Les USA représentent 53 % de la capacité des centres de données hyperscale, dont plus d'un tiers se trouve dans un seul État, la Virginie, le reste est réparti entre la Chine, l'Europe et le reste du monde

Alors que le nombre de grands centres de données exploités par des fournisseurs hyperscale est passé à plus de 800 à la fin du deuxième trimestre, de nouvelles données du Synergy Research Group montrent que les États-Unis représentent 53 % de la capacité de ces centres de données, mesurée par la charge informatique critique.

Si les États-Unis représentent plus de la moitié de la capacité totale, le reste est réparti de manière relativement égale entre la Chine, l'Europe et le reste du monde. Il est à noter que plus d'un tiers de la capacité américaine se trouve dans un seul État, la Virginie. La Virginie, et plus particulièrement la Virginie du Nord, est connue comme la capitale mondiale de l'Internet.

Il existe une énorme concentration d'infrastructures autour de la "Data Center Alley", centrée sur les comtés de Loudoun, Prince William et Fairfax, avec des centres de données regroupés principalement autour des villes d'Ashburn, Sterling, Manassas et Chantilly. Amazon, en particulier, implante une grande partie de son infrastructure de centres de données en Virginie du Nord.

Microsoft, Facebook, Google, ByteDance et d'autres sont également très présents. Le marché chinois reste relativement isolé mais abrite la grande majorité des infrastructures de centres de données d'entreprises chinoises comme Alibaba, Tencent et Baidu. En Europe, les principaux marchés nationaux pour les infrastructures hyperscale sont l'Irlande et les Pays-Bas, deux pays dont l'économie est relativement faible mais qui ont été fortement privilégiés pour l'implantation de centres de données hyperscale.

Nom : HMT_MW_Q222.jpg
Affichages : 473
Taille : 100,0 Ko

L'étude est basée sur une analyse de l'empreinte des centres de données de 19 des principales entreprises mondiales de services Internet et de cloud computing, y compris les plus grands opérateurs de SaaS, IaaS, PaaS, de recherche, de réseaux sociaux, de commerce électronique et de jeux. Les entreprises ayant la plus grande empreinte de centres de données hyperscale sont les principaux fournisseurs de cloud computing - Amazon, Microsoft et Google.

Chacun d'entre eux possède plus de 130 centres de données, dont au moins 25 dans chacune des principales régions (Amérique du Nord, Asie-Pacifique et Europe). En termes de capacité des centres de données, les principales entreprises sont Amazon, Google, Microsoft, Facebook, Alibaba et Tencent.

"Les opérateurs hyperscale prennent en compte de nombreux facteurs lorsqu'ils décident de l'emplacement de leur infrastructure de centre de données. Il s'agit notamment de la disponibilité de biens immobiliers adaptés, du coût et de la disponibilité des options d'alimentation électrique, de la proximité des clients, du risque de catastrophes naturelles, des incitations et des processus d'approbation locaux, de la facilité à faire des affaires et de la dynamique commerciale interne", a déclaré John Dinsdale, analyste en chef chez Synergy Research Group.

"Cela a inévitablement conduit à l'apparition de quelques points chauds de l'hyperscale. En Europe, les Pays-Bas et l'Irlande se sont toujours montrés très performants, devançant des pays aux économies plus importantes comme l'Allemagne et le Royaume-Uni. Mais au niveau mondial, la région qui se distingue est l'État américain de Virginie. La Virginie dispose de bien plus de capacités de centres de données hyperscale que la Chine ou l'ensemble du continent européen. Toutefois, notre analyse du futur pipeline de centres de données montre que l'importance relative de ces points chauds diminuera un peu au cours des cinq prochaines années, à mesure que l'infrastructure hyperscale s'étendra sur une plus grande surface géographique."

Source : Synergy Research Group

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les communautés frappées par la sécheresse se rebellent contre les centres de données : « Les centres de données sont une utilisation irresponsable de notre eau »

Les revenus trimestriels de l'écosystème du cloud public font un bond de 26 % pour atteindre 126 milliards de $ au premier trimestre, Microsoft, Amazon, Salesforce et Google dominent le marché

Les émissions de carbone des services de cloud hyperscale détermineront les décisions d'achat de cloud d'ici 2025, alors que les entreprises accordent plus d'attention aux rapports ESG, selon Gartner

La startup Lonestar annonce son projet d'enterrer une ferme de serveurs sur la Lune, pour y sauvegarder la mémoire de l'humanité qui serait moins en sécurité sur Terre