Un nouveau visa nomade numérique d’une validité de cinq ans permettra aux travailleurs à distance de vivre à Bali
sans payer d'impôt

Les changements de dynamiques de travail ont poussé de nombreuses personnes vers la reconversion numérique. L’ère du travail à distance a sonné : les nations et les entreprises deviennent de plus en plus « remote friendly ». Les pays qui délivrent le visa nomade numérique ont très vite compris que c’est un excellent moyen d’attirer des entrepreneurs du monde entier sur leur territoire et contribuer ainsi à l’économie de leur pays. Après avoir fermé ses frontières aux étrangers tout au long de la Covid, l'Indonésie espère maintenant les attirer à nouveau avec le lancement d'un nouveau permis de long séjour. Baptisé "Digital Nomad Visa", ce nouveau visa d'entrée, d’une validité de 5 ans, créera davantage de voies d'immigration pour les travailleurs à distance qui souhaiteraient faire de Bali leur base d'attache, tout en ne payant aucune taxe dans le pays.

Nom : Screenshot_2022-06-08 bali digital nomad visa - Twitter Search Twitter.png
Affichages : 2238
Taille : 405,9 Ko

Après avoir supprimé l'obligation de test pour les visiteurs vaccinés, l'Indonésie fait un pas de plus pour se promouvoir comme une destination idéale pour les voyages de longue durée. Reconnaissant que 95 % des nomades numériques ont déclaré que le pays est leur destination préférée, le ministre indonésien du tourisme, Sandiaga Uno, a finalement indiqué qu'il est temps d'ouvrir cette voie. Dans une interview accordée à Bloomberg, Uno a confirmé que le lancement aura bien lieu maintenant que l'Indonésie a supprimé ses contrôles frontaliers autrefois très stricts et que les vols ont été rétablis.

« Dans le passé, les "trois S" étaient sun, sea and sand (le soleil, la mer et le sable). Nous les remplaçons par serenity, spirituality, and sustainability (la sérénité, la spiritualité et la durabilité) », a déclaré Uno. Le visa indonésien de nomade numérique sera valable cinq ans et l'Indonésie ne taxera pas les revenus perçus à l'étranger. Le ministre Uno a également promis des approbations de visa plus rapides et une plus grande fréquence des vols dans l'intervalle.

Qu'est-ce qu'un visa de nomade numérique ?

Un visa de nomade numérique permet aux travailleurs à distance de faire valoir leur droit de résidence temporaire dans un pays étranger. Le demandeur doit travailler à distance pour une entreprise, des clients ou posséder une entreprise en dehors du pays où il souhaite obtenir un visa de nomade numérique. Il est important de noter qu'un visa de nomade numérique n'autorise pas son titulaire à rechercher des opportunités d'emploi dans ce pays. Ces visas de nomade numérique sont parfaits pour ceux qui souhaitent s'installer pendant un an ou deux et apprendre à connaître un endroit tout en travaillant à distance.

Bali est déjà une destination populaire pour les nomades numériques, grâce à son climat tropical et au faible coût de la vie. Mais les nomades numériques basés à Bali opèrent dans une zone grise juridique, au mieux. Actuellement, les visiteurs peuvent soit obtenir un visa de tourisme d'une durée maximale de 60 jours, soit franchir de nombreux obstacles juridiques pour obtenir un permis de travail temporaire de six mois. Mais toute personne séjournant en Indonésie pendant plus de 183 jours sur une année complète devient automatiquement un résident fiscal local, ce qui signifie que ses revenus à l'étranger sont soumis aux taux d'imposition indonésiens.

La tranche d'imposition supérieure en Indonésie est de 35 % pour les revenus supérieurs à 350 000 dollars environ. Bien que ce taux d'imposition soit inférieur à celui de pays comme les États-Unis (qui appliquent une tranche d'imposition de 35 % entre 215 950 et 539 900 dollars) et le Royaume-Uni (qui applique un taux de 45 % pour les revenus supérieurs à un seuil de 187 000 dollars), il reste supérieur à celui d'autres centres potentiels de nomadisme numérique. Dubaï, qui propose son propre visa "nomade numérique" d'un an renouvelable, ne prélève aucun impôt sur le revenu, quel que soit le type de visa.

Un visa indonésien de "nomade numérique" permettrait de régulariser ce que font déjà les travailleurs à distance à Bali, sans les obliger à prolonger leur visa tous les quelques mois et en supprimant le risque d'une expulsion rapide en cas d'infraction aux règles. De plus, une exonération fiscale pour les revenus provenant de l'étranger réduirait la charge fiscale des travailleurs à distance basés en Indonésie, diminuant ainsi le risque de double imposition.

Le visa de nomade numérique indonésien serait également plus long que tous les autres visas de nomade numérique actuellement disponibles dans 33 pays, dont l'Allemagne, le Mexique, la Barbade et l'Estonie. Les données compilées par Raj Choudhury, professeur à la Harvard Business School, montrent que la plupart des visas de nomade numérique offrent des séjours d'un à deux ans, le plus généreux offrant un séjour de quatre ans. La plupart des programmes officiels de visa de nomade numérique exonèrent les titulaires de visa de l'impôt local sur le revenu.

Un tourisme à plus forte valeur ajoutée

L'Indonésie essaie peut-être de s'éloigner du type de tourisme qui la définissait avant la pandémie, alors que le secteur est confronté à une reprise post-pandémique difficile. Plutôt que d'essayer de retrouver les niveaux de tourisme d'avant le COVID, le pays « essaie de cibler 3 à 4 millions de visiteurs avec une durée de séjour plus longue et des dépenses de meilleure qualité », a déclaré Uno.

L'Indonésie, comme le reste de l'Asie du Sud-Est, tente de relancer son secteur touristique après des années de restrictions sur les voyages qui ont fait chuter le nombre de visiteurs dans les hauts lieux du tourisme. Plus tôt cette année, la Banque asiatique de développement a estimé que 9 millions de personnes étaient au chômage à cause de la pandémie, en partie à cause des pertes d'emplois dans l'hôtellerie et le tourisme.

Les pays d'Asie du Sud-Est ont levé les restrictions de voyage au début de l'année pour tenter de regagner les visiteurs internationaux. Les voyageurs vaccinés peuvent se rendre en Indonésie sans quarantaine, devant seulement présenter un résultat négatif au test PCR effectué 48 heures avant le départ. Le nombre de touristes indonésiens a bondi de 500% en avril pour atteindre 111 000, un record depuis la pandémie ; mais toujours bien inférieur à la moyenne de 1,3 million de visiteurs qu'elle a obtenue chaque mois en 2019.

Source : Twitter

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La COVID-19 a accéléré la transformation numérique et stimulé l'intérêt pour l'adoption de l'intelligence continue, les entreprises reconnaissant la valeur de l'accès aux données en temps réel

Le président français annonce le lancement du French Tech Visa et un fonds de 10 milliards, pour faire de la France une nation startup

PayPal, Visa et Mastercard pourraient reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook, pour éviter d'attirer vers eux l'attention des régulateurs financiers