Blockchain.com annonce une réduction de 25% de ses effectifs, une réduction de la rémunération des cadres
ainsi que l'abandon de ses projets d'expansion dans plusieurs pays

La plateforme d'échange de crypto-monnaie Blockchain.com a annoncé la suppression de 25% de ses effectifs, ce qui équivaut à environ 150 personnes, a annoncé jeudi la société. La société a cité les conditions difficiles du marché baissier et la nécessité d'absorber les pertes financières. La plateforme d'échange a récemment révélé qu'elle faisait face à un manque à gagner de 270 millions de dollars provenant des prêts au fonds spéculatif assiégé Three Arrows Capital. Blockchain.com a annoncé qu'elle fermerait ses bureaux basés en Argentine et annulerait les plans d'expansion de l'équipe dans plusieurs pays. Quelque 44% des employés concernés se trouvent en Argentine, 26% aux États-Unis, 16% au Royaume-Uni et le reste dans d'autres pays, a indiqué la société.

Le monde de la crypto-monnaie traverse des difficultés, avec des prix qui chutent à des niveaux jamais vus depuis la fin de 2020. La chute est probablement due à plusieurs facteurs, notamment l'incertitude économique générale observée sur le marché boursier, l'inflation, la panique provoquée par les ventes massives des baleines, etc.

Une illustration des implications de ce phénomène peut se trouver chez Blockchain.com qui a annoncé avoir licencié 25% de son personnel jeudi à cause des conditions difficiles du marché baissier. Cela inclut également la fermeture par la société de ses bureaux basés en Argentine. Un peu moins de la moitié des employés licenciés sont basés en Argentine, 26 % aux États-Unis et 16 % au Royaume-Uni. Des indemnités de départ allant de quatre à 12 semaines seront offertes aux personnes licenciées, selon le pays, ainsi qu'une aide au remplacement de l'emploi par l'intermédiaire d'un tiers aux employés britanniques et américains.

La société aurait obtenu la majeure partie de sa demande des États-Unis, du Royaume-Uni et des marchés africains, elle affirme donc que la fermeture de son bureau basé en Argentine est un pas vers la consolidation. C'est une triste décision pour une entreprise qui a commencé comme le premier explorateur de blockchain bitcoin en 2011, qui a ensuite commencé à offrir des services de portefeuille et d'échange crypto.

Les salaires des cadres et la rémunération du PDG sont également réduits, a déclaré le représentant de la société. Les revenus des consommateurs restent actifs et solides, tandis que les revenus institutionnels sont stables et auront besoin de temps pour se rétablir, a ajouté le représentant.

Blockchain.com est passé de 150 à 600 employés au cours de la dernière année, ce qui signifie que près de 150 employés seront licencié dans de nombreuses régions du monde. En plus du personnel licencié, la société réduit les prêts institutionnels et son marché NFT.

Dans un billet de blog publié à la mi-juin, le PDG de la société, Peter Smith, a déclaré qu'ils avaient déjà subi des crashs crypto, et qu'ils s'étaient « préparés pour ce moment, et tout au long de 2021, nous avons investi dans nos systèmes pour garantir que nos produits restent disponibles et fonctionnent comme nos clients l'attendent ».


Mais ce qui peut être différent cette fois-ci, c'est qu'il y a beaucoup d'argent que l'entreprise ne reverra peut-être jamais suite à l'effondrement du fonds spéculatif Three Arrows Capital. L'entreprise qui gérait autrefois 18 milliards de dollars pour de nombreuses entreprises basées sur la crypto a fait défaut sur des prêts en bitcoins de 675 millions de dollars, et un tribunal des îles Vierges a ordonné à l'entreprise de liquider ses actifs. Blockchain.com ferait face à un manque à gagner de 270 millions de dollars après la fermeture de la boutique 3AC. On ne sait toujours pas si l'un des prêts que les sociétés ont accordés au fonds spéculatif sera un jour restitué puisque ses dirigeants se sont enfuis.

Selon un rapport de The Block, 3AC avait précédemment emprunté et remboursé plus de 2 milliards de dollars à Blockchain.com sur quatre ans, selon un affidavit désormais supprimé, soit 1,3 milliard de dollars de plus que précédemment divulgué. La société a déclaré à The Block qu'elle « avait l'intention de les tenir responsables dans toute la mesure de la loi ».

Ce n'est pas la seule entreprise à être ci durement touchée

Bien sûr, ce n'est pas la seule plateforme d'échange à annoncer des licenciements au cours des deux derniers mois. Gemini, qui appartient aux acteurs technologiques de la vieille école, les jumeaux Winklevoss, a remercié environ 100 employés en juin et aurait réduit une autre partie solide de ses effectifs plus tôt cette semaine, selon CoinTelegraph citant une source anonyme proche de l'entreprise.

Coinbase licencie 1 100 employés, soit 18% de ses effectifs

Coinbase licencie près d'un cinquième de ses effectifs au milieu dans un contexte d'effondrement de ses cours crypto mais aussi en bourse. La plateforme d'échange de cryptomonnaie va supprimer 18 % de ses effectifs à temps plein, selon un courriel envoyé aux employés mardi matin. Coinbase compte environ 5 000 employés à temps plein, ce qui se traduit par une réduction du nombre d'employés d'environ 1 100 personnes.

Coinbase avait initialement annoncé qu'il suspendait l'embauche. Deux semaines plus tard, l'entreprise a annoncé qu'elle prolongeait le gel dans un « avenir prévisible ». Plus tôt cette année, Coinbase a déclaré qu'il prévoyait de créer 2 000 emplois dans les domaines des produits, de l'ingénierie et de la conception :

« Chez Coinbase, nous avons une mission ambitieuse pour accroître la liberté économique dans le monde. Si nous voulons saisir l'opportunité qui s'offre à nous, nous aurons besoin de plus d'aide pour faire évoluer nos produits existants et en créer de nouveaux. En 2022, nous prévoyons d'ajouter jusqu'à 2 000 employés dans nos équipes de produits, d'ingénierie et de conception.

« Nous voyons d'énormes opportunités de produits à venir pour l'avenir du Web3. Nous pensons que notre industrie en est à ses balbutiements et qu'il est essentiel de créer des passerelles pour que les individus participent à la conduite du cas d'utilisation de la prochaine génération de crypto. Nous nous étendons également pour inclure des produits qui hébergent du contenu généré par les utilisateurs comme les NFT, et nous sommes ravis de nos plans ambitieux pour l'avenir de Coinbase Wallet, améliorant la sécurité, la facilité d'utilisation et l'accessibilité.

« Nous sommes inébranlables dans notre objectif de construire sur le long terme, à travers chaque cycle de cryptographie. Cela a été l'un des plus grands moteurs de notre succès à ce jour. À travers les sommets, nous nous concentrons sur la mise à l'échelle et de nombreuses nouvelles personnes se familiarisent avec la cryptographie. Pendant les creux, nous nous concentrons sur l'innovation des produits. Que le marché soit en hausse ou en baisse, nous voyons une opportunité évidente, faisant de Coinbase l'un des endroits les plus excitants où travailler en ce moment.

« Il y a quelques éléments que nous recherchons dans toutes les embauches que nous effectuons chez Coinbase, quel que soit le rôle ou l'équipe. Tout d'abord, nous recherchons des signaux indiquant qu'un candidat s'épanouira dans une culture comme la nôtre, où nous privilégions une communication claire, une exécution efficace et un apprentissage continu, entre autres qualités. Nous recherchons des personnes qui choisissent d'adopter une approche axée sur la mission dans leur travail. Et nous recherchons des personnes ayant le désir et la capacité de #LiveCrypto, construisant et partageant activement leur expertise en cryptographie avec ceux qui les entourent.

« En retour, nous offrons une opportunité de carrière unique, avec une rémunération compétitive et transparente ; des avantages uniques comme plusieurs semaines de recharge à l'échelle de l'entreprise ; et un environnement remote-first où vous travaillerez dans une équipe de championnat avec certaines des personnes les plus talentueuses de notre industrie ».

Nom : celcius.png
Affichages : 674
Taille : 26,3 Ko

La cryptobanque Celsius doit 4,7 milliards de dollars aux utilisateurs mais n'a pas d'argent pour les rembourser

Le 12 juin, la cryptobanque londonienne Celsius Network a annoncé le gel des retraits, des échanges et des transferts entre comptes.

« En raison des conditions de marché extrêmes, nous annonçons aujourd'hui que Celsius suspend tous les retraits, échanges et transferts entre comptes. Nous prenons cette mesure aujourd'hui pour mettre Celsius en meilleure position pour honorer, au fil du temps, ses obligations de retrait.

« Agir dans l'intérêt de notre communauté est notre priorité absolue. Au service de cet engagement et pour adhérer à notre cadre de gestion des risques, nous avons activé une clause dans nos Conditions d'utilisation qui permettra à ce processus d'avoir lieu. Celsius possède des atouts précieux et nous travaillons avec diligence pour respecter nos obligations.

« Nous prenons cette mesure nécessaire au profit de l'ensemble de notre communauté afin de stabiliser les liquidités et les opérations tout en prenant des mesures pour préserver et protéger les actifs. De plus, les clients continueront d'accumuler des récompenses pendant la pause, conformément à notre engagement envers nos clients.

« Nous comprenons que cette nouvelle est difficile, mais nous pensons que notre décision de suspendre les retraits, les échanges et les transferts entre comptes est la mesure la plus responsable que nous puissions prendre pour protéger notre communauté. Nous travaillons avec un seul objectif : protéger et préserver les actifs pour répondre à nos obligations envers les clients. Notre objectif ultime est de stabiliser la liquidité et de rétablir les retraits, les swaps et les transferts entre comptes le plus rapidement possible. Il y a beaucoup de travail à faire alors que nous examinons diverses options, ce processus prendra du temps et il pourrait y avoir des retards.

« Nous remercions l'incroyable communauté Celsius pour votre soutien aujourd'hui. Il nous fait plaisir de vous servir. Nos opérations se poursuivent et nous continuerons à partager des informations avec la communauté dès qu'elles seront disponibles ».

Celsius est un réseau de prêt peer-to-peer dans lequel les clients déposent des crypto-monnaies qui sont ensuite prêtées à d'autres. Les intérêts payés sur les prêts sont répartis entre Celsius et les prêteurs, jusqu'à 18,6 % APY avec des versements hebdomadaires. APY est l'abréviation du terme anglais « Annual Percentage Yield » qu'on peut traduire en français par « pourcentage annuel de rendement ». On utilise ce terme lorsqu'on décide de bloquer ses cryptoactifs pour une certaine période de temps en échange d'intérêts.


Ce mois-ci, Celsius a déposé une demande de mise en faillite au titre du chapitre 11, laissant les utilisateurs se demander s'ils reverront un jour l'argent qu'ils ont investi dans la cryptobanque. Malheureusement pour l'utilisateur moyen, il devra faire la queue avec les autres créanciers de l'entreprise, ce qui a été rendu explicite dans les conditions de service incroyablement louches de la plateforme.

Quelles que soient les «récompenses» accumulées au cours du mois dernier, c'est de l'argent imaginaire à ce stade, car les clients de Celsius auront probablement du mal à voir leur argent régulier revenir, sans parler des supposés « intérêts » gagnés. Celsius, pour sa part, essaie toujours de faire bonne figure à propos de tout cela, même en cas de faillite.

« Ces cas du chapitre 11 offrent à la société la meilleure opportunité de stabiliser l'entreprise, de réaliser une transaction de restructuration complète qui maximise la valeur pour toutes les parties prenantes et d'émerger du chapitre 11 positionné pour réussir dans l'industrie de la crypto-monnaie », a déclaré Celsius dans un e-mail aux utilisateurs.

« Nous nous excusons que la communication avec nos équipes et notre communauté ait été très limitée au cours des dernières semaines, et nous sommes impatients de pouvoir offrir une plus grande transparence avec tout le monde grâce à notre réorganisation, qui encourage le dialogue avec toutes les parties prenantes », a poursuivi Celsius.

Le jeton Celsius a perdu 79% de sa valeur au cours des six derniers mois, bien que des utilisateurs désespérés aient passé le mois dernier à essayer de faire une « pression des shorts » (short squeeze en anglais une séquence de marché ou un événement inattendu qui contraint des traders ayant vendu à découvert à racheter leurs positions dans l’urgence, alimentant ainsi une forte hausse des cours) en achetant autant de crypto Celsius que possible dans l'espoir de gonfler le prix. Cet effort n'a pas porté ses fruits puisqu'il a surtout servi à donner essentiellement plus d'argent aux personnes qui ont créé le problème en premier lieu.

Celsius a acheté une grande quantité de son propre jeton depuis juillet 2019 - environ 350 millions de dollars, selon le Financial Times - mais les fondateurs de la société vendaient énormément ces dernières années. Le co-fondateur et PDG de Celsius, Alex Mashinsky, aurait réalisé des ventes particulièrement importantes, bien qu'il ait juré publiquement que les dirigeants de Celsius n'avaient pas vendu de jeton.

Sur la base des données publiques de la blockchain, il est estimé que Mashinsky a vendu pour environ 44 millions de dollars de crypto Celsius au fil des ans, selon le Financial Times.

L'industrie de la crypto, en grande partie non réglementée, essaie peut-être de garder la tête hors de l'eau sur le marché baissier actuel, mais au moins, elle peut célébrer le fait que de nombreuses réglementations crypto proposées et redoutées sont bloquées. Selon les documents examinés par CoinDesk, le gouvernement sud-coréen était prêt à supprimer de nouvelles taxes sur les revenus de la crypto, mais dans une tournure soudaine, les responsables ont retardé ces réformes fiscales jusqu'en 2025, alors qu'elles devaient initialement tomber en 2023. Pendant ce temps, il semble que Les réglementations crypto imposées par les dirigeants du Congrès américain aux États-Unis sont également en perte de vitesse.

Source : déclarations de l'entreprise

Voir aussi :

Bitcoin tombe en dessous de 20 000 $ pour la première fois depuis 2020 après avoir atteint un sommet de 69 000 $ en novembre. Une aubaine pour la vente des GPU dont les prix continuent de chuter
Coinbase licencie 1 100 employés, soit 18% de ses effectifs, tandis que les dirigeants se préparent à un « hiver crypto ». Le PDG Brian Armstrong admet que l'entreprise « a grandi trop rapidement »
La cryptobanque Celsius doit 4,7 Mds $ aux utilisateurs mais n'a pas d'argent pour les rembourser, tandis que son PDG a vendu pour environ 44 Ms $ de crypto Celsius depuis sa création
Vauld, le service de prêt de monnaies cryptographiques soutenu par Peter Thiel, suspend les retraits et ravive le débat sur la question de savoir si les cryptomonnaies sont des schémas de Ponzi