Le refroidissement par immersion des serveurs de centre de données n'est plus réservé aux hyperscaleurs ou au HPC
RNT Rausch veut l'étendre aux entreprises de toutes tailles

Le fournisseur allemand de solutions de serveurs et de stockage RNT Rausch a annoncé avoir signé un partenariat avec la société Submer Technologies pour fournir aux clients de toutes tailles les nouvelles technologies en matière de refroidissement par immersion des serveurs. Ce partenariat permet de maintenir au frais les serveurs RNT et les systèmes de stockage BigFoot (un ensemble d'outils qui permet le stockage et l'analyse de données massive) d'une manière durable et écologique. RNT ambitionne de démocratiser le refroidissement par immersion pour réduire les impacts environnementaux des systèmes de refroidissement actuels qui sont voraces en énergie et en eau.

Le partenariat entre Submer et RNT permet aux entreprises de toutes tailles de déployer leur centre de données presque partout. Un petit espace suffit pour accueillir les solutions et il n'est pas nécessaire d'installer des unités de climatisation pour refroidir les serveurs ni des systèmes d'extinction d'incendie coûteux et sophistiqués. La pièce nécessiterait un contrôle d'accès simple pour une seule personne, ainsi que des ajustements électriques occasionnels pour assurer sa sécurité. Cette solution de refroidissement stocke les appareils en un seul endroit, ce qui permet de réduire l'espace nécessaire et les coûts de propriété et de ressources.

Le refroidissement par immersion est une pratique de refroidissement informatique dans laquelle les composants informatiques et autres dispositifs électroniques, y compris des serveurs entiers et des dispositifs de stockage, sont immergés dans un fluide de refroidissement ou diélectrique thermiquement conducteur, mais électriquement isolant. La chaleur est éliminée du système en faisant circuler le fluide relativement froid en contact direct avec les composants chauds, puis en faisant circuler le fluide maintenant chauffé dans des échangeurs de chaleur froids. Le système est actuellement peu populaire, mais les choses pourraient changer à l'avenir.

Nom : shutterstock_cool_dc.jpg
Affichages : 1795
Taille : 163,7 Ko

En effet, les centres de données devraient stimuler la croissance en raison de la demande croissante de solutions de refroidissement efficace sur le plan énergétique et rentable. L'apprentissage profond, l'apprentissage automatique, l'Internet des objets (IdO), les villes intelligentes, l'intelligence artificielle (IA), le cloud computing et la blockchain sont des exemples de technologies émergentes qui nécessitent le traitement de données volumineuses, ce qui exige une plus grande puissance de calcul. Selon des experts du secteur, le refroidissement par immersion est capable de gérer des charges thermiques plus élevées que le refroidissement par air.

Cela devrait donc augmenter les ventes de refroidissement par immersion. Il existe deux types de refroidissement par immersion, notamment le refroidissement par immersion monophasé et le refroidissement par immersion biphasé. En outre, de récentes études sur le marché du refroidissement par immersion ont rapporté que les acteurs les plus prospères actuellement sont : Fujitsu Ltd, Dug Technology, Submer, ExaScaler, Inc., Liquid Stack, Midas Green Technologies, Asperitas, LiquidCool Solutions. Submer fournit un système actif de refroidissement par immersion monophasé pour les serveurs et les systèmes de stockage.

Le partenariat entre RNT et Submer prévoit l'application du refroidissement par immersion monophasé au portefeuille de serveurs Tormenta Varioscaler et aux systèmes de stockage BigFoot de RNT. Le refroidissement par immersion monophasé signifie que le liquide de refroidissement ne change jamais d'état (c'est-à-dire qu'il ne s'évapore pas en gaz) et qu'il est tout simplement pompé à travers un échangeur de chaleur pour transférer la chaleur à un circuit de refroidissement par eau. Selon RNT et Submer, les méthodes de refroidissement traditionnelles entraînent des coûts élevés en matière de consommation d'énergie et d'eau.

Pour de nombreuses organisations, cela signifie un gaspillage d'argent pour ces ressources, qui prennent également beaucoup d'espace. Les deux entreprises affirment qu'un environnement refroidi par air nécessite jusqu'à 10 fois plus d'espace que les environnements construits avec un refroidissement par immersion. « Ce partenariat permet à RNT Rausch et Submer de proposer une solution HPC clé en main complète et durable, spécifiquement conçue pour les besoins du client. Des partenariats de ce type sont essentiels pour l'avenir du secteur », a déclaré Daniel Pope, PDG et cofondateur de Submer.

En sus, les déploiements HPC ne seraient pas les seuls à avoir besoin du refroidissement liquide. Selon Cisco, la prochaine génération de processeurs d'AMD et d'Intel devrait atteindre 400 W de consommation électrique, tandis que les GPU haut de gamme sont déjà là et ne montrent aucun signe d'arrêt. Dattatri Mattur, directeur principal de l'ingénierie pour l'activité "Cloud and Compute" de Cisco, a déclaré que cela signifie que le refroidissement par air sera bientôt insuffisant, même pour les serveurs classiques, et que de nombreux centres de données devront utiliser une forme de refroidissement liquide.

Par ailleurs, Submer et RNT pensent que le refroidissement par immersion contribuera à sauver la planète. « Les centres de données refroidis par immersion sont extrêmement efficaces sur le plan énergétique. Les entreprises disposant de centres de données à refroidissement par immersion peuvent réutiliser non seulement l'eau des pods, mais aussi la chaleur afin de minimiser les déchets. Il est également possible de refroidir un plus grand nombre de pods dans un liquide que sur un rack, ce qui permet de réduire les coûts énergétiques et, par conséquent, l'empreinte carbone de l'entreprise », ont-elles expliqué.

« Le refroidissement immergé présente de nombreux avantages, non seulement pour économiser de l'espace, mais aussi de l'énergie, et aide les entreprises à réduire leur empreinte carbone et à être aussi durables que possible », ont-elles ajouté. RNT et Submer exposeront ensemble à l'ISC 2022 du 29 mai au 2 juin pour présenter la solution à la communauté HPC et démontrer comment le système de stockage BigFoot de RNT accélère le traitement des données sans provoquer de goulot d'étranglement dans un bain de liquide non conducteur.

Si Submer et RNT misent sur le refroidissement par immersion monophasée, d'autres acteurs de l'industrie penchent plutôt pour la technique en deux phases. En avril 2021, Microsoft a annoncé qu'elle explorait une nouvelle manière de refroidir les serveurs de centres de données en les plongeant dans des bains liquides. Les racks de serveurs sont plongés dans un liquide non conducteur à base de fluorocarbone conçu spécialement pour l'occasion. Le liquide, qui a un point d'ébullition inférieur à 122 degrés Fahrenheit (ou 50 degrés Celsius), élimine la chaleur en inondant directement les composants.

Microsoft réalise actuellement les premiers tests dans un centre de données situé sur la rive est du fleuve Columbia. L'entreprise affirme être le premier fournisseur de services de cloud computing à le tester en production. « Nous sommes le premier fournisseur de cloud à utiliser le refroidissement par immersion à deux phases dans un environnement de production », a déclaré Husam Alissa, ingénieur matériel principal au sein de l'équipe de Microsoft chargée du développement avancé des centres de données à Redmond, dans l'État de Washington. La société pense que le refroidissement par immersion est l'avenir.

« Le déploiement en environnement de production du refroidissement par immersion à deux phases est la prochaine étape du plan à long terme de Microsoft pour répondre à la demande d'ordinateurs plus rapides et plus puissants dans les centres de données, à un moment où les progrès fiables de la technologie des puces informatiques refroidies par air ont ralenti », confiait alors l'entreprise.

Source : RNT Rausch

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du refroidissement liquide ou par immersion ?
Pensez-vous que ce procédé remplacera à terme le refroidissement par air ?

Voir aussi

Microsoft immerge désormais ses serveurs dans des bains liquides pour améliorer leur performance et leur efficacité, après le succès du projet Natick qui déployait des serveurs autonomes dans la mer

La startup Lonestar annonce son projet d'enterrer une ferme de serveurs sur la Lune, pour y sauvegarder la mémoire de l'humanité qui serait moins en sécurité sur Terre

Les communautés frappées par la sécheresse se rebellent contre les centres de données : « Les centres de données sont une utilisation irresponsable de notre eau »