Les offres d'emploi pour les professionnels du secteur numérique ont augmenté de 66 % en France au cours des quatre dernières années
selon une étude de l'OCDE

Une étude publiée par Randstad, un groupe d'entreprises néerlandaises spécialisées dans les ressources humaines (RH), affirme que la transformation numérique évolue à un rythme rapide. La vitesse d'adoption des nouvelles technologies entraîne la croissance des emplois définis ou influencés par ces nouveaux systèmes numériques. Et globalement, les offres d'emploi dans le secteur numérique constituent une part importante de toutes les offres d'emploi publiées en ligne au cours de ces dix dernières années. Parmi les offres d'emploi numériques incluses dans le rapport, les développeurs de logiciels, les programmeurs et les ingénieurs sont très demandés.

La demande de compétences numériques augmente rapidement

L'étude a été menée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en collaboration avec Randstad. Elle a examiné 417 millions d'offres d'emploi en ligne dans 10 pays au cours de la dernière décennie pour illustrer comment la transition numérique affecte le marché du travail. Le rapport indique que la demande de rôles numériques a augmenté de manière significative sur la période de l'étude. Les emplois nécessitant des compétences numériques représentent 6 à 12 % de l'ensemble des offres d'emploi publiées en ligne dans les dix pays couverts par le rapport, et cette part ne cesse d'augmenter.

Le rapport a étudié les offres d'emploi dans les pays suivants : France, Allemagne, Belgique, Canada, Espagne, États-Unis, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Singapour. Une ventilation rapide des données montre, par exemple, que les offres d'emploi pour les rôles numériques aux États-Unis ont augmenté de 24 % entre 2018 et 2021, avec en tête une augmentation de 116 % des offres pour les ingénieurs de données. En France, cette demande a augmenté de 66 % lors des quatre dernières années. Et 7 % des offres publiées en ligne concernent des professions du numérique, un niveau légèrement inférieur à celui des autres pays européens analysés.

Nom : IFSU6XY0n7zG4mwt52js8Kq0ehFcrh0dAe1xX_lguSU.png
Affichages : 1011
Taille : 80,3 Ko

Selon les auteurs du rapport, la tendance vers le lieu de travail numérique offre de riches opportunités aux employeurs et aux employés, mais il y a des défis évidents à relever et à surmonter en cours de route. Les chefs d'entreprise devront faire face à une concurrence féroce pour embaucher et retenir les meilleurs talents. Il sera crucial de suivre les tendances du marché du travail liées à la technologie et aux compétences numériques. Quant aux régulateurs et aux gouvernements, le rapport estime qu'ils doivent investir pour aider la main-d'œuvre à acquérir les compétences numériques nécessaires pour prospérer sur les futurs marchés du travail.

Ils doivent identifier les compétences les plus importantes et les professions qui les requièrent. Les systèmes éducatifs devront en outre s'adapter pour garantir que les écoles, les collèges et les universités forment une main-d'œuvre prête pour le numérique. « La transformation numérique évolue à un rythme rapide. Les technologies numériques ne sont pas un complément à la façon dont nous travaillons - elles sont intégrées dans notre façon de travailler, modifiant ce que nous sommes capables de faire, ainsi que la façon dont nous le faisons », déclare Terry O'Leary, vice-président exécutif de Randstad Technologies.

Les profils numériques les plus recherchés par les entreprises

Le rythme de la transformation numérique ne se limite pas à la demande de professionnels dans les professions numériques. Elle modifie surtout les compétences dont les travailleurs auront besoin pour s'épanouir dans ces emplois. L'étude montre que la demande de compétences numériques typiques s'est répandue dans différentes professions et différents secteurs plus rapidement que pour les autres compétences au cours de la dernière décennie. Des professions qui, il y a quelques années seulement, n'utilisaient pas d'outils numériques ou ne nécessitaient pas de compétences numériques deviennent de plus en plus numérisées.

Les développeurs de logiciels, les programmeurs et les ingénieurs sont particulièrement recherchés. Au Royaume-Uni, environ deux offres d'emploi en ligne sur trois pour des professionnels de l'informatique recherchent des développeurs et des programmeurs de logiciels. Au Canada, à Singapour et en Espagne, les développeurs et ingénieurs en logiciels représentent près de 50 % des offres d'emploi pour les professionnels de l'informatique. En Allemagne et en France, la part des offres d'emploi pour les développeurs et programmeurs de logiciels est légèrement inférieure, mais reste considérable, avec respectivement 37 % et 36 %.

Nom : zdscvb.png
Affichages : 895
Taille : 69,9 Ko

Selon le rapport, les analystes ou administrateurs en informatique et en données représentent environ un cinquième des professions numériques sélectionnées dans les dix pays analysés. Les emplois tels que les techniciens en TIC et les commis à la saisie de données représentent une fraction plus faible de l'ensemble des offres d'emploi en ligne dans tous les pays. Ils sont inférieurs à 20 % pour tous les pays, et aussi bas que 7 % en Allemagne et 9 % en Belgique. Le rapport examine la vitesse à laquelle cinq catégories de compétences numériques ont filtré sur le marché de l'emploi.

L'étude révèle également que des connaissances autour de la distribution GNU/Linux Ubuntu sont très demandées dans les pays tels que la France, la Belgique et les Pays-Bas. Les connaissances techniques les plus recherchées sont les langages de programmation tels que Java et JavaScript, ainsi que les logiciels d'ingénierie assistée par ordinateur (IAO), qui sont liés à l'automatisation. Selon le rapport, le JavaScript est particulièrement recherché en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Le CSS fait également partie des qualifications les plus recherchées par les recruteurs au sein de l'Union européenne, notamment en France.

Hausse spectaculaire de la demande pour certaines compétences

  • l'analyse avancée des données : la demande d'analyse de données s'est répandue dans les emplois 15,5 fois plus vite que la demande pour la compétence moyenne. Aux États-Unis, le rythme est 15 fois plus rapide que pour les compétences moyennes et 5 fois plus rapide à Singapour ;
  • la cybersécurité : le risque croissant de cyberattaques a suscité une augmentation des investissements dans la sécurité et la gestion des risques, entraînant une augmentation de l'embauche de travailleurs ayant des compétences en cybersécurité. Aux États-Unis, la demande se diffuse à travers les rôles professionnels plus de 10 fois plus vite que la demande pour la compétence moyenne, tandis qu'au Royaume-Uni, le rythme est 6,6 fois plus rapide ;
  • la programmation : les compétences en programmation sont également très demandées, car elles jouent un rôle clé dans diverses catégories d'emplois à croissance rapide. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, la demande s'est diffusée entre 6 et 9 fois plus vite que pour la compétence moyenne, tandis qu'elle est plus lente au Canada et à Singapour ;
  • l'automatisation et l'internet des objets (IdO) : les compétences liées à l'automatisation et à l'IdO se diffusent jusqu'à 6 fois plus vite en moyenne que la demande pour d'autres compétences, alimentées par la popularité croissante des produits pour les maisons intelligentes, et des gadgets intelligents tels que les montres connectées. Le rythme a été particulièrement rapide au Royaume-Uni et aux États-Unis, respectivement 6 à 7 fois plus rapide que la moyenne des compétences ;
  • les compétences numériques liées aux affaires et à la vente : les technologies numériques étant utilisées dans presque tous les secteurs productifs de l'économie, il existe des besoins croissants pour une série de compétences connexes. La demande de compétences numériques liées à l'activité et à la vente s'est diffusée dans différents emplois 8,5 fois plus vite que la moyenne, avec la plus forte croissance des compétences en médias sociaux. La diffusion des demandes de compétences en programmation s'est faite 8 fois plus vite que la moyenne, tandis que celle des compétences en automatisation informatique a augmenté 6 fois plus vite ;
  • le Web et les médias sociaux : un nombre rapidement croissant d'entreprises recherchent des personnes ayant des compétences en gestion des médias sociaux. Au Royaume-Uni et aux États-Unis, la demande de compétences en médias sociaux a augmenté jusqu'à 14 fois plus vite que la demande de compétences moyennes entre 2012 et 2021. Les emplois numériques exigeant un mélange de compétences techniques et cognitives de haut niveau ont également augmenté. La connaissance des outils d'analyse du Web est également très demandée, en raison de l'expansion du commerce électronique.


Source : Rapport de l'étude (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des tendances rapportées par Randstad ?
Que pensez-vous de l'évolution de la demande de profils numériques au cours de ces dix dernières années ?
Que pensez-vous de la part des profils numériques dans les offres d'emploi publiées en ligne en France au cours des dix dernières années ?

Voir aussi

Les 10 principales prédictions sur l'avenir du travail : le travail hybride et l'automatisation via le cloud et l'IA seront en première ligne, selon IDC

Emploi informatique 2021 : les langages de programmation les plus demandés et les mieux payés

Emploi informatique 2021 : les SGBD les plus demandés et les mieux payés, MySQL et SQL Server sont les plus demandés cette année, mais aussi les moins biens payés

Travailler dans la science des données, un job ingrat ? C'est du moins ce que pense l'analyste des données et blogueur, connu sous le pseudonyme de ryxcommar