Azure, le deuxième fournisseur de cloud public, enregistre pour la première fois des taux d'adoption par les entreprises supérieurs à ceux d'AWS, dans les clouds privés, Azure avance également de 37 %

Selon le rapport de Flexera sur l'état du cloud, Azure, le deuxième fournisseur de cloud public, enregistre pour la première fois des taux d'adoption par les entreprises supérieurs à ceux d'AWS. Il révèle également que la moitié des charges de travail se trouvent désormais dans le cloud public.

Dans plusieurs domaines, l'utilisation et l'adoption d'Azure dépassent celles d'AWS, selon le rapport Flexera State of the Cloud, qui se fonde sur une enquête menée auprès de professionnels, pour la plupart des décideurs en matière de cloud. Le rapport indique que la différence entre les deux est faible, Google Cloud étant la deuxième plateforme de cloud la plus populaire.

Le rapport fait également état d'un point de bascule du cloud peut-être plus important : plus de la moitié des charges de travail des personnes interrogées se trouvent dans le cloud public, et ce chiffre va augmenter au cours de l'année prochaine.

Nom : Nexera_public_cloud_adoption_rates.original.png
Affichages : 479
Taille : 49,1 Ko

Les résultats ne sont toutefois pas définitifs : ils sont basés sur une enquête comportant 753 réponses, qui a également révélé que la plupart des personnes interrogées ont une stratégie multi-cloud.
La moitié de nos données se trouvent dans le cloud public.

"Dans plusieurs cas de l'enquête 2022, l'utilisation de Microsoft Azure a atteint ou dépassé celle d'Amazon Web Services (AWS)", indique le résumé du rapport.

Selon le rapport, AWS, Azure et Google Cloud Platform sont les trois principaux fournisseurs de cloud public, comme d'habitude, mais "pour la première fois, Azure a comblé l'écart avec AWS, tandis que les autres fournisseurs de cloud n'ont pas montré une grande croissance".

Oracle se place en quatrième position, mais c'est dans son cloud que le plus grand nombre de personnes (12 %) prévoient de l'utiliser à l'avenir.

Comme le souligne Flexera, l'adoption - c'est-à-dire le fait qu'une entreprise utilise un fournisseur de cloud - n'est qu'un facteur parmi d'autres, notamment le nombre de machines virtuelles (VM) en fonctionnement et de services de cloud PaaS utilisés avec chaque fournisseur, ainsi que leurs projets d'adoption future. Sur l'échantillon de Flexera, AWS semble être toujours en tête sur le nombre total et l'utilisation.

"L'adoption des fournisseurs de cloud public est basée sur le niveau d'utilisation du cloud de l'organisation", indique l'étude. "À mesure que les organisations gagnent en maturité, elles ont tendance à graviter vers les leaders du marché. Les données de l'enquête de cette année indiquent qu'Azure semble soit combler l'écart, soit avoir légèrement dépassé AWS auprès de certains utilisateurs."

"En tant que premier fournisseur de cloud à grande échelle, AWS est utilisé plus fréquemment par les organisations qui utilisent le cloud depuis plus longtemps et qui sont de gros utilisateurs du cloud. Parmi toutes les personnes interrogées, 81 % des organisations qui utilisent beaucoup le cloud utilisent AWS, contre 80 % qui utilisent Azure. Parmi les organisations ayant une utilisation modérée du cloud, Azure a une légère avance et bénéficie d'une adoption plus élevée pour les organisations qui sont des utilisateurs légers."

Nom : flexeraLogo.jpg
Affichages : 448
Taille : 91,6 Ko

Dans les clouds privés, il semble qu'Azure ait une réelle avance (37 %), supplantant pour la première fois VMware vSphere (31 %).

L'enquête a révélé que 50 % des charges de travail et 48 % des données des personnes interrogées se trouvent actuellement dans le cloud public, et que ces chiffres devraient passer à 56 % des charges de travail et 55 % des données dans les 12 prochains mois. Les PME ont adopté le cloud plus rapidement, avec environ deux tiers de leurs charges de travail et de leurs données dans le cloud public ; pour les entreprises, les chiffres étaient légèrement inférieurs, mais elles devraient également franchir la moitié du chemin l'année prochaine.

Les dépenses en matière de cloud sont importantes :

Selon le rapport, 8 % de toutes les personnes interrogées dépensent plus de 60 millions de dollars par an en services de cloud public, et plus de la moitié dépensent plus de 2,4 millions de dollars. Parmi les entreprises, 80 % dépensent plus de 1,2 million de dollars par an et 37 % des organisations de plus de 1 000 employés dépensent plus de 12 millions de dollars par an .

Étonnamment, compte tenu de leur taille, il semble que 53 % des petites et moyennes entreprises (PME) dépensent plus de 1,2 million de dollars par an dans le cloud public.

L'enquête révèle également que la stratégie multi-cloud de la plupart des entreprises consiste à utiliser plusieurs services de cloud public et plusieurs clouds privés internes (48 %) ou plusieurs clouds publics et un seul cloud privé (31 %).

Ces stratégies multi-cloud semblent toutefois être motivées par un manque de souplesse plutôt que par un besoin de flexibilité. La plupart des entreprises (45 %) ont déclaré avoir des applications cloisonnées sur différents clouds.

Nom : year-over-year-smb-cloud-spend.png
Affichages : 452
Taille : 74,3 Ko

Source : Flexera

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

L'adoption du cloud public s'accélère, avec 63 % d'utilisateurs intensifs, soit une augmentation par rapport à 59 % en 2021 et 53 % en 2020

Azure a devancé AWS dans l'adoption du cloud public, selon un rapport de l'organisme de gestion informatique Flexera

Les dépenses mondiales en services d'infrastructure cloud ont augmenté de 34% pour atteindre 55,9 Mds de $ au premier trimestre 2022, Amazon est en tête des fournisseurs avec 33 % des parts de marché

En 2022, les clients prendront en compte de nouveaux facteurs pour leurs services cloud : la souveraineté, la protection des données, la liberté de choisir, et l'impact écologique, d'après Scaleway