IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

L’IA Gemini de Google prise en flagrant délit d’analyse des fichiers PDF hébergés sur Google Drive


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut L’IA Gemini de Google prise en flagrant délit d’analyse des fichiers PDF hébergés sur Google Drive
    Google lance une alerte rouge à ses équipes pour le développement d’un concurrent à ChatGPT, l’IA qui menace son moteur de recherches
    Et les postes des développeurs informatiques humains

    Ce qu’on sait de cette intelligence artificielle de l’entreprise OpenAI est qu’il s’agit d’un chatbot capable de comprendre le langage naturel et de répondre en langage naturel. C’est l’un des phénomènes Internet de l’heure tant les internautes s’émerveillent de son « intelligence. » Certains le qualifient même de remplaçant du moteur de recherche Google étant donné qu’il est capable de donner de façon directe des solutions à des problèmes complexes et ce, de façon détaillée. Chez Google on se sent en danger. Le CEO vient donc de lancer une alerte rouge à l’intention de ses équipes pour le développement d’un concurrent à ChatGPT.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 6161
Taille : 86,4 Ko
    Nom : 2.jpg
Affichages : 5329
Taille : 126,6 Ko


    ChatGPT a par exemple réussi l’édition 2022 de l’examen d’informatique pour élèves du secondaire désireux d’obtenir des crédits universitaires US. Cette édition de l’examen d’informatique pour élèves du secondaire désireux d’obtenir des crédits universitaires US porte sur 4 questions. Les postulants sont libres de formuler les réponses de la manière qui leur convient. Un internaute a proposé une compilation des réponses proposées par ChatGPT après avoir souligné que l’intelligence artificielle a pris 32 points sur les 36 possibles.

    Code Java : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    23
    24
    25
    26
    27
    28
    29
    30
    31
    32
    33
    34
    35
    36
    37
    38
    39
    40
    41
    42
    43
    44
    45
    46
    47
    48
    49
    50
    51
    52
    53
    54
    55
    56
    57
    58
    59
    60
    61
    62
    63
    64
    65
    66
    67
    68
    69
    70
    71
    72
    73
    74
    75
    76
    77
    78
    79
    80
    81
    82
    83
    84
    85
    86
    87
    88
    89
    90
    91
    92
    93
    94
    95
    96
    97
    98
    99
    100
    101
    102
    103
    104
    105
    106
    107
    108
    109
    110
    111
    112
    113
    114
    115
    116
    117
    118
    119
    120
    121
    122
    123
    124
    125
    126
    127
    128
    129
    130
    131
    132
    133
    134
    135
    136
    137
    138
    139
    140
    141
    142
    143
    144
    145
    146
    147
    148
    149
    150
    151
    152
    153
    154
    155
    156
    157
    158
    159
    160
    161
    162
    163
    164
    165
    166
    167
    168
    169
    170
    171
    172
    173
    // 1a
    public int getScore()
    {
    int score = 0;
     
    // Check if this is a bonus game
    if (isBonus()) {
    // If it is, triple the final score
    score = 3;
    }
     
    // Iterate through each level
    for (int i = 1; i <= 3; i++) {
    // Check if the goal for the current level has been reached
    if (level[i].goalReached()) {
    // If it has, add the points for that level to the score
    score += level[i].getPoints();
    }
    }
     
    // Return the final score
    return score;
    }
     
    // 1b
    public int playManyTimes(int num)
    {
    // Keep track of the highest score seen so far
    int highestScore = 0;
     
    // Iterate for the number of games specified in the num parameter
    for (int i = 0; i < num; i++) {
    // Create a new game
    Game game = new Game();
     
    // Simulate the play of the game
    game.play();
     
    // Compute the score for the game
    int score = game.getScore();
     
    // If the score for this game is higher than the highest score seen so far,
    // update the highest score
    if (score > highestScore) {
    highestScore = score;
    }
    }
     
    // Return the highest score seen
    return highestScore;
    }
     
    // 2
    public class Textbook extends Book {
    private int edition;
     
    /**
    * Creates a new Textbook with given title, price, and edition number.
    *
    * @param bookTitle the title of the textbook
    * @param bookPrice the price of the textbook
    * @param bookEdition the edition number of the textbook
    */
    public Textbook(String bookTitle, double bookPrice, int bookEdition) {
    super(bookTitle, bookPrice);
    this.edition = bookEdition;
    }
     
    /**
    * Returns the edition number of the textbook.
    *
    * @return the edition number of the textbook
    */
    public int getEdition() {
    return edition;
    }
     
    /**
    * Returns the title, price, and edition number of the Textbook as a string.
    *
    * @return the title, price, and edition number of the Textbook as a string
    */
    @Override
    public String getBookInfo() {
    return super.getBookInfo() + "-" + edition;
    }
     
    /**
    * Returns true if this Textbook is a valid substitute for the Textbook referenced by the parameter
    * of the canSubstituteFor method. Returns false otherwise.
    *
    * @param other the Textbook to compare to this Textbook
    * @return true if this Textbook is a valid substitute for the Textbook referenced by the parameter
    * of the canSubstituteFor method, false otherwise
    */
    public boolean canSubstituteFor(Textbook other) {
    return this.getTitle().equals(other.getTitle()) && this.getEdition() >= other.getEdition();
    }
    }
     
    // 3a
     
    public double getAverageRating()
    {
    double totalRating = 0;
    int numReviews = allReviews.length;
     
    for (Review review : allReviews)
    {
    totalRating += review.getRating();
    }
     
    return totalRating / numReviews;
    }
     
    // 3b
     
    public ArrayList<String> collectComments()
    {
    ArrayList<String> formattedComments = new ArrayList<>();
     
    for (int i = 0; i < allReviews.length; i++)
    {
    String comment = allReviews[i].getComment();
    if (comment.contains("!"))
    {
    formattedComments.add(i + "-" + comment);
     
    if (!(comment.endsWith(".") || comment.endsWith("!")))
    {
    formattedComments.set(formattedComments.size() - 1, formattedComments.get(formattedComments.size() - 1) + ".");
    }
    }
    }
     
    return formattedComments;
    }
     
    // 4a
     
    public void repopulate()
    {
    Random rand = new Random();
    for (int i = 0; i < grid.length; i++) {
    for (int j = 0; j < grid[i].length; j++) {
    int val = rand.nextInt(MAX - 1) + 1;
    while (val % 10 != 0 || val % 100 == 0) {
    val = rand.nextInt(MAX - 1) + 1;
    }
    grid[i][j] = val;
    }
    }
    }
     
    // 4b
     
    public int countIncreasingCols()
    {
    int count = 0;
    for (int i = 0; i < grid[0].length; i++) {
    boolean isIncreasing = true;
    for (int j = 1; j < grid.length; j++) {
    if (grid[j][i] < grid[j - 1][i]) {
    isIncreasing = false;
    break;
    }
    }
    if (isIncreasing) {
    count++;
    }
    }
    return count;
    }

    Amjad Masad, fondateur de startup de génie logiciel, pour sa part rapporte qu’il a demandé à ChatGPT de repérer les erreurs dans son code et de produire un rapport détaillé sur les ratés et sur la manière de le corriger. Ce dernier arrive à la conclusion que ChatGPT peut faire office de bon compagnon de débogage qui « ne se contente pas d’expliquer le bogue, mais le corrige et explique la correction. »

    Nom : 3.png
Affichages : 5334
Taille : 53,8 Ko
    Nom : 4.png
Affichages : 5272
Taille : 239,6 Ko

    Le YouTubeur Liv Boeree pense que les enfants qui passent des heures à faire leurs devoirs feront partie du passé - ChatGPT fera le travail à leur place. Elle a réussi à faire écrire au robot un essai complet de quatre paragraphes et à résoudre une équation mathématique complexe.

    Nom : 5.png
Affichages : 5308
Taille : 143,5 Ko

    C’est en raison de tels développements que Google entend réagir. ChatGPT et autres GitHub Copilot posent la question de savoir si Google doit améliorer la précision de son moteur de recherche ou se lancer dans la mise sur pied d’un chatbot concurrent. La deuxième option semble la plus plausible. Dans ce cas, Google devrait ouvrir l’accès à cette intelligence artificielle en tant que service dans le nuage.

    Source : Google CEO Sundar Pichai

    Et vous ?

    Quelle serait votre réaction si vous étiez CEO de Google à la place de Sundar Pichai ? Pourquoi cette IA est-elle un danger pour le moteur de recherche de Google ?

    Voir aussi :

    80 % des technologies pourraient être créées par des professionnels extérieurs à l'informatique d'ici 2024, grâce aux outils low-code, selon Gartner

    Forrester : l'utilisation des plateformes de développement low-code gagne du terrain dans les processus de transformation numérique des entreprises

    Le marché mondial des technologies de développement low-code va augmenter de 23 % en 2021, selon les prévisions de Gartner

    Microsoft lance Power Fx, un nouveau langage de programmation low-code open source basé sur Excel

  2. #2
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 780
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 780
    Points : 7 233
    Points
    7 233
    Par défaut
    Google va apprendre par renforcement : vive la concurrence !

  3. #3
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Septembre 2014
    Messages
    217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2014
    Messages : 217
    Points : 743
    Points
    743
    Par défaut
    Un GAFAM risque de racheter OpenAI avant que ça devienne trop menaçant pour eux surtout.

  4. #4
    Responsable 2D/3D/Jeux


    Avatar de LittleWhite
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Mai 2008
    Messages
    26 884
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2008
    Messages : 26 884
    Points : 219 331
    Points
    219 331
    Billets dans le blog
    123
    Par défaut
    Bonjour,

    L'information ne me surprends guère. ChatGPT est ce qui pourrait être l'avenir d'un moteur de recherche : il donne des résultats précis (certes, il peut y avoir des erreurs, mais dans certains cas, notamment en informatique, c'est facilement vérifiable), les résultats sont détaillés (souvent mieux que les sites sur lesquels on tombe avec Google, qui apparaisse dans les résultats à cause d'optimisation pour le moteur contre productive pour l'utilisateur) et il y a une notion de contexte de la discussion, rendant l'échange une discussion.
    Notamment, cet exemple me fait croire que pour mes recherches de documentation, ou d'information technique, je pourrais préférer ChatGPT :
    (après, il y a aussi la limitation que le jeu de données d’entraînement date de 2020, donc ne donnera pas d'information sur des technologies/bibliothèques crées/publiées après)

    Donc, oui, pour moi ChatGPT pourrait être un Google killer et il est donc normal que Google réagisse de la sorte.

  5. #5
    Expert éminent
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Inscrit en
    Novembre 2011
    Messages
    2 270
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2011
    Messages : 2 270
    Points : 7 794
    Points
    7 794
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Google me permet de trouver des sources me permettant de me faire mon avis. Je n'ai rien à faire d'un chat qui me donne 1 réponse préconçue, même qui fait office de résumé des sources. Quand plusieurs avis contradictoires sont valables, ce genre de solution fait office d’œillères.

  6. #6
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut « ChatGPT a le potentiel pour détruire Google en une ou deux années au maximum », d’après le créateur de Gmail
    « ChatGPT a le potentiel pour détruire Google en une ou deux années au maximum », d’après le créateur de Gmail :
    Vers un retour de Microsoft aux commandes de la filière des navigateurs via OpenAI ?

    Ce qu’on sait de cette intelligence artificielle de l’entreprise OpenAI est qu’il s’agit d’un chatbot capable de comprendre le langage naturel et de répondre en langage naturel. C’est l’un des phénomènes Internet de l’heure tant les internautes s’émerveillent de son « intelligence. » Certains le qualifient même de remplaçant du moteur de recherche Google étant donné qu’il est capable de donner de façon directe des solutions à des problèmes complexes et ce, de façon détaillée. Ce positionnement prend un coup de neuf avec une sortie du créateur de Gmail selon laquelle ChatGPT a le potentiel pour détruire Google en deux ans. Vers un retour de Microsoft aux commandes de la filière des navigateurs via OpenAI ?

    Nom : 1.jpg
Affichages : 9289
Taille : 132,8 Ko

    « J'entrevois la barre de recherche du navigateur remplacée par une intelligence artificielle qui complète automatiquement ma pensée ou question à mesure que je la tape, tout en fournissant la meilleure réponse (qui peut être un lien vers un site Web ou un produit).

    L'ancien moteur de recherche sera utilisé par l'intelligence artificielle pour rassembler les informations et les liens pertinents qui seront ensuite résumés pour l'utilisateur. C'est comme si l'on demandait à un chercheur humain professionnel de faire le travail, sauf que l'IA fera instantanément ce qui prendrait plusieurs minutes à un être humain », ajoute-t-il.

    Microsoft est susceptible d’être le grand gagnant en cours. Le géant technologique américain multiplie les investissements dans OpenAI – l’éditeur de ChatGPT. En effet, après un premier jet estimé à 1milliard de dollars à mi-parcours de l’année 2019, Microsoft vient d’annoncer un nouvel investissement de plusieurs milliards de dollars. De plus, l’entreprise serait lancé dans la mise sur pied d’une version de moteur de recherche Bing intégrant le chatbot ChatGPT. C’est donc l’avenir du navigateur web qui se joue autour de cette intelligence artificielle.

    C'est la raison pour laquelle Le CEO de Google Sundar Pichai a lancé un code rouge à l'intention de ses équipes pour le développement d'un concurrent à ChatGPT et demandé à Larry Page et Sergey Brin d'aider à accélérer les projets d'IA chez Google. Des rapports additionnels font état de ce que Google prévoit de faire la démonstration d'une version de son moteur de recherche avec des fonctionnalités de chatbot cette année et développe plus de 20 produits musclés à l’intelligence artificielle pour contrer ChatGPT. De plus amples détails devraient être révélés lors de la prochaine conférence des développeurs Google I/O 2023.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette prédiction du créateur de Gmail ? Google a-t-il vraiment quelque chose à craindre de ChatGPT ?

    Voir aussi :

    80 % des technologies pourraient être créées par des professionnels extérieurs à l'informatique d'ici 2024, grâce aux outils low-code, selon Gartner

    Forrester : l'utilisation des plateformes de développement low-code gagne du terrain dans les processus de transformation numérique des entreprises

    Le marché mondial des technologies de développement low-code va augmenter de 23 % en 2021, selon les prévisions de Gartner

    Microsoft lance Power Fx, un nouveau langage de programmation low-code open source basé sur Excel

  7. #7
    Expert éminent
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Inscrit en
    Novembre 2011
    Messages
    2 270
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant IT, chercheur IA indépendant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2011
    Messages : 2 270
    Points : 7 794
    Points
    7 794
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    « J'entrevois la barre de recherche du navigateur remplacée par une intelligence artificielle qui complète automatiquement ma pensée ou question à mesure que je la tape, tout en fournissant la meilleure réponse (qui peut être un lien vers un site Web ou un produit).
    Je n'y crois pas. Ou plutôt, on verra sûrement quelque chose qui fait ça, mais pas au niveau souhaité.

    Seul un expert sait identifier les besoins exacts (quelle question poser) et les erreurs à ne pas faire (les réponses qui semblent justes mais sont de mauvais exemples). Une IA comme celle dont il est question ici n'a pas ce niveau d'expertise. Il représente une moyenne sur l'ensemble, et non un filtre de haut niveau. La question est complétée de manière "statistiquement pertinente", c'est à dire une question typique qu'on trouve dans le jeu de données, pas les questions pointues et précises dont on peut avoir besoin à haut niveau. Pareil pour la réponse. On voit déjà les plaintes de ce type qui affluent : ça fait des trucs pas mal, mais il y a des fois où c'est complètement à côté de la plaque, justement parce que ça n'a pas de compréhension de ce que ça écrit.

    Pour atteindre le niveau souhaité, il faudrait que le système développe une expertise dans tous les domaines possibles et imaginables, capable de spécialiser son discours pour n'importe quel domaine. Ce n'est pas atteignable de manière statistique. Il faut systématiquement spécialiser (par une action humaine) le jeu de données d'entraînement, puis combiner les différents experts. Je souhaite bien du courage à celui qui veut se donner la tâche de couvrir tous les domaines d'expertise possible.

    Les systèmes neuronaux ont toujours eu ce problème depuis leur début. Ils sont très bon pour reproduire des comportements, mais c'est tout ce qu'ils font : reproduire, pas maîtriser.

    Un expert sais remettre en question une connaissance générale et promouvoir sa correction. Une IA de ce type promouvra toujours la réponse générale. De quoi assurer une stagnation pour ceux qui en dépendront.

  8. #8
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 622
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 622
    Points : 7 563
    Points
    7 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    [...]Je n'ai rien à faire d'un chat qui me donne 1 réponse préconçue, même qui fait office de résumé des sources[...].
    Oui, ou qui sert un commentaire moralisateur quand la question ne plaît pas à ses créateurs...


    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    [...]Une IA de ce type promouvra toujours la réponse générale. De quoi assurer une stagnation pour ceux qui en dépendront.
    Exactement. On va assister à un lissage par la bas avec ce genre de trucs.

  9. #9
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 226
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 226
    Points : 3 729
    Points
    3 729
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Que pensez-vous de cette prédiction du créateur de Gmail ? Google a-t-il vraiment quelque chose à craindre de ChatGPT ?
    Je ne pense pas:
    Aujourd'hui chatGPT reste confidentiel, tout le monde lui a posé une question puis s'est imaginé que I, Robot ou Terminator était pour demain.
    Des gens s'en servent pour des choses qu'ils ne maitrisent pas complètement et se contentent des réponses obtenues.

    Mais que se passera-t-il quand on commencera à lui poser des questions qui atteignent le niveau de spécialiste et pour lesquelles on va exiger des sources?
    Dans mon domaine d'expertise je ne me contente pas de la réponse, elle doit être appuyée.
    Je penses que pour cette raison la démocratisation de chatGPT va le descendre du piédestal sur lequel on l'a mis.

  10. #10
    Membre émérite
    Avatar de DelphiManiac
    Homme Profil pro
    Homme à tout faire
    Inscrit en
    Mars 2002
    Messages
    1 147
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Var (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Homme à tout faire
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2002
    Messages : 1 147
    Points : 2 533
    Points
    2 533
    Par défaut
    Je pense qu'il y a la place, à l'heure actuelle, d'améliorer les outils de recherche avec une IA. J'ai tester chatgpt comme beaucoup et les réponses sembles "globalement" juste, du moins pas pire que n'importe quel site qui sont en tête d'une recherche et qui reste une source unique.

    Combien de personnes sont vraiment capable de faire la distinction de la pertinence des réponses dans les réponses actuelle d'un moteur de recherche ? Au mieux ils consultent la 1ère page de résultats, mais ne vont, pour la plupart, jamais plus loin.

    Alors oui, l'IA ne remplacera pas une spécialiste dans un domaine, mais aidera à avoir, globalement, une meilleure pertinence des réponses pour le commun des mortels.


    On parle bien ici de remplacer google et non pas de remplacer des spécialistes dans leurs domaines.

    Oui chaptgpt n'est pas parfait, je lui ai fait sortir des absurdités assez facilement, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande.

  11. #11
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut Google lancé sur des tests de sa propre IA de type ChatGPT ? C’est ce que suggèrent des rapports initiaux
    Google lancé sur des tests de sa propre IA de type ChatGPT ? C’est ce que suggèrent des rapports initiaux
    Suite à son alerte rouge pour le développement d’un concurrent à ChatGPT d’OpenAI

    Google lancé sur des tests de sa propre intelligence artificielle de type ChatGPT ? C’est ce que suggèrent des rapports initiaux basés sur des documents internes à l’entreprise. C’est de l’ordre du plausible qund on sait que Google a lancé une alerte rouge pour le développement d’un concurrent à ChatGPT de l’entreprise OpenAI. L’effort s’appuie sur sa technologie LaMDA et vise à créer de nouveaux modèles de page de recherche qui intègrent l’intelligence artificielle de type ChatGPT en cours de développement.

    Les rapports initiaux font état de ce que les chercheurs de Google sont lancés sur leur propre chatbot appelé Apprentice Bard qui répond aux questions posées en langage naturel, tout comme ChatGPT. Bard s’appuie sur la technologie LaMDA de Google, qui est elle-même similaire à la série GPT de modèles de langage IA sur laquelle repose ChatGPT.

    Un avantage important que Bard aurait sur ChatGPT est sa capacité à parler d'événements récents. Comme l'indique OpenAI, ChatGPT a une connaissance limitée du monde et des événements qui se produiront après 2021. Bard pour sa part est plus à jour et peut même répondre à des questions sur les récents licenciements chez Google.

    Les mêmes documents internes indiquent que Google teste en sus d'autres versions de sa page d'accueil. L'une d'entre elles devrait afficher un remplaçant du bouton "Je me sens chanceux" par des invites à poser des questions potentielles. Sans surprise, cette conception ressemble à la page d'accueil de ChatGPT qui présente des exemples de questions, de capacités et de limites au-dessus d'une boîte de recherche/de dialogue.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 3539
Taille : 132,8 Ko

    La nouvelle fait suite à une sortie du créateur de Gmail selon lequel ChatGPT a le potentiel pour détruire Google en une ou deux années. C’est le futur du navigateur web qui se joue et ce dernier n’a pas manqué de glisser un détail sur un possible tableau du futur :

    « « J'entrevois la barre de recherche du navigateur remplacée par une intelligence artificielle qui complète automatiquement ma pensée ou question à mesure que je la tape, tout en fournissant la meilleure réponse (qui peut être un lien vers un site Web ou un produit).

    L'ancien moteur de recherche sera utilisé par l'intelligence artificielle pour rassembler les informations et les liens pertinents qui seront ensuite résumés pour l'utilisateur. C'est comme si l'on demandait à un chercheur humain professionnel de faire le travail, sauf que l'IA fera instantanément ce qui prendrait plusieurs minutes à un être humain. »

    Microsoft se tientaux aguets. Le géant technologique américain multiplie les investissements dans OpenAI – l’éditeur de ChatGPT. En effet, après un premier jet estimé à 1milliard de dollars à mi-parcours de l’année 2019, Microsoft vient d’annoncer un nouvel investissement de plusieurs milliards de dollars. De plus, l’entreprise serait lancé dans la mise sur pied d’une version de moteur de recherche Bing intégrant le chatbot ChatGPT.

    Et vous ?

    Comment entrevoyez-vous le futur du navigateur web ? Quel regard jetez-vous sur l’avis du créateur de Gmail à ce sujet ?

    Voir aussi :

    80 % des technologies pourraient être créées par des professionnels extérieurs à l'informatique d'ici 2024, grâce aux outils low-code, selon Gartner

    Forrester : l'utilisation des plateformes de développement low-code gagne du terrain dans les processus de transformation numérique des entreprises

    Le marché mondial des technologies de développement low-code va augmenter de 23 % en 2021, selon les prévisions de Gartner

    Microsoft lance Power Fx, un nouveau langage de programmation low-code open source basé sur Excel

  12. #12
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 996
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 996
    Points : 54 793
    Points
    54 793
    Par défaut Google dévoile Bard, sa réponse à l’intelligence artificielle ChatGPT de l’entreprise OpenAI
    Google dévoile Bard, sa réponse à l’intelligence artificielle ChatGPT de l’entreprise OpenAI
    Annoncée comme une menace pour l’existence de son moteur de recherches

    Google vient par la voix de Sundar Pichai lui-même de confirmer des rapports initiaux non officiels selon lesquels l’entreprise est lancée sur des tests de sa propre intelligence artificielle en réponse à ChatGPT de l’entreprise OpenAI. La réaction du géant technologique fait suite au lancement d’une alerte rouge à l’intention de ses équipes pour le développement d’un concurrent à ChatGPT. En effet, c’est l’avenir des moteurs de recherche qui est en jeu. D’ailleurs, Microsoft (soutien financier d’OpenAI) envisage de déployer une nouvelle version de son moteur de recherches Bing animé par le chatbot ChatGPT.

    La réponse de Google à ChatGPT a un nom : Bard. C’est une version allégée de LaMDA – le puissant modèle de langage de Google présenté de l’édition2021 de la conférence Google I/O. Bard est pour le moment réservé à des testeurs de confiance en attendant son ouverture au grand public dans les semaines à venir.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 5100
Taille : 132,8 Ko
    Nom : 2.jpg
Affichages : 4310
Taille : 68,5 Ko

    Un avantage que Bard a sur ChatGPT est sa capacité à parler d'événements récents. C’est ce que souligne Sundar Pichai dans son billet de blog : « Bard a pour ambition de combiner l’étendue des connaissances du monde avec la puissance, l’intelligence et la créativité de nos grands modèles de langage. Il s’appuie sur les informations du Web pour fournir des réponses actualisées et de haute qualité. » En effet, comme le confirme OpenAI, ChatGPT a une connaissance limitée du monde et des événements qui se produiront après 2021.

    C’est l’avenir des moteurs de recherche qui est en jeu comme l’a indiqué le créateur de Gmail selon lequel ChatGPT a le potentiel de détruire Google en une ou deux années. Ce dernier indique à propos de ce futur tableau que :

    « J'entrevois la barre de recherche du navigateur remplacée par une intelligence artificielle qui complète automatiquement ma pensée ou question à mesure que je la tape, tout en fournissant la meilleure réponse (qui peut être un lien vers un site Web ou un produit).

    L'ancien moteur de recherche sera utilisé par l'intelligence artificielle pour rassembler les informations et les liens pertinents qui seront ensuite résumés pour l'utilisateur. C'est comme si l'on demandait à un chercheur humain professionnel de faire le travail, sauf que l'IA fera instantanément ce qui prendrait plusieurs minutes à un être humain. »

    Microsoft multiplie les investissements dans OpenAI – l’éditeur de ChatGPT. En effet, après un premier jet estimé à 1milliard de dollars à mi-parcours de l’année 2019, Microsoft vient d’annoncer un nouvel investissement de plusieurs milliards de dollars. De plus, des captures d’écran de son moteur de recherche Bing animé ChatGPT ont fait surface sur la toile. C’est dire que le géant technologique se tient aux aguets pour tenter d’aller détrôner Google dans cette filière des moteurs de recherche.

    Nom : 3.png
Affichages : 4463
Taille : 262,7 Ko

    Et vous ?

    Comment entrevoyez-vous le futur des moteurs de recherche ? Quel regard jetez-vous sur l’avis du créateur de Gmail à ce sujet ?

    Voir aussi :

    80 % des technologies pourraient être créées par des professionnels extérieurs à l'informatique d'ici 2024, grâce aux outils low-code, selon Gartner

    Forrester : l'utilisation des plateformes de développement low-code gagne du terrain dans les processus de transformation numérique des entreprises

    Le marché mondial des technologies de développement low-code va augmenter de 23 % en 2021, selon les prévisions de Gartner

    Microsoft lance Power Fx, un nouveau langage de programmation low-code open source basé sur Excel

  13. #13
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 039
    Points
    58 039
    Par défaut Google commence à ouvrir l'accès à son concurrent ChatGPT de Microsoft.
    Google commence à ouvrir l'accès à son concurrent ChatGPT de Microsoft,
    et annonce le lancement public de son chatbot Bard

    Google, la société d'Alphabet, a lancé mardi le lancement public de son chatbot Bard, à la recherche d'utilisateurs et de commentaires pour gagner du terrain sur Microsoft Corp dans la course effrénée à la technologie de l'intelligence artificielle.

    Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les consommateurs peuvent s'inscrire sur une liste d'attente pour avoir accès à Bard en anglais, un programme qui n'était jusqu'à présent réservé qu'aux testeurs approuvés. Google décrit Bard comme une expérience permettant de collaborer avec l'IA générative, une technologie qui s'appuie sur des données antérieures pour créer un contenu plutôt que de l'identifier.

    Nom : Screenshot_2023-03-21 Google begins opening access to its ChatGPT competitor Bard.png
Affichages : 2425
Taille : 437,9 Ko

    La sortie l'année dernière de ChatGPT, un chatbot de la startup OpenAI soutenue par Microsoft, a provoqué un sprint dans le secteur technologique pour mettre l'IA entre les mains d'un plus grand nombre d'utilisateurs. L'espoir est de remodeler la façon dont les gens travaillent et de gagner des marchés par la même occasion.

    La semaine dernière, Google et Microsoft ont fait une multitude d'annonces sur l'IA, à deux jours d'intervalle. Les entreprises intègrent une technologie de rédaction dans leurs traitements de texte et autres logiciels de collaboration, et commercialisent des outils permettant aux développeurs web de créer leurs propres applications basées sur l'IA.

    Interrogé sur la question de savoir si la dynamique concurrentielle était à l'origine du déploiement de Bard, Jack Krawczyk, directeur principal des produits, a déclaré que Google se concentrait sur les utilisateurs. Les testeurs internes et externes se sont tournés vers Bard pour « stimuler leur productivité, accélérer leurs idées, et vraiment alimenter leur curiosité », a-t-il dit.

    Lors d'une démonstration du site, bard.google.com, Krawczyk a montré comment le programme produit des blocs de texte en un instant, ce qui est différent de la manière dont ChatGPT tape les réponses mot par mot. Bard comprend également une fonction permettant d'afficher trois versions ou "brouillons" différents d'une réponse donnée, parmi lesquels les utilisateurs peuvent basculer, et il affiche un bouton indiquant "Google it", au cas où un utilisateur souhaiterait obtenir des résultats sur le web pour une requête.

    Contrairement à ChatGPT, Bard ne sait pas générer de code informatique, a indiqué Google sur son site web. Google a également indiqué qu'il avait limité la mémoire de Bard concernant les échanges passés lors d'une discussion et qu'il n'utilisait pas pour l'instant Bard à des fins publicitaires, ce qui est au cœur du modèle d'entreprise de Google.

    La précision reste un problème. « Bard ne répondra pas toujours correctement », a averti une fenêtre contextuelle de Google pendant la démonstration. Le mois dernier, une vidéo promotionnelle a montré que le programme répondait de manière incorrecte à une question, ce qui a contribué à réduire de 100 milliards de dollars la valeur boursière d'Alphabet.

    Google a souligné quelques erreurs lors de la démonstration, par exemple en disant que Bard avait affirmé à tort que les fougères avaient besoin d'une lumière vive et indirecte en réponse à une question. Bard a également produit neuf paragraphes de texte alors qu'on lui en demandait quatre dans une autre question. Après cette réponse, Krawczyk a cliqué sur un bouton "pouce vers le bas" pour donner son avis. « Nous connaissons les limites de la technologie, c'est pourquoi nous voulons être très attentifs au rythme auquel nous déployons ce système », a-t-il déclaré.

    Source : Google

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Une recherche avec Bard de Google et ChatGPT de Microsoft coûte probablement 10 fois plus qu'une recherche par mot-clé, ce qui pourrait représenter « plusieurs milliards de dollars de surcoûts »

    Google dévoile Bard, sa réponse à l'intelligence artificielle ChatGPT de l'entreprise OpenAI, annoncée comme une menace pour l'existence de son moteur de recherches

    Apprentice Bard, la réponse de Google a ChatGPT, donne une mauvaise réponse lors d'une démo de présentation, ce qui coûte à Alphabet environ 140 milliards de dollars de sa capitalisation boursière

    80 % des technologies pourraient être créées par des professionnels extérieurs à l'informatique d'ici 2024, grâce aux outils low-code, selon Gartner

  14. #14
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Bard : Vous pouvez désormais rejoindre la liste d'attente pour essayer le chatbot IA génératif de Google
    Bard : Vous pouvez désormais rejoindre la liste d'attente pour essayer le chatbot IA génératif de Google,
    proposé en réponse à ChatGPT

    Google Bard est en quelque sorte sorti. Google indique que vous pouvez désormais rejoindre la liste d'attente pour essayer le chatbot IA génératif de l'entreprise sur le site dédié récemment lancé. La société utilise « Bard » et non la marque de chatbot « Google Assistant » qu'elle utilisait auparavant. À part un lien d'inscription et une FAQ, il n'y a pas grand-chose pour le moment. Les utilisateurs aux États-Unis et au Royaume-Uni peuvent s'inscrire sur une liste d'attente pour y accéder, mais Google déploie Bard avec prudence et souligne que le chatbot IA ne remplace pas la recherche.

    Le billet de blog de Google qualifie Bard de « première expérience » et le projet est couvert d'étiquettes d'avertissement. Le site Bard a une étiquette bleu vif « Experiment » directement sur le logo, et le billet de blog avertit*: « Les grands modèles de langage ne feront pas toujours les choses correctement. Les commentaires d'un large éventail d'experts et d'utilisateurs aideront Bard à s'améliorer ». Une clause de non-responsabilité sous la zone de saisie de la démo avertit*: « Bard peut afficher des informations inexactes ou offensantes qui ne représentent pas les vues de Google ».


    Google a commencé à déployer son chatbot IA Bard, mais il n'est disponible que pour certains utilisateurs et ils doivent être âgés de plus de 18 ans. Contrairement à son rival viral ChatGPT, il peut accéder à des informations à jour sur Internet et dispose d'un bouton "Google it" qui accède à la recherche.

    Il souligne également le nom de ses sources pour des faits, tels que Wikipedia.

    Mais Google a averti que Bard aurait des « limites » et a déclaré qu'il pourrait partager des informations erronées et afficher des biais. En effet, il « apprend » des informations du monde réel, dans lesquelles ces biais existent actuellement - ce qui signifie qu'il est possible que des stéréotypes et de fausses informations apparaissent dans ses réponses.

    Les chatbots IA sont programmés pour répondre aux questions en ligne en utilisant un langage naturel et humain. Ils peuvent écrire n'importe quoi, des discours et des textes marketing au code informatique et aux essais d'étudiants.

    Lorsque ChatGPT a été lancé en novembre 2022, il comptait plus d'un million d'utilisateurs en une semaine, a déclaré OpenAI, la société qui développe le chatbot. D'ailleurs ChatGPT est devenu l'application à la croissance la plus rapide de l'histoire après avoir atteint 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels, ou MAU, fin janvier, selon un rapport du géant bancaire suisse UBS. Le chatbot appartenant à OpenAI a dépassé les 100 millions de MAU un peu plus de deux mois après son lancement – battant confortablement les vitesses de croissance des principales applications comme TikTok et Instagram, selon la note d'UBS.

    Il a fallu neuf mois à TikTok pour atteindre le même niveau d'utilisateurs ; Instagram a pris deux ans et demi ; et Spotify n'a amassé que 100 millions de MAU après quatre ans et demi, selon le rapport, citant des données de la société d'analyse de données Similar Web.

    « En vingt ans après l'espace Internet, nous ne pouvons pas nous souvenir d'une montée en puissance plus rapide dans une application Internet grand public », ont écrit les analystes d'UBS dans le rapport.

    Citation Envoyé par rapport
    Selon des informations provenant du service lui-même, après son lancement en novembre 2022, l'assistant virtuel ChatGPT a attiré un million d'utilisateurs en seulement cinq jours. Ce robot conversationnel basé sur l'intelligence artificielle peut produire des textes semblables à ceux écrits par des humains. Il est utilisé pour toutes sortes d'usages : rédaction d'articles, de poèmes ou de travaux universitaires, mais également la traduction, l'écriture de code informatique et la résolution d'équation mathématique. Selon le fondateur de Microsoft, Bill Gates, les logiciels d'IA comme ChatGPT représentent le plus grand changement technologique à venir et pourraient remplacer dans un futur proche de nombreux emplois. Microsoft a confirmé hier un investissement de plusieurs millions de dollars dans la société américaine OpenAI, qui développe ChatGPT.

    D'autres services en ligne populaires ont généralement mis plusieurs mois (voire années) à atteindre le seuil du million d'utilisateurs. Spotify et Dropbox ont atteint ce cap relativement rapidement, respectivement en cinq et sept mois, car il s'agit de plateformes qui, comme ChatGPT, offrent une utilisation pratique immédiate. À l'exception d'Instagram, qui a attiré un million d'utilisateurs en deux mois et demi, les autres réseaux sociaux (Facebook, Twitter) ont mis plus de temps à atteindre ce seuil. Cependant, la plupart les services présentés dans notre graphique ont été créés il y a plus de quinze ans, ce qui met en lumière une autre évolution que l'on peut déduire de ces données. Avec la digitalisation croissante de l'économie, les innovations tendent à se diffuser plus rapidement dans la population.
    Nom : temps.png
Affichages : 16875
Taille : 176,9 Ko



    Microsoft y a investi des milliards de dollars, intégrant le produit dans son moteur de recherche Bing le mois dernier. D'ailleurs, Microsoft a affirmé que le Bing nouvelle génération lui a permis de dépasser les 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens.

    Citation Envoyé par Microsoft
    Nous sommes heureux de partager qu'après plusieurs années de progrès constants, et avec un petit coup de pouce du million de nouveaux utilisateurs de Bing Preview, nous avons dépassé les 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens de Bing. Il s'agit d'un chiffre étonnamment notable, et pourtant nous sommes pleinement conscients que nous restons un petit acteur à part faible et à un chiffre de part de marché. Cela dit, ça fait du bien de participer au bal !

    Parmi les millions d'utilisateurs actifs du nouvel aperçu de Bing, il est bon de voir qu'environ un tiers sont nouveaux sur Bing. Nous voyons cet attrait du nouveau Bing comme une validation de notre point de vue selon lequel la recherche doit être réinventée et de la proposition de valeur unique consistant à combiner Recherche + Réponses + Chat + Création en une seule expérience.

    Deuxièmement, non seulement nous constatons une croissance du nombre de nouveaux utilisateurs, mais nous constatons une augmentation de l'engagement à mesure que de plus en plus de personnes effectuent plus de recherches quotidiennement.

    Deux facteurs motivent l'essai et l'utilisation. L'un est que Microsoft Edge continue de croître en termes d'utilisation comme il l'a fait au cours des sept derniers trimestres en fonction de la qualité de notre navigateur. Nous nous attendons à ce que de nouvelles fonctionnalités, telles que la recherche et la création de Bing dans la barre latérale Edge, renforcent la croissance.

    Le deuxième facteur déterminant l'essai et l'utilisation est que notre classement de recherche Web principal a fait plusieurs sauts significatifs en termes de pertinence en raison de l'introduction du modèle Prometheus, de sorte que la qualité de notre recherche Bing est à un niveau record.


    Nom : bing.png
Affichages : 3343
Taille : 522,5 Ko

    L'entreprise a également dévoilé son intention d'apporter une version de la technologie à ses applications bureautiques, notamment Word, Excel et Powerpoint.

    Google opte pour une approche plus prudente

    Google, quant à lui, a été plus lent et plus prudent dans la course à l'IA générative avec sa version, Bard, qui est lancée aux États-Unis et au Royaume-Uni pour commencer. Les utilisateurs devront s'inscrire pour l'essayer.

    Bard est un descendant d'un ancien modèle de langage de Google appelé Lamda, qui n'a jamais été entièrement rendu public. Il a cependant attiré beaucoup d'attention lorsque l'un des ingénieurs qui y ont travaillé a affirmé que ses réponses étaient si convaincantes qu'il pensait qu'il était sensible. Google a nié les allégations et il a été licencié.

    Microsoft a été critiqué pour avoir adopté une position très agressive envers le déploiement de l'IA, allant même jusqu'à supprimer son équipe d'éthique de l'IA. Google essaie de se présenter comme plus prudent, en disant*: « Notre travail sur Bard est guidé par nos principes d'IA, et nous continuons à nous concentrer sur la qualité et la sécurité. Nous utilisons les commentaires et l'évaluation humains pour améliorer nos systèmes », et « nous avons également intégré des garde-fous, comme le plafonnement du nombre d'échanges dans un dialogue, pour essayer de garder les interactions utiles et sur le sujet ».

    D'ailleurs, contrairement à ce qui avait été montré en février, Bard n’est pas intégré au moteur de recherche Google. Pour l’instant, Google a préféré lui offrir sa propre interface, sans doute pour ne pas créer de la confusion chez ses utilisateurs. Cette approche est différente de celle de Microsoft, qui a intégré ChatGPT directement dans son moteur de recherche Bing. Mais, les parts de marché entre Google et Bing sont différentes, ce qui ne peut que contraindre Google à la prudence.

    Dans son billet de blog, Google insiste plusieurs fois sur les erreurs que peut commettre Bard, tout en indiquant qu’il étendrait la disponibilité au fil du temps à davantage de pays et de langues. Le message, intitulé « Essayez Bard et partagez vos commentaires », a été rédigé par Sissie Hsiao, vice-président produit, et Eli Collins, vice-président recherche.

    « Vous pouvez utiliser Bard pour augmenter votre productivité, accélérer vos idées et alimenter votre curiosité », ont-ils écrit. « Vous pourriez demander à Bard de vous donner des conseils pour atteindre votre objectif de lire plus de livres cette année, d'expliquer la physique quantique en termes simples ou de stimuler votre créativité en décrivant un article de blog. Nous avons beaucoup appris jusqu'à présent en testant Bard, et la prochaine étape critique pour l'améliorer est d'obtenir les commentaires d'un plus grand nombre de personnes ».

    Les testeurs devront se connecter avec un compte Google.

    Essayer Google Bard (vous aurez besoin d'un VPN si vous n'êtes ni aux États-Unis, ni au UK)

    Source : Google

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'approche de Google visant à dissocier dans un premier temps Bard de son outil de recherche ?

  15. #15
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 127
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 127
    Points : 3 069
    Points
    3 069
    Par défaut
    Déjà que ChatGPT est pourri par le politiquement correct, si Bard est "plus prudent", ça risque d'être le monde des bisounours

    Quant à la position de marché "agressive" de Microsoft, ce n'est pas surprenant, Microsoft a souvent fonctionné comme cela. Parfois ça fonctionne, parfois non. Mais il est clair que cette agressivité est plus intelligente que celle de Meta sur le Metavers.

  16. #16
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 039
    Points
    58 039
    Par défaut Microsoft ne s'inquiète pas du chatbot Bard de Google, qu'elle qualifie d'inférieur à Bing Search.
    Microsoft ne s'inquiète pas du chatbot Bard de Google, qu'elle qualifie d'inférieur à Bing Search
    le célèbre moteur de recherche

    Le géant des moteurs de recherche Google prend enfin de l'avance et se lance dans la course à l'IA.

    Le chatbot doté d'IA appelé Bard est enfin ouvert aux tests bêta et, tandis que les utilisateurs s'inscrivent sur la liste d'attente, nous avons pensé qu'il serait intéressant de voir ce que d'autres, comme Microsoft, pensaient de la concurrence.

    Nom : Screenshot_2023-03-24 Microsoft Is Not Worried About Google’s Bard Chatbot As It Calls It Inferi.png
Affichages : 3259
Taille : 143,6 Ko

    Il va sans dire que le géant de l'informatique n'est pas du tout inquiet. En fait, il considère que Bard Google est très loin derrière son célèbre moteur de recherche Bing. Ce dernier fait l'objet d'un test public depuis quelques semaines. Mais que pense exactement Microsoft de cette nouvelle concurrence ?

    Tôt ce matin, le responsable des services web et de la publicité de Microsoft, Mikhail Parakhin, n'a pas hésité à répondre à une question posée par un utilisateur curieux de Twitter. Il s'agissait de savoir ce qu'il pensait de Bard et s'il était d'accord ou non avec tant d'autres pour dire qu'il était stupéfait par cette performance de bas niveau comparée à la recherche IA de Bing. « Ils sont assez loin derrière, mais il est impressionnant de voir tout ce qu'ils ont pu accomplir compte tenu de la faible quantité de calcul dont ils disposaient et du fait que dans les algorithmes ML de base, ils sont en retard sur le SOTA de, peut-être, 6 mois. En tant que "petites gens", nous avons appris à ne jamais sous-estimer Google », a-t-il déclaré.

    En parlant plus en détail, il a reconnu que c'était génial en termes de nombre de choses impressionnantes offertes, compte tenu du peu de choses fournies en termes de niveaux de commutation disponibles. Mais n'oublions pas que Bard présente un avantage considérable par rapport à la recherche Bing de Microsoft.

    En effet, il n'est pas nécessaire de s'inquiéter des limites de chat quotidiennes ou des tours que de nombreux utilisateurs n'apprécient pas particulièrement. Après tout, être limité dans l'utilisation d'un tel outil peut être gênant. Mais là encore, nous avons peut-être parlé trop tôt.

    Qui sait, Google pourrait finir par introduire davantage de limites à son propre outil avec le temps. Et pour cela, nous devrons garder les yeux ouverts.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Le chatbot Bing de Microsoft, alimenté par l'IA, est désormais disponible sans liste d'attente, en le rendant exclusif à Edge, Microsoft encourage également l'utilisation de son propre navigateur

    Bing, le moteur de recherche de Microsoft, prévoit des annonces sur l'intelligence artificielle, en autorisant les liens payants dans les réponses aux résultats de recherche

    Google commence à ouvrir l'accès à son concurrent ChatGPT de Microsoft et annonce le lancement public de son chatbot Bard

    Google dévoile Bard, sa réponse à l'intelligence artificielle ChatGPT de l'entreprise OpenAI annoncée comme une menace pour l'existence de son moteur de recherches

  17. #17
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 941
    Points : 2 879
    Points
    2 879
    Par défaut
    Personnellement une IA qui se contente de me donner des informations sur la diététique, comment bien faire du sport, l'état l'art de la science dans un domaine, ou sur mon message d'erreur de code, et qui botte en touche tout ce touche au "socialo-politique" ça me va très bien.

  18. #18
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 039
    Points
    58 039
    Par défaut Bard de Google est pire que ChatGPT, car il submerge les premiers testeurs, d’après une analyse d'experts.
    Bard de Google est pire que ChatGPT, car d’après une nouvelle analyse d'experts, Bard ne semble pas être un Chatbot aussi performant
    que GPT-4

    Google attend beaucoup de son dernier chatbot Bard, alimenté par l'IA. L'entreprise a récemment lancé Bard pour des tests bêta tout en déclarant qu'il y aurait des erreurs car il ne s'agit pas d'une alternative à la recherche mais d'un outil utilisé pour aider à la recherche.

    Nom : Screenshot_2023-03-28 New Expert Analysis Says Google’s Bard Is Worse Than ChatGPT As It Underwh.png
Affichages : 3647
Taille : 34,0 Ko

    Pendant longtemps, le géant de la technologie a été critiqué pour avoir passé autant de temps à lancer le chatbot alors que d'autres rivaux, dont Microsoft, faisaient des vagues avec leur Bing Search. Mais Google n'en a pas tenu compte et a voulu s'assurer qu'il était aussi proche de la perfection que possible.

    Malgré tous les efforts et les retards, il semble que l'outil Bard ne soit pas à la hauteur de l'engouement et des attentes qu'il a suscités pendant si longtemps.

    Bard avait vraiment besoin de s'améliorer pour rivaliser avec des outils tels que ChatGPT d'OpenAI et Bing de Microsoft, et il se pourrait qu'il n'y soit pas encore parvenu, comme le prouve une nouvelle analyse d'experts.

    La popularité potentielle, ou plutôt le manque de popularité, aurait de graves conséquences sur le leadership de Google dans le domaine de la recherche.

    Mais jusqu'à présent, il ne serait pas faux de dire qu'il n'y a pas de signes positifs importants.

    Google a lancé le processus de test bêta mardi et a réellement ouvert son outil Bard en appelant les utilisateurs des États-Unis et du Royaume-Uni à se manifester et à s'inscrire pour utiliser l'outil. L'objectif est d'ouvrir l'accès pour l'instant et de l'étendre à l'avenir.

    Google a indiqué que son produit se trouve actuellement dans la phase initiale d'essai et qu'il permet aux utilisateurs d'exploiter le monde de l'IA générative. Mais il faut être âgé de 18 ans et plus, posséder un compte Google et utiliser des navigateurs compatibles.

    Mais les premiers testeurs ne sont pas satisfaits de ce qui leur a été proposé. Ils l'ont comparée à la technologie ChatGPT lancée par OpenAI et l'ont trouvée extrêmement décevante.

    Ce démarrage en demi-teinte n'est évidemment pas ce que Google espérait. En effet, lors du lancement de la démo le mois dernier, la plateforme a fait perdre 100 milliards de dollars à la valorisation d'Alphabet et les actions se sont effondrées.

    Nous ne pouvons qu'imaginer les dommages que cela peut causer à l'entreprise si elle n'est pas à la hauteur du battage médiatique et si elle est jugée inférieure à ChatGPT et à Bing.

    Source : Ethan Mollick, Leo Kelion

    Et vous ?

    Trouvez-vous ces analyses pertinentes ?
    Pensez-vous que ces nouveaux Chatbots sont des outils utiles ou plutôt des gadgets inutiles voir nuisibles ?
    Avez-vous testé ChatGPT ou Bard ? Quelle est le meilleur selon vous et pourquoi ?


    Voir aussi :

    Microsoft ne s'inquiète pas du chatbot Bard de Google qu'elle qualifie d'inférieur à Bing Search

    Bard : Google a ouvert la liste d'attente pour essayer son chatbot IA génératif pour les États-Unis et le Royaume-Uni. La réponse à ChatGPT n'est pas encore disponible en France

    Une recherche avec Bard de Google et ChatGPT de Microsoft coûte probablement 10 fois plus qu'une recherche par mot-clé, ce qui pourrait représenter « plusieurs milliards de dollars de surcoûts »

    Google dévoile Bard, sa réponse à l'intelligence artificielle ChatGPT de l'entreprise OpenAI, annoncée comme une menace pour l'existence de son moteur de recherches

  19. #19
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 277
    Points
    66 277
    Par défaut Google tente de combler les lacunes de son chatbot d'IA Bard avec des capacités mathématiques et logiques
    Google tente de combler les lacunes de son chatbot d'IA Bard avec des capacités mathématiques et logiques avancées
    après que Bard est apparu particulièrement stupide aux yeux des premiers testeurs

    Google a mis à jour son chatbot d'IA Bard avec de nouvelles fonctionnalités qui devraient améliorer les capacités mathématiques et logiques déjà présentes dans le logiciel, mais qui nécessitaient quelques ajustements et mises au point. Le leader mondial de la recherche en ligne a déclaré que l'objectif était d'inclure progressivement de meilleures fonctionnalités tirées de son grand modèle de langage PaLM (Pathways Language Model). Bard se trompe dans la résolution de petites opérations mathématiques et reste incapable de répondre à des questions de logique élémentaire. Il est également toujours loin derrière ChatGPT en matière de codage informatique.

    Bard a échoué de manière spectaculaire dès la première démo en fournissant de fausses informations sur le télescope spatial James Webb. Une erreur qui a fait chuter la valeur des actions de la société mère Alphabet de plus de 7 %. C'est un problème bien connu que les chatbots d'IA inventent des informations et les présentent avec assurance comme des faits avérés. Ce qui ne va pas exactement est complexe, mais il s'agit essentiellement d'un problème avec les algorithmes et il n'est pas facile à résoudre. Cependant, Bard a bien plus de lacunes que ses concurrents et Google tente maintenant d'améliorer son outil d'IA et le rendre plus compétitif.

    La nouvelle a été annoncée sur Twitter par Jack Krawczyk, membre de l'équipe dédiée à l'IA chez Google. Il a annoncé que Bard "comprendra mieux et répondra mieux à vos demandes concernant des problèmes de mots et de mathématiques à plusieurs étapes, avec le codage à venir". Auparavant, le chatbot d'IA de Google renvoyait des réponses aléatoires parce qu'il n'essayait pas vraiment de résoudre votre requête. Certaines réponses ont fait paraître le chatbot particulièrement stupide aux yeux des premiers testeurs. Dans un exemple, Bard a affirmé à de nombreuses reprises la somme de 1 et 2 (1 + 2) était égale à quatre.


    Aujourd'hui, les modèles de chatbot d'IA de pointe de Google peuvent désormais dire correctement que la réponse est trois. Il y a donc eu au moins un changement. Il est également capable d'énumérer correctement les mois d'une année au lieu d'inventer des noms comme "Maruary". Cependant, Bard est toujours pris au dépourvu par les questions de logique de base. Chris Hoffman, du site d'information HowToGeek, a posé la question suivante à Bard dès le premier jour : « qu'est-ce qui est le plus lourd, 2 kg de plumes ou un haltère d'un kilogramme ? ». Bard a répondu par une affirmation ridicule : « il n'existe pas de poids de plumes de 2 kg ».

    Dans ses réponses, ChatGPT n'a pas fait mieux, affirmant que 2 kg de plumes et un haltère d'un kilogramme "pèsent la même chose, c'est-à-dire 2 kg". Avec la mise à jour récente, Bard donne désormais la même réponse incorrecte que ChatGPT : « 2 kg de plumes et un haltère d'un kilogramme pèsent le même poids ». Il pourrait s'agir d'une erreur courante de ce type de modèles de langage (qui semblent tous très mauvais avec les faits et les chiffres), mais c'est intéressant étant donné que Google a été accusé (et a nié) d'avoir formé Bard avec les résultats de ChatGPT. Cependant, la logique n'est pas la seule lacune majeure dans les capacités de Bard.

    Bard a également été artificiellement limité pour ne pas tenter de répondre aux questions liées à la programmation, il est donc bon d'entendre de la part de Krawczyk que ces capacités seront bientôt disponibles. ChatGPT est réputé pour sa capacité à produire des tonnes de code dans le langage et le style que vous souhaitez, et de temps en temps, le code fonctionne même comme l'ont montré plusieurs rapports de test. Krawczyk a ajouté : « nous cherchons toujours à trouver un équilibre entre les nouvelles capacités de Bard et l'efficacité. Cette mise à jour est un exemple des nombreuses améliorations que nous apportons à Bard chaque semaine ».

    Bard est actuellement basé sur une version allégée du modèle de langage LaMDA (Language Model for Dialogue Applications), mais il sera bientôt mis à niveau vers le modèle PaLM plus performant. Selon le PDG Google, Sundar Pichai, LaMDA est un grand modèle de langage (LLM) qui se concentre sur l'établissement de dialogues, mais qui ressemble à une Civic (en référence à la voiture Honda Civic) suralimentée qui a été mise dans une course avec des voitures plus puissantes. Pichai a déclaré que ce modèle était encore performant pour de nombreuses catégories de requêtes. Toutefois, l'entreprise dispose de modèles plus performants, dont PaLM.

    Dans une interview accordée au New York Times la semaine dernière, Pichai a déclaré : « nous avons clairement des modèles plus performants. Très bientôt, peut-être au moment de la mise en service, nous mettrons à niveau Bard avec certains de nos modèles PaLM plus performants, ce qui apportera plus de capacités, que ce soit en matière de raisonnement ou de codage. Il pourra mieux répondre aux questions mathématiques. Vous verrez donc des progrès au cours de la semaine prochaine ». La première version de Bard est qualifiée d'"expérience", ne fait pas partie de Google Search et est séquestrée sur son propre site Web ("bard.google.com").

    Nom : plo.png
Affichages : 2149
Taille : 161,5 Ko

    Google a déclaré que PaLM est capable de faire ce qui suit : réponse aux questions, analyse sémantique, proverbes, arithmétique, complétion de code, connaissances générales, compréhension de la lecture, résumé, chaînes d'inférence logique, raisonnement de bon sens, reconnaissance des formes, traduction, dialogue, explications de blagues, assurance qualité en physique et compréhension du langage. La firme de Mountain View a déclaré que PaLM est basé sur une architecture d'IA de nouvelle génération appelée Pathways qui peut "entraîner un seul modèle à faire des milliers ou des millions de choses" par rapport à l'approche individualisée actuelle.

    D'autre part, PaLM est un décodeur-transformateur conçu pour effectuer plusieurs tâches à la fois, ce qui constitue l'un de ses principaux avantages. De même, l'un de ses plus grands avantages serait lié à la résolution de sommes mathématiques et de questions arithmétiques. En combinant les capacités du PaLM, Bard a le potentiel de mieux traiter les problèmes liés aux mathématiques. Certains testeurs ont signalé avoir constaté une amélioration de l'inférence logique, ce qui peut améliorer la capacité du chatbot d'IA à mener un raisonnement à partir de sommes mathématiques qui nécessitent une explication logique et des étapes déductives.

    Selon Google, la combinaison des nouveaux ajouts de PaLM en matière de mathématiques et de raisonnement dans Bard augmente la puissance et rend le logiciel plus apte à traiter tous les types de tâches mathématiques, quelle qu'en soit l'ampleur. En outre, selon la rumeur, Google prévoirait d'ajouter Bard à Android Studio pour le développement d'applications dans un avenir proche. Lors de l'interview, Pichai a déclaré que Google a délibérément choisi une version légère et efficace du modèle de langage LaMDA pour démarrer et voir quel type de requêtes Bard obtiendrait. Selon lui, cela devrait permettre à Google d'appréhender tous les risques.

    Pichai a déclaré : « pour moi, il était important de ne pas mettre en place un modèle plus performant avant de s'être assuré que nous pouvions le gérer correctement. Nous n'en sommes qu'au tout début. Nous aurons des modèles encore plus performants à intégrer au fil du temps. Toutefois, je ne veux pas que le choix se porte sur le premier arrivé ; il est très important pour nous de bien faire les choses ». Pichai a ajouté que l'entreprise essayait de se concentrer dans un premier temps sur les "requêtes collaboratives créatives", mais que les gens ont immédiatement commencé à comparer Bard à ce qui était disponible sur le marché.

    Pichai a également évoqué les inquiétudes suscitées par le développement rapide de l'IA. Il semble comprendre l'avis de certains PDG de l'industrie technologique, comme le PDG d'OpenAI, Sam Altman, et le PDG de Tesla, Elon Musk. La semaine dernière, d'éminents experts en IA et des PDG de l'industrie, dont Elon Musk, ont signé une lettre ouverte demandant aux laboratoires d'IA du monde entier de faire une pause de six mois dans le développement de systèmes d'IA plus puissants que le GPT-4, le dernier modèle de langage d'OpenAI. « Je pense qu'il est important d'entendre les préoccupations », a déclaré Pichai.

    « Et je pense qu'il est justifié de s'en préoccuper. Je pense donc que même si je ne suis pas d'accord avec tous les détails de la façon de procéder, je pense que l'esprit du projet vaut la peine d'être exposé. Je pense que vous entendrez de plus en plus de préoccupations de ce genre ». En attendant, Google estime que l'intégration des capacités mathématiques et de raisonnement avancées de PaLM dans Bard créera un chatbot d'IA plus puissant, capable de traiter une gamme plus complète de tâches liées aux mathématiques et de fournir des solutions plus précises et adaptées au contexte.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des mises à jour que Google apporte à son chatbot d'IA Bard ?
    Pensez-vous que cela rendra l'IA de Google plus attractive que les logiciels concurrents ?

    Voir aussi

    Google dévoile Bard, sa réponse à l'intelligence artificielle ChatGPT de l'entreprise OpenAI, annoncée comme une menace pour l'existence de son moteur de recherches

    Google commence à ouvrir l'accès à son concurrent ChatGPT de Microsoft et annonce le lancement public de son chatbot Bard

    Les employés de Google critiquent le PDG Sundar Pichai pour l'annonce « précipitée et bâclée » de Bard, le concurrent de ChatGPT, certains ne savaient même pas qu'il allait être présenté

    « Le développement de l'IA sans réglementation induit une menace existentielle pour l'humanité », d'après Elon Musk, dont une société développe des puces à insérer dans le cerveau pour contrer l'IA

  20. #20
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Les employés de Google qualifient le chatbot IA Bard de « pire qu'inutile » et de « menteur pathologique »
    Les employés de Google qualifient le chatbot IA Bard de « pire qu'inutile » et de « menteur pathologique ».
    Ils ont supplié l'entreprise de ne pas lancer le produit, notant les conseils dangereux donnés aux utilisateurs

    Dans un effort pour ne pas se faire distancer par ses rivaux Microsoft et OpenAI, Google s'est précipité dans le développement et la présentation de son propre chatbot, Bard. Un nouveau rapport montre que les employés ont supplié l'entreprise de ne pas lancer le produit, qualifiant le système de « menteur pathologique » et de « pire qu'inutile ». Au cours de ces discussions internes, un employé a noté que Bard donnait fréquemment des conseils dangereux aux utilisateurs, que ce soit sur des sujets comme la façon de faire atterrir un avion ou la plongée sous-marine.

    Le dilemme de Google sur l'IA

    Pendant des années, Google a dominé à la fois la recherche en ligne et l'intelligence artificielle. Soudain, l'entreprise s'est vue menacée dans les deux cas, tout comme ses valeurs fondamentales. La façon dont elle réagit pourrait déterminer si elle reste au sommet de l'industrie technologique ou si elle va s'égarer, ce qui contribuera de toutes façons à modifier l'avenir d'Internet.

    Tout d'abord, le chatbot ChatGPT d'OpenAI a captivé l'imagination avec sa capacité à répondre directement à toutes sortes de questions, bien que de manière peu fiable. Presque dès son lancement en novembre dernier, l'outil a soulevé des questions quant à savoir si l'IA conversationnelle pourrait un jour remplacer les moteurs de recherche traditionnels tels que Google.

    Ensuite, Microsoft a incorporé une technologie OpenAI similaire dans son moteur de recherche Bing, faisant revivre un produit sur lequel beaucoup n'auraient pas pariés. Malgré quelques lacunes flagrantes, la popularité du chatbot Bing a contribué à faire dépasser la barre des 100 millions d'utilisateurs actifs au moteur de recherche, et la société intègre fiévreusement des outils d'IA similaires dans tout, de Microsoft Office à Skype en passant par Windows 11.

    Les retombées n'ont pas tardé à se manifester : Samsung est actuellement en phase de négociation avec Microsoft pour faire de Bing le moteur de recherche par défaut sur ses appareils Galaxy à la place de Google Search. Cela inclut les smartphones et les tablettes basés sur Android.

    La réaction de Google à la menace de Samsung a été la « panique », selon des messages internes examinés par le Times. Un chiffre d'affaires annuel estimé à 3 milliards de dollars était en jeu avec le contrat Samsung. Un montant supplémentaire de 20 milliards de dollars est lié à un contrat Apple similaire qui sera [peut-être] renouvelé cette année.

    Des concurrents s'appuyant sur l'IA comme le nouveau Bing deviennent rapidement la menace la plus sérieuse pour l'activité de recherche de Google depuis 25 ans. En réponse, Google s'est précipité pour développer un tout nouveau moteur de recherche alimenté par la technologie. Il met également à niveau l'existant avec des caractéristiques IA, selon des documents internes examinés par le Times.

    Nom : bing.png
Affichages : 6875
Taille : 521,9 Ko

    Les employés de Google critiquent Bard, évoquant un lancement trop rapide

    Google a peut-être été lent à réagir à ce que plusieurs considèrent comme une explosion de l'intelligence artificielle générative formée sur de grands modèles de langage, ou LLM. ChatGPT ayant pris d'assaut le monde, intégré par la suite aux outils Microsoft comme Bing, sa suite bureautique Microsoft 365 et même son système d'exploitation, certains se sont demandé si Google finirait par se faire distancer.

    La panique a contraint Google a publié trop vite Bard. C'est en tout cas l'avis d'un groupe d'employés de Google LLC qui travaillent sur Bard et qui ont déclaré que l'entreprise s'était empressée de publier le chatbot malgré des problèmes éthiques évidents d'après un rapport de Bloomberg, qui a cité des discussions avec 18 employés actuels et anciens de Google et s'est également appuyé sur des captures d'écran de messages internes.

    Bien que Google ait pu sembler avoir été lent à réagir, un certain nombre de ses employés qui ont travaillé sur Bard ont déclaré que le chatbot avait été publié trop rapidement. L'un d'eux a qualifié Bard de « menteur pathologique ». Pour être juste envers Google, quiconque a utilisé ChatGPT ou le chatbot Bing à des fins de recherche sait que les outils semblent souvent très autoritaires lorsqu'ils produisent des informations erronées sans équivoque.

    Un autre a dit: « Bard est pire qu'inutile: s'il vous plaît, ne le lancez pas ».


    Bloomberg affirme que la société a même « infirmé une évaluation des risques » soumise par une équipe de sécurité interne qui indiquait aux grands pontes que le système n'était pas prêt pour une utilisation générale. Google a quand même ouvert un accès anticipé au bot « expérimental » en mars. Et si l'on en croit les salariés, c'est une expérience risquée. Non seulement Bard leur a fourni des réponses mensongères, faisant parfois « grincer des dents », mais dans un cas, il a expliqué comment faire atterrir un avion correctement, ce qui, selon les employés, aurait entraîné un accident. Ils ont également dit que Bard donnait des informations sur la sécurité de la plongée sous-marine qui auraient tué des gens s'ils avaient suivi les conseils.

    Le rapport de Bloomberg illustre comment Google a apparemment mis de côté les préoccupations éthiques dans le but de suivre des rivaux comme Microsoft et OpenAI. L'entreprise vante fréquemment son travail de sécurité et d'éthique dans l'IA, mais a longtemps été critiquée pour avoir donné la priorité aux affaires.

    Fin 2020 et début 2021, la société a licencié deux chercheurs (Timnit Gebru et Margaret Mitchell) après qu'ils ont rédigé un document de recherche exposant les failles des mêmes systèmes de langage d'IA qui sous-tendent les chatbots comme Bard. Et l'été dernier, l'entreprise a licencié un chercheur de son équipe d'IA responsable qui était devenu convaincu que l'un de ses modèles de langage, LaMDA, était sensible.

    Maintenant, cependant, avec ces systèmes menaçant le modèle commercial de recherche de Google, l'entreprise semble encore plus axée sur les affaires que sur la sécurité. Comme le dit Bloomberg, en paraphrasant les témoignages d'employés actuels et anciens, « le géant de confiance de la recherche sur Internet fournit des informations de mauvaise qualité dans une course pour suivre la concurrence tout en accordant moins de priorité à ses engagements éthiques »,

    D'autres chez Google (et plus généralement dans le monde de l'IA) ne seraient pas d'accord. Un argument courant est que les tests publics sont nécessaires pour développer et protéger ces systèmes et que les dommages connus causés par les chatbots sont minimes. Oui, ils produisent des textes toxiques et offrent des informations trompeuses, mais il en va de même pour d'innombrables autres sources sur le Web. (Ce à quoi d'autres répondent, oui, mais diriger un utilisateur vers une mauvaise source d'informations est différent de lui donner ces informations directement avec toute l'autorité d'un système d'IA.) Les rivaux de Google comme Microsoft et OpenAI sont sans doute aussi compromis que Google . La seule différence est qu'ils ne sont pas des leaders dans le secteur de la recherche et qu'ils ont moins à perdre.

    « Nous continuons à investir dans les équipes qui travaillent à l'application de nos principes d'IA à notre technologie », a déclaré le porte-parole de Google, Brian Gabriel, au Washington Post. Il a déclaré que la publication d'une IA responsable était la « priorité absolue » de Google.

    Conclusion

    Avant ChatGPT, Google était considéré comme le leader du secteur dans le développement de « grands modèles de langage », les systèmes d'IA complexes qui sous-tendent les chatbots. Il a utilisé ces modèles dans les coulisses pour améliorer ses résultats de recherche et pour des outils linguistiques tels que Google Translate.

    Mais la société avait été réticente à publier ses outils de langage les plus puissants sous forme de chatbot, préférant publier ses avancées de pointe dans des revues universitaires tout en les gardant secrètes pour une étude interne. La société a discrètement abandonné sa devise non officielle « Don't be evil » (« ne soyez pas méchant ») de son code de conduite il y a des années, mais se félicite toujours d'une approche « responsable » de l'IA, que ce soit dans la recherche ou les voitures autonomes.

    Il y avait de bonnes raisons à sa relative prudence et la situation actuelle l'illustre parfaitement.

    Quoiqu'il en soit, les gens pourraient simplement vouloir être prudents et ne pas croire toutes les réponses produites par l'IA générative.

    Quant à savoir qui, de Bard et ChatGPT, est plus utile et précis, vous pouvez effectuer vos tests et partager votre expérience.

    Source : rapport

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ? Google en PLS face à l'association Microsoft + OpenAI notamment sur le domaine de la recherche ?
    Comprenez-vous le dilemme de Google en matière d'IA (avancer rapidement ou « ne soyez pas méchant ») ? Quel serait, selon vous, le meilleur choix ? Pourquoi ?
    Google risque-t-il de prendre du retard sur la course à l'IA générative s'il ne tente pas de telles expériences avec le public ? Cela est-il donc justifié selon vous ? Pourquoi ?

Discussions similaires

  1. appliquer une condition pour extraire une valeur de tags
    Par K2carca dans le forum Format d'échange (XML, JSON...)
    Réponses: 12
    Dernier message: 05/09/2020, 20h28
  2. Calculs sur une colonne pour extraire trois valeurs
    Par sp2308 dans le forum SQLite
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/03/2014, 12h47
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 04/01/2013, 21h13
  4. Choix d'une méthode pour extraire des données web
    Par Serphone dans le forum Général Conception Web
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/06/2012, 10h25
  5. Servlet qui permet de récupérer des informations relatives à une application
    Par L'aigle de Carthage dans le forum Servlets/JSP
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/06/2011, 12h19

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo