Les assistants vocaux comme Alexa et Siri peuvent avoir des effets négatifs sur le développement d'un enfant, et empêcher le développement de certaines compétences

Les assistants vocaux ont vraiment facilité la vie de bon nombre de personnes. Qu'il s'agisse d'Alexa ou de Siri, la course est lancée pour trouver le meilleur appareil intelligent capable de contrôler notre routine.

Les résultats d'une nouvelle étude montrent les effets secondaires dramatiques qui accompagnent cette initiative. Que ce soit sur le plan physique ou émotionnel, la recherche indique que les assistants vocaux peuvent retarder la croissance d'un enfant.

Aujourd'hui, les scientifiques tirent la sonnette d'alarme sur la façon dont les applications vocales peuvent empêcher le développement de compétences telles que l'empathie, la compassion et même l'esprit critique. De manière générale, cela entrave également l'apprentissage.

Ce manque de capacité à prendre part à des formes de communication non verbale affecte réellement les interactions sociales des jeunes enfants. La nouvelle vient du dernier communiqué de presse de l'Université de Cambridge.

Dans le cadre d'interactions normales, un jeune enfant recevrait un retour constructif lorsqu'il ne se comporte pas correctement. Mais cela ne peut pas se faire par le biais de cet appareil intelligent. C'est tout simplement au-delà de sa portée.

Les recherches sont préliminaires en ce qui concerne ces assistants vocaux qui servent de compagnons sociaux aux adultes qui se sentent souvent seuls. Il a été prouvé qu'ils sont excellents pour eux, mais il n'est pas certain qu'il en soit de même pour les enfants, en particulier ceux qui sont encore jeunes et en pleine croissance.

Les chercheurs affirment que ces incidents sont importants si un enfant a vécu l'expérience COVID-19 et qu'en raison du confinement, il a passé plus de temps à la maison et en isolement avec ces appareils.

Nom : 56638028-42136054.gif
Affichages : 1473
Taille : 394,6 Ko

Les auteurs de ces recherches affirment que tant de gadgets peuvent servir d'amis aux jeunes et aux moins jeunes. Grâce à la technologie de l'intelligence artificielle, ils améliorent les capacités de lecture et d'interaction de ces personnes. Mais les effets à long terme qu'ils ont sur les jeunes esprits à cette période charnière de la croissance sont définitivement alarmants.

Les principaux domaines à évaluer qui ont montré des effets néfastes sont le développement social, l'apprentissage et la production de réponses inappropriées. Pour mieux faire ressortir la gravité de la question, un appareil est même allé jusqu'à dire à l'enfant de toucher la fiche de sa lampe. Comme vous pouvez le constater, le contrôle parental sur ces produits est nécessaire pour éviter de tels résultats négatifs.

En outre, les chercheurs soulignent que ces produits n'apprennent pas les bonnes manières aux enfants. Ensuite, il y a la question de la vie privée. Imaginez que vos conversations les plus intimes ou privées soient enregistrées.

Il n'y a aucune attente de politesse de la part de l'appareil, les enfants sont donc autorisés à parler de la manière qu'ils souhaitent. C'est presque comme si les mots "s'il vous plaît" et "merci" avaient été omis du vocabulaire de l'enfant. De même, le ton de la voix utilisé n'est pas pris en compte.

Les assistants vocaux sont en fin de compte là pour aider les utilisateurs à obtenir les informations qu'ils ont demandées. Ils sont censés être là pour donner des réponses courtes et directes. Mais la façon dont les enfants assimilent les choses et les informations par ce biais n'est certainement pas recommandée pour avoir de bons effets sur leur développement.

Elle empêche également les enfants de penser logiquement, ont ajouté quelques chercheurs.

Des recherches supplémentaires sont certainement nécessaires pour évaluer les effets à long terme de l'interaction des enfants avec de tels produits.

Source : Université de Cambridge

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur la question ?

Voir aussi :

Le régulateur antitrust de l'UE s'inquiète des pratiques d'exclusivité des assistants vocaux, Google, Amazon et Apple pourraient faire face à une enquête antitrust

Des plaintes accusent Siri, Alexa et Google d'écouter quand ils ne sont pas censés le faire, et Apple devrait faire face à un procès concernant la confidentialité de Siri

Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent, et en parlent dans un forum de discussion interne