Le projet OpenWebSearch.EU travaille sur une alternative européenne à Google dans le domaine de la recherche en ligne,
pour « favoriser un marché des moteurs de recherche ouvert et centré sur l'humain »

Pour le projet OpenWebSearch.EU, CSC - IT Center for Science en Finlande (également connu sous le nom de centre informatique finlandais pour la science) s'est associé à 13 autres centres de recherche européens renommés pour développer une infrastructure européenne ouverte pour la recherche sur le Web. L'objectif du projet est de contribuer à la souveraineté numérique de l'Europe et de favoriser un marché des moteurs de recherche ouvert et centré sur l'humain. La Commission européenne vient d'approuver le financement du projet Horizon Europe de 8,5 millions d'euros.

Pour mémoire, le centre informatique finlandais pour la science fournit un support informatique et des services de modélisation, de calcul et d'information pour les universités, les instituts de recherche et les entreprises en Finlande. Il appartient à l'État finlandais et aux établissements d'enseignement supérieur finlandais, est administré par le ministère de l'Éducation et de la Culture et fonctionne selon un principe à but non lucratif.

« Accès libre, ouvert et impartial à l'information - nous avons perdu ces principes fondamentaux de la recherche sur le Web et nous devons les restaurer de toute urgence. C'est pourquoi nous allons créer une infrastructure européenne ouverte pour la recherche sur Internet, basée sur les valeurs et la juridiction européennes », a déclaré Michael Granitzer de l'Université de Passau et de l'Open Search Foundation, coordinateur du projet OpenWebSearch.EU.

Au cours des trois prochaines années, les chercheurs développeront le noyau d'un index européen du Web ouvert (OWI) comme base d'une nouvelle recherche sur Internet en Europe. En outre, le projet posera les bases d'une infrastructure européenne ouverte et extensible de recherche et d'analyse sur le Web (OWSAI), basée sur les valeurs, les principes, la législation et les normes européennes.

« Trois domaines seront au centre de la contribution du SCC à ce projet ; l'infrastructure pour le développement et le stockage de l'Open Web Index, les modèles de langage naturel et les graphes de connaissances, ainsi que l'écosystème de recherche Web ouvert et la durabilité. Il s'agira d'un engagement à long terme de notre côté avec un grand potentiel pour fournir de nouveaux services, en particulier basés sur des indices Web construits à partir de contenu finlandais et suédois », a déclaré Hanna-Mari Puuska, directrice de CSC.

Citation Envoyé par OpenWebSearch.EU
Le projet trouve son origine dans les inquiétudes suscitées par le déséquilibre du marché des moteurs de recherche. Bien qu'elle soit l'épine dorsale de notre économie numérique, la recherche sur le Web est dominée et limitée par quelques gardiens comme Google, Microsoft, Baidu ou Yandex. Ainsi, l'information en tant que bien public, avec un accès libre, impartial et transparent n'est plus sous contrôle public. Ce déséquilibre met en danger la démocratie et limite le potentiel d'innovation du paysage et de l'économie de la recherche en Europe.
Nom : ouvert.png
Affichages : 1075
Taille : 49,0 Ko

« Le rôle du World Wide Web en tant qu'infrastructure pour la recherche et la société dans son ensemble ne peut être sous-estimé. Mais d'énormes efforts sont nécessaires pour récolter et organiser les données du Web afin qu'elles soient utilisables pour la recherche d'informations ou comme source de données pour recherche », explique le directeur Per Öster de CSC. « La recherche réelle est dominée par quelques entreprises ayant des intérêts principalement commerciaux. Ainsi, ce qu'elles nous offrent sera toujours un compromis entre la maximisation de leurs ventes d'annonces et l'utilité générale. En tant qu'utilisateurs, pouvons-nous alors faire confiance aux résultats de la recherche pour qu'ils soient impartiaux et exhaustifs ? Avec ce projet, nous démontrerons et piloterons l'infrastructure et les technologies nécessaires pour servir la société avec des indices Web ouverts sur lesquels des services publics et commerciaux peuvent être construits. »

Le consortium multidisciplinaire d'OpenWebSearch.EU composé de 14 partenaires européens est convaincu que l'infrastructure de recherche Web ouverte ne contribuera pas seulement à la souveraineté de l'Europe en matière de navigation et de recherche sur le Web : « Cela nous profitera tous en tant que citoyens. En fonction de nos propres préférences, nous aurons enfin à nouveau un vrai choix lors du choix des moteurs de recherche ».

OpenWebSearch.EU est le premier projet financé par l'UE pour mettre en place la recherche sur le Web de demain. Il a démarré ce septembre 2022. Les 14 institutions partenaires vont coopérer initialement sur une période de trois ans. Le projet a reçu un financement de 8,5 millions d'euros du programme de recherche et d'innovation Horizon de l'Union européenne.

Source : OpenWebSearch

Et vous ?

Quel moteur de recherche utilisez-vous ?
Que pensez-vous de ce projet ?
Une voie meilleure que l'initiative Qwant ? Totalement inutile, étant donné que les habitudes en matière de recherches en ligne sont bien ancrées ? À féliciter et suivre de près pour voir ce qu'il en ressortira ?
Que pensez-vous des arguments avancés justifiant l'existence de ce projet ?

Voir aussi :

Une recherche sur cinq effectuées sur TikTok contiendrait de la désinformation, selon une étude. Les jeunes utilisateurs ont commencé à remplacer Google par TikTok comme moteur de recherche