Verily, filiale d'Alphabet, va réduire ses effectifs de 15 % et supprimer plus de 200 emplois
la société mère de Google supprime également 40 postes chez Intrinsic

Verily, une unité de soins de santé d'Alphabet Inc, supprime 15 % des emplois en éliminant certains programmes et en rationalisant les opérations. Plus de 200 emplois seront supprimés, a indiqué Verily après avoir annoncé les licenciements dans un billet de blog mercredi. « Nous procédons à des changements qui affinent notre stratégie, donnent la priorité à notre portefeuille de produits et simplifient notre modèle opérationnel », a déclaré Stephen Gillett, directeur général de Verily, dans ce message. « Nous ferons avancer moins d'initiatives avec plus de ressources ».

Lancé à partir de Google X en 2015, l’objectif de Verily est d'aider les gens à vivre plus sainement grâce à des outils et des informations qui permettent aux entreprises du secteur de la santé, aux prestataires de soins de santé, aux payeurs et aux patients de mieux adapter les approches et d'améliorer les résultats.

Nom : VerilyB.png
Affichages : 463
Taille : 334,6 Ko

Verily vise à faire évoluer le paradigme de la médecine « taille unique » vers une vision plus complète de l'individu qui conduit à un parcours plus personnalisé. La société, détenue par la même société mère que Google, abandonnera également Verily Value Suite (VVS), un programme de logiciels médicaux, et certains produits en phase de démarrage, tels que des micro-aiguilles pour l'administration de médicaments, a précisé Stephen Gillett. Certains employés qui dirigent ces programmes seront réaffectés à d'autres équipes, tandis que d'autres quitteront Verily, a-t-il précisé.

Avec une visibilité très granulaire et en temps quasi réel des détails cliniques et des coûts, Verily Value Suite permettait :

  • de suivre les progrès, de mesurer le retour sur investissement et de faire évoluer les stratégies et les parcours de soins ;
  • de suivre les réductions des taux de réadmission résultant d'une meilleure adhésion des patients au parcours pré- et post-opératoire, et mettre en évidence les sous-segments de patients qui nécessitent un soutien supplémentaire.

Mercredi également, Intrinsic, une entreprise de robotique industrielle d'Alphabet, a déclaré avoir pris la décision difficile de laisser partir un certain nombre de membres de son équipe.

« Cette décision a été prise à la lumière des changements de priorités et de notre orientation stratégique à plus long terme », a déclaré un porte-parole d'Intrinsic dans un communiqué. « Elle permettra à Intrinsic de continuer à allouer des ressources à nos initiatives les plus prioritaires. » La nouvelle des licenciements chez Intrinsic a été précédemment rapportée par le site d'informations technologiques The Information, qui a déclaré qu'ils toucheraient 40 employés.

Alphabet rejoint une foule d'autres géants de la technologie qui ont considérablement réduit leurs effectifs dans un contexte d'économie mondiale chancelante et d'inflation galopante. L'annonce d’Alphabet est la dernière en date d'une entreprise technologique à se concentrer sur les dépenses de personnel pour faire face à un ralentissement économique et à une compression des dépenses due à une inflation élevée.

Intel prévoit une réduction importante de ses effectifs, probablement de l'ordre de plusieurs milliers de personnes, afin de réduire les coûts et de faire face à un marché des ordinateurs personnels en berne, selon des personnes ayant connaissance de la situation. Les suppressions d'emplois à l'échelle de l'entreprise toucheront particulièrement les ventes et le marketing.

Microsoft a licencié des employés dans les équipes de toute l'entreprise, selon les employés concernés qui ont parlé aux médias. Les licenciements en question touchent moins de 1 000 employés, selon une personne proche du dossier. Des conversations avec des personnes proches de l'entreprise et des publications sur des sites de médias sociaux comme Blind et Twitter indiquent que les licenciements ont affecté tous les départements, de la division des jeux sur console Xbox à l'organisation de pointe Microsoft Strategic Missions and Technology.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg a déclaré que le plan de Meta était de réduire progressivement la croissance de ses effectifs au cours de l'année prochaine. Lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre 2022 de Meta, Zuckerberg a admis que l'entreprise est entrée dans une phase de ralentissement économique qui aura un large impact sur le secteur de la publicité numérique.

« C'est une période qui demande plus d'intensité et je m'attends à ce que nous fassions plus avec moins de ressources. Je pense que nous traverserons cette période en étant une entreprise plus forte et plus disciplinée », a déclaré Zuckerberg lors d’une conférence. Ces licenciements permettraient à Meta de transférer l'énergie vers d'autres domaines de l'entreprise.

« Je veux donner à nos dirigeants la possibilité de décider au sein de leurs équipes où il faut doubler les effectifs, où il faut compenser l'attrition et où il faut restructurer les équipes tout en minimisant l'impact sur les initiatives à long terme », a-t-il déclaré.

En octobre de l’année dernère, Oracle licencie plus de 200 employés en Californie, dans un contexte de réduction des coûts visant à économiser 1 milliard de dollars. Au total, 201 emplois ont été supprimés. Il s'agit de spécialistes des données, de développeurs d'applications, de spécialistes du marketing et de développeurs de logiciels.

Amazon a gelé les embauches dans son secteur de la vente au détail, et Google d'Alphabet procède à des suppressions de postes dans la zone 120, son incubateur interne de nouveaux projets.

Et vous ?

Quels commentaires faites-vous de ces licenciements chez Alphabet ?

Voir aussi :

Oracle licencie plus de 200 employés en Californie, dans un contexte de réduction des coûts visant à économiser 1 milliard de $, suite à l'acquisition de Cerner pour 28 milliards $

Microsoft aurait licencié des employés dans le cadre d'un ajustement structurel, de nouvelles embauches seraient prévues

Intel prévoit des milliers de suppressions d'emplois face au ralentissement des PC, le fabricant de puces pourrait annoncer cette mesure au moment de la publication de ses résultats