IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Meta face à une crise de confiance après de nouvelles vagues de licenciements

  1. #21
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    Entre 2019 et 2022, amazon est passé de 800000 salarié à 1.6 millions, donc 10000 de moins c'est pas grand chose dans l'absolue
    ... 400 à 450 k interimaires dans le monde durant le covid ! C'est pas rien ! Cela reste quand même des profils précaires qu'il faut payer . Et aussi payer les commissions aux agences

    Je doute que le fait de faire massivement appel à de la main d'oeuvre soit bon pour les finances

  2. #22
    Membre expérimenté Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
    Homme Profil pro
    db@
    Inscrit en
    Septembre 2021
    Messages
    464
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : db@

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2021
    Messages : 464
    Points : 1 338
    Points
    1 338
    Par défaut
    Citation Envoyé par Guilp Voir le message
    Question que je me pose en lisant ces articles sur des licenciements Meta, Twitter... :
    En France, la pénurie de développeurs fait que je ne me serais pas trop inquiété pour leur avenir. Surtout pour des gens qui sont passés par de telles grandes entreprises, je me dis qu'ils retrouveront du boulot en levant le petit doigt.
    Mais est-ce la même chose ailleurs dans le monde, en particulier sur continent nord américain ?
    C'est pire en Amérique du Nord.
    À Montréal, j'ai vu bien des entreprises qui embauchent en Afrique du Nord et les personnes restent en télétravail en attendant leur visa - ce qui peut des mois voir des années avec l'inefficacité d'Immigration Canada (plus la couche provinciale pour le Québec)
    Pour ce qui est de ces Indiens, ils vont trouver une autre job rapidement sans problème, c'est sûrement la partie visa de travail qui risque d'être plus compliquée.

  3. #23
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 450
    Points : 5 703
    Points
    5 703
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    J'ai une piste la dessus : dans l'industrie ces métiers sont largement sous évalués et la perte de ces mauvais choix ne peut être constaté que plus tard.
    Nous avons essayé d'embaucher un profil assez spécifique, l'entretien s'est terminé au moment de parler de prétention salariale. Les candidats demandaient des montants relativement proches mais 4 fois ce qu'on était prêt à leur donner.
    Conclusion : On a surement pas mal évalué ce poste, ces gens sont ridicules et prétentieux.
    Conclusion : On a promu un gars en interne moins cher que le budget, il travaille dur mais ne fournit aucun résultat. Il monte en compétence mais est très loin de ce qu'on attends.

    Quand je dis à mes responsables que je crains qu'on construise un colosse aux pieds d'argile on me rétorque que ce gars est extrêmement compétent qu'il a déjà fait ses preuves et qu'on a aucune raison de douter de lui.
    A 1 détail près : avant il travaillait dans son domaine de compétence qui est bien loin de celui qu'il traite aujourd'hui.

    Par curiosité c'était quoi leurs prétentions salarial ?
    Si tous les candidats demandes des salaires "trop élevée" c'est que:
    1) vous etes a coté de la plaque niveau salaire
    2) vous recherchez un profil junior, avec un salaire de junior mais aussi donc des compétences de junior.
    3) Si ce type que vous avez promu devient rapidement bon et aime l'informatique, il ira voir ailleurs dans pas longtemps pour un bien meilleur salaire

    si vous pouvez pas payez un développeur à la valeur normal du marché, tentez de donner plus d'avantages (plus de RTT, télétravail 4 jours sur 5, voir 100%, contrat de seulement 35h...).
    Il n'y a pas que le salaire, les avantages à coté compte aussi, certains cherche des boulots plus relaxe par exemple avec les avantages que j'ai cité.

  4. #24
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    Par curiosité c'était quoi leurs prétentions salarial ?
    Je n'ai pas le chiffre mais c'était "plus que leur directeur" et quand je vois les fiches de profil sur le net les salaires standards sont très élevés.
    Ce n'est pas un profil de dev mais dans les métiers de la data

    Si tous les candidats demandes des salaires "trop élevée" c'est que:
    1) vous etes a coté de la plaque niveau salaire
    J'en suis convaincu c'est un profil rare et primordial
    2) vous recherchez un profil junior, avec un salaire de junior mais aussi donc des compétences de junior.
    J'ai vu l'offre et la description de poste ne correspondait pas au titre du poste, ou plutôt ne correspondait qu'à un faible partie de celui-ci.
    3) Si ce type que vous avez promu devient rapidement bon et aime l'informatique, il ira voir ailleurs dans pas longtemps pour un bien meilleur salaire
    Il n'a pas l'habitude d'être bon, mais de s'entourer des bons faire-valoir.

    si vous pouvez pas payez un développeur à la valeur normal du marché, tentez de donner plus d'avantages (plus de RTT, télétravail 4 jours sur 5, voir 100%, contrat de seulement 35h...).
    Il n'y a pas que le salaire, les avantages à coté compte aussi, certains cherche des boulots plus relaxe par exemple avec les avantages que j'ai cité.
    [sarcasme ON]Nous sommes un domaine industriel de pointe, nous ne voulons que la crème et certainement pas un branleur qui veut plus de jours de repos, plus de télétravail ou un 80%.[sarcasme OFF]

    Mon point de vue honnête est que nous découvrons un domaine, plutôt que d'y aller à tâtons ou d'embaucher une personne qui s'y connait vraiment, on fait avec ce qu'on a en s'y mettant à 200% et en parlant fort pour ne pas laisser le moindre doute sur notre compétence. Mais une fois entre nous les opérationnels avancent et passent leur temps à expliquer qu'avancer à l'aveugle ne permet pas d'avancer au rythme attendu, les managers leur tape dessus en leur reprochant leur incompétence, expliquent qu'il était évident qu'ils ont pris la mauvaise piste mais ont des yeux de merlan frit quand il faut définir la bonne.

    Ne vous inquiétez pas tout de suite, je n'ai pas prévu de faire un burn out, on avance bien au jour le jour, nous sommes toujours incompétents mais nous le sommes un peu moins chaque jour

  5. #25
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 450
    Points : 5 703
    Points
    5 703
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Je n'ai pas le chiffre mais c'était "plus que leur directeur" et quand je vois les fiches de profil sur le net les salaires standards sont très élevés.
    Ce n'est pas un profil de dev mais dans les métiers de la data
    un salaire de directeur c'est > 60k, si c'est au delà de ces chiffres bon ok je peux comprendre l'étonnement de la boite

    j'ai cru avec ton message que la boite à ouvert un poste pour du 30k mais que les candidats avait des prétentions salariale de 50-55k, ce qui est le prix du marché d'un dev.

    En datascience si c'est un bon, ca peut vite monter à du 70-80k par contre oui.
    Si ta boite préfères vous formé vous mêmes plutôt que d'embaucher un expert, c'est que vous n'en avez pas besoin. Maintenant ta boite doit pas s'attendre à avoir de bon résultats rapidement.
    Le risque c'est qu'une fois formé, ces salariés pourrons se barrer avec les prétentions salariales adéquate

    C'est comme ca plus jeune que j'ai monté en salaire, je profité de missions en datasicence et devops pas trop bien payé et après chiao avec 30% de salaire en plus chez le conçurent.

  6. #26
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 263
    Points
    66 263
    Par défaut Le CTO de Meta aurait déclaré aux employés que l'augmentation des effectifs a entraîné une lenteur intenable
    Le directeur technique de Meta aurait déclaré aux employés que l'augmentation des effectifs a entraîné une lenteur "intenable"
    notamment des réunions dont la programmation prend un mois

    Certains cadres supérieurs de Meta continueraient toujours de penser que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur de la taille de l'entreprise. Peu avant les vacances de Noël, Andrew Bosworth, directeur technique de Meta, aurait envoyé un courriel aux 18 000 employés de sa division Reality Labs dans lequel il déplore le fait que l'entreprise avait résolu trop de problèmes simplement "en ajoutant des effectifs". Bosworth aurait noté que plus d'effectifs signifie généralement plus de frais généraux et chercherait une "réinitialisation culturelle". D'après Bosworth, les frais généraux ralentissent tout.

    Meta fait partie des géants du secteur de la technologie qui ont surestimé le boom suscité par la pandémie de la Covid-19, ce qui les a conduits à fortement augmenter leurs effectifs durant cette période. Cependant, lorsque les choses ont commencé à revenir à la normale, la croissance observée pendant la pandémie a baissé et les entreprises se sont retrouvées avec des charges très importantes et une baisse considérable des revenus. Meta, tout comme Google et Salesforce, a dû mettre en place des politiques de réduction du personnel. Ensemble, ils ont supprimé des dizaines de milliers de postes tout au long de l'année dernière.

    À lui seul, Meta a supprimé environ 11 000 emplois en nombre dernier pour faire face au ralentissement macroéconomique, mais les récents développements montrent que d'autres licenciements pourraient suivre cette année. Dans sa lettre d'information hebdomadaire "Command Line", le rédacteur en chef de The Verge, Alex Heath, a parlé d'un mémo interne du directeur de la technologie de Meta auquel il a eu accès. Dans ce mémo, Bosworth déplore la culture interne de résolution des problèmes de l'entreprise, basée principalement sur l'embauche de personnel supplémentaire. Pour mettre fin à cela, il souhaite une réinitialisation de la culture interne.

    Nom : 47.png
Affichages : 3113
Taille : 323,9 Ko

    Le mémo aurait été adressé aux 18 000 employés de Reality Labs, la division de Meta qui travaille sur les projets de métavers et de réalité virtuelle de l'entreprise. « Nous avons résolu trop de problèmes en ajoutant des effectifs. Mais l'ajout de personnel ajoute aussi des frais généraux. Et les frais généraux rendent tout plus lent », aurait écrit Bosworth. Le directeur technique de Meta pense que les rangs gonflés de l'entreprise ont également entraîné des retards dans la programmation et affirme que l'avenir pourrait être encore plus compliqué si les choses demeuraient ainsi. Pour Bosworth, la situation actuelle est tout simplement intenable.

    « Chaque semaine, je vois des documents avec plus de 100 éditeurs. Une réunion avec plus de 50 personnes dont la planification a pris un mois. Parfois, il y a même une "préréunion" avec son propre document. Je pense que la situation actuelle est intenable », a-t-il déclaré. Bosworth aurait également suggéré dans le mémo que le système de gestion des performances de Meta devrait être révisé. Il estime que l'accent devrait être mis moins sur la récompense de "l'impact absolu" et plus sur le retour sur investissement. D'après lui, cela permettrait de récompenser les employés "qui font plus avec moins et évitent complètement les frais généraux".

    Bosworth aurait également donné une interview dans laquelle il commente le niveau élevé d'investissement de Meta et les accusations selon lesquelles le groupe brûle de l'argent. Selon lui, il serait irresponsable que 80 % des investissements de Meta aillent dans son activité principale de médias sociaux, comme cela a été le cas dans le passé, plutôt que dans des choses futures. « Je pense que c'est une mauvaise utilisation des choses. Dans ce cas, vous adoptez essentiellement le mauvais côté du dilemme de l'innovation. Meta, cependant, modifie continuellement sa stratégie d'investissement », a déclaré Bosworth lors de l'interview.

    Interrogé sur les difficultés de Meta avec Horizon Worlds, la plateforme de métavers de l'entreprise, il a rétorqué que la plateforme ne va pas disparaître, même si elle ne s'est pas développée autant qu'espéré en 2022. « En effet, si vous supprimez toutes les autres parties de Reality Labs, Horizon est la chose que nous continuerons à faire parce que c'est l'application sociale sur laquelle nous pouvons construire le cœur de ce que nous offrons aux gens sur toutes les plateformes », explique-t-il. Il faut rappeler qu'Horizon Worlds a fait l'objet de critiques acerbes l'année dernière ; la plateforme était également critiquée par les propres employés de Meta.

    Sur le départ de John Carmack, l'ancien conseiller exécutif de Meta, en décembre dernier, Bosworth a déclaré qu'il s'agissait d'une véritable perte pour l'entreprise. « Il y a beaucoup de travaux auxquels je crois vraiment, auxquels John, je pense, croyait, mais qui pensaient que nous ne devrions pas encore les faire, que nous devrions attendre, que nous devrions faire quelque chose de différent, dans une séquence différente », a déclaré Bosworth. Carmack, l'une des figures les plus respectées de l'industrie de la réalité virtuelle, a quitté son poste après s'être dit insatisfait du manque d'efficacité de Meta et déçu de la lenteur au sein de l'entreprise.

    Source : Mémo interne d'Andrew Bosworth, directeur technique de Meta

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Meta annonce la suppression de 11 000 emplois et emboîte le pas à d'autres grandes entreprises technologiques, dans le cadre de la gestion du ralentissement macroéconomique

    John Carmack, un des noms les plus respectés de l'industrie de la VR et du jeu vidéo entre autre grâce à Doom et Quake, démissionne de son poste de CTO consultant chez Meta / Facebook

    Meta, la société mère de Facebook, licencie 60 personnes « au hasard » à l'aide d'un algorithme, Xsolla, une société dans l'industrie du jeu, licencie 150 employés également à l'aide d'un algorithme

    John Carmack démissionne de son poste de directeur technique chez Oculus de Facebook, pour travailler sur l'intelligence artificielle générale
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #27
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Février 2014
    Messages
    86
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : Février 2014
    Messages : 86
    Points : 468
    Points
    468
    Par défaut
    Et bien sur en tant que directeur, même technique, c'est la faute des autres.

    De mon point de vue, si des réunions réunissant 50 ou 100 personnes sont nécéssaire, c'est pas un problème de nombre d'employés, mais de management qui gère mal ses équipes.

    Donc le monsieur plutôt que d'améliorer les gestions de ses équipes, il leur rejette la faute dessus.

  8. #28
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 546
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 546
    Points : 199 536
    Points
    199 536
    Par défaut Meta demande à ses managers de se remettre à contribuer au développement de l'entreprise ou de la quitter
    Meta demande à ses managers de se remettre à contribuer au développement de l'entreprise ou de la quitter,
    Mark Zuckerberg a baptisé 2023 « l'année de l'efficacité »

    Dans un contexte de licenciements massifs par des entreprises technologiques mondiales, Meta Platforms Inc. aurait « aplati » son organisation. La grande enseigne de la technologie demande à nombre de ses managers et directeurs de passer à des postes de contributeurs individuels ou de quitter l'entreprise alors qu'elle tente de devenir plus efficace. En novembre 2022, Meta a déclaré qu'il allait licencier plus de 11 000 personnes, soit 13 % de son personnel. Mark Zuckerberg veut maintenant que 2023 soit « l'année de l'efficacité » après avoir procédé à ce licenciement massif.

    Meta, la maison mère de Facebook, Instagram et WhatsApp, faisait état de plus de 87 000 employés fin septembre.

    L'industrie technologique a souffert d'un grave ralentissement ces derniers mois, après un pic de succès alors que le monde s'est replié sur lui pendant la pandémie. Un ralentissement économique mondial, la hausse des taux d'intérêt et les luttes réglementaires ont poussé des entreprises technologiques telles qu'Alphabet et Amazon à ralentir ou à arrêter l'embauche. Fin août, Snap a licencié 1 300 employés et réduit les investissements. Microsoft a licencié environ 1 000 employés dans plusieurs divisions en octobre. Twitter a licencié la moitié de ses effectifs à la suite du rachat de l'entreprise par Elon Musk pour 44 milliards de dollars.

    Meta a vu la confusion sur l'avenir de l'entreprise ces derniers mois, car sa plateforme phare Facebook perd de jeunes utilisateurs et elle fait face à des problèmes de revenus en raison des changements dans les politiques de confidentialité d'Apple. Pendant ce temps, les investisseurs ne semblent toujours pas convaincus par le pivot de l'entreprise vers le métavers.

    Aussi, début novembre, l'entreprise a annoncé 11 000 suppressions d'emplois, soit 13 % du nombre total de ses salariés. La raison : l’entreprise opère un réajustement par rapport à des investissements en période de pandémie de coronavirus. Mark Zuckerberg avait pris la décision de les augmenter de façon significative compte tenu de la croissance des revenus de Meta due à l’essor du commerce en ligne. Le fondateur de Facebook reconnaît s’être trompé sur sa prévision qui était de voir la tendance se poursuivre après la fin de la pandémie. Il a également pris un certain nombre d'étapes supplémentaires pour que Meta devienne une entreprise plus légère et plus efficace en réduisant les dépenses discrétionnaires et en prolongeant le gel des embauches jusqu'au premier trimestre.

    Citation Envoyé par Mark Zuckerberg
    Comment en sommes-nous arrivés là ?

    Au début de Covid, le monde s'est rapidement déplacé en ligne et l'essor du commerce électronique a entraîné une croissance démesurée des revenus. De nombreuses personnes ont prédit qu'il s'agirait d'une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie. Moi aussi, j'ai donc pris la décision d'augmenter considérablement nos investissements. Malheureusement, cela ne s'est pas déroulé comme je m'y attendais. Non seulement le commerce en ligne est revenu aux tendances antérieures, mais le ralentissement macroéconomique, la concurrence accrue et la perte de signal publicitaire ont entraîné une baisse de nos revenus par rapport à ce à quoi je m'attendais. Je me suis trompé et j'en assume la responsabilité.

    Dans ce nouvel environnement, nous devons devenir plus efficaces en ce qui concerne le capital. Nous avons déplacé davantage de nos ressources vers un plus petit nombre de domaines de croissance hautement prioritaires, comme notre moteur de découverte de l'IA, nos publicités et nos plateformes commerciales, et notre vision à long terme du métavers. Nous avons réduit les coûts dans l'ensemble de notre entreprise, notamment en réduisant les budgets, en réduisant les avantages et en réduisant notre empreinte immobilière. Nous restructurons les équipes pour gagner en efficacité. Mais ces mesures à elles seules ne permettront pas d'aligner nos dépenses sur la croissance de nos revenus, j'ai donc également pris la décision difficile de laisser partir les gens.
    Nom : meta.png
Affichages : 2597
Taille : 142,4 Ko

    La dégringolade de Meta

    En février 2022, la société mère de Facebook, Meta, a été éjectée du top 10 des entreprises les plus valorisées au monde (capitalisation boursière) après une série de revers brutaux les semaines précédentes.

    La grande enseigne des médias sociaux de Mark Zuckerberg valait environ 565 milliards de dollars à la clôture du marché jeudi 19 février, une baisse étonnante par rapport à sa situation quelques mois plus tôt, lorsque Facebook se classait au sixième rang des entreprises les plus valorisées au monde.

    Meta se classait alors au 11e rang, derrière d'autres entreprises technologiques telles qu'Amazon, Apple, Alphabet et Microsoft, selon Bloomberg. Tesla, Berkshire Hathaway, Nvidia, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company et Tencent avaient tous progressé dans le classement. Tesla Inc., qui disposait d'une valeur marchande de 906 milliards de dollars, avait pris la place de Meta en tant que sixième plus grande entreprise derrière le géant du commerce électronique Amazon.com Inc. Berkshire Hathaway Inc. de Warren Buffett suit le constructeur de véhicules électriques à 700 milliards de dollars, suivi par le fabricant de puces Nvidia Corp. à 613 milliards de dollars.

    Nom : rang.png
Affichages : 2310
Taille : 18,5 Ko

    Les actions avaient chuté de plus de 45 % depuis qu'elles ont atteint un sommet historique de 384,33 $ en septembre 2021, effaçant plus de 500 milliards de dollars de valeur marchande au cours de cette période. Le ralentissement a coïncidé avec la publication d'un rapport trimestriel lamentable qui montrait que Facebook avait enregistré une baisse de sa base d'utilisateurs quotidienne moyenne pour la première fois dans l'histoire de l'entreprise. Zuckerberg a imputé la stagnation de l'activité des utilisateurs à la concurrence accrue de plateformes rivales telles que TikTok.

    Meta a perdu plus de 200 milliards de dollars de valeur en une seule journée de négociation à la suite du rapport (ce qui était la plus forte baisse de valeur marchande d'une journée de toutes les actions de l'histoire des États-Unis, selon Dow Jones).

    Facebook était autrefois une entreprise qui valait plus de 1 000 milliards de dollars, grâce à son système de suivi impeccable. Cependant, la nouvelle fonctionnalité d'Apple qui permet à ses utilisateurs de choisir de bloquer les traceurs publicitaires a neutralisé cette force de Facebook. Même la base d'utilisateurs de Facebook a commencé à diminuer après une vague de révélations de lanceurs d'alerte, montrant les effets néfastes des médias sociaux pour les jeunes utilisateurs.

    Et comme si cela ne suffisait pas, Meta a encore fait pire : l'entreprise ne figure désormais plus dans le top 20 des plus grosses capitalisations boursières du monde.

    L'effondrement stupéfiant du cours de l'action Meta rappelle l'époque de l'effondrement des dot-com, mais il est bien plus important en ce qui concerne la valeur effacée d'une seule entreprise. La chute a commencé à la fin de l'année dernière, alors que les signes d'une économie en berne commençaient à apparaître, et s'est accélérée au début de l'année 2022 après que l'entreprise a déclaré que la modification d'iOS par Apple concernant la protection de la vie privée entraînerait une perte de revenus de 10 milliards de dollars cette année.

    Meta est impacté par la baisse des revenus publicitaires. Mais le plus gros problème de Meta reste ses gigantesques investissements sur le Métavers. Ses dépenses ont augmenté de 19 %. Le groupe continue de parier son avenir sur le métavers. Les difficultés de Meta proviennent par exemple de sa tentative de réinventer son modèle d'affaires pour être moins dépendant de la publicité, qui lui rapporte de moins en moins de recettes. Pour cela, l'entreprise a misé sur le métavers, dans lequel elle engloutit des sommes faramineuses (pas moins de 21 milliards de dollars en deux ans). Pourtant, des voix sceptiques se font de plus en plus entendre alors que la réalité virtuelle a bien du mal à se démocratiser, et suscitant la méfiance des investisseurs qui doutent quant aux capacités d'un tel investissement à générer de l'argent à court terme.

    « Je sais que de nombreuses personnes désapprouvent cet investissement. Cependant, je pense que ce serait une erreur pour nous de ne pas nous focaliser sur ce domaine, qui sera à mon avis d'une importance fondamentale dans l'avenir » , a concédé Mark Zuckerberg lors de l’échange avec des analystes financiers mercredi de la semaine dernière.

    Le fondateur et PDG Mark Zuckerberg n'a pas été en mesure d'arrêter l'hémorragie et semble seulement aggraver la situation. Un Zuckerberg quelque peu perplexe a reconnu lors de la téléconférence avec les investisseurs « qu'il y a beaucoup de choses qui se passent en ce moment dans l'entreprise et dans le monde ».

    En plus des difficultés macroéconomiques, Meta est confronté à une confluence de défis, y compris la concurrence croissante pour sa plateforme Instagram de la part de rivaux tels que l'application de vidéo de courte durée TikTok et les difficultés à cibler et à mesurer la publicité en raison des changements de la politique de confidentialité d'Apple. « Il y a des problèmes macroéconomiques, il y a beaucoup de concurrence, il y a des défis publicitaires en particulier venant d'Apple, et puis il y a certaines des choses à plus long terme que nous prenons en charge parce que nous pensons qu'elles vont fournir de meilleurs retours sur le temps », a déclaré Zuckerberg.

    Fini de superviser, remettez les mains dans le cambouis

    Malgré tout, Mark Zuckerberg veut redresser sa barque. Si moins de personnel est synonyme de moins de travail fourni, le patron de Meta voit son salut dans l'efficacité et l'efficience du personnel restant.

    Aussi, son entreprise a demandé à nombre de ses managers et directeurs de passer à des postes de contributeurs individuels ou de quitter l'entreprise alors qu'elle tente de devenir plus efficace

    Le processus est connu en interne comme un « aplatissement [ndlr. de l'organigramme] », ont déclaré des sources. Les cadres supérieurs partageront la directive avec leurs subordonnés dans les semaines à venir, indépendamment des évaluations régulières des performances de l'entreprise qui sont actuellement en cours, ont déclaré les personnes, qui ont demandé à ne pas être nommées pour discuter d'une question qui n'était pas publique. Les contributeurs individuels ne sont pas en charge des autres et se concentrent plutôt sur des tâches telles que le codage, la conception et la recherche.

    Meta, qui possède Facebook et Instagram, a licencié 13 % de ses effectifs en novembre lors de son premier licenciement majeur. Au cours des mois qui ont suivi, le personnel a été confronté à une anxiété intense quant à la possibilité de voir de futurs licenciements, ont déclaré les sources. Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a expliqué lors du rapport sur les résultats de la société ce mois-ci qu'il estimait toujours que l'organisation était trop lente et gonflée. Il a appelé 2023 « l'année de l'efficacité » et s'est engagé à éliminer les cadres intermédiaires et les projets sous-performants.

    La série actuelle de suppressions d'emplois sera plus progressive, promulguée sur une base individuelle, ont déclaré les sources. Certains employés de Meta ont déclaré qu'ils estimaient que le changement était nécessaire étant donné que l'organisation comprend des équipes qui se font concurrence pour atteindre des objectifs similaires et des gestionnaires qui ne supervisent qu'un ou deux employés.

    Le plan de Zuckerberg pour une organisation allégée a aidé le cours de l'action à se redresser comparativement à 2022, qui a été sa pire année de tous les temps. Il a augmenté de plus de 56 % jusqu'à présent cette année.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'orientation de Meta concernant ses managers ?
    Une entreprise peut-elle faire mieux avec moins d'employés selon vous ? Dans quelle mesure ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #29
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Avril 2021
    Messages
    246
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2021
    Messages : 246
    Points : 342
    Points
    342
    Par défaut
    Contribuer de la même manière que Zuckerberg, c'est à dire en faisant perdre le plus d'argent possible à la boîte en suivant des fantasmes ?

  10. #30
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Novembre 2006
    Messages
    8 361
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2006
    Messages : 8 361
    Points : 20 387
    Points
    20 387
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Fini de superviser, remettez les mains dans le cambouis
    Aussi, son entreprise a demandé à nombre de ses managers et directeurs de passer à des postes de contributeurs individuels ou de quitter l'entreprise alors qu'elle tente de devenir plus efficace
    la mentalité US c'est "time is money" donc forcément faut être efficace.
    Sinon vous coulez et vous faites faillite.
    Mais pensez-vous que ce retournement de situation arrive un jour en France et que des directeurs de projet machin chose chez Atos ou Cap Gemini fassent du code donc mettent les mains dans le cambouis ?
    Plutôt que de passer leur temps en réunion ?
    C'est mal barré déjà que dans les entreprises françaises cela a été écrit maintes fois il y a plus de barreurs que de rameurs

  11. #31
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Tiens Zucky se met à faire du Musk.
    Bientot les profils facebook avec une coche bleue payante...
    C'est ca qui est bien quand on est un ancien visionnaire, quand on ne voit plus rien on demande aux autres de compenser sa propre incompétence et quand le couperet est le licenciement c'est qu'on est devenu un poulet sans tête.

  12. #32
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    Mai 2004
    Messages
    2 418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2004
    Messages : 2 418
    Points : 7 295
    Points
    7 295
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
    la mentalité US c'est "time is money" donc forcément faut être efficace.
    Sinon vous coulez et vous faites faillite.
    Mais pensez-vous que ce retournement de situation arrive un jour en France et que des directeurs de projet machin chose chez Atos ou Cap Gemini fassent du code donc mettent les mains dans le cambouis ?
    Plutôt que de passer leur temps en réunion ?
    C'est mal barré déjà que dans les entreprises françaises cela a été écrit maintes fois il y a plus de barreurs que de rameurs
    Chez Orange ce programme existait en 2015.
    Il s'appelait back to code de mémoire.

  13. #33
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 036
    Points
    58 036
    Par défaut Meta se prépare à une nouvelle série de suppressions d'emplois.
    Meta se prépare à une nouvelle série de suppressions d'emplois
    dans le cadre d'une réorganisation et d'une réduction des effectifs qui pourraient toucher des milliers de travailleurs

    Meta Platforms, société mère de Facebook, prévoit une nouvelle série de suppressions d'emplois dans le cadre d'une réorganisation et d'une réduction des effectifs qui pourraient toucher des milliers de travailleurs, selon le Washington Post de mercredi.

    Nom : Screenshot_2023-02-22 Meta preparing for fresh round of job cuts - Washington Post.png
Affichages : 2640
Taille : 618,9 Ko

    L'année dernière, l'entreprise de médias sociaux a licencié 13 % de ses effectifs, soit plus de 11 000 employés, alors qu'elle était aux prises avec la flambée des coûts et la faiblesse du marché publicitaire.

    Meta prévoit maintenant de pousser certains dirigeants dans des rôles de niveau inférieur sans rapports directs, aplanissant les couches de gestion entre le grand patron Mark Zuckerberg et les stagiaires de l'entreprise, a rapporté le Washington Post, citant une personne familière avec la question.

    Le porte-parole de Meta, Andy Stone, a cité dans une série de tweets plusieurs déclarations antérieures de Zuckerberg suggérant que d'autres réductions étaient en cours.

    Au début du mois, M. Zuckerberg a déclaré aux investisseurs que les licenciements de l'année dernière étaient "le début de notre souci d'efficacité et non la fin". Il a ajouté qu'il s'efforcerait "d'aplanir notre structure organisationnelle et de supprimer certaines couches de cadres intermédiaires."

    Les licenciements de l'année dernière étaient les premiers en 18 ans d'histoire de Meta. D'autres entreprises technologiques ont supprimé des milliers d'emplois, notamment Alphabet Inc (GOOGL.O), la société mère de Google, Microsoft Corp (MSFT.O) et Snap Inc.

    Meta a embauché de manière agressive pendant la pandémie de COVID pour répondre à une poussée de l'utilisation des médias sociaux par les consommateurs coincés à la maison. Mais les affaires ont souffert en 2022, les annonceurs ayant cessé de dépenser face à la hausse rapide des taux d'intérêt.

    Meta, qui valait autrefois plus de 1 000 milliards de dollars, est maintenant évaluée à 446 milliards de dollars. L'action Meta a baissé d'environ 0,5 % mercredi.

    La société a déclaré qu'elle allait également réduire l'espace de bureau, diminuer les dépenses discrétionnaires et prolonger un gel de l'embauche jusqu'en 2023 afin de limiter les dépenses.

    Selon un rapport du cabinet d'emploi Challenger, Gray & Christmas Inc., plus de 100 000 licenciements ont été annoncés dans les entreprises américaines en janvier, notamment dans les entreprises technologiques.

    Source : The Washington Post

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    Selon vous, quelles pourraient-être les conséquences de ces licenciements pour le secteur de l'emploi dans les technologies ?
    Votre entreprise envisage-t-elle de procéder à des réductions d'effectifs en 2023 ?

    Voir aussi :

    Plus de 70 000 employés ont été licenciés par les géants de la technologie au cours des 12 derniers mois, dont environ 37 000 travailleurs pour Twitter, 18 000 pour Amazon et 11 000 pour Meta

    Mark Zuckerberg confirme que les licenciements chez Meta auront lieu mercredi matin. La société mère de Facebook, WhatsApp et Instagram emboîte le pas à d'autres grandes entreprises technologiques

    Plus de 10 000 employés de Google pourraient être classés comme peu performants en vertu du nouveau système d'évaluation de l'entreprise, ce qui pourrait servir de prétexte pour les licencier

    Amazon prévoit de licencier jusqu'à 10 000 collaborateurs cette semaine, soit l'une des plus importantes réductions du personnel de son histoire
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #34
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    aplanissant les couches de gestion entre le grand patron Mark Zuckerberg et les stagiaires de l'entreprise
    J'ai déjà entendu ce genre d'arguments pour dire que les infos remonteraient plus facilement au management.
    La réalité que j'ai constatée est que rien n'est aplani, chacun reste à sa place et on supprime des couches, imposant une falaise entre le top management et le management de projet qui empêche toute remontée d'information et amplifiant les problèmes de gestion qui existaient déjà.

  15. #35
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 036
    Points
    58 036
    Par défaut Meta prévoit des milliers de licenciements supplémentaires dans le monde entier dès cette semaine.
    Meta prévoit des milliers de licenciements supplémentaires dans le monde entier dès cette semaine,
    l'année dernière, l'entreprise a supprimé 11 000 postes

    Meta Platforms, propriétaire de Facebook et d'Instagram, prévoit une nouvelle vague de licenciements et supprimera des milliers d'employés dès cette semaine, selon des personnes au fait du dossier.

    La plus grande société de réseaux sociaux au monde supprime de nouveaux emplois, après une réduction de 13 % en novembre, dans le but de devenir une organisation plus efficace. Lors de sa première série de suppressions, Meta a licencié 11 000 personnes, dont environ 350 en Irlande, dans le cadre de ce qui était son tout premier grand licenciement. L'entreprise s'est également efforcée d'aplanir son organisation, en offrant des indemnités de départ aux cadres et en supprimant des équipes entières qu'elle jugeait non essentielles, en février, une mesure qui est encore en cours de finalisation et qui pourrait affecter des milliers d'employés.

    Nom : Screenshot_2023-03-07 Meta plans thousands more layoffs globally as soon as this week.png
Affichages : 1704
Taille : 769,8 Ko

    La série imminente de réductions est motivée par des objectifs financiers et est distincte de l'"aplatissement", ont déclaré ces personnes, qui ont demandé à ne pas être identifiées pour discuter de questions internes. Meta, qui a connu un ralentissement de ses recettes publicitaires et s'est recentré sur une plateforme de réalité virtuelle appelée "metaverse", a demandé aux directeurs et aux vice-présidents de dresser des listes d'employés susceptibles d'être licenciés, ont déclaré ces personnes.

    Cette phase de licenciements pourrait être finalisée au cours de la semaine prochaine, selon les personnes interrogées. Les personnes qui travaillent sur le plan espèrent qu'il sera prêt avant que le directeur général Mark Zuckerberg ne prenne un congé parental pour son troisième enfant, ce qui pourrait être imminent, a déclaré l'une d'entre elles.

    Les réductions de novembre ont été une surprise, mais une autre série de licenciements a été largement anticipée par la main-d'œuvre de Meta. Zuckerberg a baptisé l'année 2023 "l'année de l'efficacité" pour Meta, et l'entreprise a communiqué ce thème aux employés lors des évaluations de performance, qui se sont achevées la semaine dernière, selon les personnes interrogées.

    Les employés de la société basée à Menlo Park, en Californie, ont décrit une anxiété accrue et un moral en berne parmi leurs collègues ces derniers temps. Certains employés se sont inquiétés de savoir s'ils recevraient leurs primes, qui doivent être distribuées ce mois-ci, s'ils perdaient leur emploi avant.

    Source : Meta

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Meta, la société mère de Facebook, licencie 60 personnes «*au hasard*» à l'aide d'un algorithme, Xsolla, une société dans l'industrie du jeu, licencie 150 employés également à l'aide d'un algorithme

    Mark Zuckerberg confirme que les licenciements chez Meta auront lieu mercredi matin. La société mère de Facebook, WhatsApp et Instagram emboîte le pas à d'autres grandes entreprises technologiques

    Meta / Facebook et Google ont appris l'art du licenciement furtif, selon une enquête. Meta tente de réduire ses coûts d'au moins 10% tandis que Google voudrait augmenter sa productivité

    Meta / Facebook aurait amorcé le licenciement de milliers d'employés via une série de « licenciements furtifs », qui pourraient toucher jusqu'à 15% de l'ensemble de son personnel
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #36
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 546
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 546
    Points : 199 536
    Points
    199 536
    Par défaut Meta va procéder au licenciement de 10 000 travailleurs supplémentaires
    Meta va procéder au licenciement de 10 000 travailleurs supplémentaires,
    après avoir réduit ses effectifs d'environ 11 000 collaborateurs en novembre

    Meta licenciera 10 000 travailleurs supplémentaires et encourra des coûts de restructuration allant de 3 à 5 milliards de dollars, a annoncé mardi la société, le PDG Mark Zuckerberg avertissant que l'instabilité économique pourrait se poursuivre pendant « de nombreuses années ».

    « Voici le calendrier auquel vous devez vous attendre: au cours des deux prochains mois, les dirigeants de l'organisation annonceront des plans de restructuration axés sur l'aplatissement de nos organisations, l'annulation des projets moins prioritaires et la réduction de nos taux d'embauche », a déclaré Zuckerberg dans un message aux employés, qui était également publié sur le blog de l'entreprise technologique.

    Il a ajouté que le parent Facebook prévoyait de fermer 5 000 postes ouverts supplémentaires qu'il n'a pas encore pourvus. Dans un clin d'œil à l'incertitude économique persistante, Zuckerberg a noté que l'entreprise devrait se préparer à « la possibilité que cette nouvelle réalité économique se poursuive pendant de nombreuses années ».

    Dans un dossier auprès de la SEC annonçant les réductions des effectifs, Meta a également déclaré qu'il prévoyait une baisse des dépenses totales en 2023, allant de 86 milliards de dollars à 92 milliards de dollars.

    La nouvelle série de licenciements fait suite à une précédente série de licenciements, annoncée en novembre, qui a touché plus de 11 000 travailleurs, ce qui équivaut à environ 13 % de l'effectif total de Meta.

    Zuckerberg a présenté 2023 comme « l'année de l'efficacité » de l'entreprise, au cours de laquelle l'entreprise vise à devenir « une organisation plus forte et plus agile ». « Nous sommes une entreprise technologique, et notre résultat ultime est ce que nous construisons pour les gens », a déclaré Zuckerberg. Dans le cadre de la restructuration, la société augmentera également le nombre de subordonnés directs de chaque responsable.

    Zuckerberg a déclaré aux analystes en février que Meta prévoyait « de réduire les projets qui ne fonctionnent pas ou qui pourraient ne plus être cruciaux » tout en « éliminant simultanément les couches de gestion intermédiaire pour prendre des décisions plus rapidement ». « Une organisation plus légère exécutera ses priorités les plus élevées plus rapidement », a déclaré le message de Zuckerberg.

    Nom : meta.png
Affichages : 1747
Taille : 525,6 Ko

    Ci-dessous le communiqué de Mark Zuckerberg pour les plus curieux.

    Meta construit l'avenir de la connexion humaine, et aujourd'hui, je veux partager quelques mises à jour sur notre année d'efficacité qui nous aideront à le faire. Les objectifs de ce travail sont : (1) faire de nous une meilleure entreprise technologique et (2) améliorer notre performance financière dans un environnement difficile afin que nous puissions exécuter notre vision à long terme.

    Notre travail d'efficacité comporte plusieurs flux de travail parallèles pour améliorer l'efficacité organisationnelle, augmenter considérablement la productivité et les outils des développeurs, optimiser le travail distribué, éliminer les processus inutiles, etc. J'ai essayé d'être ouvert sur tout le travail en cours, et bien que je sache que beaucoup d'entre vous sont stimulés par cela, je reconnais également que l'idée de changements organisationnels à venir crée de l'incertitude et du stress. J'espère apporter ces changements d'organisation le plus tôt possible dans l'année afin que nous puissions surmonter cette période d'incertitude et nous concentrer sur le travail critique à venir.

    Voici le calendrier auquel vous devez vous attendre : au cours des deux prochains mois, les dirigeants d'organisation annonceront des plans de restructuration axés sur l'aplanissement de nos organisations, l'annulation de projets moins prioritaires et la réduction de nos taux d'embauche. Avec moins d'embauches, j'ai pris la décision difficile de réduire davantage la taille de notre équipe de recrutement. Nous informerons demain les membres de l'équipe de recrutement s'ils sont concernés. Nous prévoyons d'annoncer des restructurations et des licenciements dans nos groupes technologiques fin avril, puis dans nos groupes commerciaux fin mai. Dans un petit nombre de cas, il peut s'écouler jusqu'à la fin de l'année pour achever ces changements. Nos calendriers pour les équipes internationales seront également différents et les dirigeants locaux donneront plus de détails. Dans l'ensemble, nous prévoyons de réduire la taille de notre équipe d'environ 10 000 personnes et de fermer environ 5 000 postes vacants supplémentaires où nous n'avons pas encore embauchés.

    Ce sera difficile et il n'y a pas moyen de contourner cela. Cela signifie dire au revoir à des collègues talentueux et passionnés qui ont fait partie de notre succès. Ils se sont dévoués à notre mission et je leur suis personnellement reconnaissant pour tous leurs efforts. Nous soutiendrons les gens de la même manière que nous l'avons fait auparavant et traiterons chacun avec la gratitude qu'il mérite.

    Après la restructuration, nous prévoyons de lever le gel des embauches et des transferts dans chaque groupe. D'autres délais d'efficacité pertinents incluent le ciblage de cet été pour compléter notre analyse de notre année de travail hybride d'apprentissage afin que nous puissions affiner davantage notre modèle de travail distribué. Nous visons également à avoir un flux constant d'améliorations de la productivité des développeurs et des améliorations des processus tout au long de l'année.

    Comme j'ai parlé d'efficacité cette année, j'ai dit qu'une partie de notre travail consistera à supprimer des emplois - et cela servira à la fois à construire une entreprise plus légère et plus technique et à améliorer nos performances commerciales pour permettre notre vision à long terme. Je comprends que cette mise à jour puisse encore sembler surprenante, alors j'aimerais exposer un contexte plus large sur notre vision, notre culture et notre philosophie de fonctionnement.

    Construire une meilleure entreprise technologique

    Chaque jour, Meta crée de nouvelles façons pour les gens de se sentir plus proches. Il s'agit d'un besoin humain fondamental qui peut être plus important que jamais dans le monde complexe d'aujourd'hui. Un jour, nous espérons permettre à chaque personne de ressentir un sentiment de connexion aussi fort que celui que vous ressentez lorsque vous êtes physiquement avec quelqu'un que vous aimez.

    Nous effectuons un travail de premier plan sur un large éventail de technologies de pointe, puis nous transformons cela en produits inspirants qui améliorent la vie des gens. Nous le faisons avec l'IA pour vous aider à vous exprimer de manière créative et à découvrir de nouveaux contenus, avec le métavers pour offrir un sentiment réaliste de présence, avec de nouveaux formats de médias pour créer des expériences plus riches, avec le chiffrement pour vous permettre de communiquer en privé de plus en plus de façons, et avec des outils commerciaux pour aider à atteindre les clients, créer des opportunités et développer l'économie.

    En termes simples*: si vous voulez inventer l'avenir ou appliquer les meilleures idées pour atteindre les gens à grande échelle, alors Meta est le meilleur endroit pour le faire.

    Dans cet esprit, voici quelques-uns des principes culturels qui guident notre travail d'efficacité pour faire de Meta une entreprise technologique encore plus forte*:

    Plus plat est plus rapide

    Il est bien entendu que chaque couche d'une hiérarchie ajoute de la latence et de l'aversion au risque dans le flux d'informations et la prise de décision. Chaque responsable examine généralement le travail et peaufine certaines aspérités avant de l'envoyer plus haut dans la chaîne.

    Au cours de notre année de l'efficacité, nous allons rendre notre organisation plus plate en supprimant plusieurs niveaux de gestion. Dans ce cadre, nous demanderons à de nombreux managers de devenir contributeurs individuels. Nous aurons également des contributeurs individuels qui rapporteront à presque tous les niveaux - pas seulement au bas - afin que le flux d'informations entre les personnes effectuant le travail et la direction soit plus rapide.

    Bien sûr, il y a des compromis. Nous croyons toujours que la gestion de chaque personne est très importante, donc en général, nous ne voulons pas que les gestionnaires aient plus de 10 subordonnés directs. Aujourd'hui, nombre de nos managers n'ont que quelques subordonnés directs. Il était logique d'optimiser la montée en puissance de nouveaux managers et de maintenir la capacité tampon lorsque nous développions notre organisation plus rapidement, mais maintenant que nous ne prévoyons pas d'augmenter les effectifs aussi rapidement, il est plus logique d'utiliser pleinement la capacité de chaque manager et les couches de défragmentation comme autant que possible.

    Plus maigre c'est mieux

    Depuis que nous avons réduit nos effectifs l'an dernier, un résultat surprenant est que beaucoup de choses sont allées plus vite. Rétrospectivement, j'ai sous-estimé les coûts indirects des projets moins prioritaires.

    Il est tentant de penser qu'un projet est net positif tant qu'il génère plus de valeur que ses coûts directs. Mais ce projet a besoin d'un leader, alors peut-être prenons-nous quelqu'un de formidable dans une autre équipe ou peut-être prenons-nous un excellent ingénieur et le mettons dans un rôle de gestion, ce qui à la fois diffuse les talents et crée plus de niveaux de gestion. Cette équipe de projet a besoin d'espace, et peut-être fait-elle basculer son groupe de produits dans son ensemble sur plusieurs étages ou plusieurs fuseaux horaires, ce qui rend désormais la communication plus difficile pour tout le monde. Cette équipe de projet a besoin d'ordinateurs portables et d'avantages RH et peut vouloir recruter plus d'ingénieurs, ce qui nous amène à embaucher encore plus de personnel informatique, RH et de recrutement, et maintenant ces organisations se développent et deviennent également moins efficaces et réactives aux équipes plus prioritaires. Peut-être que le projet a chevauché le travail d'une autre équipe ou peut-être qu'il a construit un système technique sur mesure alors qu'il aurait dû utiliser l'infrastructure générale que nous avions déjà construite, alors maintenant, il faudra se concentrer sur le leadership pour dédupliquer cet effort. Les coûts indirects s'accumulent et il est facile de les sous-estimer.

    Une organisation allégée exécutera ses priorités les plus élevées plus rapidement. Les gens seront plus productifs et leur travail sera plus amusant et épanouissant. Nous deviendrons un aimant encore plus grand pour les personnes les plus talentueuses. C'est pourquoi, au cours de notre Année de l'efficacité, nous nous concentrons sur l'annulation des projets redondants ou moins prioritaires et sur la rationalisation de chaque organisation.

    Garder la technologie au centre de nos préoccupations

    Nous sommes une entreprise technologique et notre résultat ultime est ce que nous construisons pour les gens. Tout le reste que nous faisons est au service de cela.

    Au fur et à mesure de notre croissance, nous avons embauché de nombreux experts de premier plan dans des domaines autres que l'ingénierie. Cela nous aide à créer de meilleurs produits, mais avec de nombreuses nouvelles équipes, il faut une concentration intentionnelle pour s'assurer que notre entreprise reste principalement des technologues.

    Au fur et à mesure que nous ajoutons différents groupes, nos équipes produit embauchent naturellement plus de rôles pour gérer toutes les interactions avec ces autres groupes. Si nous ne rééquilibrions les équipes produit que vers l'ingénierie, ces équipes produits plus légères seraient submergées par le volume d'interactions d'autres groupes.

    Dans le cadre de l'année de l'efficacité, nous nous concentrons sur le retour à un ratio plus optimal d'ingénieurs pour d'autres rôles. Il est important que tous les groupes deviennent plus légers et plus efficaces pour permettre à nos groupes technologiques d'être aussi légers et efficaces que possible. Nous veillerons à continuer de respecter toutes nos obligations critiques et légales à mesure que nous trouverons des moyens de fonctionner plus efficacement.

    Investir dans des outils pour gagner en efficacité

    Nous nous concentrons sur le long terme. Cela signifie investir dans des outils qui nous rendront plus efficaces sur de nombreuses années, pas seulement cette année - qu'il s'agisse de créer des outils d'IA pour aider les ingénieurs à écrire un meilleur code plus rapidement, nous permettant d'automatiser les charges de travail au fil du temps ou d'identifier les processus obsolètes que nous pouvons supprimer progressivement.

    Notre travail d'outillage de développement est en cours et donne de bons résultats. Par exemple, Buck2 est notre nouveau système de build open source qui compile les builds environ 50% plus rapidement afin que les ingénieurs puissent passer plus de temps à itérer et moins de temps à attendre. Notre analyse a révélé que les ingénieurs dont les builds étaient accélérés par Buck2 produisaient souvent beaucoup plus de code.

    Le temps en personne aide à établir des relations et à en faire plus

    Nous sommes attachés au travail distribué. Cela signifie que nous nous engageons également à affiner continuellement notre modèle pour que cela fonctionne aussi efficacement que possible.

    Notre première analyse des données de performance suggère que les ingénieurs qui ont rejoint Meta en personne, puis ont été transférés à distance ou sont restés en personne ont obtenu de meilleurs résultats en moyenne que les personnes qui ont rejoint Meta à distance. Cette analyse montre également que les ingénieurs en début de carrière réussissent mieux en moyenne lorsqu'ils travaillent en personne avec des coéquipiers au moins trois jours par semaine. Cela nécessite une étude plus approfondie, mais notre hypothèse est qu'il est encore plus facile d'établir la confiance en personne et que ces relations nous aident à travailler plus efficacement.

    Dans le cadre de notre Année de l'efficacité, nous nous efforçons de mieux comprendre cela et de trouver des moyens de nous assurer que les gens établissent les liens nécessaires pour travailler efficacement. En attendant, je vous encourage tous à trouver plus d'occasions de travailler avec vos collègues en personne.

    Améliorer la performance des entreprises dans un environnement économique difficile

    En plus de nous aider à bâtir une meilleure entreprise technologique, notre autre objectif pour l'Année de l'efficacité est d'améliorer nos performances commerciales compte tenu de la nouvelle réalité économique. La rentabilité permet l'innovation. Exploiter notre entreprise plus efficacement nous donnera les ressources et la confiance nécessaires pour réaliser notre vision à long terme en produisant des résultats financiers durables qui font de nous une entreprise attrayante pour travailler et dans laquelle investir.

    Lorsque j'ai écrit ma première lettre aux investisseurs lors de notre introduction en bourse, j'ai décrit un principe de base qui est toujours vrai aujourd'hui*: «*nous ne construisons pas de meilleurs services pour gagner de l'argent*; nous gagnons de l'argent pour construire de meilleurs services ».

    Pendant la majeure partie de notre histoire, nous avons connu une croissance rapide des revenus année après année et avons eu les ressources nécessaires pour investir dans de nombreux nouveaux produits. Mais l'année dernière a été une leçon d'humilité. L'économie mondiale a changé, les pressions concurrentielles se sont accrues et notre croissance a considérablement ralenti. Nous avons réduit nos budgets, réduit notre empreinte immobilière et pris la difficile décision de licencier 13 % de nos effectifs.

    À ce stade, je pense que nous devrions nous préparer à la possibilité que cette nouvelle réalité économique se poursuive pendant de nombreuses années. Des taux d'intérêt plus élevés entraînent une économie plus maigre, une plus grande instabilité géopolitique entraîne une plus grande volatilité et une réglementation accrue entraîne un ralentissement de la croissance et une augmentation des coûts de l'innovation. Compte tenu de ces perspectives, nous devrons fonctionner plus efficacement que lors de notre précédente réduction des effectifs pour assurer le succès.

    Face à cette nouvelle réalité, la plupart des entreprises vont revoir à la baisse leur vision et leurs investissements à long terme. Mais nous avons la possibilité d'être plus audacieux et de prendre des décisions que d'autres entreprises ne peuvent pas. Nous avons donc élaboré un plan financier qui nous permet d'investir massivement dans l'avenir tout en produisant des résultats durables tant que nous gérons chaque équipe plus efficacement. Les changements que nous apportons nous permettront de respecter ce plan financier.

    Je crois que nous travaillons sur certaines des technologies les plus transformatrices que notre industrie ait jamais vues. Notre investissement le plus important consiste à faire progresser l'IA et à l'intégrer à chacun de nos produits. Nous avons l'infrastructure pour le faire à une échelle sans précédent et je pense que les expériences que cela permettra seront incroyables. Notre travail de pointe pour construire le métavers et façonner la prochaine génération de plates-formes informatiques reste également essentiel pour définir l'avenir de la connexion sociale. Et nos applications se développent et continuent de connecter près de la moitié de la population mondiale de nouvelles façons. Ce travail est incroyablement important et les enjeux sont élevés. Le plan financier que nous avons établi nous met en position de le livrer.

    Regarder vers l'avant

    Je reconnais que le partage des plans de restructuration et de licenciements des mois à l'avance crée une période difficile. Mais l'automne dernier, nous avons entendu des commentaires selon lesquels vous vouliez plus de transparence plus tôt dans tout plan de restructuration, c'est donc ce que j'essaie de fournir ici. J'espère que vous donner un calendrier et des principes sur ce à quoi vous attendre nous aidera à traverser les deux prochains mois, puis à aller de l'avant alors que nous mettons en œuvre ces changements qui, je pense, auront un impact très positif sur notre façon de travailler.

    En ce qui concerne la façon dont nous devrions fonctionner pendant cette période, j'encourage chacun d'entre vous à se concentrer sur ce que vous pouvez contrôler. Autrement dit, faites un excellent travail et soutenez vos coéquipiers. Notre communauté est extrêmement résiliente. Le changement n'est jamais facile, mais je sais que nous allons surmonter cela et en sortir une entreprise encore plus forte qui peut créer de meilleurs produits plus rapidement et vous permettre de faire le meilleur travail de votre carrière.


    Pourtant, Meta continue de dépenser des milliards de dollars pour développer les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée nécessaires à la construction de l'univers numérique appelé métavers. La division Reality Labs de la société, chargée de créer le métavers, a perdu environ 13,7 milliards de dollars en 2022 pour 2,16 milliards de dollars de revenus.

    Amazon a annoncé une nouvelle série de licenciements en janvier, touchant 18 000 employés dans plusieurs divisions.

    Twilio, Dell, Zoom et eBay ont également récemment annoncé des réductions importantes de leurs effectifs. En janvier, Google a révélé son intention de licencier plus de 12 000 travailleurs, Microsoft a annoncé son intention de licencier 10 000 employés et Salesforce a annoncé son intention de supprimer 7 000 emplois.

    Sources : Mark Zuckerberg, dépôt de Meta auprès de la SEC

    Et vous ?

    Quelle lecture en faites-vous ? Comprenez-vous la décision de Mark Zuckerberg ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #37
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Novembre 2006
    Messages
    8 361
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2006
    Messages : 8 361
    Points : 20 387
    Points
    20 387
    Par défaut
    Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
    Pour ce qui est de ces Indiens, ils vont trouver une autre job rapidement sans problème.
    un autre job en Inde oui mais avec un rabais de salaire de 50%
    Sarita, 24, was shocked rather than pleased when she received an email recently about her new job with a top tech firm in India.
    The annual salary package she was being offered now had been revised; it was 50% less than before, having gone from 650,000 rupees ($7,849; £6,484) to 350,000 rupees.
    article de la BBC

  18. #38
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Aie Aie Aie, quand zucky fait des conclusions à la va vite
    Plus maigre c'est mieux
    Depuis que nous avons réduit nos effectifs l'an dernier, un résultat surprenant est que beaucoup de choses sont allées plus vite. Rétrospectivement, j'ai sous-estimé les coûts indirects des projets moins prioritaires.
    La suite : "Vous êtes tous virés, plus maigres vous serez mieux"

  19. #39
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 450
    Points : 5 703
    Points
    5 703
    Par défaut article incomplet
    Il manque le plus important, la déclaration officiel de marc:
    Une organisation allégée va nous permettre de mener nos priorités plus rapidement. Les gens seront plus productifs et leur travail sera plus amusant et épanouissant.
    c'est pas du troll, il a vraiment écrit ça.
    On vire 1/4 des effectifs pour que ce soit plus fun de bosser, c'est vrai que l'ambiance post plan social c'est trop de la balle. Surtout en ne sachant pas si demain ce sera ton tour ou pas.


    La seul personne à virer ce serait Marc, c'est lui qui a ordonner de faire pleins d'investissements dans des domaines bidons (metaverse...), qui croit encore lever un business model avec ça ?
    personne n'en veut de son outil et de son monde virtuel.

  20. #40
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 651
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 651
    Points : 18 593
    Points
    18 593
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quelle lecture en faites-vous ? Comprenez-vous la décision de Mark Zuckerberg ?
    C'est bizarre que des grandes entreprises ont compris en même temps qu'elles pouvaient tout aussi bien fonctionner avec un peu moins de main d'œuvre.
    Bon après 13% des effectifs c'est pas si énorme que ça…
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 03/08/2021, 10h10
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 24/08/2019, 08h31
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 31/01/2019, 01h27
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2018, 16h42
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 26/10/2010, 12h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo