Google revient sur sa décision de limiter à 5 millions le nombre de fichiers pouvant être stockés dans Drive
après le tollé suscité par ce changement inattendu

Mise à jour

Google est finalement sorti du silence ce mardi après la protestation générale contre le plafonnement du nombre de fichiers pouvant être créés et stockés dans Drive. Bien que Google ait déclaré que seul un petit nombre d'utilisateurs de Drive a été affecté par cette limite, l'entreprise est vivement critiquée sur la façon dont elle a introduit ce changement et son manque de communication à cet égard. L'entreprise annonce aujourd'hui qu'elle supprime cette limite et prend l'engagement d'informer désormais à l'avance les utilisateurs lorsqu'elle prévoit des modifications.

« Nous avons récemment déployé une mise à jour du système concernant les limites des éléments de Drive afin de préserver la stabilité et d'optimiser les performances. Bien que cette mesure n'ait eu d'incidence que sur un petit nombre de personnes, nous revenons sur cette modification afin d'explorer d'autres solutions pour garantir une expérience optimale à tous les utilisateurs. Si nous devons apporter des modifications, nous les communiquerons aux utilisateurs à l'avance », a déclaré Google dans une série de tweets aujourd'hui.


Google a discrètement plafonné nombre de fichiers que vous pouvez créer et stocker dans Drive, son service de stockage dans le cloud. Désormais, les utilisateurs ne pourront stocker qu'un nombre maximal de 5*millions de fichiers et ce plafond est le même pour les utilisateurs professionnels et les utilisateurs profitant de l'offre gratuite. Si la taille moyenne de vos fichiers est inférieure à 400 Ko pour un forfait de 2 To, vous atteindrez cette limite avant de manquer d'espace. Ce changement aurait été mis en place depuis au moins février, mais l'entreprise n'a fait aucune communication pour l'expliquer, laissant ainsi les utilisateurs le découvrir à la dure.

Google Drive est l'un des services de stockage en cloud les plus utilisés au monde. Il offre jusqu'à 15 Go d'espace de stockage gratuit à tous les titulaires d'un compte Google. Bien que cela soit suffisant pour un grand nombre d'utilisateurs, certains choisissent de payer pour des plans de stockage plus importants (parmi une poignée d'avantages supplémentaires) par l'intermédiaire de Google One, à partir de 2 dollars par mois. Par conséquent, lorsque les clients paient pour un espace de stockage supplémentaire, ils savent qu'ils peuvent stocker autant de fichiers qu'ils le souhaitent, tant qu'ils n'atteignent pas leur plafond en matière d'espace de stockage.

Cependant, Google a silencieusement activé une restriction arbitraire à partir de février de cette année. Google Drive ne permet plus désormais aux utilisateurs, qu'ils aient souscrit à un plan d'abonnement ou pas, de créer au-delà de 5 millions de fichiers. Cela peut sembler beaucoup de fichiers, mais l'utilisateur de Reddit u/ra13 a fait l'expérience du dépassement de cette limite nouvellement imposée. Il affirme que plusieurs utilisateurs de Drive ont commencé à voir un message d'erreur à partir du 14 février, indiquant "Upload Failed", lorsqu'ils essayaient d'ouvrir un nouveau dossier ou d'effectuer n'importe quelle autre action liée à la création sur Drive.

Nom : erzds.png
Affichages : 4646
Taille : 39,7 Ko

« Veuillez supprimer 2 millions de fichiers pour continuer à utiliser votre compte Google Drive ». C'est le message qu'a le membre de Reddit u/ra13 et plusieurs autres utilisateurs de Drive. Le problème a également été largement signalé sur le Google Issue Tracker, les utilisateurs de Drive demandant une résolution rapide depuis au moins le mois de février. Toutefois, il semble qu'il n'y ait rien à résoudre, puisque des représentants de Google auraient indiqué à quelques utilisateurs qu'une limite de création de 5 millions de fichiers est en place, qu'ils se trouvent dans la corbeille de Google Drive depuis 30 jours ou dans le "stockage actif", pour ainsi dire.

Plus récemment, les utilisateurs de Drive qui ont dépassé cette limite verraient apparaître le message d'erreur suivant : « ce compte a dépassé la limite de création de 5 millions d'objets. Pour créer plus d'éléments, déplacez les éléments vers la corbeille et supprimez-les définitivement ». En gros, Google a mis en place cette limite de fichiers depuis au moins deux mois (en se basant sur les premiers rapports des utilisateurs de Drive) sans en avertir qui que ce soit. Les utilisateurs qui ont dépassé la limite se sont retrouvés soudainement privés de la possibilité de télécharger de nouveaux fichiers, et c'est à eux qu'il incombait de trouver ce qui n'allait pas.

Fait encore plus embarrassant pour les utilisateurs de Drive, Google est resté jusqu'ici muet face à leurs multiples commentaires sur ces différents canaux en ligne. La nouvelle limite de fichiers signifie toutefois que vous ne pouvez pas profiter (correctement) de l'espace de stockage que vous achetez auprès de Google. Cinq millions de fichiers de 400 Ko en moyenne occuperaient 2 To de stockage. Si vous disposez de plus d'espace de stockage, vous vous retrouverez dans l'incapacité d'utiliser le reste en raison de la limite de fichiers. Elle est donc loin d'être suffisante pour permettre aux clients de Google d'utiliser l'espace de stockage qu'ils achètent.

Vous pourriez très facilement stocker des milliards de fichiers dans un espace de 30 To. Dans un courriel adressé à Ars Technica, un porte-parole de Google a confirmé que la limite de 5 millions de fichiers n'était pas un bogue et l'a qualifiée de "mesure de protection visant à empêcher toute utilisation abusive du système susceptible d'avoir un impact sur sa stabilité et sa sécurité". L'entreprise a précisé que la limite s'applique au "nombre d'éléments qu'un utilisateur peut créer dans n'importe quel lecteur", et non à un plafond total pour tous les fichiers d'un lecteur. Cela signifie que pour les utilisateurs individuels, cette distinction n'a pas d'importance.

Par contre, elle pourrait en avoir si vous partagez l'espace de stockage avec plusieurs comptes. Google a ajouté : « cette limite n'a pas d'incidence sur la capacité de la grande majorité de nos utilisateurs à utiliser leur espace de stockage Google et en pratique, le nombre d'utilisateurs concernés est extrêmement faible ». Cependant, même si Google prétend que cette limite de fichiers est acceptable, il est inexcusable d'en faire une surprise pour les clients payants. Google connaît la bonne manière de procéder pourtant. Ce changement surprise a été perçu par beaucoup comme une gifle et un manque de considération envers les clients professionnels.

Nom : polk.png
Affichages : 2877
Taille : 21,5 Ko

Google Drive impose déjà une limite de partage de 400 000 fichiers, mais il est facile de la contourner en supprimant le partage des fichiers, sans avoir à supprimer quoi que ce soit. Cette limite est documentée en détail dans les articles d'assistance de Google. La limite de 5 millions de fichiers n'est documentée nulle part, et n'oubliez pas que cette mesure a été mise en place il y a au moins deux mois. Elle n'est pas mentionnée sur les pages des plans Google One ou Google Workspace, et il n'y a aucun document d'assistance à ce sujet. Google ne propose pas non plus d'outils permettant de savoir si l'on se rapproche de cette limite de fichiers.

En fait, il n'y a aucun décompte des fichiers nulle part. Les clients professionnels de Drive sont censés payer pour une version plus stable des services de Google avec un déploiement lent, un changement surprise est tout simplement déconcertant. Mais ce changement les a laissés perplexes et les a obligés à se débrouiller avec des intégrations automatisées et des systèmes de sauvegarde défaillants. La mise à niveau du compte vers un espace de stockage plus important n'a pas non plus résolu le problème. En comparaison, Dropbox n'a pas de limites sur le nombre de fichiers téléchargés et la plateforme de stockage Box non plus.

Les utilisateurs affectés sont désormais confrontés à une décision difficile : changer de compte (soit vers un service concurrent, soit au sein de Google), ou commencer à supprimer des fichiers. Aucune de ces deux tâches ne sera simple pour les membres de grandes organisations (un utilisateur a décrit cette limitation comme affectant "des dizaines de milliers" de personnes affiliées à son organisation) et pour les personnes qui utilisaient leurs comptes pour des sauvegardes dans le cloud.

De plus, les logiciels de sauvegarde peuvent créer plusieurs petits fichiers dans le cadre de sauvegardes incrémentielles, qui peuvent s'additionner au fil du temps. En réponse, d'autres utilisateurs de Google Drive ont indiqué une solution de contournement temporaire : ajouter tous les documents à quelques fichiers zip.

Source : Google Issue Tracker

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la limite de 5 millions de fichiers imposée par Google Drive ?
Selon vous, cette limite de fichiers est-elle acceptable comme le prétend Google ?
Quels impacts cela pourrait avoir sur les utilisateurs, notamment les grandes organisations ?
Ce changement vous affecte-t-il ? Si oui, quelles approches de solutions envisagez-vous ?
Selon vous, Google ouvre-t-il la porte aux concurrents avec ce changement soudain ?

Voir aussi

Le Danemark interdit les Chromebooks et Google Workspace dans les écoles en raison des risques de transfert de données, et ravive le débat sur les possibilités offertes par Linux et l'open source

L'Éducation nationale confirme la fin des offres gratuites Office365 et Google Workspace dans les écoles en raison du non-respect du RGPD, emboîtant le pas à l'Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

L'armée américaine choisit Google Workspace pour une poignée de ses soldats qui n'ont pas besoin des capacités de collaboration complètes d'Army365, la solution cloud proposée par Microsoft 365

Google estime qu'il est temps de facturer les petites entreprises qui se servent de sa messagerie et d'autres applications, après plus d'une décennie d'utilisation gratuite