IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Jon Stewart accuse les PDG de l'industrie de l'IA de faire de « fausses promesses »

  1. #21
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    Octobre 2016
    Messages
    163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2016
    Messages : 163
    Points : 312
    Points
    312
    Par défaut
    Si on en croit James Cameron (Terminator), l'iA veut nous exterminer. Battlestar Galactica dit la même chose, Stanley Kubrick et son 2001, L'odyssée avait même anticipé une date pour le début des hostilités. Elon Musk nous a donné sa version basée sur une "singularité" qui dit qu'un robot dévolu à la fabrication de trombones à relier les pages finira par nous tuer aussi. Dans ce dernier cas, il est édifiant de noter qu'il travaille à l'implémentation de l'IA dans le cerveau et que son autopilot n'extermine que des usagers de la route , à dessein ?

    L'iA n'a pas fini de susciter la terreur, pour le plus grand bien d'Hollywood, quelqu'un a-t-il vu un excellent film nommé "Génération Proteus" où une IA militaire réussit à faire un enfant à la femme de son créateur ?

    Ca aussi , ça fait peur

  2. #22
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 16
    Points : 73
    Points
    73
    Par défaut
    Mais non voyons, la future IA va utiliser des outils no-code c'est sûr :-D

    On n'aura bientôt plus besoin de gens qui font du no-code.

    Et puis, pourquoi les IA coderaient des interfaces homme-machine, il n'y en aura plus besoin, l'IA pourra répondre à tout sans passer par un écran. ( on pourra lui dire "Chef, paie ma facture qui vient d'arriver" ou "Envoie des fleurs à ma femme qui a son anniversaire, ou plutôt fais le chaque année automatiquement")

    Enfin bref, je ne sais pas dans quel monde vireront nos enfants mais sur le cours/moyen terme, ça ne change rien au marché : la demande en développeurs reste largement supérieure à l'offre.

    Par contre pour les étudiants/enseignants, le chatGPT a un impact assez direct je pense.

  3. #23
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2008
    Messages
    218
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2008
    Messages : 218
    Points : 1 088
    Points
    1 088
    Par défaut
    Faux débat.

    Le problème est-il vraiment l'existence tel ou tel nouvel outil permettant de tricher ? Ou ne serait-il pas plutôt que le système éducatif se base sur une validation de l'apprentissage sur lequel est possible de tricher ?

    Que vaut un diplôme ? Que vaut un examen pour lequel on va retenir par cœur des trucs la veille au soir et que l'on va totalement oublier dans 3 jours, 3 mois ou 3 ans ? Que vaut un d'avoir eu 5, 10 ou 15 / 20 à un QCM ?

    Et puis, si ça nous amuse, qu'est-ce qui nous empêche de passer 1000 diplômes sur une université en ligne (Coursera, HarvardX, ou autre campus en ligne français ou non), de tricher en mode automatique, et de nous la ramener avec nos 1000 diplômes bidons sur les réseaux sociaux ? Qui est le dupe à la fin ? Au hasard : celui qui passe pour un idiot avec ses beaux diplômes lors de son premier jour de travail catastrophique en entreprise ?

    Et pourquoi pas ne pas laisser tout le monde tricher aux examens, mais de noter les écoles sur le nombre d'élèves qui ont choisi de ne pas tricher ? C'est à dire que la validation d'un bon système éducatif ne serait plus basée sur des notes aux examens, mais sur la réussite de l'école à avoir donné aux élèves l'envie d'apprendre...

    PS : mettre dans un titre "IA" "terrorisé" dans le même titre... rholala...

  4. #24
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    retraité ing. de recherche
    Inscrit en
    Janvier 2008
    Messages
    34
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité ing. de recherche
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2008
    Messages : 34
    Points : 103
    Points
    103
    Par défaut
    Anordem a dit .
    Pour remplacer les développeurs par des IA, il faudrait que les décideurs sachent ce qu'ils veulent et sachent l'exprimer. On oublie trop souvent que le métier de développeur, c'est avant tout comprendre et traduire un besoin. En d'autres termes, c'est l'interface entre l'utilisateur et l'ordinateur. Ecrire du code est anecdotique
    Oh comme je suis d'accord ! Il y fort longtemps, j'ai suivi un séminaire où on a expliqué que grâce à Merise, on aurait plus besoin de programmeur, le "client" pourrait directement exprimer ses désirs qu'un "compilateur" Merise traduirait en code machine !
    ça ne m'a pas empêcher de analyser/programmer pendant 40 ans, de Fortran à C# en passant par OCCAM et autre Mumps ....

  5. #25
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    Octobre 2016
    Messages
    163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2016
    Messages : 163
    Points : 312
    Points
    312
    Par défaut
    Je réalise qu'on parle de génération de code par machine learning et que tout le monde (moi compris) donne un avis sans réfléchir à la réalité. Voici l'article :

    Lien Les IA ajoutent des failles de sécurité

    On parle de développeurs parfaits dans un bureau parfait produisant une IHM basique dans un monde parfait.

    Quid du code "hérité" d'un développeur parti depuis, que fait-on d'un code IA qui n'est plus à jour ? Saura-t-il supprimer les strings en argument de méthode ou locales qui sont des failles redoutables en C ? Un code fatigué par des milliers de mises à jour quoique parfaitement fonctionnel devra-t-il être réécrit par l'IA.
    Comment entre-t-on des clauses de cahier des charges comme fenêtre graphique zoom-scroll centré sur le curseur souris ?
    De quel type de code primitif parle-t-on ? Le développement se limite-t-il à des forms de data avec un bouton "Valider" .

    J'ai connu des employeurs qui n'imaginaient pas une seconde qu'on puisse faire autre chose que des formulaires avec une grappe de boutons. Interfaces graphiques, traitement de signal, traitement de fichiers, génération d'interfaces html... ne les effleuraient pas une seconde. Mais il y a code et CODE.

    Plus on réfléchit, plus le rôle de l'IA parait fantasque, les gens qui écrivent de telles inepties, ont-ils déjà codé une application tant soit peu évoluée ?

  6. #26
    Membre éprouvé

    Homme Profil pro
    Cyber Security & AI
    Inscrit en
    Février 2009
    Messages
    506
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Oise (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber Security & AI

    Informations forums :
    Inscription : Février 2009
    Messages : 506
    Points : 1 189
    Points
    1 189
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut Réponse à Fred
    Bonsoir Fred,

    C'est une information intéressante que tu fournis et je ne suis pas surpris.

    Il est évident que ce type de technologie qui est très jeune a des failles et des limites.

    Jamais je n'ai vu un tel engouement pour une technologie aussi peu mature.

    Je suis en cours de développement d'un travail d'analyse spécifiquement sur le traitement de la donnée avec ce type d'outil.

    J'observe une certaine limitation, mais le gain en qualité et en rapidité est indéniable dans mon domaine.

    Cela n'efface pas non plus ta remarque et montre en lequel il faut faire attention,

    Par contre dans ton analyse, j'ajouterais que personne ne parle de laisser faire IA complètement, mais d'accompagner le développeur pour accélérer ses développements.

    De plus, elles sont de plus en plus capables de résumer un texte, mais leurs plus valus est surtout dans les développements initiaux.

    Bonne soirée,

  7. #27
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    1 283
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 1 283
    Points : 4 150
    Points
    4 150
    Par défaut
    J'ai toujours trouvé que l'on mettait trop de par cœur dans l'éducation : à quoi ça sert de connaître toutes les dates de l'histoire quand on les oublie quelque jours après l'examen passé ?

    L'important est d'être capable d'analyser et résoudre les problème que l'on rencontre avec une contrainte de temps plus ou moins forte. Pour ça, on a des connaissances plus ou moins précise et l'habitude ou non d'y être confronté. Quand on manque de connaissance, on va chercher la documentation et on transpose à son problème. Maintenant, il y a ChatGPT qui propose des éléments pertinents pour nous aider.

    Pour l'IA, les résultats sont pertinents mais il faut quand même les vérifier car le technologie est encore jeune.

  8. #28
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    Octobre 2016
    Messages
    163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2016
    Messages : 163
    Points : 312
    Points
    312
    Par défaut
    Citation Envoyé par dev_ggy Voir le message
    Bonsoir Fred,

    C'est une information intéressante que tu fournis et je ne suis pas surpris.

    Il est évident que ce type de technologie qui est très jeune a des failles et des limites.
    Jamais je n'ai vu un tel engouement pour une technologie aussi peu mature.
    Je suis en cours de développement d'un travail d'analyse spécifiquement sur le traitement de la donnée avec ce type d'outil.
    J'observe une ceraine limitation, mais le gain en qualité et en rapidité est indéniable dans mon domaine.
    Cela n'efface pas non plus ta remarque et montre en lequel il faut faire attention,
    Par contre dans ton analyse, j'ajouterais que personne ne parle de laisser faire IA complètement, mais d'accompagner le développeur pour accélérer ses développements.
    De plus, elles sont de plus en plus capables de résumer un texte, mais leurs plus valus est surtout dans les développements initiaux.

    Bonne soirée,
    Merci de ta réponse éclairée d'expérience.
    C'est vrai que je n'ai pas fait de test, en même temps, les articles sont prospectifs et annoncent des choses qui ne dépendent que du jugement de l'auteur.

    D'après ce que tu me dis, machine learning peut améliorer intellisense (auto terminaison des mots) et propose un équivalent des "wizards" du MS VS des années 2000. Wizards qui ont permis à des milliers de développeurs de produire des squelettes de code paramétrés à leur besoin par un form intelligent, capable de se connecter avec la BDD cible et en proposer les tables et vues dans une liste, puis les champs clé, pour définir la jointure.

    Le code produit par ces forms était utilisable immédiatement comme outil de test... Une façon astucieuse de présenter les propriétés d'objets en les adaptant au besoin et en posant des questions en langage naturel.
    J'imagine ce que l'IA peut apporter, sans doute des forms plus concis, moins de chaines de connexion à renseigner, plus de cases à cocher, plus éparpillés au fil de la conception...

    On est loin du remplacement annoncé des développeurs.
    C'est effectivement une évolution souhaitable.

  9. #29
    Membre éprouvé

    Homme Profil pro
    Cyber Security & AI
    Inscrit en
    Février 2009
    Messages
    506
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Oise (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber Security & AI

    Informations forums :
    Inscription : Février 2009
    Messages : 506
    Points : 1 189
    Points
    1 189
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Bonsoir Fred,

    Merci pour ton message,

    Pour préciser le mode de fonctionnement des outils d'aide aux développements comme Open Copilot, nous ne sommes pas dans le Machine Learning, mais dans le Deep Learning avec des réseaux de neurones avec parfois un nombre de paramètres qui se comptent en milliard.

    L'intérêt n'est absolument pas de remplacer les développeurs, mais d'accélérer les développements essentiellement initiaux.

    Le développement passe par des commentaires qui sont interprétés avec un algorithme GPT-3 plus performant que les outils de traduction de Google.

    Une fois ton commentaire interprété, une proposition de code est faite à la manière de l'autocomplexion et des propositions de codes les plus classiques dans le contexte qui te concerne.

    Cela permet de bien commenter, sinon l'algorithme ne propose pas les bonnes réponses.

    Pour les articles, je constate qu'il y a beaucoup de fantasmes concernant IA sur la prise de pouvoir des machines.

    Porte-toi bien,
    Bonnes fêtes,

  10. #30
    Membre régulier Avatar de selmanjo
    Homme Profil pro
    Savant en programmation orienté objet
    Inscrit en
    Janvier 2020
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Savant en programmation orienté objet
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2020
    Messages : 55
    Points : 101
    Points
    101
    Par défaut
    Cause => effet

    Développer une I.A => Remplacer des Développeurs ???

    Donc des Développeurs peuvent être soumis à un tel scandale. ? Étrange

    Il faut des ingénieurs et des développeurs pour développer une I.A.

    AH justement, une I.A ne sait pas vraiment coder une I.A car il y a
    beaucoup de spécificités à prendre en compte. J'ai essayé! ... mais
    mille milliards de mille codes, j'ai eu plein d'erreurs de sémantiques.

    Ne serait il pas injuste de Concevoir une I.A pour remplacer des développeurs ?

    L'aide ne doit pas substituer la prise de contrôle (partielle ou totale).

    Et qui gagnera le salaire? c'est l'I.A?, le traducteurs des besoins en solutions/outils ? ou les concepteurs/développeurs d'I.A ?

    Bref, L'ia est un outil formidable et non un dévoreur de métier (Dévormet).

  11. #31
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Août 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Août 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    J'ai utilisé ChatGPT durant 2 semaines pour aider à la construction d'une architecture logicielle, c'était une catastrophe.
    Il donnait des informations fausses et ce qu'il proposait comme code était bourré de problèmes.

    Par contre, sur des questions très simple, là, il était très utile.
    Mais j'ai surtout pu constater à quel point il va être difficile de remplacer les humains à ce niveau là, voir impossible en réalité.

    Moi je prédis surtout que les juniors d'ici fin 2023, vont être de la denrée qui va devenir inutile dans le monde du dev et les séniors de la denrée que les boites vont s'arracher.

    Les juniors qui sortent à la pelle d'écoles en tout genre vont se retrouver sans impossibilité de trouver une boite et les séniors vont être payé des prix stratosphérique.

    Car derrière l'IA, il faudra des gens qui ont de la bouteille pour faire en sorte que dans la boite ils remplacent les juniors et ils (les séniors) vont être payé en compensation des gens qu'ils remplacent.

    Ce n'est pas moi qui le dit, c'est une statisticienne de chez google et je suis clairement d'accord avec elle, puisque je le constate de plus en plus chaque jour, avec les Copilot et j'en passe.

    Mais ceux qui vont être remplacé à grande échelle avant tout, ça va être tout les emplois précaires, dans un monde ou en France, notre gouvernement a décidé de rendre impossible de bénéficier des aides, ça va être un carnage.

  12. #32
    Membre éprouvé

    Homme Profil pro
    Cyber Security & AI
    Inscrit en
    Février 2009
    Messages
    506
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Oise (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber Security & AI

    Informations forums :
    Inscription : Février 2009
    Messages : 506
    Points : 1 189
    Points
    1 189
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut Réponse à Selmanjo et HaryRoseAndMac
    Bonjour tous les deux, bonne année,

    Pour l'instant il n'est pas question de remplacer des développeurs, mais d'accélérer les phases de développement.

    Savoir si dans quelques années il n'y aura plus de développeur, je n’en ai aucune idée.

    La question de l'avenir n'est pas de mon domaine, mais s’il y a moins besoin de développeur pour un projet, à budget constant, beaucoup plus de projets peuvent être menés à bien.

    On peut se demander aussi si pour l'avenir, plus il y a des développements, plus le monde est performant d'un point vu économique. Personnellement je n'ai pas de réponse.

    HaryRoseAndMac, je ne sais pas s’il y a confusion dans tes propos, mais concernant l'efficacité de ChatGPT, il n'est absolument pas pertinent en termes de développement, c'est un Chatbot.

    À chaque application un entrainement spécifique même si on parle de même algorithme.

    Je suis très currieux de lister quels sont ses limites et je suis preneur de ton expérience.

    Dans le domaine de la Data, il a une grande efficacité et en particulier pour les juniors.

    Portez-vous bien,
    Bonne année 2023,

  13. #33
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 887
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 887
    Points : 52 452
    Points
    52 452
    Par défaut Une startup spécialisée en IA prédit que s’appuyer sur des hommes pour écrire des programmes sera dépassé
    Une startup informatique spécialisée en IA prédit que « s’appuyer sur des humains pour écrire des programmes sera dépassé à l’avenir »
    Et ravive le débat sur la possible disparition du métier de développeur

    Lorsqu’on parle d’intelligence artificielle, deux grands courants de pensée s’affrontent : celui des tiers qui pensent qu’il s’agit d’un outil, ce, sans plus et celui des intervenants qui sont d’avis que ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne devienne une menace pour les humains. Matt Welsh de la startup Fixie.ai laisse penser qu’il est du deuxième groupe lorsqu’il déclare : « S’appuyer sur des humains pour écrire des programmes sera dépassé à l’avenir. » Néanmoins, des critiques sont d’avis que l’IA ne constitue pas une menace pour les développeurs informatique, mais une opportunité de réflexion sur l’évolution de ladite fonction dans les années à venir.

    Matt Welsh dépeint un futur dans lequel la filière informatique va passer de l’approche d’écriture des programmes informatique par des humains à celle de la mise à contribution d’agents d’intelligence artificielle au préalable entraînés pour remplacer les humains dans des activités en lien avec le métier de développeur. Ce dernier est d’avis que l’intelligence artificielle a les épaules pour assumer ce changement au vu des progrès rapides dans la filière :

    « Les assistants de programmation tels que CoPilot ne font qu'effleurer la surface de ce que je décris. Il me semble tout à fait évident qu'à l'avenir, tous les programmes seront écrits par des intelligences artificielles, les humains étant relégués, au mieux, à un rôle de supervision. Quiconque doute de cette prédiction n'a qu'à regarder les progrès très rapides réalisés dans d'autres aspects de la génération de contenu par l'intelligence artificielle, comme la génération d'images. La différence de qualité et de complexité entre DALL-E v1 et DALL-E v2 - annoncée seulement 15 mois plus tard - est stupéfiante. Si j'ai appris quelque chose au cours de ces dernières années à travailler dans le domaine de l'IA, c'est qu'il est très facile de sous-estimer la puissance de modèles d'IA de plus en plus grands. Des choses qui semblaient relever de la science-fiction il y a seulement quelques mois deviennent rapidement réalité.

    Je ne parle pas seulement du fait que CoPilot de Github de remplacer les programmeurs. Je parle de remplacer le concept même d'écriture de programmes par des agents d’intelligence artificielle dédiés. À l'avenir, les étudiants en informatique n'auront pas besoin d'apprendre des compétences aussi banales que l'ajout d'un nœud à un arbre binaire ou le codage en C++. Ce type d'enseignement sera dépassé, comme celui qui consiste à apprendre aux étudiants en ingénierie à utiliser une règle à calcul. »

    Ce dernier va même plus loin en ajoutant que l’utilisation de l’intelligence artificielle comme socle de l’informatique est de nature à ouvrir la filière à tous. « L’on n’aura plus besoin d’être un expert en programmation informatique pour obtenir quelque chose d’utile d’une intelligence artificielle », lance-t-il ravivant ainsi la perspective de la disparition du métier de développeur.


    Des intervenants de la filière du développement informatique sont néanmoins d’avis que l’intelligence artificielle n’est bonne que pour l’automatisation de tâches redondantes et ne dépassera pas ce palier. Le développement de cahier de charges ou de spécifications pour de gros projets informatique demeure une tâche qui requiert la créativité d’un cerveau humain qu’une intelligence artificielle n’aura jamais.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 5170
Taille : 56,1 Ko


    Le plus grand débat tourne autour de la possibilité de voir les machines rendues au stade où elles sont dotées de « bon sens », capables de réflexion causale, c’est-à-dire de cette capacité à raisonner sur « le pourquoi les choses se produisent. »

    Google par exemple est lancé en secret sur le développement de Pitchfork, ou AI Developer Assistance. C’est un outil qui utilise l'apprentissage automatique pour apprendre au code à s'écrire et se réécrire lui-même. Comment ? En apprenant des styles correspondant à des langages de programmation, et en appliquant ces connaissances pour écrire de nouvelles lignes de code.

    L’intention initiale derrière ce projet était de créer une plateforme capable de mettre automatiquement à jour la base de code Python chaque fois qu'une nouvelle version était publiée, sans nécessiter l'intervention ou l'embauche d'un grand nombre d'ingénieurs. Cependant, le potentiel du programme s'est avéré beaucoup plus important que prévu. Désormais, l'intention est de donner vie à un système polyvalent capable de maintenir un standard de qualité dans le code, mais sans dépendre de l'intervention humaine dans les tâches de développement et de mise à jour. Un tel objectif pourrait ne plus relever de la science fiction lorsqu’on sait que des équipes de recherche en intelligence artificielle promettent déjà l’atteinte du stade d’intelligence artificielle générale dans 5 à 10 ans.

    Source : cacm

    Et vous ?

    Les développements en cours dans la filière du génie logiciel donnent-ils lieu à des inquiétudes légitimes quant à l’avenir des informaticiens humains dans la filière ?
    Que vous suggère la possibilité que la recherche aboutisse à l’intelligence artificielle générale dans 5 à 10 ans ?
    Comment voyez-vous l'intelligence artificielle dans 5 à 10 ans ? Comme un outil ou comme un danger pour votre poste de développeur ?

    Voir aussi :

    La conduite autonome serait-elle à ce jour qu'une vision futuriste chez Tesla Motors ? L'entreprise vient de changer les objectifs de son Autopilot
    La SEC demande à Musk de renoncer à son poste de président de Tesla et exige une amende de 40 millions $ US pour un règlement à l'amiable
    Tesla annonce que le nouvel ordinateur pour une conduite entièrement autonome de ses véhicules est en production et fera ses preuves ce mois-ci
    Les actions Tesla chutent après que son système d'autopilote soit impliqué dans un accident et l'annonce des batteries de ses véhicules prenant feu
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #34
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Je pense que c'est un faux problème, l'école nous évalue avec des moyens obsolètes depuis dans années (décennies?) que l'IA challenge.
    Les élèves "trichent" depuis toujours parce que les profs sont les flemmards qu'ils nous accusaient d'être.
    Que pensez-vous de l'utilisation de ChatGPT par les étudiants en milieu scolaire ?
    Que pensons nous des bouquins de fiche de lecture?
    Que pensons nous des annales de BAC?
    Que pensons nous du soutien scolaire et des révisions collectives?
    L'école n'est pas adaptée à tous, donc les gens ont leur propres moyens de s'adapter ou de contourner le système.
    ChatGPT est un outil de plus pour aider les jeunes à s'intégrer dans ce système exclusif, c'est donc une bonne chose.
    Selon vous, quels impacts ce type de logiciel pourrait avoir sur le niveau des étudiants ?
    Les étudiants vont l'utiliser pour ne pas se fatiguer sur les matières peu utiles ou les profs incompétents.
    Les étudiants vont aussi s'en servir comme vulgarisateur des matières qui les intéressent et qui sont difficilement abordables.
    Bref c'est tout benef pour les étudiants.
    Pensez-vous aussi que ces outils pourraient aggraver la tricherie dans le milieu universitaire ?
    Je ne considère pas la tricherie à l'école comme un problème donc je ne considère pas qu'il y a quoi que ce soit à aggraver.
    Mas oui ça risque d'amplifier la triche, même si ça reste compliqué de s'en servir en partiel s'il est bien conçu.
    Selon vous, comment peut-on décourager les étudiants d'avoir recours à ces logiciels lors des devoirs ?
    Pourquoi les décourager?
    Il y a des moyens plus intelligents d'évaluer les élèves, voici deux exemples que j'ai eu :
    J'ai une prof qui nous laissait accès à tout pour nos partiels (cours, téléphone, internet etc) pourtant les notes à la sortie étaient variées et pertinente du niveau de l'élève
    Un prof de thermodynamique nous avait donné des projets à réaliser en groupe, il avait réparti les élèves en 4 groupes de niveau, on devait faire un trinôme avec des élèves de notre groupe et on recevait des projet à hauteur de notre niveau. Et il avait imposé une structure de rapport qui imposait une réflexion et une cohérence globale importante.

    PS : Je n'ai été bon pour aucun des deux exemples mais dans les deux cas j'ai eu l'impression de ne pas être pris pour un con et l'évaluation elle même continuait l'apprentissage.

  15. #35
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    Avril 2013
    Messages
    106
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2013
    Messages : 106
    Points : 380
    Points
    380
    Par défaut
    Ça me fait toujours un peu glousser quand une société spécialisé dans le domaine X annonce que dans le futur les hommes seront remplacés par un produit/service issue de son domaine d'expertise et de préférence en essayant de placer son produit/expertise.

    Je me doute pas une seconde que l'IA sera d'une grande aide pour les développeurs surtout dans des taches mineures et rébarbatives, par contre je le souhaite bonne chance pour traduire la volonté et le besoin d'un client.

  16. #36
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 824
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 824
    Points : 5 858
    Points
    5 858
    Par défaut
    Voici une nouvelle preuve que l'Occident est une civilisation en perdition...

    Il fut un temps où c'était la mode de créer, de courir des risques. Le monde se félicitait des inventions: le chemin de fer, l'électrification des villes, l'invention de l'aviation, etc... Aujourd'hui, on ne fait plus qu'un chose: Se faire peur!

    Prenons un exemple hors technologie: Monaco!

    Au 19ème siècle, ce n'est qu'un caillou avec des champs de citronniers (l'arbre qui donne des citrons). Un "entrepreneur" doit fermer ses casinos qu'il possède dans les principautés allemandes (L'Allemagne n'existe pas encore) et que fait-il? Il cherche une solution et il va créer de zéro ce qu'est aujourd'hui la côte d'Azur et plus particulièrement Monaco appelé alors Monte-Carlo:

    1. Il signe un accord avec le prince de Monte-Carlo qui n'a pas un sous en poche, il construit un casino, les hôtels qui vont autour, des éléments pour occuper les touristes style promenade des anglais, le chemin de fer qui longe la mer pour amener les touristes dans le Casino, etc...

    2. Il fait de la pub dans toute l'Europe en concluant "La raison du succès... Ce n'est pas que le savoir-faire, c'est le faire-savoir!!!"


    Aujourd'hui, on couperait les citronniers en disant "cela ne rapporte rien" et on laisserait le tas de caillou à la nature!

  17. #37
    Membre expert
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    Février 2013
    Messages
    966
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : Février 2013
    Messages : 966
    Points : 3 571
    Points
    3 571
    Par défaut
    Un jour peut-être, mais on y est pas encore. Il suffit d'essayer les IA actuelles pour vite comprendre qu'elles ne savent faire que ce qui a déjà été fait et rendu public par au moins 1 humain. Demander à une IA de résoudre un problème inconnu et irrésolu par des hommes reste à ce jour de la science-fiction et au pire, il faudra toujours un opérateur humain pour valider une découverte innovante de IA.

  18. #38
    Membre confirmé Avatar de Galet
    Homme Profil pro
    Consultant/Programmeur Robotique industrielle
    Inscrit en
    Mars 2010
    Messages
    323
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant/Programmeur Robotique industrielle

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2010
    Messages : 323
    Points : 484
    Points
    484
    Par défaut
    Je me doute pas une seconde que l'IA sera d'une grande aide pour les développeurs surtout dans des taches mineures et rébarbatives, par contre je le souhaite bonne chance pour traduire la volonté et le besoin d'un client.
    Bien d'accord...sauf qu'un usage important des systèmes automatisés consiste justement de standardiser l'utilisation.
    Ainsi, plus besoin de comprendre le besoin du client, il suffit de lui imposer la solution; ce qui résoudra plus rapidement la question.
    Pour approvisionner l'AI et les bigdata, on standardise les données...pour traiter les individualités.

    Comme toute nouvelle technologie, l'AI est utile...mais dangereuse. Tout dépend comment on la fera grandir et comment on s'en servira.
    La calculatrice a "atrophié" le calcul mental de nos chères têtes blondes...mais la maitrise du développement limité pour calculer une racine carré est-elle vraiment utile dans la résolution d'un problème ?

    Nos étudiants feront comme nous. Ils devront se battre avec (ou contre) les outils de leur époque. A la seule condition qu'ils en soient encore capable.

    Les profs, lorsqu'un élève ne comprend pas leurs explications, devraient se référer à ChatGPT pour enseigner.
    Autant remplacer directement les profs par de l'AI. Comme cela tous le monde parlera de la même manière, plus de quincophonie.

    La question est donc : Les étudiants vont-ils profiter de cette aide tombée du ciel pour chercher plus loin...ou pour s'adonner à la paresse et ne plus rien chercher ?
    Windows 10 / Delphi Tokyo
    "Les choses ne changent pas. Change ta façon de les voir, cela suffit" Lao Tseu

  19. #39
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Architecte technique
    Inscrit en
    Juillet 2011
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte technique
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2011
    Messages : 1
    Points : 4
    Points
    4
    Par défaut Bien en fait, si ...
    Je n'y croyais pas trop non plus, du coup j'ai mis au défi ChatGPT de me donner un bout de code java qui télécharge un enorme fichier zip en plusieurs threads puis le décompresse dans un répertoire temporaire pour afficher les images ...
    Et ce truc m'a généré plusieurs classes java qui font le taf !
    J'ai 52 ans, je suis un développeur java expérimenté et ce truc a fait en moins d'une minute du code fonctionnel.
    Mon gamin de 9 ans aurait pu demander la même chose donc là je me dis qu'on est mal barré vu que ChatGPT est encore expérimental.
    S'il peut déjà faire ça maintenant (un tout petit bout de code) que sera-t-il capable de faire dans 10 ans ?

    Moi aussi je pense que le métier de développeur, tel qu'on le connaît, touche à sa fin car il sera amené à évoluer vers quelque chose de plus centré vers l'IA. (Il faudra bien du monde pour faire fonctionner ces IA) et contrôler les dérives !

  20. #40
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Janvier 2016
    Messages
    188
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2016
    Messages : 188
    Points : 818
    Points
    818
    Par défaut
    C'est comme un devoir de maths sans calculatrice.
    Ça n'a aucun intérêt dans le monde moderne.
    On devrait autoriser tous les outils, avec accès à Internet, et augmenter la difficulté des devoirs.
    Tester la résolution plutôt que le par cœur.
    Pour l'accès à Internet, il y aurait une liste de sites autorisés pour empêcher de communiquer entre les élèves.
    Tricher ne servirait à rien vu que toutes les informations seront accessibles et ça aurait une vraie valeur le diplôme à la fin.
    Aux profs de design des devoirs que ChatGPT ne peut résoudre.
    Et ça veut dire une formation continue des professeurs pour les garder au niveau, et une revalorisation de salaire pour la qualité de l'enseignement attendue.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 21/09/2023, 22h10
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 28/08/2023, 10h32
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2023, 10h33
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 27/06/2022, 11h10
  5. Réponses: 130
    Dernier message: 11/09/2018, 08h48

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo