Microsoft tente de réduire la part d'Oracle sur le marché des bases de données avec un service de migration vers Azure
l'entreprise affirme que l'outil réduit les efforts lors de la migration

Microsoft a lancé lors de l'événement Ignite cette semaine un outil de migration de base de données pour aider les utilisateurs d'Oracle à passer à un service géré PostgreSQL sur Azure. La firme de Redmond affirme que grâce à cet outil, les clients recevront des recommandations sur le dimensionnement cible et une évaluation de la complexité du code de leur base de données. Le résultat net est qu'il simplifie la planification de la migration pour les utilisateurs de bases de données Oracle, accélérant ainsi l'ensemble du processus.

Alors qu'Azure entretient une grande rivalité avec Amazon Web Services (AWS) pour la place du leader mondial du cloud computing, la filiale de Microsoft n'a pas baissé sa garde face à ses poursuivants. Azure s'en prend à la part d'Oracle dans les bases de données en publiant mercredi un nouvel outil visant à permettre aux utilisateurs d'Oracle de migrer facilement vers Azure. Microsoft entend par là qu'Azure Data Studio, son outil de base de données multiplateforme, prend désormais en charge les évaluations pour ceux qui souhaitent migrer d'Oracle vers Azure Database for PostgreSQL, Azure SQL et Azure SQL Database Hyperscale.

L'évaluation de la migration des bases de données pour Oracle est une extension d'Azure Data Studio alimentée par Azure Database Migration Service. Selon Microsoft, cette évaluation comprend des recommandations sur la migration des bases de données et une évaluation de la complexité du code de la base de données. Grâce au même outil, les clients peuvent obtenir des recommandations de dimensionnement cible pour la migration d'Oracle Database vers Azure Database for PostgreSQL et Azure SQL, y compris Azure SQL Database Hyperscale, qui est idéal pour les grandes charges de travail jusqu'à 100 téraoctets.

Nom : install-database-migration-assessment-for-oracle-extension.png
Affichages : 78773
Taille : 255,4 Ko

Tous ces outils sont en cours d'élaboration et s'appuient sur les annonces précédentes de Microsoft concernant l'évaluation de la migration des bases de données pour la prise en charge d'Oracle par Azure SQL et le kit de conversion des schémas de base de données qui prend actuellement en charge les conversions d'Oracle vers Azure SQL. Dans un communiqué, Microsoft a déclaré : « Azure Database for PostgreSQL et Azure SQL Database offrent un excellent rapport qualité-prix aux clients d'Oracle qui cherchent à réduire les frais d'administration et à optimiser les coûts de licence des bases de données tout en maintenant les performances ».

Il a ajouté que l'évaluation de la migration des bases de données pour Oracle est actuellement disponible en avant-première. En outre, selon Microsoft, la décision de migrer des bases de données Oracle sur site n'est pas une décision anodine. Elle est rarement motivée par un point d'inflexion ou un objectif unique, mais de multiples facteurs agissent à l'unisson pour inciter à la migration. Lorsque les clients cherchent à migrer leurs charges de travail Oracle vers Azure Database for PostgreSQL, les principaux facteurs communs sont les suivants :

  • similitudes entre Oracle et PostgreSQL pour faciliter l'effort de migration ;
  • augmenter la productivité avec une expérience de déploiement simplifiée de bout en bout à un coût total de possession (TCO) plus faible en éliminant les coûts de licence ;
  • profitez d'une base de données PostgreSQL open source entièrement compatible avec les dernières versions. Vous pouvez utiliser vos extensions PostgreSQL préférées et les ressources open source de Microsoft ;
  • protégez vos données grâce à une sécurité et une conformité de niveau entreprise, avec des intégrations permettant d'ajouter les fonctionnalités de sécurité renforcée d'Azure Defender et le double chiffrement ;
  • concentrez-vous sur l'innovation applicative avec une base de données PostgreSQL entièrement gérée et hautement disponible (HA), qui offre une flexibilité maximale pour évoluer de manière élastique à mesure que votre charge de travail augmente.


Microsoft note également que la prise en charge d'Azure Database for PostgreSQL dans l'évaluation de la migration des bases de données pour Oracle vous permet d'effectuer des évaluations de bout en bout des charges de travail Oracle sans frais. Cela réduit considérablement l'effort de migration, accélère votre migration vers le cloud et minimise le risque d'échec pour les migrations complexes. Ce nouvel outil identifiera les destinations potentielles de migration sur Azure, recommandera la meilleure cible, affichera le dimensionnement optimal de la cible sélectionnée et analysera la complexité du code à convertir en cible PostgreSQL.

Cet outil peut être trouvé comme une extension dans Azure Data Studio. Par ailleurs, rappelons qu'au début de l'année, Oracle et Microsoft ont annoncé Oracle Database Service for Microsoft Azure, un service géré par Oracle pour les clients Azure afin de les aider à fournir, accéder et exploiter les services Oracle Database dans Oracle Cloud Infrastructure (OCI) avec une expérience familière semblable à celle d'Azure. Carl Olofson, vice-président de la recherche chez IDC, a déclaré : « Microsoft offre depuis un certain temps déjà une capacité de migration de base d'Oracle vers SQL Server/Azure SQL Database ».

« De nombreux déploiements de bases de données Oracle dans les entreprises sont très complexes, et la migration est donc difficile et pleine de risques. Ce service est conçu comme un service d'expert pour fournir une forme de migration plus sûre et plus fiable », a-t-il ajouté. Depuis quelque temps, EDB, qui soutient PostgreSQL, propose un service de migration vers Oracle aux utilisateurs qui cherchent un avenir en dehors de leur environnement traditionnel.

À Ignite, Microsoft a déclaré qu'il ajoutait le support de PostgreSQL distribué pour Azure Cosmos DB, son service de base de données distribué, construit sur le moteur Hyperscale (Citus). L'entreprise présente également en avant-première le support du langage statistique R dans son entrepôt de données Synapse.

Source : Microsoft Ignite (1, 2)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Azure a devancé AWS dans l'adoption du cloud public, selon un rapport de l'organisme de gestion informatique Flexera

Microsoft offre une version candidate de SQL Server 2022 au monde Linux, elle comprend des fonctionnalités comme Azure Synapse Link et Azure Active Directory Authentication

Microsoft System Center 2022 est maintenant disponible pour répondre à une gamme d'environnements informatiques, tels que Windows Server, Azure Stack HCI et les déploiements VMWare

Comment AWS, Azure et Google Cloud sont en train de tuer les emplois Linux