IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Développement 2D, 3D et Jeux Discussion :

Une étude révèle que seul un adolescent sur quatre joue à des jeux vidéo avec un casque de réalité virtuelle


Sujet :

Développement 2D, 3D et Jeux

  1. #61
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 887
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 887
    Points : 36 967
    Points
    36 967
    Par défaut L'intérêt des clients pour l'Apple Vision Pro diminue dans certains points de vente
    Apple Vision Pro en difficulté : l'intérêt des clients pour le casque de réalité mixte diminue dans certains points de vente,
    Apple peine à maintenir l'intérêt initial

    L'intérêt pour l'Apple Vision Pro, un casque d'informatique spatiale d'une valeur de 3 499 dollars, semble décliner après un enthousiasme initial. Selon des observations, la demande de démonstrations et de ventes aurait chuté, nécessitant une intensification du marketing en ligne. Ce déclin reflète une tendance commune dans l'industrie des casques AR/VR, où maintenir l'engagement des utilisateurs au-delà de l'effet de nouveauté est un défi. Des problèmes tels que l'installation complexe, le manque d'application phare et un contenu convaincant sont évoqués comme des obstacles à une utilisation régulière.

    Bien que des améliorations aient été apportées au système d'exploitation visionOS, de nombreuses applications ne sont pas encore optimisées. Apple envisage une nouvelle version plus abordable pour 2025, tandis que la première version devrait être lancée dans d'autres pays cette année, bien que la production soit limitée en raison de sa complexité.


    Nom : Apple Vision Pro.jpg
Affichages : 5216
Taille : 45,4 Ko

    Après sept ans de développement, Apple a présenté en 2023 son casque AR, le Vision Pro. Ce dispositif révolutionnaire permet de superposer du contenu numérique à l'environnement physique et offre une navigation intuitive via les yeux, les mains et la voix. Avec ses fonctionnalités avancées, il ouvre de nouvelles perspectives dans le divertissement, la productivité, la créativité et bien d'autres domaines. Commercialisé à partir de 3 499 $, le Vision Pro représente un investissement significatif, étant plus de trois fois plus cher que le casque le plus onéreux de la gamme de réalité mixte et virtuelle de Meta.

    Au-delà de l'écran : L'Apple Vision Pro réinvente la réalité augmentée

    En juin de l'année précédente, Apple a dévoilé son pari audacieux dans le domaine de la réalité augmentée avec le Vision Pro, un casque coûteux. Cette initiative marque l'entrée d'Apple dans un marché largement dominé par Meta, représentant ainsi l'un des défis les plus importants depuis le lancement de l'iPhone il y a plus de dix ans. « Avec Vision Pro, vous n'êtes plus limité par un écran », a déclaré le PDG d'Apple, Tim Cook, en présentant le nouveau casque à la WWDC 2023.

    Le Vision Pro se présente comme un casque léger et élégant, composé d’une pièce de verre laminé en trois dimensions qui s’adapte au visage, et d’un cadre en aluminium. Il intègre un ensemble de caméras et de capteurs avancés qui lui permettent de voir le monde clairement, de comprendre l’environnement et de détecter les gestes des mains. Il dispose également d’une paire d’écrans micro-OLED personnalisés qui offrent une résolution supérieure à celle d’une télévision 4K pour chaque œil, pour une meilleure clarté. Le son spatial est assuré par des haut-parleurs situés près des oreilles, qui se mêlent aux sons réels harmonieusement, selon Apple. Le casque est contrôlé par une couronne numérique qui permet d’accéder à la vue d’accueil et de régler le niveau d’immersion, et par un bouton supérieur qui permet de prendre des photos et des vidéos spatiales en 3D.

    L'Apple Vision Pro, le dernier casque de réalité virtuelle et augmentée d'Apple, a reçu des éloges enthousiastes de la part de personnalités telles que le réalisateur James Cameron, qui a décrit son expérience comme étant « religieuse ». En louant la résolution exceptionnelle de l'appareil, équivalente à celle d'un téléviseur 4K de 75 pouces dans chaque œil, Cameron est convaincu que l'Apple Vision Pro résout tous les problèmes associés à la réalité virtuelle.

    Nick Bilton de Vanity Fair explique : « Équipé de la résolution d'un téléviseur de 75 pouces dans chaque globe oculaire, soit un total de 23 millions de pixels, l'Apple Vision Pro surpasse considérablement la norme des télévisions 4K classiques, qui avoisine les 8 millions de pixels. Les ingénieurs d'Apple n'ont pas simplement extrait un rectangle d'un écran 4K pour l'intégrer à l'Apple Vision Pro ; au contraire, ils ont réussi à comprimer deux fois plus de pixels dans l'espace restreint du globe oculaire. Malgré ces caractéristiques impressionnantes, offrant une netteté de 23 millions de pixels rendant impossible la distinction entre la réalité et une composition numérique ».

    Déception et désillusion : le casque Apple Vision Pro en déclin

    Au moment du lancement du Vision Pro sur Union Square à San Francisco, il était remarquable de constater que le nombre d'employés d'Apple dépassait celui des clients, une situation inhabituelle par rapport aux précédents lancements de produits de la marque. Contrairement aux tendances observées lors des sorties précédentes, le casque, qui constitue le premier produit entièrement nouveau d'Apple en sept ans depuis l'introduction de l'Apple Watch en 2017, n'a pas généré un engouement massif à San Francisco.

    Un groupe comprenant un professeur de l'université de Stanford et dix autres chercheurs ont testé des lunettes d'ordinateur similaires au Vision Pro d'Apple dans le cadre de leurs activités quotidiennes. Les résultats ont montré que l'utilisation de ces lunettes pendant des activités telles que manger, résoudre des puzzles et jouer au ballon entraînait des maux de tête, des nausées et un inconfort. Un chercheur a souligné la difficulté de manger avec ces lunettes, soulignant qu'il lui était souvent impossible de réussir à mettre une fourchette dans sa bouche tout en portant un ordinateur sur son visage. La recherche a donc conclu que les casques d'ordinateur ne devraient pas être portés en permanence, mais uniquement lorsque l'utilisation d'un ordinateur, d'un téléphone portable ou de la télévision n'est pas possible.

    Jeremy Bailenson, professeur à l'université de Stanford, a exprimé que bien que l'Apple Vision Pro soit un outil utile, il ne devrait être utilisé que lorsque cela est nécessaire, car son utilisation excessive peut avoir des conséquences néfastes sur le bien-être mental, physique et social. Il a souligné l'importance pour les entreprises de sensibiliser le public aux utilisations et aux inconvénients majeurs de ces technologies avant qu'elles ne deviennent largement répandues. Il a également noté le parallèle avec les smartphones, dont l'utilisation a eu un impact négatif sur notre capacité d'attention, notre santé et notre bien-être, soulignant ainsi l'importance de prendre en compte les implications de l'utilisation de ces technologies sur le long terme.

    Après quelques semaines d'utilisation, de nombreux clients expriment leur déception et décident de retourner leur Vision Pro. Les reproches principaux adressés à cet appareil sont variés, comme en témoignent les retours sur les réseaux sociaux et les forums. Parmi les motifs de mécontentement les plus fréquemment mentionnés figurent le confort, les maux de tête, la fatigue oculaire, le manque d'applications, le prix élevé, l'isolement social et la stabilité du logiciel.

    Le confort est souvent cité comme raison majeure des retours. Certains utilisateurs ont signalé des maux de tête et des nausées, attribués à la structure et au poids de l'appareil, notamment son déséquilibre frontal par rapport à d'autres modèles concurrents comme le Quest 3. De plus, la pression exercée sur le visage et le nez ainsi que la chaleur dégagée par le casque sont sources de douleurs et d'inconfort pour de nombreux utilisateurs.

    Les maux de tête et la fatigue oculaire sont également des effets indésirables courants du Vision Pro. La technologie de projection laser utilisée pour afficher des images en 3D peut engendrer une tension visuelle, en particulier lors d'une utilisation prolongée, entraînant des symptômes tels que nausées, vertiges, migraines et troubles de la vision.

    Un autre point de frustration réside dans le manque d'applications disponibles pour le Vision Pro. Contrairement à ses concurrents axés sur le jeu, Apple positionne cet appareil comme un outil de travail, mais les fonctionnalités actuelles sont jugées limitées et peu adaptées aux besoins des utilisateurs, suscitant ainsi des interrogations sur son utilité par rapport à un ordinateur portable ou une tablette.


    Le prix élevé du Vision Pro est également un motif de déception pour de nombreux consommateurs. Avec des configurations allant jusqu'à 1 To de stockage et une garantie AppleCare+ coûtant jusqu'à 499 $, le prix total peut atteindre 4 574 $ hors taxes, ce qui représente un investissement considérable pour un appareil dont les performances et l'ergonomie suscitent des réserves.

    L'Apple Vision Pro semble rencontrer plusieurs défis majeurs qui compromettent son succès sur le marché des casques de réalité mixte. Son prix élevé, combiné au manque d'une application phare et de support de jeu, limite son attrait pour les consommateurs. De plus, l'absence de logiciel original et les comparaisons défavorables avec des concurrents tels que le Quest 3 soulèvent des questions sur la stratégie d'Apple dans ce domaine. Pour que l'Apple Vision Pro puisse réussir, il semble essentiel pour Apple de repenser sa stratégie et de répondre aux besoins réels des utilisateurs, en proposant des fonctionnalités innovantes et convaincantes qui justifient son prix élevé.

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Êtes-vous étonné par cette situation ?
    Quelle est votre opinion sur le prix et le design du Vision Pro ? Seriez-vous disposé à investir 3 499 dollars dans un casque de réalité virtuelle ?
    Quelles applications ou fonctionnalités envisagez-vous d'utiliser avec le Vision Pro ? Quels sont les aspects positifs et négatifs de l'informatique spatiale ?
    Comment le Vision Pro pourrait-il transformer nos modes de travail, d'apprentissage, de communication ou de divertissement ? Quels sont les défis et les opportunités de cette technologie pour la société ?
    Avez-vous déjà expérimenté le Vision Pro ou un autre casque de réalité virtuelle ? Quelle a été votre expérience ? Recommanderiez-vous cette technologie à votre entourage ?
    Comment Apple se positionne-t-il par rapport à ses concurrents dans le domaine de la réalité virtuelle ? Quels sont les atouts et les points faibles de la stratégie d'Apple ?

    Voir aussi :

    Les employés d'Apple ont été plus nombreux que les clients lors du lancement de Vision Pro sur Union Square à San Francisco, contrairement aux précédentes sorties des produits Apple

    Environ 30 % des utilisateurs qui retournent leur Vision Pro le font parce qu'ils ne comprennent pas comment utiliser le casque d'informatique spatiale d'Apple, selon une analyse

    Le Vision Pro d'Apple n'est pas le casque AR auquel vous vous attendiez, mais c'est l'avenir... pour les riches. Vendu à partir de 3 499 $, il coûte trois fois plus que le casque le plus cher de Meta
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #62
    Membre expert
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    Février 2013
    Messages
    966
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : Février 2013
    Messages : 966
    Points : 3 571
    Points
    3 571
    Par défaut
    Est-ce qu'une personne fortunée préfère s'afficher sur les plages et dans les Palaces avec un casque Apple Pro, ou son dernier combo lifting-botox au volant de l'une de ses super-cars ?

  3. #63
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 574
    Points
    3 574
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Des problèmes tels que l'installation complexe, le manque d'application phare et un contenu convaincant sont évoqués comme des obstacles à une utilisation régulière.
    Et le prix, non?
    3500€ c'est presque le salaire nets mensuels en moyen des cadres français d'après l'Insee (4 490€).
    Êtes-vous étonné par cette situation ?
    Non ce produit n'a peu d'interet pour moi et un prix exagéré - même pour Apple.
    Il est loin le temps où Apple arrivait à créer des besoin chez ses consommateurs et dans la société.
    Quelle est votre opinion sur le prix et le design du Vision Pro ? Seriez-vous disposé à investir 3 499 dollars dans un casque de réalité virtuelle ?
    Je ne suis pas disposé à mettre 3500€ pour grand chose.
    Le design n'est pas un facteur de choix pour moi, ça ne sert à rien et ça coute cher.

    La VR reste aujourd'hui un gadget même s'il est impressionnant et amène un potentiel de divertissement incroyable.
    Son inconfort reste un obstacle à sa démocratisation. J'ai essayé un casque il y a un an environ, je n'aurais pas passé des heures avec ce truc sur la tête.
    Par contre je ne suis pas contre une activité ponctuelle avec les potes.

  4. #64
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    592
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 592
    Points : 10 749
    Points
    10 749
    Par défaut L'intérêt des clients pour le Vision Pro s'estompe après l'engouement initial et Apple a réduit la production
    L'Apple Vision Pro fait-il un bide ? L'intérêt des clients pour le casque s'estompe après l'engouement initial et Apple a réduit la production
    il a un prix élevé et des cas d'utilisation limités

    Apple est confronté à une réalité difficile après avoir consacré des milliards de dollars et plusieurs années au développement de son casque de réalité virtuelle Vision Pro. L'entreprise aurait réduit drastiquement la production, la demande ayant chuté "bien au-delà des attentes". Le Vision Pro a connu un départ solide, mais la traction a diminué en raison de son prix élevé et des cas d'utilisation minimes dans le monde réel. Le casque est également considéré par beaucoup d'analystes comme un outil professionnel destiné à un marché de niche. Des analystes suggèrent qu'il se peut que nous entrions dans l'ère du "flop" tant attendu pour ce casque de 3 500 $.

    Apple a investi des milliards de dollars pendant de nombreuses années pour développer son casque Vision Pro. Longuement attendu, le Vision Pro a été lancé aux États-Unis il y a quelques mois et a suscité un vif intérêt auprès des consommateurs et de l'ensemble de la communauté technologique. Mais les rapports successifs produits sur le Vision Pro montrent que l'engouement initial s'estompe très rapidement et que son avenir est plus qu'incertain. Les difficultés seraient telles que l'entreprise aurait revu à la baisse ses prévisions initiales sur les livraisons du Vision Pro pour cette année.

    Ming-Chi Kuo, analyste chez Apple, affirme que la firme de Cupertino repense ses plans pour le prochain modèle. Dans un nouveau rapport, Kuo écrit qu'Apple a réduit les commandes du Vision Pro avant même qu'il ne soit lancé en dehors des États-Unis. Selon ses sources, Apple ne s'attend plus à vendre que 400 000 à 450 000 unités en 2024, alors que Kuo indique que "le consensus du marché" était de 700 000 à 800 000 unités. La demande pour le Vision Pro à 3 500 $ a chuté bien plus bas que ce que l'entreprise attendait. Le lancement du casque en dehors des États-Unis est donc devenu un véritable casse-tête pour la société.


    « Apple a réduit les commandes avant de lancer Vision Pro sur les marchés non américains, ce qui signifie que la demande sur le marché américain a chuté bien au-delà des attentes, obligeant Apple à adopter une vision conservatrice de la demande sur les marchés non américains », a déclaré Kuo dans sa note d'analyse de mardi. Kuo explique que les ventes se sont progressivement ralenties et Apple ne devrait vendre que 200 à 250 000 unités supplémentaires pour le reste de l'année. Selon Kuo, l'année 2025 ne s'annonce pas meilleure, puisqu'Apple lui-même prévoit une baisse des livraisons de casques l'année prochaine.

    « Je pense que l'on peut dire sans risque de se tromper que le Vision Pro est en train de faire un flop. Le lancement du premier casque d'Apple était passionnant, et dans quelques années, Apple sortira une nouvelle version probablement encore meilleure. Mais pour l'instant, c'est un flop », a écrit un critique. Kuo a rapporté qu'Apple est en train de revoir et d'ajuster sa "feuille de route" autour du Vision Pro, et dit qu'il n'y aura peut-être pas de nouvelle version avant 2025. Le Vision Pro a séduit les premiers utilisateurs grâce à ses prouesses techniques, mais pas assez pour tous les retenir au-delà de la période de retour.

    Jusqu'à ce qu'Apple lance la prochaine génération, nous devrons nous contenter du Vision Pro original, qui est largement considéré comme cher, inconfortable à porter et dépourvu d'applications clés telles que Netflix et Spotify. Alors que l'engouement initial suscité par le Vision Pro s'estompe, la réalité s'impose : "la plupart des gens n'ont guère de raisons d'acheter un casque imparfait de 3 500 $". Selon un précédent rapport de Kuo, environ 30 % des utilisateurs qui retournent leur Vision Pro le font parce qu'ils ne comprennent pas comment utiliser le casque d'informatique spatiale d'Apple. Le casque serait compliqué à utiliser.

    De nombreux utilisateurs du Vision Pro ont rapporté avoir rencontré des difficultés au démarrage de l'appareil et pour naviguer dans l'interface, ce qui est un inconvénient par rapport à d'autres appareils tels qu'un ordinateur portable ou une tablette. De plus, visionOS n'en est qu'à ses débuts et les développeurs tiers doivent encore proposer leurs applications pour la plateforme. Apple n'a pas encore optimisé ses applications pour le Vision Pro, et comme il s'agit de la première génération, il faudra peut-être un certain temps aux développeurs pour éliminer les bogues et afin d'offrir une expérience utilisateur transparente.

    Le Vision Pro d'Apple ressemble à ce que l'on pourrait qualifier de casque de réalité mixte, car il prend en charge la réalité virtuelle et la réalité augmentée (RA). Toutefois, Apple ne semble pas tout à fait d'accord avec cela et affirme que le Vision Pro est "un ordinateur spatial". L'informatique spatiale est un terme générique qui désigne la fusion du monde numérique et du monde physique de manière transparente. Mais personne ne semble d'accord sur la définition de l'informatique spatiale. Et ce qu'Apple appelle un ordinateur spatial, certains l'appellent "réalité étendue", "informatique holographique", "métavers", etc.

    Pour 3 500 $, certains critiques estiment que le jeu n'en vaut pas la chandelle. Selon eux, la technologie n'est pas mature et Apple utilise des termes complexes et difficiles à appréhender pour les profanes. « Je pense que l'objectif d'Apple est de mettre en avant le fait qu'il dispose de capacités supplémentaires en matière de productivité et de se démarquer de ses concurrents en le présentant différemment », note un critique. Apple présente le casque Vision Pro comme un ordinateur à part entière qui pourrait remplacer un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable, au lieu d'un simple appareil de divertissement.

    « La technologie d'Apple n'est tout simplement pas prête. Peut-être que nous ne sommes pas prêts non plus. En attendant, nous avons droit à des produits de compromis coûteux, décrits avec des mots absurdes, et à la promesse d'un avenir radieux. Imaginez que vous puissiez partager une vidéo de la fête d'anniversaire de votre enfant et que les autres aient l'impression d'y avoir assisté. C'est ce type d'expériences immersives en 3D par le biais d'ordinateurs discrets qu'Apple veut réaliser. Et ce que Mark Zuckerberg envisage. C'est aussi l'idée qui sous-tendait les Google Glass il y a une dizaine d'années », note un critique.

    Après avoir essayé le Vision Pro d'Apple, Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a déclaré que "le Quest 3 est le meilleur produit". Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, Zuckerberg a donné son verdict officiel sur le Vision Pro par rapport au dernier casque Quest 3 de sa société : « je ne pense pas seulement que le Quest a le meilleur rapport qualité/prix, je pense que le Quest est le meilleur produit, un point c'est tout ». Zuckerberg a laissé entendre que le Vision Pro est inutilement cher et pèse 120 grammes de plus que le Quest 3 de Meta, ce qui le rend moins confortable à porter sur une longue période.

    Dans son précédent rapport, Kuo estimait qu'il faudrait attendre 2027 pour voir un Vision Pro avec des mises à jour significatives. Par ailleurs, Apple est souvent un précurseur sur les marchés des nouveaux produits, et si le Vision Pro ne marche pas bien, cela pourrait avoir des répercussions sur l'ensemble de l'industrie. Kuo pense que la demande de certains composants spécifiques à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée, comme les écrans Micro OLED, pourrait ne pas atteindre le taux d'adoption nécessaire à la production de masse pour être intégrée dans d'autres appareils.

    Source : Ming-Chi Kuo, analyste chez Apple

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Qu'est-ce qui explique la baisse de l'intérêt pour le casque Vision Pro d'Apple ?
    Le Vision Pro fait-il un flop ? Quelles sont vos prédictions sur l'avenir du casque d'Apple ?

    Voir aussi

    Environ 30 % des utilisateurs qui retournent leur Vision Pro le font parce qu'ils ne comprennent pas comment utiliser le casque d'informatique spatiale d'Apple, selon une analyse

    Apple Vision Pro en difficulté : l'intérêt des clients pour le casque de réalité mixte diminue dans certains points de vente, Apple peine à maintenir l'intérêt initial

    Le Vision Pro d'Apple n'est pas le casque AR auquel vous vous attendiez, mais c'est l'avenir... pour les riches. Vendu à partir de 3 499 $, il coûte trois fois plus que le casque le plus cher de Meta

  5. #65
    Membre expérimenté Avatar de stigma
    Homme Profil pro
    Créateur jeux vidéo
    Inscrit en
    Octobre 2003
    Messages
    1 113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 73
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Créateur jeux vidéo
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2003
    Messages : 1 113
    Points : 1 618
    Points
    1 618
    Par défaut
    Vu le prix, pfffff
    Apple continue de rêver à défaut de faire rêver les consommateurs.

  6. #66
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 875
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 875
    Points : 52 142
    Points
    52 142
    Par défaut Après un bide retentissant sur les ventes, le prix de l’Apple Vision Pro s’écroule sur le marché de l’occasion
    Après un bide retentissant sur les ventes, le prix de l’Apple Vision Pro s’écroule sur le marché de l’occasion
    Ce qui confirme les rapports sur le désintérêt des utilisateurs

    Pour 3500 dollars, certains critiques estiment que l’Apple Vision Pro n’en vaut pas la chandelle. Cette posture rejaillit déjà sur les prix du casque de réalité virtuelle d’Apple sur le marché d’occasion. Les rapports se multiplient et font état de l’écroulement du prix de l’Apple Vision Pro sur différentes plateformes de vente en ligne de matériel d’occasion. Le tableau vient confirmer les rapports sur le désintérêt croissant des utilisateurs.

    Un Vision Pro de 1 To, complet avec tout l'équipement inclus, l'étui de voyage d'Apple à 200 $, l'AppleCare Plus à 500 $, et prétendument "porté peut-être une heure" s'est vendu pour 3 200 $ après 21 enchères. L'estimation des frais de port était de 20,30 $. À l'état neuf, cette combinaison coûte 5 007,03 dollars sur le site d'Apple. Une autre annonce sur eBay, celle-ci avec la configuration 256 Go (mais sans les inserts optiques), a été vendue pour seulement 2 600 $ - encore une fois avec la plupart, si ce n'est tous les accessoires inclus. Plusieurs autres modèles de 256 et 512 Go ont été vendus à peu près au même prix cette semaine. L'histoire n'est pas différente sur Swappa, un site de revente populaire auprès des utilisateurs d'Apple :

    Nom : 1.png
Affichages : 17640
Taille : 264,5 Ko

    La tendance ne devrait pas surprendre quand on prend en compte que des rapports additionnels font état de ce que la production de l'Apple Vision Pro a été réduite de moitié par rapport aux prévisions initiales de livraison.
    La raison évidente pour laquelle il ne se vend pas aussi bien que prévu est son prix élevé de 3500 dollars dans un marché où on retrouve des offres de la concurrence comme le Meta Quest 3 à 500 dollars.

    Nom : 2.png
Affichages : 6452
Taille : 47,0 Ko

    L’Apple Vision Pro est un bide et pas que pour son prix

    Le confort est l'une des raisons les plus citées pour les retours. Des personnes ont déclaré que le casque leur donnait des maux de tête et déclenchait le mal des transports. Le poids de l'appareil et le fait qu'il soit en grande partie chargé à l'avant constituent une autre plainte; le poids du Vision Pro oscille entre 600 et 650 grammes, c’est bien davantage que le Quest 3 et ses 515 grammes. De plus, le casque exerce une pression sur le visage et le nez, ce qui peut provoquer des douleurs et des rougeurs. Certains utilisateurs se plaignent également de la chaleur dégagée par le casque, qui peut rendre l’expérience inconfortable.

    Le mal de tête et la fatigue oculaire sont d’autres effets indésirables du Vision Pro. Le casque utilise un système de projection laser pour créer des images en 3D devant les yeux de l’utilisateur. Mais cette technologie peut causer du stress visuel, surtout si l’utilisateur regarde des écrans virtuels pendant de longues périodes. Certains utilisateurs rapportent avoir eu des nausées, des vertiges, des migraines, ou des troubles de la vision après avoir utilisé le Vision Pro.

    Le manque d’applications est un autre problème majeur du Vision Pro. Apple ne veut pas que le Vision Pro soit un casque de jeu comme ses concurrents. Au lieu de cela, le Vision Pro se positionne comme un compagnon de travail, qui permet d’accéder à des documents, des mails, des vidéos, ou des réunions en réalité mixte. Mais ces fonctionnalités sont encore limitées et peu adaptées aux besoins des utilisateurs. Beaucoup d’utilisateurs se demandent quel est l’intérêt du Vision Pro par rapport à un ordinateur portable ou une tablette.

    Le prix élevé du Vision Pro est un autre facteur de déception. Le prix de 3 499 $ concerne le modèle de 256 Go ; mais il y a deux autres configurations proposées : 3 699 $ (512 Go) et 3 899 $ (1 To). Le constructeur propose également une garantie AppleCare+ facturée 499 $ offrant un nombre de réparations illimité pour les dommages accidentels pendant 2 ans. Un Vision Pro « toutes options » avec 1 To de stockage et AppleCare+ revient à 4 574 $, rappelons qu’il s’agit d’un prix hors taxes.

    « La technologie d'Apple n'est tout simplement pas prête. Peut-être que nous ne sommes pas prêts non plus. En attendant, nous avons droit à des produits de compromis coûteux, décrits avec des mots absurdes, et à la promesse d'un avenir radieux. Imaginez que vous puissiez partager une vidéo de la fête d'anniversaire de votre enfant et que les autres aient l'impression d'y avoir assisté. C'est ce type d'expériences immersives en 3D par le biais d'ordinateurs discrets qu'Apple veut réaliser. Et ce que Mark Zuckerberg envisage. C'est aussi l'idée qui sous-tendait les Google Glass il y a une dizaine d'années », note un critique.

    Après avoir essayé le Vision Pro d'Apple, Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a déclaré que "le Quest 3 est le meilleur produit". Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, Zuckerberg a donné son verdict officiel sur le Vision Pro par rapport au dernier casque Quest 3 de sa société : « je ne pense pas seulement que le Quest a le meilleur rapport qualité/prix, je pense que le Quest est le meilleur produit, un point c'est tout ». Zuckerberg a laissé entendre que le Vision Pro est inutilement cher et pèse 120 grammes de plus que le Quest 3 de Meta, ce qui le rend moins confortable à porter sur une longue période.


    Et vous ?

    Que pensez-vous du Vision Pro ? L’avez-vous essayé ou envisagez-vous de l’acheter ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du Vision Pro par rapport à la concurrence ?
    Que pensez-vous du retour d'expérience des utilisateurs qui l'ont essayé et préfèrent le retourner ? Lequel vous parle le mieux et pourquoi ?
    Comment le Vision Pro pourrait-il changer votre façon de travailler, d’apprendre, ou de vous divertir ?
    Quelles sont les applications ou les fonctionnalités que vous aimeriez voir sur le Vision Pro ?
    Comment le Vision Pro pourrait-il s’intégrer dans votre vie sociale ? Est-ce que le casque vous isole ou vous rapproche des autres ?

    Voir aussi :

    Lancement du casque de réalité mixte Apple Vision Pro, Apple n'a pas réussi à tout écouler le jour du lancement
    Les employés d'Apple ont été plus nombreux que les clients lors du lancement de Vision Pro sur Union Square à San Francisco, contrairement aux précédentes sorties des produits Apple
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #67
    Membre habitué Avatar de dragonofmercy
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Mars 2019
    Messages
    30
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2019
    Messages : 30
    Points : 129
    Points
    129
    Par défaut
    En même temps une plateforme où le porn est interdit ça fait forcément un four...


  8. #68
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 651
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 651
    Points : 18 597
    Points
    18 597
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Le prix élevé du Vision Pro est un autre facteur de déception. Le prix de 3 499 $ concerne le modèle de 256 Go ; mais il y a deux autres configurations proposées : 3 699 $ (512 Go) et 3 899 $ (1 To). Le constructeur propose également une garantie AppleCare+ facturée 499 $ offrant un nombre de réparations illimité pour les dommages accidentels pendant 2 ans. Un Vision Pro « toutes options » avec 1 To de stockage et AppleCare+ revient à 4 574 $, rappelons qu’il s’agit d’un prix hors taxes.
    Même les Apple fanboys ont leur limite
    Après il n'est pas impossible que dans le futur cette technologie connaisse le succès. Quand les prix seront accessibles, quand il y aura des applications intéressantes.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Le mal de tête et la fatigue oculaire sont d’autres effets indésirables du Vision Pro. Le casque utilise un système de projection laser pour créer des images en 3D devant les yeux de l’utilisateur. Mais cette technologie peut causer du stress visuel, surtout si l’utilisateur regarde des écrans virtuels pendant de longues périodes. Certains utilisateurs rapportent avoir eu des nausées, des vertiges, des migraines, ou des troubles de la vision après avoir utilisé le Vision Pro.
    La comparaison ne fonctionne peut-être pas, car ce n'est pas du tout la même technologie.
    Nintendo a créé une console qui s'appelait "Virtual Boy", les témoignages disent que ça pouvait faire mal aux yeux, à la tête, etc.
    Mais d'un autre côté il y a des témoignages de gens qui disent qu'utiliser le Virtual Boy a amélioré leur vue.
    Une hypothèse c'est que le Virtual Boy "muscle" les yeux, au final la fatigue visuel peut être une bonne chose, dans certains cas.

    C'est un peu comme ceux qui masque un œil pour forcer l'autre à travailler.

    Du coup j'aimerais essayer le Virtual Boy (il doit y avoir moyen de l'émuler avec des casques de réalité virtuelle).
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #69
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    796
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 796
    Points : 3 422
    Points
    3 422
    Par défaut
    Le poids de l'appareil et le fait qu'il soit en grande partie chargé à l'avant constituent une autre plainte; le poids du Vision Pro oscille entre 600 et 650 grammes, c’est bien davantage que le Quest 3 [...] ce qui peut provoquer des douleurs et des rougeurs.
    Bah, ce n'est rien ! dans la prochaine version, Apple méta etc ajouteront l'anti-gravité à leur merveille .
    Oh wait, ça existe déjà, il suffirait d'attacher des ballons à l'hélium dessus.


  10. #70
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur Back-End
    Inscrit en
    Août 2021
    Messages
    44
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 51
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Back-End
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Août 2021
    Messages : 44
    Points : 102
    Points
    102
    Par défaut
    3 499 $
    a ce prix là tu n'as pas le droit à l'erreur ...

  11. #71
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    592
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 592
    Points : 10 749
    Points
    10 749
    Par défaut Une étude révèle que seul un adolescent sur quatre joue à des jeux vidéo avec un casque de réalité virtuelle
    Une étude révèle que seul un adolescent sur quatre joue à des jeux vidéo avec un casque de réalité virtuelle
    leur intérêt pour la réalité virtuelle reste très faible malgré les efforts de Meta et Apple

    Une récente étude publiée par le Pew Research Center classe les jeux vidéo de réalité virtuelle en queue de peloton, avec le plus petit nombre de joueurs actifs. Bien que 85 % des adolescents interrogés déclarent jouer à des jeux vidéo, et que quatre sur dix le font quotidiennement, seul un adolescent sur quatre joue avec un casque de réalité virtuelle. Selon le sexe, 32 % des garçons et 15 % des filles ont déclaré jouer à des jeux sur un casque de réalité virtuelle. Précédemment, Piper Sandler a rapporté que 56 % des adolescents qui possèdent un casque de réalité virtuelle, comme le Vision Pro d'Apple ou le Quest de Meta, admettent qu’ils les utilisent rarement.

    Les analyses ignorent concrètement les raisons pour lesquelles les casques de réalité virtuelle (RV) peinent à s'imposer malgré les nombreuses innovations dont ils ont bénéficié au cours de la dernière décennie. Selon certains analystes, la réalité virtuelle est encore un marché de niche, car la plupart des développeurs et des éditeurs créent principalement du contenu pour les systèmes de jeu standard tels que les consoles et les PC. Pour d'autres analystes, les casques de réalité virtuelle sont à la traîne en raison du facteur de forme encombrant des écrans de réalité virtuelle existants et l'inconfort qui y est associé.

    L'enquête du Pew Research Center a été menée auprès de 1 453 adolescents américains âgés de 13 à 17 ans. Le Pew Research Center précise que les participants ont été recrutés par le biais d'un échantillonnage national aléatoire d'adresses résidentielles et pondérés pour être représentatifs des adolescents américains âgés de 13 à 17 ans qui vivent avec leurs parents, en fonction de l'âge, du sexe, de l'origine ethnique, du revenu du ménage et d'autres catégories. Elle a recueilli des informations sur des points comme la fréquence à laquelle ils jouent, leurs supports, l'environnement social entre les joueurs, etc.

    Nom : 421.png
Affichages : 2607
Taille : 66,0 Ko

    L'enquête a été menée du 26 septembre au 23 octobre 2023. Elle a notamment révélé que la plupart des adolescents jouent à des jeux sur une console de jeu ou un smartphone. Interrogés sur cinq appareils (console de jeu, smartphone, ordinateur de bureau ou ordinateur portable, tablette et casque de réalité virtuelle), la plupart des adolescents (73 %) déclarent jouer à des jeux sur une console de jeu, comme la PlayStation, la Switch ou la Xbox. Le rapport indique que 70 % des adolescents jouent sur un smartphone. Ils sont moins nombreux, mais tout de même assez nombreux, à y jouer sur chacun des appareils suivants :

    • 49 % déclarent jouer à des jeux sur un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable ;
    • 33 % le font sur une tablette ;
    • 24 % y jouent sur un casque de réalité virtuelle tel qu'Oculus, Meta Quest ou PlayStation VR.


    De nombreux adolescents jouent à des jeux sur plusieurs plateformes. Environ un quart des adolescents (27 %) le font sur au moins quatre des cinq appareils listés, et près de la moitié (49 %) jouent sur deux ou trois d'entre eux. Seuls 8 % jouent sur un seul appareil. Les adolescents sont plus susceptibles que les adolescentes de jouer à des jeux vidéo sur quatre des cinq appareils interrogés ; tous s'attendent à des tablettes. Par exemple, environ neuf adolescents sur dix déclarent jouer à des jeux vidéo sur une console de jeu, contre 57 % des filles. La même proportion d'adolescents et d'adolescentes y joue sur des tablettes.

    Les adolescents qui se considèrent comme des joueurs sont plus susceptibles que ceux qui jouent à des jeux vidéo, mais ne sont pas des joueurs de jouer sur une console de jeu (95 % contre 78 %), un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable (72 % contre 45 %) ou un casque de réalité virtuelle (39 % contre 19 %). Des proportions similaires des deux groupes jouent sur des smartphones et des tablettes. (L'enquête du Pew Research Center n'a pas cherché à savoir si les adolescents possèdent un casque de réalité virtuelle, ce qui inclut donc ceux qui jouent avec le casque d'un ami, d'un frère ou d'une sœur ou d'un parent.)

    Nom : 475.png
Affichages : 242
Taille : 82,0 Ko

    Certains pensent que la réalité virtuelle est encore une technologie de niche réservée aux passionnés. Cependant, Meta a vendu plus de 20 millions de casques Quest, soit à peu près autant que Microsoft a vendu de consoles Xbox Series S|X. De plus, certains développeurs Quest déclarent que les adolescents sont leur groupe démographique à la croissance la plus rapide, et Meta enregistre ses revenus VR les plus élevés pendant la période des fêtes de fin d'année, lorsque les enfants reçoivent généralement des cadeaux comme des consoles de la part de leurs parents. Mais leur intérêt pour ce dispositif reste faible.

    Selon l'enquête menée par Piper Sandler, l’utilisation effective de ces casques reste modeste. Le rapport indique que 33 % des adolescents déclarent posséder un dispositif de réalité virtuelle de quelque sorte, mais 56% d’entre eux disent qu’ils l’utilisent rarement (ce pourcentage a augmenté par rapport à 48 % il y a deux ans). L'entreprise avait interrogé 6 020 adolescents américains âgés en moyenne de 16,1 ans. Cette désaffection pour les casques de réalité virtuelle soulève des questions sur l’avenir de la technologie. Est-ce que le coût élevé des dispositifs haut de gamme tels que le Vision Pro d’Apple est un facteur dissuasif ?

    Ou est-ce que le manque de contenu engageant et d’applications pratiques limite l’intérêt des utilisateurs ? Quoi qu’il en soit, les fabricants de dispositifs de réalité virtuelle devront redoubler d’efforts pour créer des expériences plus captivantes et pertinentes s’ils veulent séduire et retenir les jeunes utilisateurs. Peut-être que l’avenir de la réalité virtuelle réside dans des jeux et des applications qui offrent des expériences plus complètes et immersives, capables de rivaliser avec les consoles traditionnelles et les smartphones. C'est en tout cas ce que suggèrent les données recueillies par Piper Sandler dans le cadre de l'enquête.

    Nom : Capture d'écran 2024-05-16 130739.png
Affichages : 407
Taille : 243,7 Ko

    Elles indiquent que les personnes interrogées s'attendaient à dépenser 225 dollars en jeux vidéo au cours du premier semestre 2024. Il s'agit maintenant de les inciter à dépenser cet argent et ce temps sur un dispositif de réalité virtuelle plutôt que sur une console ou leur téléphone. Pour l’instant, la réalité virtuelle peine à trouver sa place dans le quotidien des adolescents, et Apple comme Meta devront innover pour transformer cette tendance en opportunité de croissance. Le manque d'intérêt est tel qu'Apple a revu à la baisse ses prévisions de vente en ce qui concerne son casque de réalité virtuelle Vision Pro.

    Par ailleurs, l'impact des jeux vidéo sur les adolescents fait l'objet d'un débat de longue date. Certains leur reconnaissent le mérite d'aider les jeunes à nouer des amitiés et de leur apprendre à travailler en équipe et à résoudre des problèmes. D'autres affirment que les jeux vidéo exposent les adolescents à des contenus violents, qu'ils ont un impact négatif sur leur sommeil et qu'ils peuvent même entraîner une dépendance. L'enquête du Pew Research Center rapporte que 72 % des adolescents qui jouent à des jeux vidéo déclarent que l'une des raisons pour lesquelles ils y jouent est de passer du temps avec d'autres personnes.

    Certains se sont même fait un ami en ligne en jouant à des jeux vidéo ; 47 % des adolescents qui jouent à des jeux vidéo disent avoir fait cela. Les jeux vidéo les aident peut-être à résoudre des problèmes, mais pas à dormir. Plus de la moitié des adolescents qui jouent à des jeux vidéo disent que cela les a aidés à résoudre des problèmes, mais 41 % d'entre eux disent que cela a nui à leur sommeil. Et le harcèlement est un problème : 80 % des adolescents pensent que le harcèlement lié aux jeux vidéo est un problème pour les jeunes de leur âge. Et 41 % de ceux qui jouent à des jeux vidéo disent avoir été insultés en jouant.

    Source : rapport du Pew Research Center (PDF)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pourquoi seul un petit nombre d'adolescents jouent aux jeux vidéo avec un casque de réalité virtuelle ?
    Qu'est-ce qui explique ce faible taux ? Un manque d'intérêt de la part des adolescents ? Une utilité limitée des casques ?
    Considérez-vous également la réalité virtuelle comme une technologie de niche ? Dans ce cas, à quel marché doit-elle alors s'adresser ?
    Comment les acteurs comme Meta et Apple peuvent-ils dynamiser le secteur et susciter davantage l'intérêt des joueurs pour leurs casques RV ?

    Voir aussi

    Mauvaise nouvelle pour Apple et Meta : les adolescents s'ennuient avec les casques de réalité virtuelle. De nombreux jeunes n'utilisent pas les casques RV qu'ils possèdent, selon une enquête de Piper Sandler

    Le responsable des logiciels de réalité augmentée de Google démissionne, invoquant un « engagement et une vision instables »

    Apple aurait revu à la baisse les prévisions de production de son casque de réalité mixte Vision Pro de 3 499 $ en raison de la complexité de l'appareil et de problèmes de production

  12. #72
    Rédacteur/Modérateur


    Homme Profil pro
    Network game programmer
    Inscrit en
    Juin 2010
    Messages
    7 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Network game programmer

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2010
    Messages : 7 119
    Points : 32 992
    Points
    32 992
    Billets dans le blog
    4
    Par défaut
    Vu le prix d'entrée et la faible quantité de jeux, ce chiffre me parait au contraire élevé.
    Pensez à consulter la FAQ ou les cours et tutoriels de la section C++.
    Un peu de programmation réseau ?
    Aucune aide via MP ne sera dispensée. Merci d'utiliser les forums prévus à cet effet.

  13. #73
    Membre chevronné Avatar de nirgal76
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Septembre 2007
    Messages
    906
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2007
    Messages : 906
    Points : 2 130
    Points
    2 130
    Par défaut
    Rare sont les gros titres à sortir supportant le VR. Cela n'aide pas. Les éditeurs sont frileux à cause des couts de réalisation.
    C'est l'éternel cercle vicieux. peu de joueurs VR donc peu d'adaptations. peu d'adaptations, peu de joueurs VR.

    J'aurais pourtant aimé jouer à un Starfield, Cyberpunk ou Ark en VR, nativement.
    Avoir joué en VR a Fallout 4, Skyrim et surtout MSFS à change radicalement le jeux. Quand c'est bien fait, c'est absolument fabuleux, c'est comme redécouvrir les jeux vidéos.
    Rejouer en 2D sur un écran parait fade après. Il faut se réhabituer à ne plus être au coeur de l'action.
    Pour MSFS, le pilotage est grandement facilité, l'appréciation des distances, altitude, vitesse est bien bien meilleure. et avec al reconnaissance des mouvements des mains et des doigts, l'immersion est totale.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 21/03/2019, 01h21
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 02/05/2018, 13h38
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 20/06/2017, 21h47
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2016, 03h59
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 19/03/2014, 18h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo