Stripe licencie plus de 1 000 travailleurs, soit 14 % de son personnel, évoquant le contexte économique incertain
et reconnaissant avoir surembauché

Stripe a annoncé qu'il licenciait 14 % de ses employés, ce qui toucherait environ 1 120 des 8 000 employés de l'entreprise de fintech. La dernière série de licenciements fait suite à une série d'autres dans le domaine de la fintech, Brex a révélé le mois dernier qu'il allait supprimait 11% de ses effectifs, tandis que plus tôt cette semaine, Chime confirmait que 12% de ses employés seraient licenciés.

La technologie de Stripe, une société spécialisée dans les paiements en ligne, permet aux sociétés Internet et aux marchés en ligne d’accepter des cartes de crédit pour leurs produits et services et de verser de l’argent aux particuliers et aux entreprises qui vendent sur leurs plateformes. Elle traite des centaines de milliards de dollars de paiements chaque année pour des millions d'utilisateurs, y compris des applications grand public et des sites Web tels que Airbnb et The RealReal Inc. ainsi que des éditeurs de logiciels de gestion tels que GitHub Inc. et Twilio Inc.

Les investisseurs considèrent les sociétés de paiement comme Stripe comme un moyen de se familiariser avec un panier de sociétés de technologie publiques et privées à la croissance rapide, les revenus de Stripe étant liés à la croissance de ses clients. Le marché des services de paiement est également en expansion à mesure que de plus en plus de commerces migrent des magasins physiques vers les vitrines numériques.

« Stripe est plus que jamais un pari sur Internet en tant que moteur économique », a déclaré Will Gaybrick, responsable des produits chez Stripe.

Stripe alimente déjà une partie assez importante de l'infrastructure financière du Web, et a relancé en mars la prise en charge des paiements en crypto pour offrir aux clients un chemin plus facile vers les utilisateurs Web3 intégrés et interagir avec les cryptomonnaies.

Nom : stripe.png
Affichages : 1270
Taille : 381,7 Ko
Le cofondateur et PDG de Stripe, Patrick Collison

Mais le contexte économique touche l'entreprise, qui se trouve contrainte de se séparer d'une partie de son personnel

Le spécialiste des paiements de la Silicon Valley, Stripe, a annoncé avoir licencié 14 % de son personnel. Citant des défis économiques mondiaux, notamment l'inflation, des taux d'intérêt plus élevés et un « financement de startup plus rare », le cofondateur et PDG Patrick Collison a déclaré dans un e-mail aux employés que Stripe devait réduire ses coûts.

Collison a reconnu les faux pas que la direction de Stripe a commis au cours de ces deux dernières années. Il a déclaré que l'entreprise avait « surembauché » pendant la pandémie et était « trop optimiste » quant à la croissance à court terme du commerce électronique. Selon les données de LinkedIn, la base d'employés de Stripe a plus que doublé au cours des deux dernières années. Le mois dernier, il comptait plus de 8 000 employés, et les licenciements vont porter les ressources humaines de l'entreprise légèrement en dessous de 7 000, soit le même effectif qu'il avait en février 2022. Collison a également déclaré que Stripe « a augmenté trop rapidement les coûts d'exploitation » et « a permis aux inefficacités opérationnelles de s'infiltrer ».

Il a dit que certains départements, comme le recrutement, seront réduits plus drastiquement que d'autres. Pour les employés concernés, Stripe offre une indemnité de départ de 14 semaines et « l'équivalent en cash de 6 mois de primes de soins de santé existantes ». L'entreprise verse également des bonus pour toute l'année 2022.

Bien qu'il n'y ait jamais de moyen parfait de gérer une telle série de licenciements à grande échelle, l'annonce de Collison est remarquable en termes de degré auquel il accepte le blâme pour la situation, soulignant deux erreurs spécifiques commises par la direction de l'entreprise.

L'annonce de Stripe n'est peut-être pas une énorme surprise. Alors que l'introduction en bourse tant attendue de Stripe reste dans la balance, sa propre valorisation interne aurait chuté de 28 %, passant de 95 milliards de dollars l'an dernier à environ 74 milliards de dollars. Et en août, les médias ont communiqué sur une petite série de licenciements chez Stripe, affectant 45 à 55 travailleurs chez TaxJar, une startup de conformité fiscale acquise l'année dernière.

Nom : application.png
Affichages : 1248
Taille : 364,8 Ko

L'annonce de Stripe

Aujourd'hui, nous annonçons le changement le plus difficile que nous ayons eu à faire chez Stripe à ce jour. Nous réduisons la taille de notre équipe d'environ 14% et disons au revoir à de nombreux Stripes talentueux. Si vous faites partie des personnes concernées, vous recevrez un e-mail de notification dans les 15*prochaines minutes. Pour ceux d'entre vous qui partent : nous sommes vraiment désolés de franchir cette étape et John et moi sommes entièrement responsables des décisions qui y mènent.

Nous donnerons plus de détails plus loin dans cet e-mail. Mais d'abord, nous voulons partager un contexte plus large.

Le monde autour de nous

Au début de la pandémie en 2020, le monde s'est tourné du jour au lendemain vers le commerce électronique. Nous avons assisté à des taux de croissance nettement plus élevés au cours de 2020 et 2021 par rapport à ce que nous avions vu précédemment. En tant qu'organisation, nous sommes passés à un nouveau mode de fonctionnement et nos revenus et notre volume de paiements ont depuis plus que triplé.

Le monde est à nouveau en train de changer. Nous sommes confrontés à une inflation persistante, à des chocs énergétiques, à des taux d'intérêt plus élevés, à des budgets d'investissement réduits et à un financement de startup plus rare (les bénéfices des entreprises technologiques la semaine dernière ont fourni de nombreux exemples de circonstances changeantes). Mardi, un ancien secrétaire au Trésor a déclaré que les États-Unis étaient confrontés à « un ensemble de défis macroéconomiques aussi complexes que jamais en 75 ans », et de nombreuses parties du monde développé semblent se diriger vers la récession. Nous pensons que 2022 représente le début d'un climat économique différent.

Notre entreprise est fondamentalement bien positionnée pour affronter des circonstances difficiles. Nous fournissons une base importante à nos clients et Stripe n'est pas un service discrétionnaire que les clients désactivent si le budget est serré. Cependant, nous devons adapter le rythme de nos investissements aux réalités qui nous entourent. Faire ce qu'il faut pour nos utilisateurs et nos actionnaires (vous y compris) signifie accepter la réalité telle qu'elle est.

Aujourd'hui, cela signifie construire différemment pour les périodes plus difficiles. Nous avons toujours été fiers d'être une entreprise efficace en matière de capital et nous pensons que cet attribut est important à préserver. Pour nous adapter de manière appropriée au monde dans lequel nous nous dirigeons, nous devons réduire nos coûts.

Comment gérons-nous les départs

Environ 14 % des employés de Stripe quitteront l'entreprise. Nous, les fondateurs, avons pris cette décision. Nous avons surembauché pour le monde dans lequel nous nous trouvons, et cela nous fait mal de ne pas pouvoir offrir l'expérience que nous espérions que les personnes concernées auraient chez Stripe.

Il n'y a pas de bonne façon de faire des licenciements, mais nous allons faire de notre mieux pour traiter tous ceux qui partent aussi respectueusement que possible et faire tout ce que nous pouvons pour aider. Certains des détails de base incluent :
  • indemnité de licenciement : Nous paierons 14 semaines d'indemnité de départ pour tous les employés qui partent, et plus pour ceux qui ont plus d'ancienneté. C'est-à-dire que ceux qui partent seront payés jusqu'au 21 février 2023 au moins ;
  • prime : Nous verserons notre prime annuelle 2022 pour tous les salariés qui partent, quelle que soit leur date de départ. (Il sera proratisé pour les personnes embauchées en 2022.) ;
  • congés payés : Nous paierons pour tout le temps de congés payés non utilisé (y compris dans les régions où cela n'est pas légalement requis) ;
  • soins de santé : Nous paierons l'équivalent en espèces de 6 mois de primes de soins de santé existantes ou de continuation des soins de santé ;
  • accompagnement de carrière : Nous couvrirons le soutien de carrière et ferons de notre mieux pour mettre en relation les employés qui partent avec d'autres entreprises. Nous créons également un nouveau niveau de remises Stripe extra larges pour tous ceux qui décident de démarrer une nouvelle entreprise maintenant ou à l'avenir ;
  • aide à l'immigration : Nous savons que cette situation est particulièrement difficile si vous êtes titulaire d'un visa. Nous avons un vaste soutien dédié prévu pour ceux d'entre vous ici sur les visas (vous recevrez un e-mail de mise en place d'une consultation dans quelques heures), et nous soutiendrons les transitions vers les visas de non-emploi partout où nous le pourrons.

Plus important encore, bien que ce ne soit certainement pas la séparation que nous aurions voulue ou imaginée lorsque nous avons pris des décisions d'embauche, nous voulons que tous ceux qui partent sachent que nous nous soucions de vous en tant qu'anciens collègues et apprécions tout ce que vous avez fait pour Stripe. Dans notre esprit, vous êtes des diplômés appréciés (pour cela, nous créons des adresses e-mail alumni.stripe.com pour tous ceux qui partent, et nous allons le déployer à tous les anciens employés dans les mois à venir).

Nous allons mettre en place une conversation en direct, 1-1 entre chaque employé partant et un responsable Stripe au cours de la journée suivante. Si vous faites partie d'un groupe impacté, recherchez une invitation de calendrier.

Pour ceux qui ne sont pas concernés, il y aura des cahots au cours des prochains jours alors que nous naviguons sur de nombreux changements à la fois. Nous vous demandons de nous aider à faire le bien avec les utilisateurs de Stripe et les collègues qui partent.

Notre message aux autres employeurs est qu'il y a beaucoup de collègues vraiment formidables qui peuvent et vont faire de grandes choses ailleurs. Les personnes talentueuses viennent chez Stripe parce qu'elles sont attirées par les problèmes d'infrastructure difficiles et les défis complexes. Aujourd'hui, cela ne change rien, et ils constitueraient des ajouts fantastiques dans presque toutes les autres entreprises.

Aller de l'avant

En procédant à ces changements, vous pourriez raisonnablement vous demander si la direction de Stripe a commis des erreurs de jugement. On irait plus loin que ça. À notre avis, nous avons commis deux erreurs très conséquentes, et nous voulons les souligner ici, car elles sont importantes :
  • nous étions beaucoup trop optimistes quant à la croissance à court terme de l'économie Internet en 2022 et 2023 et nous avons sous-estimé à la fois la probabilité et l'impact d'un ralentissement plus large ;
  • nous avons augmenté les coûts d'exploitation trop rapidement. Forts du succès que nous constatons dans certains de nos nouveaux domaines de produits, nous avons laissé les coûts de coordination augmenter et les inefficacités opérationnelles s'infiltrer.

Nous allons corriger ces erreurs. Ainsi, en plus des changements d'effectifs décrits ci-dessus (qui nous ramèneront à notre effectif de février de près de 7 000 personnes), nous maîtrisons fermement toutes les autres sources de coûts. Le monde est difficile à prévoir en ce moment, mais nous prévoyons que ces changements nous permettront de générer des flux de trésorerie robustes au cours des prochains trimestres.

Nous n'appliquons pas ces changements d'effectifs de manière uniforme dans l'ensemble de l'organisation. Par exemple, notre organisation de recrutement sera affectée de manière disproportionnée puisque nous embaucherons moins de personnes l'année prochaine. Si vous voulez voir comment votre organisation est impactée, Home sera à jour à 7h00 PT.

Nous décrirons bientôt ce que cela signifie pour notre stratégie d'entreprise. Rien de cela ne changera radicalement, mais nous allons apporter des modifications importantes qui ont du sens pour le monde dans lequel nous nous dirigeons et resserrer considérablement notre hiérarchisation. Attendez-vous à en savoir plus à ce sujet au cours de la semaine prochaine.

Bien que les changements d'aujourd'hui soient douloureux, nous sommes très satisfaits des perspectives des entreprises innovantes et de la position de Stripe dans l'économie Internet. Les données que nous voyons sont cohérentes avec ce tableau encourageant : nous avons signé 75 % de nouveaux clients en plus au troisième trimestre 2022 qu'au troisième trimestre 2021, nos taux de réussite concurrentiels s'améliorent encore, nos taux de croissance restent très forts et mardi, nous avons établi un nouveau record du volume total de transactions quotidiennes traitées. Nos petits utilisateurs (dont beaucoup ne sont que de "gros clients qui ne sont pas encore gros") sont, dans l'ensemble, en croissance extrêmement rapide, ce qui montre qu'il reste de nombreuses courbes en S technologiques dans les premières manches et que nos clients restent incroyablement résilients face aux grands défis mondiaux.

Les gens rejoignent Stripe parce qu'ils veulent développer l'économie Internet et stimuler l'entrepreneuriat dans le monde entier. En période de crise économique, il est d'autant plus important que nous trouvions des moyens innovants d'aider nos utilisateurs à développer et à adapter leurs activités. Aujourd'hui est un jour triste pour tout le monde alors que nous disons au revoir à un certain nombre de collègues talentueux. Mais nous sommes prêts à fournir un effort et nous mettons Stripe sur le bon pied pour y faire face.

Pour le reste de cette semaine, nous nous concentrerons sur l'aide aux personnes qui quittent Stripe. La semaine prochaine, nous allons réinitialiser, recalibrer et aller de l'avant.

Source : Stripe

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?
Même si ce n'est pas évident de procéder à des licenciements, comment trouvez-vous la gestion de ce moment difficile de Stripe ?

Voir aussi :

Stripe enregistre les mouvements de votre souris sur les sites Web de ses clients, selon Michael Lynch. La plateforme de paiement assure que les données sont collectées pour prévenir la fraude
Stripe s'ajoute à la liste des plateformes technologiques qui ont décidé de priver Donald Trump de leurs services, suite aux actions violentes menées au Capitole
Stripe lance un nouveau service pour les entreprises de cryptomonnaies. La société de paiements en ligne revient dans l'industrie des crypto après avoir mis fin à la prise en charge de Bitcoin en 2018