IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 702
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 702
    Points : 202 500
    Points
    202 500
    Par défaut Le PDG de SpaceX est poursuivi en justice pour harcèlement sexuel par d'anciennes employées
    Les employés de SpaceX rédigent une lettre ouverte aux dirigeants de l'entreprise dénonçant le comportement d'Elon Musk
    l'entreprise a licencié certains des auteurs

    Partagée mercredi sur une chaîne interne SpaceX Microsoft Teams avec plus de 2 600 employés, une lettre fait valoir que l'entreprise ne respecte pas sa politique « No Asshole » (aucun connard) souvent déclarée et sa politique de tolérance zéro en matière de harcèlement sexuel. Le document poursuit en suggérant trois « éléments d'action » différents pour remédier à la situation : SpaceX devrait « dénoncer publiquement et condamner le comportement nocif d'Elon sur Twitter » ; l'entreprise devrait « tenir tous les dirigeants également responsables » des mauvais comportements ; et SpaceX doit « définir clairement ce qui est exactement prévu par les politiques "no asshole" et "tolérance zéro" de SpaceX et les appliquer de manière cohérente ».

    Le nombre de signatures n'était pas immédiatement disponible, mais les employés ont été invités à signer la lettre en remplissant un sondage ou en scannant un code QR. La lettre a généré plus d'une centaine de commentaires sur la chaîne Teams, de nombreux collaborateurs acceptant l'esprit de la missive. Certains commentateurs ont également affirmé être gênés par le comportement de Musk. D'autres ont exprimé le souhait que l'entreprise traite mieux le comportement des dirigeants ainsi que les plaintes de harcèlement sexuel.

    Mais SpaceX a décidé de licencier les employés qui ont écrit la lettre ouverte où ils se plaignent d'Elon Musk


    Un groupe d'employés de SpaceX a écrit une lettre ouverte au directeur de l'exploitation et à la présidente Gwynne Shotwell dénonçant le comportement public du propriétaire Elon Musk et appelant la société de fusées à « se séparer rapidement et explicitement » de sa marque personnelle.

    La lettre, qui a été acquise par des sources anonymes de SpaceX, qualifie le comportement récent de Musk dans la sphère publique de source de distraction et d'embarras. Les tweets de Musk, affirment les auteurs, sont de facto des déclarations de la société, car « Elon est considéré comme le visage de SpaceX ».

    Les tweets en roue libre de Musk l'ont mis dans la tourmente à plusieurs reprises – un incident l'a même empêché de tweeter sur Tesla sans l'examen et l'approbation d'un avocat.

    La vie personnelle du milliardaire, en particulier les « événements de ces dernières semaines », est également citée dans la lettre. Bien qu'il ne soit pas clair lequel des nombreux exemples possibles est cité, il est récemment apparu que SpaceX avait payé 250 000 $ à une hôtesse de l'air qui avait accusé Musk de l'avoir harcelée sexuellement en 2016.

    Son achat de Twitter est également au centre des débats. D'ailleurs, pour ce point précis, l'analyste de Wedbush, Dan Ives a déclaré que « la patience des investisseurs de Tesla s'épuise » comme suite à la saga qui en résulte. Il faut dire que fin mai, les actions de Tesla ont chuté à leur plus bas niveau depuis 11 mois après qu'une note d'analyste prévoyant des baisses s'est ajoutée à une vague d'inquiétudes pour le constructeur de véhicules électriques ainsi que son chef de file Elon Musk, malgré le fait que l'un des supporters les plus fervents de l'entreprise a doublé sur son investissement massif. « Les actionnaires de Tesla ne peuvent pas être heureux que Musk doive détourner encore plus d'attention de la victoire dans la course aux véhicules électriques », a estimé l'analyste d'Oanda Edward Moya, faisant écho aux préoccupations d'Adam Crisafulli de Vital Knowledge Media, qui a également attribué la chute de l'action de Tesla aux inquiétudes des investisseurs quant à la manière dont Musk financera son offre sur Twitter.

    Bien qu'il ne soit pas mentionné combien des 12 000 employés de SpaceX ont signé la lettre, les médias évoquent des sources qui ont partagé des captures d'écran d'une discussion de soutien Microsoft Teams entre plus de 100 employés. La chaîne Teams où la lettre a été publiée compterait plus de 2 600 membres.

    Les auteurs de la lettre disent que leurs efforts visent à faire de SpaceX un meilleur lieu de travail : « Malgré toutes nos réalisations techniques, SpaceX n'applique pas [ses] principes à la promotion de la diversité, de l'équité et de l'inclusion avec une priorité égale dans toute l'entreprise ».

    Les événements récents, ajoute la lettre, ne sont pas des incidents isolés : « Ils sont emblématiques d'une culture plus large qui dessert de nombreuses personnes qui permettent les réalisations extraordinaires de SpaceX ».

    À cette fin, la lettre appelle SpaceX à respecter ses politiques de « pas de connard » et de « tolérance zéro », qui, selon les auteurs, sont appliquées de manière inégale dans l'ensemble de l'entreprise, en particulier en ce qui concerne Elon Musk. Les employés ont trois revendications, dont ils aimeraient discuter en personne avec l'équipe de direction d'ici un mois :
    • aborder et condamner le comportement de Musk sur Twitter, puis prendre les mesures susmentionnées pour séparer SpaceX de la marque de Musk ;
    • tenir le leadership également responsable, les auteurs veulent que le leadership évalue de manière critique si le leadership empêche les employés d'accomplir pleinement leur travail ;
    • définir clairement et répondre à tous les comportements inacceptables, et établir des voies sûres pour signaler les violations à tous les niveaux des employés.

    La lettre ne disait pas ce que ses auteurs prévoyaient de faire si leurs demandes n'étaient pas satisfaites, bien que Musk n'ait montré aucun scrupule à réduire de manière inattendue les effectifs ou à se débarrasser des employés qui ne répondent pas à ses demandes.

    La lettre intervient près d'un mois après qu'un rapport a allégué que SpaceX avait versé à une ancienne hôtesse de l'air de l'entreprise un règlement de 250 000 $ après qu'elle ait déclaré que Musk lui avait frotté la jambe, exposé ses parties génitales et lui a proposé de « faire plus » qu'un massage.

    Musk a nié les allégations : « Si j'étais enclin à me livrer au harcèlement sexuel, il est peu probable que ce soit la première fois de toute ma carrière de 30 ans que cela soit révélé ». Musk a également qualifié l'histoire de « coup monté pour des raisons politiques ». Il n'a pas fourni plus d'explications sur ses affirmations. Mais le rapport est intervenu un jour après qu'il a tweeté qu'il voterait désormais pour le parti républicain après avoir auparavant voté majoritairement démocrate.

    Nom : rapport.png
Affichages : 23045
Taille : 31,4 Ko

    Ainsi, Musk a déclaré dans son tweet qu'il s'attendait à de futurs coups bas. « Dans le passé, je votais démocrate, parce qu'ils étaient (principalement) le parti de la gentillesse. Mais ils sont devenus le parti de la division et de la haine, donc je ne peux plus les soutenir et je vais voter républicain. Maintenant, regardez leur campagne de sales coups contre moi se dérouler », a-t-il déclaré. Vendredi, il a déclaré : « les attaques contre moi doivent être considérées à travers un prisme politique - c'est leur livre de jeu standard (méprisable) - mais rien ne me dissuadera de me battre pour un bon avenir et pour votre droit à la liberté d'expression ».

    Après la parution de l'histoire, Gwynne Shotwell, présidente de l'exploitation de SpaceX, a envoyé un e-mail aux employés de SpaceX défendant Musk. « Personnellement, je crois que les allégations sont fausses ; non pas parce que je travaille pour Elon, mais parce que j'ai travaillé en étroite collaboration avec lui pendant 20 ans et que je n'ai jamais rien vu ni entendu qui ressemble à ces allégations », a écrit Shotwell. « Quiconque connaît Elon comme moi sait qu'il ne conduirait ni ne tolérerait jamais ce prétendu comportement inapproprié ».

    Ce n'est pas la première fois que le sujet du harcèlement sexuel chez SpaceX fait surface. En décembre, une ancienne employée de SpaceX a écrit un essai sur la plateforme Lioness détaillant son expérience de ce qu'elle a décrit comme du harcèlement sexuel omniprésent dans l'entreprise. Elle a également critiqué la réponse des RH de SpaceX à ses plaintes. Certains médias se sont entretenu avec quatre autres anciens employés de SpaceX à l'époque, qui ont tous fait valoir que le service des ressources humaines de l'entreprise traitait de manière inappropriée les plaintes de harcèlement. Avant la parution de l'histoire, Shotwell a envoyé un e-mail à la société réitérant la politique « No Asshole ».

    « Nous savons aussi que nous pouvons toujours faire mieux », a écrit Shotwell en décembre. « C'est pourquoi les RH ont sollicité les commentaires des différents groupes de l'entreprise pour s'assurer que le processus est efficace. Les RH effectueront également un audit interne, suivi d'un audit par un tiers. »

    La lettre

    Une copie de la lettre peut être lue ci-dessous :

    Une lettre ouverte aux dirigeants de SpaceX,

    À la lumière des récentes allégations contre notre PDG et de son dénigrement public de la situation, nous aimerions vous faire part de nos commentaires sur la façon dont ces événements affectent la réputation de notre entreprise et, à travers elle, notre mission. Des employés de tous les spectres de sexe, d'origine ethnique, d'ancienneté et de rôles techniques ont collaboré à cette lettre. Nous pensons qu'il est impératif de maintenir un dialogue honnête et ouvert les uns avec les autres pour atteindre efficacement ensemble les principaux objectifs de notre entreprise : faire de SpaceX un lieu de travail idéal pour tous et faire de l'homme une espèce multiplanétaire.

    En tant qu'employés de SpaceX, nous sommes censés remettre en question les processus établis, innover rapidement pour résoudre des problèmes complexes en équipe et utiliser les échecs comme opportunités d'apprentissage. L'engagement envers ces idéaux est fondamental pour notre identité et est au cœur de la façon dont nous avons redéfini notre industrie. Mais malgré toutes nos réalisations techniques, SpaceX n'applique pas ces principes à la promotion de la diversité, de l'équité et de l'inclusion avec une priorité égale dans toute l'entreprise, ce qui se traduit par une culture de travail qui reste fermement ancrée dans le statu quo.

    Les individus et les groupes d'employés de SpaceX ont déployé des efforts considérables au-delà de leur portée technique pour faire de l'entreprise un espace plus inclusif grâce à des conférences, des forums ouverts, des commentaires à la direction, la sensibilisation, etc. Cependant, nous ressentons une charge inégale pour mener à bien cet effort, car l'entreprise n'a pas appliqué l'urgence et les ressources appropriées au problème d'une manière cohérente avec notre approche des projets techniques du chemin critique. Pour être clair : les événements récents ne sont pas des incidents isolés ; ils sont emblématiques d'une culture plus large qui dessert de nombreuses personnes qui permettent les réalisations extraordinaires de SpaceX. En tant que leaders de l'industrie, nous avons la responsabilité unique de résoudre ce problème.

    Le comportement d'Elon dans la sphère publique est une source fréquente de distraction et d'embarras pour nous, particulièrement ces dernières semaines. En tant que PDG et porte-parole le plus éminent, Elon est considéré comme le visage de SpaceX - chaque Tweet qu'Elon envoie est une déclaration publique de facto de la société. Il est essentiel de faire comprendre à nos équipes et à notre vivier de talents potentiels que son message ne reflète pas notre travail, notre mission ou nos valeurs.

    Les systèmes et la culture actuels de SpaceX ne sont pas à la hauteur de ses valeurs déclarées, car de nombreux employés continuent de faire l'expérience d'une application inégale de nos politiques "No Asshole" et "Zero Tolerance" souvent répétées. Cela doit changer. Comme point de départ, nous proposons les catégories d'actions suivantes, dont nous aimerions discuter des détails en personne avec l'équipe de direction d'ici un mois :

    Dénoncez publiquement et condamnez le comportement préjudiciable d'Elon sur Twitter. SpaceX doit se séparer rapidement et explicitement de la marque personnelle d'Elon.

    Tenez tous les dirigeants également responsables de faire de SpaceX un endroit où il fait bon travailler pour tout le monde. Portez un regard critique sur les problèmes qui empêchent les employés d'accomplir pleinement leur travail et de réaliser leur potentiel, en poursuivant des actions spécifiques et durables qui sont bien financées, transparentes et traitées avec la même rigueur et la même urgence que l'établissement d'une justification de déploiement d'une nouvelle version après une anomalie matérielle.

    Définir et répondre uniformément à toutes les formes de comportement inacceptable. Définissez clairement ce qui est exactement prévu par les politiques « No asshole » et « Zero Tolerance » de SpaceX et appliquez-les de manière cohérente. SpaceX doit établir des voies sûres de signalement et maintenir des répercussions claires pour tout comportement inacceptable, qu'il émane du PDG ou d'un employé dès son premier jour.

    Nous nous soucions profondément de la mission de SpaceX de rendre l'humanité multiplanétaire. Mais plus important encore, nous nous soucions les uns des autres. La collaboration dont nous avons besoin pour rendre la vie multiplanétaire est incompatible avec une culture qui traite les employés comme des ressources consommables. Notre position unique nous oblige à considérer comment nos actions aujourd'hui façonneront les expériences des individus au-delà de notre planète. La culture que nous encourageons actuellement est-elle celle que nous visons à amener sur Mars et au-delà ?

    Nous avons fait des progrès dans cette direction, mais il reste encore beaucoup à accomplir.

    SpaceX a renvoyé certains des auteurs

    SpaceX a licencié des employés qui ont participé à la rédaction et à la distribution d'une lettre ouverte critiquant Elon Musk, a rapporté le New York Times.

    Selon trois employés anonymes et un e-mail du président et directeur de l'exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell, vu par le NYT, SpaceX a licencié certains des organisateurs de la lettre, mais rien n'indique combien ont été licenciés.

    « [SpaceX a] licencié un certain nombre d'employés impliqués » dans la rédaction de la lettre, a indiqué Shotwell dans son e-mail. « La lettre, les sollicitations et le processus général ont mis les employés mal à l'aise, intimidés, et/ou mis en colère parce que la lettre les a poussés à signer quelque chose qui ne reflétait pas leur point de vue. Nous avons trop de travail critique à accomplir et nous n'avons pas besoin d'une sorte d'activisme excessif ».

    Dans son e-mail, Shotwell a ajouté que « couvrir des milliers de personnes dans toute l'entreprise avec des e-mails non sollicités répétés et leur demander de signer des lettres et de remplir des sondages non sponsorisés pendant la journée de travail n'est pas acceptable. Veuillez rester concentré sur la mission SpaceX et utiliser votre temps pour faire de votre mieux. C'est ainsi que nous arriverons sur Mars ».

    Les employés sont protégés contre les représailles par les règles de dénonciation de l'OSHA, mais celles-ci s'appliquent généralement à des problèmes tels que la sécurité, la fraude, les problèmes environnementaux et l'assurance maladie. Pourtant, les licenciements sont susceptibles de créer une autre série de controverses impliquant Musk.

    Sources : lettre ouverte, NYT

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette lettre ouverte ?
    Que pensez-vous de la réaction de l'entreprise qui a licencié certains des auteurs de la lettre ?

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 907
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 907
    Points : 6 062
    Points
    6 062
    Par défaut
    Attention commentaire qui va générer une pluie d'avis négatifs de la part de certains lecteurs habituels de ce site (des bobos new génération du 21ème siècle qui n'exigent que des droits mais ne considèrent n'avoir jamais aucun devoir envers la société et les autres)

    Est-ce que ces employés vindicatifs de SpaceX auraient oublié qu'ils ne sont que des employés de SpaceX et non pas les propriétaires?

    S'ils ne sont pas content de leur dirigeants (et entre autre du premier d'entre eux, le sieur Musk), ils font leur valise et vont voir ailleurs. Ce sont certainement des mecs qui ont cru que le monde capitaliste américain fonctionnait comme le petit monde syndiqué de la RATP ou de la SNCF à la française où dès qu'il faut travailler (lors d'une manifestation importante ou d'un départ des français en vacances), on se met en grève pour emm... tout le monde et exiger de nouveaux droits que la majorité des employés en France n'auront jamais, pas plus que le droit d'avoir des transports publics qui fonctionnent quand ils en ont besoin.

  3. #3
    lvr
    lvr est déconnecté
    Membre extrêmement actif Avatar de lvr
    Profil pro
    Responsable de projet fonctionnel
    Inscrit en
    Avril 2006
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de projet fonctionnel
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2006
    Messages : 910
    Points : 1 363
    Points
    1 363
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    S'ils ne sont pas content de leur dirigeants (et entre autre du premier d'entre eux, le sieur Musk),
    Tu m'affubleras du nom que tu veux ("bobo", "coco", etc...) mais je ne partage pas ton avis.
    Quand tu bosses dans une société et que tu observes des dysfonctionnements, tu as 3 possibilités:
    1) Tu te casses (ta suggestion)
    2) Tu te tais
    3) Tu dénonces.

    Se casser (1) n'est pas toujours souhaitable, parce que soit tu tiens et tu valorises le projet de l'entreprise, soit le marché de l'emploi étant ce qu'il est, changer de boulot n'est pas possible.

    Alors à choisir entre se taire (2) ou dénoncer (3) ... C'est un choix cornélien...
    - Quand l'intégrité physique de personnes est en jeu (ex harcèlement),
    - Quand tu valorises le projet de l'entreprise et que ton analyse est que le comportement du management nuit à ce projet,
    - Quand l’entreprise va sur des pistes que tu estimes sociétalement nuisibles ou immorales,
    - ...

    toi tu casses et tu te tais, c'est ça ?

    Je trouve ça plutôt lâche comme attitude(*). Et rien dans le concept de capitalisme ne l'exige.

    Si tout le monde faisait comme toi, il y n'aurait aucun Panama Papers, aucun Edward Snowden, ...

    (*) malheureusement, tout le monde n'a pas la possibilité de faire preuve de ce courage,

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 702
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 702
    Points : 202 500
    Points
    202 500
    Par défaut Les licenciements de SpaceX violent probablement le droit du travail américain, selon des experts
    Les licenciements de SpaceX violent probablement le droit du travail américain, selon des experts.
    Certains des auteurs de la lettre ouverte qui dénonce le comportement d'Elon Musk ont été mis à la porte

    Il a fallu moins d'un jour et demi à plus de 400 employés de SpaceX pour signer une lettre ouverte critiquant le PDG Elon Musk après qu'elle ait été publiée et partagée par certains de leurs collègues dans une discussion interne. À peine 32 heures après son partage, la page de destination interne du document a été mise hors ligne, à peu près au même moment où un groupe d'employés a été licencié pour son implication dans l'élaboration et le partage de la lettre, une décision qui aurait pu être une violation du droit du travail.

    La lettre ouverte a d'abord été mise en ligne sur une page de destination interne à midi, heure de l'Est, puis elle a été partagée par une poignée d'employés dans environ 10 salons de discussion dans Microsoft Teams ainsi qu'une liste de diffusion. Le contenu était audacieux : les employés ont affirmé que le comportement de Musk ces dernières semaines était devenu une source d'embarras et une distraction pour l'entreprise. Les rédacteurs de la lettre ont proposé des moyens par lesquels SpaceX pourrait se distancier de la présence de Musk sur Twitter et faire mieux pour tenir responsables les dirigeants et ceux qui commettent du harcèlement sexuel.

    Un employé qui a aidé à rédiger la lettre, mais a souhaité rester anonyme a affirmé « qu'un grand nombre d'employés à travers un tas de données démographiques, de rôles et de niveaux ont aidé à écrire la lettre ». Les employés avaient la possibilité de signer le document en répondant à un sondage ou en scannant un code QR.

    Le plus grand canal Teams où le document a été partagé comptait environ 2 600 membres, en grande partie remplis d'ingénieurs, tandis que les autres canaux Teams étaient relativement petits. Les rédacteurs prévoyaient également de distribuer une pile de copies physiques de la lettre, qui contenait également des codes QR à scanner, dans les zones de production et de restauration. Mais personne n'a eu le courage de les distribuer avant le début des hostilités, selon l'une des personnes impliquées. On craignait également que la publication de copies de la lettre ne soit perçue comme une organisation syndicale et que les caméras du bâtiment SpaceX ne révèlent qui les avait distribuées. Avant la fermeture de la page de destination, les rédacteurs ont vu qu'ils avaient environ 3 000 visiteurs uniques sur leur site.

    Alors que le document a finalement obtenu 404 signatures, de nombreuses autres personnes ont contacté ceux qui ont partagé la lettre sur Signal, en personne et via Teams, disant qu'ils signeraient s'ils pouvaient se permettre d'être licenciés à ce moment, selon une personne impliquée. En 2017, une autre entreprise de Musk, Tesla, a licencié un employé pour avoir distribué des brochures encourageant les employés à se syndiquer. De plus, en mai de cette année, Musk a également tweeté que Tesla formerait un « département de contentieux inconditionnel » pour « initier et exécuter directement des poursuites ».

    Leurs craintes se sont avérées crédibles, car la direction de SpaceX a fini par licencier au moins cinq employés pour leur implication dans la lettre. La présidente de l'exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell, a ensuite envoyé un e-mail au personnel de l'entreprise, dénonçant le document et informant le personnel des résiliations.

    « Nous avons trop de travail critique à accomplir et n'avons pas besoin de ce genre d'activisme excessif - notre équipe de direction actuelle est plus dévouée à garantir que nous ayons un environnement de travail formidable et en constante amélioration que tout ce que j'ai vu au cours de mes 35 ans de carrière », a écrit Shotwell. Faisant écho aux auteurs de la lettre, elle a affirmé que la lettre, et non le comportement de Musk, était une source de distraction pour SpaceX, qui a un emploi du temps chargé dans les jours et les semaines à venir.

    Shotwell a également fait valoir dans son e-mail que d'autres employés non impliqués dans la lettre s'étaient sentis mal à l'aise, intimidés et contraints de signer le document. Cependant, deux de ceux qui l'ont écrit, s'exprimant sous couvert d'anonymat, contestent cette affirmation. Ils disent qu'ils ont simplement posté la lettre sur les canaux Teams, en y dirigeant les gens et en demandant de l'aide.

    « Il n'y a eu aucune pression exercée sur qui que ce soit pour recueillir des signatures », a déclaré un employé qui a aidé à rédiger la lettre, qui a également souhaité rester anonyme.

    La nouvelle des licenciements d'employés s'est répandue dans toute l'entreprise et quelques employés actuels ont exprimé leur consternation face aux mesures prises par l'entreprise. « J'ai l'impression qu'à l'avenir, les personnes qui ne sont pas d'accord à 100% avec Elon devront se taire ou quitter l'entreprise, ce qui est très triste », a déclaré un employé de SpaceX, qui n'était pas impliqué dans la lettre. « Nous admirons tous son intelligence, mais son comportement social est inacceptable, et nous nous retrouvons dans une position où nous sommes à la fois fiers et honteux de travailler pour SpaceX ».

    Nom : rapport.png
Affichages : 4454
Taille : 31,4 Ko

    Les licenciements de SpaceX violent probablement le droit du travail américain, selon les experts

    On ne sait pas si l'un des employés licenciés tentera de porter plainte auprès du National Labor Relations Board (NLRB). Mais s'ils le font, les avocats disent qu'ils auront un dossier solide. « Pour être couverte, une action doit être concertée (certainement le cas ici) et elle doit être liée aux conditions de travail », explique Charlotte Garden, professeur de droit à l'Université de Seattle, qui a écrit sur les droits d'expression des employés pour l'Economic Policy Institute plus tôt cette année.

    La partie la plus difficile des cas de représailles est souvent de prouver qu'un employé a vraiment été licencié en représailles pour avoir parlé, mais SpaceX a facilité la démonstration du lien. Dans sa note aux employés après les licenciements, la présidente de l'exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell, a clairement indiqué que les employés avaient été licenciés spécifiquement en raison de leur implication dans la lettre, qu'elle a qualifiée « d'activisme excessif ». Même si SpaceX a tenté de le nier, le simple moment du déclenchement des hostilités – venant moins de 24 heures après la lettre elle-même – rend la connexion difficile à ignorer.

    « Cela pourrait très bien être considéré comme des représailles pour avoir pris la parole », a déclaré Mary Inman, avocate lanceuse d'alerte chez Constantine Cannon. « Qu'est-ce que cela dit aux travailleurs ? Cela dit essentiellement, nous ne voulons rien entendre de votre part ».

    Pour une contestation judiciaire, le principal obstacle serait de montrer que la lettre elle-même constitue des employés qui se réunissent pour discuter des conditions de travail, mais l'accent mis par la lettre sur les objectifs de l'entreprise et la politique « sans connard » semblent correspondre à ce modèle. Il existe des exceptions si le discours est vulgaire, abusif ou dirigé contre les clients, mais aucun ne correspond facilement aux circonstances de l'affaire SpaceX.

    « Cela me semble être une lettre qui concerne principalement les conditions de travail », a déclaré Garden. « Je pense que le NLRB le verrait de cette façon aussi ».

    Si l'affaire aboutit, SpaceX pourrait être contraint de réintégrer les employés licenciés avec des arriérés de salaire. Notamment, les protections ne s'appliqueraient pas aux gestionnaires et aux superviseurs, qui ne sont pas soumis à la loi nationale sur les relations de travail (NLRA).

    Les problèmes soulevés dans la lettre correspondent également à des problèmes de harcèlement de longue date au sein de SpaceX. En décembre, cinq anciens employés de SpaceX ont déposé des plaintes concernant des problèmes de harcèlement spécifiques qui, selon eux, avaient été mal gérés. Une ancienne stagiaire a intenté une action contre SpaceX en 2020, affirmant que l'entreprise avait exercé des représailles contre elle après avoir signalé un incident de harcèlement. La lettre des employés fait le même constat, disant que « les événements récents ne sont pas des incidents isolés ; ils sont emblématiques d'une culture plus large ».

    Ce ne serait pas la première fois qu'une des entreprises de Musk enfreindrait le droit du travail américain. Après une lutte acharnée sur les tentatives de syndicalisation de l'usine Tesla de Fremont sous le United Auto Workers, le NLRB a ordonné à Tesla de réintégrer un employé licencié avec des arriérés de salaire. Musk a également reçu l'ordre de supprimer un tweet impliquant que la syndicalisation signifierait la fin des options d'achat d'actions dans l'entreprise – bien que, plus d'un an après l'émission de l'ordre, le tweet reste en ligne.

    Déjà, Communications Workers of America (CWA) considère les licenciements de SpaceX comme un carburant supplémentaire pour l'effort en cours visant à permettre aux travailleurs de la technologie de se syndiquer : « Elon Musk dit qu'il est attaché à la liberté d'expression - sauf lorsque ses employés exercent leur droit légalement protégé de parler de leurs conditions de travail », a déclaré le CWA dans un communiqué. « Nous espérons que ce sera un point de ralliement pour les travailleurs de SpaceX, tout comme c'était le cas chez Google et Activision ».

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Que pensez-vous des propos de la CWA qui déclare : « Elon Musk dit qu'il est attaché à la liberté d'expression - sauf lorsque ses employés exercent leur droit légalement protégé de parler de leurs conditions de travail »
    Que pensez-vous de la décision de SpaceX de renvoyer certains auteurs de la lettre ouverte dénonçant entre autres le comportement d'Elon Musk ?
    Partagez-vous l'opinion des experts qui pensent que les licenciements de SpaceX violent probablement le droit du travail américain ? Cela aurait-il été pareil dans votre pays ?

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 696
    Points : 1 420
    Points
    1 420
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Citation Envoyé par lvr Voir le message
    Tu m'affubleras du nom que tu veux ("bobo", "coco", etc...) mais je ne partage pas ton avis.
    Quand tu bosses dans une société et que tu observes des dysfonctionnements, tu as 3 possibilités:
    ,
    Mais tu prend pour acquis que ses critiques sont justifiés. Est-ce que tu es familier avec l'expression "être une Karen" ? Cette expression fait référence à un certain type de femme qui passe son temps à se plaindre pour tout et rien.

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 907
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 907
    Points : 6 062
    Points
    6 062
    Par défaut
    Citation Envoyé par lvr Voir le message
    Je trouve ça plutôt lâche comme attitude(*). Et rien dans le concept de capitalisme ne l'exige.

    Si tout le monde faisait comme toi, il y n'aurait aucun Panama Papers, aucun Edward Snowden, ...

    (*) malheureusement, tout le monde n'a pas la possibilité de faire preuve de ce courage,

    Le concept du capitalisme est que tu reçois une rémunération pour une prestation qui est demandée par la personne qui te paies!

    Jouer au "Zorro du dimanche" pendant les heures de travail ne fait pas partie des missions du salarié!

    Et entendons-nous, dans le cas présent, il ne s'agit pas de dénoncer un crime où par exemple le patron aurait été surpris en train d'assassiner sa secrétaire (ce qui évidemment exigerait du salarié "une preuve de courage" et surtout une dénonciation en bonne et due forme auprès de la justice) mais bien d'une lettre à la mode "comment foutre la m... dans l'entreprise en 12 leçons".

    Donc 2 solutions (et pas 3): Soit tu te tires, soit on te vire!


    PS 1: Tu crois que les Panama Papers ont pour origine une noble cause ou plutôt simplement le ressentiment d'un employé pas satisfait de son augmentation de salaire de fin d'année? Comme tu ne le sais pas plus que moi, tu ferais bien de ne pas juger de la chose!

    PS 2: Tu devrais lire le livre du sieur Snowden, c'est très instructif sur ses motivations: Je t'avertis tout de suite pour t'éviter des désillusions, ce n'est pas l'histoire d'un homme scandalisé par les opérations d'espionnage des agences américaines mais bien celle d'un petit scribouillard, se croyant exceptionnel et qui l'écrit à chaque page même quand il parle de sa personne en train de téter le lait maternel, qui est simplement un mec transparent et médiocre comme la plupart d'entre-nous... Résultat de son opération: Ses révélations ont été oubliées de tous, rien n'a changé, pas un seul gouvernement espionné n'a osé la moindre remarque à l'encontre des USA et le sieur Snowden poursuit sa vie dans un trou perdu de Sibérie jusqu'au jour où il craquera et sortira de la Russie avec des lunettes noires pour passer inaperçu... Et là, il prendra 300 de prison dans son pays d'origine les USA. En résumé? Zéro plutôt que Zorro!

  7. #7
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Septembre 2014
    Messages
    613
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2014
    Messages : 613
    Points : 1 464
    Points
    1 464
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Le concept du capitalisme est que tu reçois une rémunération pour une prestation qui est demandée par la personne qui te paies!
    C'est le cas dans d'autres types d'économie, ou hors salariat.

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Jouer au "Zorro du dimanche" pendant les heures de travail ne fait pas partie des missions du salarié!
    Quelle expression méprisante. Donc pas le droit de contester une décision de l'employeur, la soumission totale comme au temps du servage au Moyen-Age ?

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Et entendons-nous, dans le cas présent, il ne s'agit pas de dénoncer un crime où par exemple le patron aurait été surpris en train d'assassiner sa secrétaire (ce qui évidemment exigerait du salarié "une preuve de courage" et surtout une dénonciation en bonne et due forme auprès de la justice) mais bien d'une lettre à la mode "comment foutre la m... dans l'entreprise en 12 leçons".
    Ca c'est ton opinion, outrageusement méprisante et à côté de la plaque. Car l'origine de cette lettre est bien :
    Partagée mercredi sur une chaîne interne SpaceX Microsoft Teams avec plus de 2 600 employés, une lettre fait valoir que l'entreprise ne respecte pas sa politique « No Asshole » (aucun connard) souvent déclarée et sa politique de tolérance zéro en matière de harcèlement sexuel."
    Morale : ne jamais utiliser les moyens d'expression de l'employeur pour ce genre e chose, et rester anonyme, et même ne jamais utiliser ce qui semble être un moyen d'expression, jamais. Tout est enregistré, et pourra être utilisé un jour contre vous. J'ai bien vu dans un autre domaine des salariés se voir reprocher des manquements chez des clients, dont ils n'étaient pas au courant, 5 voire 10 ans après les faits, quand leur ESN était en difficulté par exemple à l'époque de la crise des Subprimes, pour essayer de les virer car ils étaient en inte-mission à cette époque...

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Donc 2 solutions (et pas 3): Soit tu te tires, soit on te vire!
    Il faut néanmoins être en conformité avec le droit du travail, et le Droit en général : cela ne semble pas être dans ton domaine de compétence.

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    PS 1: Tu crois que les Panama Papers ont pour origine une noble cause ou plutôt simplement le ressentiment d'un employé pas satisfait de son augmentation de salaire de fin d'année? Comme tu ne le sais pas plus que moi, tu ferais bien de ne pas juger de la chose!
    Ben toi aussi garde-toi de bien juger les motivations des révélateurs des Panama Papers, qui n'ont rien à voir dans cette affaire en plus, et qui donnent des informations d'une gravité exceptionnelle.

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    PS 2: Tu devrais lire le livre du sieur Snowden, c'est très instructif sur ses motivations: Je t'avertis tout de suite pour t'éviter des désillusions, ce n'est pas l'histoire d'un homme scandalisé par les opérations d'espionnage des agences américaines mais bien celle d'un petit scribouillard, se croyant exceptionnel et qui l'écrit à chaque page même quand il parle de sa personne en train de téter le lait maternel, qui est simplement un mec transparent et médiocre comme la plupart d'entre-nous... Résultat de son opération: Ses révélations ont été oubliées de tous, rien n'a changé, pas un seul gouvernement espionné n'a osé la moindre remarque à l'encontre des USA et le sieur Snowden poursuit sa vie dans un trou perdu de Sibérie jusqu'au jour où il craquera et sortira de la Russie avec des lunettes noires pour passer inaperçu... Et là, il prendra 300 de prison dans son pays d'origine les USA. En résumé? Zéro plutôt que Zorro!
    J'ai lu le livre de Snowden. Tes qualificatifs sont particulièrement ignobles, injurieux et méprisants, et hors sol. Quelles sont donc tes frustrations pour exprimer une telle haine ? Snowden était un patriote, mais a été vite dégoûté de ce qu'il a constaté dans son job à la NSA. Il a risqué très gros, lui, pas toi haineux et bien planqué. Et maintenant on sait grâce à lui, et grâce à Julian Assange, de quoi sont capables les USA, y compris envers leurs "alliés" membres de l'OTAN. Cela remet les pendules à l'heure. Les dommages pour la NSA et l'appareil d'Etat US sont énormes et continuent à faire des dégâts. Vu la nocivité de ce pays, c'est une bonne chose. Et quant à eux qui pensent que je suis pro-Russe, qu'ils aillent au diable.

    Mais comment on peut concentrer autant de haine dans un individu comme toi ? C'est quoi ton problème psychologique, voire psychiatrique ?

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 696
    Points : 1 420
    Points
    1 420
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
    Quelle expression méprisante. Donc pas le droit de contester une décision de l'employeur, la soumission totale comme au temps du servage au Moyen-Age ?
    Sauf qu'ici l'expression d'"Zorro du dimanche" est approprié. Les employés sont payés pour faire un travail, pas pour faire de l'activisme. Le wokisme est une plaie pour la société. Et ces fanatiques voulaient foutre la mettre dans l'entreprise parce qu'ils digèrent mal la perte de contrôle de Twitter.

  9. #9
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Février 2014
    Messages
    87
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : Février 2014
    Messages : 87
    Points : 470
    Points
    470
    Par défaut
    Que le fait que les employés aient été viré soit justifié ou pas, je trouve quand même drôle que Musk arrive dans le même tweet a défendre la liberté d'expression et justifier d'avoir licencié des employés pour avoir dit ce qu'ils pensaient...

  10. #10
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 229
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 229
    Points : 3 736
    Points
    3 736
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Sauf qu'ici l'expression d'"Zorro du dimanche" est approprié. Les employés sont payés pour faire un travail, [...]
    Et pour respecter la politique de l'entreprise "No Asshole" et donc implicitement de dénoncer les comportement qui ne la respecte pas.
    D'ailleurs cette politique est tellement vague que je ne serais pas surpris qu'elle soit utilisée comme moyen de pression du management :
    Le projet est en danger, soit pas un connard, fais les heures sup nécessaires
    Tu te rends compte que si je te donnes une augmentation je dois al refuser à un de tes collègues, ne soit pas un connard envers eux
    Il a mis une main au cul à sa secrétaire, tu veux le dénoncer? Il a une femme et trois enfants, tu les mets tous dans le merde, si tu fais ça. Ne soit pas un connard.

    Ce que j'apprécie chez Musk, et je sais que certains ne sont pas d'accord, c'est sa défense absolue de la liberté d'expression et sa capacité à se demander à ses employés de se taire.

  11. #11
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 028
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 028
    Points : 5 471
    Points
    5 471
    Par défaut
    Cela fait un moment que Musk tire sur la corde...il semble qu'il soit aller trop loin dans un certain nombre de sujet sensible. Le résultat c'est que le nombre "d'affaire" va continuer de grandir.
    Le hasard fait bien les choses !

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 696
    Points : 1 420
    Points
    1 420
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Citation Envoyé par SimonKenoby Voir le message
    Que le fait que les employés aient été viré soit justifié ou pas, je trouve quand même drôle que Musk arrive dans le même tweet a défendre la liberté d'expression et justifier d'avoir licencié des employés pour avoir dit ce qu'ils pensaient...
    Avec des gens qui ont des affinités idéologiques avec Antifa, je craindrai plus ce qu'il pourrait faire, que ce qu'ils disent. Et dans le cas présent, ils harcelaient les employés pour qu'ils signent des pétitions. Certains parlaient ouvertement de saboter les logiciels de Twitter sur le site de TikTok. On n'a qu'à regarder ce qu'il se passe avec Disney pour comprendre que des employés néo-marxistes n'apportent que des problèmes.

  13. #13
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 229
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 229
    Points : 3 736
    Points
    3 736
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Avec des gens qui ont des affinités idéologiques avec Antifa, je craindrai plus ce qu'il pourrait faire, que ce qu'ils disent. Et dans le cas présent, ils harcelaient les employés pour qu'ils signent des pétitions. Certains parlaient ouvertement de saboter les logiciels de Twitter sur le site de TikTok. On n'a qu'à regarder ce qu'il se passe avec Disney pour comprendre que des employés néo-marxistes n'apportent que des problèmes.
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Avec des gens qui ont des affinités idéologiques avec Antifa
    Qu'appelles tu les antifa? Ca fait quelques semaines/mois que j'entends certains média ou certaines déclarations publiques condamner l'idéologie des antifa.
    Pour moi, ce ne sont que des gens qui s'opposent par la force/violence aux racistes/antiLGBT violents. Une sorte de touche pas à mon black/LGBT.
    Qu'on condamne leur méthode (répondre à la violence par la violence) je peux comprendre.
    Qu'on condamne leur idéologie (J'ai l'impression que leur idéologie n'est même pas homogène et que certains n'en ont même pas) me dépasse.
    Et dans le cas présent, ils harcelaient les employés pour qu'ils signent des pétitions.
    C'est vrai que c'est pire que de harceler des employés pour qu'ils ferment leur gueule sur des sujets indésirables (harcèlement, agressions sexuelles, pousser les gens au burn out).
    Les employés sont vraiment méchants méchants ils empêchent les gentils gentils managers/responsables de se faire de l'argent au détriment de la santé de ceux ci.
    C'est vraiment trop tristes que La Poste (Française) ait été condamnée après avoir poussé ses employés au suicide.

  14. #14
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 522
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 522
    Points : 5 892
    Points
    5 892
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    PS 1: Tu crois que les Panama Papers ont pour origine une noble cause ou plutôt simplement le ressentiment d'un employé pas satisfait de son augmentation de salaire de fin d'année?
    je t'avoue que quand je suis insatisfait j'ai tendance effectivement à moins être loyal envers mon employeur.
    si il fait des choses hors la lois j'aurais aucun scrupule à le dénoncer, et j'ai aucun scrupule à activer ma pastille linkedin et aller voir ailleurs en parallèle.
    Avec une belle grosse augmentation par contre j'aurais aucun problème à oublier certaines choses .

    ma loyauté et mes compétences ont un prix qui augmente chaque année (surtout avec l'inflation, ne pas être augmenté c'est perdre de l'argent à rester), beaucoup d'employeurs on tendance à l'oublier.

    Peut importe les motivations, on s'en moque, si l'employeur est hors la lois, fait des choses éthiquement discutable il doit être dénoncé sur la place publique.

  15. #15
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    Mai 2004
    Messages
    2 418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2004
    Messages : 2 418
    Points : 7 296
    Points
    7 296
    Par défaut
    Il est tout a fait possible que des employés s élèvent contre leur employeur.
    C'est d'ailleurs plutôt bon signe pour Space x qui démontre ainsi l attrait qu'il exerce encore sur ces employés.

    Employés qui au passage retrouveront in poste rapidement je pense.

    En revanche... La réaction est typiquement une réaction de chef outragé.
    Réaction qui entraînera 2 conséquences.
    Les employés ne diront plus rien
    La seule manière de montrer son désaccord sera de partir.

    On verra alors si Space x a plus besoin d ingénieurs motivés ou d un patron ingérable.
    Vu l avance sur Boeing je pense que la réponse coule de source.

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 907
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 907
    Points : 6 062
    Points
    6 062
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    Peut importe les motivations, on s'en moque, si l'employeur est hors la lois, fait des choses éthiquement discutable il doit être dénoncé sur la place publique.
    1. Dans l'affaire des Panama Papers, le seul qui a fait des actes illicites est l'employé qui a volé les données de son employeur et les a rendu public! La fiduciaire en question menait des activités tout à fait légal au Panama aussi bien qu'en France où l'optimisation fiscale n'est pas un délit condamné par la justice française... A l'inverse du vol de données!

    Pensée émue pour l'armée française qui achète ses licences windows à Microsoft Irlande alors que le siège de Microsoft France est situé à un jet de pierre du "Pentagone francais"!

    Pensée émue pour les grandes banques françaises qui ont toutes des centaines de filiales dans des paradis fiscaux aussi exotiques que les Iles vierges ou les Iles caïman... Certainement pour mieux assurer ses services auprès de Mme Michu, smicarde de son état, quand elle part un vacances...



    2. Le "éthiquement discutable" n'est rien d'autre que ton petit jugement personnel. Si tu veux entrer dans l'illégalité, c'est ton droit mais sache qu'un juge ne va pas considérer ton "éthiquement discutable" comme étant une circonstance atténuante"

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 907
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 907
    Points : 6 062
    Points
    6 062
    Par défaut
    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    On verra alors si Space x a plus besoin d ingénieurs motivés ou d un patron ingérable.
    1. C'est grâce au "patron ingérable" que SpaceX existe! C'est Musk qui a risqué son pognon pour que SpaceX existe et pas les employés entrés au service de SpaceX une fois la réussite obtenue.

    2. Si Musk veut tuer son bébé, c'est son droit de patron!

    3. Qui t'as dit que les employés licenciés sont des "ingénieurs motivés"? Tu l'as lu dans le journal hebdomadaire du "Petit syndiqué de la RATP"?

  18. #18
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 907
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 907
    Points : 6 062
    Points
    6 062
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    Peut importe les motivations, on s'en moque, si l'employeur est hors la lois, fait des choses éthiquement discutable il doit être dénoncé sur la place publique.
    Dommage dans le cas des Panama Papers, ce n'est pas l'employeur qui est hors la loi (une fiduciaire qui optimise les charges fiscales d'une entreprise cliente existe dans la totalité des villes de France) mais bien l'employé qui a volé les données de son employeur

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 696
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 696
    Points : 1 420
    Points
    1 420
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Qu'appelles tu les antifa? Ca fait quelques semaines/mois que j'entends certains média ou certaines déclarations publiques condamner l'idéologie des antifa.
    Pour moi, ce ne sont que des gens qui s'opposent par la force/violence aux racistes/antiLGBT violents. Une sorte de touche pas à mon black/LGBT.
    Ce ne sont rien de plus que des illuminés qui voient du racisme et du sexisme partout. Et tentent de se faire passer pour des héros, en blâmant les hommes blancs pour tous les maux de la terre (néo-marxiste). Et des parasites qui sont prêts à utiliser toutes les excuses possibles pour justifier le vol et le vandalisme. Antifa sont également les idiots de service du Parti Démocrate. Et comme par hasard, ils ont magiquement cessé leur activité à l'arrivée des Démocrates à la Maison-Blanche. J'Imagine que leur financement a aussi magiquement cesser.

    Les Démocrates sont en pertes de terrain sous tous les fronts. Biden est sénile. Et leur campagne de salissage contre Trump a été un échec total. La côte de Trump a augmenté après l'enquête sur le 6 janvier, alors que cette opération médiatique était censée détruire le support de Trump. En dépit de toutes leurs prétentions, ils n'ont jamais pu démontrer un seul article ou vidéo ou Trump aurait incité la population à prendre les armes. Mais certains vont croire à la télépathie. Et n'ont jamais été capable de prouver que la requête qu'il avait fait à Mike Pence était illégale ou inconstitutionnelle, pour la simple raison qu'un autre président avait exercé ce recourt dans le passé. La seule chose qui restait aux Démocrates était leur capacité de propagande. Et la perte de Twitter serait le dernier clou dans leur cerceuil. Alors ils attaquent en force Elon Musk dans l'espoir que cela l'affecte financièrement assez pour qu'il ne puisse pas acheter Twitter.

    L'économie est ralentissement et il a profité pour se débarrasser légalement de ces brebis galeuses. Et contrairement à l'Europe, les employeurs n'ont pas à justifier les mise-à-pieds pendant une récession, en Amérique.

  20. #20
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    Mars 2010
    Messages
    10 300
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2010
    Messages : 10 300
    Points : 39 641
    Points
    39 641
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Merci Madmac pour cette nouvelle couche de propagande Trumpiste dont vous avez le secret.

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 23/07/2020, 11h15
  2. affichage des enregistrements qui commencent par une lettre donnée
    Par kroma23 dans le forum Bases de données
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/10/2011, 09h08
  3. Afficher des noms qui commencent par une lettre donnée
    Par kroma23 dans le forum Bases de données
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/11/2008, 16h48
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 31/01/2007, 09h03
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 09/10/2006, 21h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo