IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #101
    Expert confirmé
    Avatar de shenron666
    Homme Profil pro
    avancé
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    2 499
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 46
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : avancé

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 2 499
    Points : 5 087
    Points
    5 087
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    à mes yeux je vous fais travailler à distance et vous m'envoyez des livrables ça plante parce qu'il y a un pointeur pas iniitialisé ou parce que ceci cela, y'a plein de bugs ça marche pas là c'est certain que la production est défaillante quelque part
    en faisant du code on peut pas tromper ça marche ça marche pas
    pour le code de prod je suis d'accord
    mais tout dev ne passe pas 100% de ses journées à pisser du code
    toutes activités confondues, pas que dev, sont concernées par cet état d'esprit malsain des patrons fliqueurs
    Tutoriels OpenGL
    Je ne répondrai à aucune question en MP
    - Si c'est simple tu dis que c'est compliqué et tu le fait
    - Si c'est compliqué tu dis que c'est simple et tu le sous-traite ou le fait faire par un stagiaire.

  2. #102
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Data Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 829
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Data Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 829
    Points : 85 941
    Points
    85 941
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut Le télétravail est là pour rester, en particulier pour les femmes et les diplômés de l'enseignement supérieur
    Le télétravail semble être là pour rester, en particulier pour les femmes et les diplômés de l'enseignement supérieur
    selon une enquête réalisée par le gouvernement américain

    Le travail à domicile semble être là pour rester, en particulier pour les femmes et les travailleurs diplômés de l'enseignement supérieur, selon les données économiques publiées récemment par le gouvernement américain. Les données, issues de l'Enquête américaine sur l'utilisation du temps (American Time Use Survey - ATUS), suggèrent que les changements dus à la pandémie qui ont bouleversé le milieu de travail et la vie familiale et continuent d'avoir un effet durable sur la vie aux États-Unis. Si les géants US de la technologie appellent leurs employés à revenir au bureau, aujourd'hui, plus d'un tiers des travailleurs américains exercent encore leur emploi depuis leur domicile.

    Le télétravail s'est imposé aux entreprises dans le monde entier avec la COVID-19. Si la vie a repris son cours normal, le monde du travail post-COVID ne sera plus celui qu'il a été avant la pandémie. Certains pays ont saisi l'opportunité pour faire du télétravail une nouvelle norme. Au Canada par exemple, le gouvernement a décidé de promouvoir le télétravail et annoncé que ce serait le mode de travail « par défaut » dans un « avenir prévisible ». De même, tous les ministères et les grandes entreprises ont adopté le modèle du travail à domicile.

    Aux États-Unis également, le télétravail semble avoir posé ses valises pour toujours. De nombreux employés qui se sont retrouvés chez eux pendant les fermetures liées à la pandémie sont retournés au bureau, mais un nombre très élevé ne l'a pas fait.

    Le travail à domicile « est un changement permanent » , a déclaré Julia Pollak, économiste en chef chez ZipRecruiter. « Nous voyons maintenant de nombreuses entreprises se lancer en tant qu'entreprises axées sur le travail à distance. » Les nouvelles données sont une « continuation de ce que nous avons observé » dans la population active américaine, a-t-elle déclaré.

    L'enquête annuelle menée par le Bureau des statistiques du travail et le Bureau du recensement a révélé qu'un tiers des travailleurs américains font encore du télétravail. Précisons que ce sont des milliers d'Américains qui ont été interrogés sur la façon dont ils ont passé les 24 dernières heures de leur vie au moment de l'enquête dans différentes catégories d'activités.

    En 2022, 34 % des travailleurs âgés de plus de 15 ans ont déclaré travailler à domicile contre 69 % sur leur lieu de travail, ce chiffre étant légèrement inférieur à celui de l'année précédente. Le total dépasse 100 %, car certains travailleurs interrogés ont travaillé à la fois chez eux et sur leur lieu de travail en une journée. Notons aussi que les employés ont passé en moyenne 5,4 heures par jour à travailler chez eux.

    Les résultats de 2019 à 2021 ont montré que la pandémie a radicalement modifié la durée du temps que les gens passent à travailler chez eux. Les nouvelles données suggèrent que ces changements ont persisté en 2022, même si la vie est en grande partie revenue à la normale avec la vaccination accrue contre le coronavirus et la baisse du nombre de cas.

    Au début de la pandémie en 2020, la proportion d'Américains employés travaillant à domicile est passée de 24 à 42 % par rapport à 2019. Le nombre moyen d'heures passées à travailler à domicile a également augmenté, passant de 3,3 heures par jour à près de 5,8 heures par jour, selon les données de l'ATUS. L'année suivante, le nombre de travailleurs à domicile a légèrement diminué, la part des travailleurs à domicile s'étant maintenue à environ 38 % de l'ensemble des travailleurs.

    De plus en plus de femmes travaillent à domicile

    Le changement spectaculaire vers le travail à domicile est plus prononcé dans la population féminine. Avant la pandémie, 26,2 % des femmes travaillaient à domicile en 2019, ce chiffre est passé à 49,3 % en 2020 avant de diminuer à 41 % en 2021.

    En 2020, les femmes étaient beaucoup plus susceptibles que les hommes de travailler à domicile, et depuis 2021, cet écart s'est creusé. L'année dernière, 41 % des femmes travaillaient à domicile contre 28 % des hommes.

    Nom : remote_women.png
Affichages : 1014
Taille : 46,8 Ko
    Pourcentage de personnes employées travaillant à domicile

    Selon des enquêtes menées auprès de la population active américaine, les femmes sont plus enclines à préférer travailler à domicile que les hommes. Cela pourrait expliquer en partie l'écart entre les genres. Mais pourquoi les femmes préfèreraient-elles plus le télétravail ? Pour Sarah Jane (SJ) Glynn, conseillère principale pour le Bureau des femmes au ministère du Travail, les données révèlent des tendances de longue date dans les écarts entre les sexes en matière de travail domestique. Pour elle, « les femmes sont plus susceptibles de s'engager quotidiennement dans les tâches ménagères et y consacrent plus de temps. » C'est l'une des raisons pour lesquelles elles préfèrent plus le télétravail par rapport aux hommes.

    Selon Betsey Stevenson, professeure de politique publique et d'économie à l'Université du Michigan, cet écart reflète également les différents emplois occupés par les hommes et les femmes. Les femmes ont plus souvent des diplômes supérieurs, ce qui leur permet d'exercer des emplois plus éligibles au travail à distance.

    Le travail à distance favorise les travailleurs diplômés de l'enseignement supérieur

    « Les différences entre les sexes sont minimes par rapport aux différences en matière d'éducation », a déclaré Stevenson. Elle a raconté avoir parlé à quelques ouvriers de l'automobile qui ont déclaré qu'il leur était impossible de travailler à domicile. « Vous ne pouvez pas construire une voiture chez vous », a-t-elle dit.

    Pour ceux qui ont un diplôme d'études secondaires ou moins, la part des travailleurs à domicile a été constamment faible - moins d'un employé sur cinq titulaire d'un diplôme d'études secondaires a travaillé à domicile en 2021, une tendance qui s'est poursuivie en 2022. Les travailleurs sans diplôme d'études secondaires étaient encore moins susceptibles de travailler à domicile en 2022 qu'avant la pandémie.

    Nom : remote_education.png
Affichages : 966
Taille : 52,1 Ko
    Part des travailleurs faisant du télétravail selon leur niveau d'éducation le plus élevé

    L'explosion du travail à domicile pendant la pandémie était limitée aux travailleurs diplômés de l'enseignement supérieur, en particulier ceux qui détiennent un bachelor ou un diplôme supérieur, environ 54 % d'entre eux ont travaillé chez eux en 2022.

    Avantages du télétravail

    Il y a un avantage clair au travail à distance pour les employés, a déclaré Pollak. Le travail à domicile permet d'économiser du temps et de l'argent liés aux déplacements, et de nombreux employés souhaitent la flexibilité de pouvoir travailler de n'importe où pour mieux soutenir leurs parents ou leurs enfants.

    Elle a ajouté que le travail à distance est également « l'une des raisons de cette énorme explosion de nouvelles créations d'entreprises. Cela a réduit les obstacles à la création d'une entreprise. »

    Avant la pandémie, les travailleurs cherchaient déjà à négocier le travail à distance, a déclaré Stevenson. La pandémie a forcé les employeurs à adopter les outils et les téléconférences permettant le travail à distance à un rythme plus rapide que le changement qui était déjà en cours.

    « Ce que la pandémie a fait, c'est nous permettre de découvrir les avantages du travail à distance, du travail à domicile et de la technologie par nécessité, pour survivre à la pandémie », a déclaré Stevenson. « La nécessité a disparu, mais les enseignements n'ont pas disparu. »

    Le télétravail, une épine dans le pied des géants de la technologie ?

    Si le télétravail s'est ancré dans le monde du travail, il ne fait pas toujours la joie de certaines entreprises qui trouvent que dans une certaine mesure, il pourrait pénaliser leurs activités.

    Google, par exemple, ne veut plus du 100 % télétravail et fait pression sur ses employés pour qu'ils reviennent au bureau. La firme de Mountain View prévoit de sévir contre les employés qui ne viennent pas régulièrement dans ses bureaux. La société a mis à jour sa politique de travail hybride récemment et elle comprend le suivi de la présence des badges de bureau, la confrontation des travailleurs qui ne viennent pas quand ils sont censés le faire et la participation aux évaluations de performance des employés, selon des notes internes. La plupart des employés sont attendus dans des bureaux physiques au moins trois jours par semaine.

    Snap, l’entreprise derrière l’application de communication visuelle Snapchat, a ordonné à ses employés de revenir au bureau 4 jours par semaine afin de retrouver le « succès collectif » en sacrifiant le « confort individuel » qui résulte du travail à distance. L’entreprise relançait ainsi le débat sur la question de savoir qui des employés en télétravail ou de ceux dans les bureaux sont les plus productifs.

    Le PDG de Lyft a également demandé à ses employés de retourner au bureau, car cela permet de « travailler ensemble sur des problèmes » ; ce qui sous-entend que le télétravail ne le permettrait pas.

    Dans ce contexte de multiplication des appels au retour au bureau, Sam Altman, PDG d'OpenAI et créateur de ChatGPT, estime que c'est l'une des pires erreurs commises par l'industrie technologique que de penser que tout le monde peut travailler à distance sans perdre sa créativité.

    Elon Musk va plus loin en demandant « d'arrêter avec cette connerie de télétravail » qui, selon lui, pose un problème moral, car le télétravail est injuste pour les personnes qui ne peuvent pas travailler à domicile et cause une baisse de productivité.

    La liste est longue, et tout cela suscite des réflexions profondes sur la meilleure formule à adopter en ce qui concerne le télétravail.

    Source : Bureau américain des statistiques du travail

    Et vous ?

    Que pensez-vous des résultats et conclusions de cette enquête ?
    Quelle est la meilleure formule à adopter en ce qui concerne le télétravail ?

    Voir aussi

    Le télétravail serait la nouvelle norme au Canada, les offres d'emploi de ce type ont été multipliées par cinq, préférez-vous le télétravail ou le travail au bureau ? Quelles sont vos raisons ?

    Google ne veut plus du 100 % télétravail et fait pression sur ses employés pour qu'ils reviennent au bureau, l'entreprise va inclure la présence au bureau dans les évaluations de performances

    Elon Musk demande « d'arrêter avec cette connerie de télétravail » qui pose un problème moral, car injuste pour les personnes qui ne peuvent travailler à domicile et cause de baisse de productivité

    « Le télétravail permanent pour les startups est l'une des pires erreurs de l'industrie technologique », d'après Sam Altman d'avis que les meilleurs produits sont créés en équipe, au bureau

    Le PDG de Lyft demande à ses employés de retourner au bureau, car cela permet de « travailler ensemble sur des problèmes » et relance le débat sur la productivité en télétravail
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #103
    Membre confirmé
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    227
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 227
    Points : 500
    Points
    500
    Par défaut Depuis quand...
    Les états unis sont la norme en matière de méthode, cadre de travail ?

    La France n'est pas les états unis.
    Les américains ont un rapport malsain au travail... ils vivent pour travailler.

    En France certains le font aussi, surtout à Paris.

    Il est temps que ça change, car en réalité la productivité est étroitement liée qualité de vie.

  4. #104
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    935
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 935
    Points : 2 918
    Points
    2 918
    Par défaut
    Citation Envoyé par fodger Voir le message
    En France certains le font aussi, surtout à Paris.
    Il est temps que ça change, car en réalité la productivité est étroitement liée qualité de vie.
    Ce n'est pas spécifique à Paris, je penses que c'est surtout corrélé avec l'équilibre du marché de travail.
    Quand trouvé du boulot est compliqué il faut plus défendre le sien et "se sacrifier" pour le garder.
    Quant à la productivité, je suis d'accord avec toi dans un environnement sain, mais le jour où j'ai dit que j'allais lever le pieds sur mes horaires de travail (j'étais à minimum 60h/semaine) pour éviter le burn out et que mon chef y gagnait parce que je restais productif plus longtemps, il m'a répondu qu'il se foutait de mon burn out parce que quand je partirais il n'aura aucun problème à me remplacer.

    Certains secteurs sont vraiment toxiques, aussi en France.

  5. #105
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    5 863
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 5 863
    Points : 27 874
    Points
    27 874
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Quelle est la meilleure formule à adopter en ce qui concerne le télétravail ?
    J'ai un mindset de malade mental. Un truc de WOUF, quoi. Jadis, j'avais un rythme de frappe de 55 MLM (Mots à La Minute) ; depuis que je suis en remote, cela atteint facile les 60 / 70 / 85 / 88 / 88,5 MLM. Jamais je n'aurai atteint ce niveau de WOUF sans un travail intensif à base de macro-musculation des annulaires en 1-2-7, d'exercice de clics frénétiques à la souris, d'interopérabilité oeil-phalange, d'un état de transe alterné méditatif top-down-top, de micro-siestes polyphasique.

    Le matin je me réveille, c'est 0.65L d'un mélange de café, maté, papaye et sureau des Canaries que je bois d'une seule lampée. Que dis-je. Que j'engloutis. Je fais ensuite un peu de gonflette, 35 minutes de footing dans le Bois de Boulogne, de la méditation en équilibre en position du bouleau sauteur, et c'est parti pour le tour du cadran. Je suis jamais autant hypé. Je suis à mon poste et je CODE comme un GEEK. Mais genre, j'ai la lèvre tombante et je dis "GEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEK" avec 20 fois la lettre E. Non, je ne développe pas (on est sur developpez, ou bien ?), je code, je fais du codage, je fais de la codure, je fais de la codification. Le développement ? C'est pour les vieux qui sont toujours sur Java 2. Moi, c'est la crypto-data. Je suis déjà au web 69.0. Je pisse des lignes d'instruction sans rien regarder, sans compiler, sans réfléchir, je tape juste frénétiquement comme si m'a vie en dépendait.

    Et ça marche.

    Mon manager me félicite avec des tapes sur les épaules en me disant que je suis un bon gars. Enfin, virtuellement, puisqu'il n'est pas à la maison avec lui. Très certainement en salle Kilimandjaro au 16ème étage d'une tour de la Défense, à faire des courbettes à Jean Dupuis-de-la-tour-Maubeuge, à rigoler à ses blagues cradoques qu'il a apprises de son beau-père à un barbecue paléo dans le Vexin dimanche dernier. Qui sent encore la 8.6 et la 1664. D'ailleurs, il rototote encore un peu, le bougre. Mais il est toujours là à me dire que heureusement que je suis là, mais que ce serait bien si je pouvais avoir ce rythme de WOUF dans le bureau à côté de moi pour vérifier que je suis pas sur KadoKado ou Ikariam à trader 2000 bois contre du cuivre. Ce serait bin mieux s'il pouvait trépigner en attendant au-dessus de mon épaule pour que je puis faire un git -push pendant qu'il joue les éoliennes arlésiennes et ne servent strictement à Que Pouic, à sa lamenter qu'il n'aura pas sa rolls avant ses 45 ans et qu'il a déjà de la calvitie à force de s'arracher la pilosité.

    Mais moi, je ne veux pas perdre ce niveau. Je l'ai obtenu grâce au télétravail à 100% et ce n'est pas un Barnabé-Eloi de la Tréville de la Scarolle qui me barrera le chemin (parcouru et souffert en silence), façon Balrog éborgné et édenté au 1603ème kilomètre de la Route du Rhum, vers mon objectif ultime. Je dis non à toute forme de médiocrité, à toute tentative d'embourbement dans son élan, d'accomplissement de soi, de galvanisation de son estime. J'ai décliné plusieurs offres à 120K sous prétexte que je devais venir la veille du lundi de Pâques* trinquer un Champomy-Groseille avec le Directeur Financier. Mon LinkedIn tintinnabule en permanence pour me recruter pour des posts de néo-ex-seniors, mais il faudrait que j'accepte un fauteuil en simili-cuir devant un bureau en simili-acajou sur un vieux poste en Windows Millenium. Pour moi c'est Nein, Niet, Nada. Surf ! Si je veux maintenir mon level de life over-the-top-moumoute je n'ai plus d'autres solutions que de refuser les kawas à la machine, pourtant gratuite, et les bananes à la corbeille à fruit les mardi impairs. Et pourtant ! Pourtant ! Je n'aime que les bananes, et c'est pour ça que je garde la pêche.

    On m'a dit, tu rentres dans les rangs, ou tu te tires ailleurs, mais moi je vais garder mon rythme de codage de WOUF.

    Vous m'avez compris, et je vous ai compris.
    * Oui, oui, c'est un dimanche.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  6. #106
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 671
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 671
    Points : 47 689
    Points
    47 689
    Par défaut Le télétravail semble être là pour rester et les employeurs n’en sont pas satisfaits, d’après une enquête
    Le télétravail semble être là pour rester et les employeurs n’en sont pas satisfaits, d’après la Federal Reserve Bank of New York
    qui note une augmentation du nombre d’employés en télétravail

    L’enquête de la Federal Reserve Bank of New York donne un aperçu du conflit qui se joue sur le marché du travail. Les employés qui ont gouté au télétravail pendant les confinements dus à la pandémie veulent poursuivre sur cette formule tandis que les employeurs veulent dans leur grande majorité les ramener au bureau. Le télétravail semble néanmoins être là pour rester, car le rapport souligne une augmentation du nombre d’employés qui travaillent à distance en comparaison au prépandémique. Ce sondage s’aligne sur une tendance mise en avant par un précédent rapport du gouvernement américain : plus d’un tiers des travailleurs américains continuent d’exercer depuis leur domicile en dépit des appels de retour au bureau des géants technologiques US.

    Environ trois ans après que la pandémie de coronavirus a bouleversé les habitudes de travail aux États-Unis, près d'un tiers (35 %) des travailleurs dont l'emploi peut être exercé à distance travaillent tout le temps à domicile, selon une nouvelle enquête du Pew Research Center. Ce chiffre est certes en baisse par rapport aux 43 % de janvier 2022 et aux 55 % d'octobre 2020, mais en hausse par rapport aux 7 % seulement d'avant la pandémie.

    La diminution du nombre d’employés en télétravail permanent est la résultante du rapport de force entre employeurs et employés, lequel a débouché sur le « compromis » du travail hybride. L’enquête du Pew Research Center révèle que 41 % des personnes ayant un emploi pouvant être exercé à distance ont un horaire hybride, c'est-à-dire qu'elles travaillent à domicile certains jours et au bureau, sur le lieu de travail ou sur le site de l'entreprise d'autres jours. Ce chiffre est en hausse par rapport aux 35 % enregistrés en janvier 2022.

    Parmi les employés lancés sur la formule travail hybride, la plupart (63 %) déclarent que leur employeur leur demande de travailler au bureau un certain nombre de jours par semaine ou par mois. Environ six travailleurs hybrides sur dix (59 %) déclarent travailler à domicile trois jours ou plus au cours d'une semaine normale, tandis que 41 % déclarent le faire deux jours ou moins.

    Nom : 1.png
Affichages : 15251
Taille : 76,0 Ko

    Ces tendances représentent plus de télétravail que les employeurs ne sont enclins à permettre. En effet, les résultats de l'enquête de la Federal Reserve Bank of New York indiquent que les entreprises préfèrent en général moins de travail à distance que ce n'est le cas pour le moment. Et donc, dans l'ensemble, elles ont procédé à des changements exigeant davantage de travail au bureau. En effet, environ 25 % des entreprises de services interrogées dans le cadre de l’enquête de la Federal Reserve Bank of New York ont exigé des travailleurs qu'ils soient plus souvent au bureau au cours de l'année écoulée et 17 % déclarent qu'elles augmenteront les exigences en matière de présence au bureau au cours de l'année à venir.

    En toile de fond, c’est le débat sur la productivité et la créativité des employés en télétravail qui a cours

    Zoom, dont le logiciel de visioconférence a permis de lancer la plus grande expérience au monde de travail à domicile pendant la pandémie de la Covid-19, demande à ses employés de retourner au bureau. Motif : cela permet l’atteinte de leur maximum en capacité d’innovation et une meilleure connaissance les uns des autres. C’est une sortie en phase avec celle d’autres dirigeants comme Tim Cook selon lesquels « les employés doivent retourner au bureau, car cela stimule la créativité. » Le tableau ravive le débat sur la comparaison de la productivité et de la créativité des employés au bureau et ceux en télétravail.

    L’on ne saurait penser à l’avènement du télétravail sans faire mention de Zoom. Ironie du sort : l’entreprise privilégie désormais le travail hybride au détriment du travail à distance : « Nous pensons qu'une approche hybride structurée, c'est-à-dire que les employés vivant près d'un bureau doivent être sur place deux jours par semaine pour interagir avec leurs équipes, est la plus efficace pour Zoom. En tant qu'entreprise, nous sommes mieux placés pour utiliser nos propres technologies, continuer à innover et soutenir nos clients internationaux », a déclaré un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué.

    Nom : 2.png
Affichages : 5744
Taille : 38,0 Ko

    Zoom est la dernière entreprise technologique à citer le besoin de collaboration en personne pour demander un certain temps de travail au bureau. Les dirigeants de Meta, Salesforce et Google ont avancé les mêmes arguments.

    Nom : 3.png
Affichages : 5742
Taille : 51,6 Ko

    De récentes données du Bureau américain des statistiques du travail comptant pour l’entièreté de l’année 2022 font état de ce que les employés en télétravail à temps plein ont travaillé 2,5 heures de moins par jour que ceux dans les bureaux. En moyenne, ceux qui ont travaillé à distance l’ont fait 5,4 heures par jour contre 7,9 heures par jour pour ceux au bureau. De quoi conclure que le travail à distance rend les employés en télétravail moins productifs que ceux dans les bureaux ? La question divise quand on prend en compte que certaines études font état de ce qu’un employé dans un bureau serait productif sur moins de 3 des 8 heures sur une journée de travail.


    Les employés sont-ils plus productifs en télétravail ou dans un bureau ? La question se posait déjà avant la survenue de la pandémie de coronavirus et revient sur la table avec acuité dans l’actuel contexte fait d’appels de retour au bureau par les grandes entreprises. Microsoft a initié un sondage sur un échantillon de 20 000 personnes dans des entreprises disséminées dans 11 pays pour y voir plus clair. Résultat : 87 % des participants à l’enquête disent être plus productifs en télétravail et 88 % des dirigeants émettent des doutes quant à ce que leurs employés en télétravail puissent être plus productifs que dans un bureau.

    Nom : 4.png
Affichages : 5770
Taille : 241,6 Ko

    Les employés de Twitter pouvaient travailler à domicile pour toujours ou de là où ils se sentent le plus productifs et créatifs depuis le mois de mars 2022. C’est l’une des entreprises à avoir adopté l’une des politiques de travail à distance les plus souples en raison de la survenue de la pandémie de coronavirus. Cette donne a changé avec l’acquisition de Twitter par Elon Musk. L’une de ses premières mesures : fin du télétravail pour ceux qui continuent à faire partie des effectifs du réseau social après la suppression de la moitié des emplois. Ce dernier a ensuite confirmé son positionnement dans une sortie selon laquelle « le télétravail est une connerie qui pose un problème moral et est cause de baisse de productivité. »

    « Je crois fermement que les gens doivent être plus productifs lorsqu’ils sont lancés sur la formule "présentiel au bureau" », a-t-il déclaré avant d’ajouter entre autres que « le télétravail pose un problème moral, car c’est une formule injuste pour les personnes qui ne peuvent travailler à domicile. »


    Pourtant, certaines études font état de ce que le travail à distance n’a pas d’impact négatif sur la productivité des travailleurs

    L'équipe de l'université du Texas a travaillé sur des données d’un logiciel fourni par une grande entreprise pétrolière et gazière de Houston. Pendant la période d'étude (de janvier 2017 à décembre 2018), l'entreprise a été contrainte de fermer ses bureaux en raison des inondations provoquées par l'ouragan Harvey, ce qui a obligé les employés à travailler à distance pendant une période prolongée.

    Les chercheurs ont examiné les données technologiques des employés (le nombre total d'heures travaillées par employé, le temps de travail actif total, l'utilisation du clavier par minute active, l'utilisation de la souris par minute active, les mots tapés par heure et le nombre d'erreurs typographiques par mot tapé) avant, pendant et après l'ouragan Harvey. Ils ont constaté que, bien que l'utilisation totale des ordinateurs ait diminué pendant l'ouragan, les comportements professionnels des employés pendant la période de sept mois de travail à distance sont revenus aux niveaux d'avant l'ouragan. Cette conclusion suggérait que le travail à distance n'a pas d'impact négatif sur la productivité des personnes lancées sur la formule télétravail.

    Néanmoins, le télétravail introduit un facteur « difficulté de collaboration à distance » avec un possible impact sur la productivité

    Cette étude fait suite à celle de Hogan Assessments 43 % des travailleurs ont déclaré être plus productifs à domicile, 44 % ont déclaré être aussi productifs et seulement 13 % ont déclaré être moins productifs. Toutefois, le rapport montre que les travailleurs ont trouvé la collaboration à distance plus difficile, de sorte que le fait que la plupart des travailleurs aient déclaré se sentir aussi ou plus productifs est dû au fait qu'ils étaient plus productifs lorsqu'ils travaillaient seuls.

    Nom : 5.jpeg
Affichages : 5731
Taille : 28,3 Ko

    C’est une brèche dans laquelle s’engouffrent les chefs d’entreprise quand on sait qu’ils sont d’avis que les employés doivent retourner au bureau, car cela stimule la créativité : « la communication marche mieux face à face. » Les dirigeants sont convaincus que les collègues construisent de meilleures relations de travail par exemple quand ils prennent le déjeuner ensemble, prennent le temps de discuter de divers sujets, même les plus banals ou alors participent à des exercices destinés à développer l’esprit d’équipe.

    En droite ligne avec ce positionnement, ces derniers évoquent un « impact sur la créativité. » Le mythe selon lequel un manque d’interaction sociale réduit la créativité et l’innovation reste profondément ancré. C’est d’ailleurs l’un des arguments sur lesquels s’appuyait Marissa Mayer pour s’ériger contre le télétravail lorsqu’elle a déclaré que « certaines des meilleures idées et décisions surviennent après des discussions à la cafétéria ou au couloir, après des rencontres avec les gens et des rendez-vous d’équipes impromptus ».

    Toutefois, si des recruteurs estiment que les conversations dans le genre « peux-tu s’il te plaît vérifier ceci ? » sont importantes, des contradicteurs pointent le revers de la médaille. Ces derniers indiquent que des « interactions » peuvent se transformer en « interruptions » qui coûtent plus ou moins cher en termes de productivité et flux de créativité. Des tiers en télétravail avancent par exemple que « les distractions sont insupportables. Les téléphones qui sonnent, les gens qui débarquent et ressentent toujours le besoin d’interrompre pour absolument tout (que ça soit relié ou non au travail) et plusieurs appels à propos de projets qui ne sont pas liés qui résultent en changement de contexte. »

    Un employé dans un bureau serait productif sur moins de 3 des 8 heures sur une journée de travail

    L’étude d’Invitation Digital Ltd a porté sur près de 2000 (1989 pour être exact) employés de bureau (à temps plein) âgés de plus de 18 ans et disséminés sur l’ensemble du territoire du Royaume-Uni. En réponse à la question de savoir s’ils se considèrent comme productifs tout au long d’une journée de travail, la grande majorité (soit 79 %) a répondu non. D’après les résultats de l’étude, seul le cinquième (donc les 21 % restants) a répondu par l’affirmative. Le sondage a ensuite révélé que la durée moyenne de productivité sur le lieu de service est de 2 h 53 min, soit moins de 3 h.

    Source : Federal Reserve Bank of New York

    Et vous ?

    Ces statistiques collent-elles avec la réalité dont vous êtes au fait ?
    Êtes-vous personnellement plus productif en travaillant à distance ?
    Quelles sont pour vous les difficultés majeures qui limitent votre productivité dans ce mode de travail ?
    La collaboration entre vous et vos collègues a-t-elle été affectée par le travail à domicile ?

    Voir aussi :

    Le travail à domicile présente tant d'avantages que 48 % des travailleurs accepteraient une baisse de salaire pour continuer en télétravail, selon une étude

    Le travail hybride sera-t-il la nouvelle norme pour les professionnels de la Tech ? une récente étude montre que 86 % de ces professionnels en Europe ne veulent pas rentrer au bureau à plein temps

    L'option télétravail pourrait se poursuivre sur 2 ans à cause de la pandémie : motif d'inquiétude valable pour les patrons ? Ramener les employés au bureau pourrait être de plus en plus difficile

    Le télétravail a fait grimper la productivité des salariés de 22 %, d'après une étude de l'institut Sapiens, qui souligne en sus que cela a permis une sauvegarde de 9 points du PIB français en 2020
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #107
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Fondateur
    Inscrit en
    octobre 2002
    Messages
    434
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fondateur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2002
    Messages : 434
    Points : 461
    Points
    461
    Par défaut
    Classique ...
    Le télétravail, c'est bien uniquement quand ça arrange les employeurs, mais quand il s'agit d'arranger les employés, d'un coup, c'est moins intéressant !
    Développeur Java / Android.
    The Truth About Bitcoin : https://www.the-truth-about-bitcoin.com/
    In Bitcoin We Trust : https://inbitcoinwetrust.substack.com
    Retrouvez mes Apps Android : https://play.google.com/store/apps/d...01024188312025
    Tout sur le Bitcoin, la Blockchain et les Altcoins : https://www.toutsurlebitcoin.fr
    Devenez une meilleure de vous-même jour après jour : https://www.jedeviensmeilleur.fr

  8. #108
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    435
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 435
    Points : 1 247
    Points
    1 247
    Par défaut
    Si t'es pas content c'est pareil

Discussions similaires

  1. Réponses: 9
    Dernier message: 27/04/2022, 20h17
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 10/06/2021, 14h23
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 10/06/2021, 13h31
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 26/11/2019, 23h02
  5. Réponses: 24
    Dernier message: 24/02/2017, 22h54

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo