IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Sécurité Discussion :

Les restrictions relatives à l'accès aux sites pornographiques entraînent un boom des services VPN


Sujet :

Sécurité

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 036
    Points
    58 036
    Par défaut Les restrictions relatives à l'accès aux sites pornographiques entraînent un boom des services VPN
    La demande de VPN augmente de 967 % après le blocage des sites pour adultes dans l'Utah
    constate vpnMentor, une société de VPN

    Après que l'accès au site pour adultes Pornhub a été bloqué dans l'ensemble de l'Utah au début du mois de mai, une société de VPN a constaté une augmentation de 967 % de la demande de la part de résidents désespérés de l'État. La demande a explosé à partir de lundi 01er mai, lorsque Pornhub a bloqué toutes les adresses IP de l'Utah, deux jours avant l'entrée en vigueur, mercredi, de la loi sur les exigences relatives à l'âge de visualisation de la pornographie en ligne.

    La demande de services VPN en Utah est montée en flèche le lundi 1er mai et le mardi 2 mai 2023, car le site web pour adultes le plus visité aux États-Unis a interdit aux utilisateurs de l'État d'accéder à son site web. Le 1er mai 2023, Pornhub a bloqué toutes les adresses IP de l'Utah, deux jours avant l'entrée en vigueur, le mercredi 3 mai 2023, de la loi S.B. 287 sur les exigences relatives à l'âge de consultation de la pornographie en ligne. Cette loi oblige les fournisseurs commerciaux de matériel pornographique à mettre en œuvre des règles "raisonnables" de vérification de l'âge. Parmi les méthodes citées figurent la présentation de cartes d'identité numérisées sanctionnées par l'État et la vérification par un tiers.


    La loi S.B. 287 permet également aux parents et aux tuteurs légaux de réclamer des dommages et intérêts aux sites web pour adultes dont il est prouvé qu'ils ont rendu leur contenu accessible aux mineurs.

    En réaction, Pornhub a présenté aux utilisateurs de l'Utah un message vidéo enregistré à la place de leur contenu, en signe de protestation contre la nouvelle loi de l'État. La vidéo montrait un acteur adulte qui exprimait le point de vue du site web sur les inconvénients, en termes de protection de la vie privée, de l'obligation faite à chaque visiteur de présenter une carte d'identité.

    Augmentation de la demande de VPN en Utah

    Suite au géo-blocage des adresses IP de l'Utah, il y a eu une augmentation spectaculaire de la demande de services VPN dans l'état. L'équipe de recherche de vpnMentor a analysé les données de demande des utilisateurs de lundi 01er mai et mardi 02 mai et a trouvé une augmentation de 967% de la demande de VPN dans l'Utah.

    Le graphique ci-dessous juxtapose la demande de VPN pendant les deux premiers jours de mai par rapport à la demande quelques jours avant le blocage de l'IP du site pour adultes.

    Nom : Screenshot_2023-05-13 VPN Demand Surges Post Adult Site Block on Utah-Located Users.png
Affichages : 1882
Taille : 72,3 Ko

    Comparaison avec des croissances similaires de la demande de VPN liées à des restrictions

    Cette année, les États-Unis ont connu de nombreuses restrictions similaires de la consommation de contenus pour adultes en fonction de l'âge. Le 1er janvier, la Louisiane a adopté l'une des premières lois de ce type dans le pays.

    La loi H.B. 142 (aujourd'hui loi 440) exige que les sites web contenant au moins 33,33 % de matériel pornographique procèdent à une vérification de l'âge. Cette mesure a provoqué une augmentation de 200 % de la demande de VPN au cours de la première semaine de janvier.

    D'autres projets de loi sur les restrictions d'âge ont été promulgués dans le Mississippi (S.B. 2346) et l'Arkansas (S.B. 66). Une augmentation immédiate de 72 % de la demande de VPN a été observée dans le Mississippi lorsque la loi S.B. 2346 a été adoptée en avril. Son entrée en vigueur est prévue pour le 1er juillet.

    Contrairement à la hausse de la demande de VPN en Utah, qui est due à l'interdiction de Pornhub, la hausse en Louisiane et au Mississippi peut être directement liée à la signature de leurs lois respectives. De toute évidence, l'augmentation de la demande de VPN liée à l'adoption des projets de loi sur les restrictions d'âge n'est pas aussi importante que celle provoquée par l'interdiction de Pornhub.

    L'une des raisons possibles de cette disparité est l'accès continu au matériel pornographique par le biais de sources autres que les principaux sites web pour adultes, telles que les plateformes de médias sociaux.

    En outre, en Louisiane, Pornhub et d'autres sites pour adultes exploités par MindGeek (propriétaire de Pornhub) se sont conformés à la loi 440 de l'État. Les utilisateurs basés en Louisiane doivent vérifier leur âge au moyen d'une application mobile parrainée par l'État, appelée LA Wallet, qui stocke une réplique juridiquement contraignante des permis de conduire de la Louisiane.

    Dans l'Utah, un système similaire est opérationnel depuis 2021. Cependant, un porte-parole de Pornhub a précisé dans une interview que le programme n'est pas encore capable de traiter les vérifications d'âge en ligne parce qu'il a été conçu uniquement pour présenter des permis de conduire électroniques à l'aéroport international de Salt Lake City, dans les magasins d'alcool et dans les coopératives de crédit locales.

    Le Texas (S.B. 2021) et le Montana (S.B. 544) sont d'autres États où des projets de loi sur les restrictions d'âge n'ont pas encore été adoptés. Les hausses de la demande de VPN liées aux restrictions de contenu pornographique ne se limitent pas aux lois sur la vérification de l'âge. En novembre 2020, le gouvernement thaïlandais a annoncé une interdiction totale de Pornhub et de 190 autres sites pornographiques, provoquant un bond de 644% dans les recherches de VPN.

    Source : vpnMentor

    Et vous ?

    Que pensez-vous des résultats présentés dans cette enquête de vpnMentor ? Sont-ils pertinents, selon vous ?
    Cette réaction des internautes aux USA peut-elle laisser présager une réaction similaire en France en cas de blocages de sites X par la France pour essayer d'imposer les contrôles sur les âges ?
    Utilisez-vous un VPN ? Quel usage en faites-vous ?

    Voir aussi :

    68 % des personnes utilisent des VPN pour un usage personnel ou professionnel, dont 32 % sont dotés d'un diplôme de troisième cycle, et 28 % sont âgés de 45 à 60 ans, selon Security.Org

    Les VPN sont la nouvelle porte d'entrée du cyberpiratage, une simple exploitation permet aux pirates de lancer des attaques de ransomwares, de phishing et DDoS, d'après ZScaler

    Les VPN à dispositifs multiples ne sont pas aussi utiles que l'on pense : seuls 11 % des utilisateurs se servent de VPN sur cinq appareils distincts ou plus, selon une étude de Future

    Le besoin du VPN serait injustifié, et la technologie ferait beaucoup plus de mal que de bien, selon un média américain
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Fondateur
    Inscrit en
    Octobre 2002
    Messages
    445
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fondateur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2002
    Messages : 445
    Points : 503
    Points
    503
    Par défaut
    Cela confirme qu'il y a toujours des opportunités quelles que soient les situations lol
    Développeur Java / Android.
    The Truth About Bitcoin : https://www.the-truth-about-bitcoin.com/
    In Bitcoin We Trust : https://inbitcoinwetrust.substack.com
    Retrouvez mes Apps Android : https://play.google.com/store/apps/d...01024188312025
    Tout sur le Bitcoin, la Blockchain et les Altcoins : https://www.toutsurlebitcoin.fr
    Devenez une meilleure de vous-même jour après jour : https://www.jedeviensmeilleur.fr

  3. #3
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    550
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 550
    Points : 1 429
    Points
    1 429
    Par défaut
    Alors dans l'Utah t'as le droit de porter une arme à feu (dissimulée), mais t'as pas le droit de regarder du p**n.

    En même temps en France à 15 ans t'as le droit de faire du s*x, mais t'as pas le droit de le regarder sur un écran.
    Alors qui somme nous pour critiquer…

  4. #4
    Expert éminent
    Avatar de berceker united
    Profil pro
    SQL
    Inscrit en
    Février 2005
    Messages
    3 494
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : SQL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Février 2005
    Messages : 3 494
    Points : 6 062
    Points
    6 062
    Par défaut
    Entre regarder et faire il y a une différence.
    Mon avatar ? Ce n'est rien, c'est juste la tête que je fais lorsque je vois un code complètement frappa dingue !...

  5. #5
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 887
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 887
    Points : 36 957
    Points
    36 957
    Par défaut Les recherches de VPN explosent au Texas suite à la fermeture de l'accès à Pornhub dans l'État
    Les recherches de VPN explosent au Texas suite à la fermeture de l'accès à Pornhub,
    « la solution dans une démocratie libérale ne peut être la censure mais plutôt le dialogue »

    Après que Pornhub et d'autres sites pornographiques affiliés aient bloqué l'accès à internet au Texas pour protester contre la loi sur la vérification de l'âge, les recherches des utilisateurs texans sur les VPN ont quadruplé selon les données de Google. Les VPN, établissant des connexions chiffrées et masquant la localisation des utilisateurs, suscitent un nouvel intérêt alors que les Texans cherchent des moyens de contourner les restrictions. Aylo, société mère de Pornhub, explique avoir pris cette mesure pour se conformer à la loi, mais critique la législation comme inefficace et dangereuse. Les recherches les plus importantes sur les VPN se situent dans les zones métropolitaines de Dallas-Ft. Worth, Houston, Austin, Waco-Temple-Bryan et San Antonio. Aylo, appartenant à Ethical Capital Partners, se bat pour l'industrie et conteste la constitutionnalité de la loi. Les sites d'Aylo sont également bloqués ou restreints dans d'autres États américains ayant adopté des lois similaires.

    Pornhub et d'autres sites pour adultes affiliés ont bloqué l'accès aux utilisateurs du Texas, dans le cadre d'une bataille juridique avec le procureur général de l'État de l'étoile solitaire au sujet d'une loi sur la vérification de l'âge. Voici le graphique de Google Trends montrant l'intérêt relatif des recherches pour le terme "VPN" au cours des sept derniers jours au Texas :

    Nom : VPN Texas.jpg
Affichages : 7218
Taille : 25,3 Ko

    La semaine dernière, une cour d'appel fédérale a confirmé la validité d'une loi texane obligeant les sites pornographiques à mettre en place des mesures de vérification de l'âge afin de s'assurer que seuls les adultes de 18 ans et plus puissent y accéder, tout en annulant une partie de la loi obligeant les sites pornographiques à afficher des « avertissements sanitaires » concernant leur contenu. Cette décision fait suite à la décision d'un juge fédéral qui avait estimé que la loi texane violait le premier amendement de la Constitution américaine interdisant les restrictions à la liberté d'expression. Le bureau du procureur général du Texas a immédiatement fait appel de cette décision.

    Un nouveau message affiché jeudi sur Pornhub (et d'autres sites exploités par la société mère Aylo) à l'intention des utilisateurs ayant une adresse internet au Texas expliquait que l'accès était désactivé pour se conformer à la loi, comme l'a d'abord rapporté le Houston Chronicle. « Comme vous le savez peut-être, vos élus au Texas nous demandent de vérifier votre âge avant de vous permettre d'accéder à notre site web. Non seulement cette mesure empiète sur le droit des adultes à accéder à un discours protégé, mais elle échoue à l'examen minutieux en employant le moyen le moins efficace et pourtant le plus restrictif pour atteindre l'objectif déclaré du Texas de protéger prétendument les mineurs », peut-on lire en partie dans le message.

    Le message des sites Pornhub se poursuit ainsi : « Jusqu'à ce qu'une véritable solution soit proposée, nous avons pris la décision difficile de désactiver complètement l'accès à notre site web au Texas. Ce faisant, nous nous conformons à la loi, comme nous le faisons toujours, mais nous espérons que les gouvernements du monde entier mettront en œuvre des lois qui protègent réellement la sûreté et la sécurité des utilisateurs. »

    Selon le message, « Bien que la sécurité et la conformité soient au premier plan de notre mission, fournir une identification chaque fois que vous voulez visiter une plateforme pour adultes n'est pas une solution efficace pour protéger les utilisateurs en ligne, et en fait, mettra les mineurs et votre vie privée en danger. » Pornhub a qualifié la vérification de l'âge au Texas d' « inefficace, aléatoire et dangereuse » et a affirmé qu'elle ferait fuir les utilisateurs « des quelques sites web qui respectent la loi vers les milliers de sites web qui ne la respectent pas et dont les mesures de sécurité sont bien moindres. » Très peu de sites peuvent se comparer aux solides mesures de confiance et de sécurité que nous avons actuellement mises en place. Pour protéger les mineurs et la vie privée des utilisateurs, toute législation doit être appliquée à toutes les plateformes proposant des contenus pour adultes.

    La loi texane a été signée par le gouverneur républicain Greg Abbott en juin 2023. La loi, Texas H.B. 11811, devait entrer en vigueur le 1er septembre, mais elle a été suspendue après que le procès intenté par la Free Speech Coalition (un groupe qui comprend la société mère de Pornhub) a abouti à une injonction préliminaire suspendant son application. La loi s'applique aux éditeurs en ligne dont le contenu est constitué pour plus d'un tiers de « matériel sexuel préjudiciable aux mineurs » et les oblige à vérifier l'âge de tous les visiteurs à l'aide d'une pièce d'identité délivrée par le gouvernement ou de « données transactionnelles publiques ou privées ». « Ce n'est pas la fin. Nous continuerons à nous battre pour notre industrie et les artistes-interprètes qui gagnent légalement leur vie, et nous continuerons à faire appel à tous les recours judiciaires disponibles pour reconnaître que cette loi est inconstitutionnelle », Alex Kekesi, vice-président de la marque et de la communauté chez Aylo.

    Keksi a également déclaré dans le communiqué qu'Aylo « soutient publiquement la vérification de l'âge des utilisateurs depuis des années, mais nous pensons que toute loi à cet effet doit garantir que les mineurs n'accèdent pas à des contenus destinés aux adultes et préserver la sécurité et la vie privée des utilisateurs. Nous pensons que la véritable solution pour protéger les mineurs et les adultes est de vérifier l'âge des utilisateurs au point d'accès - les appareils des utilisateurs - et de refuser ou d'autoriser l'accès aux contenus et sites web limités par l'âge sur la base de cette vérification ».

    Pornhub et le réseau d'autres sites de la société sont également bloqués ou restreints dans au moins sept autres États américains - Arkansas, Louisiane, Mississippi, Montana, Caroline du Nord, Virginie et Utah - qui ont adopté des lois similaires. Aylo appartient à la société canadienne de capital-investissement Ethical Capital Partners, qui a racheté l'année dernière MindGeek, le prédécesseur de Pornhub, à des conditions financières non divulguées. ECP a déclaré qu'il s'attacherait à renforcer la confiance et la sécurité de l'entreprise et à en faire « le leader de l'internet dans la lutte contre les contenus illégaux en ligne ».

    Les problèmes de la régulation de la pornographie

    Un nouveau mouvement anti-pornographie s'est développé en réaction à la facilité d'accès à la pornographie sur Internet. Il comprend à la fois des conservateurs sociaux traditionnels, qui se plaignent encore que la pornographie nuit au ton moral de la société, corrompt les esprits immatures et pourrait conduire à des agressions sexuelles et autres violences contre les femmes, et des féministes qui se plaignent encore que certaines formes de pornographie favorisent la subordination des femmes. Ces deux groupes sont peut-être en train d'unir leurs forces derrière une nouvelle approche de santé publique qui se concentre sur les nouveaux préjudices présumés causés par la pornographie sur l'internet.

    Les critiques affirment que la pornographie en ligne affecte négativement les relations sexuelles entre les vrais couples et, dans certains cas, cause des dommages psychologiques, voire une dépendance. Il s'agit là d'affirmations sérieuses qui, bien que contestées, méritent d'être prises au sérieux. Tout comme certaines personnes qui boivent ou jouent en viennent à avoir un grave problème et à avoir besoin d'aide, il peut en être de même pour certaines personnes qui regardent de la pornographie sur Internet.

    Comme pour l'alcool et les jeux d'argent, nous devrons peut-être éduquer les utilisateurs potentiels sur les méfaits possibles de la pornographie en ligne et fournir une aide à ceux qui ont des difficultés à l'utiliser. Mais beaucoup, sinon la plupart, des membres du mouvement anti-pornographie préconisent également des interdictions légales plus strictes des matériels « obscènes », même lorsqu'ils sont regardés dans des maisons privées, et une plus grande application des lois existantes, ou les deux à la fois. La faculté de droit de l'Emory University tire trois leçons de l'histoire qui selon elle, démontrent que ces propositions ne sont pas fondées et ne devraient pas être adoptées.

    Premièrement, la pornographie « obscène » est difficile, voire impossible, à définir de manière satisfaisante selon les principes de base du premier amendement. Tout au plus peut-on la limiter de manière imprécise au concept mal défini de pornographie « hard core », ce qui pourrait concerner une partie du matériel en ligne critiqué, mais certainement pas la totalité. En particulier, la définition actuelle est loin d'atteindre le matériel qui corrompt prétendument le ton moral de la société, la santé des relations et de la vie familiale, et le statut des femmes.

    Deuxièmement, l'histoire de la prohibition montre qu'il est presque impossible d'utiliser la coercition légale pour priver de larges segments de la société de biens qu'ils désirent pour des raisons morales qu'ils ne partagent pas. La censure est une autre forme de prohibition, qui s'est avérée difficile à appliquer, même dans les pays autoritaires. La censure de l'Internet est particulièrement difficile à appliquer dans les pays libres, même si les technologies modernes permettent de plus en plus aux pays autoritaires de contrôler ce que leurs citoyens voient en ligne.

    Troisièmement, toute définition plus large de l'obscénité serait incompatible avec les principes de base du premier amendement et ne pourrait être limitée au matériel sexuellement explicite d'aucune manière fondée sur des principes. Elle pourrait facilement ouvrir la voie à une réduction radicale de la liberté d'expression dans tous les domaines. De plus, l'application d'une suppression aussi radicale de ce que même les adultes peuvent regarder dans l'intimité de leur foyer serait impossible si nous voulons rester un monde libre. La thèse de l'Emory University est simple. Même si la pornographie sur Internet a tous les effets néfastes que ses détracteurs affirment, le remède approprié dans une démocratie libérale ne peut être la censure. Le remède à ce discours est plus de discours, pas une répression légale.

    Le VPN comme solution à la censure du porno : Certificat anonyme, sites pornographiques bloqués

    La question de la limitation de l'accès aux sites pornographiques pour les personnes n'ayant pas atteint l'âge de la majorité légale revient dans les médias. C'est une question vieille comme le web qui revient chaque année sous un angle différent. En 2020, le Parlement français a même voté une loi (article 227-24 du code pénal) obligeant les sites pornographiques à utiliser un filtrage par âge plus efficace qu'un simple formulaire web. Le problème est qu'il n'existe actuellement aucune solution fiable et préservant la vie privée pour y parvenir (sans même dire que ces sites souhaitent limiter les frictions pour leurs utilisateurs).

    Nom : 227-74.jpg
Affichages : 1801
Taille : 94,8 Ko

    Mais cette fois, le gouvernement français a annoncé une mise en œuvre technique sous la forme d'un certificat anonyme que les internautes devront fournir aux sites pornographiques pour y accéder. Même si le même débat a eu lieu dans d'autres pays (comme ces jours-ci au États-Unis avec Pornhub), la France serait, sauf erreur de notre part, le premier pays au monde à envisager d'utiliser une telle solution.

    « L'utilisateur d'un site pornographique, lorsqu'il voudra y accéder, devra certifier qu'il est majeur en cliquant sur un certificat numérique, explique Jean-Noël Barrot alors ministre en charge des technologies. Cela fonctionnera un peu comme le contrôle effectué par votre banque lorsque vous faites des achats en ligne, sauf que ce certificat sera anonyme. » Il s'agit donc d'un certificat de majorité anonyme, délivré par un tiers de confiance, comme l'État ou des plateformes tierces (comme les opérateurs télécoms) et permettant l'accès à ces sites (à condition que les sites pornographiques mettent en place un tel filtrage).

    Mais cette solution devra également tenir compte de considérations sociales importantes : si ces certificats ne sont utilisés que pour accéder à des sites web pornographiques, de nombreuses personnes chercheront-elles à contourner cette solution plutôt que de l'utiliser, de peur d'être identifiées comme des consommateurs de pornographie ? Des tiers utiliseront-ils ces informations pour établir le profil de leurs utilisateurs ?

    Cette censure peut être contournée à l'aide de VPN, et de plus en plus de gens connaissent les services VPN depuis les campagnes publicitaires massives menées par certains fournisseurs commerciaux au cours des dernières années (souvent avec des arguments douteux). Après le blocage de l'accès au site pour adultes Pornhub dans tout l'Utah l'année dernière, vpnMentor, une entreprise de services VPN, a observé une augmentation de 967 % de la demande de la part des résidents désespérés de l'État. Cette demande a atteint son pic en mai, lorsque Pornhub a bloqué toutes les adresses IP de l'Utah, juste deux jours avant que la loi sur les exigences d'âge pour la consultation de la pornographie en ligne ne soit mise en vigueur. Cette loi impose aux fournisseurs commerciaux de contenu pornographique de mettre en place des mesures de vérification de l'âge jugées « raisonnables ».

    Qu'est-ce qu'un service VPN ?

    Un VPN, qui signifie réseau privé virtuel, établit une connexion numérique entre votre ordinateur et un serveur distant appartenant à un fournisseur de VPN, créant ainsi un tunnel point à point qui chiffre les données personnelles, masque l'adresse IP et permet de contourner les blocages de sites web et les pare-feux sur l'internet.

    Par définition, une connexion VPN est virtuelle :

    • Virtuelle : car aucun câble physique n'est impliqué dans le processus de connexion ;
    • Privée : car, grâce à cette connexion, personne d'autre ne peut voir vos données ou votre activité de navigation ;
    • En réseau : parce que plusieurs appareils - votre ordinateur et le serveur VPN - travaillent ensemble pour maintenir un lien établi.

    Certaines zones géographiques peuvent ne pas avoir accès à certains sites ou services en raison de restrictions gouvernementales, de la censure ou de la surveillance. La dissimulation de la localisation permet à ces utilisateurs de contourner les pare-feu, de consulter les sites web bloqués et de se déplacer librement en ligne.
    Dans la situation de Pornhub et de l’administration du Texas, il y a plusieurs aspects à considérer.

    Premièrement, la réaction des utilisateurs texans démontre à quel point les VPN sont devenus des outils essentiels pour contourner les restrictions en ligne. Cela souligne l'importance croissante de la protection de la vie privée en ligne et de la liberté d'accès à l'information, surtout dans un contexte où des plateformes majeures comme Pornhub sont bloquées pour des raisons légales.

    Deuxièmement, la décision de Pornhub et d'Aylo de bloquer l'accès au Texas pour protester contre la loi sur la vérification de l'âge est une stratégie audacieuse qui met en lumière les tensions entre les entreprises et les régulateurs. Cependant, cela soulève également des questions sur le rôle des entreprises dans le processus législatif et la façon dont elles peuvent influencer les politiques publiques en utilisant leur pouvoir économique.


    Troisièmement, la critique d'Aylo envers la loi texane souligne les préoccupations concernant les méthodes de vérification de l'âge en ligne et leurs implications pour la vie privée des utilisateurs. Bien que la protection des mineurs contre l'accès à des contenus inappropriés soit une préoccupation légitime, les approches telles que celle adoptée par le Texas peuvent être controversées en raison de leur impact sur la confidentialité et la liberté d'expression en ligne.

    Cette situation met en lumière les défis complexes auxquels sont confrontées les entreprises, les régulateurs et les utilisateurs dans un environnement en ligne en constante évolution, et souligne l'importance d'un dialogue ouvert et d'une réflexion critique sur les politiques qui façonnent notre utilisation d'Internet.

    Sources : Google Trends, Emory Law, LegiFrance

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Emory Law soutient que dans une démocratie libérale, la censure ne peut être considérée comme la solution appropriée. Êtes-vous d'accord avec cet avis ?

    Pensez-vous que la solution au problème de la régulation de la pornographie est plus de dialogue ?

    Voir aussi :

    La demande de VPN augmente de 967 % après le blocage des sites pour adultes dans l'Utah, constate vpnMentor, une société de VPN

    Protection des enfants des sites pornographiques : l'Irlande envisage une validation d'âge rigoureuse sur Internet et propose un code de sécurité en ligne
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 090
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 090
    Points : 2 935
    Points
    2 935
    Par défaut
    Les états qui appliquent la restriction d'âge sont coincés

    Cela dit c'était prévisible... Mais le problème, c'est que de nombreux politiciens en mal de populisme (dans le mauvais sens du terme) s'en foutes. Par contre là où c'est grave, se sont les associations de protection de l'enfance qui défendent se genre de solution inefficace et anti-vie privée. Elle ne semblent pas connaître les fondements du fonctionnement du web, mais militent pour légiférer dessus.

    D'autre part, le "sous 18 ans c'est grave, au dessus plus de problèmes" est totalement stupide, c'est absurde de penser que si l'on a 17 ans c'est aussi grave de regarder du porno qu'a 7 ans.
    Rien que quelqu'un né prématuré sera majeur avec un voir plusieurs mois d'avance ; pourtant ça ne pose de problème à personne.

    Par contre je ne suis pas contre une prévention (la censure ne marche pas et ne marchera jamais) vis à vis du porno "hardcore", qui n'a plus rien d'érotique. Comme le souligne l'article, c'est difficile d'établir un statut précis, mais c'est possible de faire grossièrement une échelle.

    Citation Envoyé par mith06 Voir le message
    Alors dans l'Utah t'as le droit de porter une arme à feu (dissimulée), mais t'as pas le droit de regarder du p**n.

    En même temps en France à 15 ans t'as le droit de faire du s*x, mais t'as pas le droit de le regarder sur un écran.
    Alors qui somme nous pour critiquer…
    Concernant l'Utah, c'est la stupidité habituel de la mentalité "sudiste" américaine. Le sexe est vu comme plus grave de la violence, même s'il fait presque zéro mort (contrairement à la violence... ).
    Concernant la France, c'est le même genre d'absurdité que l'on retrouve dans presque tout les pays occidentaux, malheureusement.

  7. #7
    Membre émérite Avatar de SofEvans
    Homme Profil pro
    Développeur C
    Inscrit en
    Mars 2009
    Messages
    1 076
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2009
    Messages : 1 076
    Points : 2 329
    Points
    2 329
    Par défaut
    Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
    D'autre part, le "sous 18 ans c'est grave, au dessus plus de problèmes" est totalement stupide, c'est absurde de penser que si l'on a 17 ans c'est aussi grave de regarder du porno qu'a 7 ans.
    Rien que quelqu'un né prématuré sera majeur avec un voir plusieurs mois d'avance ; pourtant ça ne pose de problème à personne.
    Ce n'est pas une question de "grave" ou pas, c'est une question qu'un enfant, c'est impressionnable et malléable : tu peux lui faire croire beaucoup de chose fausse.
    Le porno, c'est juste du cinéma, aucune fille n'est ravie quand le livreur de pizza met sa bite dans le carton, aucune n'est réellement coincée dans la machine à laver ...

    Donc pour éviter d'avoir des gens qui pensent que le porno c'est comme la vrai vie, et bien on interdit le porno aux enfants.
    Et comme il faut bien déterminer un seuil, ben on a pris l'age où l'on considère qu'un être humain est un adulte avec la lumière à peu près à tout les étages : 18 ans (en France)

  8. #8
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 282
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 282
    Points : 4 149
    Points
    4 149
    Par défaut
    Dès qu'un enfant commence à aller sur internet, il faut le sensibiliser sur ce qu'il va rencontrer.
    Il ira probablement sur du porno de son plein gré ou non (en fonction de l'age). Donc il y a des choses à expliquer.
    Il faut aussi mettre en garde sur les réseaux sociaux avec les risques de prédateurs, ne pas télécharger n'importe quoi, ...

    Pour moi, le bloqueur de pub est indispensable car ça réduit les risques, un contrôle parental aussi quand ils sont petits.

  9. #9
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 090
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 090
    Points : 2 935
    Points
    2 935
    Par défaut
    Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
    Ce n'est pas une question de "grave" ou pas, c'est une question qu'un enfant, c'est impressionnable et malléable : tu peux lui faire croire beaucoup de chose fausse.
    Le porno, c'est juste du cinéma, aucune fille n'est ravie quand le livreur de pizza met sa bite dans le carton, aucune n'est réellement coincée dans la machine à laver ...

    Donc pour éviter d'avoir des gens qui pensent que le porno c'est comme la vrai vie, et bien on interdit le porno aux enfants.
    Et comme il faut bien déterminer un seuil, ben on a pris l'age où l'on considère qu'un être humain est un adulte avec la lumière à peu près à tout les étages : 18 ans (en France)
    Sauf que tout cela ne change absolument rien à l'absurdité de considérer qu'un jour c'est illégal, le lendemain c'est légal. Là on est dans Ubu Roi. Déterminer un seuil ne sécurise absolument rien. Personne n'a la même maturité au même moment (perso, il a suffit qu'on me dise une fois que ça ne représentai pas la réalité pour que le le comprenne ). Comme certains jeunes sont mature plus tôt que d'autres, interdire à tous le monde s'apparente à une punition collective, dans le même genre que les fenêtres anti-suicide ou les construction de type "panoptique" dans les bâtiments publics. Ou encore les bancs anti-SDF qui font c**** tout le monde.
    Après, cela va de soit que le porno est inapproprié pour un enfant, puisque par définition, un enfant n'a pas encore de sexualité. Mais on ne sort pas de l'enfance à la veille de son 18ème anniversaire, 23h59h59s. Biologiquement c'est plus tôt.

    Ensuite, la loi ne dit pas que c'est interdit à partir du moment où ça ne représente pas la réalité. La législation sera identique pour tout les cas, y compris si le film représente parfaitement, ou presque, la réalité (je sais ce n'est pas le cas le plus fréquent, mais théoriquement rien ne l'empêche. D'ailleurs en France, comme le pays n'est pas trop puritain, il est possible à partir de 15 ans de faire des films de soi à caractère sexuel (seul la diffusion est interdite). Du coup, que se passe-il si la personne veut regarder sa propre vidéo ?

    Pour revenir au porno, je pense qu'il est le symptôme, plus que la cause, d'un problème sociétal. Il est une manière de profiter de la misère sexuel encore très présente dans nos sociétés, pour l'exploiter. Si la société était plus équilibré sur ce plan, il y aurai moins de consommation de porno, moins de films hardcore et/ou totalement irréaliste, et surtout moins d'addiction. D'autant plus qu'il entretien un cercle vicieux, plus ou moins volontairement. Le meilleurs moyen pour les sudistes américains de réaliser ce qu'il veulent est d'appliquer une politique... Qu'ils ne veulent surtout pas appliquer

  10. #10
    Membre émérite Avatar de SofEvans
    Homme Profil pro
    Développeur C
    Inscrit en
    Mars 2009
    Messages
    1 076
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2009
    Messages : 1 076
    Points : 2 329
    Points
    2 329
    Par défaut
    @OrthodoxWindows

    Sauf que tout cela ne change absolument rien à l'absurdité de considérer qu'un jour c'est illégal, le lendemain c'est légal. [...] Déterminer un seuil ne sécurise absolument rien. Personne n'a la même maturité au même moment [...] Comme certains jeunes sont mature plus tôt que d'autres, interdire à tous le monde s'apparente à une punition collective [...]
    Après, cela va de soit que le porno est inapproprié pour un enfant, puisque par définition, un enfant n'a pas encore de sexualité. Mais on ne sort pas de l'enfance à la veille de son 18ème anniversaire, 23h59h59s. Biologiquement c'est plus tôt.
    J'ai l'impression que tu es un peu déconnecté de la réalité.

    Comment proposes-tu de gérer à peu près 16 millions de mineurs ?
    On leur propose de passer un test de maturité pour leur donner un passe-droit pour regarder du porno ?
    Et pour le droit de voter ? Pourquoi ne pas faire en sorte que les mineurs mature puisse voter ?
    Et la vente d'alcool ? Les jeux d'argent ? Et tout le reste ?

    Quand quelque chose peut mettre en danger la santé physique et/ou mental d'un enfant, ça me parait pas incohérent de mettre en place une sorte de protection.
    Et malheureusement, on peut pas faire du cas par cas, donc il faut trancher en essayant d'être le moins injuste.

    Ceci étant dit, il existe des mécanismes d'exceptions, notamment par l'émancipation, mais c'est particulier et ne donne pas les mêmes droits qu'un majeur (toujours pas possible de voter par exemple).

    Après qu'on soit bien clair : je ne suis pas en train de dire que le système est parfait et que c'est une évidence que 18 ans c'est la bonne valeur pour déterminer si quelqu'un est un adulte responsable ou un mineur irresponsable.
    Si on regarde les autres pays aujourd'hui ou dans le passé, les âges où l'on est considéré comme un adulte ne sont pas les mêmes (il y en a qui font même la distinctions sur fille/garçon ...).

  11. #11
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    599
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 599
    Points : 10 905
    Points
    10 905
    Par défaut Les restrictions relatives à l'accès aux sites pornographiques entraînent un boom des services VPN
    Les restrictions relatives à l'accès aux sites Web pornographiques favorisent un boom des services VPN
    les utilisateurs de ces sites dénoncent les lois sur la vérification de l'âge

    L'adoption de réglementations visant à empêcher l'accès des mineurs aux contenus pour adultes en ligne à travers la vérification de l'âge a des répercussions inattendues sur le marché des applications VPN. De nombreux rapports signalent que la demande pour les services VPN connaît une hausse sans précédent aux États-Unis comme en Europe. L'un de ces rapports indique que la demande de services VPN a bondi de 275 % le 15 mars, le jour même où Pornhub a bloqué l'accès au Texas. La demande aurait augmenté de 210 % le lendemain de l'entrée en vigueur d'une loi similaire en Louisiane l'année dernière. La France n'est pas étrangère à ces tendances.

    La restriction de l'accès aux sites pornographiques favorise la demande de VPN

    Le fonctionnement des sites Web pornographiques a été fortement troublé ces dernières années dans différentes régions du monde. Interdits aux mineurs, ces plateformes sont désormais tenues de vérifier rigoureusement l'âge d'un visiteur avant de lui accorder l'accès. Des réglementations de ce type ont été adoptées par plus d'une douzaine d'États des États-Unis, dont le Texas, l'Utah et la Louisiane, et de nombreux pays européens comme le Royaume-Uni et la France. L'objectif déclaré de ces législations est de s'assurer que les enfants et les adolescents n'accèdent pas à du "matériel sexuel préjudiciable aux mineurs" en ligne.


    Bien que ces réglementations visent à interdire aux mineurs d'accéder à des contenus pour adultes, des groupes de défense comme l'Electronic Frontier Foundation ( EFF) et R Street s'opposent depuis longtemps aux contrôles de l'âge sur les sites parce qu'ils peuvent menacer la sécurité des données et l'anonymat ou conduire à certains abus. Pornhub et d'autres fournisseurs de vidéos pour adultes en ligne s'opposent également à ces législations. De leur côté, les utilisateurs des sites pornographiques se sont massivement tournés vers les services VPN dans le but d'échapper aux nouvelles règles et de conserver leur anonymat.

    Selon les données du site Top10 VPN, la demande pour les applications VPN a bondi de 275 % le 15 mars, le jour même où Pornhub a coupé l'accès au Texas. Le site indique que la demande de VPN a également augmenté de 210 % le lendemain de l'entrée en vigueur d'une loi similaire en Louisiane l'année dernière. ExpressVPN, un autre fournisseur de VPN, rapporte qu'il avait constaté une augmentation du trafic sur son site le jour où les réglementations sur la pornographie et la vérification de l'âge en ligne sont entrées en vigueur dans certains États américains. Cette demande a augmenté d'environ 967 % dans l'Utah.

    Simon Migliano, responsable de la recherche chez Top10 VPN, a déclaré : « partout où les législateurs américains ont imposé la vérification de l'âge des utilisateurs qui essayent d'accéder à des contenus pour adultes en ligne au cours des 12 derniers mois, il y a eu une tendance claire dans l'augmentation correspondante de la demande de VPN ». Dans le cas le plus extrême, il affirme que Top10 VPN a vu la demande pour son VPN augmenter de 847 % le jour où les nouvelles lois de l'État sont entrées en vigueur. Les utilisateurs considèrent que ces lois enfreignent leur droit à accéder à des informations de manière anonyme.

    Le marché des services VPN également est en expansion en France avec une croissance des téléchargements plutôt soutenue. Le nombre de téléchargements de VPN en 2022 est presque 3 fois supérieur au nombre de téléchargements en 2020. Certains sites estiment la taille du marché des services VPN en France à 1 125 milliards de dollars en 2022. Selon une étude OpinionWay, les Français sont les troisièmes plus gros consommateurs au monde de contenus à caractère pornographique en ligne. Par ailleurs, l'étude de OpinionWay rapporte également qu'environ 62 % des mineurs de moins de 15 ans y ont déjà été exposés.

    Les experts alertent sur les abus potentiels des lois sur la vérification de l'âge

    En effet, pour déterminer si les enfants et les adolescents accèdent réellement à ces sites, les plateformes n'ont d'autre choix que de vérifier l'âge de tous les utilisateurs accédant à leurs sites, qu'ils soient mineurs ou non. Les amateurs de pornographie adulte, qui pouvaient auparavant accéder à ces sites dans un relatif anonymat, peuvent désormais craindre de voir leur nom et leur photo d'identité à portée de main de leur dernière recherche sur Pornhub. Il est également possible que certains législateurs d'extrême droite et conservateurs sur le plan religieux interprètent les lois plus largement, ce qui aboutirait à des abus.

    Ces législateurs pourraient décider d'y inclure le contenu des créateurs LGBTQ+ ou d'autres personnes appartenant à des groupes marginalisés qui comptent sur Internet pour avoir un sentiment d'appartenance à une communauté. Dans ce cas, les mineurs et adolescents issus de structures familiales abusives ou difficiles pourraient se retrouver exclus des structures de soutien en ligne. Dans certains États comme la Floride, les législateurs ont introduit des lois qui visent à limiter ou à interdire aux utilisateurs mineurs l'accès aux services de médias sociaux sous prétexte qu'ils causent des dommages sur le plan psychologique.

    Aux États-Unis, sept États ont adopté une forme ou une autre de législation reposant sur la vérification de l'âge pour empêcher les mineurs d'accéder à du matériel pornographique. Les rapports sur ses projets de loi indiquent que presque tous sont des copies conformes d'une loi pionnière de la Louisiane, qui a été adoptée en 2022 et est entrée en vigueur au début de l'année dernière. La législation votée par la Louisiane a inspiré au moins 17 initiatives similaires, dont une poignée est en passe de devenir des lois. Au Texas, les contrevenants à la loi sont passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 10 000 dollars par jour.

    En réponse à la réglementation stricte votée par le Texas, certains sites offrant du contenu pour adultes, dont Pornhub, ont choisi de bloquer les adresses IP provenant de l'État. Pornhub qualifie la loi sur la vérification de l'âge de "dangereuse". Dans un billet de blogue, Pornhub affirme : « étant donné que les logiciels de vérification de l'âge exigent des utilisateurs qu'ils fournissent des informations extrêmement sensibles, ils ouvrent la porte au risque de violation des données. Que vos intentions soient bonnes ou non, les gouvernements ont toujours eu du mal à sécuriser ces données ». Ce point de vue est largement partagé.

    Pornhub n'a pas toujours adopté cette approche. La Louisiane a été le premier État à instaurer l'une de ces lois au début de l'année 2023. Dans un premier temps, Pornhub s'est conformé à la vérification de l'âge via l'application LA Wallet gérée par l'État, qui se connecte à la carte d'identité d'un résident de Louisiane. En d'autres termes, vous étiez légalement tenu de vérifier votre carte d'identité gouvernementale pour pouvoir regarder des vidéos pornographiques. Lorsque ces lois ont été étendues à d'autres États, Pornhub et les autres sites du groupe Aylo ont adopté une approche différente.

    La mise en œuvre de la vérification de l'âge rencontre des difficultés en France

    Dès 2018, Marlène Schiappa, alors secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, annonçait l'objectif de la France de rendre les contenus pornographiques inaccessibles aux enfants. Lors d'une déclaration sur Franceinfo, Schiappa annonçait son intention d'obliger les fournisseurs de contenus pornographiques à mettre en place des filtres pour empêcher l'accès aux enfants, ou du moins pour le rendre plus difficile. De plus, Schiappa affirmait que des mesures rigoureuses seraient prises en collaboration avec d'autres ministres concernés, tels que Jean-Michel Blanquer, Mounir Mahjoubi et Agnès Buzyn.

    Ainsi, depuis juillet 2020, les sites pornographiques ne peuvent plus - du moins en théorie - se contenter d'une déclaration en un clic et doivent vérifier l'âge de leurs visiteurs. Selon les rapports, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) travaille sur le déploiement d'une stratégie de vérification de l'âge pour prévenir l'accès des mineurs aux sites pour adultes. Lors d'une interview accordée au Figaro, la présidente de l'organisation, Marie-Laure Denis, a évoqué différents dispositifs possibles pour vérifier l'âge des visiteurs, y compris un contrôle via la carte bancaire, que les sites concernés refusent souvent.

    Elle n'exclut pas non plus l'utilisation d'un système d'analyse faciale. Mais malgré les solutions en phase d'expérimentation, aucun outil de vérification de l'âge n'est aujourd'hui adopté. L'année dernière, certains partisans de la loi sur la vérification de l'âge ont appelé le tribunal de Paris à bloquer l'accès aux sites pornographiques. Cela dit, le cabinet de Jean-Noël Barrot, alors ministre délégué au Numérique, a appelé les entreprises privées à se saisir du sujet et à proposer des solutions. Cet appel semble avoir été entendu puisque trois solutions de vérification de l'âge ont été proposées par trois entreprises du secteur privé.

    Ces trois solutions sont : Docaposte, IN Groupe (en association avec Orange) et GreenBadg. Pour chacune de ces propositions, l'utilisateur s'appuiera sur une application mobile pour attester de son âge. Avec GreenBadg, lancée en 2022 par Jacky Lamraoui, il s'agit de réunir divers abonnements ou titres de transport. Après avoir téléchargé l'application, l'utilisateur fait la demande d'un "GreenBadg" en fournissant une pièce d’identité, vérifiée par AriadNext. Quant aux données, elles sont hébergées en France sur les serveurs de Clever Cloud. Une fois la pièce d’identité validée, un GreenBadg est délivré à l’usager pour trois ans.

    En pratique, GreenBadg demande au visiteur d'un site pornographique de scanner un code QR depuis l'application en question. Cette dernière fait alors le lien avec la date de naissance affichée sur la carte d'identité enregistrée auparavant. La validation d'accès est ainsi transmise instantanément au site visité, qui déverrouille son contenu. Cependant, certains participants aux tests affirment que ces solutions sont loin d'être satisfaisantes.

    « Les tests montrent qu'il y a encore beaucoup de chemin pour que ces solutions soient efficaces et adoptées par le grand public, avec une expérience utilisateur qui soit satisfaisante », a déclaré au journal Monde le président du groupe Dorcel, Grégory Dorcel.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'augmentation de la demande des services VPN ?
    Que pensez-vous des lois sur la vérification de l'âge sur les sites de contenus pour adultes ?
    La vérification de l'âge est-elle compatible avec les valeurs d'Internet ? Protège-t-elle réellement les enfants ?
    Que pensez-vous des outils pour la vérification de l'âge comme GreenBadg ? Sont-ils sécurisés ? Sont-ils prometteurs ?

    Voir aussi

    La France s'apprête à bloquer l'accès des mineurs aux sites pornographiques à partir de septembre 2023, en utilisant un mécanisme de certification numérique visant à contrôler l'âge

    La vérification d'âge est-elle compatible avec les valeurs d'Internet ? Qu'en pensez-vous comme approche pour protéger les enfants des sites pornographiques ? Atteinte aux libertés en gestation ?

    Protection des enfants des sites pornographiques : l'Irlande envisage une validation d'âge rigoureuse sur Internet et propose un code de sécurité en ligne

  12. #12
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Architecte réseau
    Inscrit en
    Février 2024
    Messages
    39
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte réseau

    Informations forums :
    Inscription : Février 2024
    Messages : 39
    Points : 130
    Points
    130
    Par défaut
    Faut quand-même faire gaffe aux promesses d'anonymat des VPN. Les plus populaires dépendent de juridictions n'ayant aucune loi contraignante sur la protection des données

    Sans compter que les promesses de nolog sont du vent, parce qu'elles sont contraires au patriot act et à la LCEN d'une part, parce que les prestataires derrière les datacenters où sont hébergés les points d'accès sont obligés de conserver certaines données pour empêcher que leurs clients abusent du service d'autre-part.

  13. #13
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2006
    Messages
    1 354
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 48
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2006
    Messages : 1 354
    Points : 1 419
    Points
    1 419
    Par défaut
    on va revenir au video club si ca continue 😂

Discussions similaires

  1. Réponses: 18
    Dernier message: 27/04/2023, 13h54
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 26/03/2022, 17h41
  3. Demande d'augmentation de la capacité de stockage des pièce jointes
    Par nicolas.1.vives dans le forum Mode d'emploi & aide aux nouveaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/11/2010, 15h44
  4. Demande osée d'augmentation ?
    Par goute dans le forum Emploi
    Réponses: 16
    Dernier message: 20/05/2010, 15h47
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 10/09/2006, 13h23

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo