IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #281
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    989
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 989
    Points : 16 296
    Points
    16 296
    Par défaut Le constructeur automobile Hyundai a déclaré qu'il avait interrompu sa publicité sur X d'Elon Musk
    Le constructeur automobile Hyundai a déclaré qu'il avait interrompu sa publicité sur X d'Elon Musk, après qu'un message sponsorisé de l'entreprise soit apparu à côté de messages antisémites et pro-nazis

    Le constructeur automobile Hyundai a déclaré qu'il avait interrompu sa publicité sur l'application de médias sociaux d'Elon Musk, X, après qu'un message sponsorisé de l'entreprise soit apparu à côté de messages antisémites et pro-nazis.

    Hyundai a confirmé la pause dans une déclaration le mercredi 17 avril en fin de journée et a déclaré qu'elle faisait part de ses préoccupations en matière de sécurité de la marque à l'entreprise de Musk.

    "Nous avons interrompu nos publicités sur X et nous nous adressons directement à X au sujet de la sécurité de la marque afin de nous assurer que ce problème est résolu", a déclaré Hyundai dans son communiqué.

    Nancy Levine Stearns, journaliste indépendante et utilisatrice de X, a publié mercredi une capture d'écran d'une publicité Hyundai diffusée sur un compte X qui publie souvent des messages négationnistes et antisémites. Mme Stearns a écrit sur la sécurité des marques sur X pour Hill Reporter, un site d'information progressiste.


    Joe Benarroch, responsable des opérations commerciales chez X, a confirmé la pause de Hyundai dans un courriel jeudi en réponse à des questions. Il a déclaré que X travaillait avec les spécialistes du marketing de Hyundai pour mettre en place des contrôles supplémentaires de la sécurité de la marque.

    X a également suspendu le compte à l'origine des messages antisémites. La bio du compte comprenait des tropes antisémites qui violaient la politique de X contre les profils abusifs, a déclaré M. Benarroch. Une note sur le compte jeudi après-midi indiquait qu'il était "temporairement indisponible" parce qu'il violait la politique.

    M. Benarroch a également indiqué qu'un message négationniste apparaissant à côté d'une publicité pour Hyundai serait étiqueté comme violant la politique de X en matière de "négation d'événements violents".

    Mardi, une enquête a montré comment X était devenu une plaque tournante pour les contenus pro-nazis. Les politiques de X interdisent de glorifier la violence et de faire l'éloge d'entités violentes.

    Hyundai est le troisième constructeur automobile mondial en termes de volume de ventes, après Toyota et Volkswagen. Son siège social se trouve en Corée du Sud et ses marques comprennent Kia.

    La récente publicité de Hyundai en question a été diffusée sur le profil d'un utilisateur qui a défendu le leader nazi Adolf Hitler et a propagé des théories antisémites du complot. Avant la suspension de jeudi, le compte indiquait qu'il était basé en Australie. Il postait sous un pseudonyme et comptait plus de 55 000 adeptes.

    Depuis des mois, le compte a une coche bleue indiquant qu'il s'agit d'un abonné payant "Premium". Ce mois-ci, X a commencé à attribuer des coches bleues à certains utilisateurs non rémunérés ayant plus de 2 500 followers vérifiés, ce qui rend plus difficile la détermination des abonnés payants, mais le compte en question a sa coche bleue depuis plus longtemps.

    Le mardi 16 avril, il a été rapporté que sous la propriété de Musk, X est devenu un lieu de prédilection pour les contenus explicitement pro-nazis, y compris les discours d'Hitler ou les contenus faisant l'éloge de son régime génocidaire. Au moins 150 comptes d'abonnés "Premium" payants et des milliers de comptes non rémunérés avaient publié ou amplifié des contenus pro-nazis au cours des derniers mois, souvent en violation apparente des règles de X.

    Certains contenus pro-nazis ont été largement diffusés, notamment un message publié le mois dernier, qui a été vu 1,9 million de fois et qui faisait la promotion d'une théorie du complot fausse et démentie depuis longtemps, selon laquelle 6 millions de Juifs n'étaient pas morts pendant l'Holocauste. Le jeudi 18 avril, X a ajouté une étiquette au message, indiquant : "Visibilité limitée : ce message peut enfreindre les règles de X contre les comportements haineux".

    Des publicités ont été trouvées sur 74 des 150 comptes "Premium", soit sur leurs pages de profil, soit dans les réponses sous leurs messages.


    Un autre annonceur de X, IQAir, a déclaré qu'il ajustait ses paramètres sur la plateforme après que l'une de ses publicités adjacente au négationnisme ait été trouvée. IQAir, une entreprise suisse qui fabrique des appareils et des logiciels de contrôle de la qualité de l'air, a déclaré qu'elle utilisait déjà les fonctions de X conçues pour permettre aux annonceurs de cibler certains publics et d'en exclure d'autres.

    "Nos publicités sont configurées de telle sorte que, dans l'idéal, elles ne permettent pas à X d'atteindre des comptes en dehors de notre public cible", a déclaré la société dans un courriel.

    "Toutefois, d'après la capture d'écran que vous avez fournie, il semble que cela n'ait pas été le cas dans cette affaire", a déclaré la société. La société a déclaré qu'elle ne savait pas pourquoi sa publicité apparaissait à côté de contenus extrémistes.

    X propose aux annonceurs une fonction appelée "ciblage négatif", conçue pour empêcher les publicités d'être placées à proximité de certains mots clés. Toutefois, le système n'inclut pas par défaut tous les mots-clés potentiellement problématiques. IQAir a indiqué qu'elle ajoutait un hashtag de négationnisme à sa liste de mots-clés exclus, et X a déclaré qu'elle démonétisait les recherches portant sur le même hashtag et qu'elle rendait le hashtag inéligible pour apparaître dans les listes de tendances ou dans les résultats de recherche.

    "Nous ne tolérons pas que nos publicités soient diffusées en conjonction avec ce contenu ou toute autre forme de contenu extrémiste", a déclaré IQAir.

    X a déclaré avoir suspendu un compte dont le message négationniste était apparu à côté d'une publicité d'IQAir. Le compte avait un profil abusif, a déclaré M. Benarroch. X a également appliqué une étiquette pour "conduite haineuse" à un autre message antisémite.

    Il n'existe pas de liste exhaustive des annonceurs qui utilisent X. Chaque compte sur les médias sociaux voit des publicités différentes à des moments différents, et l'on ne sait donc pas combien de publicités d'annonceurs ont été diffusées à côté de contenus pro-nazis ou de messages négationnistes.

    X a été confronté à une réaction négative de la part de nombreux annonceurs depuis novembre, lorsque Musk a adopté la "théorie du grand remplacement", selon laquelle il existe un complot visant à remplacer la population blanche par des personnes non blanches. Musk a répondu à un post d'un théoricien du complot en disant : "Vous avez dit la vérité".

    Des dizaines de grands annonceurs, dont Disney, Apple et Warner Bros, ont interrompu leur publicité sur X et, en février, nombre d'entre eux n'avaient pas repris. Selon le cabinet d'études Sensor Tower, 75 des 100 premiers annonceurs américains sur X à partir d'octobre 2022 n'achetaient plus de publicité en février.

    M. Musk s'est rendu en Israël plus tard en novembre et a visité l'ancien camp de la mort nazi d'Auschwitz en janvier.

    Musk, également PDG de Tesla et SpaceX, a déclaré après la visite d'Auschwitz qu'il ne connaissait pas grand-chose à l'antisémitisme et qu'il se considérait comme "juif par association".

    "Je dois admettre que je suis franchement naïf à ce sujet. Dans les milieux que je fréquente, je ne vois pratiquement pas d'antisémitisme. ... Deux tiers de mes amis sont juifs", a-t-il déclaré.

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

    Voir aussi :

    Elon Musk était contre la pub, mais après avoir racheté Twitter, il a demandé à Tesla de dépenser 200 000 $ en publicité sur X, et de payer des comptes premium sur X

    «Allez vous faire f*utre»: Elon Musk s'attaque aux annonceurs qui ont suspendu leurs campagnes sur X pour contenu antisémite, mais reconnait que l'entreprise pourrait mourir si le boycott continue

    X suspend un compte pro-nazi après que deux marques ont cessé de faire de la publicité, le compte partageait des messages faisant l'éloge d'Hitler et du parti nazi

    Les comptes vérifiés glorifiant le nazisme et promouvant des contenus antisémites sur le réseau social X prolifèrent sous Elon Musk, en raison des règles de modération laxistes de la plateforme
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #282
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 090
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 090
    Points : 2 933
    Points
    2 933
    Par défaut
    J'adore l’hypocrisie de ces entreprises frileuse sur leur image moral mais qui ne se privent pas d'exploiter les travailleurs .

  3. #283
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 534
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 534
    Points : 199 228
    Points
    199 228
    Par défaut Les URL de Twitter redirigent vers x.com alors que Musk s'apprête à tuer le nom Twitter
    Les URL de Twitter redirigent vers x.com alors que Musk s'apprête à tuer le nom Twitter,
    des milliards de dollars en reconnaissance de marque (tweeter est un verbe) jetés à l'eau pour satisfaire l'ego d'un seul homme.

    Dans un tournant surprenant pour l’industrie des réseaux sociaux, les URL de Twitter redirigent désormais vers x.com, marquant une étape de plus vers l’élimination du nom Twitter, une marque évaluée à plusieurs milliards de dollars. Elon Musk, qui a acquis Twitter en octobre 2022 et l’a transformé en X Corp. en avril 2023, semble déterminé à effacer l’identité de Twitter plus d’un an après l’achat de l’entreprise.

    Fin juillet, Twitter, le célèbre réseau social fondé en 2006, a changé de nom et de logo, suite à l’annonce choc de son propriétaire Elon Musk. Le site web et l’application s’appellent désormais X, et arborent un simple “X” noir à la place du célèbre oiseau bleu qui symbolisait la plateforme depuis plus d’une décennie.

    Linda Yaccarino, nouvelle PDG de Twitter / X, a fait une annonce à ce sujet :

    C'est une chose exceptionnellement rare - dans la vie ou dans les affaires - que vous ayez une seconde chance de faire une autre grande impression. Twitter a fait une énorme impression et a changé notre façon de communiquer. Maintenant, X ira plus loin, transformant la place de la ville mondiale.

    X est l'état futur de l'interactivité illimitée - centrée sur l'audio, la vidéo, la messagerie, les paiements/banques - créant un marché mondial pour les idées, les biens, les services et les opportunités. Propulsé par l'IA, X nous connectera tous d'une manière que nous commençons à peine à imaginer.

    Pendant des années, les fans et les critiques ont poussé Twitter à rêver plus grand, à innover plus rapidement et à réaliser notre grand potentiel. X fera cela et plus encore. Nous avons déjà commencé à voir X prendre forme au cours des 8 derniers mois grâce à nos lancements rapides de fonctionnalités, mais nous ne faisons que commencer.

    Il n'y a absolument aucune limite à cette transformation. X sera la plate-forme qui pourra livrer, eh bien… tout. Elon Musk et moi sommes impatients de travailler avec nos équipes et chacun de nos partenaires pour apporter X au monde.
    Ce changement radical dans le nom et le logo fait partie d’un plan ambitieux de Musk, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars en octobre 2022, de transformer le réseau social en une « application tout-en-un » qui offrirait des services variés comme la messagerie, la vidéo, l’audio, les paiements et le commerce. Selon Musk, le choix du “X” vise à « incarner les imperfections en nous tous qui nous rendent uniques ».

    X.com est officiellement adopté

    Le réseau social anciennement connu sous le nom de Twitter a officiellement adopté X.com pour tous ses systèmes centraux, a annoncé Elon Musk. Cela signifie que si vous tapez twitter.com dans votre navigateur, vous serez redirigé vers le domaine préféré d'Elon Musk, ou plutôt vers celui qui devrait l'être. À l'heure où nous publions ces lignes, les résultats varient en fonction du navigateur choisi et du fait que l'utilisateur soit connecté ou non.

    Un message apparaît également en bas de la page de connexion de X : « Nous vous informons que nous changeons d'URL, mais vos paramètres de confidentialité et de protection des données restent inchangés ».

    La transition du domaine a été l'un des aspects les plus gênants de la démarche d'Elon Musk visant à donner une nouvelle image à l'entreprise. Bien que de nombreux aspects de X aient migré vers la nouvelle marque il y a longtemps - y compris son compte officiel, ses applications mobiles et ses abonnements « X Premium » (alias Blue) - les URL de la plateforme sont restées twitter.com depuis que Musk a officiellement initié le passage à X.

    Musk a une longue histoire avec l'URL x.com, puisqu'il a lancé une entreprise sous ce nom en 1999, qui a fini par fusionner avec ce qui allait devenir PayPal. Pour cette version moderne de l'entreprise, Musk envisage qu'elle devienne une « application pour tout » de type WeChat.

    Peut-être, mais une chose est sûre : ce n'est plus Twitter.

    La décision de renommer Twitter en X.com et de rediriger les URL vers ce nouveau domaine soulève plusieurs points critiques importants

    Premièrement, il y a la question de l’identité de marque. Twitter, en tant que plateforme, a construit une identité forte et reconnaissable à travers le monde. Le terme “tweeter” est devenu un verbe couramment utilisé, intégré dans le langage quotidien des gens pour décrire l’action de poster un message sur la plateforme. Abandonner cette marque verbale, c’est risquer de perdre une partie de l’identité culturelle qui s’est formée autour de Twitter.

    Nom : verbe.png
Affichages : 11320
Taille : 17,4 Ko

    Deuxièmement, il y a l’aspect financier. La marque Twitter est évaluée à plusieurs milliards de dollars. Certains analystes estiment que la valeur de la marque Twitter se situe entre 4 et 20 milliards de dollars, et que depuis l’acquisition par Musk, la marque aurait perdu environ un tiers de sa valeur. En redirigeant les URL vers X.com, il y a un risque de dilution de la valeur de la marque Twitter. Cela pourrait entraîner une confusion chez les utilisateurs et les annonceurs, potentiellement nuisible à la rentabilité à long terme de l’entreprise.

    Troisièmement, le changement pourrait avoir un impact sur la base d’utilisateurs. Les utilisateurs de Twitter ont développé une loyauté envers la marque et ce qu’elle représente. Un changement aussi radical pourrait aliéner une partie de cette base d’utilisateurs, surtout si le changement est perçu comme étant motivé par l’ego d’une seule personne plutôt que par l’intérêt des utilisateurs.

    Enfin, il y a la question de la vision stratégique. Si l’objectif est de transformer Twitter en une “super application” à la WeChat, cela nécessite une planification et une exécution minutieuses. Le succès de WeChat en Chine est dû en partie à l’écosystème unique du marché chinois, qui ne peut pas être facilement répliqué dans d’autres régions. Il est donc critique de se demander si la stratégie de Musk est adaptée au marché global et si elle répond aux besoins et aux attentes des utilisateurs actuels de Twitter.

    En résumé, bien que l’ambition de créer une plateforme intégrée soit louable, la manière dont ce changement de marque est géré est cruciale. Il est impératif de considérer l’impact sur l’identité de marque, la valeur financière, la base d’utilisateurs et la stratégie globale de l’entreprise pour éviter de potentielles conséquences négatives.

    Nom : twitter.png
Affichages : 2368
Taille : 144,3 Ko

    Des décisions controversées prises par Elon Musk

    Ce changement de nom pourrait être considéré comme une erreur grave, si celui qui en est à l’origine ne possédait pas l’entreprise. Twitter était devenu un nom familier dans le monde entier au cours des deux décennies de son existence, avec des expressions comme « Suivez-moi sur Twitter » et des noms d’utilisateur Twitter avec le symbole @ qui sont devenus omniprésents. Cependant, Musk a pris des décisions très controversées depuis qu’il a pris le contrôle et la direction de la société. Sa décision de tuer la marque Twitter et d’utiliser un nom beaucoup plus générique ‘X’ est l'une des plus récentes.

    D'ailleurs, ce rebranding a donné lieu à quelques problèmes. Nous pouvons par exemple rappeler qu'il a conduit au blocage du site en Indonésie en vertu des lois strictes du pays limitant la pornographie et les jeux d'argent. Le ministère de la Communication et de l'Informatique du pays d'Asie du Sud-Est a déclaré que le blocage concernait le domaine "X.com", qui avait auparavant été utilisé pour héberger du contenu qui violait les lois de la nation à majorité musulmane contre le contenu « négatif » à l'instar du contenu pour adultes, selon à Al Jazeera.

    Elon Musk a pris plusieurs décisions controversées depuis qu'il est à la tête de Twitter. En voici quelques-unes :

    Les employés :

    Peu de temps après sa prise de fonction, Twitter a licencié sans préavis 50% de ses employés, y compris les employés de l'équipe de confiance et de sécurité, selon l'ancien responsable de la sécurité et de l'intégrité de l'entreprise, Yoel Roth : « La réduction de nos ressources humaines d'hier a touché environ 15 % de notre organisation Trust & Safety (contre environ 50 % de licenciements à l'échelle de l'entreprise), notre personnel de modération de première ligne subissant le moins d'impact ».

    Nom : yoel.png
Affichages : 2353
Taille : 15,2 Ko

    Après avoir licencié près de 3 700 personnes, Twitter s'est adressé à des dizaines d'employés qui ont perdu leur emploi et leur a demandé de revenir.

    Certains de ceux à qui on demande de revenir ont été licenciés par erreur, selon des personnes familières avec les décisions. D'autres ont été licenciés avant que la direction ne se rende compte que leur travail et leur expérience pourraient être nécessaires pour créer les nouvelles fonctionnalités envisagées par Musk, ont-elles assuré.

    Le personnel restant a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine et les managers ont dormi au bureau le week-end. Des ingénieurs de Tesla, en qui Elon Musk a confiance, son venu dans les locaux de Twitter pour analyser le code de leurs confrères, même si leurs compétences acquises en travaillant sur Autopilot et d'autres logiciels et matériels Tesla ne chevauchent pas directement les langages et les systèmes utilisés pour construire et entretenir Twitter / X.

    Les comptes précédemment suspendus, rétablis au gré du nouveau patron

    Peu de temps après avoir pris le contrôle du réseau social, Elon Musk a déclaré qu'il ne rétablirait aucun compte suspendu définitivement tant que la société n'aurait pas mis en place et convoqué un conseil de modération de contenu avec « des points de vue très divers ». Après trois semaines à la tête de Twitter, Elon Musk n’avait toujours pas mis en place ce fameux conseil éthique. D'ailleurs, il prenait les décisions importantes lui-même, directement ou sous couverture.

    C'est dans ce contexte qu'il a lancé un sondage, disant à ses abonnés sur Twitter : « Réintégration de l'ancien président Trump », en leur proposant de répondre « oui » ou « non ». À la suite de ce sondage, le « Oui » l'a emporté par une mince marge de 52 % à 48 %. Par la suite, il a écrit « Vox Populi, Vox Dei » (littéralement « la voix du peuple est la voix de Dieu »). Quelques minutes après le message d'Elon Musk, le compte de Donald Trump était de nouveau visible.

    Nom : musk.png
Affichages : 2353
Taille : 14,2 Ko

    Sources : Elon Musk, dictionnaire Larousse

    Et vous ?

    Pensez-vous que la valeur de la marque Twitter peut être préservée sous un nouveau nom comme X.com ?
    Comment la transformation de Twitter en une ‘super application’ pourrait-elle affecter votre utilisation quotidienne de la plateforme ?
    Est-il judicieux de risquer la perte d’identité culturelle associée à Twitter pour poursuivre une vision stratégique incertaine ?
    Quelles sont les implications potentielles pour la liberté d’expression et la diversité des voix si une plateforme aussi influente change radicalement ?
    La décision de renommer Twitter reflète-t-elle les désirs de la communauté d’utilisateurs ou les ambitions personnelles d’Elon Musk ?
    Comment les entreprises devraient-elles équilibrer l’innovation avec la fidélité à leur marque et à leur base d’utilisateurs ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #284
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Architecte réseau
    Inscrit en
    Février 2024
    Messages
    38
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte réseau

    Informations forums :
    Inscription : Février 2024
    Messages : 38
    Points : 123
    Points
    123
    Par défaut
    Twitter/X n'est pas un épisode glorieux de l'histoire récente d'Internet. Je doute hélas que l'égo d'un seul homme ne suffise à nous en débarrasser.

  5. #285
    Membre actif
    Profil pro
    DSI
    Inscrit en
    Février 2010
    Messages
    84
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : DSI

    Informations forums :
    Inscription : Février 2010
    Messages : 84
    Points : 284
    Points
    284
    Par défaut

    X est l'état futur de l'interactivité illimitée - centrée sur l'audio, la vidéo, la messagerie, les paiements/banques - créant un marché mondial pour les idées, les biens, les services et les opportunités. Propulsé par l'IA, X nous connectera tous d'une manière que nous commençons à peine à imaginer.
    Je doute fort que les banques et établissements financiers feront confience à une personne aussi maussade.

  6. #286
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 026
    Points : 5 466
    Points
    5 466
    Par défaut
    De toute les décisions particulière qu'il prend, je trouve que celle ci est la plus incompréhensible. Changer de nom oui, pourquoi pas, mais une lettre, spécialement celle ci, c'est une catastrophe niveau moteur de recherche. A moins qu'il s'imagine déjà que tout internet passera par x...

  7. #287
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 511
    Points : 5 752
    Points
    5 752
    Par défaut
    Je ne dis pas qu'il n'a pas fait des trucs biens dans le passé, et Paypal et SpaceX sont quand mêmes des réussites, mais la décider tout seul du changement de domaine vers X sans avoir pris la peine de demander à un expert SEO son avis qui lui aurait clairement expliqué que c'est une idée totalement débile, on voie bien qu'il est passé en phase mégalomane et qu'il est devenu dangereux pour lui et les autres. On a vu la situation de son état mental dégradé encore il y a peu quand il a décidé de faire un caprice et de virer tout le staff de Supercharger, c'est n'importe quoi.

    Au stade ou il en est c'est du ressort d'un psychiatre
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 31/08/2023, 14h12
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 28/01/2022, 16h43
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 08/04/2019, 09h44
  4. Réponses: 95
    Dernier message: 28/11/2013, 11h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo