Microsoft a lancé PowerToys 0.64.0 avec deux nouveaux outils : File Locksmith et Hosts File Editor, ainsi que la possibilité de sauvegarder les paramètres de PowerToys

Il s'agit de deux utilitaires connus depuis relativement peu de temps, et il semble que l'équipe de développement de PowerToys ait été occupée à les mettre à la disposition des utilisateurs le plus rapidement possible. Alors, en quoi consistent ces nouveaux outils ?

La possibilité nouvellement ajoutée de sauvegarder et de restaurer les paramètres de PowerToys est quelque chose qui plaira à de nombreux utilisateurs. Elle facilitera la réinstallation de Windows et permettra de transférer les paramètres entre ordinateurs. Mais si cet ajout est le bienvenu, ce sont les nouveaux utilitaires qui susciteront le plus d'intérêt.

Tout d'abord, File Locksmith, que Microsoft décrit comme permettant aux utilisateurs de voir quels processus utilisent actuellement les fichiers sélectionnés. Il permet également de fermer ces processus, libérant ainsi un fichier pour le modifier ou le supprimer. Le deuxième nouvel utilitaire est Hosts File Editor qui vous permet de modifier votre fichier hosts dans une interface utilisateur d'éditeur.

Un changement notable à l'outil populaire FancyZones signifie que vous pouvez maintenant définir des valeurs par défaut pour les écrans horizontaux/verticaux afin d'obtenir un meilleur comportement prévu pour les nouveaux écrans et les cas où un moniteur ID se réinitialise.

Nom : 6fa0e600-b17f-11ea-9360-1f79417d8a69.png
Affichages : 16085
Taille : 447,4 Ko

Télécharger PowerToys v0.64.0

Source : Microsoft PowerToys sur GitHub

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Projet Volterra : Microsoft amorce la livraison de son mini-PC Windows sur Arm pour les développeurs, baptisé Windows Dev Kit 2023, il embarque également un processeur AI dédié

Microsoft renforce la sécurité de Defender avec deux nouveaux outils : Microsoft Defender Threat Intelligence pour cartographier l'internet, et Microsoft Defender External Attack Surface Management

Windows est interdit chez Gitlab en raison du « coût des licences et des difficultés à sécuriser l'OS », dans le cadre de la politique de gestion centralisée des PC des membres de l'équipe IT