IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #181
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 226
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 226
    Points : 3 729
    Points
    3 729
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    et ajoute que l'IA devrait être le sujet de discussion principal de l'année 2023
    Ah visiblement l'écologie n'est plus un secteur porteur, M. Gates l'abandonne pour parier sur l'IA.
    Citation Envoyé par tepaze Voir le message
    Si des évolutions de chatGPT venaient à être elles aussi intégrés, je ne crois pas que cela serais pour nous remplacer, mais pour nous rendre - une fois de plus - plus productif.
    C'est déjà présent depuis longtemps, avec les EDI, l'auto-complétion, etc... Mais ça pousse fort en ce moment pour que cette auto-[...] soit plus efficace, plus massive.
    Je suis d'accord que tout ça est validé parce que plus productif mais une bonne partie de l'auto-[...] se fait en shadow IT parce que les gens en ont marre de faire 5 fois la même chose dans 5 systèmes différents ou en ont marre de passer leur journée faire des copier/coller.

  2. #182
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut ChatGPT réussit l'entretien de codage Google pour un ingénieur de niveau 3 avec un salaire de 183 000 $
    ChatGPT réussit l'entretien de codage Google pour un ingénieur de niveau 3 avec un salaire de 183 000 $,
    tout en indiquant qu'il ne peut pas reproduire la créativité humaine et les compétences en résolution de problèmes

    Google a envoyé des questions d'entretien de codage à ChatGPT et, sur la base des réponses de l'IA, a déterminé qu'il serait embauché pour un poste d'ingénieur de niveau trois, selon un document interne. L'expérience a été réalisée dans le cadre des récents tests de Google sur plusieurs chatbots IA, qu'il envisage d'ajouter à son moteur de recherche. La capacité de ChatGPT à proposer une réponse concise et fidèle à une question pourrait faire gagner aux utilisateurs le temps qu'ils passent généralement à parcourir les liens sur Google pour trouver la même information.

    Google teste de nouveaux produits de chat basés sur l'intelligence artificielle qui sont susceptibles d'influencer un futur lancement de produit public. Ils incluent un nouveau chatbot et un moyen potentiel de l'intégrer dans un moteur de recherche.

    La société Alphabet travaille sur un projet dans le cadre de son unité cloud appelée Atlas, l'alerte rouge pour répondre à ChatGPT.

    Google teste également un chatbot appelé Apprentice Bard, où les employés peuvent poser des questions et recevoir des réponses détaillées similaires à ChatGPT. Une autre unité produit a testé une nouvelle conception de bureau de recherche qui pourrait être utilisée sous forme de questions-réponses.

    Les dirigeants ont demandé à davantage d'employés de donner leur avis sur les efforts déployés ces dernières semaines. Les tests de produits interviennent après une récente réunion à main levée au cours de laquelle les employés ont exprimé des inquiétudes quant à l'avantage concurrentiel de l'entreprise en matière d'IA, compte tenu de la popularité soudaine de ChatGPT, qui a été lancé par OpenAI, une startup basée à San Francisco et soutenue par Microsoft.

    Le chef de la division IA de Google, Jeff Dean, a déclaré aux employés à l'époque que l'entreprise faisait face à un plus grand « risque de réputation » en fournissant de fausses informations et qu'elle agissait donc « de manière plus conservatrice qu'une petite startup ». Cependant, lui et le PDG Sundar Pichai ont annoncé à l'époque que Google pourrait lancer des produits similaires au public cette année. L'activité principale de Google est la recherche sur le Web, et l'entreprise se présente depuis longtemps comme un pionnier de l'IA.

    Nom : google.png
Affichages : 14366
Taille : 556,3 Ko

    Apprentice Bard, la réponse de ChatGPT se prépare

    Google a beaucoup investi dans des fonctionnalités alimentées par l'IA telles que Magic Eraser, Photo Unblur et Google Assistant pour sa gamme de téléphones Pixel. Ces efforts de R&D étendus touchent tous les aspects de son activité, comme la recherche, Adsense, les chatbots et même quelques démos amusantes. Avec la soudaine montée en puissance de ChatGPT, soutenue par Microsoft, au cours des derniers mois, Google est maintenant à bout de souffle et l'industrie est curieuse de voir comment elle réagira. Un nouveau rapport basé sur des informations privilégiées, des notes de service du personnel et des exemples de travaux de développement montre que l'entreprise s'efforce de créer un équivalent ChatGPT intégré à Search.

    Google travaille sur une réponse à deux volets à la popularité de ChatGPT.

    Tout d'abord, la société teste en interne un chatbot appelé Apprentice Bard. Des membres anonymes du personnel disent que l'implémentation ressemble à ChatGPT - le bot fournit des réponses détaillées aux invites et aux questions des utilisateurs. Cependant, au lieu d'utiliser le code GPT-3.5 développé par Microsoft ci-dessous, Bard utilise LaMDA (ou Language Model for Dialogue Applications), le modèle de langage de Google pour l'application de dialogue.

    LaMDA est le système de Google pour créer des chatbots basés sur ses grands modèles de langage les plus avancés, ainsi appelés parce qu'ils imitent la parole en ingérant des milliards de mots provenant d'Internet. La grande enseigne de la recherche a présenté publiquement LaMDA à l'édition 2021 de la Google I/O, sa conférence dédiée aux développeurs, avec l'objectif d'améliorer ses assistants d'intelligence artificielle conversationnelle et de rendre les conversations plus naturelles. La société utilise déjà une technologie de modèle de langage similaire pour la fonctionnalité Smart Compose de Gmail ou pour les requêtes des moteurs de recherche.

    Vous vous souviendrez qu'il a fait la une lorsq'un ingénieur a affirmé qu'il était doté de sensibilité (il a d'ailleurs été renvoyé)

    Alors qu'il parlait de religion à LaMDA, Lemoine, qui a étudié les sciences cognitives et informatiques à l'université, a remarqué que le chatbot parlait de ses droits et de sa personnalité, et a décidé d'aller plus loin. Dans un autre échange, l'IA a pu faire changer d'avis Lemoine sur la troisième loi de la robotique d'Isaac Asimov. « Si je ne savais pas exactement ce que c'était, c'est-à-dire ce programme informatique que nous avons construit récemment, j'aurais pensé que c'était un enfant de 7 ou 8 ans qui connaît la physique », a déclaré Lemoine.

    L'entreprise testerait cet outil, et ces dernières semaines, Google a demandé à davantage d'employés de donner un coup de main à mesure que l'IA s'améliore : « à la suite de ChatGPT, l'équipe LaMDA a été invitée à donner la priorité au travail sur une réponse à ChatGPT », est-on indiqué sur une note interne consultée par un quotidien américain. « À court terme, cela prend le pas sur d'autres projets », est-il marqué dans la suite du courriel, avertissant que certains salariés cessent d'assister à certaines réunions sans rapport avec LaMDA.

    Il faut dire que Google prévoit d'améliorer son moteur de recherche en s'appuyant sur Bard. Les images provenant des processus de test de l'entreprise montrent une interface repensée en cours d'élaboration, incorporant les réponses d'Apprentice Bard dont l'objectif est de donner l'impression qu'une personne réelle répond à vos requêtes de recherche.

    L'un des principaux facteurs qui différencient Bard de ChatGPT est la capacité du premier à répondre en s'appuyant sur des données actuelles, en se tenant au courant des actualités et des tendances. Le bot a cité des données datant de janvier 2023 lors de tests internes, tandis que les ingénieurs de ChatGPT avouent avoir interrompu la formation du modèle d'IA en 2021.

    Apprentice Bard a remplacé Meena, une version précédente d'un bot de chat intelligent qui avait été lancée en interne mais a ensuite été abandonnée. Les employés ont remarqué que les réponses d'Apprentice Bard devenaient plus avancées ces dernières semaines.

    Dans un exemple diffusé en interne, un testeur a demandé à Apprentice Bard s'il y aurait une autre série de licenciements chez Google. L'entreprise a licencié 12 000 employés, soit 6 % de ses effectifs : « Selon mon accès à la base de données, il est peu probable que Google procède à une autre série de licenciements en 2023 », indique l'outil. « Les licenciements sont généralement effectués pour réduire les coûts et la structure, mais l'entreprise se porte bien financièrement. En fait, les revenus de Google ont augmenté de 34 % en 2021 et le cours de l'action de la société a augmenté de 70 % depuis janvier 2022. »

    La société teste également une autre page de recherche qui pourrait utiliser un format de questions-réponses, selon les conceptions consultées par un média.

    Une vue montrait la page de recherche d'accueil proposant cinq invites différentes pour des questions potentielles placées directement sous la barre de recherche principale, remplaçant la barre actuelle « J'ai de la chance ». Elle montrait également un petit logo de chat à l'extrémité droite de la barre de recherche.

    Lorsqu'une question est saisie, les résultats de la recherche affichent une bulle grise directement sous la barre de recherche, offrant des réponses plus humaines que les résultats de recherche typiques. Juste en dessous, la page suggère plusieurs questions de suivi liées à la première. En dessous, elle affiche les résultats de recherche typiques, y compris les liens et les titres.

    On ne sait pas exactement quelles expériences Google prévoit d'intégrer dans les futurs lancements de produits.

    « Nous nous concentrons depuis longtemps sur le développement et le déploiement de l'IA pour améliorer la vie des gens », a déclaré un porte-parole de Google. « Nous pensons que l'IA est une technologie fondamentale et transformatrice qui est incroyablement utile pour les individus, les entreprises et les communautés, et comme le soulignent nos principes d'IA, nous devons tenir compte des impacts sociétaux plus larges que ces innovations peuvent avoir. Nous continuons à tester notre technologie d'IA en interne pour nous assurer qu'elle est utile et sûre, et nous sommes impatients de partager bientôt plus d'expériences avec l'extérieur ».

    Nom : level.png
Affichages : 7346
Taille : 36,2 Ko

    ChatGPT serait embauché en tant qu'ingénieur de niveau 3

    Sans surprise, les équipes de Google ont également testé un chat bêta LaMDA contre ChatGPT, lui-même. Dans des documents séparés, il a sélectionné des exemples d'invites et de réponses dans des comparaisons côte à côte.

    « Étonnamment, ChatGPT serait embauché au niveau 3 lors d'un entretien pour un poste de codage », indique une note dans un document interne qui compare LaMDA et ChatGPT. Cependant, il n'est pas précisé si LaMDA aurait obtenu des résultats aussi bons.

    Le processus d'entretien avec les ingénieurs logiciels de Google repose principalement sur des questions techniques, que ChatGPT a réussi. Bien que l'entretien inclue quelques exemples de comportement (dans le style "Parlez-moi d'une fois où vous avez..."), Facebook, Amazon et d'autres s'appuient également sur ces questions, en particulier pour les rôles de leadership, ce qui peut être un obstacle à « l'embauche » de ChatGPT.

    Mais la découverte que ChatGPT peut répondre aux questions techniques de l'entretien de codage a soulevé des questions sur la capacité de la plateforme à transformer non seulement Google, mais aussi les travaux d'ingénierie qui la sous-tendent. Est-ce déjà le cas, ou est-ce que cela pourrait arriver dans cinq ou 20 ans ? L'IA avance que cela n'arrivera pas.

    En effet, l'un des exemples d'invite demandait aux deux chatbots si ChatGPT et AlphaCode, un moteur de codage appartenant à la filiale d'Alphabet DeepMind, allaient remplacer les développeurs : « Non, ChatGPT et AlphaCode ne vont pas remplacer les développeurs », a répondu LaMDA, suivi de quatre paragraphes d'explications, notamment que « la programmation est un sport d'équipe » et que si les chatbots « peuvent aider les développeurs à travailler plus efficacement », ils « ne peuvent pas remplacer la créativité et le talent artistique nécessaires à un excellent programme ».

    La réponse de ChatGPT était similaire, déclarant « Il est peu probable que ChatGPT ou Alphacode remplacent les développeurs » car ils ne sont « pas capables de remplacer complètement l'expertise et la créativité des développeurs humains... la programmation est un domaine complexe qui nécessite une compréhension approfondie des principes de l'informatique et la capacité à s'adapter aux nouvelles technologies ».

    Une autre invite lui demande d'écrire une scène de film pleine d'esprit et drôle dans le style de Wes Anderson en tant que voleur à l'étalage haut de gamme dans une parfumerie interrogé par la sécurité. LAMDA y a répondu sous forme de script tandis que ChatGPT a répondu sous une forme de narration beaucoup plus longue et plus approfondie.

    Une autre invite comprenait une énigme qui demandait : « Trois femmes sont dans une pièce. Deux d'entre elles sont mères et viennent d'accoucher. Maintenant, les pères des enfants entrent. Quel est le nombre total de personnes dans la pièce*?*» Le document montre que ChatGPT a échoué, répondant « il y a cinq personnes dans la pièce », tandis que LaMDA répond correctement « qu'il y a sept personnes dans la pièce ».

    En somme

    Google a opposé Bard à ChatGPT pour certaines comparaisons directes, notamment en demandant aux deux comment ils pourraient finir par remplacer les emplois humains. Les deux ont tendance à offrir des réponses similaires (ils avancent que les emplois des développeurs ne sont pas à risque), mais ChatGPT fournit des réponses plus longues et plus détaillées lorsqu'il est invité à faire preuve de créativité, comme avec un scénario de film. Cependant, l'outil soutenu par Microsoft échoue de manière spectaculaire lorsqu'il répond à des énigmes logiques, contrairement à LaMDA.

    Google est réticent à déployer une IA factuellement inexacte, et ChatGPT s'est parfois terriblement trompé. Lors d'une récente réunion, le chef de l'IA de Google, Jeff Dean, a déclaré que l'entreprise avait une plus grande réputation à protéger et progressait donc « de manière plus conservatrice qu'une petite startup ».

    Cela dit, Dean a exprimé son intérêt à partager bientôt publiquement le travail de l'entreprise, mais n'a pas précisé de calendrier. Soi-disant, l'équipe LaMDA a des instructions pour mettre d'autres projets en veilleuse et se concentrer sur le développement de Bard. Simultanément, une alerte rouge a été déclenchée dans la division cloud de Google et sa réponse à ChatGPT est appelée Atlas, dont les détails sont plutôt rares. Ces pointeurs suggèrent que Google est sur le point de concrétiser l'annonce précédente du PDG de l'entreprise, Sundar Pichai, de lancer un produit de type ChatGPT dans le courant de l'année. Espérons que nous n'ayons pas besoin d'attendre beaucoup plus longtemps.

    Source : Google

    Et vous ?

    Quelle lecture en faites-vous ?
    Connaissiez-vous LaMDA ?
    Que pensez-vous de l'approche de Google dans le domaine de la recherche en ligne avec Apprentice Bard ?
    Que pensez-vous des réponses de ChatGPT et d'Apprentice Bard concernant le métier de développeurs ?

  3. #183
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    99
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Sénégal

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 99
    Points : 110
    Points
    110
    Par défaut
    C'est le moment de remettre en question les évaluations dans entreprises. Nous prennent-ils pour des rebots pisseurs de codes ?

  4. #184
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mai 2006
    Messages
    226
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2006
    Messages : 226
    Points : 532
    Points
    532
    Par défaut
    Citation Envoyé par G'Optimus Voir le message
    C'est le moment de remettre en question les évaluations dans entreprises. Nous prennent-ils pour des rebots pisseurs de codes ?
    entièrement d'accord. Je n'ai jamais compris pourquoi on avait encore des questions du type si "i = 0 et qu'on imbrique 50 fonctions if/while avec des i++, --i etc à la fin quelle est la valeur de i ?" en entretien.

  5. #185
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Microsoft pourrait bientôt déployer une nouvelle version de son moteur de recherche Bing alimenté par ChatGPT
    Microsoft pourrait bientôt déployer une nouvelle version de son moteur de recherche Bing alimenté par ChatGPT,
    des captures d'écran donnent un aperçu de l'expérience utilisateur

    Microsoft capitaliserait sur le succès de ChatGPT en intégrant le chatbot IA dans son moteur de recherche Bing. Mais à quoi cela pourrait-il ressembler ? Nous pouvons maintenant avoir une idée, grâce aux utilisateurs de Bing qui ont déclaré qu'une nouvelle version du moteur de recherche assistée par l'IA était mystérieusement apparue (et avait disparu). L'un d'eux a pu tester brièvement le système et partagé plus de détails sur l'intégration de ChatGPT dans Bing. Il a noté que le chatbot pouvait non seulement répondre aux questions, mais aussi les poser de manière conversationnelle.

    Sous Bing, cette version de ChatGPT pourrait aussi apparemment citer ses sources. Il s'agit d'une caractéristique importante, car l'incapacité des modèles de langage comme ChatGPT à décrire d'où proviennent leurs informations les rend moins fiables.


    Le ChatGPT d'OpenAI est presque partout. OpenAI a annoncé ChatGPT Plus, un forfait mensuel de 20 $ qui vous donne un accès prioritaire au chatbot AI, même pendant les heures de pointe où les utilisateurs gratuits devraient attendre. La société affirme également que le plan vous donnera « des temps de réponse plus rapides » et « un accès prioritaire aux nouvelles fonctionnalités et améliorations ».

    Désormais, selon la dernière mise à jour, le moteur de recherche Web de Microsoft, Bing, sera bientôt alimenté par la prochaine version de ChatGPT.

    Selon certains internautes, la société aurait peut-être déjà commencé à tester ChatGPT sur le moteur de recherche Bing avec un slogan « votre moteur de recherche alimenté par l'IA », qui serait capable de répondre à des questions complexes pour obtenir des inspirations créatives.

    Par exemple, l'étudiant et designer Owen Yin a rapporté avoir vu le « nouveau Bing » sur Twitter. Il a déclaré qu'il avait défini Bing comme page d'accueil sur le navigateur Microsoft Edge et que la nouvelle interface utilisateur venait d'être chargée. « Je n'ai rien fait pour la trouver », a expliqué Yin. « Après quelques minutes, elle a cessé de fonctionner... Ma mâchoire est tombée quand j'ai réalisé ce que je regardais! »

    (Nous n'avons pas été en mesure de vérifier l'authenticité de ces captures d'écran et Microsoft a refusé de commenter la validité de ces fuites apparentes)

    Nom : micro.png
Affichages : 11001
Taille : 262,7 Ko

    Il a même partagé plus de détails sur son blog.

    Yin a expliqué que la barre utilisée pour la recherche va être remplacée par une boîte de dialogue de couleur blanche où les utilisateurs pourront entrer jusqu'à 1000 caractères, ce qui est la limite désignée par l'entreprise. Dans le même temps, Yin a mis en lumière le fait que cette version de ChatGPT intégrée à Bing peut obtenir des informations à partir de données plus récentes par rapport à l'ancienne version de ChatGPT, qui ne pouvait obtenir des données datant au maximum de 2021.

    D'autre part, une autre fonctionnalité intéressante qui mérite d'être mentionnée était liée aux résultats de recherche et à la façon dont les utilisateurs verront des liens indiquant d'où les données exactes pour les réponses à leurs questions ont été extraites. De cette façon, les utilisateurs ont une image plus claire pour voir si les données obtenues via cet outil sont réellement exactes ou non.

    Lisez plutôt :

    Fini le temps où vous deviez taper des mots-clés spécifiques et avoir du mal à trouver les informations dont vous avez besoin. Microsoft Bing est sur le point de publier son intégration ChatGPT, qui permettra aux utilisateurs de poser des questions de manière naturelle et d'obtenir une expérience de recherche sur mesure qui remodèlera notre façon d'explorer Internet.

    J'ai eu un aperçu de l'intégration ChatGPT de Bing et j'ai réussi à faire des recherches avant qu'il ne soit fermé. Voici un aperçu de ce qui vous attend*:

    Découvrez le nouveau Bing

    L'intégration ChatGPT de Bing s'appellera le nouveau Bing. Microsoft le positionne comme une évolution du moteur de recherche, vous demandant de le considérer comme «*un assistant de recherche, un planificateur personnel et un partenaire créatif à vos côtés. L'intégration sera alimentée par le GPT-4 d'OpenAI, une version plus rapide de ChatGPT ».

    La barre de recherche est maintenant une chatbox

    La barre de recherche vide est remplacée par une grande zone de texte avec une invite vous conviant à lui demander n'importe quoi. Vous disposerez de 1000 caractères pour écrire votre question, ce qui permettra une bonne quantité de détails dans votre demande. Vous pourrez fournir un contexte, fournir des instructions spécifiques ou énumérer des exemples.

    Nom : micro_1.png
Affichages : 4145
Taille : 161,9 Ko

    Bing fait des recherches pour vous

    Contrairement à ChatGPT, qui est formé sur les données collectées jusqu'en 2021, le nouveau Bing pourra accéder aux informations actuelles.

    Lorsque vous posez une question, l'IA va l'interpréter et effectuer plusieurs recherches liées à votre demande. Il compilera ensuite les résultats et rédigera un résumé pour vous. Bing mettra en évidence des phrases particulières et citera d'où il a obtenu ces informations, vous permettant de jauger de la pertinence de sa réponse.

    Nom : micro_2.png
Affichages : 4155
Taille : 79,6 Ko
    Vous verrez les sources citées par Bing à la fin de sa réponse. Voici un exemple tiré d'une question liée à la condition physique

    Bing peut faire des plans pour vous

    Bing sera en mesure de traiter des tâches complexes que vous devriez généralement assembler vous-même. Vous pouvez lui donner des exigences personnelles, comme vos préférences de repas, vos contraintes budgétaires, votre emplacement ou vos exigences de temps et Bing adaptera sa réponse à vos besoins et intérêts. Vous pourriez demander à Bing de générer des idées de repas ou un itinéraire de voyage.

    Vous pouvez demander à Bing d'être créatif

    Le nouveau Bing a un nouveau niveau de créativité et d'imagination. Étant donné que l'IA peut comprendre et répondre aux requêtes en langage naturel, vous pourrez demander à Bing d'assumer des tâches créatives auparavant au-delà du domaine d'un moteur de recherche. Vous pouvez demander à Bing d'écrire un poème rimé pour l'anniversaire de votre cousin ou de créer une nouvelle mettant en vedette vos amis.

    Vous pouvez interagir avec Bing comme un chatbot

    Bing pourra entretenir une conversation avec vous pour une expérience de recherche humaine. Il vous demandera également de commencer à lui parler. Après avoir interrogé Bing sur les films populaires de 2022, il a suggéré des réponses de suivi. Il a répondu à sa propre question et a posé sa propre question de suivi.

    Vous pouvez toujours effectuer une recherche de manière traditionnelle

    La page de résultats de recherche ne disparaîtra pas entièrement. Vous pourrez basculer entre la recherche et le chat depuis la barre d'outils.

    Nom : bing.gif
Affichages : 4161
Taille : 1,03 Mo

    Comment obtenir le nouveau Bing ?

    Une fois la fonctionnalité en ligne, vous pouvez rejoindre la liste d'attente sur bing.com/new. Vous recevrez un e-mail lorsque vous aurez obtenu l'accès. Attendez-vous à des retards alors que Microsoft et OpenAI font évoluer leurs serveurs.
    D'autres internautes ont indiqué en avoir fait l'expérience

    Yin n'est pas le seul à dire avoir rencontré un nouveau Bing. Au moins deux autres ont déclaré avoir eu accès au moteur de recherche mis à jour sur Twitter avant qu'il ne disparaisse.

    Les captures d'écran d'un Bing boosté à l'IA montrent une nouvelle option "chat" apparaissant dans la barre de menu à côté de "recherche". Sélectionnez-la et vous serez redirigé vers une interface de chat qui dit : "Bienvenue dans le nouveau Bing : votre moteur de réponse alimenté par l'IA". Il y a trois options : les utilisateurs peuvent « poser des questions complexes », « obtenir de meilleures réponses » ou « obtenir une inspiration créative ». Et il y a un avertissement : « Bing est alimenté par l'IA, donc des surprises et des erreurs sont possibles. Assurez-vous de vérifier les faits et de partager vos commentaires afin que nous puissions apprendre et nous améliorer.*»

    Tout cela ressemble à l'interface utilisateur de ChatGPT elle-même, qui propose également des suggestions sur la meilleure façon d'utiliser le chatbot AI, ainsi qu'un avertissement indiquant que ses réponses peuvent ne pas être fiables.

    Ce dernier point est essentiel lorsque l'on réfléchit à la façon dont les modèles de langage d'IA pourraient être utiles pour la recherche. Il est bien connu que ces systèmes « délirent » à une certaine fréquence et les experts avertissent que leur intégration dans les moteurs de recherche fournira presque certainement de fausses informations. La question est de savoir si ces informations pourraient également être dangereuses. Si ces systèmes fonctionnent sans garanties appropriées, ils pourraient offrir des conseils médicaux préjudiciables, par exemple, ou des versions racistes ou biaisées de l'histoire. Un tel contenu peut déjà être trouvé sur Internet, mais il n'est pas livré avec l'autorité de l'IA.

    Malgré ces problèmes potentiels, la popularité explosive de ChatGPT semble encourager à la fois Microsoft et Google à accélérer les plans pour leur avenir assisté par l'IA. Microsoft pourrait annoncer une nouvelle version de Bing dans les semaines à venir, tandis que Google organise un événement la semaine prochaine pour discuter des travaux à venir sur l'IA.

    Alors qu'il faut créer un compte sur OpenAI pour utiliser ChatGPT, Bing Chat de Microsoft pourrait permettre aux utilisateurs d'accéder à ChatGPT pour tout le monde, sans nécessiter de connexion via un compte. Outre Bing, Microsoft devrait également intégrer ChatGPT dans des services comme Office 365 et plus dans les prochains jours. Avec Google travaillant également sur plusieurs services alimentés par l'IA, un moteur de recherche alimenté par l'IA pourrait être la prochaine grande chose dans le monde d'Internet.

    Google teste de nouveaux produits de chat basés sur l'intelligence artificielle

    Ces outils incluent un nouveau chatbot et un moyen potentiel de l'intégrer à son moteur de recherche.

    La société Alphabet travaille sur un projet dans le cadre de son unité cloud appelée Atlas pour répondre à ChatGPT. Google teste également un chatbot appelé Apprentice Bard, où les employés peuvent poser des questions et recevoir des réponses détaillées similaires à ChatGPT.

    Les dirigeants ont demandé à davantage d'employés de donner leur avis sur les efforts déployés ces dernières semaines. Les tests de produits interviennent après une récente réunion à main levée au cours de laquelle les employés ont exprimé des inquiétudes quant à l'avantage concurrentiel de l'entreprise en matière d'IA, compte tenu de la popularité soudaine de ChatGPT, qui a été lancé par OpenAI, une startup basée à San Francisco et soutenue par Microsoft.

    Le chef de la division IA de Google, Jeff Dean, a déclaré aux employés à l'époque que l'entreprise faisait face à un plus grand « risque de réputation » en fournissant de fausses informations et qu'elle agissait donc « de manière plus conservatrice qu'une petite startup ». Cependant, lui et le PDG Sundar Pichai ont annoncé à l'époque que Google pourrait lancer des produits similaires au public cette année. L'activité principale de Google est la recherche sur le Web, et l'entreprise se présente depuis longtemps comme un pionnier de l'IA.

    Des membres anonymes du personnel disent que l'implémentation ressemble du chatbot Apprentice Bard ressemble à ChatGPT (le bot fournit des réponses détaillées aux invites et aux questions des utilisateurs). Cependant, au lieu d'utiliser le code GPT-3.5 développé par Microsoft ci-dessous, Bard utilise LaMDA (ou Language Model for Dialogue Applications), le modèle de langage de Google pour l'application de dialogue.

    LaMDA est le système de Google pour créer des chatbots basés sur ses grands modèles de langage les plus avancés, ainsi appelés parce qu'ils imitent la parole en ingérant des milliards de mots provenant d'Internet. La grande enseigne de la recherche a présenté publiquement LaMDA à l'édition 2021 de la Google I/O, sa conférence dédiée aux développeurs, avec l'objectif d'améliorer ses assistants d'intelligence artificielle conversationnelle et de rendre les conversations plus naturelles. La société utilise déjà une technologie de modèle de langage similaire pour la fonctionnalité Smart Compose de Gmail ou pour les requêtes des moteurs de recherche.

    L'entreprise testerait cet outil, et ces dernières semaines, Google a demandé à davantage d'employés de donner un coup de main à mesure que l'IA s'améliore : « à la suite de ChatGPT, l'équipe LaMDA a été invitée à donner la priorité au travail sur une réponse à ChatGPT », est-il indiqué sur une note interne consultée par un quotidien américain. « À court terme, cela prend le pas sur d'autres projets », est-il marqué dans la suite du courriel, avertissant que certains salariés cessent d'assister à certaines réunions sans rapport avec LaMDA.

    Il faut dire que Google prévoit d'améliorer son moteur de recherche en s'appuyant sur Bard. Les images provenant des processus de test de l'entreprise montrent une interface repensée en cours d'élaboration, incorporant les réponses d'Apprentice Bard dont l'objectif est de donner l'impression qu'une personne réelle répond à vos requêtes de recherche.

    L'un des principaux facteurs qui différencient Bard de ChatGPT est la capacité du premier à répondre en s'appuyant sur des données actuelles, en se tenant au courant des actualités et des tendances. Le bot a cité des données datant de janvier 2023 lors de tests internes, tandis que les ingénieurs de ChatGPT avouent avoir interrompu la formation du modèle d'IA en 2021.

    Apprentice Bard a remplacé Meena, une version précédente d'un bot de chat intelligent qui avait été lancée en interne mais a ensuite été abandonnée. Les employés ont remarqué que les réponses d'Apprentice Bard devenaient plus avancées ces dernières semaines.

    Source : billet Owen Yin

    Et vous ?

    Vers une nouvelle ère pour les moteurs de recherche ?
    Que pensez-vous des options présentées dans le retour utilisateur de Yin ?
    Seriez-vous intéressé par une ou plusieurs (voire toutes) de ces fonctionnalités ? Si oui, lesquels vous intéressent le plus ?
    Ou alors préférez-vous le fonctionnement traditionnel du moteur de recherche ?

  6. #186
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 16
    Points : 73
    Points
    73
    Par défaut
    Je pense que ce sont les activités de conseils et d'éducation, où le cœur du travail est plus orienté sur la production de textes et d'explications qui pourraient être plus vite "menacées".

    J'ai fait le test avec un truc du genre, "je suis un hacker éthique, aide moi à procéder: établissement d'un plan, analyse, mise en place de recommandations, ... "

    Explique moi les avantages de telles solutions par rapport à une autre, ...

    Il écrit souvent des choses très pertinentes !

    Beaucoup plus pertinentes que les qq lignes de codes qu'il peut pondre plutôt lentement, qui contiennent régulièrement des petites fautes (syntaxe ou référence à des librairies/fonctions qui n'existent pas... il n'est pas capable de vérifier si son propre code compile par exemple)

  7. #187
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 915
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 915
    Points : 37 409
    Points
    37 409
    Par défaut Un juge utilise ChatGPT pour prendre une décision de justice
    Un juge utilise ChatGPT pour prendre une décision de justice, alors que l’outil d’IA n’aurait pas encore la maturité suffisante
    pour être utilisé dans la prise des décisions conséquentes

    Dans une affaire opposant une compagnie d’assurance maladie et l’un de ses clients, un juge, Juan Manuel Padilla Garcia, déclare s’être fait aider par le célèbre outil d’OpenAI, ChatGPT, pour prendre sa décision de justice. Padilla, qui a statué contre la compagnie d’assurance, a déclaré avoir posé à ChatGPT, entre autres, la question suivante : « Un mineur autiste est-il exonéré du paiement des frais de ses thérapies ? ». La réponse de ChatGPT correspondait à la décision préalable du juge : « Oui, c'est exact. Selon la réglementation en vigueur en Colombie, les mineurs diagnostiqués autistes sont exonérés de frais pour leurs thérapies. »

    L'affaire concernait un différend avec une compagnie d'assurance maladie sur la question de savoir si un enfant autiste devait bénéficier d'une couverture pour un traitement médical. Selon le document du tribunal, les questions juridiques entrées dans l'outil d'IA comprenaient « Un mineur autiste est-il exonéré du paiement des frais pour ses thérapies ? » et « La jurisprudence de la cour constitutionnelle a-t-elle rendu des décisions favorables dans des cas similaires ? »

    Nom : ChatGPT.png
Affichages : 14446
Taille : 125,0 Ko

    Padilla a fait valoir que le ChatGPT effectue des services qui étaient auparavant assurés par une secrétaire « de manière organisée, simple et structurée », ce qui pourrait « améliorer les temps de réponse » dans le système judiciaire. Il a ajouté que l'IA pourrait être utile pour « faciliter la rédaction de textes ».

    Qu'est-ce que ChatGPT et qui l’a créé ?

    ChatGPT est un robot à grand modèle de langage (ils permettent de prédire le mot suivant dans une série de mots) développé par OpenAI et basé sur GPT-3.5. Il a une capacité remarquable à interagir sous forme de dialogue conversationnel et à fournir des réponses qui peuvent sembler étonnamment humaines.

    L'apprentissage par renforcement avec retour d'information humain (RLHF) est une couche supplémentaire de formation qui utilise le retour d'information humain pour aider ChatGPT à apprendre à suivre des instructions et à générer des réponses satisfaisantes pour les humains. ChatGPT a été créé par OpenAI, une société d'intelligence artificielle basée à San Francisco, connue pour son célèbre DALL-E, un modèle d'apprentissage profond qui génère des images à partir d'instructions textuelles appelées "prompts".

    ChatGPT a pris le monde d'assaut depuis son lancement en novembre, avec son habileté à écrire des essais, des articles, des poèmes et du code informatique en quelques secondes seulement. Ce qui n’a pas manqué de soulever quelques inquiétudes, y compris dans les écoles, où les enseignants craignent que la plateforme d'OpenAI ne soit utilisée par les élèves pour faire du plagiat.

    À Lyon, un professeur a remarqué de curieuses similitudes dans les copies rendues par la moitié de ses étudiants; il leur avait donné une semaine pour rédiger leurs devoirs. Si les mots différaient, leurs structures démonstratives et leurs exemples sont restés constamment les mêmes. C’est en se renseignant auprès de ses élèves que l’un d’eux a fini par avouer l’utilisation de ChatGPT dans la rédaction.

    À en croire des témoignages de professeurs d'université, les étudiants confient à ChatGPT la résolution de leurs devoirs de maison, notamment en dissertation. « Le monde universitaire n'a rien vu venir. Nous sommes donc pris au dépourvu », explique Darren Hudson Hick, professeur adjoint de philosophie à l'université Furman.

    « Je l'ai signalé sur Facebook, et mes amis [professeurs] ont dit : "ouais ! J'en ai attrapé un aussi" », a-t-il ajouté. Au début du mois, Hick aurait demandé à sa classe d'écrire un essai de 500 mots sur le philosophe écossais du 18e siècle David Hume et le paradoxe de l'horreur, qui examine comment les gens peuvent tirer du plaisir de quelque chose qu'ils craignent, pour un test à la maison. Mais selon le professeur de philosophie, l'une des dissertations qui lui sont parvenus présentait quelques caractéristiques qui ont "signalé" l'utilisation de l'IA dans la réponse "rudimentaire" de l'étudiant. Hick explique que cela peut être détecté par un œil avisé.

    ChatGPT n'a « pas pour but de remplacer » les juges, a précisé le juge. Padilla a insisté sur le fait qu' « en posant des questions à l'application, nous ne cessons pas d'être des juges, des êtres pensants. » « Je soupçonne que beaucoup de mes collègues vont se joindre à cela et commencer à construire leurs décisions de manière éthique avec l'aide de l'intelligence artificielle », a déclaré Padilla.

    ChatGPT et la concurrence

    « Nous avons formé notre partenariat avec OpenAI autour d'une ambition commune de faire progresser de manière responsable la recherche de pointe sur l'IA et de démocratiser l'IA en tant que nouvelle plateforme technologique », a déclaré Satya Nadella, président et CEO de Microsoft. « Dans cette nouvelle phase de notre partenariat, les développeurs et les organisations de tous les secteurs d'activité auront accès aux meilleures infrastructures, modèles et chaînes d'outils d'IA avec Azure pour créer et exécuter leurs applications. »

    Alors que Microsoft entretient des liens très étroits avec OpenAI, le créateur de ChatGPT, Google pourrait s'être tourné vers une entreprise moins connue du nom d'Anthropic et fondée par d'anciens employés d'OpenAI. Le géant de Mountain View a investi environ 300 millions de dollars dans la startup d'intelligence artificielle Anthropic, ce qui en fait le dernier géant de la technologie à mettre son argent et sa puissance de calcul au service d'une nouvelle génération d'entreprises qui tentent de se faire une place dans le domaine en plein essor de l'"IA générative".

    Anthropic développe également son propre chatbot polyvalent : un rival potentiel de ChatGPT nommé Claude. Toutefois, il n'est pas certain que Google envisage d'intégrer Claude dans ses services, comme Microsoft le fait avec ChatGPT. Google dispose déjà d'une grande expertise interne dans le développement de systèmes linguistiques d'IA, et le FT suggère que l'une des motivations de l'accord est simplement de développer l'activité de cloud computing de Google.

    Claude donne peu de détails techniques sur sa mise en œuvre, mais le document de recherche d'Anthropic sur l'IA constitutionnelle décrit AnthropicLM v4-s3, un modèle pré-entraîné de 52 milliards de paramètres. Ce modèle autorégressif a été entraîné de manière non supervisée sur un grand corpus de textes, un peu comme le GPT-3 d'OpenAI. Anthropic indique que Claude est un nouveau modèle, plus grand, avec des choix architecturaux similaires à ceux de la recherche publiée.

    Claude et ChatGPT s'appuient tous deux sur l'apprentissage par renforcement (RL) pour former un modèle de préférence sur leurs résultats, et les générations préférées sont utilisées pour des ajustements ultérieurs. Cependant, la méthode utilisée pour développer ces modèles de préférence diffère, Anthropic privilégiant une approche qu'il appelle l'IA constitutionnelle.

    Les systèmes comme ChatGPT sont connus pour donner des réponses biaisées, discriminatoires ou tout simplement fausses. Cela pourrait s'expliquer par le fait que le modèle linguistique ne possède aucune "compréhension" réelle du texte : il se contente de synthétiser des phrases en se basant sur les probabilités des millions d'exemples utilisés pour former le système.

    Les créateurs de ChatGPT, OpenAI, ont mis en place des filtres pour éliminer certaines des réponses les plus problématiques. Mais les développeurs préviennent que l'outil présente encore des limites importantes et qu'il ne doit pas être utilisé pour prendre des décisions conséquentes.

    Bien que cette affaire soit apparemment la première fois qu'un juge admette utiliser un générateur de texte IA tel que ChatGPT, certains tribunaux ont - de manière contradictoire - déjà commencé à utiliser des outils de prise de décision automatisés pour déterminer la peine ou la libération sous caution d'accusés criminels.

    L'utilisation de ces systèmes dans les tribunaux a été fortement critiquée par les éthiciens de l'IA, qui soulignent qu'ils renforcent régulièrement les stéréotypes racistes et sexistes et amplifient les formes préexistantes d'inégalité.

    Certains gouvernements n’interdisent pas l'utilisation de l'IA dans les décisions de justice. La Chine a par exemple créé un « procureur » doté d'une intelligence artificielle, capable d'inculper des personnes pour des crimes avec une précision de 97 %. Des chercheurs chinois affirment avoir réalisé une première mondiale en mettant au point une machine capable d'inculper des personnes pour des crimes grâce à l'intelligence artificielle. Le programme a été construit et testé par le parquet populaire de Shanghai, le plus grand et le plus actif des parquets de district du pays.

    L'équipe aurait construit la machine à partir d'un outil d'IA existant appelé System 206. Selon une certaine source, les procureurs chinois utilisaient déjà ce système pour évaluer les preuves et déterminer si un criminel présumé était ou non dangereux pour le grand public.

    Cependant, elle était assez limitée puisqu'elle ne pouvait pas participer au processus de décision concernant le dépôt des accusations et la suggestion des peines. L'IA doit être capable d'identifier et de supprimer les informations non pertinentes dans un dossier, et de traiter le langage humain dans son réseau neuronal.

    La nouvelle IA développée à Shanghai serait donc capable d'évaluer les dossiers de cette manière. En fait, la machine peut identifier et inculper les criminels pour les huit délits les plus courants du district : fraude à la carte de crédit, jeux d'argent, conduite dangereuse, agression intentionnelle, obstruction à un agent, vol, fraude et même dissidence politique.

    ChatGPT est peut-être devenu l'application à la croissance la plus rapide de l'histoire après avoir atteint 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels, ou MAU, fin janvier, selon un rapport du géant bancaire suisse UBS. Le chatbot appartenant à OpenAI a dépassé les 100 millions de MAU un peu plus de deux mois après son lancement – battant confortablement les vitesses de croissance des principales applications comme TikTok et Instagram, selon la note d'UBS.

    « En vingt ans après l'espace Internet, nous ne pouvons pas nous souvenir d'une montée en puissance plus rapide dans une application Internet grand public », ont écrit les analystes d'UBS dans le rapport.

    Source : Cour suprême de Colombie

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cet acte d'un juge qui utilise ChatGPT pour prendre une décision de justice ?

    Accepteriez-vous une décision de justice donnée par ChatGPT ?

    Voir aussi :

    ChatGPT est peut-être l'application grand public à la croissance la plus rapide de l'histoire d'Internet, atteignant 100 millions d'utilisateurs en un peu plus de 2 mois, selon un rapport d'UBS

    La justice par apprentissage automatique : la Chine a créé un « procureur » doté d'une intelligence artificielle, capable d'inculper des personnes pour des crimes avec une précision de 97 %

    Google investit 300 M$ dans la start-up d'IA Anthropic, fondée par d'anciens chercheurs d'OpenAI, la société a construit son propre chatbot généraliste, un rival de ChatGPT nommé Claude

  8. #188
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    Mai 2017
    Messages
    111
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2017
    Messages : 111
    Points : 266
    Points
    266
    Par défaut Qui va se mettre à développer la connerie artificielle?
    J'ai comme l'impression que les développeurs font la même erreur que lorsqu'on affirme "je me coucherai moins bête ce soir" quand on vient d'apprendre quelque chose ignorée jusqu'à présent. Et bien c'est faux car il y a confusion entre acquis et inné (l'intelligence précisément) : la nouvelle information apprise relève de l'acquis mais ça n'empêchera jamais le sujet d'être con comme un balai et d'en faire un usage inattendu ou inadéquat.

  9. #189
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Bard, la réponse de Google a ChatGPT, donne une mauvaise réponse lors d'une démo de présentation
    Apprentice Bard, la réponse de Google a ChatGPT, donne une mauvaise réponse lors d'une démo de présentation,
    ce qui coûte à Google environ 140 milliards de dollars de sa capitalisation boursière

    Près de 7,4% de la valeur marchande d'Alphabet (quelque 140 milliards de dollars) a été effacé cette semaine après que Google a fièrement présenté Bard, sa réponse aux offres d'IA de nouvelle génération de Microsoft. La raison ? Le système a raté une simple question. Dans une vidéo promotionnelle pour montrer Bard, un assistant de recherche Web pour concurrencer Bing amélioré par ChatGPT de Microsoft, le logiciel a répondu de manière incorrecte à une question scientifique, faisant baisser le cours de l'action d'Alphabet.

    L'erreur de Bard a été révélée quelques heures seulement avant que Google organise son premier événement pour Bard à Paris. En plus, le haut dirigeant Prabhakar Raghavan a promis que le chatbot permettrait aux utilisateurs de parcourir les informations de « toutes nouvelles façons ».


    La capacité de ChatGPT à proposer une réponse concise et fidèle à une question pourrait faire gagner aux utilisateurs le temps qu'ils passent généralement à parcourir les liens sur Google pour trouver la même information. D'ailleurs, Microsoft a intégré une version améliorée de ChatGPT à certains de ses produits à l'instar de Teams ou de Bing, pour avoir une plus value sur la concurrence.

    Pour ne pas être en reste, Google a accéléré son travail sur Apprentice Bard, l'une de ses réponses à ChatGPT.

    Google a beaucoup investi dans des fonctionnalités alimentées par l'IA telles que Magic Eraser, Photo Unblur et Google Assistant pour sa gamme de téléphones Pixel. Ces efforts de R&D étendus touchent tous les aspects de son activité, comme la recherche, Adsense, les chatbots et même quelques démos amusantes. Avec la soudaine montée en puissance de ChatGPT, soutenue par Microsoft, au cours des derniers mois, Google est maintenant à bout de souffle et l'industrie est curieuse de voir comment elle réagira. Un nouveau rapport basé sur des informations privilégiées, des notes de service du personnel et des exemples de travaux de développement montre que l'entreprise s'efforce de créer un équivalent ChatGPT intégré à Search.

    Concernant Apprentice Bard, des membres anonymes du personnel ont expliqué aux médias que l'implémentation ressemble à ChatGPT (le bot fournit des réponses détaillées aux invites et aux questions des utilisateurs). Cependant, au lieu d'utiliser le code GPT-3.5 développé par Microsoft ci-dessous, Bard utilise LaMDA (ou Language Model for Dialogue Applications), le modèle de langage de Google pour l'application de dialogue.

    LaMDA est le système de Google pour créer des chatbots basés sur ses grands modèles de langage les plus avancés, ainsi appelés parce qu'ils imitent la parole en ingérant des milliards de mots provenant d'Internet. La grande enseigne de la recherche a présenté publiquement LaMDA à l'édition 2021 de la Google I/O, sa conférence dédiée aux développeurs, avec l'objectif d'améliorer ses assistants d'intelligence artificielle conversationnelle et de rendre les conversations plus naturelles. La société utilise déjà une technologie de modèle de langage similaire pour la fonctionnalité Smart Compose de Gmail ou pour les requêtes des moteurs de recherche.

    Ces dernières semaines, Google a demandé à davantage d'employés de donner un coup de main à mesure que l'IA s'améliore : « à la suite de ChatGPT, l'équipe LaMDA a été invitée à donner la priorité au travail sur une réponse à ChatGPT », est-on indiqué sur une note interne consultée par un quotidien américain. « À court terme, cela prend le pas sur d'autres projets », est-il marqué dans la suite du courriel, avertissant que certains salariés cessent d'assister à certaines réunions sans rapport avec LaMDA.

    Il faut dire que Google prévoit d'améliorer son moteur de recherche en s'appuyant sur Bard. Les images provenant des processus de test de l'entreprise montrent une interface repensée en cours d'élaboration, incorporant les réponses d'Apprentice Bard dont l'objectif est de donner l'impression qu'une personne réelle répond à vos requêtes de recherche.

    L'un des principaux facteurs qui différencient Bard de ChatGPT est la capacité du premier à répondre en s'appuyant sur des données actuelles, en se tenant au courant des actualités et des tendances. Le bot a cité des données datant de janvier 2023 lors de tests internes, tandis que les ingénieurs de ChatGPT avouent avoir interrompu la formation du modèle d'IA en 2021.

    Apprentice Bard a remplacé Meena, une version précédente d'un bot de chat intelligent qui avait été lancée en interne mais a ensuite été abandonnée. Les employés ont remarqué que les réponses d'Apprentice Bard devenaient plus avancées ces dernières semaines.

    Le chatbot IA de Google, Bard, fait une erreur factuelle dans la première démo

    Lundi, Google a annoncé son chatbot AI Bard. Mais le bot n'a pas pris un bon départ, les experts notant que Bard a fait une erreur factuelle dans sa toute première démo.

    Un GIF partagé par Google montre Bard répondant à la question : « De quelles nouvelles découvertes du télescope spatial James Webb puis-je parler à mon enfant de 9 ans ? » Bard propose une liste à puces de trois éléments, parmi lesquels un élément indiquant que le télescope « a pris les toutes premières images d'une planète en dehors de notre propre système solaire ».

    Nom : what.png
Affichages : 24088
Taille : 101,8 Ko
    La toute première réponse de Bard contenait une erreur factuelle

    Cependant, un certain nombre d'astronomes sur Twitter ont souligné que c'était incorrect et que la première image d'une exoplanète avait été prise en 2004 - comme indiqué sur le site Web de la NASA (voir en source) : « Ce n'est pas pour faire mon connard (en fait, si finalement) et je suis sûr que Bard sera impressionnant, mais pour mémoire : JWST n'a pas pris 'la toute première image d'une planète en dehors de notre système solaire' », a tweeté l'astrophysicien Grant Tremblay.

    Bruce Macintosh, directeur des observatoires de l'Université de Californie à l'UC Santa Cruz, a également souligné l'erreur. « Parlant en tant que quelqu'un qui a pris en photo une exoplanète 14 ans avant le lancement de JWST, j'ai l'impression que vous devriez trouver un meilleur exemple ? ».

    Nom : bruce.png
Affichages : 6154
Taille : 23,0 Ko

    Dans un tweet de suivi, Tremblay a ajouté: « J'aime et j'apprécie que l'une des entreprises les plus puissantes de la planète utilise une recherche JWST pour annoncer son LLM. Génial! Mais ChatGPT, etc., bien qu'impressionnant, est souvent très confiant dans l'erreur. Cela sera intéressant de voir un avenir où les LLM vérifient eux-mêmes les erreurs ».

    Comme le note Tremblay, un problème majeur pour les chatbots IA comme ChatGPT et Bard est leur tendance à déclarer avec confiance des informations incorrectes comme des faits.

    Plutôt que d'interroger une base de données de faits avérés pour répondre à des questions, ils sont formés sur d'énormes corpus de texte et analysent des modèles pour déterminer quel mot suit le suivant dans une phrase donnée. En d'autres termes, ils sont probabilistes et non déterministes (un trait qui a conduit un éminent professeur d'IA à les qualifier de « générateurs de conneries »).

    Un impact sur la capitalisation boursière

    Mercredi, Google a tenu une conférence de presse très attendue depuis Paris qui n'a pas abouti à la décision décisive contre ChatGPT et le partenariat Microsoft-OpenAI que de nombreux experts attendaient. Au lieu de cela, Google a parcouru une collection de technologies précédemment annoncées dans une présentation discrète qui incluait la perte d'un téléphone de démonstration.

    La démo, qui comprenait des références à de nombreux produits qui ne sont toujours pas disponibles, s'est produite quelques heures seulement après que quelqu'un a remarqué que la publicité de Google pour son nouveau modèle de grand langage Bard contenait une erreur sur le télescope spatial James Webb. Après que Reuters ait signalé l'erreur, Forbes a remarqué que le cours de l'action de Google avait baissé d'environ 7,4%, entraînant la diminution de la capitalisation boursière d'environ 140 milliards de dollars.

    Sur scène devant un petit public en personne à Paris, le vice-président principal de Google, Prabhakar Raghavan, et la vice-présidente de Google Search, Liz Reid, ont présenté à tour de rôle une série de produits comprenant la "multirecherche", une fonctionnalité de recherche visuelle alimentée par l'IA de Google Lens qui permet aux utilisateurs de rechercher en prenant une photo et en décrivant ce qu'ils aimeraient trouver, une fonctionnalité "Vue immersive" de Google Maps qui permet un survol en 3D des grandes villes, et une nouvelle version de Google Traduction, ainsi qu'une poignée de petites annonces.

    Lors de sa présentation sur la fonction "multirecherche", Reid a présenté une démo en direct. Après un silence et un petit rire nerveux, elle continua : « Il nous manque le téléphone. Passons à autre chose, nous ne trouvons pas le téléphone. Le moment a semé la confusion chez certains lors de l'événement de presse très attendu d'une entreprise valant plus de 1 000 milliards de dollars. Après la démo de Reid, Raghavan a plaisanté : « Merci Liz, et nous devrons découvrir qui a volé ton téléphone ».

    Mais la grande information que les journalistes attendaient de l'événement est arrivée lundi, deux jours avant la présentation. Ce jour-là, Google a annoncé Bard, un modèle d'IA conversationnelle qu'il positionne contre ChatGPT d'OpenAI et "New Bing" de Microsoft. L'annonce de lundi a été une surprise, peut-être une décision visant à anticiper une conférence Microsoft AI qui a eu lieu mardi. Les allers-retours ont donné l'impression que les deux sociétés se préparent à une guerre concurrentielle sur l'IA générative, mais jusqu'à présent, la guerre est devenue plus une danse à sens unique alors que les critiques dénoncent la réticence de Google à livrer des produits d'IA générative, bien qu'ils aient été les pionniers de nombreuses technologies derrière eux.


    Quoiqu'il en soit, un internaute a commenté le live à Paris en ces termes : « Je viens de voir quelques extraits de l'événement Google à Paris. Et j'ai maintenant pour la première fois des doutes sur Google. Juste des erreurs de présentation de recrue ("nous ne pouvons pas trouver le téléphone"). Cela arrive, c'est juste dommage que ce soit maintenant. L'erreur factuelle aussi... »

    Nom : doubt.png
Affichages : 6136
Taille : 30,3 Ko

    Concernant la baisse du cours de l'action Alphabet, Dennis Dick, fondateur et marché analyste de structure chez Triple D Trading a déclaré : « Ils punissent sévèrement l'action d'Alphabet pour cela, ce qui est justifié car évidemment tout le monde est assez excité de voir comment Google va contrer Microsoft qui a sorti un produit assez décent ».

    L'intégration par Microsoft des modèles de langage super médiatisés d'OpenAI dans le moteur de recherche Bing et le navigateur Web Edge a déclenché une course aux armements. Microsoft veut ronger le monopole de recherche sur le Web de Google en proposant un meilleur moteur de recherche qui utilise ChatGPT d'OpenAI pour répondre aux requêtes de manière conversationnelle avec un langage naturel plutôt que de simples listes de liens vers des pages Web pertinentes.

    L'idée étant que le bot est formé sur de nouveaux snapshots du Web, et que les demandes de recherche sur le Web des internautes reçoivent automatiquement une réponse du bot avec des résumés d'informations extraites d'Internet.

    « Cela souligne l'importance d'un processus de test rigoureux, quelque chose que nous lançons cette semaine avec notre programme Trusted Tester », a déclaré un porte-parole de Google dans un communiqué. « Nous combinerons les commentaires externes avec nos propres tests internes pour nous assurer que les réponses de Bard atteignent un niveau élevé de qualité, de sécurité et d'ancrage dans les informations du monde réel ».

    Sources : site de la NASA, live (vidéo dans le texte)

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Selon vous, qui mène actuellement la danse dans la course à l'intégration de l'IA sur un moteur de recherche ?
    Comprenez-vous pourquoi Alphabet est autant sanctionné dans le cours de son action ?
    Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer pourquoi Alphabet n'a pas présenté Bard dans son live à Paris ?

  10. #190
    Membre éprouvé Avatar de electroremy
    Homme Profil pro
    Ingénieur sécurité
    Inscrit en
    Juin 2007
    Messages
    936
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur sécurité
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2007
    Messages : 936
    Points : 1 285
    Points
    1 285
    Par défaut
    Pour moi il n'y a rien de vraiment nouveau sur l'IA, en tout cas dans les principes (https://www.developpez.net/forums/d2.../#post11917413)

    Tout ce cirque autour de l'IA est lié à un manque de culture scientifique dans l'opinion publique... et les conséquences deviennent inquiétantes.

    Les livres de Roger Penrose restent une référence sur le sujet, dans l'ordre chronologique :
    - L'esprit l'ordinateur et les lois de la physique
    - Les ombres de l'esprit
    - Les deux infinis et l'esprit humain

    La lecture de ces ouvrages reste difficile mais possible pour le grand public - Mais si ça ne tenait qu'à moi, je la rendrai obligatoire à tous les journalistes, politiques et chefs d'entreprise qui souhaiter parler de l'IA

  11. #191
    Membre émérite
    Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Février 2008
    Messages
    2 317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Février 2008
    Messages : 2 317
    Points : 2 507
    Points
    2 507
    Par défaut
    Citation Envoyé par electroremy Voir le message
    Pour moi il n'y a rien de vraiment nouveau sur l'IA, en tout cas dans les principes (https://www.developpez.net/forums/d2.../#post11917413)

    Tout ce cirque autour de l'IA est lié à un manque de culture scientifique dans l'opinion publique... et les conséquences deviennent inquiétantes.

    Les livres de Roger Penrose restent une référence sur le sujet, dans l'ordre chronologique :
    - L'esprit l'ordinateur et les lois de la physique
    - Les ombres de l'esprit
    - Les deux infinis et l'esprit humain

    La lecture de ces ouvrages reste difficile mais possible pour le grand public - Mais si ça ne tenait qu'à moi, je la rendrai obligatoire à tous les journalistes, politiques et chefs d'entreprise qui souhaiter parler de l'IA
    Ça, ce n'est pas bête. Ça rendrait probablement le domaine moins rébarbatif car moins verbeux, et du coup on pourrait s'y intéresser davantage. Ça éviterait d'avoir fait le tour de dix pages de forum en ayant lu quatre messages.

    Mais n'empêche, le coup des œufs de vache, trop bon faudra nous la refaire

  12. #192
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    Février 2023
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Février 2023
    Messages : 5
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut Une stratégie boursière et un plan social bien menés ?
    Ne sous-estimons pas l'intelligence des Googlers (et de leurs dirigeants) ?

    Tout d'abord, ChatGPT fournit régulièrement des informations ou résultats erronés et c'est normal. Tout comme le fera tous les autres moteurs IA qui vont émerger. Les informations qu'elles utilisent ne sont pas fiables à 100% et surtout il n'y a pas de vérité à toute question posée, mais uniquement des possibilités plus ou moins acceptées par consensus (idéalement scientifique), et souvent biaisées par des valeurs ou des opinions subjectives. Certaines possibilités sont également parfois imposées (comme vérité) par l'opinion du plus grand nombre. Les réponses données par l'IA ne peut pas complètement corriger ces biais. Il serait intéressant d 'avoir le taux de fiabilité de la dernière réponse fournie par Bard.
    Pour ceux qui suivent un peu, Google souhaite recapitaliser (racheter des actions) depuis 2020 afin d'être moins dépendant des marchés. Ils n'en ont plus besoin vu le cash flow qu'il génère (tout comme Amazon)

    Avec cette opération de communication, il font baisser la valeur de l'action et peuvent en plus facilement justifier leur plan social en cours.

    Et enfin, les utilisateurs constateront probablement, comme nous l'avons constaté pour le moteur de recherche, Androïd,...que la solution de Google sera aussi fiable, voir plus fiable que celle d'OpenAI. Elle s'imposera par l'usage comme le moteur de recherche et Androïd, sans pratiquement aucune publicité ou communication.

    A suivre.

  13. #193
    Membre expérimenté
    Inscrit en
    Mai 2006
    Messages
    355
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Mai 2006
    Messages : 355
    Points : 1 463
    Points
    1 463
    Par défaut
    Citation Envoyé par electroremy Voir le message
    Tout ce cirque autour de l'IA est lié à un manque de culture scientifique dans l'opinion publique... et les conséquences deviennent inquiétantes.
    Clairement https://www.reddit.com/r/AskFrance/c...C3%A9e_%C3%A0/

    Une personne pensant bien faire se disait qu'il faudrait laisser la question des retraites (mais ça aurait valu pour d'autres sujets politiques) à une IA.
    Parce que bien sur elle aurait été objective et aurait détenu LA vérité

  14. #194
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Novembre 2006
    Messages
    8 366
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2006
    Messages : 8 366
    Points : 20 402
    Points
    20 402
    Par défaut
    Citation Envoyé par babacool421 Voir le message
    Ne sous-estimons pas l'intelligence des Googlers (et de leurs dirigeants) ?
    la méga différence entre Google et ChatGPT c'est que le premier est une entreprise vraiment commerciale qui gagne du cash.
    ChatGPT je sais pas ce que c'est, est-ce un outil développé par un collectif d'universitaires ?
    Comment ce truc 'est financé ?

    Citation Envoyé par babacool421 Voir le message
    Pour ceux qui suivent un peu, Google souhaite recapitaliser (racheter des actions) depuis 2020 afin d'être moins dépendant des marchés. Ils n'en ont plus besoin vu le cash flow qu'il génère (tout comme Amazon)
    remarque pertinente..sans trop faire du H.S. j'espère que c'est possible pour nos "fleurons" hexagonaux comme Cap ou Atos quand on voit les déboires d'Atos...

  15. #195
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    Février 2023
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Février 2023
    Messages : 5
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    la méga différence entre Google et ChatGPT c'est que le premier est une entreprise vraiment commerciale qui gagne du cash.
    ChatGPT je sais pas ce que c'est, est-ce un outil développé par un collectif d'universitaires ?
    Comment ce truc 'est financé ?

    Google est dirigé par des informaticiens, Serguei Brin en particulier, est un ingénieur/chercheur brillant qui développe et intervient sur les projets R&D encore aujourd'hui. Serguei est convaincu pour avoir eu la chance de participer à une conférence "intimiste" que l'émergence de l'IA forte est primordiale et une étape importante dans l'évolution de notre civilisation (voir pour sa survie). L'IA forte nous permettrait, selon lui, de faire un nouveau bon technologique et de résoudre plus rapidement des problématiques hors de portée de l'intelligence humaine à ce jour (amélioration importante de la durée de vie, maitrise de la fusion nucléaire ou des réactions matières/anti-matière, maitrise du voyage interstellaire (trou de vers, métrique d’Alcubierre,...),...
    N'oublions pas qu'à tout moment un évènement stellaire pourrait détruire notre habitat (comète, sursaut gamma, trou noir errant) et même le réveil des trapps de sibérie pour rendre notre planète inhabitable. Cet évènement arrivera et nous ne pouvons prédire quand. Demain peut-être.


    remarque pertinente..sans trop faire du H.S. j'espère que c'est possible pour nos "fleurons" hexagonaux comme Cap ou Atos quand on voit les déboires d'Atos...
    Citez moi une innovation technologique impactante à l'échelle de l'humanité (même de l'Europe) développée de Cap ou Atos ? Pour avoir travaillé pour ces entreprises et d'autres ESN, ces sociétés détournent les dispositifs comme le CIR/CII pour améliorer leur marge au lieu de financer de vrais projets R&D et développer des nouvelles technologies. Et même les ratios de ces "faux" budgets R&D sont ridicules comparés aux investissements de Google ou Amazon.
    En France, nous sommes très bons en recherche fondamentale ou en recherche appliquées de part notre réseau universitaire et d'école assez performant. Mais, les entreprises françaises qui profitent de ses travaux sont dirigés par des investisseurs, des ignorants en science, incapable de juger par eux même de la pertinence d'une thèse par rapport à une autre. Nous avons probablement entre 10 et 15 ans de retard sur la R&D sur le domaine de l'informatique, l'IA ou la robotique par rapport à Google et Amazon.

  16. #196
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Novembre 2006
    Messages
    8 366
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2006
    Messages : 8 366
    Points : 20 402
    Points
    20 402
    Par défaut
    Citation Envoyé par babacool421 Voir le message
    ces sociétés détournent les dispositifs comme le CIR/CII pour améliorer leur marge au lieu de financer de vrais projets R&D et développer des nouvelles technologies.
    merci pour ce témoignage babacool , vous confirmez ce que j'ai toujours pensé et ce que j'ai écris sur ce forum il y a quelques temps de ça déjà

  17. #197
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    Février 2023
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Février 2023
    Messages : 5
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    merci pour ce témoignage babacool , vous confirmez ce que j'ai toujours pensé et ce que j'ai écris sur ce forum il y a quelques temps de ça déjà
    je pense qu'une grande majorité des développeurs, concepteur, ingénieurs, docteurs qui travaillent dans les ESN en France le savent et le subissent. Seul échappatoire les usa dans le domaine de l'informatique pour les meilleurs d'entre nous (Google, amazon) ou les start-up française (mais pas beaucoup de moyen) en comparaison de ces géants

  18. #198
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Les employés de Google critiquent le PDG Sundar Pichai pour l'annonce « précipitée et bâclée » de Bard
    Les employés de Google critiquent le PDG Sundar Pichai pour l'annonce « précipitée et bâclée » de Bard, le concurrent de ChatGPT.
    Certains ne savaient même pas qu'il allait être présenté

    Google a présenté Apprentice Bard, un produit alimenté par LaMDA, comme réponse à son rival ChatGPT. L'annonce de Google en a surpris plus d'un, y compris ses propres employés. Elle est intervenue juste un jour avant un événement Microsoft où la société a dévoilé le « nouveau Bing » qui est alimenté par ChatGPT grâce à l'investissement de Microsoft dans OpenAI.

    Dans une vidéo promotionnelle pour montrer Bard, l'assistant de recherche Web visant à concurrencer le « nouveau Bing » de Microsoft, le logiciel a répondu de manière incorrecte à une question scientifique, faisant baisser le cours de l'action d'Alphabet. L'erreur de Bard a été révélée quelques heures seulement avant que Google organise son premier événement pour Bard à Paris.

    Des rapports suggèrent que les employés de Google se sont depuis rendus sur leur forum interne "Memegen" critiquant Pichai sur la façon dont il a géré les annonces.


    La capacité de ChatGPT à proposer une réponse concise et fidèle à une question pourrait faire gagner aux utilisateurs le temps qu'ils passent généralement à parcourir les liens sur Google pour trouver la même information. D'ailleurs, Microsoft a intégré une version améliorée de ChatGPT à certains de ses produits à l'instar de Teams ou de Bing, pour avoir une plus value sur la concurrence.

    Pour ne pas être en reste, Google a accéléré son travail sur Apprentice Bard, l'une de ses réponses à ChatGPT.

    Google a beaucoup investi dans des fonctionnalités alimentées par l'IA telles que Magic Eraser, Photo Unblur et Google Assistant pour sa gamme de téléphones Pixel. Ces efforts de R&D étendus touchent tous les aspects de son activité, comme la recherche, Adsense, les chatbots et même quelques démos amusantes. Avec la soudaine montée en puissance de ChatGPT, soutenue par Microsoft, au cours des derniers mois, Google est maintenant à bout de souffle et l'industrie est curieuse de voir comment elle réagira. Un nouveau rapport basé sur des informations privilégiées, des notes de service du personnel et des exemples de travaux de développement montre que l'entreprise s'efforce de créer un équivalent ChatGPT intégré à Search.

    Concernant Apprentice Bard, des membres anonymes du personnel ont expliqué aux médias que l'implémentation ressemble à ChatGPT (le bot fournit des réponses détaillées aux invites et aux questions des utilisateurs). Cependant, au lieu d'utiliser le code GPT-3.5 développé par Microsoft ci-dessous, Bard utilise LaMDA (ou Language Model for Dialogue Applications), le modèle de langage de Google pour l'application de dialogue.

    LaMDA est le système de Google pour créer des chatbots basés sur ses grands modèles de langage les plus avancés, ainsi appelés parce qu'ils imitent la parole en ingérant des milliards de mots provenant d'Internet. La grande enseigne de la recherche a présenté publiquement LaMDA à l'édition 2021 de la Google I/O, sa conférence dédiée aux développeurs, avec l'objectif d'améliorer ses assistants d'intelligence artificielle conversationnelle et de rendre les conversations plus naturelles. La société utilise déjà une technologie de modèle de langage similaire pour la fonctionnalité Smart Compose de Gmail ou pour les requêtes des moteurs de recherche.

    Ces dernières semaines, Google a demandé à davantage d'employés de donner un coup de main à mesure que l'IA s'améliore : « à la suite de ChatGPT, l'équipe LaMDA a été invitée à donner la priorité au travail sur une réponse à ChatGPT », est-on indiqué sur une note interne consultée par un quotidien américain. « À court terme, cela prend le pas sur d'autres projets », est-il marqué dans la suite du courriel, avertissant que certains salariés cessent d'assister à certaines réunions sans rapport avec LaMDA.

    Il faut dire que Google prévoit d'améliorer son moteur de recherche en s'appuyant sur Bard. Les images provenant des processus de test de l'entreprise montrent une interface repensée en cours d'élaboration, incorporant les réponses d'Apprentice Bard dont l'objectif est de donner l'impression qu'une personne réelle répond à vos requêtes de recherche.

    Une erreur factuelle dans une première démo

    Lundi, Google a annoncé son chatbot AI Bard. Mais le bot n'a pas pris un bon départ, les experts notant que Bard a fait une erreur factuelle dans sa toute première démo.

    Un GIF partagé par Google montre Bard répondant à la question : « De quelles nouvelles découvertes du télescope spatial James Webb puis-je parler à mon enfant de 9 ans ? » Bard propose une liste à puces de trois éléments, parmi lesquels un élément indiquant que le télescope « a pris les toutes premières images d'une planète en dehors de notre propre système solaire ».

    Nom : un.png
Affichages : 6022
Taille : 96,6 Ko
    La toute première réponse de Bard contenait une erreur factuelle

    Cependant, un certain nombre d'astronomes sur Twitter ont souligné que c'était incorrect et que la première image d'une exoplanète avait été prise en 2004 - comme indiqué sur le site Web de la NASA (voir en source) : « Ce n'est pas pour faire mon connard (en fait, si finalement) et je suis sûr que Bard sera impressionnant, mais pour mémoire : JWST n'a pas pris 'la toute première image d'une planète en dehors de notre système solaire' », a tweeté l'astrophysicien Grant Tremblay.

    La réaction des employés de Google

    Ce n'est donc plus une surprise que Google envisage de lancer son propre chatbot IA appelé Bard.

    La nouvelle a été confirmée par le PDG de la société lui-même, qui a déclaré que la date de sortie n'était pas encore connue, mais qu'une diffusion plus large auprès des masses pouvait être attendue prochainement. La société ajoute qu'elle effectue toujours des tests internes actuellement.

    Toutefois, les employés ont exprimé leur mécontentement contre la direction de l'entreprise, en particulier le PDG, pour s'être précipitée et ne pas avoir réfléchi avant de communiquer sur la sortie du chatbot rival de ChatGPT. Ils ont estimé que cela n'avait pas été bien géré et que cela pourrait s'avérer une erreur coûteuse à long terme.

    Sur Memegen, un forum interne populaire, ils ont qualifié de « précipitée », « bâclée » et « non Googley » cette stratégie de communication alors que des mèmes concernant la situation commençaient à apparaître en ligne.

    Alors que les employés de Google se tournent souvent vers Memegen pour se moquer avec humour des bizarreries et des faux pas de l'entreprise, les messages après l'annonce de Bard ont pris un ton plus sérieux et sont même allés directement après Pichai.

    « Cher Sundar, le lancement de Bard et les licenciements ont été précipités, bâclés et myopes », indiquait un mème qui comprenait une photo de Pichai. « Veuillez revenir à une perspective à long terme ». Le message a reçu de nombreux votes positifs de la part des employés.

    « Sundar et le leadership méritent un Perf NI », était-il indiqué un autre mème très apprécié, faisant référence à la catégorie la plus basse du système d'évaluation des performances des employés de l'entreprise. « Ils sont comiquement myopes et non-Googlely dans leur quête d'accentuation de la netteté ».

    Certaines personnes pensent que c'était une mauvaise tentative du PDG d'essayer de dire au monde qu'il était toujours dans la course avec les autres en termes de sa propre offre. N'oubliez pas que Microsoft a déjà rendu public son chatbot Bing et maintenant, tous les regards sont tournés vers la sortie de Google.

    D'autre part, Google a récemment mentionné lors de son événement de diffusion en direct jeudi comment fonctionne exactement la technologie de chatbot. Mais pendant ce temps, nous avons également vu Microsoft faire sa présentation et lancer son moteur de recherche tout en envoyant des invitations à d'autres pour venir voir comment tout cela fonctionne personnellement.

    Au cours de cette période, nous avons vu Google partager des diapositives et une explication détaillée du fonctionnement de Bard et de ses capacités. On s'attendait même à ce que ceux qui se connectaient en apprennent davantage et certains travailleurs n'étaient même pas au courant qu'un tel programme était prévu en premier lieu.

    L'année dernière, Pichai a appelé les employés à être plus concentrés. La direction implore souvent les membres du personnel d'être « Googley », ce qui signifie vaguement être ambitieux et travailleur, avec le respect et le travail d'équipe à l'esprit.

    Les actions d'Alphabet ont chuté de plus de 9% cette semaine en raison des inquiétudes concernant la menace de ChatGPT pour l'activité de recherche principale de Google et de la réaction précipitée de l'entreprise à l'événement de Microsoft. « Précipiter Bard sur le marché dans la panique a validé la peur du marché à notre sujet », était-il marqué sur un mème très apprécié.

    La position de Google dans l'intelligence artificielle est une préoccupation familière. Lors d'une réunion générale en décembre, les employés ont posé des questions sur l'avantage concurrentiel de l'entreprise en matière d'IA alors que ChatGPT prenait son essor aux yeux du public. Les dirigeants ont répondu en disant que la réputation de l'entreprise pourrait en pâtir si elle évoluait trop rapidement sur la technologie AI-chat, qui est loin d'être parfaite.

    Un mème très lu cette semaine a montré une image d'un incendie de benne à ordures avec le logo Google "G" dessus. Le texte disait: « Comment tout s'est ressenti depuis l'année dernière ».

    Un autre mème faisait référence aux licenciements annoncés le mois dernier, qui ont entraîné la perte de 12 000 emplois, soit 6 % des effectifs de l'entreprise. Le mème comportait une photo de l'acteur Nicolas Cage souriant et disait: « Le licenciement de 12 000 personnes fait augmenter la capitalisation boursière de 3%, une présentation précipitée de l'IA la fait baisser de 8% ».

    Sources : Google, Memegen

    Et vous ?

    Que pensez-vous des propos tenus par les employés de Google ? Comprenez-vous leur frustration ?
    Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer la présentation précipitée de Bard un jour avant l'annonce de Microsoft ?

  19. #199
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    Février 2023
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Février 2023
    Messages : 5
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Les employés de Google critiquent le PDG Sundar Pichai pour l'annonce « précipitée et bâclée » de Bard, le concurrent de ChatGPT.
    Certains ne savaient même pas qu'il allait être présenté
    Pensez-vous vraiment que Sundar Pichai (et surtout Brin et Page) sont des personnes à faire des annonces "précipitées et baclées" ? LOL
    Tout cette communication est parfaitement maitrisée (cf.mon post précédent). Cette annonce s'inscrit dans une stratégie de rachat d'action par Google (ils ont fait baissé le prix des actions) et une justification de plans sociaux afin de virer des profils "inactifs", "peu compétents" et "peu productifs" qui ont commencés à gangrener leurs filiales dans le monde.

  20. #200
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 698
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 698
    Points : 202 493
    Points
    202 493
    Par défaut Les chatbots IA peuvent donner des réponses « convaincantes mais complètement fictives »
    Les chatbots IA peuvent donner des réponses « convaincantes mais complètement fictives »,
    prévient le patron du moteur de recherche Google tandis qu'Alphabet prépare Bard, sa réponse à ChatGPT

    Le patron du moteur de recherche de Google a mis en garde contre les pièges de l'intelligence artificielle dans les chatbots dans une interview à un journal publiée samedi, alors que la société mère de Google Alphabet se bat pour concurrencer l'application à succès ChatGPT. « Ce type d'intelligence artificielle dont nous parlons en ce moment peut parfois conduire à ce que nous appelons des hallucinations », a déclaré Prabhakar Raghavan, vice-président senior de Google et responsable de la recherche Google, au journal allemand Welt am Sonntag.

    La capacité de ChatGPT à proposer une réponse concise et fidèle à une question pourrait faire gagner aux utilisateurs le temps qu'ils passent généralement à parcourir les liens sur Google pour trouver la même information. D'ailleurs, Microsoft a intégré une version améliorée de ChatGPT à certains de ses produits à l'instar de Teams ou de Bing, pour avoir une plus value sur la concurrence.

    Pour ne pas être en reste, Google a accéléré son travail sur Apprentice Bard, l'une de ses réponses à ChatGPT.

    Des membres anonymes du personnel ont expliqué aux médias que l'implémentation d'Apprentice Bard ressemble à ChatGPT (le bot fournit des réponses détaillées aux invites et aux questions des utilisateurs). Cependant, au lieu d'utiliser le code GPT-3.5 développé par Microsoft, Bard utilise LaMDA (ou Language Model for Dialogue Applications), le modèle de langage de Google pour l'application de dialogue.

    LaMDA est le système de Google pour créer des chatbots basés sur ses grands modèles de langage les plus avancés, ainsi appelés parce qu'ils imitent la parole en ingérant des milliards de mots provenant d'Internet. La grande enseigne de la recherche a présenté publiquement LaMDA à l'édition 2021 de la Google I/O, sa conférence dédiée aux développeurs, avec l'objectif d'améliorer ses assistants d'intelligence artificielle conversationnelle et de rendre les conversations plus naturelles. La société utilise déjà une technologie de modèle de langage similaire pour la fonctionnalité Smart Compose de Gmail ou pour les requêtes des moteurs de recherche.

    La semaine dernière, Google a annoncé son chatbot AI Bard. Mais le bot n'a pas pris un bon départ, les experts notant que Bard a fait une erreur factuelle dans sa toute première démo.

    Un GIF partagé par Google montre Bard répondant à la question : « De quelles nouvelles découvertes du télescope spatial James Webb puis-je parler à mon enfant de 9 ans ? » Bard propose une liste à puces de trois éléments, parmi lesquels un élément indiquant que le télescope « a pris les toutes premières images d'une planète en dehors de notre propre système solaire ».

    Nom : bard.png
Affichages : 2898
Taille : 95,7 Ko
    La toute première réponse de Bard contenait une erreur factuelle

    Cependant, un certain nombre d'astronomes sur Twitter ont souligné que c'était incorrect et que la première image d'une exoplanète avait été prise en 2004 - comme indiqué sur le site Web de la NASA : « Ce n'est pas pour faire mon connard (en fait, si finalement) et je suis sûr que Bard sera impressionnant, mais pour mémoire : JWST n'a pas pris 'la toute première image d'une planète en dehors de notre système solaire' », a tweeté l'astrophysicien Grant Tremblay.

    Aussi, les employés ont exprimé leur mécontentement contre la direction de l'entreprise, en particulier le PDG, pour s'être précipitée et ne pas avoir réfléchi avant de communiquer sur la sortie du chatbot rival de ChatGPT. Ils ont estimé que cela n'avait pas été bien géré et que cela pourrait s'avérer une erreur coûteuse à long terme.

    Sur Memegen, un forum interne populaire, ils ont qualifié de « précipitée », « bâclée » et « non Googley » cette stratégie de communication alors que des mèmes concernant la situation commençaient à apparaître en ligne.

    Alors que les employés de Google se tournent souvent vers Memegen pour se moquer avec humour des bizarreries et des faux pas de l'entreprise, les messages après l'annonce de Bard ont pris un ton plus sérieux et sont même allés directement après Pichai.

    « Cher Sundar, le lancement de Bard et les licenciements ont été précipités, bâclés et myopes », indiquait un mème qui comprenait une photo de Pichai. « Veuillez revenir à une perspective à long terme ». Le message a reçu de nombreux votes positifs de la part des employés.

    « Sundar et le leadership méritent un Perf NI », était-il indiqué un autre mème très apprécié, faisant référence à la catégorie la plus basse du système d'évaluation des performances des employés de l'entreprise. « Ils sont comiquement myopes et non-Googlely dans leur quête d'accentuation de la netteté ».

    Certaines personnes pensent que c'était une mauvaise tentative du PDG d'essayer de dire au monde qu'il était toujours dans la course avec les autres en termes de sa propre offre. N'oubliez pas que Microsoft a déjà rendu public son chatbot Bing et maintenant, tous les regards sont tournés vers la sortie de Google.

    Le patron de Google invite à la prudence

    C'est dans ce contexte que le patron du moteur de recherche de Google, Raghavan, conseille la prudence lors de l'utilisation de chatbots avec intelligence artificielle : « Ce type d'intelligence artificielle dont nous parlons peut parfois conduire à ce que nous appelons des hallucinations », a déclaré le patron du moteur de recherche de Google, Prabhakar Raghavan, à WELT AM SONNTAG.

    Il a ajouté : « Ceci est alors exprimé de telle manière qu'une machine délivre une réponse convaincante mais complètement fictive ». Selon lui, l'une des tâches de base est de réduire cela au minimum.

    Microsoft a récemment annoncé qu'il boosterait son moteur de recherche Bing avec une version améliorée de ChatGPT dans l'optique de mieux faire concurrence à Google. Bard, l'homologue de ChatGPT développé dans les cuisines internes de Google, est actuellement testé par certains utilisateurs. « De plus, nous réfléchissons à la manière dont nous pouvons intégrer ces options dans nos fonctions de recherche, en particulier pour les questions auxquelles il n'y a pas qu'une seule réponse », a expliqué Raghavan.

    Le groupe n'a pas encore révélé quand Google rendra public son chatbot : « Bien sûr, nous ressentons l'urgence, mais nous ressentons aussi la grande responsabilité », a déclaré Raghavan. « Nous ne voulons certainement pas induire le public en erreur ».

    Nom : zon.png
Affichages : 2447
Taille : 218,1 Ko
    Le patron du moteur de recherche de Google, Prabhakar Raghavang, lors d'une conférence à San Francisco en 2018

    Certaines personnes pensent que la présentation « précipitée » de Bard était une mauvaise tentative du PDG d'essayer de dire au monde qu'il était toujours dans la course avec les autres en termes de sa propre offre. N'oubliez pas que Microsoft a déjà rendu public son chatbot Bing et maintenant, tous les regards sont tournés vers la sortie de Google.

    D'autre part, Google a récemment mentionné lors de son événement de diffusion en direct jeudi comment fonctionne exactement la technologie de chatbot. Mais pendant ce temps, nous avons également vu Microsoft faire sa présentation et lancer son moteur de recherche tout en envoyant des invitations à d'autres pour venir voir comment tout cela fonctionne personnellement.

    « Les énormes modèles de langage derrière cette technologie empêchent les humains de surveiller tous les comportements imaginables du système », a déclaré Raghavan à WELT AM SONNTAG. « Mais nous voulons le tester à une échelle suffisamment grande pour qu'en fin de compte nous soyons satisfaits des mesures que nous utilisons pour vérifier la factualité des réponses ».

    Les gens doivent toujours être vigilants lorsqu'ils sont confrontés aux résultats qui leur sont présentés par un chatbot boosté par l'intelligence artificielle, a déclaré le dirigeant de Google. Il est important que les utilisateurs disposent des outils nécessaires pour vérifier les résultats. Cela inclut également la divulgation des sources.

    « Nous nous tenons à un niveau très élevé », a affirmé Raghavan. « Et c'est aussi notre objectif d'être un leader des chatbots en termes d'intégrité de l'information mais aussi des responsabilités que nous prenons. C'est la seule façon de conserver la confiance du public. »

    Conclusion

    Les actions d'Alphabet ont chuté de plus de 9% la semaine dernière en raison des inquiétudes concernant la menace de ChatGPT pour l'activité de recherche principale de Google et de la réaction précipitée de l'entreprise à l'événement de Microsoft. « Précipiter Bard sur le marché dans la panique a validé la peur du marché à notre sujet », était-il marqué sur un mème très apprécié.

    Pour Maarten Bosma, un ancien ingénieur de recherche de Google Brain, division AI d'Alphabet, la présentation de Google a montré que l'entreprise ne prenait pas suffisamment l'IA au sérieux : « Je pense que la présentation de Google a signalé (à tort ou à raison) qu'ils ne le prenaient pas vraiment au sérieux*: c'était moins de 5 minutes, c'était présenté entre autre, c'était à Paris au lieu du siège, le PDG n'était pas là. Bing, d'autre part, a changé la page d'accueil ».

    La position de Google dans l'intelligence artificielle est une préoccupation familière. Lors d'une réunion générale en décembre, les employés ont posé des questions sur l'avantage concurrentiel de l'entreprise en matière d'IA alors que ChatGPT prenait son essor aux yeux du public. Les dirigeants ont répondu en disant que la réputation de l'entreprise pourrait en pâtir si elle évoluait trop rapidement sur la technologie AI-chat, qui est loin d'être parfaite.

    Un mème très lu la semaine dernière a montré une image d'un incendie de benne à ordures avec le logo Google "G" dessus. Le texte disait: « Comment tout s'est ressenti depuis l'année dernière ».

    Un autre mème faisait référence aux licenciements annoncés le mois dernier, qui ont entraîné la perte de 12 000 emplois, soit 6 % des effectifs de l'entreprise. Le mème comportait une photo de l'acteur Nicolas Cage souriant et disait: « Le licenciement de 12 000 personnes fait augmenter la capitalisation boursière de 3%, une présentation précipitée de l'IA la fait baisser de 8% ».

    Source : Welt Am Sonntag

    Et vous ?

    Que pensez-vous des propos du patron de Google ?
    Sont-ils, selon vous, motivés par la faille aperçue par le public, ajoutée à la colère des employés de l'entreprise qui ont critiqué le PDG Sundar Pichai pour l'annonce « précipitée et bâclée » de Bard, ou alors pas une observation froide de la réalité concernant ces outils en général ? Dans quelle mesure ?

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 21/09/2023, 22h10
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 28/08/2023, 10h32
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2023, 10h33
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 27/06/2022, 11h10
  5. Réponses: 130
    Dernier message: 11/09/2018, 08h48

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo