Le volume des menaces de ransomware détectées entre janvier et juin de cette année a atteint plus de 1,2 million par mois, les principales cibles étant l'éducation, les municipalités, les soins de santé

Les chercheurs ont constaté un pic dans le nombre de fournisseurs de services qui ont été touchés par une attaque de ransomware. Les principales cibles restent toutefois cinq secteurs clés : l'éducation, les municipalités, les soins de santé, les infrastructures et la finance.

Après avoir analysé 106 attaques très médiatisées, les chercheurs ont constaté que l'éducation représentait 15 % des attaques, les municipalités 12 %, les soins de santé 12 %, les infrastructures 8 % et les finances 6 %. Au cours de l'année écoulée, les attaques par ransomware contre les établissements d'enseignement ont plus que doublé, et celles contre les secteurs de la santé et de la finance ont triplé.

Les attaques liées aux infrastructures ont également quadruplé, ce qui témoigne de la volonté des cybercriminels d'infliger des dommages plus importants que ceux subis par la victime immédiate. Les secteurs de l'automobile, de l'hôtellerie, des médias, de la vente au détail, des logiciels et des technologies ont tous connu une augmentation du nombre d'attaques.

Nom : ransomware-attacks-industry.jpg
Affichages : 539
Taille : 169,2 Ko

"Alors que les ransomwares et autres cybermenaces continuent d'évoluer, le besoin de solutions de sécurité adéquates n'a jamais été aussi grand", déclare Fleming Shi, directeur technique chez Barracuda. "De nombreux cybercriminels ciblent les petites entreprises dans le but d'accéder à des organisations plus importantes. Par conséquent, il est essentiel que les fournisseurs de sécurité créent des produits faciles à utiliser et à mettre en œuvre, quelle que soit la taille de l'entreprise. En outre, les technologies de sécurité sophistiquées devraient être disponibles sous forme de services, afin que les entreprises de toutes tailles puissent se protéger contre ces menaces en constante évolution. En rendant les solutions de sécurité plus accessibles et plus conviviales, l'ensemble du secteur peut contribuer à une meilleure défense contre les ransomwares et autres cyberattaques."

Sur une note positive, l'année dernière a vu davantage de paiements de ransomware récupérés par les organismes d'application de la loi, ainsi que de nouveaux niveaux de coopération entre les États-Unis et l'Union européenne pour lutter contre les ransomwares.

Nom : ransomware-attacks-SOC.jpg
Affichages : 512
Taille : 171,7 Ko

Source : Barracuda

Et vous ?

Trouvez-vous cette analyse pertinente ?

Voir aussi :

Les attaques par ransomware ont augmenté de 250 % au cours du premier semestre de 2021, les utilisateurs seront confrontés à une attaque toutes les 11 secondes au cours du second semestre

Les attaquants de ransomware n'ont désormais besoin que de trois jours après l'accès initial pour mener l'attaque, une diminution massive de 94 % de la durée de mise en oeuvre par rapport à 2019

Une ville canadienne attaquée par le ransomware LockBit. Les opérateurs exigent le paiement d'une rançon, sous peine de divulguer les données de la ville

Comment une entreprise a survécu à une attaque par ransomware sans payer la moindre rançon, un cadre raconte les détails de l'attaque dont a été victime son entreprise