L'éditeur de Pokémon Go annule des projets et licencie plus de 80 personnes alors qu'il peine à trouver son prochain succès
l'entreprise se prépare à affronter de futures tempêtes économiques

Niantic, le développeur du célèbre jeu de réalité augmentée (RA) Pokémon Go, serait dans la tourmente. Un rapport paru la semaine dernière a révélé que le studio a du mal à trouver son prochain succès. Il affirme également que Niantic a annulé plusieurs projets et licencié des membres du personnel dans le but de rationaliser les opérations. Le rapport révèle en outre que le PDG John Hanke a envoyé un courriel interne aux employés dans lequel il affirme que l'entreprise était "confrontée à une période de turbulences économiques, ce qui explique ses choix".

Niantic Labs est une entreprise de jeu vidéo fondée par John Hanke en 2010. L'entreprise se décrit comme le chef de fil en matière de technologie et produits dédiés à la réalité augmentée. Le studio a développé plusieurs jeux, mais le plus populaire est Pokémon Go, créé avec l'aide de The Pokémon Company. Pokémon Go combine des fonctionnalités innovantes et technologiquement avancées, notamment la réalité augmentée et la géolocalisation. Cela dit, ce n'est pas simplement la technologie en elle-même qui la distingue - c'est plutôt la façon dont cette combinaison est parfaitement logique et fonctionne avec le flux propre de l'application.

Alors que Pokémon Go date de 2016, Niantic aurait désormais du mal à trouver son prochain jeu phare, une situation qui aurait entraîné des difficultés économiques pour le studio. Un rapport a révélé récemment que l'éditeur basé à San Francisco a supprimé 85 à 90 emplois et annulé quatre jeux en cours de développement, y compris un spin off de Transformers annoncé l'année dernière et appelé "Heavy Metal". Le rapport cite un courriel interne du PDG de Niantic au personnel selon lequel la société était "confrontée à une période de turbulences économiques et qu'après des efforts antérieurs pour réduire les coûts, Niantic devrait en faire plus".

Nom : 248cb7a657e2d23ea82f5afeb5a223df.png
Affichages : 1106
Taille : 227,0 Ko

D'après le rapport, le courriel indiquait que Niantic devait encore "rationaliser davantage les opérations afin de positionner au mieux l'entreprise pour faire face aux tempêtes économiques à venir". Les autres jeux qui auraient été annulés comprennent Hamlet, une collaboration entre Niantic et la compagnie de théâtre Punchdrunk, ainsi que Blue Sky et Snowball, mais on ne sait pas s'il s'agissait de titres prévus ou de noms de code internes. Niantic a connu un grand succès avec Pokémon Go. Selon les estimations de Sensor Tower, Pokémon Go rapporte plus d'un milliard de dollars par an à l'entreprise depuis quelques années.

Cependant, même si Niantic a lancé plusieurs jeux depuis 2016, le studio n'a toujours pas été en mesure de reproduire ce succès. En 2019, le studio a lancé "Harry Potter: Wizards Unite", mais le jeu n'a jamais trouvé un large public et a finalement été fermé plus tôt cette année. D'autres jeux basés sur Pikmin et Catan n'ont pas non plus réussi à enflammer le monde. Un porte-parole de Niantic a confirmé la nouvelle des licenciements. « Nous avons récemment décidé d'arrêter la production de certains projets et de réduire nos effectifs d'environ 8 % pour nous concentrer sur nos priorités essentielles », a déclaré le porte-parole.

« Nous sommes reconnaissants pour les contributions de ceux qui quittent Niantic et nous les soutenons dans cette transition difficile », a-t-il ajouté. La semaine dernière, Niantic a annoncé qu'il s'associait à la National Basketball Association pour un jeu appelé NBA All-World. Dans le jeu, "les joueurs peuvent trouver, défier et affronter les ballers NBA d'aujourd'hui dans leurs quartiers". Le porte-parole de Niantic a déclaré que l'entreprise continuera à travailler sur ce jeu, Pokémon Go et plusieurs autres. Il a également déclaré que cela permettra à l'entreprise de se concentrer davantage sur les "nouvelles expériences de la RA".

Ces licenciements interviennent alors que Niantic a levé de nouveaux fonds fin 2021. En novembre dernier, Niantic a levé 300 millions de dollars auprès de Coatue, ce qui valorise l'entreprise à 9 milliards de dollars. L'entreprise a alors annoncé qu'elle utilisera cet argent pour construire ce qu'elle appelle le "métavers du monde réel". En effet, en août 2021, Hanke a qualifié le métavers de "cauchemar dystopique". Contrairement à Facebook, qui a changé le nom de son entreprise en Meta pour signaler son investissement dans la technologie RV, Niantic veut développer une technologie qui rapproche les gens du monde extérieur.

« Chez Niantic, nous pensons que les humains sont les plus heureux lorsque leur monde virtuel les conduit à un monde physique. Contrairement à un métavers de science-fiction, un métavers du monde réel utilisera la technologie pour améliorer notre expérience du monde tel que nous le connaissons depuis des milliers d'années », avait alors déclaré Hanke. L'année dernière, Niantic a également dévoilé son kit de développement AR Lightship (ARDK), qui met gratuitement à la disposition du public des outils permettant de développer des jeux AR pour toute personne ayant une connaissance de base du moteur de jeu Unity.

Le financement devrait permettre de développer l'ARDK, qui aurait déjà été utilisé par des entreprises comme Coachella, Historic Royal Palaces, Universal Pictures, SoftBank, Warner Music Group et la PGA of America pour créer des expériences de réalité augmentée. Ainsi, au lieu d'utiliser des technologies comme les casques de RV, les projets de RA utilisent principalement les smartphones pour encourager les gens à explorer leur environnement extérieur. Niantic affirme que des dizaines de millions de personnes jouent à ses jeux chaque mois, parcourant plus de 10,9 milliards de kilomètres dans ses jeux depuis leur lancement.

« Niantic construit une plateforme de RA basée sur une carte du monde en 3D qui, selon nous, jouera un rôle essentiel dans la prochaine transition de l'informatique. Nous sommes ravis de nous associer à Niantic, car nous voyons cette infrastructure soutenir un métavers pour le monde réel et contribuer à alimenter la prochaine évolution d'Internet », a déclaré Matt Mazzeo, associé général chez Coatue. Selon des analystes, "un métavers du monde réel pourrait être beaucoup plus séduisant que le métavers obligeant les utilisateurs à porter un casque de RV pendant de longues heures". Il pourrait également être prochain succès de Niantic.

Le métavers pourrait être "dystopique" aux yeux de Hanke, mais comme toute technologie, la RA n'est pas sans problèmes. Le dernier jeu de Niantic, Pikmin Bloom, est conçu autour de la marche, ce qui peut être aliénant pour les joueurs âgés ou handicapés. Pokémon Go a une communauté de joueurs handicapés, mais ils ont dû s'exprimer sur la façon dont certains petits ajustements dans le jeu peuvent rendre le jeu beaucoup plus accessible aux personnes à mobilité réduite. Néanmoins, la vision de Niantic offre une alternative aux plans de Meta, qui dépendent des casques.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des choix de Niantic pour faire face à la crise financière qu'il traverse ?
Pensez-vous que le métavers du monde réel de Niantic pourrait être le prochain succès du studio ?
Quelle comparaison faites-vous entre le métavers du monde réel de Niantic et le métavers de Meta qui dépend des casques ?

Voir aussi

Niantic, l'éditeur de Pokémon Go, montre les progrès qu'il a réalisé en matière de réalité augmentée et donne un aperçu des possibilités aux devs

Niantic lance Harry Potter: Wizards Unite, un jeu vidéo de rôle en RA qui reprend la formule de Pokémon Go. Un racketiciel pour les enfants ?

Meta et d'autres géants de la technologie créent un organisme de normalisation des métavers, sans Apple

60 % des Français considèrent que le métavers est avant tout un moyen de se divertir, seuls 15 % sont favorables à ce que leur compte Facebook soit associé à des profils numériques dans les métavers