Le Pentagone répartit un contrat de cloud de 9 milliards de dollars entre Google, Amazon, Oracle et Microsoft, pour construire un cloud commercial commun pour le ministère de la Défense

Le Pentagone a attribué mercredi des contrats de cloud computing d'une valeur de 9 milliards de dollars à Google, Amazon Web Services, Microsoft et Oracle Corp.

Le Joint Warfighting Cloud Capability (JWCC) est le successeur multi-cloud du Joint Enterprise Defense Infrastructure (JEDI), qui était un projet de modernisation informatique visant à construire un grand nuage commercial commun pour le ministère de la Défense.

Les contrats distincts, qui portent sur un montant théorique de 9 milliards de dollars, s'étendent jusqu'en 2028 et fourniront au ministère de la Défense des services cloud à l'échelle de l'entreprise, disponibles dans le monde entier, dans tous les domaines de sécurité et à tous les niveaux de classification, selon l'annonce du contrat.

Le commandant de la marine américaine Jessica McNulty, porte-parole du ministère de la Défense, a déclaré dans un communiqué que le JWCC était un marché à adjudications multiples composé de quatre contrats dont le plafond commun est de 9 milliards de dollars.

Cette décision intervient plusieurs mois après que le Pentagone ait retardé sa décision d'attribuer un contrat JWCC à l'échelle de l'entreprise.

Le Pentagone a tenté de passer au cloud il y a plusieurs années en utilisant le concept JEDI, mais la proposition a été abandonnée à la suite d'un litige qui a stoppé le processus d'acquisition.

Ce contrat pourrait permettre à l'armée de s'aligner davantage sur les entreprises du secteur privé, qui sont nombreuses à répartir leur travail d'informatique en cloud entre plusieurs fournisseurs.

Nom : cloud pentagone.jpg
Affichages : 647
Taille : 79,4 Ko

Source : Le Pentagone

Et vous ?

Que pensez-vous des informations exposées dans cet article ?
L'adoption du Cloud Computing par le ministère de la Défense américaine est-elle un risque ou une opportunité pour l'industrie ?

Voir aussi

L'entreprise française de défense Thales crée une société de services cloud optimisée par Google, baptisée S3NS

Les « clouds de confiance » Bleu et S3ns seront bien soumis au Cloud Act américain

Une employée de Google affirme avoir été mise à la porte après s'être opposée à un contrat cloud de 1,2 milliard de dollars avec Israël