IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Gouvernement britannique : le partage de mot de passe Netflix est illégal

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 438
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 438
    Points : 178 115
    Points
    178 115
    Par défaut Gouvernement britannique : le partage de mot de passe Netflix est illégal
    Gouvernement britannique : le partage de mot de passe Netflix est illégal
    et pourrait également entraîner une responsabilité pénale en cas de fraude

    L'Office de la propriété intellectuelle (IPO pour Intellectual Property Office) du gouvernement britannique a publié de nouvelles directives sur le piratage, qui contiennent un petit détail facile à manquer. Les personnes qui partagent leurs mots de passe Netflix, Amazon Prime ou Disney+ enfreignent la loi sur le droit d'auteur. De plus, l'IPO précise que le partage de mot de passe pourrait également entraîner une responsabilité pénale en cas de fraude.

    Après un lancement limité en 2007 avec seulement 1 000 titres, Netflix propose désormais plus de 6 600 films et émissions de télévision pour le plaisir de plus de 223 millions d'abonnés. Il ne fait aucun doute que le partage de mot de passe Netflix a contribué à la croissance de l'entreprise et en l'approuvant publiquement, la pratique a été complètement normalisée - à l'échelle mondiale.

    Le message était clair : Netflix vous aime, vous aimez Netflix, et maintenant tous vos amis aiment aussi Netflix. Merci d'avoir partagé.

    Nom : netflix.png
Affichages : 2073
Taille : 46,7 Ko

    Netflix et les plateformes de streaming similaires, y compris Amazon Prime et Disney+, veulent toujours que vous les aimiez, mais le partage de mot de passe ? Pas tellement.

    De l'amour au piratage : quand la même action (partage de mots de passe) change de signification

    Cinq ans après le désormais tristement célèbre tweet de Netflix, le terrain est en train de changer. Pour la première fois de son histoire, le nombre d'abonnements à Netflix a diminué plus tôt cette année et la concurrence des rivaux Amazon Prime, Disney+, HBO et des dizaines d'autres est féroce. En arrière-plan et dans l'ensemble de l'industrie, le « partage de mots de passe » fait l'objet d'une métamorphose inversée. Personne n'aime le « piratage des mots de passe » d'aujourd'hui et au sein de la coalition anti-piratage ACE, qui comprend tous les services de streaming mentionnés ci-dessus, la situation n'est pas différente.

    Compte tenu des sensibilités évidentes, ACE préfère publiquement « partage de mot de passe non autorisé » comme descripteur et ailleurs l'expression « sans autorisation » est d'usage courant. Au Danemark, le groupe anti-piratage Rights Alliance décrit le partage de mot de passe comme « non autorisé », mais cet été, il y a eu un petit, mais significatif pas en avant.

    « L'étendue du partage de mots de passe entre Danois est donc alarmante et finalement comparable à d'autres formes de consommation illégale de contenu », a déclaré le groupe.

    Le gouvernement britannique déclare le partage de mot de passe illégal

    Étant donné que le partage de mot de passe est presque toujours une violation des conditions d'utilisation des services de streaming, les observateurs ont eu tendance à le décrire comme tel. Le ton général est que le partage de mot de passe n'est pas illégal en soi, mais Netflix et compagnie ne les aime nt plus particulièrement.

    Dans une annonce plutôt discrète, l'Office de la propriété intellectuelle du gouvernement britannique a annoncé une nouvelle campagne en partenariat avec Meta, visant à aider les gens à éviter le piratage et la contrefaçon en ligne. En dehors du titre, il n'y a aucune mention de Meta dans les conseils qui l'accompagnent, et presque aucun conseil qui n'ait été publié auparavant. Mais alors ceci apparaît :

    Citation Envoyé par IPO
    Le piratage est un problème majeur pour les industries du divertissement et de la création. Coller des images Internet dans vos médias sociaux, partager des mots de passe sur des services de streaming et accéder aux derniers films, séries télévisées ou événements sportifs en direct via des boîtes kodi, des bâtons de feu ou des applications sans payer d'abonnement enfreignent tous la loi sur le droit d'auteur. Non seulement vous enfreignez la loi, mais vous empêchez quelqu'un de gagner sa vie grâce à son travail acharné.
    Nom : details.png
Affichages : 1233
Taille : 27,5 Ko

    Le partage de mot de passe est illégal et potentiellement criminel

    La fraude a été la principale accusation dans plusieurs grandes affaires de piratage au Royaume-Uni au cours des dernières années, malgré les principales infractions ayant un lien direct avec la loi sur le droit d'auteur. La fraude est une infraction pénale au Royaume-Uni et une condamnation pourrait facilement empêcher ou même mettre fin à une carrière. Sur une base « raisonnable », nous pouvons penser que la fraude est exclue.

    Cependant, selon l'IPO, rien n'est à exclure : « Il existe une série de dispositions en droit pénal et civil qui peuvent être applicables en cas de partage de mot de passe lorsque l'intention est de permettre à un utilisateur d'accéder à des œuvres protégées par le droit d'auteur sans paiement », estime l'Office. « Ces dispositions peuvent inclure une violation des conditions contractuelles, une fraude ou une violation secondaire du droit d'auteur selon les circonstances ».

    Étant donné que l'utilisation des « services d'un club de membres sans payer et sans être membre » est citée comme un exemple de fraude au Royaume-Uni, la barre de la criminalité est fixée très bas, à moins que le Crown Prosecution Service n'en décide autrement, bien sûr.

    Un service de streaming par abonnement poursuivant un abonné partageant un mot de passe pour fraude peut se présenter comme une option légale, mais un désastre de relations publiques n'est jamais une option commerciale, en particulier lorsque le partage de mot de passe peut être interrompu aujourd'hui par des moyens techniques. Alors qu'est-ce qu'il y a d'autre sur la table ?

    Autres options juridiques

    D'autres options mentionnées par l'IPO sont directement liées au droit des contrats et à l'octroi de licences, qui régissent tous deux le comportement des abonnés. Les soi-disant « conditions de service » font partie de l'accord lorsque les gens s'abonnent à un service de streaming comme Netflix.

    Bien sûr, peu de gens lisent chaque terme en détail (y compris lorsque les termes sont modifiés par e-mail), mais le document d'accord de Netflix accorde des droits spécifiques à l'abonné en vertu de la loi sur les contrats et le droit d'auteur, dont aucun n'autorise le partage de mot de passe au-delà des limites spécifiées.

    Il est intéressant de noter que le partage d'un mot de passe peut être décrit comme « non autorisé » ou « non permis » par les groupes anti-piratage et les titulaires de droits, tout en étant considéré comme une infraction pénale grave en vertu de la loi en vigueur. Quoi qu'il en soit, l'Office de la propriété intellectuelle n'a pas qualifié le partage de mot de passe d'illégal et de crime potentiel sans raison.

    Dans l'ensemble, la dissuasion semble être l'objectif ici. Criminaliser des dizaines de milliers de personnes est un mal de tête auto-infligé dont le Royaume-Uni n'a pas besoin et, en termes pratiques, ne pourrait pas commencer à faire face.

    Si les services de streaming voulaient vraiment arrêter le partage de mot de passe, ils ont déjà les moyens de le faire. Qu'ils aient la volonté est une autre affaire.

    Netflix va commencer à sévir contre le partage de mots de passe au début de l'année 2023

    En avril, alors que Netflix perdait des abonnés et que son action chutait, ses dirigeants ont révélé que, selon leurs propres estimations, environ 30 millions de foyers aux États-Unis et au Canada accédaient à Netflix par le biais de mots de passe partagés. Fin octobre, après avoir testé une poignée d'approches pour limiter le partage de comptes, ils ont annoncé de nouvelles fonctionnalités qui, espèrent-ils, encourageront les gens à commencer à payer. « Nous essayons de proposer une gamme d'options qui soutiennent le choix des clients », a déclaré Greg Peters, responsable des produits Netflix, lors de la présentation trimestrielle de la société aux investisseurs.

    La première solution de Netflix s'adresse à ceux qui sont prêts à faire le grand saut et à payer leur propre abonnement, peut-être même le plan d'adhésion financé par la publicité qui vient d'être annoncé et qui sera bientôt moins cher. Toute personne qui regardait les programmes Netflix par le biais d'un profil personnalisé sur le compte d'une autre personne peut désormais transférer ce profil sur son propre compte. Cette fonctionnalité, qui a commencé à être proposée aux utilisateurs lundi, permet de préserver les données d'une personne, comme ses paramètres et son historique de visionnage, afin que l'algorithme Netflix sache qu'il doit continuer à proposer. Netflix donnera également à ses abonnés l'occasion d'être charitables avec leurs amis et leur famille. À partir de l'année prochaine, les abonnés auront la possibilité de payer un peu plus cher pour ajouter des « membres supplémentaires » à leur forfait. La société n'a pas précisé combien il en coûtera aux abonnés pour ajouter ces sous-comptes à leur forfait existant, mais dans les pays où elle a testé cette fonctionnalité au début de l'année, le coût était inférieur à 3 dollars par mois.

    Netflix souhaite essentiellement qu'un compte ne soit accessible qu'aux personnes qui vivent ensemble dans un même foyer. Chaque compte peut prendre en charge jusqu'à cinq profils, afin que chaque membre de la famille puisse personnaliser son expérience de visionnage. Mais les membres de la famille ou les amis qui ne vivent pas dans le même foyer devront soit ouvrir leur propre compte, soit être ajoutés en tant que membre supplémentaire. Il reste à savoir comment Netflix va réagir face aux abonnés qui partagent des comptes en dehors de leur foyer, mais ce printemps au Pérou, où Netflix a testé la fonction "membre supplémentaire", les utilisateurs ont été invités à valider leurs comptes. La société a effectivement effectué des tests qui ont incité les utilisateurs du Chili, du Costa Rica et du Pérou à payer un supplément pour un sous-compte si Netflix détectait que quelqu'un utilisait l'abonnement du propriétaire en dehors de son foyer. Netflix a également testé un moyen pour les utilisateurs d'Argentine, du Salvador, du Guatemala, du Honduras et de la République dominicaine d'acheter des "maisons" supplémentaires pour les comptes situés en dehors du foyer principal de l'abonné.

    Reed Hastings, co-PDG de Netflix, a un jour embrassé le partage de mots de passe comme un signe que le service de streaming était populaire et que son contenu était demandé. « Nous aimons que les gens partagent Netflix, qu'il s'agisse de deux personnes sur un canapé ou de 10 personnes sur un canapé », a-t-il déclaré en 2016, à l'époque où le streaming était encore considéré comme un moyen relativement nouveau de regarder des films et des programmes télévisés. Les temps ont changé : Netflix est désormais en concurrence pour les abonnés avec près d'une douzaine de plateformes de streaming rivales. Bien que Netflix reste le plus grand service de streaming par abonnement avec ses 223 millions de membres dans le monde, il a montré des signes de fléchissement. Au cours des six premiers mois de l'année, il a perdu 1,17 million d'abonnés.

    « Au cours des 15 dernières années, nous avons travaillé dur pour construire un service de streaming facile à utiliser, y compris pour les personnes qui voyagent ou vivent ensemble. "C'est formidable que nos membres aiment tellement les films et les émissions de télévision Netflix qu'ils veulent les partager plus largement. Mais aujourd'hui, le partage généralisé des comptes entre les ménages compromet notre capacité à long terme à investir dans notre service et à l'améliorer », peut-on lire dans un billet de blog publié au cours de l'été pour expliquer pourquoi Netflix testait des fonctionnalités de "partage payant".

    Source : gouvernement britannique

    Et vous ?

    Disposez-vous d'un compte Netflix ou sur un autre service de streaming ?
    Que pensez-vous du partage de mots de passe ? Est-il susceptible d'être réglementé ? Dans quelles mesures ?
    Que pensez-vous de la position du gouvernement britannique vis-à-vis du partage de mots de passe des services de streaming ? Tentative de dissuasion ou avertissement pour les récalcitrants ?
    Que pensez-vous de l'approche de Netflix pour empêcher le partage des mots de passe ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    984
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 984
    Points : 2 985
    Points
    2 985
    Par défaut
    Un foyer correspond à 5 personnes chez Netflix mais si tu es moins, ils proposent des abonnements moins cher ?

  3. #3
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    75
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 75
    Points : 73
    Points
    73
    Par défaut
    Citation Envoyé par smarties Voir le message
    Un foyer correspond à 5 personnes chez Netflix mais si tu es moins, ils proposent des abonnements moins cher ?
    ça est le fait que le nombre de comptes/utilisation parallèle soit corrélé à la définition.

  4. #4
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur Décisionnel
    Inscrit en
    janvier 2012
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Décisionnel

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2012
    Messages : 12
    Points : 24
    Points
    24
    Par défaut
    Netflix fonctionne encore avec le mécanisme de profiles, contrairement à beaucoup de plateformes de diffusion de contenu comme Deezer, Spotify.
    Sur ces plateformes, en payant le mode Famille vous obtenez plusieurs licences que vous pouvez partager avec d'autres comptes/profiles.

    Exemple - La gestion actuelle de mon compte Deezer


    Note:
    Les deux Profiles sont des sous comptes logiques du compte principal, mais peuvent être transformés en compte séparé (génial).
    Les Comptes sont des comptes dédiés. A tout moment, vous pouvez procurer à un compte (n'importe qui) le bénéfice de votre abonnement en lui affectant une de vos licences partageable - si vous avez un contrat multi-licences (Famille)

    S'ils arrivent à avancer là dessus sans le rendre trop compliqué, ça sera très bien :
    d'un profil personnalisé sur le compte d'une autre personne peut désormais transférer ce profil sur son propre compte. Cette fonctionnalité, qui a commencé à être proposée aux utilisateurs lundi, permet de préserver les données d'une personne, comme ses paramètres et son historique de visionnage, afin que l'algorithme Netflix sache qu'il doit continuer à proposer. Netflix donnera également à ses abonnés l'occasion d'être charitables avec leurs amis et leur famille. À partir de l'année prochaine, les abonnés auront la possibilité de payer un peu plus cher pour ajouter des « membres supplémentaires » à leur forfait. La société n'a pas précisé combien il en coûtera aux abonnés pour ajouter ces sous-comptes à leur forfait existant, mais dans les pays où elle a testé cette fonctionnalité au début de l'année, le coût était inférieur à 3 dollars par mois.

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 24/10/2022, 11h45
  2. Wifi maison avec mot de passe qui est toujours pirater
    Par yasmin ben dans le forum Dépannage et Assistance
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/12/2015, 19h16
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 30/06/2011, 15h37
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 06/06/2011, 12h08
  5. Le mot de passe n'est pas interprété
    Par kogoi dans le forum Langage
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/03/2010, 15h14

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo