IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 843
    Points : 157 842
    Points
    157 842
    Par défaut Coinbase prévient qu'en cas de faillite les utilisateurs pourraient perdre l'accès à leurs fonds
    Coinbase prévient qu'en cas de faillite les utilisateurs pourraient perdre l'accès à leurs fonds
    car ils deviendraient des créanciers non garantis

    Caché dans le rapport décevant sur les résultats du premier trimestre de Coinbase Global (dans lequel la plus grand plateforme d'échange de cryptomonnaie des États-Unis a signalé une perte trimestrielle de 430 millions de dollars et une baisse de 19 % du nombre d'utilisateurs mensuels) se trouve une mise à jour sur les risques liés à l'utilisation du service de Coinbase qui apparaît comme une surprise pour ses millions d'utilisateurs.

    En cas de faillite de la plateforme d'échange de cryptomonnaie, explique Coinbase, ses utilisateurs pourraient également perdre toute la cryptomonnaie stockée dans leurs comptes.

    Coinbase a déclaré mardi dans son rapport sur les résultats qu'il détenait 256 milliards de dollars en monnaies fiduciaires et en cryptomonnaies au nom de ses clients. Pourtant, la plateforme a noté qu'en cas de faillite, « les actifs cryptographiques que nous détenons au nom de nos clients pourraient faire l'objet d'une procédure de faillite ». Les utilisateurs de Coinbase deviendraient des « créanciers chirographaires généraux », ce qui signifie qu'ils n'ont aucun droit de réclamer une propriété spécifique de l'échange dans le cadre d'une procédure. Leurs fonds deviendraient inaccessibles.

    On parle de créancier chirographaire pour désigner un créancier simple, qui ne dispose pas de garantie lui assurant d’être réglé avant les autres créanciers (comme c’est le cas pour le Trésor public ou les salariés d’une entreprise en proie à des difficultés). Lorsque le greffier en chef instaure une procédure de distribution entre les différents créanciers, il différencie ceux bénéficiant d’un privilège ou d’une sûreté et ceux auxquels la loi ne concède aucun avantage particulier. Les créanciers chirographaires peuvent demander le règlement de la somme due s’il reste un reliquat après le paiement des créanciers privilégiés.

    Lorsqu'une entreprise se retrouve en cas de liquidation judiciaire, voici l'ordre de distribution entre les différents créanciers (qui montre bien que le créancier chirographaire est le dernier de la liste) :
    • salariés de l'entreprise ;
    • frais de justice ;
    • Trésor public et organismes sociaux ;
    • créanciers privilégiés ;
    • créanciers chirographaires.

    Voici le paragraphe complet :

    « Au 31 mars 2022, nous détenions 256 milliards de dollars en devises fiduciaires et en cryptomonnaies pour le compte de clients. Les actifs cryptographiques pris en charge ne sont ni assurés ni garantis par un gouvernement ou une agence gouvernementale. Nous avons également conclu des partenariats avec des tiers, comme avec le Center Consortium, en tant que revendeur de l'USDC, où nous ou nos partenaires recevons et détenons des fonds au profit de nos clients. Notre capacité et celle de nos partenaires à gérer et à protéger avec précision ces actifs clients nécessitent un niveau élevé de contrôles internes. Alors que notre entreprise continue de croître et que nous élargissons nos offres de produits et de services, nous devons continuer à renforcer nos contrôles internes associés et nous assurer que nos partenaires font de même. Notre succès et le succès de nos offres nécessitent une grande confiance du public dans notre capacité et celle de nos partenaires à gérer correctement les soldes des clients et à gérer des volumes de transactions importants et croissants et des montants des fonds des clients. En outre, nous dépendons des opérations, des liquidités et de la situation financière de nos partenaires pour la maintenance, l'utilisation et la conservation appropriées de ces actifs clients. Tout manquement de notre part ou de nos partenaires à maintenir les contrôles nécessaires ou à gérer les cryptoactifs et les fonds des clients de manière appropriée et en conformité avec les exigences réglementaires applicables pourrait entraîner une atteinte à la réputation, des litiges, des mesures d'application de la réglementation, des pertes financières importantes, conduire les clients à interrompre ou à réduire leur utilisation de nos produits et de ceux de nos partenaires, et entraîner des pénalités et amendes importantes et des restrictions supplémentaires, qui pourraient avoir un impact négatif sur nos activités, nos résultats d'exploitation et notre situation financière. De plus, étant donné que les actifs cryptographiques détenus en dépôt peuvent être considérés comme la propriété d'une faillite, en cas de faillite, les actifs cryptographiques que nous détenons en dépôt au nom de nos clients pourraient faire l'objet d'une procédure de faillite et ces clients pourraient être traités comme nos créanciers non garantis généraux. Cela peut amener les clients à trouver nos services de garde plus risqués et moins attrayants et tout échec à augmenter notre clientèle, l'arrêt ou la réduction de l'utilisation de notre plateforme et de nos produits par les clients existants pourrait avoir un impact négatif sur nos activités, nos résultats d'exploitation et nos résultats financiers ».

    Cela ne devrait pas arriver.

    La propriété d'une cryptomonnaie par un individu est censée être immuable et absolue ; c'est l'un des principaux arguments de vente vantés par les évangélistes de la blockchain partout. Mais lorsqu'un utilisateur crée un compte Coinbase, il finit souvent par stocker sa cryptomonnaie dans un portefeuille contrôlé par Coinbase, ce qui signifie que l'individu cède au moins une partie de son contrôle sur ses propres fonds.

    L'accès à un portefeuille crypto est régi par une clef privée, qui est une longue chaîne de caractères qui agit effectivement comme un mot de passe. Sans la clef, la cryptomonnaie dans le portefeuille n'est pas accessible. Sur Coinbase, la plateforme d'échange détient la clef privée et permet aux utilisateurs d'accéder aux fonds du portefeuille à l'aide d'un mot de passe plus conventionnel. La configuration permet aux utilisateurs d'accéder plus facilement à leurs comptes, en se souvenant d'un mot de passe plus simple.

    Pourtant, cela signifie que lorsque les choses se passent bien, Coinbase détermine en fin de compte si un utilisateur a accès à ces actifs.

    Dans des commentaires partagés sur Twitter, le PDG et fondateur de Coinbase, Brian Armstrong, a déclaré que la plateforme d'échange ne faisait face à « aucun risque de faillite » et que la divulgation avait été faite en raison des nouvelles règles établies par la Securities and Exchange Commission des États-Unis concernant les entreprises publiques qui détiennent des actifs cryptographiques pour le compte d'autres personnes.

    Nom : coinbase.png
Affichages : 1388
Taille : 26,4 Ko

    « Cette divulgation est logique dans la mesure où ces protections juridiques n'ont pas été testées devant les tribunaux pour les actifs cryptographiques en particulier, et il est possible, bien que peu probable, qu'un tribunal décide de considérer les actifs des clients comme faisant partie de l'entreprise dans une procédure de faillite, même si cela nuit aux consommateurs », a tweeté Armstrong.

    Nom : coinbase1.png
Affichages : 1369
Taille : 26,6 Ko

    Le PDG a d'abord rassuré les utilisateurs que « vos fonds sont en sécurité chez Coinbase » : « Il y a du bruit à propos d'une divulgation que nous avons faite dans notre 10Q aujourd'hui sur la façon dont nous détenons les actifs cryptographiques. Vos fonds sont en sécurité chez Coinbase, comme ils l'ont toujours été ».

    Nom : coinbase2.png
Affichages : 1366
Taille : 20,5 Ko

    Coinbase propose un portefeuille d'auto-conservation, qui s'appelle Coinbase Wallet, dans lequel les utilisateurs connaissent leur clef privée, et un portefeuille Coinbase (ou tout autre portefeuille crypto) n'est pas nécessaire pour échanger des cryptos sur Coinbase : « Coinbase Wallet est un portefeuille de cryptomonnaies autonome vous permettant de contrôler vos cryptomonnaies, clefs et données. Vous pouvez désormais stocker en toute sécurité vos cryptomonnaies et vos NFT rares à un seul endroit », explique Coinbase.

    Nom : wallet.png
Affichages : 1371
Taille : 35,5 Ko

    Mais en admettant que les actifs cryptographiques ne sont pas sécurisés en cas de faillite, Coinbase met également en évidence une différence majeure entre le stockage de vos fonds avec des échanges de blockchain et la conservation de liquidités auprès des banques traditionnelles.

    Les comptes bancaires aux États-Unis sont protégés par une assurance-dépôts offerte par la Federal Deposit Insurance Corporation. En cas de faillite d'une banque, la FDIC intervient pour protéger les dépôts jusqu'à 250 000 $, empêchant les déposants de faire faillite avec la banque. Les échanges de crypto n'offrent pas la même protection, ce qui est la principale raison pour laquelle les passionnés de crypto conseillent aux investisseurs de conserver leur cryptomonnaie dans un portefeuille personnel plutôt que sur une plateforme d'échange.

    Les actions de Coinbase ont chuté de 15,6 % après les heures de bureau lorsque la bourse a publié ses résultats, faisant chuter le cours de l'action de la bourse de cryptographie à 80 % en dessous de ses débuts au Nasdaq en avril 2021. En plus de signaler une base d'utilisateurs en baisse et des revenus inférieurs aux prévisions, le volume des transactions sur l'échange Coinbase est passé de 547 milliards de dollars à 309 milliards de dollars au premier trimestre, par rapport à la même période l'an dernier. Coinbase a averti que le volume des transactions devrait encore baisser au cours du trimestre en cours.

    25 000 portefeuilles russes Coinbase gelés, le principe de liberté financière apporté par les cryptomonnaies remis en question

    « Au cours des dernières semaines, les gouvernements du monde entier ont imposé une série de sanctions à des individus et à des territoires en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Les sanctions jouent un rôle essentiel dans la promotion de la sécurité nationale et la dissuasion des agressions illégales et Coinbase soutient pleinement ces efforts des autorités gouvernementales. Les sanctions sont des interventions sérieuses et les gouvernements sont les mieux placés pour décider quand, où et comment les appliquer », a expliqué Coinbase.

    Binance ne prévoit pas de geler les actifs des Russes, car cela contredirait les grands principes de liberté financière des cryptomonnaies. « Nous n'allons pas geler unilatéralement les comptes de millions d'utilisateurs innocents. Les cryptomonnaies ont pour but d'offrir une plus grande liberté financière aux personnes à travers le monde. Les sanctions devraient viser des entités précises en Russie tout en minimisant l'impact sur les utilisateurs innocents », a indiqué la plateforme de change de cryptomonnaies.

    Si certains dirigeants de services de change de cryptomonnaies estiment que les sanctions contre la Russie sont inévitables, ils restent d'avis qu'elles ne devraient viser que des personnes choisies, comme le fait d'habitude l'Office of Foreign Assets Control des États-Unis. Le PDG de Kraken, Jesse Powell, a en sus déclaré que Kraken ne sera pas en mesure de geler les comptes de ses clients russes sans une exigence légale.

    C’est pour cette raison que le créateur de Ruby on Rails a lancé un appel mondial à soutenir les cryptomonnaies et les principes de démocratie et de liberté qui les régissent en principe :

    « Dire que j'ai été sceptique à propos du bitcoin et du reste de l'univers des cryptos serait un euphémisme aux proportions épiques. Depuis le début des années 2010, certaines de mes batailles Twitter les plus féroces ont été menées contre l'armée des hodlers aux yeux laser.

    « Il y a tellement de points qui fâchent à propos des cryptomonnaies : la consommation d'énergie grotesque du bitcoin, les frais de transaction ridicules et le faible débit, les manipulations dans les shitcoins, les fluctuations de prix sauvages des principales monnaies, la fraude évidente qu'est Tether, l'absence de décentralisation réelle dans la plupart des infrastructures actuelles du web3, et ainsi de suite.

    Au-delà de tous ces problèmes et défis bien réels, mon plus gros reproche était en fait alimenté par un manque d'imagination. Je pouvais voir la promesse fondamentale d'une monnaie numérique sans banque si vous viviez dans un État en faillite comme le Venezuela ou un État ouvertement autoritaire comme la Chine ou l'Iran, mais en quoi cela était-il pertinent pour le grand nombre d'adeptes du bitcoin vivant dans des démocraties occidentales stables régies par l'État de droit ? Au-delà de la patine de respectabilité philosophique qu'il pourrait appliquer à un autre système d'enrichissement rapide ?

    (...)Il est clair pour moi maintenant que je suis allé trop vite en besogne en rejetant complètement la cryptomonnaie sur la base de toutes les choses qui ne vont pas avec elle en ce moment. Au lieu d'apprécier la liberté fondamentale de transaction qu'elle est actuellement notre meilleure chance de protéger ».

    Sources : Coinbase Global, Brian Armstrong, Coinbase Wallet

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la situation actuelle ?
    Détenez-vous des actifs en cryptomonnaie ? Sur une plateforme d'échanges ? Si oui, laquelle ?
    Quel est, selon vous, l'intérêt des plateformes d'échanges ?

    Voir aussi :

    Coinbase va envoyer au fisc américain des informations sur environ 13 000 personnes parmi ses utilisateurs, mettant fin à une longue bataille
    Des pirates informatiques ont dérobé les comptes d'au moins 6 000 clients de Coinbase en exploitant une faille dans le processus de récupération des comptes par SMS
    Coinbase gèle 25 000 portefeuilles de cryptomonnaies liés à des utilisateurs russes et ravive le débat sur les principes de démocratie et de liberté prônés par l'Occident
    Il se fait voler 100 000 $ de son compte Coinbase par des pirates, qui ont pu violer l'authentification à deux facteurs
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. dans quels cas on utilise les Lookup en Informatica?
    Par lyna02 dans le forum Informatica
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/06/2011, 17h25
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 27/04/2011, 01h19
  3. Réponses: 9
    Dernier message: 08/04/2009, 11h22
  4. Cas particulier pour les triggers
    Par whorian dans le forum Développement
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/10/2008, 00h50

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo