur les marques existantes avant de choisir le “X”, ou s’il est prêt à prendre le risque d’un procès.

    Un internaute est plutôt sceptique quant à la possibilité d'un procès. Il a rétorqué au professeur : « Pour un avocat et un technicien, pourriez-vous s'il vous plaît changer votre carrière en chanteur de karaoké ? Cool merci. Car même mettre en place cette marque Xbox devrait être un cas de radiation ».

    Musk a toutefois une certaine affinité avec le “X”. Il possède le nom de domaine x.com, qu’il a racheté à PayPal en 2017 pour des raisons sentimentales. Il a également nommé certains de ses produits avec un “X”, comme la Tesla Model X ou le SpaceX Falcon 98.

    Il convient également de noter que Microsoft et Musk n'ont pas une histoire particulièrement amicale. Après tout, la société a été fondée par son collègue milliardaire et rival Bill Gates, avec qui Musk entretient une querelle axée sur les mèmes. Microsoft a également investi des sommes époustouflantes dans OpenAI, la société d'intelligence artificielle dirigée par Sam Altman que Musk a aidé à fonder en 2015, et qu'il a quitté en 2018 à des conditions qui, selon la rumeur, n'étaient pas si amicales.

    De plus, Musk a également récemment menacé de poursuivre Microsoft, arguant que les pratiques de formation en IA d'OpenAI utilisaient des tweets acquis illégalement.

    Quoiqu'il en soit, le rebranding de Twitter en X marque la fin d’une des marques les plus emblématiques de l’ère des médias sociaux. Reste à savoir si les utilisateurs suivront Musk dans sa nouvelle aventure, ou s’ils resteront attachés à l’oiseau bleu.

    Comme l'a fait remarqué l'avocat, en dehors de Meta et de Microsoft, plusieurs entreprises et applications arborent le X. Vous trouverez ci-dessous toutes les choses couvertes par la marque X :

    « Logiciels informatiques pour la diffusion, la transmission, la réception, l'accès, la visualisation, le téléchargement, le partage, l'intégration, l'encodage, le décodage, l'affichage, le formatage, l'organisation, le stockage, la mise en cache, le transfert et la diffusion en continu de données, de textes, de jeux, de contenus de jeux, de supports numériques, d'images, de musique, d'audio, de vidéos, de films et d'animations ; logiciels d'interface de programmation d'applications (API) pour la diffusion, la transmission, la réception, la consultation, la visualisation, le téléversement, le téléchargement, le partage, l'intégration, l'encodage, le décodage, l'affichage, le formatage, l'organisation, le stockage, la mise en cache, le transfert et la diffusion en continu de données, de texte, de jeux, de contenu de jeux, de supports numériques, d'images, de musique, de son, de vidéo, de films et d'animations; logiciels pour l'envoi, la réception et l'organisation de courriers électroniques, de messagerie, de chat sur Internet et de réseautage social; logiciels informatiques pour l'achat et l'abonnement à du contenu multimédia numérique; outils de développement de logiciels informatiques; logiciels informatiques pour le développement et la publication d'applications de diffusion interactive en continu; trousses de développement de logiciels (SDK) pour le développement de logiciels pour la diffusion, la transmission, la réception, la consultation, la visualisation, le téléversement, le téléchargement, le partage, l'intégration, l'encodage, le décodage, l'affichage, le formatage, l'organisation, le stockage, la mise en cache, le transfert et la diffusion en continu de données, de texte, de jeux, de contenu de jeu, de supports numériques, d'images, de musique, d'audio, de vidéo, de films et d'animations; logiciels informatiques permettant aux utilisateurs de désigner un contenu spécifique pour un visionnage ultérieur; logiciels informatiques pour la gestion et le stockage de supports numériques; logiciels d'accès, de navigation et de recherche dans des bases de données en ligne; logiciels pour filtrer les recherches sur Internet; enregistrements audio contenant de la musique; enregistrements vidéo contenant de la musique, des jeux vidéo, des films et des animations; un logiciel informatique qui permet aux joueurs de diffuser en direct leurs jeux à partir d'une console de jeux ou de regarder des jeux joués par d'autres »

    Source : USPTO (Office américain des marques et des brevets)

    Et vous ?

    Que pensez-vous du changement de nom et de logo de Twitter en X?
    Est-il envisageable qu'une marque ou une app en X récupère le logo et le nom Twitter abandonnés par Elon Musk pour en faire un réseau social ? Pourquoi ?
    Pensez-vous que Musk a fait le bon choix en choisissant le “X” comme symbole de son nouveau réseau social?
    Quelles sont les conséquences possibles d’un conflit juridique entre Musk et Microsoft ou Meta pour la marque “X”?
    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une application tout-en-un qui offre des services variés comme X l'envisage ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #26
    Membre émérite
    Avatar de Daïmanu
    Homme Profil pro
    Développeur touche à tout
    Inscrit en
    Janvier 2011
    Messages
    696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur touche à tout

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2011
    Messages : 696
    Points : 2 446
    Points
    2 446
    Par défaut
    La rumeur veut qu'ils ne se soient même pas embêté, ils ont récupéré un caractère Unicode 𝕏 (de la famille des ensemble de nombre mathématiques).

    Bon au moins ça posera pas de problème pour le copyright.
    Je fais appel aux esprits de Ritchie, Kernighan, Stroustrup et Alexandrescu
    Donnez moi la force, donnez moi le courage de coder proprement !

    « Ça marche pas » n'est PAS une réponse convenable, merci de détailler le souci en fournissant l’environnement, le code source, les commandes et les messages d'erreur.

    Ce club possède également un clavardage, on y trouve quelques perles entre deux sessions d'entraides.

  7. #27
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 824
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 824
    Points : 5 858
    Points
    5 858
    Par défaut
    Bel exemple des dérives de la justice américaine!!!

    Aucune entreprise ne devrait avoir un droit de copyright sur une lettre de l'alphabet, pas plus Microsoft que Meta ou Musk!

    Dans le même genre, on a droit actuellement à une démarche judiciaire de Apple en Suisse qui veut s'arroger le droit d'être la seule à pouvoir utiliser la pomme comme support de communication...

    A quand le cas d'une GAFAM qui s'arroge tous les droits d'utilisation de l'air et de l'eau sur la planète Terre? Il y aura bien un juge américain pour l'accepter et comme les USA considèrent, avec leur règles d'extra-territorialité, que leur lois et leur justice s'appliquent au monde entier...

  8. #28
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 283
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 283
    Points : 4 150
    Points
    4 150
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    A quand le cas d'une GAFAM qui s'arroge tous les droits d'utilisation de l'air et de l'eau sur la planète Terre? Il y aura bien un juge américain pour l'accepter et comme les USA considèrent, avec leur règles d'extra-territorialité, que leur lois et leur justice s'appliquent au monde entier...
    Neslé risque de réagir sur l'eau

  9. #29
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Qui veut faire un emprunt, pour rappel le droit d'auteur pour les logos n'analyse pas les différences mais les ressemblances.
    Certains logos Dexia sur les batiments sont encore plus proches du logo de X, les deux barres s'arretant au même niveau.
    Si on veut avoir une entreprise dont la marque tourne autour d'une lettre le X est probablement le pire choix parce que le plus utilisé.
    Mais bon Musk s'en fout, c'est lui le patron.
    J'ai hate qu'on lui interdise son utilisation et que Meta renomme Threads en X
    Nom : Dexia-Credit-Local.jpg
Affichages : 1863
Taille : 22,8 Ko

  10. #30
    Membre éclairé
    Inscrit en
    Mai 2010
    Messages
    300
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Mai 2010
    Messages : 300
    Points : 880
    Points
    880
    Par défaut
    Citation Envoyé par Daïmanu Voir le message
    La rumeur veut qu'ils ne se soient même pas embêté, ils ont récupéré un caractère Unicode 𝕏 (de la famille des ensemble de nombre mathématiques).

    Bon au moins ça posera pas de problème pour le copyright.
    C'est surtout des fans qui ont trouvé une explication pour lui éviter les problèmes. Le créateur du logo l'a pris dans une police (sans forcément avoir attendu le go du propriétaire de la police).


    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Bel exemple des dérives de la justice américaine!!!

    Aucune entreprise ne devrait avoir un droit de copyright sur une lettre de l'alphabet, pas plus Microsoft que Meta ou Musk!
    Ce n'est pas la lettre de l'alphabet qui est © sinon on ne pourrait plus écrire de livre. c'est son utilisation comme marque dans un domaine donné.
    Tout comme tu ne peux pas décider d'appeler ta marque "Apple" parce que ouais je pense que ce nom irait bien pour ma start up télécom
    "«Les petites filles sont des punks»."

  11. #31
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 824
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 824
    Points : 5 858
    Points
    5 858
    Par défaut
    Citation Envoyé par David_g Voir le message
    Ce n'est pas la lettre de l'alphabet qui est © sinon on ne pourrait plus écrire de livre. c'est son utilisation comme marque dans un domaine donné.
    Tout comme tu ne peux pas décider d'appeler ta marque "Apple" parce que ouais je pense que ce nom irait bien pour ma start up télécom
    Je vous laisse le soin de prendre connaissance des exigences de l'entreprise Apple en Suisse (ci-dessous), cela vous évitera de raconter n'importe quoi!

    Apple veut l’exclusivité de l’image de la pomme en Suisse, et ça ne passe pas
    Le géant informatique veut se réserver l’exclusivité de l’utilisation d’images de pomme, y compris en Suisse. Le Tribunal administratif fédéral devra trancher.
    12 juil. 2023

    L’image d’une pomme, croquée ou non, la maison Apple veut en détenir le droit exclusif en Suisse. Pour s’en assurer, elle a saisi le Tribunal administratif fédéral (TAF) en avril dernier. Auparavant, le géant informatique de Cupertino (Californie) s’était adressé à l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle (IPI), qui avait refusé d’entrer en matière.

    1. Selon vos théories, Microsoft ne peut en aucun cas attaquer Musk pour l'usage du "X" comme marque, Musk ne se propose pas de faire un tableur concurrent à Excel!!!!!!!!!!!!!!

    2. Selon vos théories, Méta ne peut en aucun cas attaquer Musk pour l'usage du "X" comme marque, Musk ne se propose pas de faire du Fessebook!!!!!!!!!!!!!!

    3. Selon vos théories, Apple n'aurait jamais ouvert une procédure en Suisse pour se réserver le droit d'utiliser le fruit nommé "pomme" comme support de communication. Il n'y a et n'y aura jamais aucun fabricant d'ordinateurs, de tablettes ou de téléphones mobiles sur sol suisse!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



  12. #32
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut X, l'ancien Twitter, demande aux annonceurs de dépenser 1 000 $ par mois sous peine de perdre leur badge doré
    X, l'ancien Twitter, demande aux annonceurs de dépenser au moins 1 000 $ par mois sous peine de perdre leur badge doré.
    Imposer un seuil de dépenses publicitaires aux comptes vérifiés, une mesure controversée

    X, le nouveau nom de Twitter, a décidé de mettre la pression sur les annonceurs pour relancer son activité publicitaire. Selon le Wall Street Journal, la plateforme sociale va exiger des marques qu’elles dépensent au moins 1 000 dollars par mois en publicités pour conserver leur statut vérifié sur le réseau. Ce statut, symbolisé par un badge doré, distingue les comptes officiels des entreprises, des organisations et des personnalités publiques.

    Le patron de X, Elon Musk, a justifié cette décision par la nécessité de lutter contre les escrocs qui créent des millions de comptes sur la plateforme. Il a ajouté que les marques pouvaient choisir de payer 1 000 dollars par mois pour obtenir un autre type de badge, celui d’organisation vérifiée. Il n’est pas clair si cette somme s’ajoute ou se substitue à celle exigée pour le badge doré.


    Samedi, Musk a révélé d'autres mauvaises nouvelles sous la forme d'un tweet qui disait : « Nous avons toujours un flux de trésorerie négatif, en raison d'une baisse d'environ 50 % des revenus publicitaires et d'un lourd endettement. Nous devons atteindre un flux de trésorerie positif avant d'avoir le le luxe de n'importe quoi d'autre ». Un flux de trésorerie négatif signifie que plus d'argent sort de l'entreprise qu'il n'en rentre.

    D'un autre côté, il a également déclaré qu'il « semble que cette plate-forme pourrait voir une utilisation record de secondes d'utilisateurs d'appareils cette semaine ».

    Les revenus publicitaires, un sujet épineux depuis la prise de contrôle d'Elon Musk

    Les revenus publicitaires ont été un problème épineux et une bataille difficile pour le site, après que des hordes d’annonceurs aient fui après la prise de contrôle de Musk. Les annonceurs étaient préoccupés par la modération du contenu, les licenciements massifs et l’incertitude générale quant à l’avenir de Twitter.

    La difficulté de garder les annonceurs dans la barque était anticipée. Juste avant l'édition 2022 des NewFronts qui ont eu lieu en mai 2022, Twitter a reconnu dans un dossier déposé auprès de la SEC que son activité publicitaire principale pourrait désormais être menacée à la suite du rachat d'Elon Musk, en plus de l'embauche et de la rétention des employés. Alors que la vision d'Elon Musk pour Twitter est celle d'une plateforme plus axée sur la liberté d'expression, il n'a pas offert d'assurance à la base d'annonceurs de Twitter que Twitter restera « sans danger pour les marques » après l'acquisition. Dans la mesure où il a clarifié sa vision, Musk a seulement déclaré qu'il pensait que tout discours non jugé illégal par un gouvernement serait bientôt autorisé sur Twitter.

    Les analystes notaient déjà qu'apporter une touche plus légère aux politiques de modération de contenu existantes de Twitter inquiétait les annonceurs, car elle pourrait permettre à davantage d'intimidation, de discours violents, de discours de haine, de désinformation et d'autres contenus abusifs de gagner du terrain. Et s'il y a quelque chose que les annonceurs n'aiment pas, c'est que leur entreprise soit promue aux côtés d'un contenu qui divise et est haineux.

    Sans surprise, en moins d'un mois, 50 des 100 plus gros annonceurs de Twitter ont indiqué qu'il n'allait plus faire de la publicité sur Twitter, certains ne l'ont pas notifié et ont simplement cessé de le faire. Ces annonceurs ont représenté près de 2 milliards de dollars de dépenses sur la plateforme depuis 2020 et plus de 750 millions de dollars de publicité rien qu'en 2022.

    En plus des annonceurs qui ont apparemment arrêté toute publicité sur Twitter à partir du 21 novembre, il y a sept autres annonceurs qui ont ralenti le rythme de leur publicité sur la plateforme à presque rien en novembre 2022. Depuis 2020, ces sept annonceurs ont représenté plus de 255 millions de dollars de dépenses sur Twitter et près de 118 millions de dollars de publicité en 2022.

    En novembre, un mois après la prise de pouvoir de Musk, les agences de publicité d'entreprise mondiales ont recommandé à bon nombre de leurs plus gros clients de suspendre leurs dépenses pour les publicités Twitter, y compris Omnicom Media (une agence représentant de grands noms comme Apple, Mercedes-Benz et McDonald's). D'autres marques, comme Volkswagen, General Motors et General Mills, ont également suspendu toutes les dépenses publicitaires sur Twitter. Les particuliers et les entreprises laissent leurs comptes derrière eux, comme Playbill, bien-aimé de Broadway.

    Dans une séance de questions-réponses via Twitter Spaces le 9 novembre, Musk a éludé les inquiétudes des annonceurs méfiants, insistant sur le fait que rien de « mauvais » ne salirait les publicités des grandes marques et que la publicité aurait accru la pertinence pour les utilisateurs. « Nous travaillons tous dur pour nous assurer qu'il n'y a pas de mauvaises choses juste à côté d'une publicité », a déclaré Musk.

    Cette ligne de pensée, évidemment, n'a pas été entièrement couronnée de succès. Et l'échec du déploiement de la coche bleue « démocratisée » de Twitter a eu un impact encore plus important sur les images de marque, car les comptes usurpés ont fait des ravages sur la présence des entreprises sur les réseaux sociaux et leur classement boursier.

    Dépensez au moins 1 000 dollars par mois en publicité pour maintenir votre statut

    Après avoir annoncé son changement de marque en X, Twitter a décidé de faire pression sur les annonceurs dans le but d'augmenter ses résultats. La dernière stratégie de l'entreprise pour augmenter ses revenus, selon le Wall Street Journal, est de demander aux marques de dépenser au moins 1 000 dollars par mois en publicités afin de maintenir leur statut vérifié sur la plateforme.

    Répondant à un tweet sur le rapport du Wall Street Journal, Musk a déclaré que le coût « modérément élevé » est une mesure préventive pour aider à réduire le nombre d'escrocs créant « des millions de comptes » sur la plateforme. Musk a ajouté que les marques pourraient plutôt choisir de payer 1 000 $ par mois pour le badge d'organisation vérifié de l'entreprise.

    Ou ils peuvent simplement payer 1 000 $/mois pour un abonnement d'organisation vérifié avec la possibilité de transmettre cette autorité organisationnelle aux affiliés. Cela est plus que rentable en termes de portée organique.

    La raison des 1 000 $/mois est de fixer une barre modérément élevée pour être une organisation vérifiée, de sorte qu'une organisation doit être d'une taille non triviale pour se qualifier et rendre coûteuse la création de millions de comptes par les escrocs.
    Nom : elon.png
Affichages : 12315
Taille : 16,9 Ko

    Il est clair que Twitter cherche des moyens de réduire ses pertes, et la principale source de revenus de l'entreprise est la publicité. Le Wall Street Journal rapporte également que Twitter réduit les prix de certains de ses créneaux publicitaires. Par exemple, Twitter offre à toutes les nouvelles réservations une remise de 50 % jusqu'au 31 juillet. La société affirme que le but de ces remises est de permettre aux annonceurs de "gagner en portée lors de moments cruciaux" tels que des événements sportifs.

    Bien que le tarif mensuel de 1 000 $ ne soit probablement pas un problème pour les grandes marques, le nouveau changement pourrait nuire aux petites entreprises qui ne veulent pas ou n'ont pas le budget supplémentaire à engager.

    Linda Yacarino, le nouveau visage qui s'adressera aux annonceurs

    La nomination de Linda Yaccarino au poste de PDG en mai dernier reflétait les efforts continus de l’entreprise pour relancer son activité publicitaire. Yaccarino était la présidente des ventes publicitaires et des partenariats clients chez NBCUniversal avant de rejoindre X.

    X espère ainsi attirer à nouveau les annonceurs sur sa plateforme, qui compte plus de 300 millions d’utilisateurs actifs par mois. Mais cette stratégie risque aussi de mécontenter les petites et moyennes entreprises qui ne veulent pas ou ne peuvent pas s’engager à dépenser autant en publicités. Elles pourraient se tourner vers d’autres réseaux sociaux, comme Facebook ou Instagram, qui offrent plus de flexibilité et de visibilité aux annonceurs.

    Des réactions mitigées

    La décision de X a suscité des réactions mitigées de la part des annonceurs et des utilisateurs. Certains ont salué l’initiative de X, estimant qu’elle permettrait de renforcer la crédibilité et la qualité des comptes vérifiés. D’autres ont dénoncé une forme de chantage et une discrimination envers les petites structures qui n’ont pas les moyens de se payer le badge doré. Certains ont même appelé au boycott de X, affirmant que la plateforme ne respectait pas la liberté d’expression et la diversité des opinions.

    X n’est pas le seul réseau social à avoir recours à des badges pour distinguer les comptes officiels. Facebook, Instagram, YouTube et TikTok proposent également des badges de vérification, mais sans exiger de dépenses publicitaires minimales. Ces badges sont attribués selon des critères de notoriété, d’authenticité et d’unicité. Ils visent à protéger les utilisateurs contre les usurpations d’identité et les contenus trompeurs.

    X affirme que son badge doré n’a pas pour but de valider ou d’endosser les opinions exprimées par les comptes vérifiés, mais simplement de confirmer leur identité. Il précise que les comptes qui enfreignent ses règles peuvent perdre leur badge à tout moment, qu’ils soient ou non annonceurs. Il ajoute que les utilisateurs peuvent signaler les comptes qui se font passer pour d’autres ou qui diffusent des informations fausses ou nuisibles.

    X espère ainsi restaurer la confiance des annonceurs et des utilisateurs dans sa plateforme, qui a été ébranlée par plusieurs scandales ces dernières années. En 2021, X avait été accusé de censurer le président américain Donald Trump et ses partisans, ce qui avait entraîné une vague de désabonnements. En 2022, X avait été victime d’une cyberattaque massive qui avait compromis les données personnelles de millions d’utilisateurs. En 2023, X avait été condamné à une amende record de 5 milliards de dollars par la Commission européenne pour abus de position dominante sur le marché publicitaire en ligne.

    X parviendra-t-il à redorer son image et à relancer sa croissance grâce à sa nouvelle stratégie publicitaire ? L’avenir nous le dira.

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la décision de X de demander aux annonceurs de dépenser au moins 1 000 dollars par mois en publicités pour conserver leur statut vérifié ?
    Trouvez-vous que le badge doré de X est un signe de crédibilité et de qualité pour les comptes vérifiés ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients de la publicité sur les réseaux sociaux pour les entreprises ?
    Quelles sont les alternatives à X pour les petites et moyennes entreprises qui veulent se faire connaître sur le web ?
    Comment X peut-il améliorer sa réputation et sa performance après les scandales qu’il a connus ces dernières années ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #33
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 283
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 283
    Points : 4 150
    Points
    4 150
    Par défaut
    Faire payer pour des badges sera peut être mis en place par les autres plateforme à l'avenir, il a montré l'exemple, ça serait étonnant que d'autres ne le fassent pas.

  14. #34
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 556
    Points : 199 701
    Points
    199 701
    Par défaut Twitter bloqué en Indonésie depuis le changement de nom et de logo en X en vertu des lois sur le porno
    Twitter bloqué en Indonésie depuis le changement de nom et de logo en X
    en vertu des lois du pays sur le porno

    La grande enseigne des réseaux sociaux Twitter, rachetée par le milliardaire Elon Musk, a changé de nom et de logo cette semaine, se faisant désormais appeler X. Mais ce choix n’a pas été du goût des autorités indonésiennes, qui ont bloqué l’accès au site dans le pays, l’accusant de promouvoir la pornographie. Le nom de domaine x.com a été bloqué et le ministère a déclaré avoir contacté X pour « clarifier la nature du site » et lui demander de changer de nom ou de logo.

    Twitter, le célèbre réseau social fondé en 2006, a changé de nom et de logo lundi, suite à l’annonce-choc de son propriétaire Elon Musk. Le site web et l’application s’appellent désormais X, et arborent un simple “X” noir à la place du célèbre oiseau bleu qui symbolisait la plateforme depuis plus d’une décennie.

    Si la PDG de Twitter, Linda Yaccarino, affirme que X sera une application tout alimentée par l'IA, le site a actuellement plus ou moins le même aspect, avec pour seuls changements majeurs pour le moment un remplacement du logo (l'oiseau bleu a tiré sa révérence) et un DNS très confus (x.com renvoie désormais à twitter.com).

    Ce changement radical dans le nom et le logo fait partie d’un plan ambitieux de Musk, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars en octobre 2022, de transformer le réseau social en une « application tout-en-un » qui offrirait des services variés comme la messagerie, la vidéo, l’audio, les paiements et le commerce. Selon Musk, le choix du “X” vise à « incarner les imperfections en nous tous qui nous rendent uniques ».

    Nom : x.png
Affichages : 47274
Taille : 19,4 Ko

    L'Indonésie procède au blocage de X.com

    Mais ce rebranding est loin de faire l'unanimité : il a conduit au blocage du site en Indonésie mardi en vertu des lois strictes du pays limitant la pornographie et les jeux d'argent.

    Le ministère de la Communication et de l'Informatique du pays d'Asie du Sud-Est a déclaré que le blocage concernait le domaine "X.com", qui avait auparavant été utilisé pour héberger du contenu qui violait les lois de la nation à majorité musulmane contre le contenu « négatif » à l'instar du contenu pour adultes, selon à Al Jazeera.

    Le directeur général de l'information et de la communication publique du ministère, Usman Kansong, a déclaré mardi aux médias locaux que le gouvernement indonésien avait contacté la société de Musk pour obtenir des éclaircissements sur la nature du site : « Plus tôt dans la journée, nous avons parlé avec des représentants de Twitter et ils nous enverront une lettre pour nous dire que X.com sera utilisé par Twitter », a-t-il déclaré.

    Cette décision signifiait que les 24 millions d'utilisateurs de Twitter signalés par l'Indonésie n'étaient pas en mesure d'accéder à la plateforme. Aribowo Sasmito, le cofondateur du groupe de vérification des faits MAFINDO, a déclaré qu'il pensait que le site avait peut-être été bloqué en raison des connotations potentiellement négatives du domaine. « Le nom n'est pas trop éloigné de XXX, je suppose », a-t-il déclaré à Al Jazeera.

    Il a ajouté que les internautes indonésiens sont confrontés à un « dilemme » posé par les règles de blocage du gouvernement. « Ceux qui préfèrent la liberté sont contre, mais si le contexte est lié à la pornographie, alors il est plus lié aux aspects religieux puisque l'Indonésie est le pays avec la plus grande population musulmane au monde », a-t-il déclaré.

    Des sites Web populaires ont déjà été mis en péril de manière similaire en Indonésie, les autorités menaçant de bloquer Netflix, Facebook, Google, Instagram et Twitter l'année dernière s'ils ne détaillaient pas le contenu qui apparaît sur leurs sites au ministère avant un certain délai.

    Les sites qui ont réussi à échapper au blocage ont dû se soumettre aux demandes des autorités, bien que certaines entreprises aient déjà été suspendues. TikTok a été brièvement suspendu par les autorités en 2018 et Telekomunikasi Indonesia, la plus grande entreprise de télécommunications d'Indonésie, a bloqué Netflix entre 2016 et 2020 en raison de préoccupations concernant son « contenu inapproprié », y compris la pornographie.

    Twitter fait face à de plus en plus d'obstacles

    Lundi, le département de police de San Francisco a interrompu le retrait de l'ancien panneau Twitter du siège de l'entreprise après avoir reçu un rapport faisant état d'une « éventuelle fermeture de rue non autorisée ».

    Certains critiques ont également mis en doute la sagesse de supprimer une marque bien connue à la reconnaissance internationale au profit de la lettre X, lettre dont Musk semble s'être épris depuis des décennies. Le logo spécifique qui a été utilisé pour commencer le changement de marque a également été moqué pour avoir une similitude frappante avec un caractère Unicode générique, bien qu'il soit légèrement différent.

    Quoi que Musk fasse de Twitter, cela sera mal perçu ?

    Jack Shafer, un journaliste du Politico, s'est exprimé au sujet des incohérences sur la perception de Twitter :

    Nous avons établi que la presse adore Twitter. Elle aime tweeter, elle aime lire sur elle-même sur Twitter, elle aime mettre en garde contre les dangers potentiels de Twitter, elle aime l'utiliser pour se tenir au courant de l'actualité. Et elle ne peut s'empêcher d'écrire sur le site, cette colonne étant un parfait exemple supplémentaire (au cas où il en faudrait un). Chaque fois qu'un Twitter de remplacement de la semaine apparaît pour le remplacer - Mastodon, Post, Bluesky, Threads, etc. – les plaignants se plaignent que ce n'est pas assez comme Twitter.

    Parallèlement, nous avons établi que la presse déteste également Twitter, et ce, avant que l'archi-méchant Elon Musk ne pilote sa barge d'argent hors de la baie de San Francisco à toute vitesse et ne nivelle le siège social de Market Street avec son achat de 44 milliards de dollars. Même avant que Musk ne renomme le site d'après sa lettre préférée, n'institue des limitations de taux de lecture [de tweets], ne supprime les pastilles bleues d'origine, n'établisse de nouvelles politiques de modération, ne licencie 80 % du personnel de l'entreprise et ne s'engage dans son entreprise de singe « For You », la presse détestait Twitter pour être un puits de temps, pour répandre la désinformation et stimuler les intimidateurs, pour servir de source d'information alternative.

    Si vous acceptez le fait que la presse est en conflit à propos de Twitter, alors vous ne devriez pas avoir de mal à accepter que peu importe ce qu'Elon Musk pourrait faire avec le site, la presse en hurlerait parce que c'est la nature de sa relation avec lui. Ce n'est pas pour défendre Musk que d'affirmer que peu importe ce qu'il fait ou ne fait pas avec Twitter, il en sera bouleversé.

    Par exemple, si Musk avait acheté Twitter et n'avait rien fait d'autre que de garder les lumières allumées, la plainte aurait été : « Musk laisse le site s'atrophier ». « Où sont les nouvelles fonctionnalités ? » « C'est un propriétaire absent ! » « Pourquoi a-t-il même pris la peine de l'acheter ? » Même s'il avait limité ses changements à remodeler quelques éléments et à mettre de nouvelles couches de peinture dans les couloirs, les traditionalistes auraient appelé le département des flics de la préservation historique pour l'arrêter. Les utilisateurs de Twitter, de par leur nature, ont tendance au conservatisme. Ils veulent que les choses restent les mêmes afin de pouvoir recycler plus efficacement leurs plaintes.

    Mais comme nous l'avons vu, les grands mouvements de Musk dans l'entreprise ont également fait ressortir les boo-birds. Musk a été condamné pour avoir facturé Twitter Blue, pour avoir restauré les comptes des anciens interdits, pour avoir suspendu l'accès à son API, pour avoir plafonné le nombre de tweets que les utilisateurs peuvent voir par jour, pour avoir renommé Twitter en X, et tout le reste. Même si Musk détient une participation majoritaire dans Twitter, lui donnant tous les droits moraux d'en faire ce qu'il veut, ses tentatives de relooking ne lui ont valu que le chagrin de la presse.

    L'incapacité de Musk à gagner pour perdre ressemble au statut de propriétaire d'une grande franchise sportive. Les fans de sport dévoués, qui partagent beaucoup avec votre journaliste ou commentateur de presse moyen, se plaignent, que leur équipe soit en tête de ligue ou relégué en dernière position, que sa direction conserve sa liste [de joueurs] ou dépense énormément pour de nouveaux joueurs. Les billets, quel que soit leur prix, sont trop chers. La nourriture est mauvaise. Le manager ou l'entraîneur est un clochard.

    Source : Al Jazeera

    Et vous ?

    Que pensez-vous du changement de nom et de logo de Twitter en X ?
    Pensez-vous que le blocage de X en Indonésie est justifié ou non ? Dans quelle mesure ?
    Êtes-vous surpris de voir un tel blocage ? Cela est-il susceptible de se reproduire ailleurs ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du rebranding de Twitter en X ?
    Quelle est votre opinion sur Elon Musk et ses décisions concernant X ?

    Voir aussi :

    Elon Musk rebaptise Twitter en X, mais pourrait se heurter aux droits de Microsoft et Meta qui détiennent une marque en X. Un avocat estime qu'il y a « 100 % de chances que Twitter soit pousuivie »
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #35
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Twitter bloqué en Indonésie depuis le changement de nom et de logo en X
    X/Twitter est accessible via le réseau Tor. Qu'ils utilisent Tor Browser jusqu'à nouvel avis. Non-événement.

  16. #36
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    Décembre 2007
    Messages
    764
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2007
    Messages : 764
    Points : 2 107
    Points
    2 107
    Par défaut
    Franchement c'était vraiment le nom à ne pas choisir, en plus le logo n'est pas tres parlant.

  17. #37
    Modérateur
    Avatar de kolodz
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Avril 2008
    Messages
    2 211
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2008
    Messages : 2 211
    Points : 8 318
    Points
    8 318
    Billets dans le blog
    52
    Par défaut
    Citation Envoyé par Invité Voir le message
    X/Twitter est accessible via le réseau Tor. Qu'ils utilisent Tor Browser jusqu'à nouvel avis. Non-événement.
    Il ne faut pas oublié que l’énorme majorité des utilisateurs sont des personnes "lambda". De même, une bonne partie de l'utilisation est sur mobile.

    En suite, cela impacte directement la capacité de rémunération de Twitter dans ce pays. Ce qui n'est pas une bonne nouvelle.

    De même, s'il n'y a pas de "levé de bouclier" des utilisateurs dans le pays. Cela aura sera vu comme un précédent/modèle pour beaucoup d'autres pays ayant des griefs avec Twitter.
    Si une réponse vous a été utile pensez à
    Si vous avez eu la réponse à votre question, marquez votre discussion
    Pensez aux FAQs et aux tutoriels et cours.

  18. #38
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 082
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 082
    Points : 75 629
    Points
    75 629
    Par défaut Un utilisateur de X est "super énervé" que Musk ait ordonné la reprise de son compte @music
    Un utilisateur de X est "super énervé" que Musk ait ordonné la reprise de son compte @music.

    Accrochez-vous à vos écouteurs, chers mélomanes, car la sphère Twitter vient de connaître un véritable drame ! Considérez ceci : cela fait 16 ans que vous êtes à la tête de Twitter avec votre propre compte @music. Vous dansez, tweetez sur des chansons et échangez des rythmes, jusqu'à ce que le X d'Elon Musk vienne s'en emparer comme un magicien de la musique.

    Voici Jeremy Vaught, le maestro de @music, qui a vu son compte récupéré par nul autre que la société d'Elon Musk. Jeremy Vaught n'a pas apprécié ce jeu de chaises musicales impromptu. Il s'est exprimé sur son Twitter personnel : "À l'instant, Twitter/X vient de me l'arracher. Super énervé". Ouch, on dirait que quelqu'un a touché une corde sensible.

    Nom : 1.PNG
Affichages : 2401
Taille : 60,8 Ko

    Ce n'est pas la première fois que X joue au jeu de l'acquisition de compte. La semaine dernière, ils ont volé le compte @X d'un autre utilisateur. C'est comme s'ils collectionnaient les comptes Twitter de la même manière que nous collectionnons les tickets de cinéma, mais sans le demander.

    Quel est le problème, vous demandez-vous peut-être ? Le compte @music, quant à lui, était autrefois le mégaphone mélodique de Twitter, qui diffusait de nouvelles chansons et de nouveaux artistes pour que tout le monde puisse danser. Mais, comme une merveille à un seul titre, il a été supprimé. Que fait exactement X ? Il transfère toute son énergie musicale sur le compte @music, qui devient ainsi sa nouvelle plateforme pour quelque chose d'important.

    Qu'est-ce que ce "quelque chose d'important" au juste ? Imaginez un monde où le facteur X domine votre expérience d'écoute musicale. L'équipe d'Elon pourrait secrètement mettre au point un service de streaming musical qui donnerait à vos morceaux l'impression d'être sur le tapis rouge. C'est comme monter le volume d'une superproduction - énorme, audacieuse et impatiente de conquérir le monde.

    Mais ce n'est pas tout. L'ancien compte @music de Vaught est toujours actif. Il a frappé un grand coup avec son nouveau compte, @musicfan, où il continue de répandre la magie de la musique dans le monde entier. Et devinez quoi ? C'est comme s'il était monté sur scène à un autre endroit et qu'il continuait à faire du rock.

    Qu'est-ce qui a poussé Vaught à entamer cette symphonie sur Twitter ? Il s'agit d'un fan de musique qui souhaite offrir une plateforme aux groupes underground. Il avait l'habitude de concevoir @music pour promouvoir et distribuer les sons de ces artistes du monde virtuel. Aujourd'hui, il compte plus de 450 000 adeptes qui se délectent de ses rythmes.

    Vous vous demandez peut-être si le X d'Elon danse sur la musique de Vaught. Ils n'ont encore rien dit. De manière inattendue, ils ont donné à Vaught la possibilité de choisir un nouveau pseudo. Essayez @musiclover, @musicmusic ou @music123. C'est un peu comme un remix de son personnage Internet par l'équipe X.

    Et voilà : une histoire de prise de contrôle de Twitter avec de la musique, Musk, et une pincée de drame numérique. Les chansons de Vaught continueront-elles à être jouées sur sa nouvelle scène, ou le X d'Elon atteindra-t-il des sommets avec son extravagance musicale ? C'est une symphonie pleine de suspense, et le rideau vient juste d'être levé. Restez à l'écoute pour le prochain couplet de cette sérénade sur les médias sociaux !

    Source : Jeremy Vaught

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce nouvel acte d'Elon Musk ?
    Selon vous, quel serait le but de cette "réquisition" de compte ?

    Voir aussi :

    Elon Musk restaure le compte de Donald Trump après un sondage réalisé auprès de ses abonnés
    Mais Trump indique n'avoir « aucun intérêt » à revenir sur Twitter, préférant rester sur Truth Social


    X, l'ancien Twitter, demande aux annonceurs de dépenser 1 000 $ par mois sous peine de perdre leur badge doré.
    Imposer un seuil de dépenses pubs aux comptes vérifiés, une mesure controversée


    Elon Musk s'attire les foudres de San Francisco à cause d'un logo X géant
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #39
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Que pensez-vous de ce nouvel acte d'Elon Musk ?
    Selon vous, quel serait le but de cette "réquisition" de compte ?
    Je ne connaissais pas ce compte et ça m'en touche un peu une sans faire bouger l'autre mais si le compte faisait découvrir autre chose que ce qui tourne en boucle à la radio/Spotify ça pouvait être vraiment cool.
    Musk est le patron tout puissant de cette plateforme, comment ça c'est plus lui? Si c'est encore lui et il le prouve. Il prend controle de ton compte si ça le chante, il supprime ton compte si ça le chante.
    Musk veut que tu tombes toujours sur lui donc tu cherches music tu tombe sur lui, film tu tombe sur lui, informations tu tombe sur lui, tour de france tu tombe sur lui. L'ego à son paroxisme.
    Un compte aussi générique de music est une plateforme de dingue pour monétiser du contenu, bientôt JayZ va payer une montagne de fric pour avoir l'exclusivité du week end pour son nouvel album. Twitter se remplira un peu les poches.

  20. #40
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    J'ai toujours trouvé que Musk était un gars bien, un altruiste, un vrai !

    Bien, c'est la triste réalité du monde du business, du libéralisme à l'américaine.

    Bref, il faut s'y faire ou boycotter, mais (boycotter) ça personne ne le fera et j'en veux pour preuve que les scandales de Facebook n'ont pas donné raison aux plateformes plus libres et plus étiques. Pas question de repartir à zéro, car cela signifie dissoudre sa communauté, ses "followers", et ne plus sembler exister. Quel terrible sacrifice !!!! Tout comme ces centaines de vidéastes qui se plaignent de Youtube et de sa politique peu démocratique, mais qui y sont collés !

    Plus j'avance et plus je me dis que "The Time Machine" est vraiment un roman d'anticipation. Sauf que le futur que nous vivons n'est pas aussi lointain, mais la symbolique des Morlocks et des Elois ressemble fort à ceux qui possèdent et ceux qui sont possédés et jamais un Eloi ne s'est rebellé avant que "le messie" n'arrive. Comme les Elois, nous choisissons la facilité et nous nous faisons manger. Il en est ainsi depuis notre sortie des cavernes.
    Pas de chance pour nous, "The Time Machine" est une fiction et pas de messie en vue.

    Bref, comme disait mon grand-père, c'était mieux avant. Sauf que c'était tout à fait pareil !

    Bah, après Musk il y aura autre chose, un autre groupe de milliardaires qui pillerons les peu de ressources disponibles et ils seront les nouveaux symboles du succès, lesquels, tout comme Musk, auront leur fanclub.

    Bon, sur ce, je retourne dans ma caverne !

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 31/08/2023, 14h12
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 28/01/2022, 16h43
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 08/04/2019, 09h44
  4. Réponses: 95
    Dernier message: 28/11/2013, 11h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo