IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

NoSQL Discussion :

La version 6.0 du SGBD NoSQL MongoDB est disponible, avec des requêtes chiffrées


Sujet :

NoSQL

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 838
    Points : 10 479
    Points
    10 479
    Par défaut La version 6.0 du SGBD NoSQL MongoDB est disponible, avec des requêtes chiffrées
    La version 6.0 du SGBD NoSQL MongoDB est disponible, avec des requêtes chiffrées,
    elle apporte la collecte de données chronologiques

    L'équipe de développement de l'open source MongoDB, et de son homologue commercial MongoDB Atlas, a annoncé le 7 juin la sortie de la version 6.0 du SGBD NoSQL MongoDB. Les responsables de MongoDB se sont employés à rendre la base de données documentaire plus facile à utiliser pour les développeurs. MongoDB 6.0 apporte le chiffrement des requêtes et la collecte de données chronologiques.

    « La partie la plus difficile de la vie d'un développeur est la gestion de l'état, a déclaré Andrew Davidson, vice-président de MongoDB pour les produits en cloud. L'attrait initial de MongoDB était de donner aux développeurs un moyen plus facile de stocker, d'indexer et de récupérer des documents en tant qu'objets, plutôt que de traduire ce travail en SQL. Toute plateforme de développement de nouvelle génération doit répondre aux besoins des développeurs là où ils se trouvent. »

    Nom : MongoDB.png
Affichages : 24240
Taille : 3,2 Ko

    MongoDB est un système de gestion de base de données NoSQL orienté documents. Doté d’un mécanisme complètement différent des SGBD comme MySQL ou PostgreSql, il permet de stocker des données pouvant être exploitées par plus de 10 langages de programmation.

    Dev Ittycheria, président et CEO de MongoDB, a déclaré :

    « MongoDB est la plateforme de données d'application la plus prééminente au monde pour créer les applications d'aujourd'hui et de demain. Avec la fin de la pandémie mondiale en vue, les entreprises du monde entier ressentent un sentiment d'urgence à utiliser les logiciels et les données comme un avantage concurrentiel. La meilleure façon d'y parvenir est de donner aux développeurs l'accès à des technologies qui s'alignent sur leur façon de penser et de coder pour permettre une productivité élevée. Les annonces d'aujourd'hui éliminent encore plus de frictions et de complexité dans l'expérience des développeurs et leur permettent de créer des applications innovantes et hautement évolutives pour un large éventail de cas d'utilisation, plus rapidement que sur n'importe quelle autre plateforme. MongoDB est incroyablement populaire parmi les développeurs du monde entier, et est utilisé par près de 27 000 clients dans le monde entier pour transformer leurs entreprises. »

    La dernière version MongoDB 5.0, a été publiée en juillet 2021. MongoDB 5.0 facilite la prise en charge d'un plus large éventail de charges de travail, introduit de nouvelles façons d'assurer l'avenir des applications et améliore la confidentialité et la sécurité. Des clusters multicloud ou des instances sans serveur dans Atlas aux déploiements privés et hybrides gérés par Ops Manager 5.0 et Kubernetes, MongoDB offre une grande liberté aux développeurs. Les binaires MongoDB 6.0 ne sont actuellement disponibles que sous forme de versions candidates. Les versions candidates peuvent être utilisées pour tester rapidement les nouvelles fonctionnalités, mais ne sont pas adaptées aux déploiements de production.

    Voici un aperçu des nouvelles fonctionnalités les plus importantes :

    Chiffrement de bout en bout

    Disponible en version preview, Queryable Encryption permet d'interroger des données chiffrées et de chiffrer l'ensemble d’une transaction. Une première dans le secteur selon MongoDB. Selon les responsables de MongoDB, cette fonctionnalité intéressera les organisations qui possèdent beaucoup de données sensibles, comme les banques, les établissements de soins de santé et le gouvernement. « Les développeurs n'ont donc plus besoin d'être des experts en chiffrement », a déclaré Davidson.

    Ce chiffrement de bout en bout côté client utilise de nouvelles structures de données d'index chiffrées, les données recherchées restent chiffrées à tout moment sur le serveur de base de données, y compris dans la mémoire et dans le CPU. Les clefs ne quittent jamais l'application et la société affirme que la vitesse de requête et les performances globales de l'application ne sont pas affectées par cette nouvelle fonctionnalité.

    MongoDB prend également en charge les données de séries temporelles, qui sont importantes pour la surveillance des systèmes physiques, les données financières à évolution rapide ou d'autres ensembles de données à orientation temporelle. Dans MongoDB 6.0, les collections de séries temporelles peuvent avoir des index secondaires sur les mesures, et le système de base de données a été optimisé pour trier plus rapidement les données temporelles.

    Bien qu'il existe un certain nombre de bases de données spécifiquement axées sur les données de séries temporelles, comme InfluxDB. Davidson indique que, « de nombreuses organisations ne souhaitent pas nécessairement mettre en place un système de base de données complet pour cet usage spécifique, un système distinct coûtant plus cher en matière de support et d'expertise. »

    Synchronisation de cluster à cluster

    Une autre fonctionnalité est la synchronisation de cluster à cluster, qui permet la synchronisation continue des données des clusters MongoDB à travers les environnements. Elle fonctionne avec Atlas, dans un cloud privé, sur site ou en périphérie. Cela ouvre la voie à l'utilisation des données à plusieurs endroits pour les tests, les analyses et la sauvegarde.

    Une attention particulière a également été accordée à une meilleure prise en charge de l'analyse. Les nœuds d'analyse de MongoDB peuvent désormais être mis à l'échelle séparément, ce qui permet un meilleur provisionnement. Et une fonctionnalité qui sera introduite plus tard cette année, Column Store Indexing, peut être utilisée pour créer et maintenir un index spécialement conçu pour accélérer les requêtes analytiques sans modifier la structure du document ou copier les données vers un autre système.

    Atlas MongoDB

    Le logiciel commercial Atlas a lui-même subi quelques améliorations. La fonction de recherche d'Atlas alimentée par le logiciel libre Apache Lucene a été enrichie pour permettre aux utilisateurs de mieux naviguer et d'affiner leurs résultats dans différentes dimensions grâce à une nouvelle fonction appelée Search Facets, qui met en œuvre une technologie d'index inversé.

    Une nouvelle fonctionnalité appelée Atlas Device Sync connecte une base de données backend entièrement gérée dans Atlas à la populaire base de données d'objets mobiles Realm, accordant un contrôle granulaire sur les données synchronisées aux applications des utilisateurs. MongoDB a fait l'acquisition de Realm en 2019.
    Et si MongoDB Atlas vise à rendre les bases de données plus faciles à gérer grâce à un modèle de service en nuage, la société propose désormais une option encore plus facile, Atlas Serverless, qui est maintenant généralement disponible et supprime complètement la tâche de provisionnement et de mise à l'échelle des bases de données. Les utilisateurs paieront selon un modèle de calcul par ordinateur.

    MangoDB, une alternative Open Source à MongoDB ?

    MongoDB est une technologie qui change la vie de nombreux développeurs, leur permettant de créer des applications plus rapidement qu'avec des bases de données relationnelles. Cependant, MongoDB a abandonné ses racines Open Source, en changeant la licence en SSPL, dans le but de fournir une offre de services cloud sur MongoDB. En octobre 2018, la base de données MongoDB est publiée sous SSPL. Les distributions Debian, Red Hat Enterprise Linux et Fedora Linux ont par la suite abandonné MongoDB, invoquant des inquiétudes concernant la SSPL.

    Amazon a publié un service compatible, mais propriétaire nommé DocumentDB, et il est apparu que la SSPL n'a pas réussi à augmenter les revenus du cloud pour MongoDB. La plupart des utilisateurs de MongoDB n'ont pas besoin des nombreuses fonctionnalités avancées offertes par MongoDB, mais ils ont besoin d'une solution de base de données open source. Conscient de cela, des développeurs ont lancé MangoDB pour combler ce vide en offrant une alternative.

    MangoDB a pour objectif de devenir l'alternative open source de facto à MongoDB. MangoDB est un proxy open source, qui convertit les requêtes du protocole filaire de MongoDB en SQL, et utilise PostgreSQL comme moteur de base de données. MangoDB sera compatible avec les pilotes MongoDB et fonctionnera comme un remplacement direct de MongoDB dans de nombreux cas.

    Source : MongoDB

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur MongoDB ? L'utilisez-vous ?

    Pensez-vous de l'alternative MangoDB ?

    En l'état actuel, êtes vous pour MongoDB, MySQL ou MangaDB ?

    Voir aussi :

    MongoDB annonce l'abandon d'AGPL pour une nouvelle licence, autour de laquelle la désignation open source fait débat

    MongoDB : 202 millions de CV privés exposés sur internet à cause d'une base de données non protégée

    Les revenus de MongoDB au 4T19 augmentent sur le cloud, MongoDB Atlas a dépassé le seuil annuel des 100 millions de dollars
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Rédacteur

    Avatar de SQLpro
    Homme Profil pro
    Expert bases de données / SQL / MS SQL Server / Postgresql
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    21 181
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Expert bases de données / SQL / MS SQL Server / Postgresql
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 21 181
    Points : 50 419
    Points
    50 419
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    ...

    Chiffrement de bout en bout

    Disponible en version preview, Queryable Encryption permet d'interroger des données chiffrées et de chiffrer l'ensemble d’une transaction. Une première dans le secteur selon MongoDB.

    ...
    Microsoft SQL Server a développé cette technologie de chiffrement de bout en bout depuis pas mal d'année (2016) avec "Always Encrypted" :
    https://docs.microsoft.com/fr-fr/sql...l-server-ver16
    Depuis la version 2019 (trois ans déjà) il a fait mieux avec le chiffrement de bout en bout avec enclaves sécurisées :
    https://docs.microsoft.com/fr-fr/sql...l-server-ver16

    Donc, c'est pas une première et MongoDB a déjà 6 ans de retard par rapport à Microsoft avec une fonctionnalité moindre !

    A +
    Frédéric Brouard - SQLpro - ARCHITECTE DE DONNÉES - expert SGBDR et langage SQL
    Le site sur les SGBD relationnels et le langage SQL: http://sqlpro.developpez.com/
    Blog SQL, SQL Server, SGBDR : http://blog.developpez.com/sqlpro
    Expert Microsoft SQL Server - M.V.P. (Most valuable Professional) MS Corp.
    Entreprise SQL SPOT : modélisation, conseils, audit, optimisation, formation...
    * * * * * Expertise SQL Server : http://mssqlserver.fr/ * * * * *

  3. #3
    Candidat au Club
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Australie

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6
    Points : 2
    Points
    2
    Par défaut
    Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
    Microsoft SQL Server a développé cette technologie de chiffrement de bout en bout depuis pas mal d'année (2016) avec "Always Encrypted" :
    https://docs.microsoft.com/fr-fr/sql...l-server-ver16
    Depuis la version 2019 (trois ans déjà) il a fait mieux avec le chiffrement de bout en bout avec enclaves sécurisées :
    https://docs.microsoft.com/fr-fr/sql...l-server-ver16

    Donc, c'est pas une première et MongoDB a déjà 6 ans de retard par rapport à Microsoft avec une fonctionnalité moindre !

    A +
    C'est a moitie sureprenant venant de quelqu'un qui s'appelle "SQLPRO" mais t'es en train comparer une database relationnel avec NoSQL, donc rien a voir. A la limite si tu etais coherent tu pourrais comparer avec Azure CosmosDB et tu verrais que c'est disponible que depuis ... 2 mois (donc "dispo" que sur Azure ). Bref si je suis ta logique, Microsoft a 6 ans de retard avec lui-meme ... Ils sont sacrement mauvais en fait!

  4. #4
    Rédacteur

    Avatar de SQLpro
    Homme Profil pro
    Expert bases de données / SQL / MS SQL Server / Postgresql
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    21 181
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Expert bases de données / SQL / MS SQL Server / Postgresql
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 21 181
    Points : 50 419
    Points
    50 419
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par deppierre Voir le message
    C'est a moitie sureprenant venant de quelqu'un qui s'appelle "SQLPRO" mais t'es en train comparer une database relationnel avec NoSQL, donc rien a voir. A la limite si tu etais coherent tu pourrais comparer avec Azure CosmosDB et tu verrais que c'est disponible que depuis ... 2 mois (donc "dispo" que sur Azure ). Bref si je suis ta logique, Microsoft a 6 ans de retard avec lui-meme ... Ils sont sacrement mauvais en fait!
    SQL Server intègre certains mécanismes du NoSQL comme les tables de graphe manipulables vie le GQL (Graph Query Language), les "big table" (jusqu'à 30 000 colonnes via les "sparse columns"), le columnstore qui permet le stockage ou l'indexation verticale des données, les tables "in memory", les document table via le FILESTREAM et l'indexation textuelle, les concepts de séries temporelles via les tables temporelles et enfin le spatial...

    J'ai mis en lien la documentation SQL Server sur chacun de ces concepts intégrés même dans la version gratuite Express !

    Je compare donc des produits ayant des fonctionnalités similaires. La seule différence est que MongoDB en fait beaucoup moins :
    • pas de table de graphe
    • pas de "big tables"
    • pas d'indexation/Stockage vertical
    • pas de relationnel


    Il serait donc temps que tu te documente...

    A +
    Frédéric Brouard - SQLpro - ARCHITECTE DE DONNÉES - expert SGBDR et langage SQL
    Le site sur les SGBD relationnels et le langage SQL: http://sqlpro.developpez.com/
    Blog SQL, SQL Server, SGBDR : http://blog.developpez.com/sqlpro
    Expert Microsoft SQL Server - M.V.P. (Most valuable Professional) MS Corp.
    Entreprise SQL SPOT : modélisation, conseils, audit, optimisation, formation...
    * * * * * Expertise SQL Server : http://mssqlserver.fr/ * * * * *

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 21/03/2021, 22h29
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 17/09/2020, 15h43
  3. Réponses: 64
    Dernier message: 16/03/2020, 15h17
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 25/10/2011, 13h29
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 21/10/2011, 17h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo