IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 577
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 577
    Points : 180 581
    Points
    180 581
    Par défaut Les suppressions massives d'emplois de Google concernaient également 27 massothérapeutes
    Les suppressions massives d'emplois de Google concernaient également 27 massothérapeutes,
    selon des documents publiés par Google dans le cadre de la loi californienne WARN

    Les employés stressés de Google en Californie ne vont probablement plus pouvoir profiter de l'un de leurs avantages : Alphabet a licencié plus de deux douzaines de massothérapeutes internes, selon des documents déposés en Californie.

    Plus tôt ce mois-ci, Google a annoncé la suppression de 12 000 emplois soit 6 % du nombre total de ses salariés, ce qui représente la plus grande suppression d'emploi de son histoire. La raison : l’entreprise opère un réajustement par rapport à des investissements en période de pandémie de coronavirus. Sundar Pichai avait pris la décision de les augmenter de façon significative compte tenu de la croissance des revenus de l’entreprise. Le revirement laisse penser que le PDG de Google reconnaît s’être trompé sur sa prévision qui était de voir la tendance se poursuivre après la fin de la pandémie.

    « Au cours des deux dernières années, nous avons connu des périodes de croissance spectaculaire. Pour accompagner et alimenter cette croissance, nous avons embauché pour une réalité économique différente de celle que nous connaissons aujourd'hui », écrit Pichai.

    « Nous paierons les employés pendant toute la période de notification (minimum 60 jours). Nous offrirons également une indemnité de départ commençant par 16 semaines de salaire, plus deux semaines pour chaque année supplémentaire passée chez Google et nous accélérerons la mise à disposition d'au moins 4 mois de couverture santé. Nous verserons les primes au titre de l’année 2022. Nous offrirons 6 mois de soins de santé, des services de placement et une aide à l'immigration aux personnes concernées », indique le PDG au sujet du traitement des employés aux États-Unis. Les travailleurs des autres régions du monde seront pris en charge en fonction des lois et pratiques locales.

    Le milliardaire des fonds spéculatifs Christopher Hohn a conseillé à Google et au PDG d'Alphabet, Sundar Pichai, de réduire davantage d'emplois. Hohn a reconnu que licencier des gens n'est jamais un choix facile, mais il a également informé Pichai qu'Alphabet (la société mère de Google) avait plus de travailleurs que nécessaire et que les effectifs devaient être réduits de 20 %. Il suggère donc de licencier 14 % supplémentaires du personnel pour arrondir à une « réduction des effectifs » de 20%. Cela représente environ 28 000 travailleurs, en plus des 12 000 déjà licenciés.

    Citation Envoyé par Sir Christopher Hohn
    J'ai apprécié notre récent dialogue concernant la base de coûts d'Alphabet. Je suis encouragé de voir que vous prenez maintenant des mesures pour redimensionner la base de coûts d'Alphabet et comprenez que ce n'est jamais une décision facile de laisser partir les gens.

    J'ai soutenu dans ma lettre précédente que les effectifs d'Alphabet avaient augmenté au-delà de ce qui était nécessaire sur le plan opérationnel. Au cours des 5 dernières années, Alphabet a plus que doublé ses effectifs, ajoutant plus de 100 000 employés, dont 30 000 au cours des 9 premiers mois de 2022 seulement. La décision de supprimer 12 000 emplois est un pas dans la bonne direction, mais elle n'inverse même pas la très forte croissance des effectifs de 2022.

    Je pense que la direction devrait viser à réduire les effectifs à environ 150 000, ce qui est en ligne avec les effectifs d'Alphabet fin 2021. Cela nécessitera une réduction totale des effectifs de l'ordre de 20 %.

    Il est important que la direction profite également de l'occasion pour remédier à la rémunération excessive des employés. Le salaire médian chez Alphabet en 2021 s'élevait à près de 300 000 dollars, et le salaire moyen est bien supérieur. La concurrence pour les talents dans l'industrie technologique a considérablement diminué, ce qui a permis à Alphabet de réduire considérablement la rémunération par employé. En particulier, Alphabet devrait limiter la rémunération à base d'actions compte tenu de la baisse du cours de l'action.

    J'espère poursuivre le dialogue avec vous sur ces questions en temps voulu.
    La décision de Google de licencier 12 000 employés a pris par surprise les employés et les techniciens concernés. Ils se sont tournés vers les médias sociaux pour remettre en question l'une de la grande enseigne de la technologie de la Silicon Valley.

    Par exemple, la responsable du programme, Katherine Wong, a noté dans un article détaillé sur LinkedIn qu'elle avait été licenciée même après une « évaluation positive des performances » :

    Citation Envoyé par Katherine Wong
    C'était merveilleux de savoir que je suis à une semaine près de voir mon bébé après avoir terminé un document de transfert complet avant de prendre congé en tant que gestionnaire de programme. Cependant, au moment où j'ai vérifié mon téléphone, mon cœur s'est serré. Je fais partie des 12 000 personnes touchées.

    La première pensée qui m'est venue à l'esprit a été « Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? » C'était difficile à traiter et à digérer, en particulier les nouvelles qui venaient après une évaluation positive des performances. En tant que PgM, mon premier réflexe a été de faire un plan, mais c'est clairement l'un des projets les plus difficiles que j'aie jamais gérés, car le timing est vraiment mauvais. Il m'est presque impossible de chercher un emploi alors que je suis enceinte de 34 semaines et que je suis sur le point de partir en congé de maternité pendant des mois.
    Ou encore Justin Moore :

    Citation Envoyé par Justin Moore
    Donc, après plus de 16,5 ans chez Google, il semble que j'ai été licencié via une désactivation automatique du compte à 3 heures du matin ce matin comme l'un des 12 000 chanceux. Je n'ai aucune autre information, car je n'ai reçu aucune des autres communications que le site Web passe-partout "you've been let go" [ndlr. vous avez été libéré] (auquel je ne peux plus accéder maintenant) m'a dit que j'ai reçu.

    Ce furent 16 années (en grande partie) merveilleuses, et je suis vraiment fier du travail que moi et mes équipes avons accompli au fil des ans. J'ai pu travailler avec des gens formidables et vraiment aider beaucoup de nos utilisateurs à travers le monde dans le domaine de l'éducation civique et des élections. J'ai eu une chance incroyable.

    Cela fait également comprendre que le travail n'est pas votre vie, et les employeurs - en particulier les grands sans visage comme Google - vous considèrent comme 100% jetable. Vivez la vie, pas le travail.
    Parmi les collaborateurs remerciés figurent 31 massothérapeutes qui travaillaient dans divers bureaux de l'État, dont 27 basés au siège tentaculaire de Google à Mountain View. Les autres travaillaient dans des bureaux à San Bruno, Irvine et Los Angeles. C'est ce qu'indique un document déposé par Google, qui a fait ces divulgations afin de se conformer aux exigences de la California Worker Adjustment and Retraining Notification, ou WARN. Le règlement oblige les entreprises à fournir un préavis écrit de 60 jours aux autorités nationales et locales et aux employés concernés avant de procéder à un licenciement collectif.

    « Les séparations d'employés dans les installations résultant de cette action devraient commencer le 31 mars 2023 », indiquent les documents. Google a précédemment déclaré qu'il continuerait de payer les employés pendant la « période de notification complète » requise par WARN.

    Google vante les avantages des massages sur place dans une section de son site de carrière intitulée « Googley Extras ». La page indique que les employés ont accès à « des centres de remise en forme, des programmes de massage et un soutien ergonomique », parmi une foule d'autres avantages supplémentaires.

    Nom : extra.png
Affichages : 1589
Taille : 37,0 Ko

    Les documents déposés donnent un aperçu de la plupart des intitulés de poste touchés par les licenciements de Google. La liste comprend des employés répertoriés comme «*directeurs*», ainsi que des ingénieurs en logiciel, des responsables marketing et de nombreux autres postes.

    Google a été contacté pour savoir si les massages gratuits sont toujours disponibles pour les employés qui restent. Pas de retour pour le moment.

    Les bénéfices qu'il y a à travailler chez Google, selon Google

    Et vous ?

    Comprenez-vous le choix d'Alphabet de se délester de ces fonctions en Californie, même si les services rendus par ces travailleurs devaient faire office de bénéfices pour les employés ? Dans quelle mesure ?
    De façon plus générale, sur quels critères une entreprise devrait-elle, selon vous, s'appuyer lorsqu'elle veut réduire ses effectifs ? Les équipes moins essentielles ? Les employés les moins productifs ? Les membres d'équipes les moins productifs dans les équipes ? D'autres critères ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #22
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 142
    Points : 17 691
    Points
    17 691
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Le milliardaire des fonds spéculatifs Christopher Hohn a conseillé à Google et au PDG d'Alphabet, Sundar Pichai, de réduire davantage d'emplois. Hohn a reconnu que licencier des gens n'est jamais un choix facile, mais il a également informé Pichai qu'Alphabet (la société mère de Google) avait plus de travailleurs que nécessaire et que les effectifs devaient être réduits de 20 %. Il suggère donc de licencier 14 % supplémentaires du personnel pour arrondir à une « réduction des effectifs » de 20%. Cela représente environ 28 000 travailleurs, en plus des 12 000 déjà licenciés.
    C'est étrange que plusieurs grandes entreprises font des licenciement massifs au même moment.

    Apparemment des grosses entreprises avaient beaucoup trop embauché pendant le Covid :
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « Au cours des deux dernières années, nous avons connu des périodes de croissance spectaculaire. Pour accompagner et alimenter cette croissance, nous avons embauché pour une réalité économique différente de celle que nous connaissons aujourd'hui », écrit Pichai.
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Citation Envoyé par Katherine Wong
    Il m'est presque impossible de chercher un emploi alors que je suis enceinte de 34 semaines et que je suis sur le point de partir en congé de maternité pendant des mois.
    Dans une grande entreprise un travailleur est moins qu'un numéro.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Citation Envoyé par Justin Moore
    Cela fait également comprendre que le travail n'est pas votre vie, et les employeurs - en particulier les grands sans visage comme Google - vous considèrent comme 100% jetable. Vivez la vie, pas le travail.
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Parmi les collaborateurs remerciés figurent 31 massothérapeutes qui travaillaient dans divers bureaux de l'État, dont 27 basés au siège tentaculaire de Google à Mountain View.
    Eux c'est normal qu'ils dégagent en premier, est-ce qu'il y a des massothérapeutes dans votre entreprise ?
    Une entreprise peut fonctionner sans.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #23
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    16 322
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 16 322
    Points : 40 234
    Points
    40 234
    Par défaut
    C'est étrange que plusieurs grandes entreprises font des licenciement massifs au même moment.
    Je pense que c'est avant publication des comptes annuels.

    Eux c'est normal qu'ils dégagent en premier, est-ce qu'il y a des massothérapeutes dans votre entreprise ?
    Une entreprise peut fonctionner sans.
    c'est un avantage, tout comme la bouffe gratuite, des services de conciergerie, classiquement offerts apparemment dans les grands groupe de la Silicon Valley.

    ça permet (ou permettait) de garder les talents. Et surtout de garder les gens le plus longtemps au travail. Si t'as pas besoin de sortir pour manger et que c'est gratuit, tu manges au bureau et en prenant une pause plus courte que si tu sortais. enfin je pense que c'est l'idée.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  4. #24
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 142
    Points : 17 691
    Points
    17 691
    Par défaut
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Je pense que c'est avant publication des comptes annuels.
    Ok, mais pourquoi ça tombe en 2022/2023 ?

    Il parait qu'il y a eu des licenciements massifs chez Microsoft, Meta, Airbnb, Uber, Twitter, Amazon, Google, Salesforce, Cisco, etc.

    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    ça permet (ou permettait) de garder les talents.
    Il faut que les talents qui travaillent pour des grandes entreprises soient bien conscients qu'ils peuvent se faire virer du jour au lendemain sans raison.
    Dans les gens qui se sont fait virer, je suis persuadé qu'il y en a qui se tuaient à la tâche, qui sacrifiaient leur vie pour leur entreprise, j'espère que ça leur a servit de leçon.

    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Et surtout de garder les gens le plus longtemps au travail.
    Ouais peut-être que les employés ont accès à tellement de services gratuit, qu'inconsciemment ils se disent "je suis privilégié, il faut vraiment que je me donne à fond pour cette entreprise".

    C'est dingue ce qu'on peut trouver dans un Google Office.
    With access to free massages, arcade games and wave pools how does anyone find time to do any work at Google HQ?
    Inside Google Office- Perks You Get as A Google Employee
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #25
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    404
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 404
    Points : 1 454
    Points
    1 454
    Par défaut
    Pour avoir discuté avec des gens dans certains de ces groupes (microsoft et google précisément), les licenciements massifs du genre peuvent venir pour 3 raisons:

    • Des nouveaux managers / top managers / proprio qui veulent faire changer les choses
    • Des avantages qui sont retirés aux employés (par exemple massages, restauration, etc.)
    • Des coupes dans des services qui sont peu utiles ou un coût bien supérieur au revenu ("ah mais l'IT ça coûte.. on va réduire les coûts en virant la moitié des gens" et ce genre de conneries)


    Après il ne fait pas non plus oublier que ces groupes ont aussi beaucoup embauché pour des "bullshit jobs" et qu'il y a une tendance où les gens engagés à ces postes ont fini par faire fuir les "talents" qui sont pour beaucoup (re)partis vers des startup.

  6. #26
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 577
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 577
    Points : 180 581
    Points
    180 581
    Par défaut La responsable de la santé mentale et du bien-être de Google licenciée après 15 ans de travail
    La responsable de la santé mentale et du bien-être de Google licenciée après 15 ans de travail pour l'entreprise,
    les employés actuels et anciens de Google disent qu'ils ne trouvent pas de justification aux licenciements

    La responsable de la santé mentale et du bien-être de Google a déclaré qu'elle avait été licenciée après près de 15 ans de travail pour l'entreprise.

    Kristin Maczko avait commencé à travailler chez Google en 2008, selon son profil LinkedIn. Après avoir débuté en tant que data scientist, elle s'est tournée vers la finance, y compris dans des rôles de direction chez Google Cloud. Depuis juillet 2021, elle occupait le poste de directrice de la santé mentale et du bien-être de Google, qu'elle décrivait comme son « poste de rêve ».

    La grande enseigne de la technologie a annoncé le 20 janvier qu'elle licenciait environ 12 000 travailleurs, soit 6,4 % de ses effectifs. Certains avaient passé deux décennies dans l'entreprise.

    « J'ai eu tellement d'émotions ces derniers jours », a écrit Maczko sur LinkedIn. « Je suis triste de quitter les nombreux amis et collègues avec qui j'ai travaillé chez Google ».

    Citation Envoyé par Kristin Maczko
    Je fais partie des 12 000 Googleurs dont le rôle a été éliminé vendredi dernier lors des #Googlelayoffs. J'ai tellement grandi au cours de mes 15 années chez Google. Pendant la majeure partie de cette période, j'ai travaillé dans des fonctions d'analyse et de finance, où j'ai eu le privilège de travailler avec des personnes formidables pour développer l'activité de Google. En 2021, j'ai fait un pivot pour diriger l'équipe Santé mentale et bien-être, un poste de rêve qui m'a permis d'appliquer ma formation en psychologie dans un contexte organisationnel pour améliorer le bien-être des Googleurs.

    J'ai eu tellement d'émotions ces derniers jours. Je suis triste de quitter les nombreux amis et collègues avec qui j'ai travaillé chez Google. Je m'adapte aux débuts d'une nouvelle vie et traite l'expérience avec tendresse et curiosité quant à ce que mon prochain chapitre pourrait apporter.

    Aux nombreuses personnes de l'équipe Santé mentale et bien-être dont les rôles ont été supprimés, merci pour tout ce que vous avez fait pour améliorer le bien-être des Googleurs. Vous continuerez à faire de grandes choses, et j'ai hâte de voir ce qui vous attend ensuite. À ceux qui restent, les Googleurs ont plus que jamais besoin de vous, et j'ai hâte de voir ce que vous ferez.

    À mes collègues Googleurs dont les rôles ont été supprimés, je voulais partager ce passage de "Laissez parler votre vie" de Parker Palmer alors que vous entrez dans cette période liminaire :

    « Beaucoup d'entre nous n'arrivent à un sentiment de soi et de vocation qu'après un long voyage à travers des terres étrangères...

    Dans la tradition du pèlerinage, ces difficultés ne sont pas considérées comme accidentelles, mais comme faisant partie intégrante du voyage lui-même. Un terrain dangereux, le mauvais temps, tomber, se perdre - des défis de ce genre, largement hors de notre contrôle, peuvent dépouiller l'ego de l'illusion qu'il est au contrôle et faire de la place pour que le vrai moi émerge...

    Mais avant d'arriver à ce centre plein de lumière, nous devons voyager dans l'obscurité. L'obscurité n'est pas la totalité de l'histoire - chaque pèlerinage a des passages de beauté et de joie - mais c'est la partie de l'histoire la plus souvent non racontée. Lorsque nous échappons enfin aux ténèbres et tombons dans la lumière, il est tentant de dire aux autres que notre espoir ne s'est jamais démenti, de nier ces longues nuits que nous avons passées recroquevillés dans la peur.

    L'expérience des ténèbres a été essentielle à mon entrée dans l'individualité, et dire la vérité à ce sujet m'aide à rester dans la lumière. Mais je veux aussi dire cette vérité pour une autre raison : de nombreux jeunes d'aujourd'hui voyagent dans l'obscurité, comme les jeunes l'ont toujours fait, et nous, les aînés, leur rendons un mauvais service lorsque nous retenons les parties sombres de nos vies. Quand j'étais jeune, il y avait très peu d'anciens prêts à parler des ténèbres ; la plupart d'entre eux prétendaient que le succès était tout ce qu'ils avaient jamais connu. Lorsque les ténèbres ont commencé à descendre sur moi au début de la vingtaine, j'ai pensé que j'avais développé un cas unique et terminal d'échec. Je n'avais pas réalisé que je m'étais simplement embarqué dans un voyage pour rejoindre la race humaine ».

    Portez-vous bien.
    Nom : kristin.png
Affichages : 1419
Taille : 61,1 Ko

    Maczko a donc indiqué que « de nombreuses personnes » de l'équipe de santé mentale et de bien-être de Google avaient été licenciées, bien qu'elle n'ait pas précisé combien.

    Une sous-traitante qui a travaillé sur la planification de programmes de santé mentale et de bien-être chez Google et YouTube a déclaré qu'elle avait été touchée par une petite série de licenciements à l'automne.

    Mon cœur est si lourd aujourd'hui de voir tous ceux qui sont touchés par la dernière série de licenciements de Google. Bien que je n'en ai pas parlé publiquement à l'époque, je partage maintenant en solidarité avec tant d'autres. Moi aussi, j'ai été touché et j'ai été licencié lors de la première série de licenciements en octobre.

    En tant que TVC pour Google, j'ai travaillé avec passion pour soutenir la santé et le bien-être des Googleurs, et je suis éternellement reconnaissant pour le mentorat, les amitiés et les compétences que j'ai acquises. POURTANT, en tant que TVC pour Google qui a été brusquement licencié, cela ne signifiait également aucune indemnité de départ, aucune période de grâce de l'assurance maladie et la dissonance cognitive de ne pas être un "vrai Googler" ou de ne pas se sentir membre de cette communauté/équipe. Ça a été sacrément difficile, et cela s'est produit avec des circonstances personnelles qui m'ont vraiment bouleversé.

    Mon cœur est lourd et l'ambiguïté est parfois écrasante, mais je suis convaincu que cela mènera à la croissance et à une nouvelle opportunité passionnante. Cela vaut pour nous tous touchés - nous y sommes ensemble et trouverons de nouvelles voies pour prospérer.

    J'apprécierais profondément toute suggestion de postes vacants en tant que gestionnaire de programme, associé de programme ou coordinateur de programme. J'ai une bonne expérience dans les domaines (internationaux) de la santé publique, de la santé mentale et du bien-être, mais j'aimerais avoir la chance de me diversifier dans n'importe quel espace où les valeurs de l'organisation s'alignent sur les miennes pour aider les personnes dans le besoin et/ou la planète /environnement en général. S'il vous plaît, envoyez-moi un message si cela correspond à une ouverture que vous connaissez.

    Comme cela a été ma devise pendant cette période difficile, « Je me fais renverser, mais je me relève » - du grand Chumbawamba. Faisons cela.
    Google n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires sur la mesure dans laquelle son équipe de santé mentale et de bien-être avait été affectée par les licenciements.

    « Cela n'a tout simplement pas de sens »

    Expliquant les licenciements, le PDG Sundar Pichai a déclaré dans une note au personnel restant que l'entreprise avait surembauché. Il a déclaré qu'il avait entrepris un « examen rigoureux » et licenciait du personnel dans « l'ensemble d'Alphabet, des domaines de produits, des fonctions, des niveaux et des régions », bien que de nombreux employés actuels et anciens de Google aient déclaré qu'ils ne pouvaient pas comprendre la raison d'être derrière les décisions.

    Certains employés américains ont découvert qu'ils avaient été licenciés via des e-mails impersonnels indiquant que l'entreprise réduisait ses effectifs « et nous n'avons plus de travail pour vous chez Google ». L'entreprise a rapidement suspendu les comptes de travail, ce qui signifie que le personnel concerné a dû contacter ses responsables par d'autres moyens pour obtenir des éclaircissements, bien que les travailleurs avec qui certains médias se sont entretenus aient déclaré que leurs responsables étaient aussi ignorants qu'eux.

    « Cela n'a tout simplement pas de sens », a déclaré un ingénieur de la côte ouest qui travaille chez Google depuis plus d'une décennie. L'ingénieur, qui n'a pas été touché par les licenciements, a parlé sous couvert d'anonymat pour protéger son emploi, mais son identité est connue par le média avec lequel il s'est entretenu. « Ils licencient des personnes qui ont des années d'expérience, qui sont d'excellents travailleurs, qui avaient des compétences et des connaissances, et ils les ont simplement mis à la porte sans parler aux managers qui gèrent ces personnes et qui ont un véritable aperçu de leurs compétences et aptitudes ».

    Les documents déposés par Google en Californie montrent que la société a licencié des dizaines de managers dans diverses divisions de l'État.

    « Il semble que les personnes vraiment critiques n'aient pas été licenciées, mais il y a beaucoup de bonnes personnes qui ont été licenciées et il est difficile d'en comprendre la raison », a ajouté l'ingénieur.

    Au moins une personne a félicité le PDG d'Alphabet pour sa décision, tout en lui indiquant qu'il n'en a pas fait assez. En effet, le milliardaire des fonds spéculatifs Christopher Hohn a conseillé à Google et au PDG d'Alphabet, Sundar Pichai, de réduire davantage d'emplois. Hohn a reconnu que licencier des gens n'est jamais un choix facile, mais il a également informé Pichai qu'Alphabet (la société mère de Google) avait plus de travailleurs que nécessaire et que les effectifs devaient être réduits de 20 %. Il suggère donc de licencier 14 % supplémentaires du personnel pour arrondir à une « réduction des effectifs » de 20 %. Cela représente environ 28 000 travailleurs, en plus des 12 000 déjà licenciés.

    Citation Envoyé par Sir Christopher Hohn
    J'ai apprécié notre récent dialogue concernant la base de coûts d'Alphabet. Je suis encouragé de voir que vous prenez maintenant des mesures pour redimensionner la base de coûts d'Alphabet et comprenez que ce n'est jamais une décision facile de laisser partir les gens.

    J'ai soutenu dans ma lettre précédente que les effectifs d'Alphabet avaient augmenté au-delà de ce qui était nécessaire sur le plan opérationnel. Au cours des 5 dernières années, Alphabet a plus que doublé ses effectifs, ajoutant plus de 100 000 employés, dont 30 000 au cours des 9 premiers mois de 2022 seulement. La décision de supprimer 12 000 emplois est un pas dans la bonne direction, mais elle n'inverse même pas la très forte croissance des effectifs de 2022.

    Je pense que la direction devrait viser à réduire les effectifs à environ 150 000, ce qui est en ligne avec les effectifs d'Alphabet fin 2021. Cela nécessitera une réduction totale des effectifs de l'ordre de 20 %.

    Il est important que la direction profite également de l'occasion pour remédier à la rémunération excessive des employés. Le salaire médian chez Alphabet en 2021 s'élevait à près de 300 000 dollars, et le salaire moyen est bien supérieur. La concurrence pour les talents dans l'industrie technologique a considérablement diminué, ce qui a permis à Alphabet de réduire considérablement la rémunération par employé. En particulier, Alphabet devrait limiter la rémunération à base d'actions compte tenu de la baisse du cours de l'action.

    J'espère poursuivre le dialogue avec vous sur ces questions en temps voulu.
    Sources : LinkedIn (1, 2)

    Et vous ?

    Partagez-vous la perspective des employés actuels et anciens de Google qui déclare ne pas voir de pertinence dans les licenciements ?
    De façon plus générale, sur quels critères une entreprise devrait-elle, selon vous, s'appuyer lorsqu'elle veut réduire ses effectifs ? Les équipes moins essentielles ? Les employés les moins productifs ? Les membres d'équipes les moins productifs dans les équipes ? D'autres critères ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #27
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 142
    Points : 17 691
    Points
    17 691
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Partagez-vous la perspective des employés actuels et anciens de Google qui déclare ne pas voir de pertinence dans les licenciements ?
    Google souhaite virer 12 000 + 28 000 travailleurs, ce qui représente 20% de ses effectifs afin de faire des économies.
    Donc elle vire les travailleurs qui ne sont pas indispensables.
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « Il semble que les personnes vraiment critiques n'aient pas été licenciées, mais il y a beaucoup de bonnes personnes qui ont été licenciées et il est difficile d'en comprendre la raison », a ajouté l'ingénieur.
    Une entreprise peut fonctionner sans une équipe "bien-être", ce n'est pas un service crucial.

    Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
    les licenciements massifs du genre peuvent venir pour 3 raisons:
    Ok, mais pourquoi plusieurs entreprises font des licenciements massifs la même année ?
    Elles ont forcément dû anticiper quelque chose. Elles sont pressées de diminuer les dépenses.

    Des dizaines et des dizaines de milliers de travailleurs vont se faire virer en 2023.
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #28
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    993
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 993
    Points : 4 103
    Points
    4 103
    Par défaut
    ce qui se passe au usa arrive généralement en Europe (et en France) quelques mois plus tard.
    J'ai vraiment du mal à comprendre les entreprises qui se plaignent des "problèmes de recrutements" et des "métiers de la tech qui sont en tensions" que nous rabâche les médias H24.

    Pour l'instant, chose que je n'explique pas, l'économie française est résiliente a la crise mondial qui arrive.

    La seul explication logique que je vois pour l'instant c'est que les gafam c'était une belle bulle spéculative qui à explosé. Ca explique pourquoi les autres boites plus petite bien moins valorisé ne font pas de vague de licenciement.
    J’espère que c'est juste ça et pas les prémisse d'une futur grosse crise financière.


    D'un autre coté, je déplore que ces boites faisant des milliards de bénéf licencie autant de salariés. Un salarié sa se recase, et c'est pas 12000 salariés en moins qui feront augmenter les bénéfices, je veux dire qu'es ce que quelques millions sur des milliards de bénéfices ?
    en revanche ces boites ont beaucoup à perdre sur le long terme: perte de compétence avec ceux qui partent, perte de confiance et de motivation pour les salariés qui reste.

  9. #29
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    668
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 668
    Points : 2 155
    Points
    2 155
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Partagez-vous la perspective des employés actuels et anciens de Google qui déclare ne pas voir de pertinence dans les licenciements ?
    Deux choses m'échappent :
    J'avais cru comprendre l'extrême flexibilité du marché du travail aux USA (pouvoir virer quelqu'un en très peu de temps ou pouvoir se barrer en très peu de temps) n'est pas si choquant (comparé à la France ou la Belgique) parce qu'on est capable de retrouver du travail aussi vite. Donc cette épée de Damoclès existent mais n'est pas si menaçante.
    S'ils veulent virer 20% du personnel, tout le monde risque de se faire virer, je ne comprends pas qu'on soit surpris de l'être. Choqué, peut être, mais surpris? Dans quelle tour d'ivoire pensiez vous travailler? Quand on vire 20% du personnel l'ancienneté n'est plus un paramètre.
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    De façon plus générale, sur quels critères une entreprise devrait-elle, selon vous, s'appuyer lorsqu'elle veut réduire ses effectifs ? Les équipes moins essentielles ? Les employés les moins productifs ? Les membres d'équipes les moins productifs dans les équipes ? D'autres critères ?
    Mon entreprise a vécu une énorme crise il y a quelques décennies. A la fin le choix était tellement compliqué et les critères professionnels tellement tous utilisé que les choix se faisait sur la situation familiale : on vire le gars qui a le moins d'enfants, celui dont la femme a une situation professionnelle favorable etc.
    C'est injuste, c'est cruel mais c'est aussi la réalité de la crise.

    Je me suis posé la question pendant le covid, et mon analyse est simple : Je serais surement épargné à la première vague parce que je rend service à pas mal de monde (donc me virer les fout un peu dans la merde) par contre je saute à la deuxième parce que mon poste n'est pas nécessaire.
    J'ai envisagé qu'il me conservent en me mettant à un poste "à l'abris" mais ce scénario n'est pas crédible, tu ne peux pas virer quelqu'un et le remplacer par un mec lambda juste après sans être pris pour un traitre par ceux qui ont été viré et sans perdre toute crédibilité de la part de ceux qui restent.
    Si je sautais à la première je comprendrais, mais je serais choqué.
    Si je ne saute pas à la deuxième, je serais privilégié et le décompte sera lancé, je ne saurais juste plus évalué quand l'aiguille atteint le 0.

  10. #30
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    1 730
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 1 730
    Points : 10 554
    Points
    10 554
    Par défaut
    C'est là la problématique quand on entend les dirigeants politiques louer la valeur travail alors que le salarié n'est qu'un consommable parmi d'autres.

  11. #31
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    9 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 9 394
    Points : 35 579
    Points
    35 579
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    La "responsable de la santé mentale et du bien être" , c'est quoi ce truc...
    En tout cas, vu les propos attribués à cette personne, dignes d'un adepte d'une secte, je m'inquiéterai surtout de sa propre santé mentale.

  12. #32
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2022
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2022
    Messages : 2
    Points : 9
    Points
    9
    Par défaut C'est tout simplement de l'exploitation dans une ambiance soi disant amicale et conviviale.
    GOOGLE comme les autres utilise les même tactiques pour parvenir à ses fins. On vous dorlotte pour que vous puisez votre énergie et votre santé et oublier même votre famille. En réalité c'est le gain qui dicte tout en laissant sur la route que des personnes épuisées et désillusionnés.

  13. #33
    Membre expérimenté
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    316
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 316
    Points : 1 304
    Points
    1 304
    Par défaut
    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    La "responsable de la santé mentale et du bien être" , c'est quoi ce truc...
    Au début je pensais à un titre ronflant pour un poste de psy, puis j'ai lu ses propos :
    L'expérience des ténèbres a été essentielle à mon entrée dans l'individualité, et dire la vérité à ce sujet m'aide à rester dans la lumière.
    C'est une sorte de necromante qui a respé paladin visiblement

  14. #34
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    404
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 404
    Points : 1 454
    Points
    1 454
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ok, mais pourquoi plusieurs entreprises font des licenciements massifs la même année ?
    Elles ont forcément dû anticiper quelque chose. Elles sont pressées de diminuer les dépenses.
    Parce qu'on est dans une période de récession qui commence.
    Ils essaient de garder une augmentation de bénéfice (même si ça risque de ne plus être possible longtemps).

    Le point c'est qu'effectivement les entreprises n'arrivent que difficilement à recruter des profiles techniques, mais ce sont, pour beaucoup, des profils qui n'étaient justement pas techniques (je ne parle pas d'IT, mais du métier de l'employeur).

    Après, comme dans chaque plans de licenciement, tu as des dégâts collatéraux...

  15. #35
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 142
    Points : 17 691
    Points
    17 691
    Par défaut
    Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
    Parce qu'on est dans une période de récession qui commence.
    D'accord, donc c'est ça la vraie info.

    Qu'est-ce qu'on en a foutre que Google vire 12 000 + 28 000 travailleurs ? Ça ne nous concerne pas des masses.
    Microsoft, Google, Amazon, peuvent bien virer autant de monde qu'ils veulent, ça ne changera rien. (à part pour ceux qui vont se faire virer)

    En revanche la récession va tous nous impacter.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #36
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    993
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 993
    Points : 4 103
    Points
    4 103
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    D'accord, donc c'est ça la vraie info.

    Qu'est-ce qu'on en a foutre que Google vire 12 000 + 28 000 travailleurs ? Ça ne nous concerne pas des masses.
    Microsoft, Google, Amazon, peuvent bien virer autant de monde qu'ils veulent, ça ne changera rien. (à part pour ceux qui vont se faire virer)

    En revanche la récession va tous nous impacter.
    ca va nous impacter si cette mode vient en France, quand schneider, thales, siemens, airbus, dassault vireront en masse la faudra paniquer.

    J'ai bonne espoir cependant que l'on soit pas si impacté que ca, car airbus a déja virer pas mal pendant le covid, la ils sont plus en période de recrutement. ST Micro contrairement à intel recrute pas mal aussi et sont sur une bonne période.
    et les boites que j'ai cité plus haut sont des industries lourde, pas des boites de tech pur comme MS ou google.

    Apple par exemple qui est pas tech pur mais très industriel (sans usine mais bon) ne licencie pas.
    les gros industriel d'Asie ne licencie pas non plus (Toyota, samsung, sony...)

    Je pense qu'il s'agit juste de l'effet de la revalorisation plus terre à terre de ces boites, c'était devenu une bulle post covid qui a dégonflé.
    Si demain ca commence a virer en masse chez les industriel us la faudra s’inquiéter.

  17. #37
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 989
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 989
    Points : 63 453
    Points
    63 453
    Par défaut Google licencie un employé qui travaillait pour la société depuis 16 ans par le biais d'un courriel automatisé
    Google licencie un employé qui travaillait depuis plus de 16 ans dans l'entreprise par le biais d'un courriel automatisé
    un comportement qui a suscité colère et indignation sur la toile

    La saison des licenciements bat son plein dans la Silicon Valley et certaines grandes entreprises comme Google se distinguent particulièrement par les méthodes qu'ils utilisent pour licencier leurs travailleurs. Justin Moore, un ingénieur de Google, qui travaillait dans l'entreprise depuis 16 ans, affirme avoir été licencié à 3 heures du matin à la suite d'une désactivation automatique de son compte. En outre, Justin Moore ajoute qu'il n'a reçu aucune autre information supplémentaire de la part de Google à part un courriel automatisé disant : « vous avez été licencié ». Plusieurs milliers d'autres employés du secteur technologique seraient confrontés à ce type de traitement.

    Avec le ralentissement de la croissance économique, les entreprises technologiques ont choisi la réduction des effectifs comme un moyen de réduire les coûts. Google, par exemple, prévoirait de supprimer jusqu'à 12 000 emplois. Jusqu'ici, des milliers de développeurs de logiciels, consultants financiers, responsables des ressources humaines et bien d'autres professionnels ont été licenciés sans que ce soit de leur faute. Cependant, plusieurs sources rapportent que la façon dont les licenciements se déroulent laisse parfois à désirer, parfois sans aucun préavis. Dans le cas de Justin Moore, il aurait reçu un courriel automatisé l'informant de la nouvelle.

    Après 16 ans d'ancienneté dans l'entreprise, Justin a affirmé dans un message sur sa page LinkedIn qu'il a été dévasté par la façon dont Google l'a licencié. Robotique, automatisée et sans interaction humaine. « Après plus de 16 ans et demi chez Google, il semble que j'aie été licencié à travers une désactivation automatique de mon compte à 3h du matin et que je fasse partie des 12 000 chanceux. Je n'ai pas d'autres informations, car je n'ai reçu aucune des autres communications que le site Web passe-partout "vous avez été licencié" (auquel je n'ai plus accès) m'a annoncées », a écrit Justin. Cela suggère que des milliers d'autres ont eu droit au même traitement.

    Nom : 123.png
Affichages : 36684
Taille : 386,2 Ko

    Revenant sur son passage chez Google, Justin a déclaré qu'il avait passé 16 merveilleuses années au sein de l'entreprise et qu'il avait apprécié le travail que lui et ses équipes avaient accompli pendant ces années. « J'ai eu l'occasion de travailler avec des personnes formidables et d'aider un grand nombre de nos utilisateurs dans le monde entier dans le domaine de l'éducation civique et des élections. J'ai eu une chance inouïe », écrit-il. En outre, parlant d'expérience personnelle, Justin a déclaré que les grandes entreprises considèrent leurs employés comme un objet (ou un chiffre sur le bilan) qu'elles peuvent utiliser comme elles veulent et jeter après.

    « Cela montre également que le travail n'est pas votre vie et que les employeurs - surtout les grandes entreprises sans visage comme Google - vous considèrent à 100 % comme jetable. Vivez votre vie, pas votre travail », conseille Justin. Il a commencé sa carrière chez Google en 2006 en tant qu'ingénieur logiciel senior. Et son profil LinkedIn indique qu'en 2019, il a été promu au poste de responsable de l'ingénierie logicielle. Pendant ce temps, le PDG de Google, Sundar Pichai, a déclaré qu'il était "profondément désolé" d'avoir réduit les effectifs d'environ 12 000 employés, et qu'il prenait "l'entière responsabilité des décisions qui ont conduit l'entreprise ici".

    « Perdre son emploi, ça craint et c'est dur. Cependant, c'est encore pire quand on perd soudainement sa communauté de travail. Des collègues que vous avez appris à connaître au fil des années de collaboration. Ne pas pouvoir contacter les personnes avec lesquelles vous aviez l'habitude de travailler étroitement est déprimant. Dans une situation difficile comme celle-ci, il est important de pouvoir compatir avec d'autres personnes », a écrit un critique. En outre, d'autres considèrent qu'un système de licenciement automatisé est "l'un des côtés sombres de la technologie" : « c'est une horreur ! On ne vous a même pas donné la chance de dire au revoir ».

    Toutefois, l'on estime que ce mode de licenciement pourrait devenir banal dans très peu de temps. L'essor du travail à distance signifie que le licenciement par courrier électronique pourrait devenir la norme. Selon les experts, si les entreprises peuvent éviter les conversations difficiles en face à face, elles le feront. « La pire utilisation de l'automatisation est cette monstruosité irréfléchie et insensible », a déclaré un critique. Sur un autre angle, il affirme que le traitement qui a été réservé à Justin après qu'il a passé 16 années passées chez Google devrait apprendre une leçon aux travailleurs, notamment la suite : « une longue ancienneté ne signifie rien ».

    Nom : 321.png
Affichages : 5110
Taille : 81,0 Ko

    « Les entreprises ne se soucient plus de la loyauté. Et vous ne devriez pas non plus. Ne vous sentez pas redevable à votre employeur. Si vous êtes remplaçable à 100 %, lui aussi l'est. Cela signifie que vous pouvez changer d'emploi, trouver des endroits qui paient mieux, optimiser votre carrière. Prenez soin de vous, car personne d'autre ne le fait », a-t-il écrit. Rien qu'en janvier, 50 000 travailleurs de la technologie auraient perdu leur emploi, dans différentes entreprises. Tout comme Justin, ils auraient tous reçu des courriels envoyés par un système automatisé. Certaines de ces entreprises ont mieux géré les licenciements que d'autres.

    Plus de 100 entreprises auraient procédé à des licenciements le mois dernier. Parmi elles, certaines des plus grandes entreprises du secteur ont procédé à des coupes sombres : Google (~12 000), Microsoft (~10 000), Salesforce (~8 000) et Amazon (~8 000). L'industrie technologique a connu un nombre record de licenciements en novembre 2022, mais janvier 2023 a établi un nouveau record d'employés licenciés dans le secteur. La tendance générale est un ralentissement ou un gel total des embauches et des financements dans le secteur des technologies au cours des 12 derniers mois. Presque toutes les entreprises procèdent à des coupes.

    « La leçon à tirer ici est de protéger vos propres intérêts. Votre entreprise ne se soucie pas de vous. Pas à un haut niveau. Faites preuve de résilience dans vos finances, votre réseau et votre vie. Malheureusement, dans notre monde hautement compétitif, les entreprises protégeront toujours leurs résultats. Elles ne se soucient pas tellement de protéger leurs employés. Plus vite vous apprendrez cette leçon, mieux vous vous porterez », a écrit un critique.

    Source : Post LinkedIn de Justin Moore

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des licenciements par courriels automatisés ?
    Selon vous, est-ce une bonne ou mauvaise pratique ? Pourquoi ?
    Quels impacts ce type de licenciement pourrait-il avoir sur les employés ?
    Cela traduit-il un manque de considération de la part des employeurs ?

    Voir aussi

    Plus de 10 000 employés de Google pourraient être classés comme peu performants en vertu du nouveau système d'évaluation de l'entreprise, ce qui pourrait servir de prétexte pour les licencier

    Google : une employée enceinte de 8 mois licenciée après une évaluation positive de ses performances, un ingénieur licencié après 16 ans dans l'entreprise sans message concernant cette décision

    Les suppressions massives d'emplois de Google concernaient également 27 massothérapeutes, selon des documents publiés par Google dans le cadre de la loi californienne WARN
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #38
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    16 322
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 16 322
    Points : 40 234
    Points
    40 234
    Par défaut
    Il va probablement recevoir un second mail de demande de satisfaction ...
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  19. #39
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 142
    Points : 17 691
    Points
    17 691
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    « Cela montre également que le travail n'est pas votre vie et que les employeurs - surtout les grandes entreprises sans visage comme Google - vous considèrent à 100 % comme jetable. Vivez votre vie, pas votre travail », conseille Justin.
    C'est évident que l'entreprise qui t'emploi n'est pas ta vie.
    Apparemment il y en a qui ne le savent toujours pas.

    Pour les entreprises côtés en bourse, les actionnaires sont plus important que tout le reste.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous des licenciements par courriels automatisés ?
    Quand tu dois virer 12 000 personnes d'un coup t'as pas trop le choix.
    De toute façon on s'en fout de la forme, t'es viré, t'es viré, c'est ça l'important.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #40
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2021
    Messages
    716
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2021
    Messages : 716
    Points : 1 869
    Points
    1 869
    Par défaut
    Google supprime des emplois, idem chez Meta, idem chez Microsoft, Idem chez Twitter, baisse de salaire chez Intel...

    Mais c'est seulement pour Twitter que l'on s'en prend directement au PDG, et pas à l'entreprise dans son ensemble (notamment les actionnaires).

    Cherchez l'erreur (c'est marrant, pas de Rolllmops pour taper sur le PDG de Google).

Discussions similaires

  1. Réponses: 22
    Dernier message: 25/10/2021, 00h12
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 26/06/2020, 09h46
  3. Réponses: 19
    Dernier message: 02/03/2018, 22h16
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 01/02/2018, 11h33
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 14/10/2016, 18h01

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo