IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Emploi Discussion :

58 % des entreprises emploient des talents technologiques sans frontières, 27 % envisagent de le faire


Sujet :

Emploi

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 764
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 764
    Points : 131 006
    Points
    131 006
    Par défaut 58 % des entreprises emploient des talents technologiques sans frontières, 27 % envisagent de le faire
    58 % des entreprises emploient des talents technologiques sans frontières, et entièrement à distance, et 27 % des dirigeants envisagent actuellement d'en recruter, selon Gartner

    Selon une nouvelle enquête de Gartner, Inc., 58 % des entreprises déclarent avoir au moins quelques talents technologiques travaillant dans le cadre d'un arrangement sans frontière et entièrement à distance. Ce chiffre a doublé au cours des trois dernières années.

    Gartner définit la main-d'œuvre sans frontières comme des talents travaillant à distance depuis différents pays sur la base d'un contrat de travail établi au-delà des frontières nationales. Alors que cette tendance continue de s'étendre, l'enquête a également révélé que 27 % des dirigeants envisagent actuellement d'embaucher des employés tech sans frontières.

    "Il n'est pas surprenant que le taux d'embauche de personnel technologique sans frontières ait doublé au cours des trois dernières années, car l'augmentation de la rétention et de l'embauche est devenue la priorité n° 3 des PDG cette année et en 2023", a déclaré Gabriela Vogel, analyste directeur senior chez Gartner. "La pandémie de COVID-19 a également accéléré les embauches sans frontières, et ce qui était au départ une exception, ne l'est plus."

    L'enquête a été menée auprès de 288 cadres de niveau C et de leurs subordonnés directs au cours du deuxième trimestre de 2022 pour comprendre leur volonté de poursuivre une main-d'œuvre technologique sans frontières, leurs plans et l'adoption d'une main-d'œuvre sans frontières.

    "Aujourd'hui, dans le monde professionnel, la localisation est fluide, le marché est mondial et la concurrence des talents est agnostique car nous sommes tous en compétition sous le même drapeau, la technologie", a déclaré Vogel. "Par conséquent, les pays perdent des talents au profit d'autres pays, le secteur public perd des talents au profit du secteur privé, et tous les secteurs verticaux sont dans la même situation. Il n'y a plus de frontières de la concurrence, et les chefs d'entreprise et les responsables informatiques embauchent du personnel sans frontières là où ils ont le plus grand avantage concurrentiel - ce que nous appelons la "zone sans frontières", a ajouté M. Vogel.

    L'enquête a révélé que parmi les organisations qui disposent de talents sans frontières, 19 % de leur personnel informatique est sans frontières.

    "L'embauche de personnel sans frontières exige des dirigeants d'entreprise et des responsables informatiques qu'ils apportent des ajustements importants à leur modèle opérationnel, notamment en révisant leurs techniques de gestion, leur infrastructure et leur technologie, la cybersécurité et la protection des données, ainsi que l'équité salariale", a déclaré M. Vogel.

    Le Royaume-Uni présente le même attrait pour l'Amérique du Nord et l'Europe

    Bien que l'Inde soit le pays le plus choisi par les entreprises européennes et nord-américaines pour recruter de la main-d'œuvre technologique sans frontières, le Royaume-Uni se classe en quatrième position avec un attrait presque égal pour l'Europe (28 %) et l'Amérique du Nord (26 %) (voir figure 1). L'enquête a également révélé que l'Europe a une concentration importante d'embauches à l'intérieur de ses frontières, car elle dispose d'une législation du travail favorable à l'embauche de personnel sans frontières.

    Nom : borderless-tech-talent-press-release.png
Affichages : 788
Taille : 42,1 Ko

    Les deux principaux domaines d'expertise pour lesquels les DSI et les responsables informatiques recherchent des talents sans frontières sont l'ingénierie logicielle/le développement d'applications (62% des répondants à l'enquête) et le support d'applications (55% des répondants à l'enquête).

    Alors que 71% des organisations interrogées ont déclaré qu'il était essentiel de prendre en compte les besoins spécifiques des travailleurs technologiques sans frontières dans leur stratégie de lieu de travail, 50% des organisations ont déclaré avoir pleinement mis en œuvre des outils liés à la collaboration et à la productivité, tels que les suites bureautiques en nuage, la collaboration en flux de travail, les solutions de réunion et les tableaux blancs numériques.

    Les contraintes qui freinent l'adoption

    Cependant, le sans-frontiérisme ne convient pas à toutes les organisations.

    "Certaines contraintes entravent l'adoption et l'expansion d'une opération sans frontières. Elles vont de la complexité de l'assistance administrative aux problèmes de sécurité et de légalité, en passant par les questions culturelles", a déclaré Daniel Sanchez-Reina, analyste vice-président chez Gartner.

    Source : Gartner

    Et vous ?

    Trouvez-vous cette enquête pertinente ?
    Qu'en est-il au sein de votre entreprise ?
    Que pensez-vous de la main d'oeuvre sans frontière ?
    Le télétravail international et la disponibilité d'informaticiens à un tarif moindre de pays en voie de développement est il une menace pour l'emploi des informaticiens en Europe et aux USA ?

    Voir aussi :

    Le Twitter d'Elon Musk licencie «*presque tous*» ses employés en Afrique sans offrir d'indemnités de départ, et sans mentionner les noms des collaborateurs remerciés dans les avis de licenciement

    L'expérience de Microsoft Japon avec le week-end de 3 jours augmente la productivité des travailleurs de 40 %, et 92,1 % des employés ont déclaré qu'ils aimaient la semaine de travail de 4 jours

    La pandémie a-t-elle normalisé les logiciels de surveillance des employés ? Des rapports indiquent que ces logiciels se répandent rapidement
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 519
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 519
    Points : 6 060
    Points
    6 060
    Par défaut
    Qu'en est-il au sein de votre entreprise ?
    Mon dernier job était en travail à distance pour une grosse boîte US. Au lieu de me payer au tarif américain, j'étais payé au salaire français en région parisienne avec les avantages sociaux de la France. Donc comme tech leader, je termine avec une retraite confortable; mais c'est tout bénéfice pour la boîte US. Ils m'ont payé cash en prime à la signature pour éviter les impôts du salaire brut.


    Que pensez-vous de la main d'oeuvre sans frontière ?
    Il s'agit d'une excellente opportunité pour seniors comme juniors. Et puis cela évite tous les tracas administratifs et matériels d'un déménagement.


    Le télétravail international et la disponibilité d'informaticiens à un tarif moindre de pays en voie de développement est il une menace pour l'emploi des informaticiens en Europe et aux USA ?
    Je pense qu'en période de pénurie l'emploi reste résilient. Par contre, les salaires baisseront peut-être.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 588
    Points
    4 588
    Par défaut
    "des talents technologiques sans frontières"? J'adore!

    Après les "personnes de petites tailles" au lieu de nain, les "personnes de couleur" au lieu de "personnes d'origine africaine", voilà donc "les talents technologiques sans frontières".

    "Les talents technologiques sans frontières" remplace quoi? "Les travailleurs à bas coûts"? "Les emplois délocalisés"?

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 588
    Points
    4 588
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Il s'agit d'une excellente opportunité pour seniors comme juniors. Et puis cela évite tous les tracas administratifs et matériels d'un déménagement.
    Ce n'est pas parce qu'il y a des poissons volants qu'ils constituent la majorité du genre!

    Votre exemple est une exception! Par contre, les remplacements d'informaticiens de nos pays pour des pays à bas coût sont monnaie courante et ce n'est pas une "opportunité" pour qui que ce soit!

    Exemple suisse: Nestlé et la Poste Suisse ont délocalisé leur informatique au Portugal. Est-ce que cher monsieur, il y a "opportunité" pour les ex-employés et les sociétés sous-traitantes qui ont été virées comme des m... après des années de loyaux services? S'il y a "opportunité", c'est uniquement pour les affaires de ces entreprises: un portugais payé moins de 1 000 euro/mois est plus intéressant que le remplacé payé 6 000 euro!!!

  5. #5
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    2 677
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 62
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 2 677
    Points : 18 093
    Points
    18 093
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    "des talents technologiques sans frontières"? J'adore!

    Après les "personnes de petites tailles" au lieu de nain, les "personnes de couleur" au lieu de "personnes d'origine africaine", voilà donc "les talents technologiques sans frontières".

    "Les talents technologiques sans frontières" remplace quoi? "Les travailleurs à bas coûts"? "Les emplois délocalisés"?
    Ok c'est marrant, surtout si ça avait été un trolldi mais c'est hors sujet, par exemple un témoignage ci dessus c'est un français qui travaille pour les US.
    Tu as aussi depuis la guerre des russes expatriés en Turquie qui travaillent pour l'Europe ou les USA, donc ce terme général regroupe justement des réalités très diverses, tu as aussi les digital nomads de plus en plus nombreux, aux USA mais aussi en Europe, donc des SDF qui travaillent de leur camping Car.
    Donc tu peux avoir un citoyen d'un pays X, qui vie dans un pays Y et qui travaille pour un pays Z, par exemple ça existe des Français qui vivent en catalogue ou au Portugal parce qu'il fait beau et que c'est pas cher et qui travaillent pour les USA, le Luxembourg ou la Suisse parce que c'est eux qui payent le plus. Le télétravail change énormément de choses...
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 588
    Points
    4 588
    Par défaut
    Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
    Ok c'est marrant, surtout si ça avait été un trolldi mais c'est hors sujet, par exemple un témoignage ci dessus c'est un français qui travaille pour les US.
    Ce qui est marrant ce sont les gens qui prennent pour argent comptant les émissions de TV à la mode "M6"!

    Ce n'est pas parce que l'on montre à la TV un mec en bermuda sur une plage de sable fin dire qu'il est un travailleur nomade qui fait fortune en travaillant 10 minutes par jour sous le soleil en travaillant sur son laptop pour ses nombreux clients tellement idiots qu'ils restent sous les brumes automnales parisiennes que cela est vrai!

    Réfléchir 2 minutes permets de conclure que cela relève plus de la fake news que du business model du futur: Comment ce mec en bermuda démarche ses clients? Quand on voit la difficulté pour des entreprises informatiques au fonctionnement normal pour décrocher de nouveaux clients, on se marre!

    Perso, je ne connais aucun mec en bermuda de ce genre mais par contre je connais des légions d'indépendants qui se disent "informaticiens" qui font dans le développement de sites web pour la boucherie du coin pour moins de 1 000 euro / site et des centaines d'exemples de sociétés qui sous-traitent leur informatique à l'étranger et, je précise, pas dans le but de payer plus cher qu'avec les professionnels locaux!

  7. #7
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 519
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 519
    Points : 6 060
    Points
    6 060
    Par défaut
    "La pandémie de COVID-19 a également accéléré les embauches sans frontières, et ce qui était au départ une exception, ne l'est plus."
    Cela vient de l'article. Citation de l'analyste Gartner. Alors Gartner fait des prédictions dignes de Mme Irma, mais pour l'analyse de situation, je pense qu'il s'agit de trucs justes.

    Dans mon cas personnel, j'ai répondu 2 fois par la négative avant d'accepter le poste : j'étais déjà en télétravail chez Thales, bien rémunéré et bien traité. C'était il y a 5 ans. J'ai été recruté par le PDG et le leader technologique de la boîte sur des émoluments et des avantages au niveau du travail inespérés. J'étais un OVNI dans la société à l'époque. Mais ayant donné pleine satisfaction, je pense que cela les a motivés à poursuivre l'expérience avec d'autres. Ils ont une filiale en France et le recrutement chez eux reste assez drastique. Mes travaux de recherches en cybersécurité (détection de failles, POC, patchs), voilà ce qui les a charmés. Et les américains, quand ils ont un objectif en tête, ils ne lâchent pas facilement l'affaire. J'ai accepté leur 3e offre. Cela ne m'a guère changé de Thales : j'étais mon propre chef de projet avec une review hebdomadaire de 15-20 minutes, rien de stressant, ni de pression inutile avec un cadre de la boîte.

    Aujourd'hui, on peut aller sur indeed et chercher sur le marché américain les emplois full remote et postuler. Je suis sûr qu'il y en a qui sont intéressés. Je parle des Etats-Unis mais c'est très certainement valable pour d'autres pays comme la Suisse ou le Luxembourg. Le développeur français est l'un des moins coûteux en Occident, donc on peut viser la fourchette haute de la rémunération en conservant l'avantage d'être nettement moins cher qu'un local. Je dirai que, plus que les pays émergents, la concurrence vient des pays de l'Est. Ils sont au niveau et peu chers. D'ailleurs, le conflit ukrainien m'a appris qu'ils travaillaient déjà beaucoup pour des boîtes nord-américaines. En cybersécurité, la pénurie est mondiale et pas prête de se résorber de sitôt. Et d'une manière générale, la pénurie de bons développeurs ou compétences IT est aussi mondiale. Donc pas de soucis à se faire pour l'emploi si on recrute à l'étranger en télétravail.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 26/09/2021, 23h53
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 24/09/2021, 14h04
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 19/01/2020, 11h54
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 28/09/2005, 18h08
  5. gestion des Services Windows sans .NET
    Par zedoo dans le forum MFC
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/05/2005, 00h52

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo