IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Une artiste reçoit le premier enregistrement de droit d’auteur américain connu pour l’art de l’IA générative


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 511
    Points : 9 129
    Points
    9 129
    Par défaut Une artiste reçoit le premier enregistrement de droit d’auteur américain connu pour l’art de l’IA générative
    Une œuvre d'art générée par l'IA a remporté la première place à un concours de beaux-arts à une foire d'État,
    et les artistes sont furieux

    Un homme a remporté la première place au concours de beaux-arts de la foire de l'État du Colorado en utilisant une œuvre d'art générée par une IA, lundi. « J'ai gagné la première place », a déclaré un utilisateur connu sous le nom de Sincarnate dans un message sur Discord, au-dessus des photos des toiles générées par l'IA et exposées à la foire. La victoire de Sincarnate a suscité des discussions animées sur les médias sociaux sur la nature de l'art et ce que signifie être un artiste. Certains commentateurs pensent que l'art humain est condamné par l'IA et que tous les artistes sont destinés à être remplacés par des machines. D'autres pensent que l'art évoluera et s'adaptera aux nouvelles technologies qui se présenteront, citant les synthétiseurs dans la musique.

    Nom : Screenshot_2022-09-01 An AI-Generated Artwork Won First Place at a State Fair Fine Arts Competit.png
Affichages : 29008
Taille : 449,4 Ko

    Le nom de Sincarnate est Jason Allen, président de la société de jeux de table Incarnate Games, basée au Colorado. Selon le site Web de la foire d'État, il a gagné dans la catégorie des arts numériques avec une œuvre intitulée "Théâtre d'opéra spatial". L'image, qu'Allen a imprimée sur une toile pour la soumettre, est magnifique. Elle dépeint une scène étrange qui pourrait être tirée d'un opéra spatial et ressemble à une peinture réalisée de main de maître. Des personnages classiques dans une salle baroque s'avancent à travers un hublot circulaire dans un paysage ensoleillé et radieux.

    Mais Allen n'a pas peint le "Théâtre d'opéra spatial", c'est un logiciel d'IA appelé Midjourney qui l'a fait. Il a utilisé ses instructions, mais Allen n'a pas manié le pinceau numérique. Cette distinction a suscité une controverse sur Twitter où des artistes en activité et des passionnés ont accusé Allen de précipiter la mort des emplois créatifs. « Nous regardons la mort de l'art se dérouler sous nos yeux. "Si les emplois créatifs ne sont pas à l'abri des machines, alors même les emplois hautement qualifiés risquent de devenir obsolètes. Qu'aurons-nous alors ? », a déclaré un utilisateur de Twitter se faisant appeler OmniMorpho dans une réponse qui a obtenu plus de 2 000 likes.

    « Je savais que ce serait controversé. Comme il est intéressant de voir comment toutes ces personnes sur Twitter qui sont contre l'art généré par l'IA sont les premières à jeter l'humain sous le bus en discréditant l'élément humain ! Est-ce que ça vous semble hypocrite, les gars ? » , a déclaré Allen sur le serveur Discord de Midjourney mardi.


    Selon Allen, sa contribution a été déterminante dans la mise en forme de la peinture primée. « J'ai exploré un message spécial que je publierai à une date ultérieure, j'ai créé des centaines d'images en l'utilisant, et après de nombreuses semaines de réglage fin et de sélection de mes gens, j'ai choisi mes trois meilleures images et les ai fait imprimer sur toile après m'être libéré de l'IA Gigapixel », a-t-il écrit dans un message avant l'annonce des gagnants.

    Allen a déclaré que ses critiques jugent l'art par la méthode de sa création, et que finalement le monde de l'art reconnaîtra l'art créé par l'IA comme sa propre catégorie. "Et si nous regardions cela de l'autre extrême, et si un artiste faisait une série de contraintes sauvagement difficiles et compliquées afin de créer une pièce, disons qu'ils ont fait leur art en étant suspendus à l'envers et en étant fouettés tout en peignant", a-t-il dit. L'œuvre de cet artiste doit-elle être évaluée différemment de celle d'un autre artiste qui a créé la même œuvre "normalement" ? Je sais ce qu'il adviendra de tout cela au final, ils vont tout simplement créer une catégorie 'art de l'intelligence artificielle' j'imagine pour des choses comme ça."

    Les artistes s'inquiètent de l'essor de l'art généré par l'IA

    Le rédacteur d'Atlantic Charlie Warzel est devenu viral après avoir publié une édition de la newsletter du magazine avec une image d'Alex Jones générée par Midjourney. Une publication majeure utilisant l'IA pour l'art au lieu d'un humain a contrarié beaucoup de gens. « La technologie est de plus en plus déployée pour créer des emplois et enrichir les milliardaires, et une grande partie de cette technologie ne semble pas profiter suffisamment au public. L'art de l'IA fait partie de cela. Pour les développeurs et les personnes à l'esprit technique, c'est quelque chose de cool, mais pour les illustrateurs, c'est très contrariant parce que c'est comme si vous aviez éliminé le besoin d'engager un illustrateur, a déclaré le dessinateur Matt Borrs à Warzel dans un article de suivi.

    Il y a aussi l'élément d'équité, car il n'est pas clair si Allen a informé les juges de son utilisation de la synthèse d'image, bien que certains utilisateurs de Twitter aient apparemment contacté les juges et découvert qu'ils n'étaient pas au courant. Allen a déclaré qu'il avait clairement étiqueté sa soumission à la foire d'État comme étant "Jason Allen via Midjourney", et a une fois de plus souligné l'élément humain nécessaire pour produire le travail. « Je génère des images avec MJ, je fais des passes avec photoshop, et j'upscale avec Gigapixel ». Curieusement, cette œuvre a été jugée suffisamment bonne pour tromper les artistes humains, et quelqu'un sur Twitter a plaisanté en disant que cela avait réglé le débat sur "la question de savoir si l'art de l'IA est de l'art".

    Il convient de noter que l'invention de l'appareil photo dans les années 1800 a suscité des critiques similaires concernant la photographie, car l'appareil semblait faire tout le travail, contrairement à un artiste qui s'efforçait de créer une œuvre d'art à la main avec un pinceau ou un crayon. Certains craignaient que les peintres ne deviennent à jamais obsolètes avec l'avènement de la photographie en couleur. Dans certaines applications, la photographie a remplacé des méthodes d'illustration plus laborieuses (comme la gravure), mais les peintres d'art humains existent toujours aujourd'hui.

    Dans leur état actuel, les outils de synthèse d'images nécessitent un degré élevé d'orientation humaine et de sélection pour obtenir des résultats remarquables, mais le domaine évolue rapidement et cela ne sera peut-être pas toujours le cas. Cependant, tant que de nouveaux outils artistiques verront le jour, le débat "Est-ce de l'art ?" se poursuivra probablement tant qu'il y aura des gens pour en discuter.

    Sources : Twitter, Foire du Colorado

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Les images présentées sur ce site web montrent des œuvres d'art générées par une IA, il suffit d'actualiser la page pour en voir une nouvelle

    Le US Copyright Office a rejeté une demande visant à laisser une IA protéger une « œuvre d'art » par copyright

    Une intelligence artificielle a recomposé des photos "réalistes" de personnages historiques comme Napoléon Bonaparte et Jules César,à l'aide de réseaux adverses génératifs

    L'Afrique du Sud délivre le premier brevet au monde mentionnant une intelligence artificielle comme inventeur : quels bénéfices pour les entreprises de la filière ? Quels dangers ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    245
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 245
    Points : 372
    Points
    372
    Par défaut
    Quid de toutes les taxes, les charges, ... qui augmentent à gogo alors qu'un humain en 2022 est hautement plus productif grâce à la robotique, l'IA, ... (je n'ai plus le lien de l'étude, qui montrait un rendement aux alentours de 57% de plus qu'il y a 50 ans) ?

    En d'autres termes, dans moins de 10 ans, l'IA fera largement plus que l'humain tant pour l'entreprise que pour la vie de tous les jours et donc l'humain sera de plus en plus dispensable pour faire tourner un pays.

    Pourtant, les taxes ne cessent de croitre alors qu'elles sont de moins en moins justifiées.

    Ce que j'écris n'est pas un appel à justifier de glander chez soit, même si chacun fait bien ce qu'il veut de sa vie, mais sur une réalité qui s'impose de plus en plus à nous et nous oblige à arrêter de penser le monde à travers le filtre de la compétition, d'un plaisir malsain au rapport de supériorité et surtout à la nécessité de travailler pour vivre (même si j'ai bien conscience de l'énorme, voir insultant luxe de ce dernier point dans un monde ou les gens n'aurait plus conscience des efforts fait par les générations précédentes comme les wokes le font actuellement, et était contraint de travailler pour vivre, mais surtout de faire des boulots qui les tuais à la taches et dont il n'avait d'autre choix que de subir leur emploi)

    Oui, il faudra toujours des gens pour aller livrer les marchandises, bosser dans les usines, ... ou pas et dans ce cas là, qui approche qu'on le veuille ou non et n'est plus de la science fiction que feront à ce moment là ?

    On va continuer notre vision capitaliste du chacun pour sa tronche ? On va tomber dans la niaiserie sans fond du communisme ? Ou on va enfin inventer un truc basé sur toutes ces erreurs ? Sur une vision du monde infantile et malfaisante qui s'annonce avec les wokes, ou on va enfin repenser tout ça à partir de base saine et non pas fondée sur le jugement de l'autre et le fait de nous montrer ldu doigts les uns les autres car A ne pense pas pareil que B ? ...

    En attendant, on entendait il y a encore 2 ans les astronautes dire qu'un retour sur la lune ne serait pas avant des années (minimum 15/20 ans) et l'histoire démontre le contraire, puisque ce retour avec des hommes se fera dans quelques mois.

    On peu me sortir l'argument du "va dire ça aux indiens qui trie nos déchets pour vivre", mais même là, c'est une question de temps qui s'approche plus vite qu'on ne l'imagine, alors que l'humain est limite plus attardé qu'auparavant.
    On est dans la morale de 2001 l'odyssée de l'espace : La technologie a évoluée à son paroxysme, mais l'humain est resté le même, tourné vers ses besoins primaires et son comportement animal qui lui n'a pas changé ou le comble est qu'il croit l'inverse parce qu'il se pointe du doigts et désigne ceux qui pensent mal.

  3. #3
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    363
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 363
    Points : 1 275
    Points
    1 275
    Par défaut
    L'IA n'a pas remplacé l'artiste, elle a remplacé une partie de ses activités, c'est le cas depuis bien longtemps.
    Combien d'artistes dessinent aujourd'hui sur des tablettes? Ca ne choque plus grand monde.
    En plus une partie de la démarche artistique vient bien de l'artiste et non de l'IA:
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Selon Allen, sa contribution a été déterminante dans la mise en forme de la peinture primée. « J'ai exploré un message spécial que je publierai à une date ultérieure, j'ai créé des centaines d'images en l'utilisant, et après de nombreuses semaines de réglage fin et de sélection de mes gens, j'ai choisi mes trois meilleures images et les ai fait imprimer sur toile après m'être libéré de l'IA Gigapixel », a-t-il écrit dans un message avant l'annonce des gagnants.
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Quid de toutes les taxes, les charges, ... qui augmentent à gogo alors qu'un humain en 2022 est hautement plus productif grâce à la robotique, l'IA, ... (je n'ai plus le lien de l'étude, qui montrait un rendement aux alentours de 57% de plus qu'il y a 50 ans) ?

    En d'autres termes, dans moins de 10 ans, l'IA fera largement plus que l'humain tant pour l'entreprise que pour la vie de tous les jours et donc l'humain sera de plus en plus dispensable pour faire tourner un pays.
    A un détail prêt le travail demandé n'est pas constant, on est de plus en plus efficace mais on nous demande aussi d'en faire de plus en plus.

    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Oui, il faudra toujours des gens pour aller livrer les marchandises, bosser dans les usines, ... ou pas et dans ce cas là, qui approche qu'on le veuille ou non et n'est plus de la science fiction que feront à ce moment là ?
    Alors je crois que ces métiers sont les premiers à remplacer ou sur lesquels on doit retirer de la pression!
    Les livreurs ont souvent un rythme de livraison intenable (littéralement)
    Les opérateurs en usine se bousillent la santé pour porter des choses ou répéter les mêmes gestes des centaines de fois.

    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    On va continuer notre vision capitaliste du chacun pour sa tronche ? On va tomber dans la niaiserie sans fond du communisme ? Ou on va enfin inventer un truc basé sur toutes ces erreurs ? Sur une vision du monde infantile et malfaisante qui s'annonce avec les wokes, ou on va enfin repenser tout ça à partir de base saine et non pas fondée sur le jugement de l'autre et le fait de nous montrer ldu doigts les uns les autres car A ne pense pas pareil que B ? ...
    Oui parce que les favorisés n'ont aucun intérêt à ce que les choses changent donc ils vont tenter de les maintenir telles quelles le plus longtemps possible.
    Tu dénonces les wokes qui jugent les autres et montrent les gens du doigt en le faisant toi même pour eux, c'est un peu ironique. Ce que tu appelles les wokes sont des moulins à vent qui ne tournent que parce qu'on parlent d'eux. Le meilleur moyen de les faire taire est de les ignorer et les laisser se lasser d'eux même.
    Et pendant que vous condamnez les wokes inoffensifs, les antitrans (margerite stern et dora moutot) sont invités par une député francaise (Caroline Yadan)

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    245
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 245
    Points : 372
    Points
    372
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    L'IA n'a pas remplacé l'artiste, elle a remplacé une partie de ses activités, c'est le cas depuis bien longtemps.
    Combien d'artistes dessinent aujourd'hui sur des tablettes? Ca ne choque plus grand monde.
    En plus une partie de la démarche artistique vient bien de l'artiste et non de l'IA:



    A un détail prêt le travail demandé n'est pas constant, on est de plus en plus efficace mais on nous demande aussi d'en faire de plus en plus.

    Alors je crois que ces métiers sont les premiers à remplacer ou sur lesquels on doit retirer de la pression!
    Les livreurs ont souvent un rythme de livraison intenable (littéralement)
    Les opérateurs en usine se bousillent la santé pour porter des choses ou répéter les mêmes gestes des centaines de fois.

    Oui parce que les favorisés n'ont aucun intérêt à ce que les choses changent donc ils vont tenter de les maintenir telles quelles le plus longtemps possible.
    Tu dénonces les wokes qui jugent les autres et montrent les gens du doigt en le faisant toi même pour eux, c'est un peu ironique. Ce que tu appelles les wokes sont des moulins à vent qui ne tournent que parce qu'on parlent d'eux. Le meilleur moyen de les faire taire est de les ignorer et les laisser se lasser d'eux même.
    Et pendant que vous condamnez les wokes inoffensifs, les antitrans (margerite stern et dora moutot) sont invités par une député francaise (Caroline Yadan)
    J'entends totalement ton argument et je ne suis pas contre.
    A propos des wokes, oui mon propos est paradoxale, mais j'ai l'honnêteté de reconnaitre la limite, contraint, pour arriver à montrer ce qu'ils font, de le faire aussi.

    C'est comme vouloir explique que le feu sa brule et être contraint de le démontrer pour le prouver.

    Quand j'écris que nous nous montrons du doigts, c'est pour mettre en avant, le fait que d'un coté, on a des gens, comme les wokes, qui utilisent un tons condescendant et supérieur pour prétendre que leurs points de vue est tout puissant et la vérité absolue et de l'autre, ceux qui méritent à peine de vivre.

    "L'IA n'a pas remplacé l'artiste, elle a remplacé une partie de ses activités, c'est le cas depuis bien longtemps"
    Là en l'occurrence, sur ce tableau, l'IA a remplacé l'artiste.
    L'IA l'a fait en se basant sur divers modèles telle une inspiration, comme le font les artistes.

    "Et pendant que vous condamnez les wokes inoffensifs, les antitrans (margerite stern et dora moutot) sont invités par une député francaise (Caroline Yadan)"
    Mais non, les wokes sont un exemple, il ne faut pas s'arrêter à ça bien évidemment et les "wokes inoffensifs" ça, je n'y crois pas.
    C'est comme si tu me disais les "islamistes inoffensifs"

  5. #5
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de yahiko
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    1 367
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 1 367
    Points : 8 596
    Points
    8 596
    Billets dans le blog
    43
    Par défaut
    Tout d'abord, l'œuvre a concouru dans la catégorie "Digital" autorisant toutes les manipulations informatiques. Ce qui n'est pas la même chose si cette œuvre avait concouru dans une catégorie plus classique nécessitant un savoir-faire manuel.

    Et sur le fond, l'image est très belle, à mon goût.

    Est-ce si important que ce soit une IA ou un être humain qui en soit l'origine ?
    L'IA est une technologie disruptive qui bouscule pas mal de domaines. L'art en fait partie.
    Plutôt que de grogner, les artistes digitaux qui devraient avoir une attitude avant-gardiste, ont tout intérêt à saisir les opportunités que leur offre l'IA pour explorer de nouveaux pans de la création.
    Tutoriels et FAQ TypeScript

  6. #6
    Expert éminent sénior Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    4 116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 4 116
    Points : 12 193
    Points
    12 193
    Par défaut
    Je peux comprendre la grogne des "artistes":
    c'est quand même plus recherché que la représentation d'un chat noir qui dort dans une mine de charbon non éclairée
    Cordialement.

  7. #7
    Membre averti Avatar de zabibof
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    188
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 188
    Points : 342
    Points
    342
    Par défaut
    L'art est une expression extérieur du ressenti intérieur d'une personne à travers des outils et techniques.

    Pour moi, un IA peut parfaitement produire de l'art si il est dans la catégorie "outil", c'est à dire que l'artiste a au moins "orienté" l'IA vers un certain résultat.

  8. #8
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    448
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Corse (Corse)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 448
    Points : 726
    Points
    726
    Par défaut
    un singe l'a fait , pourquoi pas une IA
    https://www.out-the-box.fr/pierre-br...monde-de-lart/

  9. #9
    Membre du Club
    Inscrit en
    mars 2008
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2008
    Messages : 18
    Points : 56
    Points
    56
    Par défaut
    Je suppose que la création de la photographie a fait hurler les peintres de l'époque

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 364
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 364
    Points : 5 163
    Points
    5 163
    Par défaut
    C'est normal que les artistes soient inquiets, ils seront bientôt tous du chômage grâce à l'IA, il seront obligé de trouver un vrai travail genre CRS, plombier ou éboueur au lieu d'être payé à ne rien foutre
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  11. #11
    Membre chevronné Avatar de onilink_
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 30
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 523
    Points : 2 161
    Points
    2 161
    Par défaut
    Perso j'aime beaucoup les résultats de MidJourney mais je me pose une question, qui me semble encore être en débat?

    Ce genre d'IA est entraîné sur beaucoup d'images. MidJourney a pour particularité d'utiliser beaucoup d'images artistiques (et probablement de leur donner plus de "poids", mais je ne connais pas les détails). Par exemple on peut utiliser des noms d'artistes pour la "forcer" à utiliser certains styles de ces même artistes.

    Voici un site qui propose beaucoup de phrases pré faites pour Stable Diffusion, et des résultats associés (même genre d'IA, mais open source contrairement a midjourney):
    https://lexica.art/

    On remarquera que la plupart des images intéressantes ont dans leur "prompt" des noms d'artistes.
    La question que je me pose: a-t-on demandé l'autorisation à artistes pour utiliser leurs œuvres et entraîner l'IA?
    Probablement que non. Devrait-on le faire? Juridiquement j'imagine que pour l'instant la question est loin d'être tranchée, mais je dirais que oui.
    Quel devrait être la licence des images générées et quels droits devraient avoir les utilisateurs?

    On se retrouve avec de nombreuses images générées qui puisent directement leur source dans des banques dont elles n'ont pas les droits d'utilisation.
    Il y a probablement une forme de plagia à diverses échelles, probablement indétectable actuellement étant donné la taille des banques d'images utilisées.

    Je fais le parallèle avec Microsoft Copilot qui a été a de nombreuses reprises "attrapé" a copier coller littéralement des bouts entiers de code sous licence GPL.

    Va-t-on vers de nouvelles licences qui interdiraient d'utiliser une œuvre pour entraîner des réseaux de neurones?
    De nouvelles lois qui vont empêcher les images générées par IA d'être soumises au droit d'auteur? Peut être d'être utilisées dans un contexte commercial selon les bases de données utilisées pour l’entraînement?

    Des outils vont il apparaître pour faire une "recherche inversée" et ainsi découvrir si une image générée est en fait un gros plagia que personne n'avait vu, mais qui serait une évidence une fois mis côte à côte avec les images sources utilisées pour la génération?
    Circuits intégrés mis à nu: https://twitter.com/TICS_Game

  12. #12
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    363
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 363
    Points : 1 275
    Points
    1 275
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    "L'IA n'a pas remplacé l'artiste, elle a remplacé une partie de ses activités, c'est le cas depuis bien longtemps"
    Là en l'occurrence, sur ce tableau, l'IA a remplacé l'artiste.
    L'IA l'a fait en se basant sur divers modèles telle une inspiration, comme le font les artistes.
    Il semblerait que le gars a fait plusieurs itérations et ajustements pour en arriver au résultat.
    Suivant l'importance de ces itérations et ajustements je passe d'un coté ou de l'autre de la limite de "l'IA artiste"

    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    "Et pendant que vous condamnez les wokes inoffensifs, les antitrans (margerite stern et dora moutot) sont invités par une député francaise (Caroline Yadan)"
    Mais non, les wokes sont un exemple, il ne faut pas s'arrêter à ça bien évidemment et les "wokes inoffensifs" ça, je n'y crois pas.
    C'est comme si tu me disais les "islamistes inoffensifs"
    Les wokes aujourd'hui c'est Jean Michel Twitter qui te fait tout un thread parce que quelqu'un n'a pas utilisé le terme précis (alors qu'il ne comprend pas le différence qu'apporte cette précision) et crie à la discrimination (alors qu'il ne la jamais vécue).
    C'est Jean Michel Netflix qui jubile en voyant des protagonistes de sa série préférée qui sont membres de minorité "à protéger" alors qu'il amplifie les préjugés sur celles ci.
    C'est un "militant" tellement inconséquent et inoffensif que le meilleur moyen de le combattre et de ne pas lui répondre et de lui dire de bien fermer sa gueule et de sortir de chez lui une fois de temps en temps.

    Les militants antiracistes, LGBT etc un minimum conséquents ont abandonné le terme de woke depuis bien longtemps pour éviter l'amalgame.
    Ils sont bien moins inoffensifs que les wokes mais ils sont, de mon point de vue, bien moins dangereux pour le société que les militants et militantes antitrans qui se rapprochent du gouvernement.

  13. #13
    Expert éminent sénior Avatar de disedorgue
    Homme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    4 116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 4 116
    Points : 12 193
    Points
    12 193
    Par défaut
    Citation Envoyé par zabibof Voir le message
    L'art est une expression extérieur du ressenti intérieur d'une personne à travers des outils et techniques.

    Pour moi, un IA peut parfaitement produire de l'art si il est dans la catégorie "outil", c'est à dire que l'artiste a au moins "orienté" l'IA vers un certain résultat.
    Oui, je suis d'accord avec toi, faut vraiment voir une IA comme un outil, au même titre qu'un pinceau ou un burin, qui ne fait que proposer et l'artiste dispose.

    Si ce n'était pas le cas, alors on en arriverait à la question de savoir si cette IA a développé une quelconque émotion avec tout ce que cela implique.

    N'oublions pas qu'à l'heure actuelle, beaucoup de gens considèrent que les émotions sont reliées à ce qu'ils appellent l'âme.

    Oui, je sais, je vais un peu loin, mais après tout, on est vendredi
    Cordialement.

  14. #14
    Membre averti
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    188
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 188
    Points : 391
    Points
    391
    Par défaut Pas sûr...
    Que l'IA ait 100% généré le dessin... ça semble trop complexe pour, il y a eu forcément une intervention humaine.

    Le rendu en grand format :


    C'est impressionnant.

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    245
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 245
    Points : 372
    Points
    372
    Par défaut
    Citation Envoyé par fodger Voir le message
    Que l'IA ait 100% généré le dessin... ça semble trop complexe pour, il y a eu forcément une intervention humaine.

    Le rendu en grand format :


    C'est impressionnant.
    Tu sembles être étranger aux notions de covariance et contravariance.
    Cette I.A. là repose sur la notion de tenseur : c'est à dire du n-uplet qui s'exprime dans des matrices (des super tableaux) ou des objets de dimensions 1.

    Des calculs sont fait, via d'une part, une banque d'image immense et alimentée tous les jours, dont le principe est d'analyser la composition de l'image (colorimétrie, forme, intension, relation émotionnelle, ...) et d'autre part d'en tirer un résultat qui se veut être en mesure de produire la même chose, à partir d'une information en entrée vers un résultat, en sortie.

    Covariances (quand l'analyse des différents points qui compose l'image, varient comme les vecteurs de la base) et contravariances (lorsqu'elles varient de façon contraire) interviennent comme base de ces calculs qui sont appliqué à des Tenseurs (le super tableau que j'ai évoqué).

    A partir de ces calculs, une IA peut littéralement prendre par exemple les mots clés "content, soleil et froid" et inventer une "oeuvre" qui à partir des images qu'elle a emmagasinée, mise en relation selon les intentions émotionnelles, les colorimétries, ... sortir une forme qui soit logique pour un résonnement humain.

    Ca te semble compliqué ?
    C'est 0,1% des calculs qui compose le monde l'intelligence artificielle, là, nous ne parlons que des réseaux en mesure d'inventer des "oeuvres".

    Il y a 15 ans, tu aurais pu sans aucun doute penser que l'intervention d'un humain était forcément nécessaire pour produire ce résultat, en 2022, c'est très loin de ce qu'est capable de faire une IA, dans la mesure ou c'est pour "elle", trivial.

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Graphic Programmer
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    1 377
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphic Programmer
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 1 377
    Points : 3 316
    Points
    3 316
    Par défaut
    ce qui fait qu'une image est une oeuvre d'art est notre rapport a cet image. ce n'est aucunement l'outil pour la generer qui compte, n'en deplaise aux artistes "traditionnels".
    l'artiste qui a créé cet ouvre a su tirer parti des algos d'ia, a su s'adpter et pousser l'algo dans une certaine direction. ce qui fait de lui un artiste

    il y a eu le meme discours quand la techno est arrivée..

    s'il y a probleme il peuevent faire des concours en excluant l'ia, ce qui est dommage a mes yeux, car ce qui compte c'est l'oeuvre finale

  17. #17
    Expert confirmé
    Avatar de shenron666
    Homme Profil pro
    avancé
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    2 441
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : avancé

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 2 441
    Points : 4 908
    Points
    4 908
    Par défaut
    IA ceci IA cela, on utilise depuis toujours ce terme abusivement pour décrire un comportement pseudo aléatoire
    les IA d'aujourd'hui ne sont capables de faire qu'une seule et unique chose pour laquelle le programme a été prévu
    une IA capable de jouer aux échecs n'est pas capable de jouer aux dames et encore moins de générer un reporting basé sur des informations qu'un enfant de 10 ans pourrait comprendre
    au final, il s'agit juste de programmes paramétriques destinés à générer une donnée de sortie à partir d'un certain nombre de paramètres d'entrée qui au mieux sont illimités
    ce n'est pas plus intelligent qu'une formule excel
    Tutoriels OpenGL
    Je ne répondrai à aucune question en MP
    - Si c'est simple tu dis que c'est compliqué et tu le fait
    - Si c'est compliqué tu dis que c'est simple et tu le sous-traite ou le fait faire par un stagiaire.

  18. #18
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    127
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 80
    Localisation : France, Landes (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 127
    Points : 222
    Points
    222
    Par défaut L'IA, un outil comme un autre
    L'IA n'est qu'un outil de plus au service de l'Art. Depuis la nuit des temps, les technique et les outils ont évolué, en peinture en gravure et même en littérature (on est passé de la plume d'oie au traitement de texte). On a même "inventé" de nouvelles formes d'art pour arriver au neuvième art avec la BD. Ce qui compte, au-delà des outils et des techniques, c'est l'émotion partagée entre l'artiste et son public. Mais il est vrai qu'à chaque évolution un peu nette, il s'est trouvé des "puristes" ou des "pisse-froid" pour protester. La vraie question est : les œuvres ainsi créées entrent-elles dans le 3ème art, le 8ème art ou faut-il créer un 10ème art ?

  19. #19
    Nouveau membre du Club Avatar de vivid
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    122
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 122
    Points : 29
    Points
    29
    Par défaut
    'Et les artistes sont furieux' et moi je rigole

  20. #20
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 511
    Points : 9 129
    Points
    9 129
    Par défaut Les communautés artistiques en ligne commencent à bannir les images générées par l'IA.
    Les communautés artistiques en ligne commencent à bannir les images générées par l'IA
    et interdisent la synthèse d'images dans le cadre d'un débat plus large sur l'éthique de l'art

    Il y a une poignée de jours, Jason Allen. Il a été été surpris que sa création, "Théâtre d'opéra spatial", remporte la première place du ruban bleu dans la catégorie "art numérique/photographie manipulée numériquement". Ce qui a surpris encore plus de gens que Allen, c'est qu'il avait créé son œuvre avec l'outil d'intelligence artificielle Midjourney. Pour Allen, cette victoire a été un triomphe inattendu, mais pour d'autres, elle a été la mèche qui a déclenché un débat animé sur les utilisations potentielles et les mauvais usages de l'IA dans les arts. Face à l'afflux d'œuvres d'art générées par des intelligences artificielles, certaines communautés artistiques en ligne ont pris des mesures radicales pour interdire ou limiter leur présence sur leurs sites, notamment Newgrounds, Inkblot Art et Fur Affinity. Et pendant que les plateformes d'art généré par l'IA explosent en popularité, les communautés en ligne qui se consacrent au partage de l'art généré par l'homme sont obligées de prendre une décision : l'art de l'IA doit-il être autorisé ?

    Nom : Screenshot_2022-09-13 Online Art Communities Begin Banning AI-Generated Images - Waxy org.png
Affichages : 1255
Taille : 877,7 Ko

    Andy Baio,de Waxy.org qui suit de près l'éthique de l'IA sur son blog, a été le premier à remarquer ces interdictions et à en faire état vendredi. Jusqu'à présent, les principales communautés artistiques DeviantArt et ArtStation n'ont pas modifié leur politique en matière d'IA, mais certains artistes se sont plaints sur les médias sociaux de la quantité d'art d'IA qu'ils voient régulièrement sur ces plateformes.

    L'arrivée de modèles de synthèse d'images largement disponibles, tels que Midjourney et Stable Diffusion, a provoqué une intense bataille en ligne entre les artistes qui considèrent les œuvres assistées par l'IA comme une forme de vol et ceux qui accueillent avec enthousiasme ces nouveaux outils de création. Les communautés d'artistes établies sont à la croisée des chemins car elles craignent que les œuvres non IA ne soient noyées dans une offre illimitée d'œuvres générées par l'IA, alors que ces outils sont devenus très populaires parmi certains de leurs membres.

    En interdisant l'art créé par synthèse d'image sur son portail d'art, Newgrounds a écrit : « Nous voulons garder l'accent sur l'art fait par des personnes et ne pas inonder le portail d'art avec de l'art généré par ordinateur ». Fur Affinity a cité des préoccupations concernant l'éthique de la façon dont les modèles de synthèse d'images apprennent à partir d'œuvres d'art existantes, écrivant : « Notre objectif est de soutenir les artistes et leur contenu. Nous ne pensons pas qu'il soit dans l'intérêt de notre communauté d'autoriser du contenu généré par l'IA sur le site ». Ce ne sont que les derniers mouvements dans un débat qui évolue rapidement sur la façon dont les communautés artistiques (et les professionnels de l'art) peuvent s'adapter à un logiciel qui peut potentiellement produire des œuvres illimitées d'art magnifique à un rythme qu'aucun humain travaillant sans les outils ne pourrait égaler.

    Nom : Screenshot_2022-09-13 Online Art Communities Begin Banning AI-Generated Images - Waxy org(2).png
Affichages : 1238
Taille : 421,6 Ko

    Une partie d'un débat plus large sur l'éthique de l'art

    La vague actuelle d'outils de synthèse d'images permet aux utilisateurs de saisir une description écrite (appelée "invite") et de produire une image correspondante, presque comme par magie. Les résultats sont souvent difficiles à obtenir, mais si l'invite est habilement rédigée, les résultats peuvent imiter les œuvres d'artistes humains avec des détails parfois étonnants. Les messages les plus réussis font souvent référence à des artistes existants et à des sites Web d'art par leur nom, mais rarement seuls. Le mélange d'artistes peut créer de nouveaux mélanges stylistiques innovants.

    Les modèles de synthèse d'images les plus populaires utilisent la technique de diffusion latente pour créer de nouvelles œuvres d'art en analysant des millions d'images sans le consentement des artistes ou des détenteurs de droits d'auteur. Dans le cas de la diffusion stable, ces images proviennent directement d'Internet, grâce à la base de données LAION-5B. Les images trouvées sur Internet sont souvent accompagnées de descriptions, ce qui est idéal pour l'entraînement des modèles d'IA.

    Récemment, Baio et Simon Willison, un chercheur en IA, ont récupéré les données de plus de 12 millions d'images dans LAION-5B et ont créé un outil de recherche qui permet aux utilisateurs de jeter un coup d'œil à une petite tranche représentative d'un ensemble beaucoup plus vaste.

    La fin de la créativité ?

    Que signifie le fait de pouvoir générer n'importe quel type de contenu visuel, image ou vidéo, avec quelques lignes de texte et un clic sur un bouton ? Qu'en sera-t-il lorsque vous pourrez générer un scénario de film avec GPT-3 et une animation de film avec DALL-E 2 ? Et si l'on regarde plus loin, que se passera-t-il lorsque les algorithmes des médias sociaux ne se contenteront pas de sélectionner du contenu pour votre flux, mais le généreront ? Qu'en sera-t-il lorsque, dans quelques années, cette tendance rencontrera le métavers et que des mondes de réalité virtuelle seront générés en temps réel, rien que pour vous ?

    Ce sont toutes des questions importantes à considérer. Certains pensent qu'à court terme, cela signifie que la créativité humaine et l'art sont profondément menacés. Peut-être que dans un monde où tout le monde peut générer n'importe quelle image, les graphistes tels que nous les connaissons aujourd'hui seront superflus. Cependant, l'histoire montre que la créativité humaine trouve un chemin. Le synthétiseur électronique n'a pas tué la musique, et la photographie n'a pas tué la peinture. Au contraire, ils ont catalysé de nouvelles formes d'art.

    Collaborer avec l'IA

    L'impact des technologies de l'IA sera multidimensionnel : nous ne pouvons pas le réduire à un seul axe, bon ou mauvais. De nouvelles formes d'art apparaîtront, tout comme de nouvelles voies d'expression créative. Toutefois, je pense qu'il existe également des risques.

    Midjourney, DALL-E et d'autres outils de conversion texte-image ne sont qu'une des façons dont l'IA s'est immiscée dans le processus de création. Il suffit de penser à la brève, mais controversée, existence du rappeur AI FN Meka ou à l'apparition d'une société de deepfake dans "America's Got Talent". L'IA est-elle une nouvelle technologie qui va créer le prochain grand mouvement artistique ? Ou annonce-t-elle la destruction de l'artiste ? Il s'avère que la réponse n'est pas si simple.

    « Il est important d'être attentif aux implications de l'automatisation et à ce que cela signifie pour les humains qui pourraient être "remplacés". Mais cela ne nécessite pas nécessairement d'avoir peur de devenir obsolète. Au contraire, la question que nous devrions nous poser est de savoir ce que nous voulons des machines et comment nous pouvons les utiliser au mieux au profit des humains », explique Cansu Canca, professeur associé de recherche à Northeastern, et fondateur et directeur du AI Ethics Lab.

    Les préoccupations concernant l'incursion de l'IA dans l'art vont au-delà des accusations de plagiat numérique. Derek Curry, professeur associé d'art et de design à Northeastern, n'est pas convaincu que l'art de l'IA remplacera un jour le travail créatif des humains. Par sa nature même, la technologie a ses limites. « Elle ne peut rien produire qui n'ait déjà fait l'objet d'un entraînement, il lui est donc impossible de créer des choses légitimement nouvelles », explique Curry.

    C'est loin d'être la première fois que les nouvelles technologies suscitent la controverse dans la communauté artistique. « Une grande partie du battage médiatique est très similaire à ce qui s'est passé à la fin du 19e siècle avec la photographie », explique Curry, qui a une formation de photographe. Comme pour la photographie, Curry estime que les humains jouent un rôle beaucoup plus important dans la création d'œuvres d'art générées par l'IA que la plupart des gens ne le pensent.

    Le cycle de la peur et de l'acceptation s'est produit avec chaque nouvelle technologie depuis l'aube de l'ère industrielle, et il y a toujours des victimes qui viennent avec le changement. « Il existe des moyens réels par lesquels une activité qui était réalisée d'une certaine manière par un humain peut maintenant être réalisée d'une manière différente, nécessitant moins d'humains pour faire ce travail qu'auparavant », explique Deirdre Loughridge, professeur associé de musique à Northeastern. Si l'art généré et assisté par l'IA devient plus communément accepté, les artistes devront repenser radicalement la façon dont ils travaillent, passent leur temps et structurent leur processus créatif, explique Loughridge.

    Mais elle affirme également qu'il existe un manque général de connaissances technologiques en matière d'IA, ce qui conduit à des perceptions erronées de ce qu'elle peut apporter aux artistes. Dans le domaine de la musique, l'intelligence artificielle a été utilisée pour le transfert de timbre ou de tonalité, permettant aux chanteurs d'utiliser leur voix comme synthétiseur en chantant dans un logiciel qui transforme la tonalité en le son d'un instrument différent.

    Comme tout autre élément technologique, l'utilisation de l'IA change lorsqu'elle se retrouve entre les mains des artistes, et non l'inverse. Loughridge compare l'IA à Auto-Tune, un processeur de correction de la hauteur du son qui était autrefois controversé mais qui est devenu un standard de l'industrie musicale.

    Pour Jennifer Gradecki, professeur associé d'art et de design à Northeastern, l'IA a également un potentiel en tant qu'aide à la création, en partie à cause de ce qu'elle ne peut pas faire. Selon Jennifer Gradecki, l'intelligence artificielle peut aider à trouver les réponses les plus génériques aux dilemmes artistiques, ce qui l'oriente vers des voies plus créatives. « Nous essayions de trouver un nom collectif à l'aide de l'IA et c'était amusant de voir les combinaisons qu'elle proposait, mais rien n'était bon. Rien n'était aussi créatif que ce que nous serions capables de générer », explique Gradecki.

    Source : Fur Afinity

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Des chercheurs en IA améliorent la méthode permettant de supprimer les préjugés sexistes dans les systèmes conçus pour comprendre et répondre aux données textuelles ou vocales, selon une étude

    Google dévoile son IA génératrice d'images par le texte baptisée Imagen et affirme qu'elle est meilleure que DALL-E 2 d'OpenAI

    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. [SQL-Server] Sélectionner le premier enregistrement d'une requête
    Par beegees dans le forum PHP & Base de données
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/01/2012, 15h14
  2. Tri sur l'ensemble d'une table sauf premier enregistrement
    Par pierre50 dans le forum Langage SQL
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/10/2008, 21h20
  3. Utiliser la valeur du premier enregistrement d'une table comme critère
    Par le_gueux90 dans le forum Requêtes et SQL.
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/03/2008, 15h55
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 05/04/2007, 14h19
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 28/04/2006, 22h56

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo