Red Hat OpenShift permet de rationaliser le développement et de favoriser l'innovation autour des applications intelligentes, grâce aux nouvelles capacités de prise en charge de l'IA dans Red Hat OpenShift 4.10

Red Hat, éditeur mondial de solutions open source, annonce que les nouvelles capacités et les certifications ajoutées à la plateforme Red Hat OpenShift visent à accélérer la livraison d'applications intelligentes dans le cloud hybride. Ces améliorations, notamment la certification de Red Hat OpenShift avec NVIDIA AI Enterprise 2.0, ainsi que la disponibilité générale de Red Hat OpenShift 4.10, sont destinées à aider les entreprises dans le déploiement, la gestion et l’évolution de leurs workloads d’intelligence artificielle (IA) en toute confiance.

Selon Gartner®, le chiffre d'affaires mondial des logiciels d'intelligence artificielle (IA) devrait atteindre 62,5 milliards de dollars en 2022, soit une augmentation de 21,3 % par rapport à 2021. À mesure que les entreprises intègrent des capacités d'IA et de Machine Learning dans leurs applications cloud natives afin d’apporter davantage d’informations exploitables et de valeur client, elles ont besoin d'une plateforme plus agile, plus flexible et plus évolutive pour développer et déployer plus rapidement des modèles ML et des applications intelligentes en production. La plateforme Red Hat OpenShift est dotée de ces caractéristiques et permet aux entreprises, grâce aux mises à jour actuelles, d'ajouter plus facilement des workloads IA sur Kubernetes, la première plateforme d’entreprise du secteur.

Rationaliser l’innovation en matière d’IA

Même si l'IA transforme la manière dont les entreprises mènent leurs activités, l'opérationnalisation d'une infrastructure IA peut s’avérer complexe, chronophage et gourmande en ressources. Pour accélérer le processus, la plateforme Red Hat OpenShift est désormais certifiée et prise en charge par NVIDIA AI Enterprise 2.0, une suite cloud native de bout en bout de logiciels d'IA et d'analyse de données, et qui fonctionne sur des systèmes grand public certifiés NVIDIA. La plateforme intégrée fournit le logiciel d'IA phare de NVIDIA, à savoir la suite NVIDIA AI Enterprise, qui est optimisée tout spécialement pour Red Hat OpenShift. Grâce à l’ajout de cette suite sur la plateforme, les data scientists et les développeurs peuvent ainsi élaborer rapidement des modèles, les intégrer dans des applications et les déployer à l’échelle.

Les clients ont désormais la possibilité de déployer Red Hat OpenShift sur des systèmes certifiés NVIDIA grâce au logiciel NVIDIA Enterprise AI, ainsi que sur les systèmes déjà pris en charge NVIDIA DGX A100, qui est également un système haute performance universel chargé de calculer les workloads IA. Les entreprises peuvent ainsi consolider et accélérer le cycle de vie des MLOps, notamment l'ingénierie des données, l'analyse, l’élaboration, le développement de logiciels et l'inférence au sein d’une infrastructure IA unifiée et plus facile à déployer. En outre, les fonctionnalités DevOps et GitOps intégrées de Red Hat OpenShift permettent aux MLOps d'accélérer la livraison continue d’applications alimentées par l'IA.

Cette fonctionnalité complète la prise en charge prévue des GPU NVIDIA disponibles avec Red Hat OpenShift Data Science, comme précédemment annoncé.

Une plateforme complète conçue pour exécuter des workloads IA et ML

Red Hat OpenShift 4.10 poursuit l'expansion de sa plateforme pour pouvoir prendre en charge un large éventail de workloads cloud natifs à l’ensemble du cloud hybride ouvert, permettant aux entreprises d'exécuter des workloads AI et ML dans de nombreux environnements différents. La dernière version d'OpenShift inclut également la prise en charge de cloud publics et d'architectures matérielles supplémentaires, et offre aux entreprises la flexibilité de choisir où exécuter leurs applications, en rendant le développement aussi simple et cohérent que possible. Les nouvelles fonctionnalités et les nouvelles capacités conçues pour accélérer les workloads AI et ML comprennent notamment :

  • La prise en charge de l'IPI (Installer Provisioned Infrastructure) pour Azure Stack Hub ainsi qu’Alibaba Cloud et IBM Cloud, tous deux disponibles en tant qu'aperçu technologique. Les utilisateurs peuvent désormais utiliser le processus IPI pour une installation entièrement automatisée et intégrée d'OpenShift 4, et ce en un seul clic.

  • L’exécution de Red Hat OpenShift sur les processeurs Arm®. La prise en charge d’Arm sera disponible via l’IPI d'automatisation de la pile complète pour Amazon Web Services (AWS) et l’UPI (User Provisioned) pour les structures bare-metal installées sur une infrastructure préexistante. Les utilisateurs bénéficient ainsi de la même expérience que celle qu'ils attendent de Red Hat OpenShift sur AWS, renforcée par les dernières instances centrées sur Arm.

  • La disponibilité de Red Hat OpenShift sur NVIDIA LaunchPad. NVIDIA LaunchPad permet aux professionnels de l'informatique d'entreprise et de l’IA d'accéder gratuitement à des laboratoires pour tester les systèmes et les logiciels accélérés par NVIDIA. Grâce à Red Hat OpenShift désormais disponible sur LaunchPad, les entreprises sont en mesure d’acquérir une expérience pratique et concrète en laboratoire en configurant, en optimisant et en orchestrant les ressources pour les workloads IA et de data science en utilisant NVIDIA AI Enterprise sur Red Hat.


Nom : SP-openshift_1x.png
Affichages : 150
Taille : 109,0 Ko

De meilleures fonctionnalités de surveillance et de conformité pour des workloads modernes et variés

La gestion de workloads modernes et variés peut nécessiter une supervision et une gouvernance supplémentaires, et ce de manière récurrente. Afin d’aider les utilisateurs à développer leurs programmes d'application de normes réglementaires, Red Hat OpenShift 4.10 inclut trois nouveaux opérateurs de conformité, qui permettent aux utilisateurs de vérifier la conformité de leur cluster et de résoudre les problèmes identifiés. Les profils de conformité comprennent notamment :

  • La norme PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard ou norme de sécurité de l’industrie des cartes de paiement en français), un ensemble de normes de sécurité permettant d’aider les entreprises à assimiler, traiter, stocker ou transmettre des informations liées aux cartes de paiement, et ce en toute confiance.

  • La norme NERC-CIP (North American Electric Reliability Corporation Critical Infrastructure Protection), un ensemble de critères visant à répondre aux besoins de sécurité associés à l’exploitation du réseau électrique commun d’Amérique du Nord.

  • Le niveau d’impact modéré FedRAMP, une norme de sécurité de cloud computing pour les informations contrôlées et non-classifiées des agences du gouvernement fédéral.


En outre, Red Hat OpenShift 4.10 inclut la disponibilité générale des conteneurs sandboxés. Ces derniers fournissent une couche d'isolation supplémentaire facultative pour les workloads ayant des exigences strictes en matière de sécurité au niveau des applications. Des améliorations ont également été apportées à OpenShift par le biais de configurations déconnectées ou air-gapped, qui simplifient le processus d'installation de clusters OpenShift déconnectés. Cela facilite le maintien des images en miroir d’OpenShift, ainsi que leur mise à jour, comme s'il s'agissait d'un cluster connecté.

Disponibilité

NVIDIA Enterprise AI 2.0 sur Red Hat OpenShift et Red Hat Openshift 4.10 sont désormais accessibles au grand public.

À propos de Red Hat

Red Hat, éditeur mondial de solutions Open Source, s’appuie sur une approche communautaire pour fournir des technologies Linux, de cloud hybride, de conteneurs et Kubernetes fiables et hautement performantes. Red Hat aide ses clients à développer des applications cloud natives, à intégrer des applications informatiques nouvelles et existantes et à automatiser et gérer des environnements complexes.

Source : Red Hat

Et vous ?

Que pensez-vous de Red Hat OpenShift 4.10 ?

Voir aussi :

Red Hat annonce RHEL 8.5, elle apporte un meilleur support aux conteneurs, des MAJ comprenant .NET 6, un rôle système pour Microsoft SQL Server et la configuration des VPN

Red Hat annnonce Red Hat OpenStack Platform 16.2, pour aider les prestataires de services et les autres entreprises à accroître leur résilience à la périphérie du réseau

Red Hat annonce Red Hat Ansible Automation Platform 2 qui favorise l'automatisation cloud native au service des développeurs