La Fondation Linux lance une division européenne
pour encourager la collaboration et l'innovation dans le domaine des logiciels open source en Europe

La Fondation Linux a lancé la semaine dernière une organisation dédiée en Europe pour stimuler l'utilisation des logiciels libres dans la région. La division européenne de la Fondation Linux (Linux Foundation Europe) a pour but de former un projet inaugural disruptif et une recherche originale offrant de nouvelles perspectives sur la dynamique européenne de l'open source. Elle est lancée avec une douzaine de membres fondateurs et est dirigée par Gabriele Columbro en tant que directeur général. Lancée lors de l'Open Source Summit Europe, la division européenne de la Fondation Linux aura son siège à Bruxelles, en Belgique.

La mission de la Linux Foundation Europe est d'accélérer la croissance d'efforts de collaboration ouverts et florissants axés sur les défis et les opportunités de tous les groupes d'intérêt européens, des particuliers aux secteurs public et privé, tout en fournissant une rampe de lancement pour les projets et les entreprises européens afin qu'ils réussissent et collaborent à l'échelle mondiale. « La Fondation Linux a fait un travail phénoménal en rassemblant le secteur privé et les contributeurs individuels à l'échelle mondiale au cours des deux dernières décennies », a déclaré Columbro lors du lancement de la division européenne de la Fondation Linux.

« En tant qu'Italien de naissance ayant grandi dans la florissante communauté open source européenne du début des années 2000, je suis ravi de concentrer notre attention sur les défis de longue date et les opportunités que nous pouvons aider à débloquer en Europe grâce à une collaboration ouverte », a-t-il ajouté. Columbro, qui dirige également la Fintech Open Source Foundation, FINOS, ainsi que Phil Robb d'Ericsson, Rob Oshana de NXP Semiconductors, Sachiko Muto de l'OpenForum Europe et Vasu Chandrasekhara de SAP étaient sur scène pour lancer la nouvelle branche du consortium à but non lucratif.

Nom : Linux-Foundation-OG-Image.png
Affichages : 673
Taille : 24,1 Ko

La Linux Foundation Europe permettra aux projets collaboratifs ouverts d'être hébergés directement sur le territoire européen. Le premier projet européen sera l'Open Wallet Foundation (OWF). L'OWF est un nouvel effort de collaboration établi pour développer un moteur de portemonnaie numérique supportant l'interopérabilité pour un large éventail de cas d'utilisation. Il vise à définir les meilleures pratiques en matière de portefeuilles numériques par le biais d'une collaboration sur un code source ouvert qui servira de point de départ à tous ceux qui s'efforcent de créer des portefeuilles interopérables, sécurisés et protégeant la vie privée.

« Avec la Fondation OpenWallet, nous encourageons la création d'une pluralité de portefeuilles basés sur un noyau commun. Je ne pourrais pas être plus heureux du soutien que cette initiative a déjà reçu et de l'accueil qu'elle a trouvé à la Fondation Linux », a-t-il déclaré. De son côté, Jim Zemllin, directeur général de la Fondation Linux, a déclaré : « nous sommes convaincus que les portefeuilles numériques joueront un rôle essentiel pour les sociétés numériques. Les logiciels ouverts sont la clé de l'interopérabilité et de la sécurité. Nous sommes ravis d'accueillir la Fondation OpenWallet et enthousiasmés par son potentiel ».

Les cas d'utilisation vont de l'identité aux paiements en passant par les clés numériques et les portefeuilles numériques créés sous l'égide de l'OWF visent à atteindre la parité de fonctionnalités avec les meilleurs portefeuilles disponibles. Parmi les portefeuilles les plus populaires figurent PayPal, Apple Wallet, Google Wallet, Venmo et Cash App. Mais ces portefeuilles ont progressivement dépassé le stade des paiements et sont en train de devenir des substituts potentiels de tout ce que vous pouvez garder dans un portefeuille physique. Apple, par exemple, permet aux conducteurs de stocker leur permis de conduire sous forme numérique sur leur iPhone.

L'initiative OWF bénéficie d'un fort soutien, notamment de la part d'entreprises de premier plan dans les secteurs de la technologie, du secteur public et des segments verticaux de l'industrie. L'objectif de la Linux Foundation Europe pour le reste de l'année 2022 et en 2023 sera d'augmenter la participation mondiale en établissant des projets entre les individus, les entreprises et les organisations engagés dans les logiciels libres, les normes et les innovations de données qui sont alignés et ont des missions communes. Plusieurs acteurs de l'open source et des logiciels libres se sont dits ravis du lancement de la Linux Foundation Europe.

« Je suis ravi que la Fondation Linux soutienne la collaboration open source sur le marché européen. La collaboration régionale est importante, et la Fondation Linux est bien placée pour aider à élever les efforts européens en matière d'open source au rang de normes de facto à l'échelle mondiale », a déclaré Jim Zemlin, directeur général de la Fondation Linux. Le lancement de la Fondation Linux Europe à Dublin la semaine dernière était donc un changement bienvenu. Après tout, le noyau Linux lui-même était à l'origine un projet européen, d'un membre de la minorité suédophone de Finlande.

Les membres fondateurs de la Linux Foundation Europe comprennent au niveau Platinum : Ericsson ; au niveau Gold : Accenture ; au niveau Argent : Alliander, Avast, Bosch, BTP, esatus, NXP Semiconductors, RTE, SAP, SUSE et TomTom ; au niveau associé : Banque d'Angleterre, OpenForum Europe, OpenUK et RISE Research Institute of Sweden. La participation à la Linux Foundation Europe est ouverte à toute organisation et gratuite pour les membres existants de la Linux Foundation.

« Devenir un membre fondateur de la Linux Foundation Europe représente la prochaine étape de notre engagement à protéger la liberté numérique et à faire progresser les écosystèmes ouverts. Nous sommes impatients de continuer à collaborer avec d'autres entreprises et consortiums européens, afin d'aider l'Europe à être le leader mondial sur des questions telles que la vie privée, la protection des données, les portefeuilles numériques et l'infrastructure de confiance numérique », a déclaré Andy Tobin, directeur commercial Europe pour les services de confiance numérique, chez Avast, une marque de NortonLifeLock.

Source : La Fondation Linux

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la création d'une branche européenne de la Fondation Linux ?
Que pensez-vous de la mission de la Linux Foundation Europe ?
Selon vous, en quoi cette initiative profitera-t-elle aux développeurs et aux entreprises européens ?

Voir aussi

La Fondation Linux annonce la création de la Fondation OpenWallet afin de développer des portefeuilles numériques interopérables, pour les cas d'utilisation tels que la vérification d'identité

La Maison Blanche, la Fondation Linux, OpenSSF et 37 entreprises technologiques ont annoncé un plan de sécurité des logiciels Open Source en 10 points et un financement de 150 millions de dollars

La Linux Foundation lance un service gratuit pour vérifier l'origine et l'authenticité des logiciels, grâce à une adoption facile de la signature cryptographique

Richard Stallman s'exprime sur l'état du mouvement du logiciel libre, et déclare que les Macintosh continuent d'être des prisons pour les utilisateurs