La société néo-zélandaise Wētā FX, spécialisée dans les effets visuels, a utilisé Amazon Web Services pour effectuer le rendu du film Avatar : The Way of Water, qui nécessite de nombreux calculs

Le film a dépassé les capacités de leur propre centre de données et a été transféré sur le cloud.

La société, responsable des effets sur des films tels que Le Seigneur des Anneaux, Aquaman et Doctor Strange, a traditionnellement utilisé son propre centre de données pour le rendu de ses films.

La société a envisagé d'utiliser le cloud dès 2014, mais a constaté que le coût et la bande passante des données constituaient le principal obstacle.

Mais la création de la suite d'Avatar a posé un défi à l'entreprise. Elle utilise habituellement ses centres de données pour traiter plusieurs films en même temps. Avec Avatar : TWOW, même l'ensemble du centre de données n'a pas suffi.

"Il y a la complexité de l'eau et toutes ces simulations, et ce que vous avez vu dans la bande-annonce n'est vraiment qu'une petite partie de l'énorme tâche et du défi", a déclaré le producteur Jon Landau lors de l'événement re:Invent d'Amazon.

Le film a également doublé sa fréquence d'images, passant de 24 à 48 images par seconde. "Cela double la charge de travail de rendu", a-t-il ajouté.

Pour obtenir le plan parfait, la société effectue en moyenne 500 itérations par plan, chacun contenant des milliers d'images. Le rendu de chaque image a nécessité 8 000 heures de thread, soit la puissance combinée de 3 000 vCPU dans le cloud pendant une heure.

Nom : e58f6a5a-911e-45fa-b116-a677bd4102b6_2560x1350.jpg
Affichages : 1593
Taille : 63,4 Ko

Le producteur exécutif de VFX David Conley a noté que le passage au cloud était une "énorme transition" pour Wētā en raison de son historique d'utilisation de son propre centre de données.

Mais la décision s'est résumée au simple fait que "nous ne pouvions pas étendre notre centre de données d'un point de vue architectural, car cela nécessiterait une infrastructure qui serait soumise au conseil municipal, et nous savons tous ce que c'est que de passer par le gouvernement local", a-t-il déclaré.

Wētā a utilisé la capacité à travers trois centres de données AWS australiens. La société de cloud prévoit d'ouvrir sa première région de cloud en Nouvelle-Zélande en 2024.

L'entreprise prévoit de continuer à utiliser AWS au-delà de ce mégaprojet singulier et de ses suites. La pandémie obligeant les gens à travailler à distance, Wētā a signé en 2020 un accord pluriannuel avec AWS pour construire un workflow d'effets visuels basé sur le cloud.

La société a déclaré qu'elle utiliserait AWS pour sa division animée nouvellement formée, qui créera du contenu original.

Source : Wētā FX

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Avez-vous vu le film ? qu'en avez-vous pensé ?

Voir aussi :

Graviton3E, la nouvelle puce d'Amazon fait entrer AWS dans le calcul haute performance, l'entreprise lance sa nouvelle puce à base de processeur Arm pour les charges de travail HPC

Le Pentagone répartit un contrat de cloud de 9 milliards de dollars entre Google ,Amazon, Oracle et Microsoft, pour construire un cloud commercial commun pour le ministère de la Défense

AWS annonce un engagement de souveraineté numérique, et prévoit de donner aux clients le contrôle de leurs données