IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 524
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 524
    Points : 44 625
    Points
    44 625
    Par défaut Pourquoi les entreprises peinent-elles à recruter des ingénieurs français ? Le rapport de l’IESF explique
    Pourquoi les entreprises peinent-elles à recruter des ingénieurs français ? Le rapport 2022 de l’IESF est disponible
    Et accuse les prétentions salariales des experts en IA et en cybersécurité

    L’édition 2022 du rapport annuel d’Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) sur la situation socioprofessionnelle des ingénieurs est disponible. L’une de ses conclusions est que les entreprises françaises peinent à recruter des ingénieurs sur le sol du pays. Le rapport met en avant diverses raisons : le nombre insuffisants de personnes formées pour combler les besoins des entreprises, la rareté et les prétentions salariales de profils spécialisés en intelligence artificielle et en cybersécurité.

    En 2021, plus de 50 % des recruteurs qui ont participé à l’enquête ont fait mention de difficultés à recruter. On parle de façon plus précise de 20 % des recruteurs qui ont eu des difficultés à recruter sur tous les profils (un record sur les dix dernières années) et de 31 % qui ont fait l’état de difficultés à mettre la main sur des profils spécialisés.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 57414
Taille : 39,2 Ko

    Marc Rameau souligne que « les entreprises ont du mal à recruter des ingénieurs parce qu’on n’en fabrique pas assez [la France a formé 44 000 ingénieurs en 2021 et il estime qu’il en faudrait 60 000 par an] ». L’intervention de la vice-présidente de l’IESF pour sa part met en avant des facteurs en lien avec la rareté et les prétentions salariales des profils spécialisés en intelligence artificielle et en cybersécurité.


    Le fait est que le traitement salarial des tiers spécialisés dans ces domaines est meilleur dans d’autres pays que la France. Aux USA, il est courant de voir des mastodontes comme Google ou Apple offrir des salaires annuels de 100 000 à 200 000 $. Dans des domaines qui ont le vent en poupe comme l’intelligence artificielle, les experts ont des paies annuelles qui, dans certains cas, frôlent le million de dollars. En 2016, OpenAI d’Elon Musk a arraché Sutskever et Ian Goodfellow – deux chercheurs en IA – à Google grâce à des salaires respectifs de 1,9 million et 800 000 dollars l’an. Une étude de Hired publiée sur cette plateforme avait déjà souligné ces disparités. En France, les entreprises du logiciel sont bien moins généreuses avec les développeurs.

    L’étude Developpez.com basée sur les offres d’emploi postées sur la plateforme en 2021 permet de se faire une idée des écarts. En région parisienne, les salaires évoluent dans la fourchette de 3250 à 5000 euros par mois, soit un plafond de 60 000 euros sur une année.

    Nom : 2.jpg
Affichages : 9218
Taille : 103,3 Ko

    Un volet additionnel pour voir plus clair sur cette question de traitement salarial est celui du coût de la vie qui inclut des charges comme le loyer, le prix de l’immobilier, la nourriture, le transport, les services publics, les taxes foncières, etc. Le salaire d’un professionnel de l’IT à Paris est revu à la hausse après une réévaluation qui prend en compte ces paramètres mais reste très loin des 100 000 dollars sur une année.

    Sur l’axe du traitement salarial, la France n’est pas toujours comptée parmi les pays qui traitent le mieux les professionnels de la filière TIC. Il n’y a qu’à voir avec les chiffres de la firme anglaise Yells qui met en avant le fait que la Chine est le pays où l’on est le mieux payé en tant que développeur web. Dans ce comparatif des salaires ajustés par rapport au coût de la vie, la France arrivait en 5e position.

    Nom : 3.jpg
Affichages : 9134
Taille : 36,9 Ko

    Source : IESF

    Et vous ?


    Les tendances mises en avant dans ce rapport collent-elles avec la réalité dont vous êtes au fait ?
    Quels sont les facteurs qui expliquent que la France soit de moins en moins attractive pour les travailleurs de la filière ingénierie informatique ?
    Avez-vous des expériences à l'international ? Qu'est-ce qui fait que l'exercice du métier de développeur soit plus intéressant dans ces autre pays que la France ? Partagez vos anecdotes
    Êtes-vous satisfait de votre traitement salarial en tant qu’informaticien dans un pays francophone ?
    Le traitement salarial seul explique-t-il les difficultés auxquelles font face les entreprises pour pourvoir des postes ?
    Quels autres facteurs expliquent cette situation ?

    Voir aussi :

    Étude : les salaires des développeurs et de l'IT en France sont parmi les plus bas, pour quelle raison selon vous ?
    À coût de la vie égal, le salaire d'un professionnel de l'IT à San Francisco est 67 % plus élevé que celui d'un Parisien, d'après une étude de Hired
    Étude sur les salaires des offres d'emploi en 2016 : TypeScript, Go et Ruby sont les mieux payés
    Offres d'emploi en 2016 : Java largement en tête, suivi par JavaScript et PHP
    Emploi IT: Linux et l'open source sont l'eldorado aux USA, qu'en est-il de la France ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    890
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 890
    Points : 3 776
    Points
    3 776
    Par défaut
    ah quand même, les boites se plaignent des "prétentions salariales", carrément ?
    c'est la loi du marché, si tu veux pas payer ben tu te débrouilles avec des juniors.

    Il serait temps d’arrêter de réfléchir a "combien il me va me couter" mais plus tôt "combien il va me rapporter".
    Surtout qu'il faut prendre en compte l'inflation, il faut au minima augmenté la grille des salaires de 10%


    Bon de ce que je vois, ils pourront pas nous délocaliser en chine, puisque ça coute visiblement plus cher
    Mais d'une manière générale, chaque années les français devienne de moins en moins cher au niveau mondial, a l'inverse des autres pays qui gagnent en salaires. Aujourd'hui nous valons moins cher qu'un polonais (si si !) ou qu'un coréen du sud.

    Je me dis dans 20ans, c'est nous qui seront l'inde actuel

  3. #3
    Membre confirmé Avatar de Gunny
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : Danemark

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 187
    Points : 609
    Points
    609
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    ah quand même, les boites se plaignent des "prétentions salariales", carrément ?
    c'est la loi du marché, si tu veux pas payer ben tu te débrouilles avec des juniors.
    Ces prétendus rapports sont hilarants. Je vais chercher de suite une chope pour boire les larmes des entreprises. Incroyable comme ils se sont habitués à des employés IT dociles et mal payés.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    Il serait temps d’arrêter de réfléchir a "combien il me va me couter" mais plus tôt "combien il va me rapporter".
    Et c'est encore plus vrai quand on parle d'IA ou de cybersécurité

  4. #4
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2009
    Messages
    94
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2009
    Messages : 94
    Points : 348
    Points
    348
    Par défaut
    Comme on dit, "If you pay peanuts, you get monkeys", et je préciserais : "voir même vous n'obtiendrez aucun monkey".

  5. #5
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    449
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 449
    Points : 1 978
    Points
    1 978
    Par défaut
    La plupart des postes d'ingénieur proposés est :
    - En sous-traitance ;
    - En Région Parisienne ;
    - À un salaire 15 à 20% inférieur que ce que payent les gros groupes du CAC40, sans bonus annuel ni les autres avantages.

    Les ingénieurs déjà salariés dans les grosses entreprises n'ont aucune raison valable de changer de poste. Pour ceux qui n'ont pas cette chance, le mieux reste de partir à l'étranger pour éviter les boîtes de "consulting" à la con, qui effectivement peinent à recruter (et c'est totalement mérite).

  6. #6
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    488
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 488
    Points : 1 677
    Points
    1 677
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF)
    On parle donc de tous les ingénieurs
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    L’intervention de la vice-présidente de l’IESF pour sa part met en avant des facteurs en lien avec la rareté et les prétentions salariales des profils spécialisés en intelligence artificielle et en cybersécurité.
    Elle parle donc d'une part infime de la population représentée.

    Comment en tant qu'ingénieur français je me suis retrouvé à travailler en Belgique?
    J'ai été au chômage pendant 6 mois, pendant ce temps j'ai fait environ 70 entretiens où on m'a souvent traité comme un chien. Quand ce n'était pas le cas, la concurrence était ultra rude et mon profil généraliste ne convient souvent pas.
    1 employeur belge me contacte: il me traite avec respect, il me propose mieux, mieux payer, dans un environnement plus sain. Quand il me propose un entretien en face à face, il me propose d'office de défrayer mon transport, mon hotel et ma restauration (alors que je devais galérer pour me faire rembourser un Toulouse-Bordeaux).
    En une journée je fais 1 entretien avec mon manager, 1 avec mon directeur, 1 avec mon client et la visite du site du client. En France ça m'aurait pris 1 mois.

    J'ai parlé avec un jeune ingénieur, ils abordent l'entretien bien différemment que moi à l'époque.
    On m'a imposé un entretien de 2h en costume et avec un gobelet en plein été à Toulouse.
    Il arrive avec plein de questions :
    Quelle est votre politique environnementale?
    Quelle est votre politique prévention des burn out?
    Quel est votre taux de renouvellement des employés?
    Quel est votre turn over?
    Il ajoute 1000€/an à chaque mauvaise réponse ou à chaque fois qu'il n'est pas respecter.
    Oui les jeunes sont prétentieux mais le marché du travail est en leur faveur, ils en profitent et ils ont bien raison.
    Et il leur fait payer l'inconfort qu'ils vont lui faire subir.

    Quand j'ai menacé de démissionner la première fois, ma manager a ouvert la porte et m'a suggérer de regarder les gens dans la salle d'attente parce que chacun d'entre eux est pret à me remplacer.
    Les gens inversent la tendance aujourd'hui et tant mieux.

  7. #7
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    912
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 912
    Points : 2 731
    Points
    2 731
    Par défaut
    Quand on est bien traité c'est un bon point de départ.

    Ensuite, le salaire doit être dans la fourchette actuelle. Pour des plus petites structures, ça peut être difficile de payer sur la fourchette un ingénieur au début donc dans ce cas, je pense que ces sociétés là ont intérêt à :
    - expliquer la situation dans les grandes lignes et fixer une date ultérieure pour revaloriser le salaire
    - être flexible sur la télétravail
    - être flexible sur les horaires
    - réduire ses exigences en matière d'heure à faire et ne pas râler s'il se limite à 35h-37h30

    Après il y a le problème des juniors/des gens dans le besoin. A un moment il faut payer les factures donc on se retrouve contraint d'accepter certains emplois . Il peut arriver que l'on s'investissent un peu au début mais s'il n'y a jamais de retour dans le bon sens pour l'employé, on obtient :
    - à mettre trop de pression les gens partent où se retrouvent en arrêt maladie
    - des gens qui ne sont pas fidèle
    - des gens qui se contentent du minimum syndical, voire qui glandent
    - ...

  8. #8
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 520
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 520
    Points : 6 063
    Points
    6 063
    Par défaut
    De mon maigre parcours, je tire deux enseignements :

    a- après avoir connu le support technique payé moins de 20k par an (convention Syntec), j'ai débarqué chez Thales en urgence en freelance grâce à ma veille technologique et les conditions de travail et le respect sont le jour et la nuit;

    b- lors de mon passage chez Thales, j'ai été détecté par une grosse boîte américaine et j'ai débarqué pour un CDD de huit ans payé sous forme de prime à l'embauche non-imposable en télétravail en France : encore une fois le jour et la nuit par rapport à une grosse boîte française.


    La grosse boîte américaine, c'est le summum : bien payé, bien traité, pas de pression sur le rendement, pas de réunion à la con, un entretien hebdomadaire où je rendais compte de mon avancement, une assurance swiss life et une confiance énorme. Je ne regrette pas Thales, qui était déjà le paradis, mais le rêve américain existe et peut être accessible en France. Juniors, foncez aux states !
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  9. #9
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Software Architect
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Software Architect

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 10
    Points : 15
    Points
    15
    Par défaut
    Comme un de mes collegues dit souvent:
    "You pay for what you get"

  10. #10
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    221
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 221
    Points : 531
    Points
    531
    Par défaut bien fait
    Deja l article est deja biaisé. la comparaison des salaires se fait avec le cout de la vie. Pour la France, il n y a quasiment pas d emploi d inge dans la creuse ou le cout de la vie est faible. donc prendre le salaire francais et le comparer au cout de la vie francais alors que la plupart des gens sont oblige d habiter dans une grande ville (et surtout paris) c est truqer les stats


    Pour le reste, si vous voulez recruter, il y a une solution simple : payer !
    Pourquoi il y a plein d inge francais en RFA ou en suisse ? parce que les salaires et les conditions de travail sont sans comparaison.
    Les 60 h payé 35 ? connais pas
    le materiel pourri car on va quand meme pas donner de la confiture aux cochons (quand j etais en france, on avait une seule imprimante pour tout le batiment, nos stations unix etaient achete d occasion ... tout ca dans une boite de CAC40)

    Et dans le cas de l informatique, il est assez sain que les marchand de viande (ESN) aient du mal a recruter. Ca va peut etre forcer les entreprises a considerer leur informaticiens comme autre chose que du consommable qu on achete par 100 tous les mois, comme le PQ

  11. #11
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    db@
    Inscrit en
    septembre 2021
    Messages
    195
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : db@

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2021
    Messages : 195
    Points : 564
    Points
    564
    Par défaut
    Citation Envoyé par pdeville Voir le message
    Comme un de mes collegues dit souvent:
    "You pay for what you get"

    En vrai anglais : You get what you pay for

  12. #12
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 113
    Points : 139
    Points
    139
    Par défaut
    Le rapport 2022 de l'IESF accuse les prétentions salariales des experts en cybersécurité
    Les entreprises ont calculé qu'une cyberattaque coûte moins cher.

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    455
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 455
    Points : 220
    Points
    220
    Par défaut
    Je ne juge pas l'article, par contre, ayant une entreprise d'une cinquantaine de développeurs et postant régulièrement des offres d'emplois, j'ai un sérieux doute sur le fait que les entreprises peinent à recruter des développeurs.

    La réalité n'est pas là, la réalité est que la grande majorité des entreprises font face à deux choses :

    1 - Elles refusent de payer décemment (j'estime décemment un minimum de 4K net d'impôts.), nous parlons d'un métier d'ingénieur, qu'il soit développeur ou autre et d'une complexité de haut vol, pas de (navré, il n'y a aucune forme de méprise.) jojo le plombier.

    2 - Quand on poste une offre d'emploi, dans la minute qui suit, on a une 30aines de candidats dont aucun n'a un CV sérieux, la très grande majorité sortent de formations que je qualifie d'école du cirque (O'clock, Open classroom, ...) et non seulement ne sont pas opérationnel, mais en plus on peut enlever les 3/4 des candidats juste parce qu'ils n'ont pas le cerveau pour ce métier.

    Il manque cruellement de vraies écoles d'informatique avec des vraies études supérieures, c'est ça notre défaut.
    Le coup du "on peut apprendre sur le tas", "il suffit de connaître un Framework et c'est parti", ça, ce sont des propos criminels.

    Car non seulement, c'est faux et donc ça va générer des centaines de personnes qui vont se retrouver sans un premier emploi, mais en plus, il faut absolument un vrai parcours au métier de développeur.

    Aucun développeur ne sera pas confronté durant sa carrière à des maths, du Français, de l'anglais, ...
    Ce métier ce n'est pas la foire, c'est un métier d'ingénieur et il serait plus que temps de mettre de la régulation dans tout ce merdier qui permet les abus les plus abusifs auxquels nous faisons face actuellement avec ces formations "foire à la saucisse" de six mois pour faire un développeur.

    Demain on va nous pondre des formations de deux semaines pour être astrophysicien, bah oui après tout, tout est accessible sur internet ...

  14. #14
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    912
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 912
    Points : 2 731
    Points
    2 731
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Demain on va nous pondre des formations de deux semaines pour être astrophysicien, bah oui après tout, tout est accessible sur internet ...
    Kerbal Space Program ne suffit pas ?

    Sinon, je suis d'accord que les formations de développeur en moins d'un an sont rarement suffisante (il y a toujours des cas particuliers).
    Créer des bases de données bien construites, ça demande un peu d'expérience même si on évite la duplication de données
    Ecrire du code un minimum optimisé nécessite d'avoir un niveau correct en logique.

    Pour les langages et framework, il y a quelques indémodables mais une formation de développeur doit rendre pragmatique st connaître certains concepts.

    On veut permettre à tout le monde l'apprentissage de la programmation mais en réalité, il faudrait évaluer un minimum les candidats en entrée de formation (mais je pense que les organismes de "formation" cherchent surtout à faire de l'argent).
    Le socle de base est donc : français, anglais, mathématiques et logique.
    Ceux qui ne sont pas capables de faire résoudre des problèmes de mathématique niveau collège-lycée (trigonométrie sinus/cosinus/tangente, dérivées, intégrales limites, équations à 2 inconnues, ...) ne devraient pas s'orienter dans cette filière. Avec le temps on oublie des choses mais avec des abaques, je me sens capable de refaire des dérivées ou des intégrales par exemple.

  15. #15
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    16 033
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 16 033
    Points : 39 156
    Points
    39 156
    Par défaut
    Retour d'un employeur, c'est intéressant.

    Reçois tu des CV sérieux ? ou peine tu aussi à recruter ?

    Je pense aussi que des PME peinent à recruter car ils n'ont pas les reins assez solides pour payer les gens à la valeur du marché (j'aime pas cette expression, ça fait marchandise). Et le paradoxe c'est qu'une petite structure a besoin de quelqu'un d'opérationnel tout de suite. Il y a encore des PME de famille ou le patron ne pense pas qu'à s'en foutre pleins les poches et respectent ses employés.

    Nos grand-parents, peut-être nos parents pour certains ont connu une époque ou un employeur pouvait proposer un deal avec évolution car ne pouvait pas forcément prétendre à verser un gros salaire, et il tenait parole. Puis est arrivé une époque que nous ou nos enfants ont vu ou vécu dans leur famille, ou une entreprise disait "soit vous passez de 35h à 39h sans augmentation de salaire, soit on ferme l'usine", puis fermait finalement l'usine un an après. Du coup que pense à votre avis les nouvelles générations du monde du travail ?

    Pour les grands groupes, ils ont ce qu'ils méritent. Les bons bien payés, dans une entreprise ou l'ambiance est bonne ne partent pas, et les entreprises ont une réputation en tant qu'employeur, les candidats qui le peuvent fuient les boites à mauvaise réputation, les autres se barrent dès qu'ils peuvent, ne s'investissent pas, etc.

    Je connais un gamin qui a fait une formation de boulanger pâtissier. Il a changé de branche, il travaille à un poste qui ne requiert pas de compétences particulières (dans le sens diplôme). Il a le même salaire, mais avec des meilleurs horaires et ses WE par rapport à son job d'origine.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    455
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 455
    Points : 220
    Points
    220
    Par défaut
    Du retour que j'en ai pour faire des projets tant pour des petits que des gros, les TPE/PME ont les reins solides pour prendre des salariés, mais dans la très grande majorité des cas elles font les mauvais choix (surtout les startups): Au lieu de prendre UN développeur (réellement) sénior qui va faire l'équivalent de dix juniors, les boites préfèrent prendre 10 juniors qui acceptent d'être payés au lance pierre.

    Voir encore mieux, de ne pas prendre un salarié supplémentaire, mais de faire appel à un Freelance, car ces boites là ne se rendent pas compte qu'en réalité, même si un Freelance chiffre sur du 10/15k par mois un projet, ça revient à la fin des comptes largement moins cher que de prendre un salarié même junior.

    A titre personnel, même dans mon entreprise ou il y a 48 développeurs, je fais appel quasiment tous les deux mois à un Freelance, car lorsque je calcul le final du cout du projet, je sais que je suis gagnant et donc je préfèrerais toujours prendre un Freelance à 700/800 euros par mois minimum avec des entreprises à son actifs et surtout des diplômes, plutôt qu'un Freelance à 200 euros qui à la fin va me pondre un truc qui va me faire perdre de l'argent.

    En bref, les conséquences ont les connais, des dettes techniques qui tendent vers l'infini, des dépassement de délais abusifs, ...

    Concernant ta question "est-ce que je reçois des CV sérieux" ... dans 90% des cas : Non.

    Ce sont des CV qui ressemblent plus à quelqu'un qui postulerais à une école de commerce qu'à un poste de développeur.
    Déjà, parce qu'un recruteur comme moi (qui ne tiens pas une ESN ou autre entreprise arnaque) se fiche totalement de la tronche du CV, ce qu'il veut voir c'est ce qu'il y a dedans et ensuite, parce que les gens postulent alors qu'ils n'ont aucune formation sérieuse opérationnelle.
    Ensuite, parce qu'ils mettent des mots clés random "React, Symfony, Angular, ..." mais n'ont rien de concret à présenter à part des projets scolaires qui ne démontrent au final rien du tout.

    Dans la grande majorité des cas et je t'invite à tester par toi même, en postant une offre d'emploi fictive sur Linkedin par exemple, ce sont des développeurs issus de formations accélérées type o'clock, open classroom ou des autodidactes qui postulent et quand les tests techniques arrivent, quasiment 9 fois sur dix, avec ce type de profils, ils échouent juste les tests.

    Je suis partisan de ne pas tester un profil qui a déjà plusieurs entreprise derrière lui, déjà des diplômes, ...
    Par contre, je ne suis pas suicidaire et les autres entreprises non plus. Une entreprise ne recrutera pas un autodidacte ou une personne issue d'une formation bidon sans l'avoir testé avant pour vérifier ce que la personne vaut réellement, dans le second cas, il est beaucoup trop dangereux de reposer sur de la confiance.

    Mais pour en revenir au sujet de ton propos : "Nos grand-parents, peut-être nos parents pour certains ont connu une époque ou un employeur pouvait proposer un deal avec évolution car ne pouvait pas forcément prétendre à verser un gros salaire"

    J'ai 55 ans, j'ai connu cette époque et ça, ça n'a jamais existé dans le monde l'IT, je ne sais pas pour les autres domaine de l'ingénierie, mais en tout cas, surtout de nos jours, proposer ça à un salarié il faut être fou, personne n'acceptera j'en met ma main au feu.

    Les développeurs étaient largement mieux payés avant que maintenant à cause de l'arrivée des ESN qui ont tué ce marché en ultra spécialisant les développeurs et en en faisant un métier d'usine.

    Les années ont démontrées que faire ça avec un métier d'ingénieur ça ne marche pas, car les gens ne sont pas dupes et savent très bien que quand un projet est facturé 300 000 euros pour 5 mois de travail et qu'eux sont payés 2500 euros par mois pour le faire, il y a un problème et il se demandent vite ou part la différence de cet argent, raison pour laquelle personne n'est payé moins de 4 000 euros net d'impôts par mois (soit environs 5000 euros non net d'impôts) dans ma boite, et surement aussi raison pour laquelle depuis 10 ans je n'ai que de nouveaux développeurs à venir et quasiment aucun à partir.

  17. #17
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    890
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 890
    Points : 3 776
    Points
    3 776
    Par défaut
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Nos grand-parents, peut-être nos parents pour certains ont connu une époque ou un employeur pouvait proposer un deal avec évolution car ne pouvait pas forcément prétendre à verser un gros salaire, et il tenait parole. Puis est arrivé une époque que nous ou nos enfants ont vu ou vécu dans leur famille, ou une entreprise disait "soit vous passez de 35h à 39h sans augmentation de salaire, soit on ferme l'usine", puis fermait finalement l'usine un an après. Du coup que pense à votre avis les nouvelles générations du monde du travail ?
    le problème c'est que ces boites sont très rares, je me suis fait "avoir" en début de carrière par ma responsable au recrutement:
    "tkt pas, les salaires évolue on augmente chaque année"
    1ans apres: "dsl cette année je peux pas j'ai pas le budget, l'année prochaine promis"
    2ans apres "dsl cette année je peux pas c'est la crise" (alors que le CA et les benef de la boite étaient tres tres bon

    Bref après ce 2ieme entretien j'ai mis opentowork sur linkedin et j'ai trouvé mieux ailleurs. Désormais je résonne comme ça, je crois pas le pipeau du recruteur et je me dis je reste 1-3ans dans chaque boite et je change pour avoir un meilleur salaire.
    J'aimerais avoir la chance d'aller dans une PME qui respecte ces salariés, au moins au lieu de promette des évolutions de salaire bidon qu'ils soient honnête à l'entretien d'embauche.


    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Les développeurs étaient largement mieux payés avant que maintenant à cause de l'arrivée des ESN qui ont tué ce marché en ultra spécialisant les développeurs et en en faisant un métier d'usine.
    ça c'est un autre problème, j'ai horreur de me spécialisé, a chaque boite en plus de profiter de +15/+20% de salaire en plus, je change de technos.
    C'est pour moi le propre du métier de toute façon, il faut apprendre constamment.
    Cela dit ça me prends plus de temps pour trouver une boite... je demande un gros salaire dans une techno que parfois je connais que de nom. Mais j'arrive toujours à trouver une boite qui sais pertinemment que les langages/BDD se ressemble quand même beaucoup je passage de Java à C#ou de mysql à postgres c'est pas l'invention de l'eau chaude.

    j'ai jamais trouvé pertinent les tests techniques ou faut pisser du code en moins de 30 secondes. Déjà a cause de mon IDE je ne fait plus d'import, je ne tape plus de commande git alors si j'ai pas révisé avant je connais plus trop certaines syntaxes.
    Mais aussi car même si aujourd'hui le projet c'est du java, demain il faudra peut être migrer vers autre chose, et au final ce qui compte c'est surtout la logique et comprendre les grand concepts du langage.

  18. #18
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    16 033
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 16 033
    Points : 39 156
    Points
    39 156
    Par défaut
    Par contre, je ne suis pas suicidaire et les autres entreprises non plus. Une entreprise ne recrutera pas un autodidacte ou une personne issue d'une formation bidon sans l'avoir testé avant pour vérifier ce que la personne vaut réellement
    Pour moi, un autodidacte n'est pas un ingénieur même si dans certain cas il peut en avoir le niveau. Il peut donc tout à fait correspondre au besoin d'une entreprise. Mais une entreprise n'étant pas suicidaire comme tu le dis ne prendra pas le risque (sans parler de "formation bidon"). Dans le système anglo-saxon, tu as l’avantage de pouvoir arriver dans une entreprise et dire : "je n'ai pas le diplôme, mais est des compétences et suis motivé" et que l'employeur puisse te répondre : "chiche on essaye", pas en France. C'est pas pour ça que je veux un système anglo-saxon en France. Et encore, un recrutement inadapté fait perdre du temps et donc de l'argent au recruteur. C'est aussi une perte de temps pour le candidat d'ailleurs.

    La problématique commence au CV : ils mettent des mots clés random "React, Symfony, Angular, ..." comme tu le dis, parce que c'est ce qui est attendu par les services RH qui n'ont pas de compétences informatiques et n'ont pas d'autres moyen de faire un pré-filtrage. C'est comme des mots clés sur un site web.

    Je pense que les cabinets de recrutement, c'est une solution intéressante pour les employeurs et les candidats si c'est bien fait. Le recruteur va avoir un profil adapté à son besoin, et le candidat qui postule pour un poste qui ne convient pas à l'employeur peut être potentiellement recruté par un autre client du cabinet de recrutement. encore faut-il que le cabinet de recrutement ai en interne des gens ayant des compétences dans le domaine des postes sur lesquels ils interviennent.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  19. #19
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    912
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 912
    Points : 2 731
    Points
    2 731
    Par défaut
    C'est sur que quand on dépasse les 30 ans on a généralement 3-4 ans d'expérience minimum en programmation.
    Les tests d'embauche ne sont plus pertinent et quand on change de langage de temps en temps on est pas forcément efficace au tout début seulement pour un exercice de code (et il faut avoir l'environnement prêt, on peut être étourdi, sous pression avec le temps, ...).
    S'il devait y avoir un test, ce serait de tester la logique du candidat avec un problème court pour traiter quelques données (donc un échange technique avec quelqu’un spécialisé) : cela permet de voir si la personne est capable de faire des retours, de se remettre en question et peut être s'il est capable de travailler en équipe.

  20. #20
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    744
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 744
    Points : 2 031
    Points
    2 031
    Par défaut
    Quand on voit ce que les pdg et les actionnaires s'envoient, j'ai du mal a critiquer leur prétention salarial.

Discussions similaires

  1. Réponses: 175
    Dernier message: 13/01/2020, 12h06
  2. Pourquoi les entreprises françaises sont-elles si réticentes vis-à-vis du télétravail ?
    Par Katleen Erna dans le forum Forum général Solutions d'entreprise
    Réponses: 19
    Dernier message: 31/12/2019, 12h33
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 13/01/2012, 20h45
  4. Réponses: 119
    Dernier message: 08/11/2010, 16h27
  5. Réponses: 119
    Dernier message: 08/11/2010, 16h27

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo