Les attaques visant les éditeurs de jeux vidéo ont plus que doublé au cours de l'année passée, l'industrie des jeux vidéo est désormais ciblée par 37 % des attaques DDoS, selon Akamai

Le rapport État des lieux de l'Internet montre que les éditeurs de jeux vidéo et les comptes de joueurs sont particulièrement menacés, suite à une recrudescence des attaques d'applications Web après la pandémie.

Akamai Technologies, l'entreprise du cloud qui soutient et protège la vie en ligne, a publié un nouveau rapport État des lieux de l'Internet montrant que les attaques d'applications Web dans le secteur des jeux vidéo ont plus que doublé au cours de l'année passée. Dans ce nouveau rapport, Le renouveau du jeu vidéo, on constate que ces attaques surviennent alors que la demande de plateformes de jeux vidéo dans le cloud explose.

Les cyberattaques contre les applications Web dans le secteur des jeux vidéo exposent les comptes des joueurs, avec pour conséquence la vente de comptes de jeux vidéo et le vol d'informations personnelles, notamment des données de cartes de crédit. Le marché de la microtransaction devrait atteindre 106,02 milliards de dollars d'ici 2026, ce qui en fait une cible de choix pour les hackers. Le rapport indique également que l'industrie des jeux vidéo est ciblée par 37 % des attaques DDoS. C'est un chiffre considérable, puisque le deuxième segment de marché le plus ciblé est le secteur financier, avec 22 %.

Voici les autres conclusions principales du rapport Le renouveau du jeu vidéo :

  • Les attaques des applications Web dans le secteur des jeux vidéo ont augmenté de 167 % entre le premier trimestre 2021 et le premier trimestre 2022, affectant des millions de comptes de joueurs à travers le monde.
  • Les États-Unis sont la principale cible des pirates, suivis par la Suisse, l'Inde, le Japon, le Royaume-Uni et d'autres pays d'Europe et d'Asie.
  • Les éditeurs de jeux vidéo migrent leurs opérations vers le cloud, créant ainsi de nouvelles opportunités d'attaque pour les pirates informatiques.
  • Les microtransactions, courantes dans le secteur des jeux vidéo, attirent particulièrement les hackers qui peuvent tirer parti du pouvoir d'achat des joueurs sans pour autant attirer l'attention.


Nom : ddos.png
Affichages : 506
Taille : 61,6 Ko

Jonathan Singer, Senior Strategist, Media & Entertainment Industries chez Akamai, a déclaré : « Avec l'évolution et l'essor du jeu vidéo, le secteur est devenu une cible de choix pour les cyberattaques. Les cybercriminels perturbent généralement les services en direct et récupèrent les informations de connexion pour voler les comptes des joueurs. De plus, avec l'extension dans le cloud qui attire de nouveaux joueurs, cibles de choix pour les hackers, de nouvelles opportunités d'attaque apparaissent. Notre dernier rapport, Le renouveau du jeu vidéo, examine pourquoi et comment le secteur des jeux vidéo est devenu une cible mondiale pour les cybercriminels, les fraudeurs et les blanchisseurs d'argent. »

Source : Akamai

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport pertinent ?

Voir aussi :

L'année 2021 bat le record absolu des violations de la cybersécurité avec plus de 5,9 milliards de comptes touchés, LinkedIn a été le plus affecté avec 700 000 000 de comptes piratés, selon AtlasVPN

Le secteur des jeux vidéo a connu la plus forte croissance en matière de cyberattaques pendant la pandémie, avec près de 11 milliards d'attaques par credential stuffing en 2020, selon Akamai

Des enfants de neuf ans lancent des attaques DDoS contre des écoles au Royaume-Uni, mais les autorités tentent de les dissuader de faire carrière dans la cybercriminalité