IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Windows Discussion :

Microsoft amorce la livraison de Windows Dev Kit 2023, son appareil Windows on Arm pour les développeurs


Sujet :

Windows

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 741
    Points : 59 213
    Points
    59 213
    Par défaut Microsoft amorce la livraison de Windows Dev Kit 2023, son appareil Windows on Arm pour les développeurs
    Microsoft annonce un tout nouveau PC de bureau alimenté par Arm et des outils de développement natifs sur Arm
    dans le cadre du projet "Volterra"

    Microsoft a dévoilé hier, lors de la première journée de l'édition 2022 de l'événement annuel Build, le projet "Volterra", un mini-ordinateur de bureau de la marque Microsoft alimenté par un SoC Qualcomm Snapdragon dont le nom n'a pas été révélé. En s'adressant aux développeurs qui disposent déjà de matériel Arm, Microsoft a annoncé que Volterra sera accompagné d'une suite d'outils de développement entièrement natifs pour Arm. Une version préliminaire d'une version native Arm de Visual Studio 2022 devrait être disponible plus tard cette année, avec le support de .NET pour Arm64.

    Microsoft veut exploiter davantage l'architecture Arm. Aujourd'hui, vous pouvez acheter plusieurs ordinateurs portables et tablettes Windows alimentés par Arm, et ces appareils peuvent exécuter la quasi-totalité des applications Windows disponibles grâce à la traduction du code x86 vers Arm. Cela dit, Windows sur Arm ne représente encore qu'une fraction de l'ensemble de l'écosystème Windows, et les applications natives pour la plateforme Arm sont encore relativement rares. Ainsi, Microsoft a annoncé mardi qu'il travaillait sur un PC Arm miniature, une version native Arm64 de Visual Studio 2022 et d'autres outils visant à renforcer Windows sur Arm.

    Dans un premier temps, le projet Volterra est un petit appareil alimenté par un SoC Snapdragon Qualcomm et conçu pour permettre aux développeurs d'explorer des "scénarios d'IA" via le nouveau kit d'outils "Neural Processing SDK for Windows" de Qualcomm. Ce matériel arrive en même temps que la prise en charge par Windows des unités de traitement neuronal (NPU), ou puces dédiées conçues pour les charges de travail spécifiques à l'IA et à l'apprentissage automatique. Les puces dédiées à l'IA, qui accélèrent le traitement de l'IA tout en réduisant l'impact sur la batterie, sont devenues courantes dans les appareils mobiles comme les smartphones.

    Nom : mg-d4aab201-w1940-w828-w1300.jpg
Affichages : 13497
Taille : 37,4 Ko

    Mais les applications telles que les convertisseurs d'images alimentés par l'IA sont de plus en plus utilisées et les fabricants ont ajouté de telles puces à leurs gammes d'ordinateurs portables. Les Mac M1 sont équipés du Neural Engine d'Apple, par exemple, et la Surface Pro X de Microsoft est équipée du SQ1 (qui a été codéveloppé avec Qualcomm). Intel a signalé à un moment donné qu'il proposerait une solution de puce d'IA pour les PC Windows, mais comme l'écosystème d'applications Arm alimentées par l'IA est bien établi, grâce à iOS et Android, le projet Volterra semble être une tentative de l'exploiter plutôt que de réinventer la roue.

    Ce n'est pas la première fois que Microsoft s'associe à Qualcomm pour lancer du matériel de développement de l'IA. En 2018, ils ont annoncé conjointement "Vision Intelligence Platform", une plateforme qui présentait un support "entièrement intégré" pour les algorithmes de vision par ordinateur exécutés via les services "Azure ML" et "Azure IoT" Edge de Microsoft. Le projet Volterra est la preuve que, quatre ans plus tard, Microsoft et Qualcomm restent des compagnons de lit dans cette arène, même après l'expiration signalée de l'accord d'exclusivité de Qualcomm pour les licences Windows sur Arm.

    « Nous croyons en un écosystème matériel ouvert pour Windows, qui offre aux développeurs plus de flexibilité et d'options, ainsi que la possibilité de prendre en charge un large éventail de scénarios. De cette façon, nous faisons constamment évoluer la plateforme pour prendre en charge les plateformes matérielles et les technologies nouvelles et émergentes », a déclaré Panos Panay, responsable des produits Windows et des périphériques chez Microsoft, dans un billet de blogue. En second lieu, le projet Volterra est le signe avant-coureur d'une chaîne d'outils de développement "de bout en bout" pour les applications natives Arm de Microsoft.

    Ces outils comprennent Visual Studio 2022, Visual Studio Code, Visual C++, NET 6, Windows Terminal, Java, Windows Subsystem for Linux et Windows Subsystem for Android (pour l'exécution d'applications Android). Des aperçus de chaque composant commenceront à être diffusés au cours des prochaines semaines, et d'autres projets open source ciblant nativement Arm sont à venir, notamment Python, Node, git, LLVM, etc. Les versions natives Arm de ces applications permettront aux développeurs de les exécuter sans la pénalité de performance associée à la traduction du code x86 pour qu'il s'exécute sur des appareils Arm.

    Cela est particulièrement utile étant donné que les appareils Windows Arm n'ont généralement pas beaucoup de performance à offrir. En ce qui concerne le kit d'outils "Neural Processing SDK for Windows", l'entreprise a déclaré qu'il permettra aux développeurs d'exécuter, de déboguer et d'analyser les performances des réseaux neuronaux profonds sur les appareils Windows équipés de matériel Snapdragon, ainsi que d'intégrer les réseaux dans les applications et autres codes. En complément de la boîte à outils "Neural Processing SDK", il y a également "Qualcomm Neural Processing SDK for Windows", récemment publié.

    Il fournit des outils pour convertir et exécuter des modèles d'intelligence artificielle sur les appareils Windows basés sur Snapdragon, ainsi que des API pour cibler des cœurs de processeurs distincts avec des profils de puissance et de performance différents. Le nouvel outillage de Qualcomm profite à d'autres appareils que le projet Volterra, en particulier aux ordinateurs portables construits avec le SoC Snapdragon 8cx Gen 3. Conçu pour concurrencer le silicium Arm d'Apple, le Snapdragon 8cx Gen 3 dispose d'un accélérateur d'IA, le processeur Hexagon, qui peut être utilisé pour appliquer un traitement d'IA aux photos et aux vidéos.

    Nom : edr.png
Affichages : 2521
Taille : 100,6 Ko

    « Qualcomm Neural Processing SDK for Windows, associé au projet Volterra lorsqu'il sera disponible, permettra d'améliorer les expériences Windows et d'en créer de nouvelles en exploitant les performances puissantes et efficaces du Qualcomm AI Engine, qui fait partie de la plateforme informatique Snapdragon », a déclaré un porte-parole de Qualcomm. "Qualcomm AI Engine" fait référence aux capacités de traitement de l'IA combinées des composants CPU, GPU et processeurs de signaux numériques (par exemple Hexagon) dans les systèmes sur puce haut de gamme Snapdragon.

    Le projet Volterra comporte également une composante "cloud", appelée "boucle hybride". Microsoft le décrit comme un "modèle de développement multiplateforme" pour la création d'applications d'intelligence artificielle qui couvrent le cloud et la périphérie, l'idée étant que les développeurs puissent décider, au moment de l'exécution, d'exécuter les applications d'intelligence artificielle sur Azure ou sur un client local. La boucle hybride confère également la capacité de déplacer dynamiquement la charge entre le client et le cloud, si les développeurs ont besoin de cette flexibilité supplémentaire.

    Selon Panay, la boucle hybride sera exposée à travers un prototype de "AI toolchain" dans "Azure Machine Learning" et un nouveau "Azure Execution Provider" dans le runtime ONNX, le projet open source visant à accélérer l'IA à travers les frameworks, les systèmes d'exploitation et le matériel. « De plus en plus, les expériences magiques alimentées par l'IA nécessiteront d'énormes niveaux de puissance de traitement dépassant les capacités des seuls CPU et GPU traditionnels. Mais de nouveaux siliciums comme les NPU ajouteront une capacité accrue pour les charges de travail clés de l'IA », a déclaré Panay.

    « Notre modèle émergent de calcul hybride et d'IA et les appareils dotés de NPU créent une nouvelle plateforme pour les [développeurs] afin de créer des applications ambitieuses en exploitant des quantités incroyables de puissance. Avec Visual Studio natif Arm64, la prise en charge de .NET et le projet Volterra à venir plus tard cette année, nous publions de nouveaux outils pour aider les [développeurs] à faire le premier pas dans ce voyage », a-t-il ajouté.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du projet Volterra ?

    Voir aussi

    Microsoft annonce que Windows 11 est désormais prêt pour (presque) tout le monde qui répond aux exigences minimales

    Microsoft permet désormais d'essayer les applications Android sur Windows 11, la version Preview du sous-système pour Android donne accès aux applications d'Amazon Store

    Microsoft vous donne la possibilité de passer gratuitement ses certifications cloud, grâce à son Cloud Skills Challenge, qui aura lieu du 24 mai au 21 juin 2022

    Microsoft propose désormais le nouveau Bloc-notes aux utilisateurs de Windows 11 Insiders dans le canal bêta, le nouvel éditeur se rapproche de la disponibilité générale
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 310
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 310
    Points : 175 553
    Points
    175 553
    Par défaut Microsoft amorce la livraison de Windows Dev Kit 2023, son appareil Windows on Arm pour les développeurs
    Microsoft amorce la livraison de Windows Dev Kit 2023, son appareil Windows on Arm pour les développeurs
    qui embarque un processeur AI dédié

    Project Volterra, l'appareil de Microsoft destiné aux développeurs intéressés par la création, le test et l'exécution d'applications Windows natives sur Arm, est livrable depuis le 24 octobre. Microsoft compte sur le nouvel appareil à 599 $ pour attirer davantage de développeurs qui vont créer des applications Windows natives sur Arm, en particulier les applications d'IA qui tirent parti de l'unité de traitement neuronal intégrée à la plate-forme Qualcomm.

    Windows Dev Kit 2023, comme on appelle le nouveau mini-PC, exécute le processeur Snapdragon 8cx Gen 3 et est livré avec 32 Go de RAM, 512 Go de stockage, Wi-Fi 6, Ethernet physique, trois USB-A, deux USB-C et un port mini-affichage. Les utilisateurs peuvent piloter jusqu'à trois moniteurs externes simultanément (dont deux à 4K 60Hz). L'appareil est disponible depuis hier dans huit pays : Australie, Canada, Chine, France, Allemagne, Japon, Royaume-Uni et États-Unis. Au-delà des 599 $ pour la configuration unique, les prix varieront en fonction de la disponibilité sur le marché, a déclaré un porte-parole.


    Lors de sa conférence Build en mai, Microsoft a présenté Project Volterra, un appareil alimenté par la plate-forme Snapdragon de Qualcomm conçu pour permettre aux développeurs d'explorer des « scénarios d'IA » via la boîte à outils Neural Processing SDK pour Windows de Qualcomm. Volterra, désormais appelé Windows Dev Kit 2023, est officiellement mis en vente depuis hier au prix de 599 $ et disponible sur le Microsoft Store en Australie, au Canada, en Chine, en France, en Allemagne, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

    Voici comment Microsoft le décrit :

    Citation Envoyé par Microsoft
    Avec Windows Dev Kit 2023, les développeurs pourront rassembler l'ensemble de leur processus de développement d'applications sur un seul appareil compact, leur donnant tout ce dont ils ont besoin pour créer des applications Windows pour Arm, sur Arm.
    Nom : micro.png
Affichages : 55422
Taille : 55,1 Ko

    Comme annoncé précédemment, le kit de développement Windows 2023 contient un processeur AI dédié, appelé processeur Hexagon, complété par une puce basée sur Arm - le Snapdragon 8cx Gen 3 - tous deux fournis par Qualcomm. Il permet aux développeurs de créer des applications natives Arm et alimentées par l'IA aux côtés d'outils tels que Visual Studio (la version 17.4 s'exécute nativement sur Arm), .NET 7 (qui a des améliorations de performances spécifiques à Arm), VSCode, Microsoft Office et Teams et des frameworks d'apprentissage automatique, y compris PyTorch et TensorFlow.

    Voici la liste complète des spécifications :
    • 32 Go de RAM LPDDR4x
    • Stockage NVMe rapide de 512 Go
    • Plate-forme de calcul Snapdragon 8cx Gen 3
    • RJ45 pour Ethernet
    • 3 ports USB-A
    • 2 ports USB-C
    • Connexion du moniteur principal via port mini-display (prenant en charge HBR2)
    • Bluetooth 5.1 et Wi-Fi 6

    Le kit de développement Windows 2023 arrive parallèlement à la prise en charge dans Windows des unités de traitement neuronal (NPU) ou des puces dédiées adaptées aux charges de travail spécifiques à l'IA et à l'apprentissage automatique. Les puces IA dédiées, qui accélèrent le traitement de l'IA tout en réduisant l'impact sur la batterie, sont devenues courantes dans les appareils mobiles comme les smartphones. Mais à mesure que des applications telles que les convertisseurs ascendants d'images et les générateurs d'images alimentés par l'IA sont de plus en plus utilisées, les fabricants ont ajouté de telles puces à leurs ordinateurs portables (voir Microsoft Surface Pro X et 5G Surface Pro 9).

    Nom : sdk.png
Affichages : 3141
Taille : 17,6 Ko

    L'IA fait partie du cœur du projet

    Le kit de développement Windows 2023 exploite le SDK Qualcomm Neural Processing pour Windows récemment publié, qui fournit des outils pour convertir et exécuter des modèles d'IA sur des appareils Windows basés sur Snapdragon en plus d'API pour cibler des cœurs de processeur distincts avec différents profils de puissance et de performances. En l'utilisant avec le SDK Neural Processing, les développeurs peuvent exécuter, déboguer et analyser les performances des réseaux de neurones profonds sur les appareils Windows avec du matériel Snapdragon, ainsi qu'intégrer les réseaux dans des applications et d'autres codes.

    L'outillage profite aux ordinateurs portables construits sur le système sur puce Snapdragon 8cx Gen 3, comme l'Acer Spin 7 et le Lenovo ThinkPad X13s. Conçu pour concurrencer le silicium basé sur Arm d'Apple, l'accélérateur d'IA du Snapdragon 8cx Gen 3 peut être utilisé pour appliquer le traitement de l'IA aux photos et aux vidéos. Microsoft et Qualcomm parient que les cas d'utilisation se développeront avec le lancement du Windows Dev Kit 2023 ; Microsoft, pour sa part, a commencé à tirer parti des accélérateurs d'IA dans Windows 11 pour alimenter des fonctionnalités telles que la suppression du bruit de fond.

    Dans un billet de blog publié avant l'annonce d'hier, Microsoft a noté que les développeurs « devront installer la chaîne d'outils selon les besoins pour leurs charges de travail sur Windows Dev Kit 2023 » et que certains outils et services « peuvent nécessiter des licences supplémentaires, des frais ou les deux ».

    « Plus d'applications, d'outils, de frameworks et de packages sont portés pour cibler nativement Windows on Arm et arriveront au cours des prochains mois », poursuit le message. « En attendant, grâce à la puissante technologie d'émulation de Windows 11, les développeurs pourront exécuter de nombreuses applications et outils x64 et x86 non modifiés sur leur kit de développement Windows ».

    Les gains de performance et la durée du vie promis par Arm ne sont toujours pas matérialisés

    Pour essayer d'encourager davantage de développeurs à cibler la plateforme Windows on Arm, au cours des cinq derniers mois, Microsoft a publié des Previews d'un certain nombre de ses propres outils portés sur Arm, notamment Visual Studio 2022 (Preview), le SDK Windows App (Preview) et des bibliothèques, notamment VC++ Runtime et .NET 7 (Preview), les machines virtuelles Azure dotées du processeur basé sur Ampere Altra Arm (qui prend en charge diverses distributions Linux, ainsi que des versions préliminaires de Windows 11 Pro et Enterprise). La société a également porté Teams, Arm64 Office, Edge, Defender for Endpoint et OneDrive Sync afin qu'ils fonctionnent nativement sur Arm.

    Microsoft propose également aux développeurs l'accès à son service de compatibilité des applications App Assure comme une autre incitation. Les développeurs qui rencontrent des problèmes de compatibilité des applications ou des bloqueurs techniques lors du portage de leurs applications à l'aide du kit de développement Windows 2023 recevront l'aide des ingénieurs Microsoft pour les aider à résoudre les problèmes.

    Bien que rien n'empêche les non-développeurs d'acheter le périphérique Windows Dev Kit 2023, il n'y a vraiment aucune raison impérieuse pour les utilisateurs lambda d'exécuter Windows sur Arm à ce stade. Pendant des années, Microsoft a travaillé pour que Windows sur Arm fonctionne de manière comparable à Windows sur Intel, sans grand succès. Le type de durée de vie de la batterie et les gains de performances promis par Arm ne se sont pas matérialisés pour la plupart dans le monde réel, en dépit du fait que les OEM (y compris Microsoft lui-même) ont cité des chiffres assez impressionnants.

    Rich Turner, chef de produit principal chez Microsoft, s'est rendu sur Twitter la semaine dernière pour tenter de défendre Windows on Arm. Il a déclaré qu'il pensait que Windows sur Arm et Windows sur Intel étaient « assez comparables maintenant ».

    Nom : rich.png
Affichages : 3129
Taille : 24,5 Ko

    « Les appareils Arm peuvent exécuter simultanément des applications x86, x64 et Arm64 ! Les appareils actuellement sur le marché comme le X13S et la Surface Pro 9 de Lenovo, et les appareils à venir comme 'Project Volterra' sont étonnamment rapides, et deviendront plus rapides à mesure que d'autres applications seront portées », a tweeté Turner.

    Lorsqu'il lui a été demandé pourquoi les PC Windows on Arm ne correspondaient toujours pas au matériel Apple en termes d'autonomie de la batterie, il a tweeté : « Il y a une tonne de travail en cours pour analyser et améliorer la consommation d'énergie en ce moment. Bien que, curieusement, le CPU soit rarement le plus gros consommateur d'énergie dans un ordinateur portable/tablette - c'est généralement l'écran et/ou les communications sans fil ».

    Microsoft a répondu à quelques questions que pourraient se poser les développeurs dans une FAQ

    Quelles sont les difficultés spécifiques rencontrées par les développeurs que le SDK Windows 2023 va vous aider à résoudre ?

    Aujourd’hui, quand un développeur crée une application pour un appareil ARM, il écrit en général son code et crée les fichiers binaires des applications sur un PC Windows x64, puis il copie ces fichiers sur un appareil ARM sur lequel exécuter ou tester l’application. S’il doit déboguer l’application, il doit prévoir une session de débogage à distance à partir de son PC x64.

    Kit de développement (SDK) Windows 2023 ffonctionne sur ARM et est équipé de la plateforme de calcul Snapdragon® 8cx Gen 3, il va permettre aux développeurs Windows de créer, tester et déboguer des applications ARM en mode natif avec tous leurs outils de productivité préférés comme Visual Studio, Windows Terminal, WSL, VSCode, Microsoft Office et Teams.

    Comment SDK Windows 2023 peut-il venir en aide aux entreprises / professionnels ?

    Les développeurs en entreprise pourront profiter d’un flux de travail tout aussi efficace et performant que celui qu’ils utilisent aujourd’hui.

    À l’aide de ces outils ARM natifs, les développeurs en entreprise pourront créer des applications et offrir des expériences qui ciblent les appareils ARM en mode natif.

    Conclusion

    Il reste à voir si le kit de développement Windows renverse la fortune des appareils Windows on Arm, qui n'ont en grande partie pas réussi à décoller. Historiquement, ils étaient moins puissants que les appareils basés sur Intel tout en souffrant de problèmes de compatibilité et de prix exorbitants (le Surface Pro X coûtait plus de 1 500 $ au lancement). Les performances des applications émulées sur les premiers appareils Windows alimentés par Arm avaient tendance à être médiocres et certains jeux ne se lanceraient que s'ils utilisaient une bibliothèque graphique particulière, tandis que les pilotes pour le matériel ne fonctionnaient que s'ils étaient spécifiquement conçus pour Windows on Arm.

    La situation de Windows on Arm s'est améliorée ces derniers temps, grâce à un matériel plus puissant (comme le Snapdragon 8cx Gen3) et au programme App Assurance de Microsoft pour garantir que les applications professionnelles et d'entreprise fonctionnent sur Arm. Mais l'écosystème a encore un long chemin à parcourir, étant donné que Unity, l'un des moteurs de jeu les plus populaires aujourd'hui, a annoncé qu'il s'engageait à permettre aux développeurs de cibler les appareils Windows on Arm pour obtenir des performances natives.

    Source : Microsoft (1, 2)

    Et vous ?

    Que pensez-vous de Windows Dev Kit 2023 ? Quels sont les éléments mis en avant qui sont les plus susceptibles de vous intéresser ?
    Que pensez-vous de Windows on Arm ?
    Les engagements comme celui d'Unity pour cibler les appareils Windows on Arm pourraient-ils remettre en question l'intérêt de tels appareils ? Dans quelle mesure ?
    Sans ces engagements, voyez-vous une plus-value pour faire des applications Windows natives sur Arm sur un tel dispositif ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    Microsoft annonce un tout nouveau PC de bureau alimenté par Arm et des outils de développement natifs sur Arm, dans le cadre du projet "Volterra"
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2017
    Messages
    107
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2017
    Messages : 107
    Points : 258
    Points
    258
    Par défaut Ou "Comment faire rentrer un éléphant par le chas d'une aiguille?"
    Microsoft et sa doxa du "ce que nous savons faire sur X86 et AMD64" doit reeeentrer et tourner sur ARM" sans aucune remise en question ça fait vingt ans qu'ils nous amusent avec ça, ça leur a coûté de perdre le marché du mobile de ne briller qu'à moitié sur celui de la tablette et ils remettent avec un SDK réputé peu performant .... Rendez-vous dans vingt ans, enfin excusez cet euphémisme parce que vu mon âge il y a peu de chance que je sois là pour constater.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2019, 03h01
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 07/06/2017, 20h01
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 27/06/2015, 12h33
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 24/03/2015, 16h31
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 29/10/2009, 12h04

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo