MinIO, un système de stockage objet distribué, accuse son rival Nutanix Objects de violation de licence open source
et lui demande d'arrêter de distribuer les forks de son logiciel

MinIO inc., le développeur de MinIO Object Storage, un service de stockage objet open source, a accusé Nutanix Objects d'avoir violé la licence sous laquelle est distribué son système de stockage. Nutanix Objects serait construit autour de MinIO Object Storage distribué sous la licence GNU AGPL v3, mais Nutanix Objects n'aurait pas respecté les termes de cette licence qui obligent les services accessibles par le réseau de publier leur code source. Ainsi, MinIO demande à Nutanix d'arrêter la copie et la redistribution de tout logiciel dérivé qui n'aurait pas transmis à ses clients les en-têtes de licence originaux de MinIO et le texte de la licence.

MinIO Object Storage est un système de stockage objet distribué à haute performance. Il est défini par logiciel, fonctionne sur du matériel standard et est entièrement open source, la licence dominante étant GNU AGPL v3. Le développeur estime que MinIO a été conçu dès le départ pour être la norme en matière de stockage objet dans le cloud privé/hybride. Nutanix Objects est également un service de stockage d'objets défini par logiciel. Il est conçu avec une API REST compatible avec Amazon Web Services Simple Storage Service (AWS S3) capable de gérer des pétaoctets de données non structurées et générées par des machines.

Nom : image.png
Affichages : 1088
Taille : 320,5 Ko

Mardi, Garima Kapoor, directrice financière de MinIO, a affirmé que le logiciel Nutanix Objects, lancé en 2018, est construit autour de MinIO Object Storage. Cependant, cela n'aurait pas été révélé aux utilisateurs de Nutanix Objects, ce qui placerait l'entreprise en violation continue de la licence Apache v2 et des versions GNU AGPL v3 de MinIO. Dans un billet de blogue expliquant la situation, Kapoor a déclaré : « au cours des trois dernières années, nous avons essayé de résoudre les problèmes de conformité des licences en discutant de bonne foi avec Nutanix. Cependant, nous n'avons pas fait de progrès significatifs ».

« Par conséquent, nous avons informé Nutanix que nous résilions et révoquons toute licence ou sous-licence sous Apache v2 et AGPL v3 conformément aux termes de ces licences. De plus, nous avons demandé à Nutanix d'arrêter la copie et la redistribution de tout logiciel dérivé qui n'aurait pas transmis à ses clients les en-têtes de licence originaux de MinIO et le texte de la licence, ainsi que les licences de brevet et de copyright incluses », a-t-elle ajouté. À partir de maintenant, les clients utilisant Nutanix Objects peuvent ne pas être sur la dernière version du logiciel de MinIO Object Storage et pourraient être confrontés à des risques juridiques.

La capture d'écran ci-dessous montre le binaire de MinIO Object Storage dans le pod contrôleur de Nutanix Objects. Kapoor a déclaré : « Nutanix a juste mis une couche autour d'une version modifiée du binaire MinIO à l'intérieur de leur plateforme de stockage objet. Nutanix n'a pas non plus divulgué l'utilisation de MinIO dans ses déclarations open source ou contrat de licence d'utilisateur final (CLUF) à ses clients ». Selon les critiques, il s'agit, à première vue, d'un désaccord qui pourrait être résolu en quelques minutes si Nutanix remplissait les conditions des licences Apache v2 et GNU AGPL v3 comme le souhaite MinIO.

Mais il est difficile de comprendre pourquoi Nutanix ne l'a pas fait et a retardé la résolution de cet argument pendant trois ans. Nutanix ne veut peut-être pas donner l'impression de tromper ses clients. Un porte-parole a déclaré : « Nutanix a une longue histoire de documentation ouverte de notre architecture dans Nutanix Bible librement disponible, et nous sommes engagés dans les logiciels open source et l'intendance de la communauté open source, en participant activement à divers projets. Nous sommes surpris par la liste des allégations, mais nous prenons toute allégation au sérieux et nous examinons ces affirmations ».

Nom : pasted image 0.png
Affichages : 1062
Taille : 337,7 Ko

Malgré cette déclaration, en lisant le livre des services de stockage de Nutanix, il n'y a aucune référence à MinIO Object Storage. De son côté, Kapoor a déclaré qu'elle croit fermement que les logiciels devraient être open source. Selon elle, les meilleurs logiciels sont créés en collaboration avec la communauté, ce qui donne aux gens la liberté d'innover et d'améliorer. Elle ajoute que les licences open source sont essentielles pour garantir que les gens sachent d'où viennent leurs logiciels et qu'ils puissent les garder en sécurité grâce à la transparence. Elles garantissent également des libertés fondamentales en matière d'utilisation et de diffusion.

Toutefois, elle s'indigne que parfois, des entreprises menacent le modèle open source en enfreignant les licences open source et en ne donnant pas à leurs utilisateurs des garanties en matière de propriété intellectuelle et d'identification de la source. Kapoor se dit déçue de devoir dénoncer Nutanix, mais précise que le but est de protéger les utilisateurs de MinIO et de s'assurer qu'ils comprennent les droits que Nutanix leur doit.

Sources : MinIO, Livre des services de stockage de Nutanix

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la plainte de MinIO ?
Selon vous, pourquoi Nutanix peine-t-il à résoudre ce différend ?

Voir aussi

« Le code sous licence AGPL (Affero General Public License) ne doit pas être utilisé chez Google », l'entreprise avertit ses développeurs que l'AGPL comporte plus de risques que d'avantages

Les tribunaux italiens considèrent que les clauses des logiciels libres sont applicables et condamnent deux développeurs pour non-conformité à la GPL

Une Cour estime que qualifier un produit d'open source alors qu'il ne l'est pas constitue une publicité mensongère,, qui pourrait influencer les décisions d'achat des clients