IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 124
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 124
    Points : 171 796
    Points
    171 796
    Par défaut Mark Zuckerberg déclare que Meta va "réduire progressivement" le nombre de ses employés en 2023
    Les employés de Facebook se préparent à des suppressions d'emplois allant jusqu'à 10% des effectifs,
    tandis que l'entreprise nie en bloc : « nous n'avons aucun plan de licenciement pour le moment »

    Les employés de Meta se préparent à des suppressions d'emplois après que de récents commentaires de dirigeants ont suggéré que l'entreprise prévoyait d'augmenter considérablement les attentes de performance et de « pousser vers la sortie » quiconque n'a pas réussi. La chef des ressources humaines de Meta, Lori Goler, a envoyé une note plus tôt ce mois-ci suggérant des réductions d'effectifs aux employés qui ne pouvaient pas répondre aux attentes alors que l'entreprise commençait à fonctionner avec « une intensité accrue », a appris Insider. Goler a ajouté que le licenciement des employés peu performants hors de Meta était la « bonne chose à faire ».

    Les réductions d'effectifs pourraient atteindre 10% cette année, a déclaré une personne connaissant les conversations au niveau des directeurs.

    « Ils n'ont pas encore commencé », a déclaré un employé à Insider à propos des licenciements, « mais ils arrivent ».

    Un autre employé a décrit le sentiment d'une « chasse aux sorcières » planant au travail dans laquelle les responsables de l'ingénierie semblent chercher des personnes à renvoyer alors qu'ils mentionnent soudainement et fréquemment les attentes de performance dans les messages d'équipe.

    Un autre employé a déclaré que Meta lui avait récemment fait une « offre de quitter » l'entreprise, essentiellement une indemnité de départ négociée. Cette personne a accepté la proposition, au lieu d'attendre d'être licencié plus tard cette année.

    Les personnes qui ont parlé avec Insider ont demandé à ne pas être identifiées car elles n'étaient pas autorisées à parler publiquement de l'entreprise. Leurs identités sont connues d'Insider.

    « Nous n'avons aucun plan de licenciement pour le moment », a déclaré un porte-parole de Meta. « Toute entreprise qui souhaite avoir un impact durable doit pratiquer une hiérarchisation disciplinée et travailler avec une grande intensité pour atteindre ses objectifs », a ajouté le porte-parole. « Les rapports sur ces efforts sont cohérents avec cette orientation et ce que nous avons déjà partagé publiquement sur notre style de fonctionnement ».

    Selon un employé qui a consulté le mémo, le mémo de Goler invitait les managers à constituer des équipes performantes, à hiérarchiser impitoyablement et à tirer le meilleur parti du temps synchrone et asynchrone avec les équipes.

    Les employés et les investisseurs obtiendront plus d'indices sur la santé des activités de Facebook lorsqu'il publiera ses performances financières du deuxième trimestre mercredi. Les actions technologiques ont connu un ralentissement généralisé au milieu de l'inflation et des craintes d'une récession. L'action de Facebook a chuté de 40% en seulement six mois alors qu'elle fait face à des défis publicitaires lancés par les changements de confidentialité d'Apple et approfondis par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Son segment métavers a perdu 10 milliards de dollars en un an.

    Facebook, qui a changé l'année dernière son nom en Meta Platforms, a embauché de manière agressive au cours des deux dernières années. Facebook disposait de plus de 78 000 employés en mars, soit une augmentation d'environ 30 % par rapport à l'année précédente. L'entreprise voulait répondre à la demande des consommateurs dans le contexte de la pandémie et se refaire une image en tant qu'entreprise construisant « le métavers », un monde numérique immersif que Mark Zuckerberg considère comme l'avenir (même lointain) d'Internet et de son entreprise.

    En 2020, Facebook a lancé un programme « d'attentes ajustées », permettant des mesures et des objectifs de performance plus flexibles. Les employés pourraient même choisir de fixer leurs propres objectifs en dessous des attentes pré-pandémiques. Mais à mesure que le boom de la pandémie s'estompe, l'entreprise s'éloigne de cette flexibilité.

    Les employés de Meta ont précédemment déclaré qu'ils s'attendaient à des licenciements début mai après que l'entreprise a mis en place un gel partiel des embauches et un ralentissement des embauches à l'échelle de l'entreprise, a d'abord rapporté Insider.

    Le directeur financier de la société, David Wehner, a écrit dans une note de service sur le gel des emplois permettrait à la société de « redéfinir les priorités du travail » et de « revoir l'affectation des effectifs ». C'était peu de temps après que Zuckerberg ait mentionné publiquement son sentiment que moins d'employés chez Facebook en feraient « une meilleure entreprise ».

    À la fin du mois dernier, Zuckerberg a déclaré lors d'une séance de questions-réponses hebdomadaire que l'entreprise fixerait des « objectifs plus agressifs » dans le but d'éliminer les employés qui ne pourraient pas les atteindre. À peu près au même moment, Chris Cox, directeur des produits de Facebook, a envoyé une note indiquant que l'entreprise utiliserait « des équipes d'exécution plus légères, plus combatives et plus performantes ».

    Il y a deux semaines, le responsable de l'ingénierie de Facebook, Maher Saba, a demandé à tous les managers dans un message interne de compiler les noms des personnes de leurs équipes considérées comme peu performantes, voire même avec des performances « stagnantes », à soumettre à l'entreprise pour examen, puis à les mettre sur un plan de performances. Saba a ajouté que le processus « évoluerait pour faire sortir les personnes incapables de se mettre sur la bonne voie ». « Si un subordonné direct a des performances stagnantes ou est peu performant, ce n'est pas ce dont nous avons besoin; il laisse tomber cette entreprise », a déclaré Saba. « En tant que manager, vous ne pouvez pas permettre à quelqu'un d'être un élément neutre ou négatif pour Meta ».

    Lors des prochains résultats de Meta, Brian Nowak, un analyste de premier plan chez Morgan Stanley, a déclaré qu'il s'attendait à une nouvelle révision des revenus de Facebook, estimant que la société atteindrait environ 120 milliards de dollars de revenus cette année, contre une estimation précédente de 125 milliards de dollars. Mais il s'attend à ce que le rival de la société TikTok, Reels, commence à gagner du terrain, avec un chiffre d'affaires qui doublera l'année prochaine pour atteindre 2,6 milliards de dollars, a-t-il ajouté.

    Le meilleur espoir jusqu'à présent est que le deuxième trimestre « soit la marche la plus basse » du récent manque de croissance des utilisateurs et des revenus de Facebook, a déclaré Mark Shmulik, analyste chez Bernstein, dans une note. « Les attentes pour Meta se sont tempérées », a-t-il ajouté.

    Nom : meta.png
Affichages : 768
Taille : 11,2 Ko

    Douzième meilleur lieu de travail pour développer sa carrière aux USA, selon LinkedIn

    LinkedIn a publié une liste des 50 meilleures entreprises aux USA pour développer sa carrière.

    Citation Envoyé par LinkedIn
    Le monde du travail continue de se transformer sous nos yeux. Alors que les professionnels ont changé d'emploi à un rythme sans précédent en 2021, les entreprises ont dû intensifier leurs efforts pour attirer et retenir les talents, qu'il s'agisse d'offrir plus d'opportunités d'être promus et d'acquérir de nouvelles compétences ou d'augmenter la flexibilité. Ces changements ont mis les employés et les demandeurs d'emploi aux commandes, les incitant à repenser ce qu'ils attendent d'un employeur aujourd'hui.

    Notre liste LinkedIn Top Companies 2022 est le 6e classement annuel des 50 meilleurs lieux de travail pour développer votre carrière, le tout basé sur des données LinkedIn uniques. Ce sont les entreprises qui offrent la stabilité dans notre monde du travail en constante évolution - celles qui non seulement attirent les travailleurs, mais les retiennent.

    Pour établir le classement de cette année, nous avons examiné les données de LinkedIn sur sept piliers, chacun révélant un élément important de la progression de carrière*: capacité à progresser, développement des compétences, stabilité de l'entreprise, opportunité externe, affinité avec l'entreprise, diversité des genres et diversité des formations. Vous pouvez en savoir plus sur notre méthodologie au bas de cet article.

    Cette liste est censée être une ressource pour vous, guidant les professionnels à chaque étape - qu'il s'agisse d'un changement de carrière, d'un retour sur le marché du travail après une interruption ou d'un investissement dans de nouvelles compétences. Dans chaque entreprise, vous trouverez des informations sur les rôles et les compétences recherchés, les meilleurs emplacements et bien plus encore. Vous pouvez également explorer les emplois ouverts (dont beaucoup sont des postes à distance) et les personnes que vous connaissez peut-être dans l'entreprise. Si une entreprise attire votre attention, suivez sa page d'entreprise et/ou activez les alertes d'emploi pour rester au courant des opportunités futures.
    Amazon s'est classé n°1 sur la liste, suivi d'Alphabet (la société mère de Google) et de Wells Fargo. IBM s'est contenté de la sixième place et Apple de la neuvième. Meta est arrivé en douzième position.

    Source : Insider

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de la situation ?
    Position méritée dans le classement de LinkedIn pour Meta selon vous à la lumière de ces éléments ? Dans quelle mesure ?
    Des situations comme celle-ci remettent-elles en question la pertinence de ce type de classement ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    Alphabet, maison-mère de Google, ralentira l'embauche et les investissements dès le second semestre 2022, évoquant les « perspectives économiques mondiales incertaines »
    Microsoft aurait licencié des employés dans le cadre d'un ajustement structurel, de nouvelles embauches seraient prévues
    Brad Smith de Microsoft : les entreprises américaines traversent une « nouvelle période » au cours de laquelle moins de personnes entrent sur le marché du travail
    Trouver un bon job 2022 ? Amazon, Alphabet, IBM et Apple seraient les meilleures sociétés pour travailler dans la tech, d'après une étude de LinkedIn
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 614
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 614
    Points : 56 891
    Points
    56 891
    Par défaut Mark Zuckerberg déclare que Meta va "réduire progressivement" le nombre de ses employés en 2023
    Mark Zuckerberg déclare que Meta va "réduire progressivement" le nombre de ses employés au cours de l'année prochaine
    pour faire face à la baisse des revenus de l'entreprise

    La croissance de Meta ralentit depuis un peu d'un an maintenant et les employés de l'entreprise risquent de fondre sous la pression. Le PDG de Meta Mark Zuckerberg a annoncé mercredi que l'entreprise prévoit de réduire le nombre de ses employés au cours de l'année prochaine, affirmant qu'il s'attend à ce que Meta fasse "plus de choses" avec moins de moyens à l'avenir. Cette suppression d'emploi devrait se dérouler "progressivement" selon les mots du PDG et pourrait atteindre jusqu'à 10 % des effectifs. Auparavant, Mark Zuckerberg avait nié que Meta prévoyait des licenciements pour faire face à la crise.

    La suppression d'emplois semble prendre de l'ampleur dans le secteur de la technologie, même si de nombreux rapports continuent de faire état d'une pénurie de talents technologiques. Et alors que les grandes entreprises technologiques licencient des employés et gèlent les embauches, Zuckerberg a déclaré que le plan de Meta était de réduire progressivement la croissance de ses effectifs au cours de l'année prochaine. Lors de l'annonce des résultats du deuxième trimestre 2022 de Meta, Zuckerberg a admis que l'entreprise est entrée dans une phase de ralentissement économique qui aura un large impact sur le secteur de la publicité numérique.

    « C'est une période qui demande plus d'intensité et je m'attends à ce que nous fassions plus avec moins de ressources. Je pense que nous traverserons cette période en étant une entreprise plus forte et plus disciplinée », a déclaré Zuckerberg lors de la conférence téléphonique mercredi. Ces licenciements permettraient à Meta de transférer l'énergie vers d'autres domaines de l'entreprise. « Je veux donner à nos dirigeants la possibilité de décider au sein de leurs équipes où il faut doubler les effectifs, où il faut compenser l'attrition et où il faut restructurer les équipes tout en minimisant l'impact sur les initiatives à long terme », a-t-il déclaré.

    Nom : im-451336.jpg
Affichages : 4704
Taille : 71,5 Ko

    Meta a enregistré une baisse de 1 % de son chiffre d'affaires, qui s'est établi à 28,8 milliards de dollars au deuxième trimestre. Les actions ont chuté de 3,8 % dans des échanges prolongés mercredi en fin de journée. Dans l'ensemble, le bénéfice de Meta a chuté de 36 % pour atteindre 6,7 milliards de dollars au cours du trimestre qui vient de prendre fin. Zuckerberg a déclaré que l'entreprise a embauché beaucoup de personnes plus tôt cette année, ce qui signifie que sa croissance de l'effectif d'une année sur l'autre rapportée sera encore substantielle pour les prochains trimestres, "mais elle devrait continuer à diminuer au fil du temps".

    Meta a dû faire face à divers obstacles ces derniers temps. La société constate une baisse de l'utilisation de son application principale Facebook et doit faire face à une concurrence massive avec la croissance de TikTok. La base d'utilisateurs actifs quotidiens de Facebook serait tombée à 1,957 milliard d'utilisateurs, contre 1,96 milliard il y a trois mois. Il s'agit de la plus forte baisse d'utilisateurs quotidiens jamais enregistrée par Facebook et seulement la deuxième fois que ce chiffre recule. Afin de faire face à la concurrence agressive de TikTok, Zuckerberg compte sur Reels, l'offre de vidéos courtes intégrée à Instagram depuis l'année dernière.

    Toutefois, les changements successifs apportés à Instagram ne sont pas du goût de ses utilisateurs populaires, qui dénoncent une forte ressemblance avec le concurrent. Cette semaine, les influenceuses Kim Kardashian et Kylie Jenner ont posté une image sur laquelle on pouvait lire "Make Instagram Instagram Again" et "stop trying to be TikTok". L'image avait plus de 1,9 million de likes mardi. De nombreux autres utilisateurs ont également exprimé leurs mécontentements face à ces changements. Le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, a abordé le sujet mardi, en disant que de nombreuses fonctionnalités étaient encore en évolution.

    « Je dois être honnête, je crois vraiment que de plus en plus d'Instagram va devenir une vidéo au fil du temps », a déclaré Adam Mosseri, responsable d'Instagram. Cependant, les utilisateurs mécontents ont lancé une pétition en vue de contraindre Mark Zuckerberg et son équipe à renoncer à "transformer Instagram en un clone de TikTok". « Il n'y a pas besoin de compliquer les choses, nous voulons juste voir quand nos amis postent. La beauté d'Instagram était que c'était INSTANTANÉ. À l'aube de l'application, nous vivions tous dans l'instant, en voyant nos meilleurs moments en temps réel », indique la pétition qui compte plus de 216 784 signatures.

    Nom : xJDdlAawKVuAJNy-800x450-noPad.jpg
Affichages : 1198
Taille : 36,9 Ko

    À l'avenir, Meta consacrera davantage d'efforts au développement du métavers, de Reels et la reconstruction de son système publicitaire après qu'Apple a limité l'accès aux données des utilisateurs sur l'iPhone. Pour mémoire, les changements liés à la confidentialité introduits l'année dernière par l'iOS 14 ont fortement dégradé les capacités de ciblage publicitaire de Meta. La perte d'utilisateurs et la dégradation de son système publicitaire représentent de grands dangers pour Meta. L'entreprise devra rapidement trouver des solutions pour ne pas perdre ses annonceurs et des parts de marché dans un secteur de la publicité dominé par Google.

    « Les utilisateurs commencent à s'en lasser. Les utilisateurs se tournent définitivement vers d'autres plateformes ou s'engagent moins avec Facebook, et quand vous commencez à voir cela se produire en plus grande quantité, c'est là que les annonceurs commencent vraiment à s'en rendre compte », a déclaré Debra Aho Williamson, analyste au cabinet de recherche Insider Intelligence. Par ailleurs, Meta fait l'objet d'un procès de la part de la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis pour l'acquisition de Within, une startup de réalité virtuelle. L'acquisition fait partie du plan de Meta pour construire le métavers.

    Zuckerberg considère le métavers comme l'avenir d'Internet et de son entreprise. Mais c'est loin d'être rentable. Le secteur vient de perdre environ 2,8 milliards de dollars supplémentaires, et Zuckerberg a répété à plusieurs reprises que le métavers ne sera probablement pas rentable avant la fin de la décennie, au plus tôt. Mais il reste confiant sur le fait que les investissements à long terme aideront Meta à sortir de la crise et à retrouver le chemin de croissance. « Dans cet environnement, nous nous concentrons sur les investissements à long terme qui nous permettront d'être plus forts à la sortie de la crise », a-t-il déclaré mercredi.

    Zuckerberg a déclaré que les choses prendront un peu plus de temps que prévu. « Compte tenu de la trajectoire récente des revenus, nous ralentissons le rythme de ces investissements et repoussons à plus tard certaines dépenses qui auraient dû être effectuées au cours de l'année ou des deux années suivantes », a-t-il déclaré. Ainsi, plusieurs signaux laissent entrevoir que le trimestre prochain pourrait également être marqué par une baisse du chiffre d'affaires.

    Meta lui-même prévoit une croissance nulle dans la fourchette haute des prévisions présentées dans son rapport trimestriel. Plusieurs grandes entreprises technologiques comme Microsoft, Google, Snap, Twitter, Spotify et d'autres ont soit réduit leurs effectifs, soit gelé les embauches pour le reste de l'année.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du plan de Meta visant à réduire ses effectifs pour amortir les impacts de la crise ?
    Pensez-vous que Reels permettra à Meta de concurrencer TikTok alors que les utilisateurs rejettent les changements ?
    Selon vous, qu'est-ce qui pourrait expliquer les suppressions d'emplois et l'arrêt des embauches qui s'observent dans le secteur technologique ?

    Voir aussi

    Alors que Zuckerberg mise sur les vidéos de type TikTok, Meta se dirige vers la première baisse de revenus de son histoire, et une nouvelle baisse d'utilisateurs quotidiens de Facebook

    Facebook lance Instagram Reels, un concurrent de TikTok, la fonctionnalité est désormais disponible dans une cinquantaine de pays

    Facebook et ses annonceurs paniquent alors que la majorité des utilisateurs d'iPhone choisissent de ne pas être suivis, seuls 25 % des utilisateurs acceptent le suivi

    Facebook perd des utilisateurs pour la première fois de son histoire, ce qui a fait plonger son action de près de 20 %

    Comment Apple a réussi à se jouer de Facebook ? La mise à jour iOS 14.5 d'Apple aurait déclenché un effondrement imparable de la capacité de Facebook à collecter les données
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    325
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 325
    Points : 1 171
    Points
    1 171
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Et vous ?
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Citation Envoyé par LAROUSSE
    girouette
    nom féminin
    (ancien scandinave vedrviti, avec influence de l'ancien français girer, tourner)
    1. Instrument muni d'une flèche, mobile sur un pivot, placé au sommet d'un édifice pour indiquer la direction du vent.
    2. Familier. Personne changeante, inconstante, versatile dans ses opinions ou ses avis : Une girouette politique.
    26 juillet : Les employés de Facebook se préparent à des suppressions d'emplois allant jusqu'à 10% des effectifs, Tandis que l'entreprise nie en bloc : « nous n'avons aucun plan de licenciement pour le moment »
    28 juillet : Mark Zuckerberg déclare que Meta va "réduire progressivement" le nombre de ses employés au cours de l'année prochaine

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 03/08/2021, 10h10
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 24/08/2019, 08h31
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 31/01/2019, 01h27
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2018, 16h42
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 26/10/2010, 12h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo