IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Développement 2D, 3D et Jeux Discussion :

Epic Games, devra payer une amende de 520 millions de dollars concernant des violations de la vie privée


Sujet :

Développement 2D, 3D et Jeux

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 142
    Points : 2 285
    Points
    2 285
    Par défaut Epic Games, devra payer une amende de 520 millions de dollars concernant des violations de la vie privée
    Le fabricant du jeu vidéo Fortnite, Epic Games, devra payer une amende de 520 millions de dollars, suite aux allégations de la FTC concernant des violations de la vie privée des enfants, et des frais non désirés

    Epic devra payer une amende de 275 millions de dollars pour avoir violé la loi sur la protection de la vie privée des enfants, modifier les paramètres de confidentialité par défaut et verser 245 millions de dollars de remboursements pour avoir incité les utilisateurs à effectuer des dépenses non souhaitées.

    La Commission fédérale du commerce (FTC) a conclu des accords exigeant d'Epic Games, Inc, créateur du célèbre jeu vidéo Fortnite, qu'il verse un total de 520 millions de dollars de dédommagement à la suite d'allégations selon lesquelles la société aurait violé la loi sur la protection de la vie privée des enfants en ligne (COPPA) et déployé des astuces de conception, connues sous le nom de "dark patterns", pour inciter des millions de joueurs à effectuer des achats involontaires.

    L'action de la FTC à l'encontre d'Epic comprend deux règlements distincts qui battent des records. Dans le cadre d'une proposition d'ordonnance d'un tribunal fédéral déposée par le ministère de la Justice au nom de la FTC, Epic paiera une amende de 275 millions de dollars pour avoir enfreint la règle COPPA - la plus grande amende jamais obtenue pour avoir enfreint une règle de la FTC. En outre, dans le cadre d'une disposition inédite, Epic sera tenu d'adopter des paramètres de confidentialité par défaut pour les enfants et les adolescents, en veillant à ce que les communications vocales et textuelles soient désactivées par défaut. Dans le cadre d'une proposition d'ordonnance administrative distincte, Epic versera 245 millions de dollars pour rembourser les consommateurs en raison de ses pratiques de facturation et de ses schémas obscurs, ce qui représente le plus gros montant de remboursement de la FTC dans une affaire de jeux vidéo et la plus grosse ordonnance administrative de son histoire.

    Nom : ftc logo.png
Affichages : 3262
Taille : 116,9 Ko

    "Comme le notent nos plaintes, Epic a utilisé des paramètres par défaut portant atteinte à la vie privée et des interfaces trompeuses qui ont trompé les utilisateurs de Fortnite, y compris des adolescents et des enfants", a déclaré la présidente de la FTC, Lina M. Khan. "La protection du public, et en particulier des enfants, contre les atteintes à la vie privée en ligne et les schémas sombres est une priorité absolue pour la Commission, et ces mesures d'application montrent clairement aux entreprises que la FTC sévit contre ces pratiques illégales."

    "Le ministère de la Justice prend très au sérieux sa mission de protection des droits des consommateurs en matière de confidentialité des données", a déclaré la procureure générale adjointe Vanita Gupta. "Cette proposition d'ordonnance envoie un message à tous les fournisseurs en ligne : la collecte des informations personnelles des enfants sans le consentement des parents ne sera pas tolérée."

    Le jeu vidéo Fortnite d'Epic est généralement gratuit à télécharger et à jouer, mais fait payer les utilisateurs pour des articles dans le jeu, tels que des costumes et des mouvements de danse. Le jeu compte plus de 400 millions d'utilisateurs dans le monde. La FTC a allégué dans deux plaintes distinctes qu'Epic, dont le siège est en Caroline du Nord, s'est livré à plusieurs pratiques illicites.

    "Epic a mis les enfants et les adolescents en danger par ses pratiques laxistes en matière de protection de la vie privée, et a coûté aux consommateurs des millions en frais illégaux par son utilisation de motifs sombres", a déclaré Samuel Levine, directeur du Bureau de la protection des consommateurs de la FTC. "En vertu des ordonnances proposées annoncées aujourd'hui, l'entreprise devra modifier ses paramètres par défaut, restituer des millions aux consommateurs et payer une pénalité record pour ses abus en matière de confidentialité."

    Violations de la vie privée

    Dans une plainte déposée devant un tribunal fédéral, la FTC a allégué qu'Epic a violé la règle COPPA en recueillant des informations personnelles auprès d'enfants de moins de 13 ans qui jouaient à Fortnite, un service en ligne dirigé par des enfants, sans en informer leurs parents ni obtenir leur consentement vérifiable. Epic a également violé l'interdiction des pratiques déloyales prévue par la loi sur la FTC en autorisant par défaut les communications vocales et textuelles en temps réel pour les enfants et les adolescents. Plus précisément, la FTC a allégué qu'Epic :

    • A violé la COPPA en omettant de notifier les parents et d'obtenir leur consentement : La FTC allègue qu'Epic savait que de nombreux enfants jouaient à Fortnite - comme le montrent les enquêtes menées auprès des utilisateurs de Fortnite, l'octroi de licences et la commercialisation de jouets et de marchandises Fortnite, l'assistance aux joueurs et d'autres communications de l'entreprise - et qu'elle a collecté des données personnelles auprès d'enfants sans obtenir au préalable le consentement vérifiable des parents. La société a également demandé aux parents qui souhaitaient que les informations personnelles de leurs enfants soient supprimées de passer par des étapes déraisonnables, et n'a parfois pas honoré ces demandes.

    • Les paramètres par défaut nuisent aux enfants et aux adolescents : Les paramètres d'Epic permettent d'activer par défaut les communications textuelles et vocales en direct pour les utilisateurs. La FTC allègue que ces paramètres par défaut, ainsi que le rôle d'Epic dans la mise en relation d'enfants et d'adolescents avec des inconnus pour jouer ensemble à Fortnite, ont porté préjudice aux enfants et aux adolescents. Des enfants et des adolescents ont été intimidés, menacés, harcelés et exposés à des problèmes dangereux et psychologiquement traumatisants, tels que le suicide, alors qu'ils jouaient à Fortnite.


    Les employés d'Epic ont exprimé leur inquiétude quant à ses paramètres par défaut. Dès 2017, des employés d'Epic ont exhorté l'entreprise à modifier les paramètres par défaut pour exiger des utilisateurs qu'ils choisissent de participer au chat vocal, en invoquant des inquiétudes quant à l'impact sur les enfants en particulier. Malgré cela et les rapports indiquant que des enfants avaient été harcelés, y compris sexuellement, en jouant au jeu, la société a résisté à la désactivation des paramètres par défaut. Et si elle a fini par ajouter un bouton permettant aux utilisateurs de désactiver la discussion vocale, Epic l'a rendu difficile à trouver pour les utilisateurs, selon la plainte.

    Outre le paiement de la sanction civile record, qui sera versée au Trésor américain, pour violation de la règle COPPA, l'ordonnance proposée par le tribunal fédéral interdira à Epic d'autoriser les communications vocales et textuelles pour les enfants et les adolescents, à moins que les parents (des utilisateurs de moins de 13 ans) ou les utilisateurs adolescents (ou leurs parents) ne donnent leur consentement positif par le biais d'un paramètre de confidentialité. Epic doit supprimer les informations personnelles précédemment collectées auprès des utilisateurs de Fortnite en violation des exigences de la règle COPPA en matière de notification et de consentement des parents, à moins que la société n'obtienne le consentement des parents pour conserver ces données ou que l'utilisateur ne s'identifie comme ayant 13 ans ou plus par le biais d'une grille d'âge neutre. En outre, Epic doit établir un programme complet de protection de la vie privée qui aborde les problèmes identifiés dans la plainte de la FTC, et obtenir des audits réguliers et indépendants.

    La Commission a voté à 4 contre 0 pour renvoyer la plainte pour sanction civile et l'ordonnance fédérale proposée au ministère de la Justice. Le DOJ a déposé la plainte et l'ordonnance stipulée auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district Est de la Caroline du Nord. La commissaire Christine S. Wilson a publié une déclaration séparée.

    Remarque : La Commission autorise le dépôt d'une plainte lorsqu'elle a "des raisons de croire" que le défendeur désigné viole ou est sur le point de violer la loi et qu'il lui semble qu'une procédure est dans l'intérêt du public. Les ordonnances stipulées ont force de loi lorsqu'elles sont approuvées et signées par le juge du tribunal de district.

    Motifs sombres illégaux

    Dans une plainte administrative distincte, la FTC a allégué qu'Epic utilisait des motifs sombres pour inciter les joueurs à faire des achats non désirés et laisser les enfants accumuler des frais non autorisés sans aucune intervention des parents. La plainte allègue qu'Epic :

    • Utilisait des motifs sombres pour inciter les utilisateurs à effectuer des achats : La société a déployé une variété de motifs sombres visant à inciter les consommateurs de tous âges à effectuer des achats involontaires dans le jeu. La configuration contre-intuitive, incohérente et déroutante des boutons de Fortnite a conduit les joueurs à encourir des frais non désirés sur la base de la pression d'un seul bouton. Par exemple, les joueurs pouvaient être facturés alors qu'ils tentaient de sortir le jeu du mode veille, alors que le jeu était dans un écran de chargement, ou en appuyant sur un bouton adjacent alors qu'ils tentaient simplement de prévisualiser un objet. Ces tactiques ont entraîné des centaines de millions de dollars de frais non autorisés pour les consommateurs.

    • Facturation des titulaires de comptes sans autorisation : Les enfants et les autres utilisateurs qui jouent à Fortnite peuvent acheter du contenu en jeu, comme des cosmétiques et des pass de combat, en utilisant les V-Bucks de Fortnite. Jusqu'en 2018, Epic permettait aux enfants d'acheter des V-Bucks en appuyant simplement sur des boutons, sans exiger d'action ou de consentement des parents ou des titulaires de cartes. Certains parents se sont plaints que leurs enfants avaient accumulé des centaines de dollars de frais avant de réaliser qu'Epic avait débité leur carte de crédit sans leur consentement. La FTC a déposé des plaintes similaires contre des sociétés telles qu'Amazon, Apple et Google pour avoir facturé aux consommateurs des millions de dollars pour des achats in-app effectués par des enfants en jouant à des jeux d'applications mobiles sans avoir obtenu le consentement de leurs parents.

    • Blocage de l'accès au contenu acheté : La FTC a allégué qu'Epic a verrouillé les comptes des clients qui ont contesté les frais non autorisés auprès de leurs sociétés de cartes de crédit. Les consommateurs dont les comptes ont été verrouillés perdent l'accès à tout le contenu qu'ils ont acheté, ce qui peut représenter des milliers de dollars. Même lorsqu'Epic acceptait de débloquer un compte, les consommateurs étaient avertis qu'ils pouvaient être bannis à vie s'ils contestaient de futurs frais.


    Epic a ignoré plus d'un million de plaintes d'utilisateurs et a répété les préoccupations des employés selon lesquelles un nombre "énorme" d'utilisateurs étaient facturés à tort. En fait, les modifications apportées par Epic n'ont fait qu'aggraver le problème, selon la FTC. Grâce à des tests internes, Epic a délibérément masqué les fonctions d'annulation et de remboursement pour les rendre plus difficiles à trouver.

    Dans le cadre de l'ordonnance administrative proposée par la FTC concernant les pratiques de facturation illégales de la société, Epic doit verser 245 millions de dollars, qui seront utilisés pour rembourser les consommateurs. En outre, l'ordonnance interdit à Epic de facturer les consommateurs par le biais de motifs sombres ou de facturer les consommateurs d'une autre manière sans obtenir leur consentement explicite. L'ordonnance interdit également à Epic de bloquer l'accès des consommateurs à leurs comptes pour contester des frais non autorisés.

    La Commission a voté à 4 contre 0 en faveur de l'émission de la plainte administrative proposée et de l'acceptation de l'accord de consentement avec Epic concernant ses pratiques de facturation trompeuses.

    La FTC publiera prochainement une description de l'ensemble de l'accord de consentement dans le Federal Register. L'accord sera soumis aux commentaires du public pendant 30 jours après sa publication dans le Federal Register, après quoi la Commission décidera de rendre l'ordonnance de consentement proposée définitive ou non. Les instructions pour le dépôt des commentaires figureront dans l'avis publié. Une fois traités, les commentaires seront publiés sur Regulations.gov.

    Remarque: La Commission émet une plainte administrative lorsqu'elle a "des raisons de croire" que la loi a été ou est violée, et qu'il lui semble qu'une procédure est dans l'intérêt du public. Lorsque la Commission émet une ordonnance de consentement à titre définitif, elle a force de loi en ce qui concerne les actions futures. Chaque violation d'une telle ordonnance peut entraîner une sanction civile pouvant aller jusqu'à 46 517 dollars.

    Source : FTC (plainte pour violation de vie privée, plainte pour motifs illégaux)

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cet article ?
    Selon vous, l'application de sanctions économiques suffit-il pour empêcher qu'une telle situation se répète ?

    Voir aussi :

    Google condamné par la FTC à payer 9,4 Ms $ parce qu'il a payé des influenceurs pour dire qu'ils aimaient le Pixel 4 alors qu'ils ne l'ont jamais utilisé

    La FTC dépose une plainte administrative pour bloquer le rachat par Microsoft d'Activision Blizzard pour 69 Mds $

    La FTC ouvre une enquête antitrust sur l'acquisition d'iRobot par Amazon
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Bachelor AIS
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bachelor AIS
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 15
    Points : 70
    Points
    70
    Par défaut Par peur de dire une bêtise
    Par peur de dire une bêtise, quelqu'un peut il me corriger svp ?

    Lorsqu'une instance comme un tribunal juge une société privée pour violaton de vie privée ou non respect des lois en matières personnelles, a qui ces amendes sont elle reversées ?

    Je veux dire, ce sont vous et moi qui sommes dupés à travers ces produits. Suis-je le seul à trouver ça curieux que connaissant la valeur de chaque information personnelle, pourquoi les utilisateurs ne perçoivent pas une fraction de cette amende ?

    D'autant plus que cet argent peut ne pas être réinjecter dans l'autorité gérant le cas en question.

    Tout ça pour dire que malgré toutes les amendes distribuées au près des GAFAM, je ne vois pas d'amélioration directement constatable (à part la possibilité de refuser tous les cookies, youpi, c'est arrivé en 2022).

    Merci de m'éclairer si vous avez une réponse

  3. #3
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Architecte matériel
    Inscrit en
    octobre 2022
    Messages
    217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 19
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte matériel

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2022
    Messages : 217
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Je m'y connais pas en droit mais une amende va à l'état je ne comprends pas la logique de vouloir redistribuer ça à des personnes lambdas. Si tu veux une indemnisation faut que tu te manifestes et que tu prouves que tu es lésé dans l'histoire.

  4. #4
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    juillet 2021
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2021
    Messages : 36
    Points : 112
    Points
    112
    Par défaut
    C'est bien de sanctionner mais ce serait pas mieux de faire en sorte que ca ne se reproduise pas ?

  5. #5
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    décembre 2022
    Messages
    62
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2022
    Messages : 62
    Points : 21
    Points
    21
    Par défaut
    Citation Envoyé par maxtal Voir le message
    C'est bien de sanctionner mais ce serait pas mieux de faire en sorte que ca ne se reproduise pas ?
    On ne peut pas empêcher le doxxing, les internautes malveillants s'y adonnent à coeur joie depuis que j'ai découvert internet en 2002... J'en connais un particulièrement teigneux qui joue à ça pour provoquer des licenciements. Alors Dieu sait de quoi ils sont capables en piratant une base de données aussi énorme, et en prime avec des enfants vulnérables.

Discussions similaires

  1. Epic Games acquiert ArtStation, une plateforme pour les artistes
    Par LittleWhite dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/05/2021, 14h45
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 28/08/2018, 11h06
  3. Game of War : un joueur dépense 1 million de dollars en achat in-app dans ce jeu de type MMO
    Par Stéphane le calme dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 28
    Dernier message: 26/12/2016, 11h28
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 06/04/2013, 22h22
  5. Epic Games a réalisé une démonstration de l'UDK sur Flash 11!
    Par LittleWhite dans le forum Actualités
    Réponses: 37
    Dernier message: 17/11/2011, 18h37

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo